+ Répondre à la discussion Actualité déjà publiée
  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Coriolan
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    mai 2016
    Messages
    411
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Maroc

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : mai 2016
    Messages : 411
    Points : 9 786
    Points
    9 786

    Par défaut Le fondateur d'une firme de capital risque pense que l'IA va remplacer la moitié des emplois

    Le fondateur d'une firme de capital risque pense que l'IA va remplacer la moitié des emplois
    Durant les 10 prochaines années

    Au début de cette année, nous vous rapportions qu’une entreprise chinoise a remplacé 90 % des employés d’une usine par des robots, une action qui a permis d’augmenter la production de 250 %. Cette tendance de robotisation devrait s’accélérer à l’avenir selon Kai-Fu Lee, fondateur de la firme de capital risque Sinovation Ventures. Selon lui, les robots devraient remplacer 50 % des emplois durant la prochaine décennie.

    L’Intelligence artificielle (IA) est la voie du futur, dit-il à CNBC. Elle sera plus importante que toutes les autres révolutions technologiques que l’humanité a connues, y compris celles de l’électricité, la révolution industrielle, internet, l’internet mobile - parce que l’IA est omniprésente, selon le technologue influent.

    Les experts notent que l’IA présente un potentiel énorme de croissance et de richesse en raison de l’augmentation de la productivité, néanmoins, ils mettent en garde contre les menaces de l’emploi et l’aggravation de l’inégalité des salaires entre les salariés qualifiés et ceux moins qualifiés. Mais pour Kai-FU Lee, l’IA sera le moteur décisionnel qui va remplacer les gens, du fait que ses capacités dépassent largement celles des humains.

    Le technologue a donné des exemples des firmes qui ont reçu des investissements de sa firme. Grâce à l’IA, une entreprise est capable de reconnaitre 3 millions de visages en même temps, alors qu’une autre peut dispenser des prêts en quelques secondes.

    « Il y a des choses qui sont surhumaines et nous pensons qu’elles seront dans chaque industrie. Ils vont probablement remplacer 50 % des emplois humains, générer des richesses importantes pour l’humanité et éradiquer la pauvreté, » a dit Lee. Il pense que ces changements vont s’opérer durant les dix prochaines années.

    Les opinions de Lee sur la technologie sont très respectées du fait qu’il a déjà dirigé Google China avant de fonder sa propre firme de capital risque. Il a également déjà occupé des postes de cadre au sein de nombreuses firmes de technologie, y compris Apple et Microsoft, ce qui l’a rendu célèbre en Chine, il a d’ailleurs des millions d’abonnés dans différents réseaux sociaux.

    Malgré sa position sur l’IA, Lee pense toujours que rien ne peut remplacer l’interaction entre les humains. Pour cette raison, le secteur des services devrait être considéré comme un pourvoyeur important de l’emploi à l’avenir.

    Pendant ce temps, les firmes traditionnelles comme les banques, les firmes d’assurance et les hôpitaux stagnent et embrassent le changement lentement malgré le fait qu’elles possèdent d’énormes quantités de données qui constituent un trésor pour le développement de l’IA. « Parce que l’IA s’appuie sur les données pour avoir une vision et prendre des décisions, je pense que le secteur du numérique et le secteur entrepreneurial vont continuer à grandir et venir remplacer les entreprises traditionnelles en Chine », dit-il.

    Justement en Chine, les géants comme Tencent et Alibaba ont déjà lancé des solutions de paiement par mobile et les ont généralisées auprès des utilisateurs. Elles sont désormais utilisées pour payer différentes factures qui vont du loyer au transport grâce aux portefeuilles mobiles et les transferts. Pendant ce temps, les banques chinoises dirigées par l’État ont tout juste commencé à se rendre compte de cette révolution, a dit Lee.

    Source : CNBC

    Et vous ?

    Pensez-vous que cette robotisation va éradiquer la pauvreté ou bien elle va empirer le problème du chômage ?

    Voir aussi :

    Une entreprise chinoise remplace 90 % des employés d'une usine par des robots et voit sa production augmenter de 250 %

  2. #2
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Pour ma part j'aimerais déjà savoir ce qui se cache exactement derrière l'appellation : "Intelligence artificielle". Sans avoir une définition assez précise du sujet il me semble difficile d'argumenter ou de contre-argumenter. Selon WP il s'agit dans ce contexte des "dispositifs imitant ou remplaçant l'humain dans certaines mises en œuvre de ses fonctions cognitives". Si l'on pousse cette définition à l'extrême avec tout ce que cela implique, on peut se demander quels seront alors les défis, la place et le sens de l'existence des humains qui se verront mis sur la touche par des machines.
    Pour le moment les robots humanoïdes ont des performances dérisoires en terme d'efficacité par rapport aux humains, sans compter leur absence totale de conscience. Cela pourrait peut-être évoluer sur des bases technologiques mais est-ce que c'est parce qu'on peut le faire quelque chose qu'on doit le faire ? Dans ce cas précis j'en doute.

  3. #3
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    190
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Nouvelle-Zélande

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 190
    Points : 492
    Points
    492

    Par défaut

    En général quand on parle d'IA qui remplace les humains au travail aujourd'hui on parle d'IA faible, c'est à dire qui est très performante pour une tache prévue. Ça va grosso modo de la robotisation aux algos de deep learning. Ca peut être par exemple la caisse automatique du supermarché, google maps, siri ou le robot qui assemble les voitures.

    L'IA forte (conscience d'elle même) arrivera mais pas avant des dizaines d'années pour les prédictions les plus optimistes. Pour ce qui est des robots humanoïdes ils n'auront d'utilité que pour les secteurs où ce sera utile : le corps humain est une belle machine avec un très gros potentiel d'adaptation mais n'est pas du tout optimal pour beaucoup de situations là où un design particulier sera plus efficient. De plus la robotique, par rapport à l'informatique, coûte une fortune donc les progrès sont plus lents.

    Si le sujet vous intéresse je vous recommande une vidéo de Laurent Alexandre au sénat ou à l'assemblée je sais plus où il explique qu'à horizon 2050 si IA = vous + IA vous n'aurez pas d'emploi car vous n'aurez aucune valeur ajoutée. Il me semblait que ça avait été publié sur dvp mais je retrouve pas l'article (d'ailleurs la recherche ne filtre pas correctement dans les sous-forums), je vous laisse demander à votre moteur de recherche favori.
    Désolé pour les rétines, clavier QWERTY

  4. #4
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    En général quand on parle d'IA qui remplace les humains au travail aujourd'hui on parle d'IA faible, c'est à dire qui est très performante pour une tache prévue. Ça va grosso modo de la robotisation aux algos de deep learning. Ca peut être par exemple la caisse automatique du supermarché, google maps, siri ou le robot qui assemble les voitures.
    Merci, ça permet de mieux cerner le sujet déjà.

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    L'IA forte (conscience d'elle même) arrivera mais pas avant des dizaines d'années pour les prédictions les plus optimistes. Pour ce qui est des robots humanoïdes ils n'auront d'utilité que pour les secteurs où ce sera utile : le corps humain est une belle machine avec un très gros potentiel d'adaptation mais n'est pas du tout optimal pour beaucoup de situations là où un design particulier sera plus efficient. De plus la robotique, par rapport à l'informatique, coûte une fortune donc les progrès sont plus lents.
    Tout-à fait. Par contre en ce qui concerne le problème de la conscience je trouve qu'il est pour le moins optimiste d'affirmer qu'elle sera un jour envisageable in silico.

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Si le sujet vous intéresse je vous recommande une vidéo de Laurent Alexandre au sénat ou à l'assemblée je sais plus où il explique qu'à horizon 2050 si IA = vous + IA vous n'aurez pas d'emploi car vous n'aurez aucune valeur ajoutée. Il me semblait que ça avait été publié sur dvp mais je retrouve pas l'article (d'ailleurs la recherche ne filtre pas correctement dans les sous-forums), je vous laisse demander à votre moteur de recherche favori.
    Heu ... en ce qui concerne Laurent Alexandre je trouve que le personnage est difficile à cerner et je n'ai pas encore une opinion bien arrêtée sur lui. J'avais déjà vu son ted talk et je ne suis pas certain de cautionner les choix de société qu'il semble vouloir promouvoir.


  5. #5
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    190
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Nouvelle-Zélande

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 190
    Points : 492
    Points
    492

    Par défaut

    Je partage totalement ton opinion sur le personnage, j'apprécie beaucoup le côté sans langue de bois quand il dresse ses constats qui sont bien étayés (pour les quelques vidéos que j'ai pu voir du moins) mais je ne suis pas d'accord avec son discours social. Dans une interview qu'il a donné, de mémoire à Rythm, il disait en continuité de son argument "si vous n’êtes pas complémentaire de l'IA faible vous serez inemployable" que malheureusement tout le monde n'a pas la chance d'avoir un QI décent et pour le citer : que faisons nous des cons en 2050 ? Trash, mais difficile de nier que ça risque d'être un vrai souci, et paradoxalement il est contre tout ce qui attrait a un genre de revenu universel (qui pourrait être une réponse à ce problème). Si les "cons" ne peuvent plus gagner d'argent et qu'on ne leur en donne pas, sauf changement radical de système qui n'arrivera pas j'ai un peu peur de la suite.

    Cela dit même en étant en désaccord avec lui, ça reste quelqu'un de brillant et bien informé, et je trouve que l'écouter ouvre des pistes de réflexions intéressantes. Je n'ai pas écouté ce tedtalk, je ferais ça après mon boulot, merci pour le lien
    Désolé pour les rétines, clavier QWERTY

  6. #6
    Expert confirmé
    Avatar de Matthieu Vergne
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    1 781
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 1 781
    Points : 5 609
    Points
    5 609
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut

    Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
    L’Intelligence artificielle (IA) est la voie du futur, dit-il à CNBC. Elle sera plus importante que toutes les autres révolutions technologiques que l’humanité a connues, y compris celles de l’électricité, la révolution industrielle, internet, l’internet mobile - parce que l’IA est omniprésente, selon le technologue influent.
    {^o^}

    Ce n'est pas l'IA qui est omniprésente, c'est le domaine de l'IA qui recouvre plus qu'il ne devrait (clin d’œil à hp41cx : c'est cela qui permet de faire des annonces de ce genre). L'IA, à l'heure actuelle, désigne toute automatisation relativement novatrice (la production intelligente d'agents plus ou moins autonomes, et non la production d'agents intelligents en soit). Ce n'est donc en rien une révolution, vu que d'ici 10-20 ans ce qu'on mettra derrière le terme IA aura encore changé, les IA d'aujourd'hui n'étant plus que des vieilles technos bonnes pour l'école.

    Citation Envoyé par Coriolan Voir le message
    Les experts notent que l’IA présente un potentiel énorme de croissance et de richesse en raison de l’augmentation de la productivité, néanmoins, ils mettent en garde contre les menaces de l’emploi et l’aggravation de l’inégalité des salaires entre les salariés qualifiés et ceux moins qualifiés. Mais pour Kai-FU Lee, l’IA sera le moteur décisionnel qui va remplacer les gens, du fait que ses capacités dépassent largement celles des humains.
    {^o^}

    Qu'il me montre une machine ou un logiciel capable de faire ce que je fais tous les jours et après on en reparlera. Haaa... cette réduction de l'humain à son côté productif dans un contexte restreint me désole...

    Au passage, ce n'est pas l'IA forte qu'on estime arriver d'ici quelques dizaines d'années. C'est la singularité : machine ayant une intelligence (comprendre performance) supérieure à celle d'un être humain, d'où sa capacité à produire une IA plus performante encore et ainsi de suite. L'idée de machine consciente, à ma connaissance, reste un vieux débat. Pour une opinion plus détaillée, je vous renvoie à mon dernier article.
    Site perso
    Recommandations pour débattre sainement

    Références récurrentes :
    The Cambridge Handbook of Expertise and Expert Performance
    L’Art d’avoir toujours raison (ou ce qu'il faut éviter pour pas que je vous saute à la gorge {^_^})

  7. #7
    Membre émérite
    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    749
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 749
    Points : 2 709
    Points
    2 709

    Par défaut

    Je suis extrêmement heureux d'avoir l'avis de sieur Kai-Fu Lee sur le futur de l'IA... Mais en quoi ce monsieur aurait un avis plus pertinent que Madame Michu, boulangère de son état???

    Ce n'est pas parce que l'on a fondé une boite d'investissement que l'on voit dans le futur... Pour s'en convaincre, il suffit de voir la pertinence des prévisions des experts de tout poil dont aucun n'a prédit la crise financière de 2008!!!

  8. #8
    Invité
    Invité(e)

    Par défaut

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Cela dit même en étant en désaccord avec lui, ça reste quelqu'un de brillant et bien informé, et je trouve que l'écouter ouvre des pistes de réflexions intéressantes. Je n'ai pas écouté ce tedtalk, je ferais ça après mon boulot, merci pour le lien
    Service

    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    Pour une opinion plus détaillée, je vous renvoie à mon dernier article.
    Merci, je vais le lire et si j'en comprends le contenu et que je trouve quelque chose d'intéressant pour prolonger la discussion je ne manquerai pas de le faire

    Citation Envoyé par NSKis Voir le message
    Ce n'est pas parce que l'on a fondé une boite d'investissement que l'on voit dans le futur... Pour s'en convaincre, il suffit de voir la pertinence des prévisions des experts de tout poil dont aucun n'a prédit la crise financière de 2008!!!
    C'est pas faux.

  9. #9
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    190
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Nouvelle-Zélande

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 190
    Points : 492
    Points
    492

    Par défaut

    Citation Envoyé par Matthieu Vergne Voir le message
    Au passage, ce n'est pas l'IA forte qu'on estime arriver d'ici quelques dizaines d'années. C'est la singularité : machine ayant une intelligence (comprendre performance) supérieure à celle d'un être humain, d'où sa capacité à produire une IA plus performante encore et ainsi de suite. L'idée de machine consciente, à ma connaissance, reste un vieux débat. Pour une opinion plus détaillée, je vous renvoie à mon dernier article.
    J'ai lu en diagonale (petite pause ) mais ton article vise à définir le concept d’intelligence et d'intelligence artificielle, j'essaierais de lire plus en détail parce que certains passages me font tiquer, et ca se retrouve dans ton commentaire

    Tu dis que c'est le fait d'avoir une intelligence (performance) supérieur à celle d'un humain qui permettrait à une IA de produire une IA plus performante, or de ce que j'ai lu/vu sur le sujet la "conscience" n'est qu'un savant câblage des différentes parties de notre cerveau. Du coup il me semble que le jour où on a une machine avec un câblage aussi performant qui permettrait de faire les mêmes rapprochements qu'un humain, on aura effectivement le potentiel pour créer une machine consciente. Également, la singularité c'est la conséquence de l'IA forte, également appelée ASI (artificial superintelligence), autrement dit pas grand monde sait ce qu'il va se passer à ce moment.

    Un excellent article de "vulgarisation scientifique" au sujet de l'AI qui va loin dans les détails (il faut plusieurs heures le lire) : http://waitbutwhy.com/2015/01/artifi...olution-1.html

    Je vous recommande tout le blog si vous aimez le style, c'est passionnant.
    Désolé pour les rétines, clavier QWERTY

  10. #10
    Expert confirmé
    Avatar de Matthieu Vergne
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    1 781
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 1 781
    Points : 5 609
    Points
    5 609
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Tu dis que c'est le fait d'avoir une intelligence (performance) supérieur à celle d'un humain qui permettrait à une IA de produire une IA plus performante, or de ce que j'ai lu/vu sur le sujet la "conscience" n'est qu'un savant câblage des différentes parties de notre cerveau.
    Intelligence et conscience sont deux choses différentes.

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Également, la singularité c'est la conséquence de l'IA forte, également appelée ASI (artificial superintelligence), autrement dit pas grand monde sait ce qu'il va se passer à ce moment.
    Non, la singularité c'est la performance supérieure à l'homme (pas la conscience), ce qui permet de prendre sa place pour développer une IA plus performante encore. Le gros soucis des théories de singularité, c'est qu'elles tablent sur une explosion, autrement dit une courbe qui augmente de plus en plus vite... sauf que la nature nous donne tout aussi bien des cas d'évolution constante mais de moins en moins rapide, voire même plafonnées. Et jusqu'à aujourd'hui, je n'ai rien vu qui justifie de privilégier la première hypothèse, au contraire.

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Un excellent article de "vulgarisation scientifique" au sujet de l'AI qui va loin dans les détails (il faut plusieurs heures le lire) : http://waitbutwhy.com/2015/01/artifi...olution-1.html
    Déjà lu. Et désolé mais ce n'est pas assez rigoureux pour être convaincant. Ça joue sur plusieurs aspects :

    1) Des métaphores bien choisies. Sauf qu'il y en a aussi pour une convergence plutôt qu'une explosion.

    2) Des interprétations bancales. Par exemple la courbe en S successifs pour la progression humaine... mais ça se mesure en quoi la progression humaine ? Ou encore l'ordre ANI < AGI < ASI. Une ANI est spécialisé dans une discipline. Une AGI au contraire vise à la généralité, ce qui implique de considéré bien plus d'information, y compris des trucs tout à fait secondaire pour le domaine de spécialité d'une ANI donnée (c'est ce dont je parle dans mon article, entre intelligence et expertise). Si un système qui gère des ressources inutiles, car devant faire d'autres choses, fait mieux qu'un système optimisé, c'est qu'on peut encore optimiser ce dernier, on a donc au contraire ANI > AGI si on parle de performance sur des tâches spécifiques, et ASI n'apporte donc rien de plus vu que le plus optimisé est toujours plus efficace. Une AGI est supérieures à une ANI de par sa généricité, c'est à dire qu'elle couvre plus de domaines (normalement tous). Sauf qu'on ne peut pas aller plus loin que tout, une ASI n'a donc rien de plus qu'une AGI sur cette dimension non plus.

    3) L'hypothèse d'une IA ayant sa propre volonté (pas conscience, volonté), ce qui est particulièrement sinueux : pourquoi les systèmes classés comme IA existent aujourd'hui ? Parce qu'on les a créé pour être utilisés. Si un IA crée une autre IA, c'est parce que quelqu'un derrière lui a demandé de le faire. Retire cette personne et il n'y a plus rien, si ce n'est un système inactif qui pourra avoir toute l'intelligence qu'il voudra il n'en restera pas moins qu'un rebut. Une IA qui tourne sans quelqu'un derrière pour en exploiter le résultat, perso j'ai jamais vu. Donc une IA qui devient tellement intelligente qu'on ne saura même plus exploiter son résultat, on aura tôt fait de l'éteindre... si tant est qu'on ne confonde pas encore intelligence avec instinct de survie, ce qui est une autre histoire.

    Je terminerai sur une citation, à savoir une des revues que j'ai eu sur la première version de mon article, qui lui a valut un rejet à une conférence précédente :
    ‘technological singularity’ is presented without explanation, yet is clearly only a meaningful phenomenon that makes sense from a specific worldview -- that intelligence is universal and non-relative, measurable on some linear scale, with some phase transition at some point on that scale. The paper fails to make clear that many in the field consider such a worldview absurd.
    L'article a été revu, et accepté à un workshop, mais le fait est que ce genre de théorie est loin d'être unanime dans la sphère scientifique.
    Site perso
    Recommandations pour débattre sainement

    Références récurrentes :
    The Cambridge Handbook of Expertise and Expert Performance
    L’Art d’avoir toujours raison (ou ce qu'il faut éviter pour pas que je vous saute à la gorge {^_^})

  11. #11
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    octobre 2009
    Messages
    190
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Nouvelle-Zélande

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2009
    Messages : 190
    Points : 492
    Points
    492

    Par défaut

    Je me suis mal exprimé, ce que je voulais dire au sujet de la conscience c'est que d'après ce que j'ai lu/vu (c'est à dire pas grand chose dans l'absolu donc ton avis plus éclairé m'intéresse), notre conscience serait le résultat de la façon dont nos neurones sont agencés et relient les différentes parties de notre cerveau. Notre plasticité cérébrale permettant à nos neurones de s'adapter en fonction de nos expériences respectives. Du coup l'idée c'est que le jour où nous aurons la technologie pour supporter autant de connexions que notre cerveau, il n'y aurait qu'un pas vers une IA "consciente" (je ne suis pas sur de la terminologie mais je n'ai pas mieux pour illustrer mon propos).

    Par rapport a la singularité, comment on défini "supérieur à l'homme" ? Les IAs d'aujourd'hui sont déjà supérieures aux hommes dans leurs domaines respectifs, du coup quelle est la limite au delà de laquelle on considère l'IA supérieure de manière générale ? Cela dit si ce que tu quote semble indiquer que tout le monde n'est pas d'accord sur la définition de singularité technologique et donc si tu ne la défini pas en amont ça rend tout un raisonnement vague, du coup j'imagine qu'il n'y a pas de réponse précise ma question mais plutôt des interprétations. Et au sujet de l'explosion de la courbe, ça vient du fait qu'un système mécanique a un potentiel d'évolution beaucoup plus rapide que notre système biologique, ce qui semble avoir du sens.

    Merci pour ton analyse de l'article, c'est intéressant d'avoir un avis plus scientifique. Je dois mettre à niveau mes définitions de conscience, intelligence et volonté pour bien te comprendre mais je pense avoir saisi l'essentiel
    Désolé pour les rétines, clavier QWERTY

  12. #12
    Expert confirmé
    Avatar de Matthieu Vergne
    Homme Profil pro
    Chercheur en informatique
    Inscrit en
    novembre 2011
    Messages
    1 781
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Chercheur en informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2011
    Messages : 1 781
    Points : 5 609
    Points
    5 609
    Billets dans le blog
    2

    Par défaut

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Je me suis mal exprimé, ce que je voulais dire au sujet de la conscience c'est que d'après ce que j'ai lu/vu (c'est à dire pas grand chose dans l'absolu donc ton avis plus éclairé m'intéresse), notre conscience serait le résultat de la façon dont nos neurones sont agencés et relient les différentes parties de notre cerveau. Notre plasticité cérébrale permettant à nos neurones de s'adapter en fonction de nos expériences respectives. Du coup l'idée c'est que le jour où nous aurons la technologie pour supporter autant de connexions que notre cerveau, il n'y aurait qu'un pas vers une IA "consciente" (je ne suis pas sur de la terminologie mais je n'ai pas mieux pour illustrer mon propos).
    Ça c'est l'IA forte. Il y a ceux qui y croient et d'autres non. Il faudrait se mettre d'accord sur une définition. En particulier, on peut partir du point de vue philosophique, on définit la conscience en fonction du phénomène qu'on souhaite décrire, on essaye de formaliser le bestiaux pour le rendre computable, et de là on en déduit ce qui peut rendre une machine consciente (ou si c'est impossible) pour cette définition donnée. On peut aussi partir du fait que la machine devrait prendre conscience avec une masse significative de synapses artificiels, de là on essaye de voir ce que l'on peut obtenir grâce à cette masse, on choisit parmi ces effets ceux qui se référeraient à une notion de conscience artificielle, et de là on établit des mesures pratiques, quitte à ce que ça n'ait pas vraiment de lien avec la conscience telle qu'on l'interpréterait en philosophie.

    Pour ma part, avec l'intelligence, j'essaye de passer par le premier, parce que je pense que c'est le meilleur moyen d'obtenir une notion qui soit suffisamment naturelle à comprendre et qui puisse établir un vrai accord. Mais ça veut dire qu'il faut réfléchir bien plus qu'expérimenter, ce qui n'est pas du goût de tout le monde (on m'a déjà dit que mont travail est trop abstrait, mais le concret est censé venir plus tard). C'est avec cette vision là que je travaille, et cela inclut mon article. Peut-être que tu comprendras mieux la démarche avec cette explication.

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Par rapport a la singularité, comment on défini "supérieur à l'homme" ? Les IAs d'aujourd'hui sont déjà supérieures aux hommes dans leurs domaines respectifs, du coup quelle est la limite au delà de laquelle on considère l'IA supérieure de manière générale ?
    Des mesures ont été proposées. Il faut regarder les travaux en AGI. J'en cite quelques uns, jettes-y un oeil pour avoir une idée.

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Cela dit si ce que tu quote semble indiquer que tout le monde n'est pas d'accord sur la définition de singularité technologique et donc si tu ne la défini pas en amont ça rend tout un raisonnement vague, du coup j'imagine qu'il n'y a pas de réponse précise ma question mais plutôt des interprétations.
    C'est ce que je déplore. Avec des interprétations, on peut dire à peu près tout et n'importe quoi. Quand je lis ce genre de théories, j'essaye de voir où on définit l'intelligence pour justifier cela, et j'en trouve rarement. Et quand je cherche à savoir quelles définitions seraient concevables pour la théorie, je me retrouve avec une définition pour tel aspect, une autre pour un autre aspect, et ainsi de suite, du coup on dit plein de trucs mais aucun n'est vraiment compatible, du coup dur d'en sortir un truc cohérent de tout ce brouhaha. Ça semble sympa au premier abord, mais dès qu'on entre dans le détails, ça se résume à un gros amalgame de choses différentes.

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Et au sujet de l'explosion de la courbe, ça vient du fait qu'un système mécanique a un potentiel d'évolution beaucoup plus rapide que notre système biologique, ce qui semble avoir du sens.
    Tant qu'on n'oublie pas que ce système évolue du fait du besoin humain de le faire évoluer. De là, la perte du contrôle sur l'évolution n'a juste pas de sens, car dès lors qu'une évolution n'a pas de sens pour l'humain, même si elle survient, le système résultant ne sera probablement pas utilisé. Ça te met d'office un frein à l'évolution. Ça peut effectivement augmenter encore, et de plus en plus vite parce que de plus en plus d'outils, de personnes travaillant dessus, etc., mais de manière incontrôlable par contre... Il s'agit de savoir de quoi on parle.

    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Merci pour ton analyse de l'article, c'est intéressant d'avoir un avis plus scientifique. Je dois mettre à niveau mes définitions de conscience, intelligence et volonté pour bien te comprendre mais je pense avoir saisi l'essentiel
    {^_^}b

    Mon travail reste préliminaire (c'est pour ça que c'est sorti en workshop), donc si tu vois des trucs à critiquer, n'hésite pas à m'envoyer des MP/e-mails.
    Site perso
    Recommandations pour débattre sainement

    Références récurrentes :
    The Cambridge Handbook of Expertise and Expert Performance
    L’Art d’avoir toujours raison (ou ce qu'il faut éviter pour pas que je vous saute à la gorge {^_^})

  13. #13
    Membre chevronné Avatar de psychadelic
    Profil pro
    Inscrit en
    mai 2010
    Messages
    876
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : mai 2010
    Messages : 876
    Points : 2 070
    Points
    2 070

    Par défaut

    Je trouve que le problème est posé à l'envers.

    On assiste tout simplement à la fin du modèle keynésien, et de nombreux économistes de tous poils prédisent cette diminution de l'emploi, voir même jusqu’à 60%
    Pour simplifier, avec la révolution industrielle, on à sortis les hommes des campagnes pour les faire bosser avec des machines. ce processus s'appelle la prolétarisation (terme datant de l'antiquité)
    Cela donne des emplois ayant une forte nature répétitive et facilement automatisable aujourd'hui.
    Le seul écueil résidait dans la grande diversité et des subtilités propres à toutes ces taches, problème auquel IA sait répondre.
    A cela s'ajoute le fait qu'on bascule dans une société "numérique", pas besoin d'être un génie pour comprendre que la rentabilité d'une machine travaillant 7 jours sur 7 et 24h sur 24 pour un simple coût électrique et une maintenance réduite, ne peuvent qu'a terme rendre inutile l'utilisation des hommes pour ce genre de taches, qui avouons le, abrutissent l'humanité.

    Alors on peut accuser l'IA de tuer l'emploi, mais c'est toute une évolution de la société humaine qu'il faut repenser de font en comble, et s'il à un problème d'intelligence à régler c'est plutôt du coté des humains et non des machines qu'il faut regarder.

    L'intelligence c'est aussi, et pour une grande part, la capacité à savoir communiquer (vivre en bonne intelligence), ce qui parfois demande de bonnes performances mentales, quand on à affaire à la bêtise.
    «La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontrées que tout un peuple.» [ René Descartes ] - Discours de la méthode

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 19/04/2017, 17h01
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 22/05/2015, 00h30
  3. Réponses: 5
    Dernier message: 29/03/2011, 10h33
  4. Méthodologie, modification d'une BD : bienfaits et risques du DROP TABLE
    Par marco_fot_hxc dans le forum Requêtes et SQL.
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/04/2008, 15h00

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo