IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Politique Discussion :

Le statut de l'Irlande en tant que paradis fiscal pour les GAFA prend fin

  1. #61
    Expert confirmé Avatar de DonQuiche
    Inscrit en
    septembre 2010
    Messages
    2 741
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : septembre 2010
    Messages : 2 741
    Points : 5 459
    Points
    5 459
    Par défaut
    Citation Envoyé par Conan Lord Voir le message
    Oui, dans l'absolu je suis assez d'accord, sauf qu'en l'occurrence, ce qui avait choqué l'opinion publique à juste titre, c'est que ces salariés apportaient réellement quelque chose et que la compétitivité de Total n'était pas remise en cause. Ce qui avait été dit à l'époque, par les actionnaires, c'était qu'il était possible d'augmenter un peu plus les profits en suivant ce modèle. Or les salariés étaient bel et bien rentables dans l'absolu.
    En théorie être rentable ne suffit pas : si tu l'es moins que tes concurrents alors ceux-ci investiront davantage et finiront pas te plomber. Compétitivité et rentabilité sont deux choses distinctes.

    Mais en pratique, comme l'a signalé un intervenant plus haut, les dividendes excèdent les investissements.

    Oui, mais le phénomène inverse est aussi constaté par exemple dans les pays tels que le Royaume-Uni où la flexibilité de l'emploi est poussé à l'extrême, et où certaines personnes sont amenées à travailler dur toute leur vie sans avoir la moindre once de reconnaissance, mérite ou pas mérite.
    C'est plus une question culturelle que légale à mon avis, mais je suis pour des droits individuels progressifs de toute façon (fonction de l'ancienneté). Parce que le lieu de travail est aussi une communauté sociale.

    Je ne pense sincèrement pas qu'il reste des solutions en conservant le modèle économique concurrentiel actuel.
    A vrai dire je ne crois pas que nous possédions un autre modèle : le féodalisme et le communisme ont laissé de mauvais souvenirs et le reste n'est qu'une collection de vagues idées anecdotiques.

    Cela dit je crois que l'économie verra davantage de pans économiques livrés au public, notamment concernant le logement, mais selon des modalités qui restent à définir. Comment concilier l'échelle locale, la compétition de plusieurs projets, la lutte contre la corruption, l'efficacité budgétaire, le tout sans ôter au privé sa liberté d'entreprendre, d'innover et de bousculer des administrations qui stagnent trop souvent sans lui ?


    Citation Envoyé par Iradrille Voir le message
    Il serait peut être plus bénéfique pour la société de réduire de quelques centaines de millions d'euros le salaire du PDG ou l'argent de poche des actionnaires au lieu de supprimer des milliers d'emplois.
    Ces salaires sont certainement abusifs et je ne serais pas contre leur limitation.

    Mais ça ne changera absolument rien à l'inégalité ou au revenu médian, et c'est une goutte d'eau au regard des dividendes. Et si tu cherches à limiter ces derniers tu feras fuir le capital et il y a fort à parier que nous y soyons perdants. Et même sur le salaire des patrons, mieux vaudrait ne pas avoir la main trop lourde si tu ne veux pas voir les entreprises se barrer pour préserver les intérêts individuels mutuels des conseillers d'administrations français.


    Citation Envoyé par Zefling Voir le message
    Parce que toi tu arrives à vivre avec un boulot à 400 €/mois ? (C'est moins que le RSA.) Je connais des personnes dans ce, c'est grosso-modo ce qu'elles gagnent, sans (les) aides ça fait longtemps qu'elles seraient à la rue, même en travaillant.
    Je ne me suis pas prononcé contre les allocations, j'ai dit que ça ne suffisait pas.

  2. #62
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 547
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 547
    Points : 155 606
    Points
    155 606
    Par défaut Optimisation fiscale : Bruxelles pourrait exiger d'Apple de payer jusqu'à 17 milliards d'euros
    Optimisation fiscale : Bruxelles pourrait exiger d'Apple de payer jusqu'à 17 milliards d'euros
    en guise de redressement fiscal

    En 2014, la Commission européenne a ouvert trois enquêtes approfondies concernant les décisions prises par les autorités fiscales en Irlande (au sujet d'Apple), aux Pays-Bas (au sujet de Starbucks) et au Luxembourg (au sujet de Fiat Financing and Trade). La Commission a affirmé avoir ouvert son enquête « à la suite d’articles de presse affirmant que certaines entreprises avaient bénéficié d’importantes réductions d’impôts accordées au moyen de ‘décisions anticipatives en matière fiscale’ adoptées par les autorités fiscales nationales », faisant notamment référence à une enquête menée par les soins du New York Times qui avait dénoncé la manière dont Apple organisait son optimisation fiscale. La Commission estime qu’une telle « décision anticipative en matière fiscale » peut constituer une aide illégale accordée à une entreprise par l’État, lorsqu’elle n’est pas conforme aux standards du marché.

    Le 21 octobre 2015, des décisions finales ont été annoncées aux Pays-Bas (le cas Starbuck) et au Luxembourg (le cas Fiat). Dans ces décisions, la Commission européenne a ordonné à ces pays de recouvrer ce que la Commission européenne pense qu'elle aurait dû collecter en termes d'impôts sur le revenu de ces entreprises sur une période s'étendant sur une décennie. Le Luxembourg et les Pays-Bas ont fait appel de cette décision.

    Après deux ans d’enquête, la Commission pourrait annoncer dans les prochains jours une décision de redressement fiscal à l’endroit d’Apple qui pourrait se chiffrer en milliards de dollars. La Commission européenne a reproché à Apple d’avoir bénéficié de façon disproportionnée de « décisions anticipatives en matière fiscale », procédures qui lui ont profité puisqu’Apple a pu négocier directement avec l’Irlande les modalités de calcul de son impôt sur le bénéfice. Notons que l’entreprise a bénéficié d’un taux d’imposition de 2 % en Irlande (bien loin des 12,5 % imposés sur le territoire), où sont centralisées ses activités européennes.

    Pour rappel, l’imposition du bénéfice des entreprises a lieu dans le pays où la valeur est officiellement créée, et non dans le pays où les produits sont effectivement vendus. Cependant, Apple a procédé à une optimisation fiscale en se servant d’un transfert de valeur entre deux de ses filiales, notamment Apple Operations International (fiscalement basée aux Iles Vierges britanniques) qui gère la propriété intellectuelle du groupe, et Apple Sales International qui gère les ventes hors-USA (fiscalement basée en Irlande).

    Selon le Financial Times qui évoque une source proche de l'affaire, la Commission européenne sera en mesure de demander 1 milliard de dollars. Toutefois, le quotidien financier indique que, selon les analystes de JPMorgan, dans le pire scénario Apple pourrait avoir à payer 19 milliards de dollars (soit environ 17 milliards d'euros).

    Mais Apple estime ne pas avoir fraudé la loi fiscale. Dans une interview accordée au Washington Post en début de mois, Tim Cook, le PDG d’Apple a déclaré « qu’il est important de comprendre que les allégations faites en Union européenne stipulent que l’Irlande nous a accordé un traitement de faveur, l’Irlande réfute cette affirmation. La structure que nous avons est applicable à tout le monde — ce n’est pas quelque chose qui a été fait uniquement pour Apple. C’était leur loi ».

    La menace d’une décision défavorable à l’endroit d’Apple a fait réagir le Département du Trésor des États-Unis la semaine dernière qui a critiqué la Commission européenne, disant qu’elle devenait une « autorité supranationale de taxe » et de viser spécifiquement des entreprises américaines, la menaçant au passage de réfléchir à des réponses appropriées si elle venait à infliger ce lourd redressement fiscal à Apple. Le Département avance qu’un « résultat fortement préférable et mutuellement bénéfique serait de revenir vers le système et la pratique des coopérations fiscales internationales ».

    Toutefois, la Commission a indiqué qu’il n’y a pas de parti pris contre les compagnies américaines dans ses enquêtes. « En vertu des règles relatives aux aides d'État de l'Union européenne, les autorités fiscales nationales ne peuvent pas donner des avantages fiscaux aux entreprises sélectionnées qui ne sont pas disponibles pour les autres. Ces règles relatives aux aides d'État et les principes juridiques pertinents ont été mis en place pendant une longue période », a déclaré Alexander Winterstein, le porte-parole de la Commission européenne. Et de continuer en disant que « les règles s’appliquent de façon indiscriminée à toutes les entreprises européennes ou non européennes. La Commission cherche seulement à assurer un traitement égalitaire et à assurer le recouvrement des aides indues ».

    Source : Financial Times, Washington Post (interview Tim Cook), Département du Trésor des États-Unis (au format PDF)
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #63
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 030
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 030
    Points : 4 121
    Points
    4 121
    Par défaut
    Vu les marges monstres qu'ils se font sur les ventes de chaque IPhone + leur politique anti-compatibilité, j'apprends qu'ils magouillent en plus sur ces bénéfices déjà acquis de manière pas très catholique.

    Ce ne serait que justice qu'ils payent. Ca ne les mettrait pas sur la paille.

  4. #64
    Membre chevronné Avatar de SofEvans
    Homme Profil pro
    Développeur C
    Inscrit en
    mars 2009
    Messages
    1 026
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur C

    Informations forums :
    Inscription : mars 2009
    Messages : 1 026
    Points : 2 067
    Points
    2 067
    Par défaut
    On peut toujours rêver.

    La seule loi, c'est la loi du plus fort, alors tant que les U.S.A seront en position de force, je ne vois pas pourquoi ils hésiteraient.
    D'ailleurs, c'est déjà le cas vu que le Département du Trésor des états-unis annonce, selon l'article, qu'il réfléchira à des mesures.

    En gros, soit l'amende est ridicule, soit la situation est résolu à "l'amiable", soit les USA récupère l'argent d'une autre manière.
    Bref, la situation actuelle de l'Irlande et de sa fiscalisation arrange la majorité des acteurs concerné, donc c'est pas prêts de changer.

  5. #65
    Expert éminent sénior
    Homme Profil pro
    Ingénieur d'Etude Mainframe/AS400
    Inscrit en
    novembre 2012
    Messages
    1 637
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur d'Etude Mainframe/AS400
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2012
    Messages : 1 637
    Points : 10 105
    Points
    10 105
    Par défaut
    Vu l'importance du marché européen pour Apple, ils paieront ...

  6. #66
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 581
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 581
    Points : 15 548
    Points
    15 548
    Par défaut
    Apparemment c'est de l'optimisation fiscale tout ce qu'il y a de plus légal.

    L'UE permet à une entreprise de choisir dans quel pays elle paye ses impôts.
    Beaucoup d'entreprise choisissent l'Irlande, parce qu'un taux d'imposition de 2% c'est pas mal.

    Moi je pense que les entreprises devraient payer des impôts dans chaque pays et non pas une fois pour toute l'UE...
    Ce serait beaucoup plus juste pour tout le monde.
    Keith Flint 1969 - 2019

  7. #67
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 158
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 158
    Points : 7 829
    Points
    7 829
    Par défaut
    Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
    Apparemment c'est de l'optimisation fiscale tout ce qu'il y a de plus légal.

    L'UE permet à une entreprise de choisir dans quel pays elle paye ses impôts.
    Beaucoup d'entreprise choisissent l'Irlande, parce qu'un taux d'imposition de 2% c'est pas mal.

    Moi je pense que les entreprises devraient payer des impôts dans chaque pays et non pas une fois pour toute l'UE...
    Ce serait beaucoup plus juste pour tout le monde.
    Ce n'est pas tout à fait ça.
    Il y a 2 choses : le choix du pays pour le siège et le paiement des impôts de l'activité réalisée dans un pays.

    Dans le cas d'installer son siège européen en Irlande, il y a certes le taux d'imposition des sociétés qui y est très bas.
    C'est de la concurrence déloyale à l'intérieur même de l'Europe mais parfaitement légale et cela donne accès à l'entreprise au marché européen.
    Mais quand on fait de l'optimisation fiscale, on l'a fait à fond et certains, comme Apple, se disent que 2%, c'est encore trop !
    Du coup, ils négocient une ristourne supplémentaire avec l'Irlande et là, ça devient illégal car c'est du cas par cas ce qui n'est pas autorisé.
    Là où par contre je comprends un peu moins c'est pourquoi Apple est seul dans le box des accusés.
    De mon point de vu, l'Irlande est autant responsable qu'Apple.

    Second aspect de l'optimisation fiscale (qui ne concerne pas la procédure du topic) : la facturation inter agence.
    Une entreprise est imposable dans un pays sur les bénéfices que génère son activité dans ce même pays.
    Autrement dit, Apple doit payer en France des impôts sur les bénéfices réalisés en France. (vrai pour toutes les entreprises, rien de spécifique à Apple).
    L'astuce est donc de faire en sorte que l'entité Apple France fasse très peu, voir pas du tout, de bénéfices.
    Pour cela, Apple France sous traite son activité à Apple Irlande.
    Ainsi, Apple Irlande facture à Apple France des frais qui couvrent l'ensemble de la marge d'Apple France.
    L'entité Apple France ne faisant plus de bénéfices, elle ne paye pas d'impôts en France.
    J'ai donné l'exemple d'Apple pour coller au topic mais c'est loin d'être la seule (Google, Facebook, McDo, Twitter, Total, etc.)

  8. #68
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 581
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 581
    Points : 15 548
    Points
    15 548
    Par défaut
    Citation Envoyé par Saverok Voir le message
    Autrement dit, Apple doit payer en France des impôts sur les bénéfices réalisés en France. (vrai pour toutes les entreprises, rien de spécifique à Apple).
    L'astuce est donc de faire en sorte que l'entité Apple France fasse très peu, voir pas du tout, de bénéfices.
    Pour cela, Apple France sous traite son activité à Apple Irlande.
    Ainsi, Apple Irlande facture à Apple France des frais qui couvrent l'ensemble de la marge d'Apple France.
    L'entité Apple France ne faisant plus de bénéfices, elle ne paye pas d'impôts en France.
    Merci pour ces précisions, on comprend bien comment tout cela fonctionne maintenant.
    Cette astuce est-elle légal ?

    On dirait que l'UE permet ce genre de pratique.

    Légal ou pas c'est dommage parce que si on fait la somme des impôts que les grosses entreprises devraient payé si elles n'utilisaient pas d'astuce on arriverait à plusieurs milliards d'€ par an rien que pour la France.
    Par contre les citoyens français (pas riche) ne magouillent pas et paient des impôts à fonds.
    Keith Flint 1969 - 2019

  9. #69
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 158
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 158
    Points : 7 829
    Points
    7 829
    Par défaut
    Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
    Merci pour ces précisions, on comprend bien comment tout cela fonctionne maintenant.
    Cette astuce est-elle légal ?
    Oui, si le service réalisé par Apple Irlande pour le compte d'Apple France est réel et correspond au montant facturé.
    Et c'est là qu'il y a beaucoup de magouille.

    Je vais sortir du cas Apple que je connais moins bien.
    Dans le cas de Facebook, tous les serveurs sont installés en Irlande et en Suède.
    C'est donc là bas que sont stockées les données et que tous les calculs sont fait.
    L'entité Facebook France n'est donc que la vitrine locale d'un service réalisé à l'étranger.
    Pour le coup, le montage de la facturation inter agence est suffisamment bien fait pour être difficilement attaquable par Bercy.
    (Twitter a été moins malin sur ce coup là).

    Ensuite, il y a le cas de McDo où là, on s'est dit que plus c'est gros, plus ça passe.
    Ils ont inventé un service bidon de traitement de stock sous traité au Luxembourg et facturé une fortune à l'entité France.
    Non seulement le service n'a aucune valeur ajoutée mais en plus, le prix est totalement aberrant.
    Là, Bercy tient un dossier solide et McDo va prendre cher.

    Mais bon, à chaque fois, c'est des enquêtes très longues et très lourdes.
    En face, ce sont des multinationales avec une armée d'avocats donc il est indispensable d'être précis à l'extrême pour éviter les défauts de procédures.

    Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
    On dirait que l'UE permet ce genre de pratique.
    L'Europe n'a surtout aucun pouvoir là dedans. (ou presque rien)
    On a fait une Europe monétaire sans faire d'Europe Fiscale (ce qui est un comble quand on met en place la libre circulation des marchandises et des capitaux !).
    Le pire surtout, c'est qu'on a des hurluberlus que sortir de l'Europe va changer quelque chose à ça alors que pas du tout.
    On va juste rajouter un droit de douane là dessus ce qui fera un peu moins mal au cul mais restera dérisoire (surtout que dans le cas d'Apple, les taxes douanières seront répercutées sur les prix des produits donc c'est les consommateurs qui l'auront dans le cul).

  10. #70
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 177
    Points
    10 177
    Par défaut
    Citation Envoyé par Saverok Voir le message
    L'Europe n'a surtout aucun pouvoir là dedans. (ou presque rien)
    On a fait une Europe monétaire sans faire d'Europe Fiscale (ce qui est un comble quand on met en place la libre circulation des marchandises et des capitaux !).
    Le pire surtout, c'est qu'on a des hurluberlus que sortir de l'Europe va changer quelque chose à ça alors que pas du tout.
    On va juste rajouter un droit de douane là dessus ce qui fera un peu moins mal au cul mais restera dérisoire (surtout que dans le cas d'Apple, les taxes douanières seront répercutées sur les prix des produits donc c'est les consommateurs qui l'auront dans le cul).
    je le remet en gras, car thierrybenji est justement un hurluberlu anti-UE.

  11. #71
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 547
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 547
    Points : 155 606
    Points
    155 606
    Par défaut Optimisation fiscale : Bruxelles somme Apple de rembourser à l'Irlande plus de 13 milliards d'euros
    Optimisation fiscale : Bruxelles somme Apple de rembourser à l'Irlande plus de 13 milliards d'euros,
    un record dans le cadre d'un redressement fiscal

    Après une enquête qui a été amorcée en 2014, la Commission européenne a finalement statué sur le cas d’Apple au sujet de l’optimisation fiscale pratiquée par l’éditeur d’iOS en Europe. La Commission européenne a reproché à Apple d’avoir bénéficié de façon disproportionnée de « décisions anticipatives en matière fiscale », procédures qui lui ont profité puisqu’Apple a pu négocier directement avec l’Irlande les modalités de calcul de son impôt sur le bénéfice.

    Des sources ont confié au quotidien Financial Times que le redressement fiscal d’Apple pourrait être de 1 milliard de dollars, voire 19 milliards de dollars (environ 17 milliards d'euros) dans le pire des scénarios selon des analystes de JPMorgan.Bruxelles a mis fin au suspense en concluant ce 30 août que l'Irlande avait accordé à Apple des avantages fiscaux indus pour un montant de 13 milliards d'euros.

    Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence, a déclaré que « les États membres ne peuvent accorder des avantages fiscaux à certaines entreprises triées sur le volet. Cette pratique est illégale au regard des règles de l'UE en matière d'aides d'État. L'enquête de la Commission a conclu que l'Irlande avait accordé des avantages fiscaux illégaux à Apple, ce qui a permis à cette dernière de payer nettement moins d'impôts que les autres sociétés pendant de nombreuses années. En réalité, ce traitement sélectif a permis à Apple de se voir appliquer un taux d'imposition effectif sur les sociétés de 1 % sur ses bénéfices européens en 2003, taux qui a diminué jusqu'à 0,005 % en 2014 ».

    La Commission européenne a conclu que deux rulings fiscaux émis par l'Irlande en faveur d'Apple avaient substantiellement et artificiellement réduit le montant de l'impôt payé par l'entreprise en Irlande depuis 1991. Les rulings avalisaient une méthode de calcul des bénéfices imposables pour deux sociétés de droit irlandais appartenant au groupe Apple (Apple Sales International et Apple Operations Europe) qui ne correspondait pas à la réalité économique : pratiquement tous les bénéfices de vente enregistrés par les deux sociétés étaient affectés en interne à un « siège ». L'appréciation de la Commission a montré que ces « sièges » n'existaient que sur le papier et n'auraient pas pu générer de tels bénéfices. Ces bénéfices affectés aux « sièges » n'étaient soumis à l'impôt dans aucun pays en vertu de dispositions spécifiques du droit fiscal irlandais, qui ne sont plus en vigueur. Conséquence de la méthode d'affectation avalisée dans les rulings fiscaux, le taux d'imposition effectif sur les sociétés appliqué à Apple sur les bénéfices d'Apple Sales International n'était que de 1 % en 2003 et est passé à 0,005 % en 2014.

    Selon les conclusions de Bruxelles, le traitement fiscal sélectif réservé à Apple en Irlande est illégal au regard des règles de l'UE en matière d'aides d'État, car il confère à l'entreprise un avantage significatif par rapport aux autres sociétés qui sont soumises aux mêmes règles nationales d'imposition. La Commission a rappelé qu’elle peut ordonner qu'une aide d'État perçue illégalement soit récupérée sur une période de dix ans précédant la première demande de renseignements, 2013 en l'occurrence. L'Irlande doit maintenant récupérer les impôts impayés par Apple sur son territoire entre 2003 et 2014, à savoir 13 milliards d'euros, plus les intérêts.

    Le traitement fiscal accordé par l'Irlande a permis à Apple d'éviter l'impôt sur pratiquement l'intégralité des bénéfices générés par les ventes de produits Apple sur l'ensemble du marché unique de l'UE. Cela est dû à la décision d'Apple d'enregistrer toutes ses ventes en Irlande plutôt que dans les pays où les produits étaient vendus.

    L'Irlande a immédiatement contesté avoir octroyé des avantages fiscaux à Apple. « Je suis en profond désaccord avec la décision de la Commission », a aussitôt déclaré le ministre des Finances irlandais, Michael Noonan, dans un communiqué. « Cette décision ne me laisse pas d'autre choix que de demander l'aval du gouvernement pour faire appel » , a-t-il ajouté tout en exprimant des craintes quant aux conséquences de la décision européenne sur l'attractivité de l'Irlande pour les investisseurs et en précisant que son pays n'a pas donné un traitement fiscal avantageux à Apple. « Il est important que nous envoyions le message fort que l'Irlande reste une destination attractive et stable pour l'investissement ».

    Il faut préciser que ce montant de plus de 13 milliards d'euros est un record dans l'histoire des affaires d'aides d'État, dans le collimateur de la Commission européenne. Jusqu'ici, la plus grosse somme qu'a dû rembourser une entreprise dans une affaire comme celle-ci s’élevait à 1,29 milliard d’euros. Ce « record » était détenu par circuit automobile du Nürburgring en Allemagne qui avait reçu des aides d'État incompatibles avec les règles européennes de la concurrence.

    Il ne reste plus qu’à attendre la réponse des États-Unis, mais également celle d’Apple. En effet, la semaine dernière, suite à la menace d’une décision défavorable à l’endroit d’Apple qui planait, le Département du Trésor des États-Unis a menacé l’Europe de réfléchir à des réponses appropriées si elle venait à infliger un lourd redressement fiscal à Apple, estimant qu’un « résultat fortement préférable et mutuellement bénéfique serait de revenir vers le système et la pratique des coopérations fiscales internationales ». Tim Cook, le PDG d’Apple, avait déclaré pour sa part que l’entreprise ferait appel de la décision de la Commission si elle venait à être lourdement sanctionnée.

    Source : déclaration de presse de la Commission européenne
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #72
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    décembre 2007
    Messages
    6 677
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2007
    Messages : 6 677
    Points : 30 973
    Points
    30 973
    Par défaut
    d'après wikipedia, la dette globale de l'état Irlandais est de 203 milliards d'euros. C'est donc une poussière intéressante, sans plus.

    (je la veux bien sur mon compte en banque, moi, la poussière.....)
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  13. #73
    Expert éminent
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    août 2007
    Messages
    2 158
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : août 2007
    Messages : 2 158
    Points : 7 829
    Points
    7 829
    Par défaut
    Citation Envoyé par el_slapper Voir le message
    d'après wikipedia, la dette globale de l'état Irlandais est de 203 milliards d'euros. C'est donc une poussière intéressante, sans plus.

    (je la veux bien sur mon compte en banque, moi, la poussière.....)
    Ca représente 6.4%
    C'est loin d'être négligeable.
    Ma définition de la "poussière" porte sur une proportion bien plus faible.

    De plus, Apple n'est pas la seule entreprise à avoir bénéficié de ces accords fiscaux avec l'Irlande.
    Il ne s'agit que de la première procédure à aboutir qui servira de précédant pour les autres affaires à venir.

  14. #74
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 581
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 581
    Points : 15 548
    Points
    15 548
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    je le remet en gras, car thierrybenji est justement un hurluberlu anti-UE.
    Je trouve ça super intolérant de faire autant chier ceux qui souhaiteraient voir la fin de l'Union Européenne.
    Vous pourriez faire preuve d'un peu plus de sympathie.

    J'ai un peu l'impression d'être le seul membre du forum qui n'est pas un fan hardcore de l'UE.
    Je pense que les autres n'osent pas s’exprimer, parce que les pro UE sont trop violent.

    En tout cas le peuple britannique s'est exprimé pour sortir de l'UE et normalement sa volonté devrait être respecté.
    Ce qui nous a donné énormément d'espoir quant à la suite.

    Parce qu'avant que le référendum du Brexit ait lieu, la seule chose que je savais sur la sortie de l'UE, c'est ce qu'avait dit Jacques Attali :
    On a soigneusement oublié d'écrire l'article qui permet de sortir ; c'était peut-être pas très démocratique évidemment... mais c'était une garantie" (Jacques Attali, 24/01/11)


    Bon après je suis mauvais pour présenter les nombreux inconvénients de l'UE et c'est pas évident d'argumenter seul contre tous.
    Mais j'ai bon espoir pour la suite (pas forcement dans ce forum, mais dans la réalité)

    Et sinon pour en revenir au sujet des grandes entreprises qui magouillent le plus pour payer le moins :
    Est-ce que la stratégie d'Apple lui permet de ne pas payer d’impôt dans les pays Européen non membre de l'UE comme la Suisse, l'Islande, la Norvège ?
    Keith Flint 1969 - 2019

  15. #75
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Responsable des études
    Inscrit en
    juillet 2014
    Messages
    2 516
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Aude (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable des études
    Secteur : Santé

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2014
    Messages : 2 516
    Points : 5 443
    Points
    5 443
    Par défaut
    Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
    J'ai un peu l'impression d'être le seul membre du forum qui n'est pas un fan hardcore de l'UE.
    Je pense que les autres n'osent pas s’exprimer, parce que les pro UE sont trop violent.
    Ce n'est pas parcequ'on pas convaincu par tes arguments anti-UE qu'on est forcément un fan hardcore de l'UE.
    Personellement je ne suis pas spécialement fan de l'UE, mais je ne supporte pas qu'on s'en serve de bouc émissaire, ce qu'on malheureusement fait beaucoup de politiciens malhonêtes pendant des années.
    J'aimerais bien aller vivre en Théorie, car en Théorie tout se passe bien.

  16. #76
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 177
    Points
    10 177
    Par défaut
    Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
    Je trouve ça super intolérant de faire autant chier ceux qui souhaiteraient voir la fin de l'Union Européenne.
    Vous pourriez faire preuve d'un peu plus de sympathie.
    Intolérant de quoi ? J'ai juste fait une petite pique humoristique, car je t'ai vu arriver avec tes gros sabots quand tu as écrit :

    On dirait que l'UE permet ce genre de pratique.
    Car si Saverok, n'avait pas dit direct que cela ne changerait rien de sortir de l'UE, je sais très bien qu'on aurait eu le droit à un couplet comme quoi tout était de la faute de l'UE et que cela serait donc une raison de plus pour en sortir, sans même savoir si oui ou non cela changerait quelque chose à ce niveau là. Elle a bon dos la vilaine UE...


    Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
    J'ai un peu l'impression d'être le seul membre du forum qui n'est pas un fan hardcore de l'UE.
    J'ai ri...

    Moi j'ai un peu l'impression que tu n'as pas bien regardé le forum politique, il y a juste un sujet de 412 pages sur la sortie de l'UE, où l'un de tes copains est déjà venu nous vendre toutes les âneries avancées par l'UPR, donc on a déjà eu le droit à TAFTA, que l'UE c'est un coup une construction de la CIA, un coup des nazis, les petites phrases sur les chéquiers, le drapeau européen sur les mairies, etc etc etc...

    Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
    Je pense que les autres n'osent pas s’exprimer, parce que les pro UE sont trop violent.
    Bah si c'est pour dire les mêmes âneries que sur le TAFTA, ce n'est pas plus mal...

    Et si tu vas faire le tour du fil en question, tu verras qu'il n'y a pas spécialement de pro-UE sur le forum, enfin pas dans le sens où vous l'entendez.

    Pour la plupart nous sommes comme vous, pas spécialement content de l'UE actuelle, mais on ne veut pas, plus d'UE du tout, on préfèrerais plutôt une "refonte de l'application". ^^

    (Donc merci également de nous épargner le couplet sur les euro-béas, les moutons brainwashés et le reste, on a déjà donné aussi).

    Mais oui, on est très très violent avec les anti-UE, même qu'on va jusqu'à retrouver votre adresse, et qu'on vient vous égorgez pendant votre sommeil pour ne pas que vous égariez les gentils moutons sur une mauvaise route, c'est d'ailleur pour cela que l'on n'a plus de nouvelles de deuche, son heure était venue !


    Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
    En tout cas le peuple britannique s'est exprimé pour sortir de l'UE et normalement sa volonté devrait être respecté.
    Ce qui nous a donné énormément d'espoir quant à la suite.
    D'un côté ce n'est pas plus mal, le Royaume-Uni ne faisant pas complètement parti de l'UE, ça nous permettra de ne plus subir leurs caprices.

    Maintenant, avoir de l'espoir c'est bien, mais faudrait peut-être attendre le résultat des conséquences avant de se réjouir, quand on voit que quand le résultat a été connu, la plupart des politiciens anti-UE britannique ont retourné leur veste, que si effectivement sortie il y a, l'Ecosse ou l'Irlande je ne sais plus (voir les deux) risquent de demander leur indépendance car voulant rester dans l'UE, etc etc.


    Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
    Parce qu'avant que le référendum du Brexit ait lieu, la seule chose que je savais sur la sortie de l'UE, c'est ce qu'avait dit Jacques Attali :
    Alors que maintenant que tu as été voir 2/3 vidéos d'Asselineau, tu es un vrai champion sur la question !


    Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
    Bon après je suis mauvais pour présenter les nombreux inconvénients de l'UE et c'est pas évident d'argumenter seul contre tous.
    Mais j'ai bon espoir pour la suite (pas forcement dans ce forum, mais dans la réalité)
    Encore une fois, il y a déjà 412 pages à ce propos, ne perds pas ton temps à vouloir nous démontrer tous les inconvénients, va lire les 412 pages, et présentes-nous seulement ce qui aurait été oublié par tes prédécesseurs.

  17. #77
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 030
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 030
    Points : 4 121
    Points
    4 121
    Par défaut
    Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
    Apparemment c'est de l'optimisation fiscale tout ce qu'il y a de plus légal.

    L'UE permet à une entreprise de choisir dans quel pays elle paye ses impôts.
    Beaucoup d'entreprise choisissent l'Irlande, parce qu'un taux d'imposition de 2% c'est pas mal.

    Moi je pense que les entreprises devraient payer des impôts dans chaque pays et non pas une fois pour toute l'UE...
    Ce serait beaucoup plus juste pour tout le monde.
    Tu n'as pas compris que ce sont des accords économiques illégaux entre Apple et l'Etat Irlandais (du genre "je viens chez vous, mais vous ne me taxez qu'à 2%"). En Irlande la TVA est normalement de 12.5% sur les bénéfices. Ceux-ci ayant été négociés avec Dublin à 2%.
    Voilà où est le problème où quelque part Dublin a participé à une forme d'évasion fiscale.

    La juge danoise (pays très honnête) ne laisse rien passer depuis qu'elle est là (2014). Google, Microsoft, Apple, et bientôt Amazon. Les menaces semblent glisser sur elle. On ne fait pas les cons dans son Europe, non mais... ^^

  18. #78
    Expert éminent sénior

    Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2007
    Messages
    10 591
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 64
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2007
    Messages : 10 591
    Points : 17 295
    Points
    17 295
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    Citation Envoyé par SofEvans Voir le message
    La seule loi, c'est la loi du plus fort, alors tant que les U.S.A seront en position de force, je ne vois pas pourquoi ils hésiteraient..
    EU hits Apple with $14.6 billion tax bill (CNN)

    Apple paid tax at 1%, or less, on profits attributed to its subsidiaries in Ireland, well below the 35% top rate in the United States and even well below Ireland's 12.5% rate.

    That prompted complaints by both European and U.S. lawmakers, who argued the deal gave Apple an unfair advantage in exchange for creating jobs in Ireland.
    "Un homme sage ne croit que la moitié de ce qu’il lit. Plus sage encore, il sait laquelle".

    Consultant indépendant.
    Architecture systèmes complexes. Programmation grosses applications critiques. Ergonomie.
    C, Fortran, XWindow/Motif, Java

    Je ne réponds pas aux MP techniques

  19. #79
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 581
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 581
    Points : 15 548
    Points
    15 548
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Moi j'ai un peu l'impression que tu n'as pas bien regardé le forum politique, il y a juste un sujet de 412 pages sur la sortie de l'UE, où l'un de tes copains est déjà venu nous vendre toutes les âneries avancées par l'UPR, donc on a déjà eu le droit à TAFTA, que l'UE c'est un coup une construction de la CIA, un coup des nazis, les petites phrases sur les chéquiers, le drapeau européen sur les mairies, etc etc etc...
    Ah oui effectivement c'est possible que j'ai loupé 400 pages.
    Les arguments anti UE ne viennent pas tous de l'UPR, mais c'est vrai que c'est le seul parti politique qui propose de sortir de l'UE.
    Tiens en parlant de l'UE qui est une création de la CIA, j'ai un article qui n'a rien a voir avec l'UPR qui en parle :
    https://www.les-crises.fr/lunion-eur...ans-pritchard/

    Le drapeau de l'UE c'est basé sur une horloge il me semble.
    Il n'y a pas grand chose à dire à part qu'il est moche et qu'il est plus présent que les vrais drapeaux...

    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Pour la plupart nous sommes comme vous, pas spécialement content de l'UE actuelle, mais on ne veut pas, plus d'UE du tout, on préfèrerais plutôt une "refonte de l'application". ^^
    Ça peut être bien, le problème c'est qu'après le vote du Brexit, Merkel et Hollande on dit qu'il fallait aller vers +++ d'UE.
    Ce qui est bizarre comme stratégie...

    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    D'un côté ce n'est pas plus mal, le Royaume-Uni ne faisant pas complètement parti de l'UE, ça nous permettra de ne plus subir leurs caprices.
    Le Royaume Uni avait sa propre monnaie et gardait encore un peu de contrôle sur ses frontières.
    Ce qui fait que les autres pays ont 2 bonnes raisons de plus que le Royaume Uni de quitter l'UE.

    D'ailleurs la France a signé un traité qui n'a rien a voir avec l'UE mais qui fait bien chier.
    On doit garder de force des migrants pour les empêcher de traverser la Manche.
    C'est les anglais qui viennent faire leur choix.
    Du coup plein de migrants voulaient juste traverser la France et se retrouvent coincer là...

    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Maintenant, avoir de l'espoir c'est bien, mais faudrait peut-être attendre le résultat des conséquences avant de se réjouir, quand on voit que quand le résultat a été connu, la plupart des politiciens anti-UE britannique ont retourné leur veste, que si effectivement sortie il y a, l'Ecosse ou l'Irlande je ne sais plus (voir les deux) risquent de demander leur indépendance car voulant rester dans l'UE, etc etc.
    J'ai hâte de voir ce que ça va donner, mais il faut attendre 2019 pour que ça commence.
    Les effets arriveront encore plus tard...

    Les écossais ont eu leur référendum pour se libérer du Royaume Uni, ils n'avaient qu'à pas voter non à l'époque.

    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Alors que maintenant que tu as été voir 2/3 vidéos d'Asselineau, tu es un vrai champion sur la question !
    Je devrais m'intéresser plus à Asselineau il a l'air d'être un excellent conférencier.

    =====================================================
    Il y a énormément de choses qui ne vont pas dans le monde de la politique, des médias, de l'économie, etc.
    Libérer les nations de l'UE ça ne va pas tous nous sauver, le monde sera toujours dans un état catastrophique.
    Mais ce serait un bon début.

    J'ai pas une super image de l'UE.
    J'ai le sentiment que si la Grèce n'avait jamais fais partie de l'UE elle ne serait pas dans une situation aussi grave aujourd'hui.
    À la base c'est une banque qui a truqué ses comptes pour qu'elle puisse entrer (ça commençait déjà mal).
    J'ai vraiment peur que la France finisse comme la Grèce.
    Keith Flint 1969 - 2019

  20. #80
    Membre chevronné Avatar de Hellwing
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    avril 2008
    Messages
    537
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : France, Bas Rhin (Alsace)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels

    Informations forums :
    Inscription : avril 2008
    Messages : 537
    Points : 2 031
    Points
    2 031
    Par défaut
    Citation Envoyé par thierrybenji Voir le message
    Les écossais ont eu leur référendum pour se libérer du Royaume Uni, ils n'avaient qu'à pas voter non à l'époque.
    Juste pour répondre à cette phrase :
    Le contexte de leur référendum n'était pas le même qu'actuellement ; les Ecossais ont voté contre l'indépendance pour rester dans le Royaume Uni et donc rester dans l'UE. Sortir de l'UE n'était pas dans le programme, vois-tu ?

    Maintenant que le Royaume Uni en est sorti, c'est normal que l'Ecosse redemande l'avis du peuple pour revenir dans l'UE.

Discussions similaires

  1. USA : Apple accusé d'éviter de verser des milliards de dollars d'impôts
    Par Stéphane le calme dans le forum Actualités
    Réponses: 9
    Dernier message: 06/06/2013, 12h39
  2. Réponses: 12
    Dernier message: 03/08/2012, 17h47
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 08/06/2011, 09h59
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 28/01/2011, 21h07

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo