Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Mandriva / Mageia Discussion :

Installation incomplète PuTTY


Sujet :

Mandriva / Mageia

  1. #1
    Membre habitué
    Installation incomplète PuTTY
    bonjour,
    j'installe PuTTY sur une Mandriva 2010. Au lancement je n'arrive pas à avoir la fenêtre de config qui me permettrai de travailler entre autre avec le port COM1.
    J'ai directement la fenêtre console qui capte le clavier.
    Ca tourne bien sur une Mandriva 2001.
    Est-ce une affaire de version de distribution Mandriva ou une installation plus spécifique de PuTTY?

    Merci

  2. #2
    Membre habitué
    bonjour,
    bon ben même en mettant à jour tous les paquetages de la machine notamment tout ce qui est graphique, toujours pareil. Lancement direct de la console sans passer par l'interface graphique de configuration.
    Mon port COM1 se désespère...
    Personne n'a été confronté au problème ??

    Merci

  3. #3
    Rédacteur/Modérateur

    Le problème est de savoir quelle version de PuTTY tu installes. Avec de si vieilles versions, il ne faut sûrement pas prendre une version actuelle. Si tu as des problèmes, je suppose que tu n'utilises pas le rpm de la distribution s'il existe.
    Modérateur Mageia/Mandriva Linux
    Amicalement VOOotre
    Troumad Alias Bernard SIAUD à découvrir sur http://troumad.org
    Mes tutoriels : xrandr, algorigramme et C, xml et gtk...

  4. #4
    Responsable Pascal, Lazarus et Assembleur

    Bonjour,

    Dans les dépôts de la Mandriva 2010.1, c'est la version 0.62 de PuTTY qui est disponible.
    Règles du forum
    Cours et tutoriels Pascal, Delphi, Lazarus et Assembleur
    Avant de poser une question, consultez les FAQ Pascal, Delphi, Lazarus et Assembleur
    Mes tutoriels et sources Pascal

    Le problème en ce bas monde est que les imbéciles sont sûrs d'eux et fiers comme des coqs de basse cour, alors que les gens intelligents sont emplis de doute. [Bertrand Russell]