Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #81
    Membre actif Avatar de supertonic
    Profil pro
    Inscrit en
    septembre 2003
    Messages
    176
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2003
    Messages : 176
    Points : 219
    Points
    219

    Par défaut Que te temps perdu

    Loin de moi l'idée de dénigrer les qualités qu'apportent certaines distribution mais en effet le problème, pour les utilisateur lambda et même des poweruser non orienté système, cette fragmentation est le vrai problème de gnu/linux pour le desktop de tout les jours (pas de soucis concernant des stations de travail dédiées , ou des utilisation simple sans besoin d'attachement).

    Cela fait longtemps que je pense que si un 1000ieme de ce qui a été investi dans ce domaine l'avait été pour HaikuOS on aurait une belle alternative fonctionnelle, très performante, simple à maintenir, active novatrice et passionnante.

  2. #82
    Membre du Club Avatar de Tuxzen
    Homme Profil pro
    Bénévole linuxien
    Inscrit en
    décembre 2018
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Bénévole linuxien

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2018
    Messages : 32
    Points : 48
    Points
    48

    Par défaut Le paradigme !

    J'ai eu l'occasion de m'apercevoir que souvent les personnes ayant fait des études informatique, se place du côté de Microsoft, les seuls qui se place du côté de Linux sont, ou des passionné, ou bien des personnes investi.

    Je suppose que si ont fait des études universitaire c'est que l'on a choisi un parcours, le résultat de c'est études et de nous permettre d'exercer des fonctions au sein d'un l'établissement.

    Souvent ce qui compte avant tout chose c'est le centre d'intérêt, c'est-à-dire décrocher une place avec une bonne situation.

    Au terme de sa formation un étudiant passe un examen, le diplôme obtenu il devient une autorité dans son domaine, pour conserver ça place en tant que représentant spécialiste de ça position, mieux vos qu'un simple utilisateur lambda, reste un simple utilisateur.

    L'ècosystème de la stratégie commerciale, ce base sur l'idée du professionnalisme, si de nombreux utilisateur deviennent des autodidactes, il ne feront plus appel au services de professionnels, le modèle économique sera alors compromis.

    Ce mécanisme est associée aux études de commerce, où il est enseigner que ce qui importe c'est de générer des profis, et les stratégies à mettre en place.

    Une distribution libre, sous-entend une autonomie certaines, ce qui haltères le business modèle.

    Nous sommes tous des experts dans le domaine que nous pratiquons le plus.

    Tout est une question de mode d'emploi.

    C'est comme pour préparer une recette de cuisine, nous avons besoin de la liste des ingrédients, ainsi que de la méthode d'opérer.

    Le reste n'est rien d'autre qu'une question de pratique.

    Notre façon de voir détermine notre manière d'agir !

    La façon de voir représente notre état d'esprit, si nous sommes attaché à nos habitudes, c'est que notre état d'esprit s'accorde à la volonté propriétaire, celle de confier les efforts a d'autre.

    Contrairement aux mécanisme de la philosophie du propriétaire, l'informatique libre, la musique libre, la photo libre, pense avant tout à l'état d'esprit du bien commun, en quelques sortes, c'est un pour tous, et tous pour un.

    L'inconvénient c'est l'infrastructure et l'ordre, mais de plus en plus elle se structure.

    On apprend tous de nos erreurs !!

    Ainsi le monde se dirige vers le consomacteur !

  3. #83
    Modérateur
    Avatar de N_BaH
    Profil pro
    Inscrit en
    février 2008
    Messages
    5 386
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2008
    Messages : 5 386
    Points : 14 069
    Points
    14 069

    Par défaut

    un utilisateur qui a commencé sous Windows préférera toujours Windows
    donc, quelqu'un qui a commencé à toucher un ordinateur avant 2000(±) serait encore sous W$ en 2018 ?

    on peut continuer longtemps ce débat mainstream vs alternative...
    .
    N'oubliez pas de consulter les cours shell, la FAQ, et les pages man.

  4. #84
    Membre du Club Avatar de Tuxzen
    Homme Profil pro
    Bénévole linuxien
    Inscrit en
    décembre 2018
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Bénévole linuxien

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2018
    Messages : 32
    Points : 48
    Points
    48

    Par défaut À l'intention supertonic

    Salut !

    Je te remercie, j'ai utilisé BeOS je le trouvé super et très simple à prendre en main, pour moi il avait quelques chose de très ergonomique.

    Je ne savais pas se qui c'était passé après sa fermeture, merci cette info que je trouve vraiment extra !

    J'espère que le projet n'est pas abandonner, d'un autre côté c'est dommage qu'il n'y est pas plus de médiatisation car je l'aurai certainement employé !

  5. #85
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2008
    Messages
    91
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2008
    Messages : 91
    Points : 60
    Points
    60

    Par défaut

    Salut,
    Je suis Linuxien depuis peu pour mon Raspberry en mode CLI, et Windowser depuis 2004. Je pense que j'ai trouvé la solution au problème de "popularité" de Linux (pas taper svp).

    Constat (C) :
    • C1 : Linux est à la fois un OS orienté serveur, et un OS tentant de séduire les utilisateurs desktop.
    • C2 : Linux comporte beaucoup de distros, non seulement dû à ce schisme server/desktop, mais à des "configs" ou "philosophies" (disons approches) différentes.
    • C3 : Les novices peuvent se sentir perdus entre différents questionnements confus :
      - "Vais-je arriver à utiliser la CLI seule, ou dois-je installer une version desktop ?" (alors que la question devrait être "Dois-je installer le GUI ?")
      - "Si je prends une version orientée desktop, laquelle prendre ?"
      - "J'ai choisi une version desktop, mais finalement, quel est le meilleur GUI ?" (Donc on repart dans la bidouille et les combinaisons)


    Réflexion (R)
    • R1 : Même si les questions semblent confuses et qu'on pourrait répondre que l'environnement Linux ne l'est pas, en réalité c'est bel et bien la dissociation entre ce qui fait unité (une distro) et ses composants (CLI vs GUI, tel paquet plutôt qu'un autre), qui alimente cette confusion.
    • R2 : Pour régler radicalement le problème d'éparpillement et unifier bien plus efficacement, on pourrait éliminer la plupart des distros et ne se concentrer que sur une distro orientée serveur, et une distro orientée desktop, et ne proposer un GUI que dans la version desktop (et un seul choix).
    • R3 : La réflexion R2 semblera à tout le monde fasciste et stérile, ce qui est vrai.
    • R4 : Par contre, dans la vie on peut "magiquement" procéder à des "options", du genre "on va faire un énième doublon qui agira en guise d'option". Ce qui peut se ramener à l'idée du marketting : on prend la même chose, mais on change l'emballage. Par exemple : on pense qu'on n'a le choix entre A et B, mais on va créer un truc hybride qui sera AB. C'est plus ou moins ce qui a été tenté avec certaines distros, mais en fait, ce que j'essaie de dire, c'est que R2 est faisable "pour de faux" (en faisant semblant).


    Solution (S)
    • S1 : Soit la communauté Linux continue à essayer de débattre et de philosopher sur des concepts, des sémantiques, des réflexions sur Windows, Linux, OSX, etc, avec le risque de tout le temps trouver des arguments pour continuer dans la même voie, et ce dans le seul but d'éviter un truc fasciste qui pourrait relever de l'emballage...
    • S2 : Soit il reste la possibilité de décider que le marketting (ou l'image, si vous préférez) de Linux se fera sur désormais deux dénominations qui feront figure de vitrine : LINUX SERVEUR, et LINUX DESKTOP. Avec dans le premier cas, une des meilleures distros serveur (si vous vous battez, alors tirez au sort), et dans l'autre, une des meilleurs distros desktop.


    Je sais ce qui va vous passer par la tête. Je sais très bien à quel point ça vous semble con.

    Mais imaginez un instant ceci :
    - Les gens entendent parler de Linux, et se font renseigner par une connaissance à eux, ou vont sur Wikipedia. Ces gens ont en général un besoin desktop.
    - Et là ils apprennent qu'il y a LINUX SERVER, donc une version pour les pros, et LINUX DESKTOP, une version pour les utilisateurs de tous les jours.
    - Evidemment, ils choisissent d'installer la version DESKTOP.
    - Plus tard éventuellement, ou lors d'un message s'ouvrant une fois l'OS installé, ils apprennent qu'il y a d'autres distros de Linux, qu'on leur présentera comme des "variantes", ou des "saveurs". Ils apprennent aussi qu'ils peuvent choisir un autre design de fenêtres, d'icônes.

    Alors qu'actuellement, ça donne :
    - Ah ouai, y'a Linux ?
    – Bah ouai. Et alors... bon en fait il faut que tu saches qu'il y a plein de distros...
    – Des quoi ?
    – Des versions de Linux. Y'en a plein, mais bon, en ce moment la plus populaire c'est Ubuntu.
    – Ok...
    – Et si tu veux, après tu peux installer un paquet via apt-get pour avoir un nouveau GUI. Là par défaut c'est GNOME, mais tu peux installer KDE, et...
    ...


    BSOD. Echec de lecture du tampon de noyau.

    Et le seul truc qui mène à ça, c'est l'élitisme de la communauté qui considère qu'emmener les gens dans la "mauvaise voie" d'un truc prémâché, c'est faire du Windows, alors que les gens sont pas informaticiens bon sang. D'autant que ça ne les empêchera pas de découvrir les distros par la suite, et que vous, vous saurez déjà ce qui se cachera derrière les deux vitrines et que ce qui vous intéresse c'est telle distro directement. Le seul truc qui peut vous ramener à S1, c'est d'avoir envie que les gens agissent comme vous et soient dans votre tête, ce qui n'est pas le cas.

  6. #86
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2008
    Messages
    91
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2008
    Messages : 91
    Points : 60
    Points
    60

    Par défaut

    Citation Envoyé par nhugodot Voir le message
    Si Torvalds et vous voulaient vraiment qu'un OS sous Linux réussisse sur le marché des desktop/laptop:
    exactement comme il a réussi à unifier tout le bordel de nerds sur un unique projet de noyau (à l'époque où on s'échinait à finaliser GNU avec le noyau Hurd et BSD, qui aurait changé la face du monde informatique, lire https://fr.wikipedia.org/wiki/GNU, instructif!), il (vous?) devrait aussi unifier l'autre "côté de la force", la visible aux clients normaux, l'UI. Quitte à faire une UI multi-forme, comme sous Android avec ses différentes variantes constructeurs, ce qui a parfaitement réussi à Android! Un seul nom, c'est du marketing, bête mais ça marche, pour dire "mon OS GNU/Linux" (mais pas ce nom, pas top du tout pour madame michu ou monsieur le DG ou DSI moyen qui décide des achats...). Y'a n variantes d'Android et ça marche, y'a n variantes de vos GNU et ça marche pas, pourquoi? "Android", sympa comme nom, le terme existait déjà, ça fait appel à un mythe de modernisme pour s'offrir un smartphone plutôt qu'un barephone Nokia 3310...

    Alors, hop, tâche marketing (donc pour moi...): trouver un nom sympa, fédérer les forces de l'univers autour en calmant les ardeurs des créateurs de distros qui gardent espoir que "la mienne c'est la mieux" pour leur dire "tout seul on va plus vite mais c'est déjà fait, ensemble on va plus loin et là, on n'est qu'à 2% de part de marché, met ton petit nom de distro en berne et rejoins l'Empire sous une nouvelle bannière même si tu préfères ton petit nom inconnu depuis 20 ans", et qu'on se présente TOUS sous un seul et même nom et interface graphique au boot (quitte à offrir de la changer APRES le boot mais dans les supermarchés, faut être unis en face des yeux ronds de madame michu).
    Je viens de lire ça en remontant dans le fil de discussion, et je plussoie !
    C'est exactement ce que j'ai tenté d'expliquer dans mon dernier message.

    Le problème de Linux m'a toujours apparu comme un problème d'égo, et les forks innombrables comme une mesure de ce problème d'incapacité à bosser ensemble.
    D'ailleurs c'est pour ça que j'ai failli me casser sur BSD : parce que malgré qu'ils aient plein de distros eux-aussi, ils proposent au moins une version de base qui est freeBSD. Point .

  7. #87
    Nb
    Nb est déconnecté
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2003
    Messages
    103
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2003
    Messages : 103
    Points : 306
    Points
    306

    Par défaut

    Citation Envoyé par Tuxzen Voir le message
    J'ai eu l'occasion de m'apercevoir que souvent les personnes ayant fait des études informatique, se place du côté de Microsoft, les seuls qui se place du côté de Linux sont, ou des passionné, ou bien des personnes investi.
    Ah ben moi je fais le constat opposé, quasiement tous ceux que je connais qui ont fait des études d'informatique choisiraient linux si on leur laissait le choix. Comme quoi...

    Citation Envoyé par Tuxzen Voir le message
    Au terme de sa formation un étudiant passe un examen, le diplôme obtenu il devient une autorité dans son domaine, pour conserver ça place en tant que représentant spécialiste de ça position, mieux vos qu'un simple utilisateur lambda, reste un simple utilisateur.
    Heu... pas la meme experience ici. Partout où je suis passé quand tu viens d'avoir ton diplome et que tu commences à travailler ben t'es un autorité en rien du tout. Tu commences juste une autre forme d'apprentissage et on estime juste que ton bagage "universitaire" pourrait faire que tu apprennes plus vite ce qu'il te manque.
    Citation Envoyé par Tuxzen Voir le message
    Nous sommes tous des experts dans le domaine que nous pratiquons le plus.
    Tout est une question de mode d'emploi.
    C'est comme pour préparer une recette de cuisine, nous avons besoin de la liste des ingrédients, ainsi que de la méthode d'opérer.
    Le reste n'est rien d'autre qu'une question de pratique.
    La pratique de quelque chose meme intensive est largement insuffisante pour faire de quelqu'un un expert.
    Je sais bien que le mot est tres à la mode actuellement et que dès qu'on croise un admin sys qui a pas oublié de couper les acces ssh root sur un serveur on cri à l expert; il n'en reste pas moin que réussir une bonne fricassé de poularde de bresse ne te change pas en Bocuse.

  8. #88
    Membre du Club Avatar de Tuxzen
    Homme Profil pro
    Bénévole linuxien
    Inscrit en
    décembre 2018
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Bénévole linuxien

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2018
    Messages : 32
    Points : 48
    Points
    48

    Par défaut Salut DeVit !

    Se que tu dit cela existe avec debian par exemple, est toutes les dérivé dont Ubuntu, Mint et bien d'autres.

    J'ai vue des OS qui était conçu par de grandes firme.
    J'ai vue DEL vendre des ordinateurs pré-équipé d'une distribution libre avec un support dernière, mais cela n'a pas fonctionné !

    Tu as la société Ordisimo qui vent aussi des ordis prêt à l'emploi, et bien d'autre qui font de la vente avec GNU/Linux, le seul qui perce c'est Android !

    Tu en as qui se batte pour que Windows ne soit pas préinstallé sur des unités acheté en grande surface, il y a des Ubuntu partie un peut partout en France pour faire connaître et découvrir les joies du logiciel libre.

    Si une personne vois une distribution, il disent c'est jolie c'est un nouveau Windows ?

    Si tu leur dit non il s'en vont, si l'utilise il commence par dire où se trouve World, est ce que je peut acheté un logiciel et l'installer là ?

    Tout les utilisateurs Windowsien où ceux qui veulent s'y mettre pour faire comme les autrres, fonctionne par habitude ou influence, bien peut ont leur propre esprit critique et pèse le pour du contre avant de faire un choix.

  9. #89
    Membre éprouvé

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    436
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 436
    Points : 966
    Points
    966

    Par défaut

    Citation Envoyé par DeVit Voir le message
    C3 : Les novices peuvent se sentir perdus entre différents questionnements confus :
    - "Vais-je arriver à utiliser la CLI seule, ou dois-je installer une version desktop ?" (alors que la question devrait être "Dois-je installer le GUI ?")
    - "Si je prends une version orientée desktop, laquelle prendre ?"
    - "J'ai choisi une version desktop, mais finalement, quel est le meilleur GUI ?" (Donc on repart dans la bidouille et les combinaisons)

    Réflexion (R)
    R1 : Même si les questions semblent confuses et qu'on pourrait répondre que l'environnement Linux ne l'est pas, en réalité c'est bel et bien la dissociation entre ce qui fait unité (une distro) et ses composants (CLI vs GUI, tel paquet plutôt qu'un autre), qui alimente cette confusion.
    Le problème de la confusion pour Mr et Mme Michu, c'est pas que les termes sont obscures, mais que le discours qui les atteint les confondent (vulgarisation biaisé).
    Si raccourcir par abus de langage à la prononciation de "Linux" pour évoquer tanto, tout ce qui n'est ni M$ ni Apple, tanto tout ce qui tourne sur noyau Linux, tanto pour parler du noyau lui même, ne pose pas de problème entre connaisseurs, cette facilité d'emploi est foutrement contusionnant pour un profane... et les guerres de clochers entre environnement de bureau, serveur d'affichage, système d'initialisation ...n'aident clairement pas.
    De plus, de pars certains abus de langages trop courant, il y a des difficultés à s'informer (pour le profane). Pour exemple : quand on recherche des infos sur des "environnement de bureau", on a pas mal de méprise à cause de bon nombre de gens qui oublient que ça comprend un ensemble de logiciels, et à cause d'autres qui font une vulgarisation réductrice de certains éléments.
    --> nautilus (gestionnaire de fenêtres), midnight comander (gestionnaire de fichier), qui sont chacun présenté à tort comme environnement de bureau, l'un pouvant hypothétiquement remplacer l'autre, parce qu'il proposent des fonctionnalités additionnelles communes à leur fonction de base.

    Le mieux c'est d'avoir une ressource qui fasse clairement consensus, sur laquelle on pourrais trouver les info NECESSAIRES aux profanes et débutants pour être en capacité de DECIDER, et non suivre la propagande de tel ou tel communauté. Ca peut être une page Wikipédia, ou un lien vers Wikibook explicite, du style --> "choisir une distribution en toute connaissance de cause", ou encore "les principales différenciations des distributions". Quelque chose qui ne vante pas, mais qui simplement décrit.
    Une sorte de synthèse technique et idéologique des principaux projets, ce qui serait à mon sens bien plus fédérateur que l'actuel "pour plus d'info, visitez leur site" après la simple mention de la distribution.
    Oui, j'exagère, la FSF fait déjà une récap' des différences idéologiques des distro "Libre", mais c'est à mon sens insuffisant.

    Comme on le constate depuis le début de la discussion, le critère "éthique" n'est pas suffisant pour dicter un choix, c'est avant tout l'assurance technique de : performance, facilité, fiabilité, compatibilité

    Moi, en informatique de tout les jour, ce que je trouve rebutant, c'est la généralisation de fournir un service /logiciel, sans manuel, ou ressource digne de ce nom, et laisser les gens s'entraider, plutôt que de fournir les éléments essentiels pour la courbe d’apprentissage.
    ex1: pour linux, je connais actuellement pas de ressource "officielle" listant les différences majeures entre le monde Win (ou Mac) et les distro linux (ex: le sens de "racine" sur win et linux induit des subtilités bloquantes quand on réfléchi encore à la Windows sur un environnement Linux)
    ex2: Windows, pas de manuel... simplement une visite guidé (assez creuse), et un starter guide (si tu l'as acheté en magasin) qui t'explique comment appuyer sur le bouton "power on", utiliser la souris, et le pad tactile.

    De ce point de vu ressource, les linuxiens sont, selon moi, en haut du podium des meilleures ressources et de l'entraide.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  10. #90
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2008
    Messages
    91
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2008
    Messages : 91
    Points : 60
    Points
    60

    Par défaut

    Citation Envoyé par Tuxzen Voir le message
    Se que tu dit cela existe avec debian par exemple, est toutes les dérivé dont Ubuntu, Mint et bien d'autres.
    Je viens justement de m'en apercevoir en regardant l'arborescence des distros Linux : https://upload.wikimedia.org/wikiped...svg?uselang=fr

    Effectivement, Linux a des distros "racine" comme Debian et Slackware. Mais bon, BSD réussi mieux là ou Linux échoue, à mettre en avant son freeBSD ou son OpenBSD, comme OS de base. Aucune autre distro ne vient se mettre en avant par dessus ça, et les distros de BSD n'ont qu'une vocation de "config aux petits oignons" pour les gens voulant adapater BSD à un contexte précis.

    On répondra que c'est la même chose pour Linux, sauf que niveau communication, y'a quand même un problème de fond. On voit beaucoup plus de distros comme Ubuntu ou Xmint être citées avant même d'avoir comme conseil d'installer Debian ou SlackWare pour se faire la main.

    C'est donc bien un problème de fond. A ce sujet, j'espère que mon message plus haut, avec l'idée marketting , sera lu.

  11. #91
    Membre du Club Avatar de Tuxzen
    Homme Profil pro
    Bénévole linuxien
    Inscrit en
    décembre 2018
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Bénévole linuxien

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2018
    Messages : 32
    Points : 48
    Points
    48

    Par défaut Super Nb

    Je suis désolé pour toi sincèrement !

    Je n'est jamais voulu dire du mal du parcours universitaire, seulement j'ai trop rencontré de personnes qui essayait de me démontré que la solution libre n'était pas viable, alors que j'ai aidé de nombreuses personnes à en faire la découverte et vue qu'il y avait une volonté de déconsidérer le libre.

    Par exemple, j'ai était l'un des premiers à croire au succès de Android, à l'époque c'était, cela ne vaut pas les iPhones de Apple, jamais cela pourra rivalisé ect...

  12. #92
    Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    novembre 2008
    Messages
    91
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2008
    Messages : 91
    Points : 60
    Points
    60

    Par défaut

    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    Le mieux c'est d'avoir une ressource qui fasse clairement consensus, sur laquelle on pourrais trouver les info NECESSAIRES aux profanes et débutant pour être en capacité de DECIDER, et non suivre la propagande de tel ou tel communauté. Ca peut être une page wiki, ou un lien ver wikibook explicite, du style --> "choisir une distribution en toute connaissance de cause", ou encore "les principales différentiations des distributions". Quelque chose qui ne vante pas, mais qui simplement décrit.
    Une sorte de synthèse technique et idéologique des principaux projets, ce qui serait à mon sens bien plus fédérateur que l'actuel "pour plus d'info, visitez leur site" après la simple mention de la distribution.
    Je ne peux que plussoyer.
    On est d'accord qu'il y a un problème de communication. Là tu mets l'accent sur la doc, ce qui est vrai aussi.

    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    Moi en informatique de tout les jour, ce que je trouve rebutant, c'est la généralisation de fournir un service /logiciel, sans manuel, ou ressource digne de ce non, et laisser les gens s'entraider, plutôt que de fournir les éléments essentiels pour la courbe d’apprentissage.
    Là tu touches ma corde sensible !
    J'ai clairement une dent contre les informaticiens depuis que j'ai découvert l'informatique, à cause du manque de pédagogie dont tu parles.

    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    ex1: pour linux je connais actuellement pas de ressource "officielle" listant les différences majeures entre le monde Win (ou Mac) et les distro linux
    Pour les distros, oui ça pourrait énormément aider.


    Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
    De ce point de vu ressource, les linuxiens sont, selon moi, en haut du podium des meilleures ressources et de l'entraide.
    De l'entraide oui, des ressources oui aussi si on prend en compte les nombreux sites fournissant les pages de MAN, des mini-tutos sur l'utilisation de telle ou telle commande.

    Par contre, niveau "apprentissage général", on n'a rien (sauf erreur de ma part) hormis des tutos/mooc sur divers sites non-officiels, et donc la qualité peut varier. Personnellement j'ai la flemme d'en suivre un pour apprendre Linux là, mais j'ai déjà dépensé de l'argent pour acheter une MOOC sur l'administration Linux et j'y passerai forcément. Mais ce que je soupçonne à l'avance, d'une manière générale, c'est le manque de doc officielle faite avec perfection, pour emmener par la main un utilisateur dans l'apprentissage des bases et des bases avancées.

    Mais ça peut exister sans qu'on le sache, dans un bouquin lambda dormant dans des bibliothèques. Exemple de bon bouquin écrit par un type hyper intelligent : Mastering Regular Expression, de Jeffrey E.F Friedl. Ce mec est juste un génie de l'explication.

    Mais des gens qui savent rentrer dans nos têtes comme des marionnettistes, y'en a peu, et on se retrouve plutôt avec de la doc indigeste éparpillée. La comm' ne fait que suivre cette tendance. J'espère ne pas parler trop vite, n'ayant pas encore creusé la question des bouquins à choper sur Linux.

  13. #93
    Membre du Club Avatar de Tuxzen
    Homme Profil pro
    Bénévole linuxien
    Inscrit en
    décembre 2018
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Bénévole linuxien

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2018
    Messages : 32
    Points : 48
    Points
    48

  14. #94
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Noob
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    317
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Nouvelle-Zélande

    Informations professionnelles :
    Activité : Noob

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 317
    Points : 1 021
    Points
    1 021

    Par défaut

    Mon rêve serait une intégration verticale à la Apple mais open-source, je serais prêt à payer plutôt cher pour un combo matériel/logiciel libre parfaitement adapté l'un à l'autre et dont le matériel serait recyclable (autant que possible) par retour au fabriquant (avec un système comme une consigne pour inciter à le faire). Je n'utilise pas Linux pour la tonne de choix de GUI et autres, mais pour la transparence que ça offre dans un monde de plus en plus fermé. Je ne passe pas des heures à tuner ma distribution, je n'ai ni le temps ni l'envie, j'utilise d'ailleurs Mint + Cinnamon car ça me convient out of the box.
    Désolé pour les rétines, clavier QWERTY

  15. #95
    Membre émérite
    Avatar de Merlin
    Homme Profil pro
    Conseil - Consultant en systèmes d'information
    Inscrit en
    mars 2002
    Messages
    524
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Conseil - Consultant en systèmes d'information

    Informations forums :
    Inscription : mars 2002
    Messages : 524
    Points : 2 850
    Points
    2 850

    Par défaut Linux c'est le Windows Phone des OS...

    En fait si on prend un peu de distance en laissant de côté les comparatifs techniques que seuls une poignée de geeks peut comprendre et dont le grand public se fiche pour se placer au niveau plus prosaïque du "marché des OS", Linux c'est le Windows Phone des OS.

    Je m'explique : Windows Phone était un OS absolument parfait, il pouvait se permettre sur les mêmes processeurs de faire tourner des applis totalement vectorielles par exemple, là où Android et les autres bricolent toujours des png découpés (9-patch) tout en s'emmêlant les pinceaux avec les résolutions. Ne parlons pas de l'interface à tuile, elle plait ou pas et c'est une autre question. Mais techniquement Windows Phone était plus puissant et mieux fichu en interne que Android ou iOS.
    Mais cela n'a pas pris.
    Pour deux raisons fondamentales : iOS et Android avaient déjà pris le marché et ils avaient déjà un gros catalogue de soft. Windows Phone malgré ses qualité n'apportait rien de révolutionnaire en plus.
    Et Windows Phone n'a jamais pu rattraper le catalogue des deux autres, les gens n'ont pas acheté donc, et les développeurs courageux ont fini par fuir une plateforme devenue stérile. Ce qui a accentué le problème dans un cercle vicieux jusqu'à sa disparition. Le méritait-il ? Techniquement non. Pas plus que les 3% de Linux sur le desktop.

    D'ailleurs d'un point de vue du marché, Linux n'existe pas en desktop. Il peut donc être considéré comme un challenger tout neuf prêt à partir en conquête du marché comme Windows Phone a sa sortie (3% du marché des desktop, c'est juste le % à partir duquel Microsoft a jeté l'éponge pour Windows Phone hein... donc ça n'existe pas, on part de zero)
    Mais voilà : Windows et OSX ont déjà le marché et les softs que les gens utilisent n'existent pas sous Linux, certains mais pas tous. Et quant aux "équivalents" hmmm... j'ai dit pas de débat de ce genre mais rien n'égale PhotoShop ni Illustrator, et LibreOffice ce n'est pas tout à fait le pack Office. Ne parlons pas des softs de musique les plus connus, des VST qui n'existent que pour Windows et OSX (voire iOS mais pas Linux), etc.

    Donc pas de catalogue, pas d'acheteurs. Comme pas d'acheteurs, pas de foule de développeurs en furie pour développer des apps comme pour iOS avec des dollars dans les yeux... Et le cercle vicieux se met en branle...

    Linux, c'est donc comme Windows Phone : l'OS de trop, tout simplement.

    Techniquement c'est bien, mais sans plus non plus, mais c'est de trop pour le marché. Le marché n'a pas "besoin" d'un 3eme OS desktop. Pareil pour ChromeOS. Ils rêvent chez Google mais ça ne décolle pas (parce qu'ils sont trop bêtes, au moment de la chute de Windows 8.x il y avait un tel malaise qu'ils auraient sortis des PC avec Android dessus, pas ChromeOS, Android, ça aurait fait un carton, mais c'est loupé, le jour de chance est passé tant pis pour eux).

    Les gaulois réfractaires à M$ peuvent jouer les rebelles avec Linux, mais le grand public quand il ne veut pas de Windows c'est du Mac qu'il prend (et avec raison, car là, il y a un catalogue et des softs "pros").

    Il faut donc se placer sous l'angle phénoménologique si on veut comprendre la situation.
    Si on se place au niveau des débats techniques et des comparaisons on refait le match qui est déjà joué et de toute façon le grand public s'en moque.
    Si on essaye de prouver par A+B que c'est "mieux" c'est qu'on ne connait pas Windows ni OSX... par rapport à Windows 95 oui c'est mieux, par rapport à Windows 10 ou les derniers OSX on peut en douter. Même par rapport à iOS ça resterait à prouver.

    Bref, le problème c'est le "syndrome Windows Phone" tout bêtement. Pas de catalogue, pas d'acheteur, pas d'éditeur phare, donc pas d'acheteur etc, la boucle est bouclée, le tout sur un marché déjà occupé de longue date par des gens qui ont des clients et un catalogue... Linux c'est le Windows Phone des OS : l'OS de trop. Tout simplement.

    Cette analyse défrisera certainement les Linuxiens qui à la façon des marxistes rêveurs fantasment sur "le grand soir", mais le grand soir n'arrivera pas. Le marché des OS ne fonctionne pas comme une révolution bolchevique...

    Le marché est libéral et dans ce monde là, c'est le pognon qui compte, pas les grands sentiments, le pognon et le marketing, le pognon et des catalogues fournis. Or le marché a déjà tout ce qu'il faut...

  16. #96
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Analyste/ Programmeur
    Inscrit en
    juillet 2013
    Messages
    2 754
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste/ Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2013
    Messages : 2 754
    Points : 6 040
    Points
    6 040

    Par défaut

    Citation Envoyé par Merlin Voir le message
    Bref, le problème c'est le "syndrome Windows Phone" tout bêtement...
    Non ton analyse est très mauvaise
    Microsoft entre 1995 et 2000 a réussi à faire
    • un système d'exploitation "click-o-drome" qu'il a imposé à coup de billets verts. En 2000, les "window managers" Linux et X qui a une conception réseau qui date de 1985, étaient très loin. Maintenant, même si Windows à perdu des parts de marché, il était à 95% d'adoption - cela fait de la marge. Apple, eux vendent le matériel - et maintenant conçoivent également (les processeurs ARM, les vitres, ...)
    • un standard 3D - DirectX - que même les cartes graphiques ont adopté. Maintenant c'est mort : très peu de logiciels/ matériel sont compatibles Vulkan. Sauf les mobiles qui sont OpenGL ES.
    • une suite bureautique - Office - grâce au piratage qui a permis de l'introduire à la fois dans les entreprises mais aussi chez les particuliers.


    Et depuis 5-6 ans , Microsoft a mis l'accent sur les services cloud, propose une suite bureautique à abonnement et sûrement un système d'exploitation à abonnement.
    Et Windows Phone et Internet Explorer (, Windows Media Player et Zune) sont morts parce qu'ils ont eu des concurrents qui proposaient mieux/ autres choses - mais surtout proposaient ce que les utilisateurs demandaient et que Microsoft a ignoré.

  17. #97
    Membre du Club Avatar de Tuxzen
    Homme Profil pro
    Bénévole linuxien
    Inscrit en
    décembre 2018
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Bénévole linuxien

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2018
    Messages : 32
    Points : 48
    Points
    48

    Par défaut De très loin !

    Bonne nuit Merlin !

    Windows phone et venu sur les pas de Android pas l'inverse, regarde l'histoire et l'ordre dans le quel cela a progressé.

    L'os windows sur téléphone n'a jamais était plus performant, car il n'est pas offert au constructeur, de plus le code source leur est caché, se qui ne garantit pas une compatibilité de fonctionnement à long terme.

    Android est gratuit, pour les constructeurs et de plus le code source est ouvert, les constructeurs peuvent l'adapter à souhait avec les composants interne, d'ailleurs c'est ce qu'a fait SAMSUNG avec Bada, renseigne toi, avant de dire des choses sans fondement.

    Si Android est si populaire, c'est à cause du fait qu'il est possible de modifier la rom, ou de trouvé des Rom sans obsolescence programmé.

    Ainsi que le fait que pour la plupart des développeur, ont peut établir des liens communautaire, ce qui fait naître un concept de consomacteur.

    D'ailleurs Microsoft prélève une taxe sur chaque Android vendu, facile il vas pas se fatigué pour vendre du matos de qualité, en plus l'os est fragmentable donc, pas si extraordinaire que ça !

    Si tu regarde le seul Téléphone qui utilisé cet OS c'est apparemment Nokia, le seul constructeur à faire bande à part, qui vient de changé sont fusil d'épaule car il vois que le marché s'oriente vers Android et qu'il a raté le train de l'évolution, qu'il tente de rattraper !!

    Dans le cas de l'OS Windows sur téléphone c'est la même chose que pour les PC, ont dit Windows mais Windows n'est pas un constructeur, n'y un concepteur matériel, mais juste un intégrateur logiciel, qui fait payé cher l'intégration au constructeur, si ont doit remercié quelqu'un c'est les constructeurs et non Microsoft.

    C'est très différent pour Apple !
    Chez Linux il y a bien le projet Open Adware mais il avance très lentement, et il faudrait des financements concequant pour voir se type de concept un jour.

    Mais peut-être que tu as utilisé un windows phone, et que maintenant tu reproché à Android d'être là vedette, si c'est le cas tu devrais faire le choix de choisir un téléphone haut de gamme Android et tu verras une grosse différence !

    Je rajoute, windows mobile est plus gros que Android, et Windows mobile est plus léger que iOS.

    Certain ont installé un Android sur iOS et il tourne beaucoup plus vite que iOS, normal moins de ressources et plus petit.

  18. #98
    Membre éprouvé

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    436
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 436
    Points : 966
    Points
    966

    Par défaut

    Citation Envoyé par DeVit Voir le message
    Là tu mets l'accent sur la doc, ce qui est vrai aussi.
    J'ai eu la surprise un jour de m'apercevoir que le mot "documentation" fait le même effet que "administratif"... il fait peur, c'est un gros mot pour un profane, alors que si tu dis "tuto" ou "FAQ" ou "manuel" tout le monde reste calme. x)
    C'est à cause (c'est mon avis) des frigos, micro-onde, lave-linge, TV... ou bien souvent où il est question de documentation, c'est pour de la documentation technique. =/

    Citation Envoyé par DeVit Voir le message
    Par contre, niveau "apprentissage général", on n'a rien (sauf erreur de ma part) hormis des tutos/mooc sur divers sites non-officiels (...) pour emmener par la main un utilisateur dans l'apprentissage des bases et des bases avancées.
    Après il y a tout de même quelques sites de référence pour les francophones, mais une fois de plus quand tu déboule dans le milieu, t'es perdu, les info sont pas explicites, les termes sont "étranges" (boot, distro...), et il faut s'inscrire pour dire "excusez-moi, je cherche...", résultat, quand bien mêmes certaines ressources sont relativement centralisé, il y a une apparente opacité /fragmentation... une fois encore, aux yeux du profane.

    Citation Envoyé par DeVit Voir le message
    Mais des gens qui savent rentrer dans nos têtes comme des marionnettistes, y'en a peu
    <troll> ça s’appelle un politicard, ou un chargé de communication :°P </troll>

    @Tuxzen
    merci pour les liens, mais ce que je dénigre, c'est l’absence de sensibilisation et les ressources propres à l’apprentissage, telle que les variances entre les concepts du système Linux et les autres environnements, les bonnes pratiques (pour pas casser son installation, pour récupérer facilement ses données -> organisation & nommage, assurer une sécurité minimale, etc.).
    Typiquement : sur PC pour installer un logiciel (.msi ou .exe), on télécharge, on double clic, fin. Sous linux, 4 cas :
    - il est présent sur le magasin d'application (dans les dépôts), ça fonctionne comme sur Android avec son PlayStore
    - le même cas, mais fait manuellement, on le télécharge, on l'exécute, ça ouvre le magasin et procède à l'installation
    - le site de l'appli indique une procédure spécifique pour installer (ex: ajoutez tel source via le terminal, puis copier cette commande...)
    - on télécharge le logiciel, on discerne plein de fichiers, on fini par trouver lequel il faut exécuter, puis on découvre que le fichier est pas paramétré pour être exécutable par défaut ...pour finalement comprendre qu'il faut suivre un tuto pour apprendre à installer une appli (et notamment gérer les droits des fichiers).

    bref, des ouvrages on en trouve, mais les bouquins de 100 pages ou plus ne sont pas ouvert par Mr et Mme Michu, ce qui manque à la communauté, c'est de répertorier de manière synthétique ce type d'info.
    Ce genres d'info sont très dispersés, alors que cela devrais faire partie de la base.

    Debian semble parfois oublié à côté de la mise en avant de toutes ses déclinaisons, alors je rappel que c'est tout de même la version historique.
    - manuel d'installation Debian officiel --> https://www.debian.org/releases/stable/amd64/
    - sécuriser sa distribution --> https://www.debian.org/doc/manuals/s...3.fr.html#s3.2
    le manuel de sécurisation à parfois des parties périmé depuis 10ans, mais les principaux concepts sont toujours d'actualités

    Et comme Debian sert de base à pas mal de distro démocratisés, les logiciels que l'on trouve dans ces distro sont compatible Debian, de plus elle est mature, et convient à la majorité des usages (même certains pas standard), faut juste trouver l'environnement de bureau qui va bien :
    transition depuis Apple >> Pantheon
    transition depuis Microsoft (surtout XP) >> XFCE

    Il y a un équilibre à trouver entre spartiate et léger d’un côté, et chatoyant et lourd d’un autre.
    voici les environnement de bureau les plus connu, du plus léger (Light-weight distro ou mini linux) au plus lourd :
    - les Linux "run from RAM" sont les distro (ou plus raisonnablement "les outils") les plus légères
    - Enlightenment (Apparence soignée, Très léger, Très haut degré de personnalisation, MAIS Projet long en développement)
    - LXDE (Ultra léger, Très peu gourmand en ressource matérielle, Très fluide, MAIS Interface pas très moderne, Assez austère au premier abord)
    - Mate fork gnome (Très léger, Très peu gourmand en ressource matérielle, MAIS De base, assez spartiate, s'alourdi avec les fonctionnalités)
    - XFCE (Légers, Très peu gourmand en ressource matérielle, Facile d’utilisation MAIS Un menu façon XP, De base, assez spartiate)
    - Cinnamon fork gnome (Alliance entre classique et modernité, Facile d’utilisation, Peu gourmand en ressource matérielle, MAIS Accélération matérielle obligatoire, pour une bonne expérience utilisateur, Le « Hot Corner » en haut à gauche est activé de base)
    >> comporte: Muffin (< Mutter), Nemo (< Nautilus) et MDM (< GDM) comme gestionaire de fenêtres, de fichier, et de session
    - GNOME 3 (Interface moderne, Complet, Personnalisation facile avec l’outil Tweak-Tool, facilité de basculer d’un bureau de travail à l’autre (Workspace), MAIS Accélération 3D obligatoire, Gourmand en ressource matérielle, Pas très facile d’utilisation la première fois)
    >> comporte: Mutter, Nautilus et GNOME Shell comme gestionaire de fenêtres (serveur d'affichage Wayland), de fichiers, et shell de l'interface
    - KDE (Joli, Agréable, Complet, Facile d’utilisation, MAIS Très gourmand en ressource matérielle)
    - Pantheon fork gnome (Interface proche de OS X, ?? ... ??)
    - Unity obsolète (je n’en trouve pas… MAIS Très gourmand en ressource matérielle, Absence de vrai menu, Accélération 3D obligatoire, Partage de données avec Amazon à travers les recherches de la barre de recherche système " Dash ")
    (dévelopé par Canonical, au paravant par défaut pour Ubuntu, remplacé aujourd'hui par GNOME 3)

    D'un point de vu éthique, je boycotte Ubuntu, qui à mes yeux, dans une vu globale des distro, est un Windows-like qui se justifie par l'user-friendly + Linux adoption, pour faire passer ce que bon nombre aurait fuit si on leur avait fait accusé réception de l'info. Exemples les plus connus -> profilage publicitaire, télémétrie opaque, code propriétaire secret.

    Citation Envoyé par Merlin Voir le message
    Mais techniquement Windows Phone était plus puissant et mieux fichu en interne que Android ou iOS.
    Mais cela n'a pas pris.
    Pour deux raisons fondamentales : iOS et Android avaient déjà pris le marché et ils avaient déjà un gros catalogue de soft. Windows Phone malgré ses qualité n'apportait rien de révolutionnaire en plus.
    Et Windows Phone n'a jamais pu rattraper le catalogue des deux autres, les gens n'ont pas acheté donc, et les développeurs courageux ont fini par fuir une plateforme devenue stérile. Ce qui a accentué le problème dans un cercle vicieux jusqu'à sa disparition. Le méritait-il ? Techniquement non. Pas plus que les 3% de Linux sur le desktop.
    J'ai également connu cette époque,mais j'ai une vision différente : en terme de pénétration de marché, Windows avait une bonne avance, c'est parce que l'utilisateur lambda n'avais pas encore l'usage généralisé d'un smartphone (donc pas en vu les possibilité technique au quotidien), et que Android s'est vu adopté par tout les constructeurs "low price" que Windows à perdu, parce que très rapidement les applis compatibles aux différents téléphones sont arrivés en masse --> seule alternative "transparente" à M$, Apple, HTC, BlackBerry...
    En tant que pure consommateur, on aurait dis un bras de fer indécis pendant 2-3ans, puis les statistiques ont parlé de manière univoque.


    Citation Envoyé par Merlin Voir le message
    Linux, c'est donc comme Windows Phone : l'OS de trop, tout simplement.
    c'est vrai qu'il est arrivé après, c'est vrai qu'il est devenu mature bien plus tard, c'est vrai qu'il a très peu de part de marché... mais il n'est clairement de trop, pour une raison :
    il répond à des critères qui ne peuvent exister avec un modèle de développement que tout les autres utilisent --> le secret.

    il répond donc à des critères économiques (qui sont parfois mêmes rentable en intégrant le coût de la transition) --> codec AV1 pour enfin arrêter de payer des licences pour diffuser /transporter /décoder des flux vidéo performant
    il répond à des critères de fiabilités (c'est pas pour rien que la plupart des protocoles de sécurité sont des normes publiques)
    il multiplie le potentiel de développement --> exemple avec le noyau Linux
    - Le noyau Linux est presque constamment patché et mis à jour >> 1310 changements chaque semaine, soit 187 par jour au cours de la période entre les versions 3.19 et 4.7, ainsi qu'une version de noyau sorti tout les 2 mois (et qui ne génère pas de BSOD).
    - 13 500 développeurs de 1 300 entreprises ont contribué au développement sur les 10 dernières années ...vs Windows et Apple cumulé ?
    Les acteurs les plus important sont (par ordre décroissant) : Intel, Red Hat, Linaro, Samsung, SUSE, IBM, Renesas, Google, AMD et Texas Instruments, ARM, Oracle ...la moitié contribu également à M$.

    bref, c'est pas parce qu'il stagne depuis plusieurs années sur desktop qu'il a perdu la guerre ...il a en attendant gagné presque tout les autres fronts, et fait trembler les géants, les obligeant a entretenir une rude concurrence à son égard (ils veulent garder leur avance). Et les développement orienté desktop ne font que s’accélérer ces dernières années, entrainant un élan de FLOSS (Free/Libre Open-source Software) ne faisant qu'accélérer cette tendance ...on a vraiment l'impression de voir un tremplin de Linux opérer actuellement.
    La génération de mes parents ont eu accès a une informatique démocratisé assez tard, et les interconnexion réseau et applicatives étaient très réduites. Ma génération et les suivantes, on baigne dedans, c'est le principal changement qui intervient, où les 35ans et moins sont bien plus impliqué informatiquement. C'est récent, ça prends du temps, mais ça prends surtout de l'ampleur. --> une société qui change.

    Concernant Mac, pour y aller, faut les moyens, parce que ça implique de racheter beaucoup de choses, et d'oublier les produits low-cost... faut également les moyen pour en ressortir, pour les mêmes raisons. ^^'
    C'était particulièrement vrai au début, un peu moins mtn, mais toujours vrai... à commencer par le clavier et la souris.

    Google a beau avoir de nombreux adeptes et une belle publicité, il présente également de graves dérives, et coups après coups, ces manquement d'étique camouflés par du "convenient", alerte chaque jour un peu plus de citoyens.
    Pensez à utiliser les pouces d’appréciation, pour participer à la visibilité de l'apport d'un propos, ou l'intérêt que vous y prêtez... qu'il soit positif ou négatif.

  19. #99
    Membre à l'essai
    Profil pro
    dev
    Inscrit en
    mai 2006
    Messages
    8
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : dev

    Informations forums :
    Inscription : mai 2006
    Messages : 8
    Points : 16
    Points
    16

    Par défaut doze -> mint a 70ans

    Salut,

    eh ben moi, ma maman m a bien cassé les couilles depuis des années avec son doze tout pourrachou, bien énervé de faire du support niveau 1 avec une utilisatrice grincheuse (oui c est toi qu y a touché, c est ta faute, blabla va mourir), je l ai passé progressivement de office sur libre office, de IE vers chrome et de outlook vers thunderbird (imap), et gros switch vers Mint 19 depuis septembre (suite a invasion massive de malware, ransomware et autre furoncles numériques), et je revis les gars je l ai plus sur le dos ... un petit Pat pour lui faire des mint update en ligne de commande (et des notify-send "oublies pas mes etrennes") et ca roule sans probleme, ca bouge pas, elle est très contente, passé 70 ans.
    Pour les gens qui font du web/mail/office, go a 200% sur mint, ca grinche encore un peu sur les petits jeux windows a la con auquel elle jouait, mais j en ai retrouvé quelque uns qui sont pas trop mal sous linux.

  20. #100
    Membre du Club Avatar de Tuxzen
    Homme Profil pro
    Bénévole linuxien
    Inscrit en
    décembre 2018
    Messages
    32
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Bénévole linuxien

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2018
    Messages : 32
    Points : 48
    Points
    48

    Par défaut Une alternative comme temps d'autres

    Pour ceux qui ne connaissent pas il y a :

    https://www.parrain-linux.com

    Pour avoir un ami Linux en chair et en os ! 😁

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 16/04/2008, 20h16
  2. [firebird][Linux][php]plus de 10 bases sur un serveur
    Par rahan15 dans le forum Installation
    Réponses: 5
    Dernier message: 04/10/2005, 11h33
  3. Réponses: 13
    Dernier message: 13/03/2005, 21h56
  4. [Linux]probleme au lancement d'eclipse sur mandrake 10
    Par Dnx dans le forum Eclipse Java
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/09/2004, 20h34

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo