IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2019
    Messages
    1 900
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2019
    Messages : 1 900
    Points : 37 167
    Points
    37 167
    Par défaut Starlink, le service Internet par satellite, divise sur son efficacité dans le théâtre d'une guerre nucléaire
    Starlink divise sur son efficacité comme moyen de gagner une guerre nucléaire,
    Musk a été averti que l'utilisation de SpaceX par l'Ukraine pourrait inciter le Kremlin à utiliser des armes nucléaires

    Le rôle potentiel de Starlink, le service Internet par satellite de SpaceX, dans une guerre nucléaire est au centre de débats et d'analyses contradictoires. Certains avancent que la mise en orbite d'armes nucléaires ou le pré-lancement de missiles pourraient réduire les délais d'acheminement, tandis que d'autres réfutent cette idée, mettant en avant les risques de cyberattaques et de brouillage électronique qui pourraient rendre ces satellites vulnérables. L'efficacité réelle de Starlink dans un tel scénario dépendrait donc de sa capacité à résister à ces menaces et à s'intégrer efficacement aux systèmes de défense et de communication existants.

    Starlink repose sur une vaste constellation de satellites en orbite terrestre basse. En cas de guerre nucléaire, Starlink pourrait fournir des communications résilientes et sécurisées, offrant une alternative robuste aux infrastructures terrestres endommagées. Avec des milliers de satellites en orbite basse, Starlink assure une couverture globale et une redondance significative, permettant de maintenir des lignes de communication essentielles pour le commandement militaire, la coordination des forces et la transmission de renseignements, même en cas de perturbations majeures au sol. Les antennes de réception Starlink, compactes et faciles à déployer, peuvent rapidement rétablir les communications dans les zones de conflit ou de destruction.

    Nom : War.jpg
Affichages : 7874
Taille : 22,6 Ko

    Cependant, l'efficacité de Starlink dans un tel scénario dépend de plusieurs facteurs. Il est crucial que le système puisse résister aux cyberattaques et aux tentatives de brouillage électronique, car un adversaire déterminé pourrait cibler ces satellites pour les neutraliser. De plus, l'intégration de Starlink avec les systèmes de défense et de communication existants doit être sans faille pour garantir une réactivité optimale. Bien que Starlink puisse améliorer la résilience des communications, il ne remplace pas la nécessité de stratégies de défense robustes et de diplomatie pour prévenir l'escalade vers un conflit nucléaire. Si Starlink offre un avantage significatif en matière de communication, il ne saurait à lui seul garantir la victoire dans une guerre nucléaire, qui dépend de nombreux autres facteurs militaires, technologiques et diplomatiques.

    SpaceX et la défense spatiale : ambitions militaires et enjeux politiques

    Les satellites Starlink, lancés par SpaceX, sont surtout connus pour leurs applications de communication commerciale et militaire. Cependant, un récent contrat de 1,8 milliard de dollars pour développer une constellation de satellites espions, ainsi que des accords avec l'Agence de développement spatial (SDA), suggèrent des ambitions plus vastes pour Starlink et Starshield. SpaceX fournit déjà des services à large bande à des clients du monde entier grâce à sa vaste constellation Starlink, qui ne cesse de croître. L'entreprise d'Elon Musk a désormais introduit Starshield, un projet complémentaire spécifiquement conçu pour les agences gouvernementales, notamment celles du secteur de la sécurité nationale. Starshield présente plusieurs avantages :

    1. Sécurité renforcée : Starshield offre un niveau de sécurité supérieur à celui de Starlink, garantissant ainsi la protection des données gouvernementales sensibles.
    2. Applications de sécurité nationale : Starshield joue un rôle crucial dans la collecte de renseignements, la sécurisation des communications militaires et d'autres missions essentielles liées à la sécurité nationale.
    3. Exploitation de la technologie existante : En s'appuyant sur le succès avéré de Starlink, Starshield permet à SpaceX de déployer rapidement des solutions fiables et rentables pour les besoins des pouvoirs publics.

    « Starshield tire parti de la technologie Starlink de SpaceX et de sa capacité de lancement pour soutenir les efforts de sécurité nationale », peut-on lire sur la page Starshield de SpaceX. Alors que Starlink est destiné à un usage grand public et commercial, Starshield est spécifiquement conçu pour un usage gouvernemental, avec une concentration initiale sur trois domaines : l'observation de la Terre, les communications et les charges utiles hébergées (la possibilité de placer divers instruments sur le bus satellite Starshield). « Starshield offre un niveau de sécurité supérieur à celui de Starlink, avec une capacité cryptographique supplémentaire de haute assurance pour héberger des charges utiles classifiées et traiter les données en toute sécurité, répondant ainsi aux exigences gouvernementales les plus strictes », selon les responsables du projet Starshield.

    Les enjeux des constellations satellitaires en orbite basse

    Le concept de grandes constellations de satellites en orbite terrestre basse (LEO) remonte à l'Initiative de défense stratégique (IDS) de la guerre froide, qui visait à neutraliser la menace des armes nucléaires en interceptant les missiles balistiques intercontinentaux (ICBM). Les satellites en orbite basse, plus proches de la Terre, peuvent cibler et suivre rapidement des objets au sol, fournissant des communications à faible latence et des capacités de détection haute résolution. Ils peuvent également mener des actions offensives, comme le déploiement d'intercepteurs pour abattre des ICBM pendant leur phase d'accélération. Le concept de Brilliant Pebbles visait à utiliser de petits intercepteurs spatiaux pour neutraliser les ICBM. Bien que le traité sur les missiles antibalistiques (ABMT) ait empêché leur développement complet, l'idée a évolué vers des constellations commerciales LEO dans les années 1990, soutenues par des partisans de l'IDS. Ces initiatives espéraient que le développement commercial servirait éventuellement des usages militaires, malgré leur échec initial dû à des coûts de lancement élevés et des obstacles politiques.

    Brilliant Pebbles est un système de défense contre les missiles balistiques proposé par Lowell Wood et Edward Teller du Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL) en 1987, vers la fin de la guerre froide. Le système consisterait en des milliers de petits satellites, chacun doté de missiles similaires aux missiles classiques, placés dans des constellations en orbite terrestre basse. Michael D. Griffin, l'un des fondateurs de SpaceX, aurait fait progresser l'IDS pendant des décennies, après avoir conçu les premiers intercepteurs basés dans l'espace. Griffin a aidé SpaceX à se développer dès sa création de multiples façons, en partant du principe que le rêve de l'IDS militaire finirait par se réaliser. Griffin a été l'un des premiers défenseurs des fusées réutilisables et aujourd'hui, Falcon 9 (et bientôt Starship) contribue largement à rendre les coûts de l'IDS viables selon les rapports du Congrès. Au cours des sept dernières années, des efforts concertés ont été déployés pour développer cette capacité. Des entités concurrentes comme Kuiper et Rocket Lab se disputent également une part de ce marché émergent, mais SpaceX reste pour l'instant le seul acteur sur le marché.

    En privé, Musk a exprimé des réserves sur l'IDS mais a laissé entendre qu'elle pourrait servir une « guerre juste ». La proposition de l'IDS de contrer la menace nucléaire soutient aussi son objectif de « préserver la conscience humaine » en éliminant cette menace. Toutefois, de nombreux détracteurs considèrent les Brilliant Pebbles comme une erreur classique, mettant trop de foi dans une solution technologique sans reconnaître l'importance de la diplomatie et de l'interdépendance humaine, ce qui pourrait déclencher une course aux armements et des délais de lancement plus courts pour les armes nucléaires.

    Elon Musk et arche stellaire : une réponse à la menace d'une guerre nucléaire

    En avril, Mykhailo Fedorov, ministre ukrainien de la Transformation numérique, a déclaré qu'une « limitation maximale » serait imposée à l'utilisation des terminaux Starlink par les forces russes. Cette décision fait suite à des rapports indiquant que les troupes russes utilisaient ces terminaux dans les zones occupées en Ukraine. Fedorov a ajouté que des mesures avaient été prises en coopération avec SpaceX pour empêcher l'utilisation de Starlink par la Russie sur les fronts.

    En mai 2022, Elon Musk a publié sur Twitter une note attribuée à Dmitri Rogozin, directeur de l'agence spatiale russe Roscosmos, adressée aux médias russes. La note accusait l'armée américaine d'avoir livré des équipements Starlink de SpaceX aux marines ukrainiens et aux « militants du bataillon nazi Azov ». Selon une traduction anglaise postée par Musk, Rogozin a écrit : « Elon Musk est donc impliqué dans l'approvisionnement des forces fascistes en Ukraine en matériel de communication militaire ».

    Alors que la menace d'une attaque nucléaire russe plane sur la Terre, les dynamiques géopolitiques évoluent rapidement. La Chine, avec ses ressources économiques, se prépare à rivaliser en déployant des constellations de satellites similaires à Starlink, telles que G60, tout en réduisant les coûts de lancement au niveau national. Chez SpaceX, Terence O'Shaughnessy dirige les programmes spéciaux, dont Starshield. En tant que général quatre étoiles ayant travaillé dans la défense antimissile intérieure pour le Northern Command, il est considéré par de nombreux observateurs comme la personne idéale pour aligner l'aspect commercial de Starlink avec les objectifs de sécurité nationale des constellations en orbite basse.

    L'initiative d'Elon Musk de créer une arche stellaire vise à assurer la survie de l'humanité face à une guerre nucléaire imminente. Ce concept d'arche interstellaire représente la méthode la plus économiquement viable pour permettre des voyages interstellaires. SpaceX se prépare activement pour le prochain vol d'essai de son vaisseau Starship, une arche spatiale de la taille d'un Titan, destinée à transporter des humains vers Mars.

    L'ambassadeur de Moscou à Washington a averti Musk que l'utilisation du réseau satellitaire de SpaceX par l'Ukraine pourrait inciter le Kremlin à utiliser des armes nucléaires. En réponse, Musk a intensifié les tests de Starship, semblant vouloir devancer une « bombe à retardement ». Il a confié à son biographe Walter Isaacson que l'ambassadeur Anatoly Antonov l'avait menacé de représailles nucléaires en cas d'assaut ukrainien sur la Crimée occupée, siège de la flotte russe en mer Noire. En parallèle à ses efforts diplomatiques pour éviter une escalade nucléaire, Musk a redoublé d'efforts pour développer Starship.

    Si son premier plan vise à faciliter les missions pacifiques vers la Station spatiale internationale en transportant des astronautes de la NASA et d'autres agences à bord de Dragon, son alternative consiste à établir une colonie humaine autonome sur Mars, éloignée des arsenaux nucléaires terrestres.

    L'idée de recourir à Starlink comme stratégie pour remporter une guerre nucléaire suscite des avis divers et parfois contradictoires. Certains soutiennent que placer des armes nucléaires en orbite ou procéder au pré-lancement de missiles nucléaires pourrait accélérer le temps de déploiement de ces armements, tandis que d'autres remettent en question cette affirmation, faisant valoir que cela pourrait, au contraire, prolonger ce temps.


    Certains analystes suggèrent des scénarios où les satellites pourraient jouer un rôle stratégique dans un conflit, notamment en déployant des véhicules hypersoniques ou en utilisant leur vitesse orbitale pour se déplacer rapidement dans l'atmosphère. Néanmoins, des critiques persistent concernant la disponibilité et le positionnement des ressources orbitales au début d'un conflit, ainsi que sur l'efficacité réelle de ces stratégies dans un contexte de guerre nucléaire.

    Bien que Starlink offre des avantages potentiels en termes de communication et de surveillance dans un contexte de conflit nucléaire, il ne saurait être considéré comme une solution miracle. Son efficacité dépendrait également de la disponibilité et du positionnement des ressources orbitales au moment du déclenchement d'un conflit, ainsi que de sa capacité à fonctionner de manière fiable dans des conditions extrêmes. En fin de compte, Starlink pourrait constituer un outil précieux dans l'arsenal des stratèges militaires, mais il ne doit pas être considéré comme une panacée pour résoudre les complexités d'une guerre nucléaire.

    Sources : Forbes, Asia Times

    Et vous ?

    Peut-on gagner une guerre nucléaire ?

    Dans quelle mesure la résilience de Starlink face aux cyberattaques et au brouillage électronique pourrait-elle affecter son efficacité en tant que moyen de communication sécurisé pendant une guerre nucléaire ?

    Quelles sont selon vous, les limites de Starlink en tant qu'alternative aux infrastructures terrestres endommagées pendant un conflit nucléaire ?

    Voir aussi :

    Le ministre ukrainien déclare que la Russie sera bientôt confrontée à une « limitation maximale » de l'utilisation des terminaux Starlink, les forces russes utiliseraient des milliers de terminaux

    SpaceX a évité une attaque de brouillage russe en Ukraine et le Pentagone prend des notes
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Graphic Programmer
    Inscrit en
    Mars 2006
    Messages
    1 572
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Graphic Programmer
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2006
    Messages : 1 572
    Points : 4 028
    Points
    4 028
    Par défaut
    n'importe quoi. poutine sait tres bien que s'il attaque avec l'arme nucleaire un autre pays, sont pays est foutu et c'est avant tout un patriote russe.

    poutine actionne le levier de la menace nucleaire car c'est le seul levier qu'il a vraiment.

    musk est vraiment un idiot ou travaille pour le camp d'en face

  3. #3
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    Septembre 2014
    Messages
    213
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2014
    Messages : 213
    Points : 731
    Points
    731
    Par défaut
    Starlink a besoin de relais terrestres pour fonctionner, qui sont surtout en Europe et USA.
    ça marcherait donc uniquement s'il y a des relais partout dans le monde (Amérique du Sud, Afrique, Asie) pour relayer les messages

  4. #4
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 864
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 864
    Points : 5 936
    Points
    5 936
    Par défaut
    Mon dieu!

    On avait déjà droit à LCI la chaine de "pseudo-info" et voilà que l'on y a aussi droit sur ce forum: Une collection de "pseudo-experts" qui vont tous nous faire part de leur avis éclairé sur ce qu'ils ne connaissent pas!

    Inutile de commenter, si on en croit les "pseudo-experts" de LCI on est déjà tous morts: Macron envoie des troupes en Ukraine sans que cela soit bien sûr de la cobelligérance et Poutine va atomiser la Tour Eiffel pour le remercier

  5. #5
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 188
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 188
    Points : 3 626
    Points
    3 626
    Par défaut
    Et Poutine remercie Musk pour lancer des menaces à sa place.
    Rappelons qu'au début début de cette guerre les relais starlink était "offerts" (financé par les USA et la France entre autres) à l'Ukraine.
    Mais le militaire est un marché très stable pour l'industrie donc pourquoi s'en priver?

Discussions similaires

  1. Réponses: 15
    Dernier message: 02/03/2023, 09h25
  2. Un moyen pour compresser une string ?
    Par Bruno13 dans le forum Langage
    Réponses: 9
    Dernier message: 11/11/2005, 05h05
  3. image comme arrière-plan dans une fenetre?
    Par afrikha dans le forum GTK+ avec C & C++
    Réponses: 6
    Dernier message: 08/10/2005, 20h22
  4. [MySQL] Quel est le meilleur moyen de stocker une date/heure ?
    Par MiJack dans le forum PHP & Base de données
    Réponses: 5
    Dernier message: 31/07/2004, 12h19
  5. [JFrame] Pas moyen d'avoir une fenetre active
    Par deedji dans le forum Agents de placement/Fenêtres
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/05/2004, 16h08

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo