Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    4 501
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 4 501
    Points : 118 018
    Points
    118 018

    Par défaut Google propose Container Engine en beta

    Google propose Container Engine en beta,
    son outil utilisé pour le déploiement et la gestion des conteneurs sur son infrastructure Cloud

    Google a élargi la disponibilité de deux de ses services Cloud qui permettent de travailler avec des applications packagées dans des containers. Google Container Engine, utilisé pour le déploiement et la gestion des conteneurs sur l'infrastructure Cloud de Google, qui n’était jusqu'à présent disponible qu’en version alpha, est désormais proposé en version bêta. Notons également que Google Container Registry, pour le stockage des conteneurs d’images dans un registre privé et chiffré, n’est plus en version bêta.

    Google a fait quelques modifications à Container Engine, basé sur le logiciel open-source de gestion des containers Kubernetes de Google, qui peut déployer des conteneurs sur plusieurs Cloud publics. Désormais, Google ne mettra à jour que la version de Kubernetes qui s’exécute à l'intérieur du Container Engine lorsque vous lancez une commande. « Container Engine simplifie la mise en place d’un cluster de containers et la gestion de votre application. Il vous suffit de définir simplement vos besoins, comme les exigences CPU et mémoire, et Container Engine va programmer vos containers dans des clusters et les gérer automatiquement », explique Eric Han, un chef de produit Google.

    Dans le cas où vous utilisez Google Cloud VPN pour vous connecter à un datacenter de Google, vous pourrez réserver une plage d’adresses IP pour votre cluster de conteneurs, permettant à vos adresses IP de coexister avec un réseau privé d’IPs. Vous pourrez également activer Google Cloud Logging avec une seule case à cocher.

    Concernant la tarification, Google parle de 15 centimes de dollars de l’heure par cluster standard, précisant qu’un cluster standard peut comprendre jusqu’à 100 nœuds de machines virtuelles, et Google va gérer la disponibilité du cluster pour vous. Google ne prélèvera rien dans une utilisation cluster basique, qui vous permet d’essayer Container Engine sur 5 nœuds de machines virtuelles tout au plus.

    Encore une fois Google essaye d’être plus présent que jamais dans le marché du Cloud avec des outils pour sauvegarder des images ou déployer applications dans des conteneurs. Il faut dire que la concurrence, notamment Microsoft, IBM ou Amazon Web Services pour ne citer que ceux-là, à également proposé des améliorations dans sa stratégie de conteneurs.

    Source : Google
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    9
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Côte d'Ivoire

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 9
    Points : 1 055
    Points
    1 055

    Par défaut Google annonce la disponibilité de Container Engine

    Google annonce la disponibilité de Container Engine
    son service Cloud de gestion des conteneurs, propulsé par Kubernetes

    Après la version bêta, Google officialise la sortie de la version stable de Container Engine, son moteur de conteneurs Docker exploité sur la plateforme Google Cloud, alimenté par Kubernetes.

    Container Engine est un moteur de gestion automatisé des conteneurs. Il permet de gérer les conteneurs de votre cluster en exploitant au mieux vos conteneurs Docker. Il est essentiellement alimenté par l’outil open source « Kubernetes ». Rappelons-le, Kubernetes est un système qui permet de gérer un cluster de plusieurs conteneurs, comme un système unique, de manière à accélérer le déploiement d’applications et simplifier leur exécution. Entre autres, il permet d’organiser les ressources des conteneurs Docker et de planifier les charges attribuées à un cluster de calcul en fonction des requêtes des utilisateurs.


    Avec Container Engine, les utilisateurs pourront tirer le meilleur parti de leurs clusters en bénéficiant de la plus grande puissance de calcul disponible. Ils profiteront des capacités de leur cluster en mode : on-premise, hybride ou cloud public. De ce fait, il facilite le travail des utilisateurs qui pourront gérer un plus grand nombre de conteneurs et suivre en temps réel les applications déployées.

    Il intègre également « Container Registry », un registre de conteneurs permettant de stocker et d’accéder à des images. Il y a aussi « Cloud Logging », qui permet de suivre les applications exécutées. Encore en version bêta, « Cloud Logging » a pour fonction de recueillir et enregistrer les journaux des applications et des services sur Google Cloud. De plus, Container Engine facilite le déploiement d’un réseau hybride en utilisant « Google Cloud VPN ».


    En cas de besoin, vous pouvez également avoir recours à Container Engine pour réadapter les exigences de vos applications en augmentant ou en diminuant les ressources allouées aux conteneurs de votre cluster. Ces paramètres, une fois définis, sont enregistrés dans un fichier Json. Ils serviront de base à Container Engine pour maintenir la bonne exécution de vos applications. Container Engine est un moteur fiable qui permettra d’assurer la disponibilité de vos clusters et leurs mises à jour.

    Une des forces de Container Engine est sans aucun doute sa flexibilité. Il peut être déployé sur une grande majorité de plateformes à savoir : Red Hat, Microsoft, IBM, Mirantis OpenStack, et VMWare. Cet avantage permettra aux entreprises de répartir leurs charges de travail sur des plateformes différentes et de profiter ainsi des services de plusieurs fournisseurs Cloud à la fois.


    Source : Google


    Et vous ?

    Envisagez-vous d’intégrer Google Container Engine à votre cluster ? Pourquoi ?

  3. #3
    Membre habitué
    Profil pro
    Inscrit en
    octobre 2011
    Messages
    181
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2011
    Messages : 181
    Points : 169
    Points
    169

    Par défaut

    Sur wikipédia : « Docker est un outil qui peut empaqueter une application et ses dépendances dans un conteneur virtuel, qui pourra être exécuté sur n'importe quel serveur Linux »
    Et en français ça donne quoi ?

  4. #4
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur Java
    Inscrit en
    août 2014
    Messages
    27
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Indre (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Java

    Informations forums :
    Inscription : août 2014
    Messages : 27
    Points : 68
    Points
    68

    Par défaut

    Citation Envoyé par gstratege Voir le message
    Sur wikipédia : « Docker est un outil qui peut empaqueter une application et ses dépendances dans un conteneur virtuel, qui pourra être exécuté sur n'importe quel serveur Linux »
    Et en français ça donne quoi ?
    On peut faire le parallèle avec une VM, sauf qu'un conteneur partage le kernel de l'hôte. Docker ne fonctionne donc que sous linux, mais les conteneurs ont bien des avantages par rapports aux VM : performances proches du natif, réduction drastique de l'espace disque et de la mémoire vive nécessaire, possibilité de versionnage, et bien d'autres.

    En gros, on va dire que tu as une webapp à déployer, tu prends une image Docker de tomcat, tu y ajoute ton appli et tes dépendances et tu crée ta propre image à partir du résultat. Tu peux alors partager ton image qui est prête à l'emploi pour quiconque dispose de Docker. A partir de cette image on peut instancier un ou plusieurs conteneurs.

    Ce type de packaging et les outils qui gravitent autour offre des possibilités gigantesques en termes de gestion de services en cluster. C'est aussi très pratique pour le dev solitaire qui veut tester une techno sans passer 2h à l'installer/configurer. Et c'est aussi très pratique pour éviter les collisions sur un serveur d'intégration continue.

  5. #5
    Membre du Club
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    août 2014
    Messages
    18
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2014
    Messages : 18
    Points : 60
    Points
    60

    Par défaut

    On peut faire le parallèle avec une VM, sauf qu'un conteneur partage le kernel de l'hôte. Docker ne fonctionne donc que sous linux, mais les conteneurs ont bien des avantages par rapports aux VM : performances proches du natif, réduction drastique de l'espace disque et de la mémoire vive nécessaire, possibilité de versionnage, et bien d'autres.
    Non non Docker est compatible avec Windows, FreeBSD et autres.
    Cf. https://docs.docker.com/installation/

    Concrètement c'est un outil qui te permet d'avoir les avantages des VM sans leurs désavantages.

  6. #6
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    mai 2015
    Messages
    587
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Angola

    Informations professionnelles :
    Activité : .

    Informations forums :
    Inscription : mai 2015
    Messages : 587
    Points : 0
    Points
    0

    Par défaut

    performances proches du natif,
    Passer par des vm ne genere plus de pertes de performances. L'OS Host est lui meme une VM et ils comuniquent tous directement avec l'hyperviseur. La vm communique directement avec l'hyperVisuer. Tous comme l'OS Host.

    sauf qu'un conteneur partage le kernel de l'hôte
    C'est justement le probleme des contenaires comme docker car du point de vue securité ca offre beaucoup moins d'avantage que des VM. Une VM a son propre systeme de gestion des droit. Pour les contenaire il est partagé. C'est celui de l'host. Et ce n'est pas a prendre a la legere.

    https://zeltser.com/security-risks-a...r-application/

  7. #7
    Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    août 2015
    Messages
    4
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Congo-Kinshasa

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : août 2015
    Messages : 4
    Points : 4
    Points
    4

    Par défaut Demande d'aide pour mon travail de fin d'etude en informatique....

    Bonjours à tous,
    je suis étudiant en deuxieme année de licence informatique en Republique democratique du Congo. Et j'ai un probleme pour debuter mon travail de fin d'etude. voici impeut la problematique de mon travail et mes soucis:::

    Problématique du sujet :

    Un monsieur arrive dans la ville de Kinshasa, par exemple. Il désir arriver à un endroit donné (Pompage par exemple) mais il ne maitrise pas trop la ville toutefois il connait sa destination. Un autre désire aller dans la ville de Kikwite, l’autre dans la ville de Boma, eux tous savent exactement leur destination mais ne savent pas quel itinéraire prendre, quel transport pourra-t-il prendre, combien cela pourra lui couter et combien de temps le transport pourra mettre pour arriver à destination.
    Pour çà je pense à un web service comme solution, qui pourra faciliter ces personnes. Le web service sera atteignable par une solution androïde que je vais mettre aussi en place. La géolocalisation va intervenir très probablement, les notions de graphes, je pense aussi, car il faudra déterminer le chemin le plus cours en terme d’argent et de temps.
    La question que je me pose est la suivante, ce sujet peut-il faire l’objet d’un travail de fin d’étude ? Parce que moi je le trouve moins consistant, et moins sérieux car pour moi, mon travail doit ramasser un bon nombre des notions que j’ai acquise durant tout mon cursus universitaire aussi je pense apporter une solution informatique dans mon pays (résoudre un cas réel de mon pays). Mais en même temps, je suis à cours d’idée par rapport au travail que je dois réaliser et vu que je ne trouve pas mon travail consistant, je ne me sens plus motivé pour écrire, or dans peu de temps on va me demander de défendre mon mémoire.

    Toutefois, je suis également intéresser par le grid computing et le cloud computing donc, si vous avez un bon truc à me proposer, sur lequel je pourrais également travaillé, je serais très ravi.

Discussions similaires

  1. Google Apps for Business : Google propose la signature chiffrée des mails
    Par Idelways dans le forum Forum général Solutions d'entreprise
    Réponses: 10
    Dernier message: 27/04/2011, 09h17
  2. Google propose la recherche en temps réel
    Par Djug dans le forum Actualités
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/12/2009, 19h40
  3. Réponses: 10
    Dernier message: 12/11/2009, 10h20
  4. Réponses: 12
    Dernier message: 12/10/2009, 14h21

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo