Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Responsable Lazarus & Pascal

    Introduction à la cryptographie - Utiliser et implémenter correctement des primitives cryptographiques
    Chers membres du club,

    Bernard Roussely, bien connu de ceux qui ont assisté aux récentes présentations de Delphi, propose un article sur l'utilisation et l'implémentation correctes des primitives cryptographiques avec TMS Cryptography Pack, une bibliothèque pour Delphi et C++ Builder diffusée par TMS Software.



    Que pensez-vous de cet article ?

    Quelle importance attribuez-vous à la sécurité dans vos productions ?

    Retrouvez les meilleurs cours et tutoriels pour apprendre la programmation Delphi
    Accès à mon site et à mon blog. Actualités, cours et ressources Delphi, Lazarus et Pascal.
    Pensez à la balise - Quelqu'un vous a aidé ou vous appréciez une intervention ? Pensez au

  2. #2
    Membre à l'essai
    Oui et ... après
    "ajouter d'autres textes sur des cas particuliers" à remplacer par "ajouter d'autres tests sur des cas particuliers"

    Par ailleurs,
    Tous les tailles de clef n'ont de sens qu'en l'absence d'ordinateur quantique.
    Or l'ordinateur quantique existe, embryonnaire et/ou masqué.
    Corrélativement les données ainsi cryptées (avec ces procédés calculatoires), stockées (recel de vol ou pas) seront décryptables avant l'obsolescence de nombre de ces mêmes données.
    Il importe donc au-dela de la sécurité actuelle, de gérer aujourd'hui la future in-sécurité de nos données.
    Un seul décryptage, recryptage ne serait sûr qu'avec la garantie d'absence de copie des données.

  3. #3
    Membre actif
    Quantum safe
    Citation Envoyé par docdu92 Voir le message

    Tous les tailles de clef n'ont de sens qu'en l'absence d'ordinateur quantique.
    L'AES est et restera "quantum safe" si on l'utilise avec une clé de 256 bits (on obtient une sécurité de 128 bits).
    Ce n'est néanmoins pas le cas de RSA et des courbes elliptiques en théorie mais les ordinateurs quantiques sont encore embryonnaires et ne peuvent casser ces algorithmes à ce stade.
    Il y a au moins deux freins au développement des ordinateurs quantiques : leur coût et leur taille. Il faudra être un peu patient mais il faut s'attendre à de fortes améliorations compte tenu des investissements faits dans ce domaine :

    https://futurism.com/google-is-close...-breakthrough/
    https://arstechnica.co.uk/gadgets/20...ntum-computer/
    https://www.theverge.com/circuitbrea...e-release-date
    https://www.quora.com/How-much-will-...-a-large-scale
    http://www.bbc.com/news/science-envi...nment-38811255