1. #1
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Sans emploi - Autonome
    Inscrit en
    mars 2018
    Messages
    114
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Yvelines (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Sans emploi - Autonome

    Informations forums :
    Inscription : mars 2018
    Messages : 114
    Points : 39
    Points
    39

    Par défaut MEA et MCD différence ? Théorie SQL ?

    Bonjour,

    J'ai plusieurs question indépendante qui me tarode ;

    C'est quoi la différence entre un MEA et un MCD ?

    MEA = modèle entité association

    Quelle théorie implémentée en SQL est liée aux forme normale ? Avez vous des exemples ?

    Merci.

  2. #2
    Modérateur
    Avatar de CinePhil
    Homme Profil pro
    Ingénieur d'études en informatique
    Inscrit en
    août 2006
    Messages
    15 633
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 55
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur d'études en informatique
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : août 2006
    Messages : 15 633
    Points : 30 816
    Points
    30 816
    Billets dans le blog
    4

    Par défaut

    C'est quoi la différence entre un MEA et un MCD ?
    Le MCD est le Modèle Conceptuel de Données issu de la méthode Merise. Il est, en quelque sorte, un formalisme particulier du Modèle Entité-Association.

    Quelle théorie implémentée en SQL est liée aux forme normale ? Avez vous des exemples ?
    SQL (Structured Query Language) est, comme son nom l'indique, un langage. Ce n'est pas une théorie.
    SQL est le langage des bases de données relationnelles. Mais on peut tout à fait, hélas, faire n'importe quoi en matière d'architecture de données, ne respectant que très partiellement le modèle relationnel et ses formes normales, avec le langage SQL.

    C'est pour ça qu'il faut commencer par construire un modèle de données solide avant de se lancer dans la réalisation de la BDD.
    Avant de construire une maison, on en fait les plans et on vérifie qu'elle va tenir debout et ne pas s'écrouler en posant le toit !
    Philippe Leménager. Ingénieur d'étude à l'École Nationale Supérieure de Formation de l'Enseignement Agricole. Autoentrepreneur.
    Mon ancien blog sur la conception des BDD, le langage SQL, le PHP... et mon nouveau blog sur les mêmes sujets.
    « Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément ». (Nicolas Boileau)
    À la maison comme au bureau, j'utilise la suite Linux Mageïa !

  3. #3
    Expert éminent sénior Avatar de Artemus24
    Homme Profil pro
    Agent secret au service du président Ulysses S. Grant !
    Inscrit en
    février 2011
    Messages
    3 399
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 78
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Agent secret au service du président Ulysses S. Grant !
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : février 2011
    Messages : 3 399
    Points : 10 490
    Points
    10 490

    Par défaut

    Salut SpaceX.

    Citation Envoyé par SpaceX
    Quelle théorie implémentée en SQL est liée aux forme normale ?
    Vous vouliez dire plutôt : à qui servent les formes normales ?

    Comme l'a dit CinePhil, dans une base de données relationnelle, on peut faire n'importe quoi.
    Sauf que nous n'avons pas un fichier plat où il y a des tas de répétitions et aucune relation entre les données.
    Nous avons un outil que l'on nomme SGBDR pour "système de gestion des bases de données relationnelles".
    Et cette outil offre des tas de possibilités à la condition que les données soient structurées selon le modèle relationnelle.

    La modélisation consiste à créer des entités (groupe de données) ayant des relations (liens) avec d'autre entités.
    Et cette mise en forme repose sur des règles que nous nommons "formes normales".
    --> https://fr.wikipedia.org/wiki/Forme_...elationnelles)

    Citation Envoyé par SpaceX
    Avez vous des exemples ?
    Le mieux est de faire une étude de cas.

    @+
    Si vous êtes de mon aide, vous pouvez cliquer sur .
    Mon site : http://www.jcz.fr

  4. #4
    Expert éminent sénior
    Avatar de fsmrel
    Homme Profil pro
    Spécialiste en bases de données
    Inscrit en
    septembre 2006
    Messages
    6 215
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Spécialiste en bases de données
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2006
    Messages : 6 215
    Points : 20 902
    Points
    20 902
    Billets dans le blog
    16

    Par défaut

    Citation Envoyé par Artemus

    La modélisation consiste à créer des entités (groupe de données) ayant des relations (liens) avec d'autre entités.
    C’est plutôt sommaire. Donner comme référence l’ouvrage majeur de D. Nanci et B. Espinasse, Ingénierie des systèmes d'information : Merise deuxième génération (4e édition, 2001)


    Citation Envoyé par Artemus

    cette mise en forme repose sur des règles que nous nommons "formes normales".
    La normalisation n’intervient que pour partie, elle n’est pas la panacée, mais un moyen d’éviter certaines redondances.

    Par ailleurs, comme je l’ai écrit ici, les définitions données chez Wikipedia ne sont pas les bonnes.

    A ce jour, la référence qui fait foi, l'ouvrage de C.J. Date :

    Database Design & Relational Theory, Normal Forms and All That Jazz
    Faites simple, mais pas plus simple ! (A. Einstein)
    E=mc², mais si on discute un peu, on peut l’avoir pour beaucoup moins cher... (G. Lacroix, « Les Euphorismes de Grégoire »)
    => La relativité n'existerait donc que relativement aux relativistes (Jean Eisenstaedt, « Einstein et la relativité générale »)

    Je ne réponds pas aux questions techniques par MP. Les forums sont là pout ça.
    __________________________________
    Bases de données relationnelles et normalisation : de la première à la sixième forme normale
    Modéliser les données avec MySQL Workbench

  5. #5
    Expert éminent sénior
    Avatar de fsmrel
    Homme Profil pro
    Spécialiste en bases de données
    Inscrit en
    septembre 2006
    Messages
    6 215
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Spécialiste en bases de données
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2006
    Messages : 6 215
    Points : 20 902
    Points
    20 902
    Billets dans le blog
    16

    Par défaut

    Concernant le Modèle Entité-Association, la référence est encore l’article fondateur de Peter Chen :

    The Entity-Relationship Model—Toward a Unified View of Data
    Faites simple, mais pas plus simple ! (A. Einstein)
    E=mc², mais si on discute un peu, on peut l’avoir pour beaucoup moins cher... (G. Lacroix, « Les Euphorismes de Grégoire »)
    => La relativité n'existerait donc que relativement aux relativistes (Jean Eisenstaedt, « Einstein et la relativité générale »)

    Je ne réponds pas aux questions techniques par MP. Les forums sont là pout ça.
    __________________________________
    Bases de données relationnelles et normalisation : de la première à la sixième forme normale
    Modéliser les données avec MySQL Workbench

  6. #6
    Expert éminent sénior
    Avatar de fsmrel
    Homme Profil pro
    Spécialiste en bases de données
    Inscrit en
    septembre 2006
    Messages
    6 215
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Spécialiste en bases de données
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2006
    Messages : 6 215
    Points : 20 902
    Points
    20 902
    Billets dans le blog
    16

    Par défaut

    Comparaison d'un MCD merisien et d'un diagramme à la Chen

    Représentation des données selon Peter Chen (cf. The Entity-Relationship Model—Toward a Unified View of Data), sous forme d’entités-types symbolisées par des rectangles, et de relations (relationships) symbolisées par des losanges :





    Les pattes connectant les rectangles et les losanges sont porteuses de cardinalités. Par exemple : un département est composé de N employés et un employé fait partie d’un seul département. L’entité-type DEPENDENT (inscrite dans un double rectangle) est dite « faible » (weak entity), c'est-à-dire qu’elle n’est pas autonome et n’a de sens que rattachée à une entité-type plus forte (tout comme une ligne de facture n’a de sens que par son rattachement à la facture dont elle est un composant).

    A signaler que le diagramme de Chen reprend essentiellement les variables relationnelles et les relations qu’elles entretiennent, telles qu’elles sont décrites par Codd en 1969 (Derivability, Redundancy and Consistency of Relations Stored in Large Data Banks). Voir aussi l’article de 1975 de Schmid et Swenson, On the semantics of the Relational Data Model.

    J’utilise ici Power PowerAMC pour traduire le diagramme précédent sous forme de MCD (modèle conceptuel des données) merisien. Merise est une méthode contemporaine du modèle de Chen (cf. la FAQ Merise) :





    A noter que les cardinalités sont à l’inverse de celles des diagrammes de Chen et que sont présentes les cardinalités minimales. Les entités-types faibles sont repérées (notation Power PowerAMC, il y en a d’autres !) par la mise entre parenthèses de la cardinalité 1,1.


    Schéma « relationnel » dérivé du MCD précédent :


    Faites simple, mais pas plus simple ! (A. Einstein)
    E=mc², mais si on discute un peu, on peut l’avoir pour beaucoup moins cher... (G. Lacroix, « Les Euphorismes de Grégoire »)
    => La relativité n'existerait donc que relativement aux relativistes (Jean Eisenstaedt, « Einstein et la relativité générale »)

    Je ne réponds pas aux questions techniques par MP. Les forums sont là pout ça.
    __________________________________
    Bases de données relationnelles et normalisation : de la première à la sixième forme normale
    Modéliser les données avec MySQL Workbench

+ Répondre à la discussion
Cette discussion est résolue.

Discussions similaires

  1. Requête différence entre SQL et l'Option Access
    Par yoko000 dans le forum VBA Access
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/04/2008, 09h26
  2. différence entre SQl server Express 2005 et SQL 2005
    Par nutix2003 dans le forum MS SQL-Server
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/05/2007, 15h56
  3. générer un MCD depuis un .sql
    Par moulefrite dans le forum Outils
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/05/2006, 22h19
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 06/10/2004, 15h38

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo