IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Administration SQL Server Discussion :

Redémarrage régulier de SQL Server


Sujet :

Administration SQL Server

  1. #1
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    1 169
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 1 169
    Points : 1 315
    Points
    1 315
    Par défaut Redémarrage régulier de SQL Server
    Bonjour,

    Il me semble avoir lu (sans doute à partir d'un lien de Développez.com) un document indiquant qu'un redémarrage régulier (dans mon cas, toutes les semaines) de SQL Server n'était pas une bonne idée.
    Je ne retrouve malheureusement pas le dit document.
    Quelqu'un aurait-il un lien à me proposer ?
    Merci.
    [Access] Les bases du débogage => ici

  2. #2
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    octobre 2013
    Messages
    74
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2013
    Messages : 74
    Points : 157
    Points
    157
    Par défaut
    Bonjour,
    Sans connaître l'article que vous avez pu avoir lu sur le sujet, voici quelques conséquences d'un redémarrage d'une instance SQL Server

    En quelques mots: SQL Server utilise la mémoire pour accélérer les traitements, principalement en y plaçant une copie des pages de données (tables et indexes) récemment utilisées (Cache de Données), et en stockant les plans d'exécution des requêtes récemment exécutées (Cache de Procédures). Lire une page en mémoire est bien plus rapide (de l'ordre de 1000 à 100 000 fois plus rapide) que la lire sur disque, et exécuter une requête déjà exécutée récemment évite la phase de compilation qui peut prendre plusieurs dizaines de millisecondes.
    Redémarrer une instance, c'est (entre autres choses) purger les zones mémoires allouées à l'instance. Donc, tant que les pages fréquemment utilisées n'ont pas été remontées dans le Cache de Données et que les plans d'exécution des principales requêtes n'ont pas été montés dans le Cache de Procédures, les traitements risquent d'être bien plus lents.

    A noter que redémarrer une instance, c'est aussi:
    rendre l'instance indisponible le temps du redémarrage (...)
    Réinitialiser certains compteurs de performances internes à l'instance
    Recréer la base TempDB
    Interrompre toutes les traces qui ont pu être démarrés manuellement
    ...

  3. #3
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    1 169
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 1 169
    Points : 1 315
    Points
    1 315
    Par défaut
    Merci pour la réponse.
    C'est ce que j'avais retenu de cet article "officiel" de Microsoft (il me semble).
    J'aimerais bien mettre la main dessus pour le montrer à l'administrateur système qui ne veut pas démordre de l'idée qu'un redémarrage hebdomadaire du serveur est une bonne chose.
    [Access] Les bases du débogage => ici

  4. #4
    Modérateur

    Profil pro
    dba
    Inscrit en
    janvier 2010
    Messages
    5 641
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : dba

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2010
    Messages : 5 641
    Points : 13 067
    Points
    13 067
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par Kloun Voir le message
    l'administrateur système qui ne veut pas démordre de l'idée qu'un redémarrage hebdomadaire du serveur est une bonne chose.
    Quels sont ses arguments ?

    (je sent venir un argument shadokien : "mieux vaut redémarrer et qu'il ne se passe rien, que ne pas redémarrer et risquer qu'il se passe quelque chose de pire")

  5. #5
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    janvier 2006
    Messages
    1 169
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2006
    Messages : 1 169
    Points : 1 315
    Points
    1 315
    Par défaut
    C'est à peu près ça : "dans le doute reboot, si ça rate, formate."
    Heureusement, on en n'est pas à la 2ème partie.
    Je voudrais contrer avec quelque chose de factuel, parce que là, on est plus dans les croyances ("il faut rebooter régulièrement un serveur Windows") qu'autre chose.
    [Access] Les bases du débogage => ici

  6. #6
    Expert éminent sénior
    Avatar de mikedavem
    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    5 390
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données
    Secteur : Distribution

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 5 390
    Points : 12 722
    Points
    12 722
    Par défaut
    Je crois que l'on ne va pas recopier les arguments que Benjamin donne déjà :-)
    Je rajouterais que beaucoup de mes clients mais je n'ai aucun doute sur ceux des autres consultants ou DBA ne redémarrent leurs instances que pour les campagnes de patching.

    As-tu confronté les arguments de Benjamin à ton administrateur système ? Qu'en pense-t-il ?

    ++

  7. #7
    Membre actif
    Inscrit en
    juin 2006
    Messages
    227
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2006
    Messages : 227
    Points : 263
    Points
    263
    Par défaut
    Voici un billet de SQLPro sur la sauvegarde avec SQL Server qui évoque le mythe de l'arrêt des serveurs Windows et le redémarrage d'une instance.
    http://blog.developpez.com/sqlpro/p7...vec_sql_server

    @+

  8. #8
    Rédacteur
    Avatar de SQLpro
    Homme Profil pro
    Expert bases de données / SQL / MS SQL Server / Postgresql
    Inscrit en
    mai 2002
    Messages
    20 686
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Expert bases de données / SQL / MS SQL Server / Postgresql
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : mai 2002
    Messages : 20 686
    Points : 49 019
    Points
    49 019
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Citation Envoyé par Kloun Voir le message
    Bonjour,

    Il me semble avoir lu (sans doute à partir d'un lien de Développez.com) un document indiquant qu'un redémarrage régulier (dans mon cas, toutes les semaines) de SQL Server n'était pas une bonne idée.
    Je ne retrouve malheureusement pas le dit document.
    Quelqu'un aurait-il un lien à me proposer ?
    Merci.
    Pour en rajouter une couche, voici ce que je dis dans mon livre à paraître sur SQL Server 2014 :
    "

    13.2.12 - Arrêt du serveur

    Il ne faut jamais arrêter un serveur SQL en production. Outre de vider le cache, ceci fait perdre toutes les statistiques d’exécution accumulées depuis le démarrage du serveur. C’est pourquoi il faut toujours chercher une solution « on line ». C’est la raison même d’exister de la version Datacenter qui permet l’ajout ou le retrait à chaud de CPU et de RAM.
    De la même manière arrêter le service SQL Server est déraisonnable. Cherchez les causes de votre problème à coup de requête ceci aura le double avantage de permettre à la fois le diagnostic et la résolution...

    PERFORMANCES : tout arrêt de SQL Server ou de la machine pose des problèmes de performance. Dans SQL Server, toutes les opérations peuvent se faire à chaud. Avec la bonne version de Windows, même certaines opérations hardware peuvent s’effectuer alors que la machine fonctionne. N’arrêtez donc jamais ni la machine ni le service SQL Server.

    De plus en plus de « Service Pack » ne nécessite pas le redémarrage de la machine (SP pour Windows) ou de l’instance (SP Pour SQL Server). Les SP pour SQL Server devant être passés le plus rapidement possible, profitez de ce moment pour passer les SP de Windows, dont l’urgence est peu importante en général au regard de SQL Server.


    "

    A +
    Frédéric Brouard - SQLpro - ARCHITECTE DE DONNÉES - expert SGBDR et langage SQL
    Le site sur les SGBD relationnels et le langage SQL: http://sqlpro.developpez.com/
    Blog SQL, SQL Server, SGBDR : http://blog.developpez.com/sqlpro
    Expert Microsoft SQL Server - M.V.P. (Most valuable Professional) MS Corp.
    Entreprise SQL SPOT : modélisation, conseils, audit, optimisation, formation...
    * * * * * Expertise SQL Server : http://mssqlserver.fr/ * * * * *

  9. #9
    Modérateur
    Avatar de escartefigue
    Homme Profil pro
    bourreau
    Inscrit en
    mars 2010
    Messages
    6 954
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Loir et Cher (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : bourreau
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : mars 2010
    Messages : 6 954
    Points : 21 935
    Points
    21 935
    Billets dans le blog
    2
    Par défaut
    Bonjour,

    Ce sujet est récurrent et je suis surpris de ne rien trouver dans la documentation miscrosoft pour alerter sur les dangers d'un arrêt du serveur.

    L'éditeur serait muet sur ce chapitre ?

  10. #10
    Expert éminent
    Avatar de StringBuilder
    Homme Profil pro
    Chef de projets
    Inscrit en
    février 2010
    Messages
    4 051
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chef de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : février 2010
    Messages : 4 051
    Points : 7 271
    Points
    7 271
    Billets dans le blog
    1
    Par défaut
    Citation Envoyé par escartefigue Voir le message
    Bonjour,

    Ce sujet est récurrent et je suis surpris de ne rien trouver dans la documentation Miscrosoft pour alerter sur les dangers d'un arrêt du serveur.

    L'éditeur serait muet sur ce chapitre ?
    Une raison courante de ces coupures hebdomadaires (qui mensuelles, quotidiennes, touslesjesaispasquand) est purement liée à Microsoft qui est l'unique responsable : les mises à jour.

    Même si depuis quelques temps les mises à jour ne nécessitent plus systématiquement un reboot complet de la machine, il n'en reste pas moins que :
    - un nombre important de mises à jour nécessite toujours un redémarrage complet du serveur
    - un nombre tout aussi important de mises à jour a pour conséquences le redémarrage de certains services (y compris SQL Server par exemple)
    - et toujours un grand nombre de mises à jour a un très gros impact négatif sur les performances du serveur pendant plusieurs minutes (genre le scan anti-virus qui démarre à à la réception de chaque nouvelle définition de virus, mais pas que, la simple installation de certaines mises à jour relance les routines d'optimisation .NET qui plombent les perfs)

    Donc pour toutes ces raisons, les sysadmin ont pour habitude de préconiser une coupure régulière du serveur afin de passer les mises à jour (qu'est-ce qui est pire entre avoir un serveur coupé quelques minutes puis lent quelques minutes et un serveur vulnérable ?) et profitent de ce reboot pour "verrouiller" dans les planning fonctionnels une plage de temps pendant laquelle personne ne doit faire de traitement sur le serveur (ni s'offusquer s'il reboote en plein milieu d'un traitement).

    Pour administrer en // quelques VM Linux, je suis quand même assez attristé de voir que Microsoft nécessite toujours un reboot aussi souvent.
    D'ailleurs, SQL Server sous Linux ne résous rien, car la moindre KB qui passe sur SQL Server va redémarrer l'instance d'après mon expérience !

    Bref : si on ne veut pas s'emmerder à suivre au jour le jour le serveur, ni chercher avec le client des créneaux pour rebooter suite à une mise à jour, la plupart des sysadmin imposent dès le départ un créneau régulier, même s'il ne sert à rien 90% du temps.

    Reste aussi d'autres arguments plus douteux, hérités de Windows 95 qui de toute façon ne pouvait pas rester allumé plus de 90 jours sans planter (bug dans le noyau, qui n'a jamais été corrigé). On a tours connus Windows pré-2000 avec des serveurs d'une stabilité parfaitement discutable. Les habitudes ont la vie dure chez les sysadmin qui n'ont généralement pas envie d'engager leur responsabilité quand il peuvent suivre quelques proverbes Shadocks.
    On ne jouit bien que de ce qu’on partage.

  11. #11
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Développeur Oracle
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    707
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Nord (Nord Pas de Calais)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Oracle

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 707
    Points : 1 133
    Points
    1 133
    Par défaut
    Question d'habitude, à chaque fois qu'on a des merdes avec Windows on est obligé de redémarrer C'est un peu comme tirer la chasse. D'ailleurs ça me fait toujours marrer quand des soit disant DBA Oracle veulent redémarrer l'instance dès qu'ils ne trouvent pas ce qui cloche

  12. #12
    Expert éminent sénior
    Avatar de mikedavem
    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    août 2005
    Messages
    5 390
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Ain (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données
    Secteur : Distribution

    Informations forums :
    Inscription : août 2005
    Messages : 5 390
    Points : 12 722
    Points
    12 722
    Par défaut
    Citation Envoyé par StringBuilder Voir le message
    Une raison courante de ces coupures hebdomadaires (qui mensuelles, quotidiennes, touslesjesaispasquand) est purement liée à Microsoft qui est l'unique responsable : les mises à jour.
    Très juste mais en contrepartie contrairement aux mythes / rumeurs les produits qui présentent le plus de vulnérabilités ne fonctionnent pas sur Windows (https://thebestvpn.com/vulnerability-alerts/)


    Citation Envoyé par StringBuilder Voir le message
    Même si depuis quelques temps les mises à jour ne nécessitent plus systématiquement un reboot complet de la machine, il n'en reste pas moins que :
    - un nombre important de mises à jour nécessite toujours un redémarrage complet du serveur
    - un nombre tout aussi important de mises à jour a pour conséquences le redémarrage de certains services (y compris SQL Server par exemple)
    - et toujours un grand nombre de mises à jour a un très gros impact négatif sur les performances du serveur pendant plusieurs minutes (genre le scan anti-virus qui démarre à à la réception de chaque nouvelle définition de virus, mais pas que, la simple installation de certaines mises à jour relance les routines d'optimisation .NET qui plombent les perfs)
    D'où l'intérêt d'avoir du Windows Core ici qui réduit drastiquement le nb de mises à jour Windows où d'avoir des campagnes de mises à jour raisonnables.
    La réduction de l'impact de maintenance peut aussi se faire au travers d'architecture de HA si cela s'avère nécessaire. Certainement plus cher mais quid de l'impact d'une maintenance pour le client ?


    Citation Envoyé par StringBuilder Voir le message
    Pour administrer en // quelques VM Linux, je suis quand même assez attristé de voir que Microsoft nécessite toujours un reboot aussi souvent.
    D'ailleurs, SQL Server sous Linux ne résous rien, car la moindre KB qui passe sur SQL Server va redémarrer l'instance d'après mon expérience !
    Juste mais comme bcp de produits de bases de données. La grosse différence c'est qu'avec Linux, les mises à jour de l'OS sont moins fréquentes car souvent plus périlleuses

    Citation Envoyé par StringBuilder Voir le message
    Bref : si on ne veut pas s'emmerder à suivre au jour le jour le serveur, ni chercher avec le client des créneaux pour rebooter suite à une mise à jour, la plupart des sysadmin imposent dès le départ un créneau régulier, même s'il ne sert à rien 90% du temps.
    Tout dépend le contexte mais je dirai oui dns 90% des cas que j'ai pu voir.

Discussions similaires

  1. Problème d'installation SQL Server 2008 - Redémarrage requis
    Par ced2975 dans le forum MS SQL Server
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/03/2010, 12h58
  2. SQL SERVER 2005 et Expressions Régulieres
    Par stitch dans le forum MS SQL Server
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/05/2006, 15h03
  3. Pb migration Access / SQL server
    Par yoyo dans le forum MS SQL Server
    Réponses: 10
    Dernier message: 25/04/2005, 10h39
  4. Backup BD SQL Server
    Par Ethmane dans le forum Administration
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/06/2002, 00h42

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo