IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #661
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 726
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 726
    Points : 16 830
    Points
    16 830
    Par défaut
    Citation Envoyé par sylsau Voir le message
    c'est Meta qui a besoin de l'Europe
    Les investisseurs ne veulent pas que l'entreprise perde autant d'argent.
    Facebook gagne de l'argent en "vendant" nos informations personnelles, plus il y a d'utilisateurs plus il gagne d'argent.
    Keith Flint 1969 - 2019

  2. #662
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par sylsau Voir le message
    Meta a tenté son coup de pression il y a quelques jours. Devant la joie générale que cela a provoqué à l'idée de voir Meta partie de l'Europe, les dirigeants ont vite décidé de faire machine arrière dans leurs déclarations. Il ne faut pas se tromper, c'est Meta qui a besoin de l'Europe, et sûrement pas l'inverse !
    Pas sûr, si tu tires Facebook tous les vieux cons qui sont dessus pour poster des photos de chats ou d'autres conneries comme les gilets jaunes etc vont se retrouver sans exutoire et là c'est l'Europe qui va avoir besoin de Méta.

    Parce qu'ils vont se retrouver sur Twitter à feed des trolls h24.

    Facebook c'est un peu comme un assistant social en fait. Mieux vaut laisser les casos ensemble que les spreads partout.

  3. #663
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Responsable des études
    Inscrit en
    juin 2019
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable des études
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : juin 2019
    Messages : 2
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    "que si nous agissons dans l'unité" ... Nous ne sommes pas dans l'unité, par nos langues, et notre passivité, et surtout nous n'avons pas tous les mêmes aspirations ! Vivre sans internet, sans facebook, et retourner à la toilette à copeaux du moyen âge, est irréalisable, déjà pour certains ramasser les crottes de leurs chiens... alors vider les wc... Question pourquoi mettons nous de l'eau dans nos wc, pour rendre l'évacuation fluide et loin du lieu où nous vivons... Bon loin du positivisme passéiste que certains peuvent afficher. Je pose juste la question et qu'allons nous mettre à la place ? Car, LUI peut vivre sans Facebook, mais beaucoup de petits commerçants non ! Il parle lui peut vivre sans instagramme, lui il a 80 ans au moins mentalement, pas les jeunes actuels. Ok les jeunes vivent sur tic tok ou autres, mais il parle en généralisant son cas. Lui il a pas besoin de facebook, ben oui il est entouré d'une cour de politiques, d'une rue tranquille où il peut sortir sans problèmes...Mais pas tout le monde, où le réseau artificiel crée un lien. Même durant les attentas, la police a pu continuer ses enquêtes, durant le covid, les résistants de la liberté perdue, ont pu se coordonner pour combattre les gouvernements tyraniques, et la liberté sera bientôt retrouver grâce à leurs actions éclatantes ! Combien de vielles personnes ont des réponses de leur famille grâce à ce lien ? En fait, on est face à une généralisation prétentieuse, qui surfe sur une mode du retour au année 60... Nos jeunes sont plus sur les réseaux games, dont il ne connait même pas la portée, ni même l'existence. Et l'exemple type du héros qui vit dans une communauté du sud, est aussi bizarre, ils sont les premiers à maintenir les liens avec les familles du bled avec les réseaux... Non, en fait on est dans un mode passéiste, car en plus on met rien à la place. Pour le moment, on frappe sur Alphabet, mais on dit google pour mieux se faire comprendre, mais en fait justement c'est cela le ridicule français ou européen, on a rien pour faire les serveurs équivalent pour maintenir l'info, on a rien pour faire l'IA multi secteurs d'actions, on a rien pour les outils qu'ils proposent. Mais on va mettre des applications comme une page de navigateur x... Mais l'europe n'est pas en plus unie, même en Belgique où se trouve la capitale, il y a des jeux d'influences pour que google passe des publicités en néerlandais, en wallonie... unis ? Le Pays bas écrase l'e commerce belge. La France se bat avec des multiples plateformes commerciale et laisse justement la place au poid lourd américain Amazon... On est subordonné, culturellement, quand je vois que nos poids lourds politiques nationalistes sont conseillés par des Bannons, ou vont visiter la culture de propagande russe... Et bien c'est cela l'Europe, un vaste marché influencé et incapable de créer un site commun même national, car on est imbu de nos prétentions, et incapable de partager un élément commun, même pour faire de l'argent ! On crée des élites pour travailler dans les autres continents ou blocs politiques. Alors on légalise, on réglemente, car c'est le seul moyen de combler le vide en apparence, mais surtout remplir les caisses ! Le Maire, il est en course éléctorale, alors il comble ! C'est comme les autres politiques, il pose devant une illusion... Mais l'Europe a frappé Amazon, mais n'a pas bloqué son dévelloppement...

  4. #664
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Responsable des études
    Inscrit en
    juin 2019
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable des études
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : juin 2019
    Messages : 2
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Les investisseurs ne veulent pas que l'entreprise perde autant d'argent.
    Facebook gagne de l'argent en "vendant" nos informations personnelles, plus il y a d'utilisateurs plus il gagne d'argent.
    On a un problème avec le faite que quelqu'un fasse de l'argent avec le prétexte de social, ou de faire "le bien". Au usa, ce n'est pas le cas, oh je dis pas que Microsoft et Facebook sont aimés, je dis que nous en Europe, on voit pas bien le fait de faire du bien et de l'argent ! En fait, le bien doit être gratuit. Je prend les trottinettes, elles sont à un prix bas, et disponible partout, donc pas du tout le critère de rare. Or l'humain utilise ce qui n'est pas rare, et n'en a aucune considération ! Si tu mets un truc disponible et commun, les gens le salissent et considère comme non approprié. Si en plus tu dis que cet objet fait de l'argent, alors en Europe, cela devient immonde ! Et les gens le détestent... Pour moi, le travail de Facebook est normal, et même nécessaire. Il a fait évolué la société, et avant cela n'était pas mieux ! Cela n'est pas pire, mais neuf et à améliorer ! Et je dirais que la qualité de Facebook correspond au critère d'un monde économique. Or nous mélangeons pas les genres, et donc nous n'admettons pas cette transgression de frontières ... social et fric. Mais cela a toujours été, le boucher du coin faisait quoi, "bonjour madame truc, et votre mari il est toujours malade ?" Vous croyez franchement que cela l'intéressait pour le mari ? Nos informations ont toujours été utilisées, par l'Eglise, par la commère du coin. Et elles ont jamais été vraiment protégée. Quand je monte dans le bus, j'ai pas besoin de longtemps, pour savoir ce que la voisine ou le suivant vont faire. Ils le crient ! La serveuse qui vous montre son décoleté avant de vous servir, elle le fait à chaque client non ? Elle achète votre attention ? Nos banques font quoi, nos assurances étudient quoi ? En Europe, on le faisait silencieusement. Au fait Analytica n'a jamais été us, mais bien européen ou plutôt anglais ! Et actuellement elle est chinoise, arabe, et Américaine. Et en plus personne n'a remis en question les personnes qui sont arrivés au pouvoir par ses moyens. Simplement, Facebook a fait son fric, à nous de prendre nos précautions, et créer une alternative internationale européenne, comme pour amazon ! Les commerçants de quartier ne sont pas réuni et créer une page locale des commerces et produits vendus, ou la ville n'a pas réuni les commerçants et créer une page locale, recensant les objets en vente et les lieux où les retrouver... Or ce n'est pas le cas... Le pays n'a pas regrouper les pages locales et réorganiser le tout, pour une vente internet... pour concurrencer Amazon. Non, comme on a rien fait, on a des agences de l'emploi qui ont suivi des cours googles, des cours facebook, pour créer des pages facile commerciales... Et c'est le réseau facebook qui a été l'initiateur... ou google selon la période... Alors nos informations personnelles, mais elles étaient déjà en vente, il a augmenter le rendement ! Et quand l'Europe parle de les protéger, c'est pour remplir les caisses, et espérer que le trésor existera pour nos monstres futurs, s'ils sortent jamais !

  5. #665
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    8 512
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 8 512
    Points : 30 986
    Points
    30 986
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    Il y a un truc qu'on appelle "le retour à la ligne" bien pratique pour rendre l'écrit plus lisible et agréable.
    il y a un autre truc qu'on appelle "le plan dialectique", qui permet de structurer le propos pour le rendre plus intelligible

    Parce que là on vient de se prendre deux pavés dans la tronche, c'est indigeste

  6. #666
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    février 2022
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : février 2022
    Messages : 7
    Points : 37
    Points
    37
    Par défaut
    L'arrêt de ces plateformes pourrait être extrêmement préjudiciables pour de nombreux indépendants et petits commerces. Beaucoup trop d'indépendants ne compte que là dessus pour leur communication numérique, car se payer un dev (même CMS) c'est un coût qu'ils ont du mal à mesurer. On voit là comme ça peut être dangereux de rendre son business dépendant de ce genre de plateforme, je trouve ça dingue qu'aucune campagne de sensibilisation à la "dé-GAMAMisation" des entreprises ne soit engagé par la DINUM (le ministère du numérique).
    Concrètement je parle de coiffeurs, d'artisans, d'artistes, de restaurants...ces commerces qui font notre quotidien.
    C'est pas facile de sensibiliser les gens à ce sujet, on se heurt souvent à beaucoup d'incompréhension.

    A titre personnel je suis pour dégager tout ces groupes qui vampirisent et monnayent l'attention et les données personnelles de personnes qui n'ont pas conscience de ce qu'on leur fait.

  7. #667
    Membre chevronné
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    634
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 634
    Points : 2 057
    Points
    2 057
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    La presse diffuse des fausses informations comme d'habitude !

    Pour qu'un site dépasse Facebook, il faut qu'une équipe développe une autre solution qui réponde mieux aux envies des utilisateurs.
    Et après il y a plein de facteurs qui rentrent en compte. Google a essayé de faire un réseau social ça n'a pas fonctionné, ça illustre le fait que ce n'est pas simple de créer quelque chose de populaire.
    Facebook pourrait connaitre le même sort que Myspace, si les utilisateurs migraient vers une autre solution.
    Le problème d'une plate forme comme Facebook c'est qu'elle était là la première. Et donc les utilisateurs vont avant tout là ou il y a les autres personnes en grande majorité.

    Donc développer un concurrent de Facebook qui apporte juste la même chose (eventuellement en mieux) mais le milliard de gens en moins ça ne marchera pas.

    Les autre réseaux sociaux ont marchés car ils offrent autre choses que Facebook.

  8. #668
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    février 2022
    Messages
    7
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : février 2022
    Messages : 7
    Points : 37
    Points
    37
    Par défaut
    Citation Envoyé par walfrat Voir le message
    Le problème d'une plate forme comme Facebook c'est qu'elle était là la première. Et donc les utilisateurs vont avant tout là ou il y a les autres personnes en grande majorité.

    Donc développer un concurrent de Facebook qui apporte juste la même chose (eventuellement en mieux) mais le milliard de gens en moins ça ne marchera pas.

    Les autre réseaux sociaux ont marchés car ils offrent autre choses que Facebook.
    Il me semble que le problème concerne d'avantage la législation du RGPD que la popularité de la plateforme. Ce qui est curieux c'est que TikTok ne soit pas non plus sous les feux des projecteurs alors qu'on ne sait toujours pas où vont les données (d'utilisateurs dont l'âge n'est jamais vérifié d'ailleurs)

  9. #669
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 471
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 471
    Points : 47 562
    Points
    47 562
    Par défaut Zuckerberg explique au personnel de Facebook qu'ils seront désormais connus sous le nom de "metamates"
    Zuckerberg explique au personnel de Facebook qu'ils seront désormais connus sous le nom de "metamates"
    et annonce de nouvelles valeurs pour l'entreprise

    Mark Zuckerberg et l'équipe dirigeante de Facebook continuent d'apporter des modifications à la culture de l'entreprise depuis le changement de nom en Meta au mois d'octobre dernier. Ainsi, Zuckerberg a expliqué au personnel de Meta mardi qu'ils s'appellent désormais "metamates", avant d'ajouter que la société modifiait son ensemble de valeurs pour refléter sa croissance et sa nouvelle orientation vers le métavers. La mise à jour a changé : "aller vite" en "aller vite ensemble", "être audacieux" en "construire des choses géniales". Elle a également ajouté "se concentrer sur l'impact à long terme" à la liste des valeurs.

    Les annonces ci-dessous ont été faites initialement lors d'une réunion de tout le personnel de Meta mardi. Au cours de la réunion, le PDG Mark Zuckerberg a expliqué ce que travailler pour Meta voulait dire, et c'était aussi l'occasion pour lui d'introduire de nouvelles valeurs pour l'entreprise. « Nous avons écrit nos valeurs d'entreprise actuelles en 2007. Elles ont été remarquablement durables, mais beaucoup de choses ont changé pendant cette période. Nous sommes désormais une entreprise distribuée. Nous avons une communauté mondiale et un impact de grande envergure », a écrit Zuckerberg dans un message qu'il a posté sur Facebook après la réunion.

    Nom : alex1.png
Affichages : 63616
Taille : 38,9 Ko

    « Et nous sommes maintenant une entreprise métavers, qui construit l'avenir de la connexion sociale », a ajouté le PDG. En effet, Zuckerberg a rebaptisé en octobre dernier Facebook (l'entreprise) en Meta, créant ainsi une société mère pour Facebook (le réseau social), WhatsApp et Instagram - trois des plus grandes applications de médias sociaux au monde. Divers changements sont intervenus ces derniers mois comme ceux qui ont été annoncés mardi. Maintenant, dans le but de créer une nouvelle identité unifiée, pour tous les employés de Meta, Zuckerberg a déclaré mardi que les membres du personnel porteront à l'avenir le nom de "metamates".

    Le principal dirigeant de Meta a expliqué aux employés de l'entreprise que la directive de Meta, qui consistait à "aller vite", est désormais étendue à "aller vite ensemble", que l'expression "être audacieux" devient "construire des choses géniales" et que l'énoncé des valeurs comprend maintenant "se concentrer sur l'impact à long terme". La valeur d'entreprise de Facebook, "être ouvert", est désormais "vivre dans le futur", tandis qu'"être direct et respecter ses collègues" a été modifié en "être ouvert". Plus loin, Zuckerberg a ajouté qu'une autre directive stipule que le personnel de Meta devrait éviter de "se faire plaisir à mort". Mais ce n'est pas tout.

    Le PDG va plus loin en expliquant au personnel que l'ordre de priorité lorsqu'on se considère soi-même, par rapport aux collègues et à l'entreprise, devrait être "Meta, metamates, moi". Zuckerberg a déclaré : « j'ai toujours pensé que pour que les valeurs soient utiles, elles doivent être des idées avec lesquelles les bonnes entreprises peuvent raisonnablement ne pas être d'accord ou mettre l'accent différemment. En travaillant chez Meta, nous nous engageons à appliquer ces valeurs à notre travail quotidien. Je pense que ces valeurs capturent la manière dont nous devons agir en tant qu'entreprise pour donner vie à notre vision ».

    Il a expliqué que ce slogan se rapporte au "sens de la responsabilité que chaque employé de Meta doit observer pour la réussite collective et envers les autres en tant que coéquipier". En outre, Andrew Bosworth, qui devrait bientôt être promu de son rôle actuel de vice-président de la réalité augmentée (RA) et virtuelle (RV) chez Meta à celui de directeur technique, a affirmé sur Twitter que le nom "metamates" était en réalité une invention originale du célèbre physicien, auteur et spécialiste des sciences cognitives Douglas Hofstadter, qu'un employé avait "contacté à distance" pour trouver des idées. Le nom semble vouloir dire "constructeur de métavers".

    Bosworth a ajouté que l'idée était basée sur l'adage de la marine "Navire, compagnons de bord, moi", qui ne semble pas du tout sexuel. Ensuite, sur sa page Facebook, Zuckerberg a invité le personnel à adopter les nouvelles valeurs afin de prendre un "nouveau départ". « En fin de compte, les valeurs ne sont pas ce que vous écrivez sur un site Web, mais ce pour quoi nous nous tenons mutuellement responsables chaque jour. Je vous encourage à réfléchir à ces valeurs et à ce qu'elles signifient pour vous, alors que nous commençons à travailler sur le prochain chapitre de notre entreprise », a écrit le PDG.

    Alors pourquoi Zuckerberg et les siens apportent-ils des changements importants dans l'entreprise depuis ces 4 derniers mois ? En effet, le changement de marque de Facebook en Meta et le passage de produits tels que le réseau social éponyme à un nouveau "métavers" tridimensionnel ont suscité des accusations selon lesquelles l'entreprise tente d'enterrer son histoire peu flatteuse avec des mots à la mode. De même, l'entreprise de médias sociaux chercherait à s'éloigner d'une culture particulièrement ouverte. Selon des sources connaissant le sujet, il s'agit d'une démarche visant à éviter les fuites et les dommages répétés.

    Nom : boz.png
Affichages : 20296
Taille : 37,7 Ko

    Meta emploie un peu plus de 71 000 personnes, toutes connectées à un système de discussion interne de type "Facebook" appelé Workplace, qui accueille des débats approfondis sur tous les sujets, de "Black Lives Matter" aux élections, ainsi que des recherches internes sur l'impact de la société. Cela fait partie de la culture ouverte, autrefois prisée par l'entreprise. Mais ces dernières années, ces informations ont franchi le pare-feu de Meta. Par exemple, en 20221, Frances Haugen, une ancienne employée devenue dénonciatrice, a publié des milliers de documents internes qui avaient été postés sur Workplace.

    Ces documents ont révélé des recherches sur les méfaits sociaux causés par les médias sociaux comme Instagram et Facebook. Selon les sources, cela aurait incité la société à fermer certains groupes au sein de Workplace -ces groupes étaient ouverts à un grand nombre de personnes - et à demander aux équipes de communication de dire aux employés qui publient des commentaires critiques sur Facebook et ses activités qu'ils sont irrespectueux. Il faut noter que Facebook a été confronté à des années de controverse, principalement liée au partage des données et à l'impact sur la santé mentale de ses utilisateurs, ainsi qu'à la politique des pays.

    Le changement de nom de Meta viserait donc en partie à s'éloigner de la marque de médias sociaux pour devenir une nouvelle entreprise "métavers", qui vend également du matériel comme l'Oculus Rift. Cela est également intervenu peu de temps après une série de rapports de dénonciateurs qui ont révélé l'ampleur des dommages causés à la société par Facebook (l'ancienne entreprise) et ses filiales. Selon ces rapports, ces médias sociaux affectent l'image corporelle des jeunes femmes et permettent la diffusion de fausses informations sur tous les sujets, des vaccins à la politique. De plus, l'entreprise doit encore faire face à des batailles juridiques.

    Il y a notamment une action en justice de l'État du Texas concernant l'utilisation de la reconnaissance faciale par Facebook. De plus, le procureur général du Texas, Ken Paxton, qui a intenté une action en justice devant le tribunal de district de l'État à Marshall, estime que la capture par la société de la géométrie faciale sur les photographies téléchargées par les utilisateurs entre 2010 et 2021 a entraîné "des dizaines de millions de violations" de la loi texane. Au début du mois, Facebook a reçu l'ordre de retirer du contenu diffamatoire à l'encontre d'un homme politique après avoir perdu une bataille juridique.

    Le tribunal a condamné le géant des médias sociaux à payer 4 000 euros de dommages et intérêts et il a également été tenu d'afficher sur sa page d'accueil autrichienne une bannière annonçant la décision. Cette semaine, il a été annoncé que Meta avait réglé un recours collectif vieux de dix ans concernant l'utilisation de cookies en 2010 et 2011 qui permettaient de suivre les personnes même lorsqu'elles étaient déconnectées. Dans le cadre du règlement proposé, qui doit encore être approuvé par un juge, Meta a accepté de supprimer toutes les données qu'elle a "indûment collectées" au cours de cette période.

    La société, qui a affiché des bénéfices de 39,37 milliards de dollars en 2021, versera également 90 millions de dollars aux utilisateurs qui ont déposé une plainte, après déduction des frais d'avocat. « Parvenir à un accord dans cette affaire, qui remonte à plus de dix ans, est dans le meilleur intérêt de notre communauté et de nos actionnaires, et nous sommes heureux de pouvoir dépasser ce problème », a déclaré Drew Pusateri, porte-parole de Meta, dans un communiqué mardi.

    Source : Mark Zuckerberg

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du nouveau slogan et des nouvelles valeurs de Meta ?
    Pensez-vous que Meta atteindra son objectif de faire du métavers l'avenir des médias sociaux ?
    Pensez-vous que les gens seront réellement prêts à mettre un casque RV ou RA sur le visage sur de longues périodes ?

    Voir aussi

    La division VR de Meta/Facebook, l'ancien Oculus Research, fait l'objet d'une enquête antitrust de la FTC, ce qui pourrait avoir un impact sur le développement du métavers par l'entreprise

    Meta a déposé plusieurs brevets destinés à lui permettre de suivre les mouvements des yeux et les expressions du visage dans le métavers, car cela profiterait probablement aux annonceurs

    Meta fait face à un recours collectif de 2,76 milliards d'euros au Royaume-Uni pour donner une compensation aux 44 millions d'utilisateurs Facebook, dont les données ont été exploitées

    Facebook passe derrière Nvidia en matière de capitalisation boursière et est désormais la huitième entreprise américaine la plus valorisée, sa valeur est tombée en dessous de 600 Mds$ mardi
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  10. #670
    Expert confirmé
    Avatar de GLDavid
    Homme Profil pro
    Team & Project Manager
    Inscrit en
    janvier 2003
    Messages
    2 805
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 45
    Localisation : France, Seine Saint Denis (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Team & Project Manager
    Secteur : Industrie Pharmaceutique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2003
    Messages : 2 805
    Points : 4 415
    Points
    4 415
    Par défaut
    Bonjour

    Mouais, j'aurais pensé Metabuddies mais Zuckerberg n'est pas si humain que ça.
    C'est marrant de constater que les habitudes sont les mêmes depuis 1994:
    Nom : dt940105dhc0.gif
Affichages : 13582
Taille : 109,5 Ko

    @++
    GLDavid
    Consultez la FAQ Perl ainsi que mes cours de Perl.
    N'oubliez pas les balises code ni le tag

    Je ne répond à aucune question technique par MP.

  11. #671
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    324
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 324
    Points : 489
    Points
    489
    Par défaut
    Hello ,

    Je vais tenter une explication (et je peux me tromper) .

    Il parait que Mark Zuckerberg est porteur de TSA (info ou intox : https://autismeaspergerquebec.com/asperger-celebres/ ? ) . La vision qu'il aurait de Facebook a peut être été biaisé en fait ... . Cela pourrait rejoindre ce post : https://www.developpez.net/forums/d2...euro-atypique/

    Le créateur part d'une vision idyllique qui se transforme en fiasco ...

  12. #672
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    166
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 166
    Points : 652
    Points
    652
    Par défaut
    Je suis toujours impressionné par la déconnexion des dirigeants par rapport à leurs employés.
    Je comprends qu'il est important d'avoir un plan de communication vers l'extérieur en temps de crise mais ça fonctionne rarement en interne.

    Je ne serais en temps normal pas très heureux de découvrir que mon directeur et son équipe de comm' impose à ses employés un surnom, alors en temps de crise, non merci.
    PS : Les seuls exemples que je connais pour ça dans le monde professionnels sont les équipes de sport où des groupes qui veulent anonymiser leurs membres.
    En plus le terme mate - qui implique une certaine proximité - ne me parait pas des plus adéquats pour rassembler des gens qui ne se croiseront jamais au travail et dont les responsabilité sont si éloignées.

    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Le PDG va plus loin en expliquant au personnel que l'ordre de priorité lorsqu'on se considère soi-même, par rapport aux collègues et à l'entreprise, devrait être "Meta, metamates, moi".
    La recette parfaite du burnout. Merci M. le directeur

    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    « Et nous sommes maintenant une entreprise métavers, qui construit l'avenir de la connexion sociale », [...]
    demander aux équipes de communication de dire aux employés qui publient des commentaires critiques sur Facebook et ses activités qu'ils sont irrespectueux.
    L'avenir de la connexion sociale en dehors de l'entreprise et dans la limite des sujets et des avis qui leur conviennent.


    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Je penses que M. Zuckerberg est un peu perdu dans cette situation. Qu'il a mis les fondations d'une entreprise plutôt saine, que ces "garde fou" ne l'arrange plus du tout et qu'il essaye de recadrer tout le monde. Mais le faire publiquement est compliqué.
    Je penses qu'il a quelques problèmes de compréhension des relations sociales et donc qu'il se base beaucoup sur des équipes d'"experts".
    L'autre réponses que j'envisage est qu'ils se disent que cette crise va permettre de "purger" les employés qui ne veulent pas de ce changement et que les générations suivantes arriveront sans connaitre l'histoire de Facebook/Meta. Je n'y crois qu'à moitié et je ne suis pas sur que Meta ne survive assez longtemps pour vivre ce rebond.
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Que pensez-vous du nouveau slogan et des nouvelles valeurs de Meta ?
    Les nouveaux slogans sont creux. Je suis assez d'accord avec le début du point de vue de Zucky sur les valeurs mais pour moi elles commencent à avoir de la valeurs quand on agit pour les mettre en place. Ca n'a pas l'air d'être sa volonté.
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Pensez-vous que Meta atteindra son objectif de faire du métavers l'avenir des médias sociaux ?
    Pensez-vous que les gens seront réellement prêts à mettre un casque RV ou RA sur le visage sur de longues périodes ?
    non et non, la réponse à la deuxième question est l'explication de la première.

  13. #673
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    septembre 2019
    Messages
    109
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Morbihan (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : septembre 2019
    Messages : 109
    Points : 509
    Points
    509
    Par défaut
    La mise à jour a changé : "aller vite" en "aller vite ensemble", "être audacieux" en "construire des choses géniales".
    J'espère que cette mise à jour du cerveau des employés va bien se passer. Sinon, il faudra faire un reset ou utiliser les puces d'Elon Musk.

  14. #674
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    avril 2018
    Messages
    10
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 74
    Localisation : France, Tarn et Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : avril 2018
    Messages : 10
    Points : 31
    Points
    31
    Par défaut Zuckerberg vs valeurs
    je ne suis pas sûr comprenne le sens du mot valeur en dehors de sa signification monétaire
    à moins qu'il n'aie le sens de l'humour

  15. #675
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    449
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 449
    Points : 6 082
    Points
    6 082
    Par défaut Meta a prévenu qu'elle pourrait quitter l'Europe.
    Meta a prévenu qu'elle pourrait quitter l'Europe
    et les mécanismes de partage des données apparus après les révélations d'espionnage de Snowden sont au cœur du problème

    Début février, Meta, propriétaire de Facebook, a déclaré qu'elle pourrait être amenée à quitter l'Europe. Puis, elle a déclaré qu'elle ne menaçait absolument pas de quitter l'Europe. Des politiciens européens ont dit en plaisantant qu'ils souhaitaient qu'elle le fasse et que l'Europe se porterait mieux sans Facebook. Ce va-et-vient portait sur l'avenir des transferts internationaux de données, terme désignant la manière dont les entreprises déplacent les informations personnelles des usagers et dont elles protègent ces derniers des espions. Grâce à une série d'actions en justice intentées par l'avocat et militant autrichien de la protection de la vie privée Max Schrems au cours de la dernière décennie, les règles qui régissent la manière dont les grandes et petites entreprises technologiques traitent les informations personnelles de leurs utilisateurs européens sont en pleine évolution.

    Nom : Screenshot_2022-03-03 meta could leave europe – Recherche Google.png
Affichages : 12515
Taille : 508,6 Ko

    Il existe des accords internationaux stricts régissant vos informations personnelles

    Lorsqu'une personne en Europe se connecte ou publie sur Facebook, ses données personnelles, telles que sa photo de profil et ses centres d'intérêt, sont collectées et stockées dans les centres de données de Meta. Une partie au moins de ces informations est envoyée aux États-Unis, où se trouvent les sièges sociaux des grandes entreprises technologiques. « C'est là que se trouve leur siège, ils disposent d'un espace de stockage, c'est plus efficace et moins coûteux », selon Jörg Hladjk, expert en cybersécurité chez Jones Day.

    Le problème est que toute donnée quittant l'UE ne peut être transférée que dans un pays dont les normes de confidentialité sont jugées équivalentes. Les données qui se trouvent sur le sol américain peuvent être récupérées par les espions américains, ce que nous savons depuis que l'ancien contractant de la National Security Agency (NSA), Edward Snowden, a révélé les programmes américains de surveillance en ligne en 2013.

    Les entreprises technologiques s'appuient désormais sur une solution de contournement

    Les entreprises technologiques sont donc dans l'incertitude. Alors que les négociateurs des États-Unis et de l'Union européenne s'affrontent pour remplacer le bouclier de protection des données, les entreprises technologiques s'appuient sur des "clauses contractuelles types". Ces clauses sont des garanties juridiques élaborées par l'UE, dans lesquelles les entreprises technologiques copient et collent dans un contrat un langage standard sur le partage des données.

    Les clauses contractuelles types sont une solution de contournement qui permet aux entreprises technologiques de continuer à transférer légalement des données de l'autre côté de l'Atlantique, mais elles n'ont jamais été conçues pour être le principal mécanisme permettant à des milliards de dollars de données de circuler chaque année. Ils ne sont pas non plus très flexibles et peuvent être difficiles à mettre en œuvre, a commenté M. Hladjk de Jones Day.

    Si l'Irlande estime que l'utilisation des clauses contractuelles types par Meta n'est pas conforme aux règles européennes en matière de protection de la vie privée, cela pourrait avoir un effet d'entraînement plus large, à moins que les négociateurs de la Commission européenne ne parviennent à un accord sur un mécanisme de transfert de données totalement nouveau.

    Dans son rapport annuel pour l'année se terminant le 31 décembre, Meta a averti que ce flou constituait un risque important pour son activité, ce qui a été largement interprété comme une menace de quitter l'Europe. L'entreprise a explicitement déclaré que si l'Irlande supprime complètement les clauses standard sur les données sans les remplacer, il lui sera très difficile de proposer des services comme Facebook et Instagram en Europe. « Pendant de nombreuses années, le cadre juridique soutenant le transfert de données outre-Atlantique a connu de graves perturbations », s'est plaint Markus Reinisch, l'un des responsables politiques de l'entreprise, dans un post de suivi.

    Il est peu probable que Meta se retire vraiment de l'Europe

    « Meta et d'autres géants de la technologie ne quitteront probablement pas l'Europe », selon Marco Bosher, avocat spécialisé dans la confidentialité des données chez Noyb, le groupe de défense des droits à la vie privée cofondé par Markus Schrems. « L'idée que les transferts de données entre l'Europe et les États-Unis s'arrêteraient réellement est fantaisiste », a-t-il ajouté. L'infrastructure physique qui facilite les transferts de données fonctionne toujours ; il s'agit en fait d'une bataille juridique entre les deux côtés de l'Atlantique. « Elles sont nécessaires au fonctionnement de l'ensemble de l'économie mondiale. Une grande partie de l'infrastructure dorsale de l'internet se trouve aux États-Unis, la plupart des plus gros serveurs sont aux États-Unis », a-t-il déclaré.

    Mais on ne sait toujours pas à quoi pourraient ressembler les nouvelles protections des données des utilisateurs européens. Une solution simple consisterait à construire de nouveaux centres de données en Europe pour protéger les informations des regards indiscrets. Mais le problème est que les lois américaines sur la surveillance s'appliquent à l'échelle mondiale. Schrems et son équipe souhaitent des protections plus solides dans l'ensemble. « La NSA ne se soucie pas de savoir si les données sont stockées sur un serveur aux États-Unis ou sur un serveur en Europe », a déclaré Bosher.

    Il y a également « un point d'interrogation quant à la faisabilité », a déclaré Hladjk, car de nombreuses entreprises technologiques souhaitent toujours travailler dans des centres de données américains, comme le traitement des données à moindre coût pour leurs activités. De plus, il serait fastidieux, voire impossible, pour les petites et moyennes entreprises de construire un centre de données européen. Prenez les plans de Meta pour un nouveau centre de données aux Pays-Bas : la société envisage un terrain de 166 hectares (soit l'équivalent de plus de 400 terrains de football, bout à bout) de serveurs et d'équipements techniques coûteux.

    Les entreprises technologiques pourraient également proposer leurs propres solutions en matière de confidentialité des données des utilisateurs

    Elles pourraient utiliser le chiffrement comme moyen de renforcer les droits des Européens en matière de protection de la vie privée, mais elles devraient veiller à ce que les agences américaines ne puissent pas demander aux entreprises technologiques la possibilité d'accéder à ces données et de les déchiffrer.

    Une autre option serait une sorte de pare-feu pour les utilisateurs européens. « Ils devraient créer, disons, des espaces sécurisés européens pour les données, où elles seraient à l'abri de la surveillance américaine. Elles devraient donc rester géographiquement dans l'UE, mais être également protégées de l'accès des services de surveillance américains », a déclaré Bosher.

    Mais la manière dont cela fonctionnerait n'est pas claire, et les entreprises technologiques continuent de patauger dans l'incertitude juridique.
    L'UE aura à cœur de trouver une nouvelle solution plus solide. Il serait politiquement embarrassant qu'un autre mécanisme de transfert de données soit invalidé par un tribunal. Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive chargée de la stratégie numérique, a déclaré en février qu'il est « hautement prioritaire » de convenir d'un remplacement du Privacy Shield, mais que ce n'est « pas facile ». Ces négociations sont « liées à la manière dont les agences de sécurité nationale mènent leurs activités aux États-Unis… Je suis convaincue que, finalement, ils parviendront à un accord", a-t-elle ajouté », a déclaré le Dr Gabriela Zanfir-Fortuna, vice-présidente chargée de la vie privée mondiale au Future of Privacy Forum.

    Sources : Meta, SEC

    Et vous ?

    Que pensez-vous des actuelles règles en matière de transfert transfrontalier de données ?
    Que pensez-vous des différentes solutions proposées plus haut ? Sont-elles, à votre avis, dans l’ordre du réalisable ?
    Selon vous, les gens se porteraient-ils mieux sans Facebook et Instagram ? Pourquoi ?

    Voir aussi :

    « Meta ne menace pas de partir de l'UE bien que cette perspective enchante plus d'un », rétorque la société mère de Facebook, pour qui les règles du transfert transatlantique de données sont floues

    Bruno Le Maire et son homologue allemand, Robert Habeck, affirment que l'Europe se porterait mieux sans Facebook, à la suite de la menace de Meta de retirer Facebook et Instagram du marché européen

    Meta menace de retirer Facebook et Instagram du marché européen, si le groupe n'est plus autorisé à échanger les données des utilisateurs européens avec les États-Unis
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #676
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 726
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 726
    Points : 16 830
    Points
    16 830
    Par défaut
    Citation Envoyé par Nancy Rey Voir le message
    Le problème est que toute donnée quittant l'UE ne peut être transférée que dans un pays dont les normes de confidentialité sont jugées équivalentes. Les données qui se trouvent sur le sol américain peuvent être récupérées par les espions américains, ce que nous savons depuis que l'ancien contractant de la National Security Agency (NSA), Edward Snowden, a révélé les programmes américains de surveillance en ligne en 2013.
    À mon avis la NSA a accès données contenues dans des serveurs en Europe…
    Les entreprises comme Google, Apple, Meta, etc, collaborent avec les services de surveillance US.
    Il est même possible qu'il y ait des portes dérobées dans des systèmes d'exploitation, dans du matériel réseau (routeur), dans des composants (processeur), etc.

    Espionnage : introduction des backdoor par la NSA dans les produits de Cisco
    Espionnage : le gouvernement américain a-t-il tenté d’intégrer un backdoor dans Linux ?
    Un logiciel espion extrêmement sophistiqué a infecté des disques durs depuis près de 2 décennies, la NSA serait à l'origine de la campagne d'espionnage
    La Chine exclut Apple, Cisco et Intel de la liste des achats du gouvernement
    La CIA s'est servie de VLC et de plusieurs autres logiciels portés par la communauté du libre pour mener ses opérations d'espionnage

    C'est bien d'essayer de se défendre face à la surveillance US, malheureusement il est quasiment impossible de s'en protéger.
    Keith Flint 1969 - 2019

  17. #677
    Membre confirmé
    Inscrit en
    mai 2003
    Messages
    216
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 41

    Informations forums :
    Inscription : mai 2003
    Messages : 216
    Points : 545
    Points
    545
    Par défaut
    Le vrai problème de fond est le concept même de données personnelles et sa commercialisation:
    Dans l esprit US, c est juste des données monnayables.
    Dans l esprit UE, c est une partie de sa personne, et donc ne peuvent pas être collectées (et commercialisées) si facilement. Et donc plus liée aux droits de l homme.

    Benjamin Bayard (et Marc Rees) expliquent cela très bien sur thinkerview:
    https://www.thinkerview.com/benjamin...-copie-privee/

    La CJUE avec l acte Schrems a bien expliqué que le droit européen n est PAS compatible avec le droit US.
    Sauf que les pays UE n ont tjs pas encore appliqué cette décision.
    C est pour cela que le business model de Facebook and co est en fait incompatible avec les règlements européennes.

    Comme dit Bayard:
    on est passé d un paradigme "data must flow" vers un mode "ok, on a manifestement un interdit juridique fort, et on va faire avec.
    l UE commence tout juste à réfléchir à un concept géostratégique et géoéconomique.

    La vraie question est de savoir si les états membres de l UE vont enfin travailler ensemble plutôt que de se mettre des bâtons dans les pattes.

  18. #678
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    304
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 304
    Points : 603
    Points
    603
    Par défaut
    Va-t-en Facebook. Et ne change pas seulement ton nom cette fois-ci.

  19. #679
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    324
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 324
    Points : 489
    Points
    489
    Par défaut
    Bonsoir

    Meta a prévenu qu'elle pourrait quitter l'Europe et les mécanismes de partage des données apparus après les révélations d'espionnage de Snowden sont au cœur du problème

    Que pensez-vous des actuelles règles en matière de transfert transfrontalier de données ?
    Vaste fumisterie. Comme expliqué dans d'autres topics, les agences gouvernementales (de n'importe quel pays) peuvent déjà dans les faits acheter de la data sur le marché du brokking ...

    Que pensez-vous des différentes solutions proposées plus haut ?
    Je pense que cela reste de la technocratie

    Sont-elles, à votre avis, dans l’ordre du réalisable ?
    Non, pas dans l'UE ou l’émiettement des législations et la mollesses des autorités favorise les mauvaises pratiques des GAFAM

    Selon vous, les gens se porteraient-ils mieux sans Facebook et Instagram ?
    Oui , même sans suppression totale. Déjà faire dégager tout ce qui est politique et religieux de facebook ...

    Pourquoi ?
    Je n'ai pas envie d'aller sur FB et me voir proposer un "service de messe" ou un "discours écolo" comme on me fait de la pub pour une moto ou des outils de jardin ^^

    ---

    l UE commence tout juste à réfléchir à un concept géostratégique et géoéconomique.

    La vraie question est de savoir si les états membres de l UE vont enfin travailler ensemble plutôt que de se mettre des bâtons dans les pattes.
    C'est politiquement infaisable ... Entre la mentalité latine qui est plutôt dépensière VS la germanique frugaliste .

    Un pays comme l'Italie n'est pas tourné vers la data ... un pays comme la France ou l'Allemagne si .

  20. #680
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    janvier 2013
    Messages
    4
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2013
    Messages : 4
    Points : 7
    Points
    7
    Par défaut Bon débarras
    FB est inutile, toxique et cupide, en plus de devenir dangereux pour la liberté d'expression.
    Qu'ils s'en aillent, les européens redécouvriront les joies de la lecture, de la musique et du partage d'une bière entre amis.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 17/05/2019, 16h17
  2. La Russie menace d'engager des poursuites contre Facebook et Twitter
    Par Stéphane le calme dans le forum Actualités
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/01/2019, 21h38
  3. Réponses: 142
    Dernier message: 21/12/2017, 15h05
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 02/06/2017, 12h49

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo