Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Responsable .NET

    France : les députés votent la priorité au logiciel libre dans l’enseignement supérieur
    France : les députés votent la priorité au logiciel libre dans l’enseignement supérieur
    échec de l’opposition du lobbying des éditeurs de logiciels propriétaires

    L’Assemblée nationale a voté le projet de loi sur la priorité au logiciel libre pour les services et ressources pédagogiques numériques mises à disposition par le service public de l'enseignement supérieur.

    Après le Sénat le 3 juillet dernier qui s’est montré favorable au nouveau projet de loi de l’enseignement supérieur et la recherche, c’est au tour des députés d’adopter le projet de loi qui donne la priorité au logiciel libre.

    Il s’agit d’une première en France, dont se félicite l’April (association pour la promotion et la défense du logiciel libre). « La priorité au logiciel libre pour le service public de l'enseignement supérieur est une première étape dont nous souhaitons qu'elle sera suivie par la mise en place d'une vraie politique publique en faveur du logiciel libre » a déclaré Lionel Allorge, président de l'April.

    Le lobbying de Syntec Numerique (syndicat professionnel représentant 1 200 entreprises du numérique), de l’AFDEL (représente plus de 300 entreprises, start-ups, PME, grands groupes, etc.) et de l’INRIA (Institut national de recherche en informatique et en automatique) qui s’opposait au projet n’aura pas réussi à bloquer cette nouvelle disposition de la loi.

    « Au cours des débats autour du projet de loi refondation de l'école, le gouvernement et les parlementaires avaient visiblement subi des manipulations de lobbys, prétendant une impossibilité de donner la priorité au logiciel libre. Saluons l'évolution positive du gouvernement et des parlementaires, qui remet l'intérêt général devant l'intérêt particulier de quelques entreprises. Le logiciel libre est un moyen de s'assurer que tout le monde ait accès à l'information, et que les élèves ne soient pas de simples consommateurs de produits numériques », a déclaré Jeanne Tadeusz, responsable des affaires publiques à l'April.

    Le texte n'attend plus désormais que sa promulgation par le Président de la République.


    Source : communiqué de presse de l'April


    Et vous ?

    Que pensez-vous de cette nouvelle disposition de la loi ? Êtes-vous pour ou contre ?
    Vous souhaitez participer aux rubriques .NET ? Contactez-moi

    Si déboguer est l’art de corriger les bugs, alors programmer est l’art d’en faire
    Mon blog, Mes articles, Me suivre sur Twitter
    En posant correctement votre problème, on trouve la moitié de la solution

  2. #2
    Membre émérite
    En soit cette nouvelle ne me dérange pas.


    Néanmoins, la plupart des utilisateurs lambda utilisent Windows.

    Dans la recherche, mettre du logiciel libre posent aucun problème.


    Par contre à la faculté ou université ou autres, je sens de gros problèmes d'adaptation hors filières IT.

    Ce n'est que mon avis.
    Si la réponse vous a été donnée, pensez au Tag .
    Un petit aide à se sentir utile. Merci.

    "La folie. C'est de faire et refaire la même chose en espérant que le résultat sera différent."
    Albert Einstein

  3. #3
    Membre averti
    Contre, évidemment. Quelle stupidité, vraiment !

    On voit vraiment que l'État ici est un vrai radin et veut imposer la pauvreté intellectuelle aux étudiants pour faire des économies de bouts de chandelle sur les licences.

    Sans la quintessence logicielle du merveilleux Windows 8 aux couleurs chatoyantes qui émerveillent grands et petits, sans l'excellent Office qui inclut les logiciels les plus avancés, les plus ergonomiques et les plus fonctionnels du monde de la bureautique, sans le sublime Visual Studio qui offre un environnement de bureau professionnel pour développer cent fois plus vite, il reste quoi ? Rien !

    Sans Windows 8, Office et Visual Studio, on va former une légion de décadents, des étudiants qui ne sauront rien faire de leurs deux mains en entreprise. Je trouve ça triste et révoltant.

  4. #4
    Membre actif
    Je n'apprécie pas cette décision. D'après moi les logiciels libres et propriétaires devraient être sur un pied d'égalité, sans qu'aucun d'eux ne soit favorisés. Le choix des logiciels à utiliser reviendrait ensuite aux écoles supérieures. Avec cette nouvelle disposition de la loi ce n'est plus le cas malheureusement.

    Et ça me fait sourire quand je vois que cet été, ma fac change son parc informatique en remplaçant des ordinateurs sur Fedora par des Mac .

  5. #5
    Membre expérimenté
    Citation Envoyé par Hinault Romaric Voir le message

    Que pensez-vous de cette nouvelle disposition de la loi ? Etes-vous pour ou contre ?
    Pour! Enfin une bonne chose de la part des politiques (depuis le temps...). Pour l'utilisateur lambda ça ne va pas changer grand chose: on peut très bien naviguer sur internet et faire de la bureautique sous Linux par exemple ou en tout cas avec des logiciels libres (Firefox et LibreOffice). Pour des logiciels plus spécifiques (par exemple logiciels de cartographie ou de plus pointus dans différents domaines), il va falloir voir au cas par cas mais de toute façon cette loi n'interdit pas les logiciels propriétaires si ceux-ci restent la seule et meilleure solution. D'ailleurs, je suis curieux de voir comment cette loi va être appliquée...
    Par rapport à l'INRIA, a priori son président s'est exprimé contre cette loi au grand dam de nombreux chercheurs de cet établissement...

  6. #6
    Membre chevronné
    Ni pour ni contre mais à mon avis l'état ne doit pas légiférer pour ce sujet. Laissons la liberté aux écoles et aux universités de choisir.
    Bien le bonjour chez vous
    Jowo

  7. #7
    Inactif  
    J'attends toujours de savoir quels sont les réels arguments financiers pour imposer ça...

    Parce que le libre à part vouloir imposer leur idéologie EXACTEMENT de la même manière que le "propriétaire", je vois rien d'autre...

  8. #8
    Membre émérite
    En termes de réduction de coût, cela n'est pas négligeable. Enlever les Windows / Office etc... pour mettre (je présume) du Ubuntu / Libre Office dans tout l'enseignement supérieur, cela doit faire descendre la facture. Si ce gain, ou une bonne partie, est placé dans la recherche / enseignement, ça peut vraiment être intéressant.

  9. #9
    Rédacteur

    Que pensez-vous de cette nouvelle disposition de la loi ? Etes-vous pour ou contre ?
    , enfin un pas vers une interopérabilité et des formats de fichiers ouvert Il est aujourd'hui triste de voir des documents officiels circuler dans un format propriétaire: les documents administratifs doivent être interopérable: on doit pouvoir l'ouvrir (voir le modifier) sur n'importe quel ordinateur sans devoir payer une quelconque licence

    De plus comme dit olivier.pitton, cela devrait baisser la facture (ce qui devrait être apprécié en ces temps de restriction/diminution budgétaire)
    Framework php sécurisé et simple à prendre en main avec générateur web http://mkframework.com/ (hebergé sur developpez.com)
    Mes cours/tutoriaux

  10. #10
    Rédacteur

    Citation Envoyé par erwanlb Voir le message
    J'attends toujours de savoir quels sont les réels arguments financiers pour imposer ça...

    Parce que le libre à part vouloir imposer leur idéologie EXACTEMENT de la même manière que le "propriétaire", je vois rien d'autre...
    Baisse de coût et interopérabilité ?
    Framework php sécurisé et simple à prendre en main avec générateur web http://mkframework.com/ (hebergé sur developpez.com)
    Mes cours/tutoriaux

  11. #11
    Membre régulier
    Contre.
    Je ne vois pas l'intérêt de mettre en place une loi pour cela...
    Dans mon université tout ou presque était basé sous des solutions d'OS et logiciels libres, ce qui d'ailleurs m'agacer assez.
    Aujourd'hui je travail en entreprise (dans le réseaux) et au début travailler sous du windows été assez compliqué pour moi, je maîtriser bien niveau linux mais son utilisation en entreprise n'est pas fréquente (bien que de plus en plus utilisé).
    Le logiciel libre c'est bien pour le chercheurs à ce niveau là mais après ....

  12. #12
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par IsiTech Voir le message
    Je n'apprécie pas cette décision. D'après moi les logiciels libres et propriétaires devraient être sur un pied d'égalité, sans qu'aucun d'eux ne soit favorisés. Le choix des logiciels à utiliser reviendrait ensuite aux écoles supérieures. Avec cette nouvelle disposition de la loi ce n'est plus le cas malheureusement.

    Et ça me fait sourire quand je vois que cet été, ma fac change son parc informatique en remplaçant des ordinateurs sur Fedora par des Mac .
    Mais ça me fait pas sourire de voir ta FAC dilapider l'argent public dans des ordinateurs horriblement cher pour rendre un service identique voire moins bon qu'une distribution linux dans un environnement étudiant.

    Vous avez besoin de quoi ? Un navigateur, une suite bureautique et basta ?
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  13. #13
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par erwanlb Voir le message
    J'attends toujours de savoir quels sont les réels arguments financiers pour imposer ça...

    Parce que le libre à part vouloir imposer leur idéologie EXACTEMENT de la même manière que le "propriétaire", je vois rien d'autre...
    Pour un dev .net ça se tient.

    Les arguments financiers sont évidents (licences) à partir du moment où les plans de déploiement et de formation sont préparés et exécutés par des gens capables. Si ce n'est pas le cas ça peut être effectivement un gouffre à thune.

    J'y vois également un intérêt stratégique (au sens géopolitique) évident lorsqu'on croise cette affaire avec l'affaire Snowden.

    Ca fait deux excellentes raisons de ne pas se mettre la corde d'une multinationale US au cou.
    Un problème avec Git ? Essayez la FAQ, sinon posez votre question sur le forum.



    "Toute personne croyant qu'une croissance exponentielle peut durer indéfiniment dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste."
    Kenneth E. Boulding

    "Les richesses naturelles sont inépuisables, car, sans cela, nous ne les obtiendrions pas gratuitement. Ne pouvant être ni multipliées ni épuisées, elles ne sont pas l’objet des sciences économiques."
    Jean-Baptiste Say, Traité d'économie politique, 1803.

    "/home/earth is 102% full ... please delete anyone you can."
    Inconnu

  14. #14
    Modérateur

    Pour à condition que les enseignants transfèrent les documents .doc et .docx qu'ils mettent à disposition au format open.
    N'hésitez pas à consulter la FAQ Java, lire les cours et tutoriels Java, et à poser vos questions sur les forums d'entraide Java

    Ma page Developpez | Mon profil Linkedin | Vous souhaitez me contacter ? Contacter Gokan EKINCI

  15. #15
    Membre éclairé
    C'est bien en théorie, et sur le principe je suis pour, ça peut permettre de faire des économis surtout sur les licences Windows et Office (les nouvelles distributions de Linux et de libreOffice sont largement équivalentes).
    Après en pratique ça n'aura que peux d'influence, puisque que généralement les logiciels spécifiques à un métiers sont propriétaires et nécessitent une licence, ET C EST BIEN NORMAL

    Voici une liste de ceux que j'ai pu rencontrer pendant mes études:
    -Mapple
    -Matlab
    -ISE
    -Quartus
    -Cadence
    -ModelSim
    -Cofluente Studio
    -Labview
    -Workbench

  16. #16
    Membre éprouvé
    baisser le cout ? si l'argent que tu payes maintenant tu le passes en formations...

    Apprendre à utiliser Linux ou Windows,la logique serait plutôt d'apprendre à utiliser Linux ET Windows.

    on parle ICI d'enseignement supérieur. ce qui correspond donc au cursus universitaire.

    alors bon autant pour internet utilisé Firefox ou chrome plutot que IE je m'en moque..

    Autant spécifiquement dans certains cas comme la BI, ou l'informatique par exemple se contenter du libre est une erreur.

    L'état n'as pas a se mêler de chose qu'elle ne comprend pas...

    ici c'est purement une régression du service public qui va devoir encore se contenter dans certain cas d'un logiciel libre alors que le secteur privé de l'enseignement supérieur va pouvoir dispenser les cours sur les deux supports.

    « Art. L. 123-4-1. – Le service public de l'enseignement supérieur met à disposition de ses usagers des services et des ressources pédagogiques numériques.

    « Les logiciels libres sont utilisés en priorité. »


    notons aussi au passage que derrière priorité on peut mettre un peu tout et n'importe quoi , pour rester dans le flou il n'y a pas mieux.
    Garry
    La connaissance c'est ce qu'il manque à tout homme

  17. #17
    Membre actif
    Citation Envoyé par Marco46 Voir le message
    Mais ça me fait pas sourire de voir ta FAC dilapider l'argent public dans des ordinateurs horriblement cher pour rendre un service identique voire moins bon qu'une distribution linux dans un environnement étudiant.

    Vous avez besoin de quoi ? Un navigateur, une suite bureautique et basta ?
    C'était sarcastique vis à vis du fait que ma fac fait l'inverse de ce que cette loi propose. Personnellement je n'ai jamais utilisé de mac et ne le souhaite pas particulièrement. Je suis dans une formation informatique et ces achats pourraient être pour permettre de proposer du développement iOS. Je précise également que ce n'est pas la totalité des ordinateurs qui sont remplacés.

  18. #18
    Expert éminent
    Pour à 3000%.

    Les logiciels libres s'efforcent de respecter les standards ouvert, et sont garant d'une interopérabilité, et d'une pérennité des données, qu'elles qu'elles soient.

    De plus, quel que soit le domaine, on est capable de trouver un logiciel adapté à nos besoins. Côté financier, ils sont généralement (mais pas obligatoirement) gratuit, et de fait, les personnes sans trop de moyen financier ont plus facilement acces a cela.

    Les logiciels libres dans la vie publique et l'education sont la garantie qu'aucun citoyens ne sera exclu d'un acces particulier aux informations.

    Je pense que ceux qui sont contre ce genre de reforme ou se voilent la face, ou ne comprennent pas du tout l'environnement, la situation, les enjeux et tout ce qui en découle.

    J'ai appris a utiliser des logiciels de conception mecanique (Solidworks pour pas le citer). Tres bon logiciel, mais hors de prix. Resultat, impossible de travailler chez soi les TP, alors que des alternative tel FreeCAD ou HeeksCAD suffise amplement pour l'education.

    Idem pour MS/Libre Office, Autocad/Qcad, Oracle/PostgreSQL, ...

    Dans l'education, impossibilité de travailler chez soi, et dans la vie publique, pas forcement acces aux données publiques car il faut etre sous wind...., utiliser absolument IE, disposer se Silverlight, ...

    Ces "messieurs la haut comprennent enfin qu'il faut se baser sur des standards en exclusivité pour l'égalité de tous.

    Un grand bravo pour ce pas en avant dans le bon sens
    "La connaissance appartient à tout le monde" (Film Antitrust)

    Tout le nécessaire pour Python:
    *News/Accueil *Cours/tutoriels *FAQ
    *Forums *Outils dédiés *Mon espace personnel avec mes Articles, Cours et Tutoriels

  19. #19
    Membre chevronné
    Entièrement d'accord avec HelpmeMM.

    La meilleure solution, c'est celle qu'on choisit après comparaison, pas celle qu'impose une loi. De toute façon, comme dit plus haut, cela ne va pas changer grand-chose vu qu'il ne s'agit que d'une "priorité" : si les universités veulent du propriétaire, elles n'auront aucun mal à trouver des arguments.

    Concernant le cas des études supérieurs, le meilleur compromis serait, à mon sens, d'avoir un peu de tous les systèmes afin que les étudiants soient formés sur chaque environnement.

    A propos de la problématique de l'espionnage qui est d'actualité, il suffit d'avoir un bon réseau interne pour contrôler cela, ce qui est déjà le cas aujourd'hui...

    Bref, plutôt contre donc. Il y a des sujets plus importants à traiter que ça.

  20. #20
    Expert éminent sénior
    Je ne suis pas certain qu'il fallait passer par une loi pour cela.

    Certainement, d'un coté, on peut supposer que cela va économiser des couts de licences. On a tous dans notre entreprise/école/université une ou des salles remplies de vieux PC que plus personne n'utilise et qui sont parfois loués, ou pour lesquels il y a des licences de payées...

    De l'autre, il faut compter avec :

    * La résistance naturelle des utilisateurs au changement.
    * Le cout de formation de tous les responsables de parcs informatiques.
    * Le cout de formation de tous les utilisateurs (enseignants, personnels administratifs...).

    L'idée est certainement bonne sur le fond. Maintenant, est-ce la bonne forme,ce n'est pas dit.

    De plus... ça me semble tellement évident que cette loi n'a absolument rien de contraignant que cela ressemble plus à un coup d'épée dans l'eau.

###raw>template_hook.ano_emploi###