La Fondation Linux annonce le lancement de la High Performance Software Foundation, pour construire, promouvoir et faire progresser une pile logicielle portable pour le calcul haute performance (HPC).

La Fondation Linux, l'organisation à but non lucratif qui favorise l'innovation de masse grâce à l'open-source, annonce le lancement de la High Performance Software Foundation (HPSF). À travers une série de projets techniques, la HPSF vise à construire, promouvoir et faire progresser une pile logicielle portable pour le calcul haute performance (HPC) en augmentant l'adoption, en abaissant les barrières à la contribution et en soutenant les efforts de développement.

Alors que l'utilisation du calcul haute performance devient omniprésente dans le calcul scientifique et l'ingénierie numérique, et que les cas d'utilisation de l'IA se multiplient, de plus en plus de centres de données déploient des GPU et d'autres accélérateurs de calcul. C'est pourquoi, la Fondation Linux annonce le lancement de la High Performance Software Foundation, pour construire, promouvoir et faire progresser une pile logicielle de base portable pour le calcul haute performance (HPC). La HPSF fournira un espace neutre pour les projets essentiels de l'écosystème du calcul à haute performance, permettant à l'industrie, au monde universitaire et aux entités gouvernementales de collaborer sur la pile de logiciels scientifiques.

La HPSF bénéficie d'un soutien solide de la part de l'ensemble du paysage du calcul haute performance, notamment des membres principaux Amazon Web Services (AWS), Hewlett Packard Enterprise (HPE), Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL) et Sandia National Laboratories (SNL) ; les membres généraux AMD, Argonne National Laboratory (ANL), Intel, Kitware, Los Alamos National Laboratory (LANL), NVIDIA et Oak Ridge National Laboratory (ORNL) ; et les membres associés University of Maryland, University of Oregon et Centre for Development of Advanced Computing (C-DAC). La HPSF mettra en place un comité consultatif technique (TAC) pour gérer les groupes de travail traitant d'une variété de sujets liés au calcul intensif. S'appuyant sur les organisations membres et les participants de la communauté, le TAC suivra un modèle de gouvernance basé sur la Cloud Native Computing Foundation (CNCF).

Nom : 1.jpg
Affichages : 20581
Taille : 24,8 Ko

La HPSF démarre avec les projets techniques open-source suivants :

  • Spack : le gestionnaire de paquets HPC.
  • Kokkos : un modèle de programmation portable et performant pour l'écriture d'applications C++ modernes de manière agnostique sur le plan matériel.
  • Viskores (anciennement VTK-m) : une boîte à outils d'algorithmes de visualisation scientifique pour les architectures d'accélérateurs.
  • HPCToolkit : outils de mesure et d'analyse des performances pour des ordinateurs allant des systèmes de bureau aux superordinateurs accélérés par le GPU.
  • Apptainer : Anciennement connu sous le nom de Singularity, Apptainer est un projet de la Fondation Linux qui fournit un sous-système de conteneur optimisé pour le calcul et le HPC.
  • E4S : une distribution sécurisée de logiciels scientifiques.


La HPSF vise à faciliter la vie des développeurs de logiciels à haute performance par le biais d'un certain nombre d'initiatives ciblées, notamment :

  • des ressources d'intégration continue adaptées aux projets HPC
  • des piles de logiciels clé en main construites en continu
  • Soutien à l'architecture
  • Des tests de régression des performances et des analyses comparatives
  • Collaborations avec d'autres projets LF, tels que OpenSSF, UEC, UXL Foundation et CNCF.


La HPSF invite les organisations de l'ensemble de l'écosystème HPC à s'impliquer et à contribuer à l'innovation dans les solutions HPC open-source. Pour en savoir plus sur le HPSF, y compris comment s'impliquer, contribuer et devenir membre, veuillez visiter hpsf.io.

Commentaires

Andrew Dieckmann, Corporate Vice President, General Manager, Data Center Accelerator Business chez AMD : "AMD est un leader dans le domaine du HPC et un soutien de longue date de la communauté des logiciels open-source. En rejoignant la HPSF, nous utilisons notre expertise collective en matière de matériel et de logiciel pour contribuer au développement d'une pile logicielle portable et open-source pour le HPC dans l'industrie, le monde universitaire et le gouvernement."

Rick Stevens, directeur adjoint du laboratoire pour l'informatique, l'environnement et les sciences de la vie au laboratoire national d'Argonne :"Argonne a une longue histoire de développement de logiciels open-source largement utilisés, et nous sommes honorés de rejoindre HPSF en tant que membre fondateur. L'environnement collaboratif et l'accès aux ressources que fournira HPSF permettront à la communauté HPC de développer collectivement les logiciels nécessaires aux systèmes HPC de la future génération".

Ian Colle, directeur général, Advanced Computing and Simulation chez AWS : "La communauté HPC a une longue histoire d'innovation tirée par des projets open source. AWS est ravi de rejoindre la High Performance Software Foundation pour poursuivre ce travail. En particulier, AWS a été profondément impliqué dans la contribution en amont de Spack, et nous sommes impatients de travailler avec la HPSF pour soutenir et accélérer la croissance des projets HPC clés afin que tout le monde puisse en bénéficier."

E Magesh, directeur général du Centre for Development of Advanced Computing (C-DAC) : "L'innovation dans le domaine du calcul intensif a permis de résoudre des problèmes sociétaux majeurs. Il est donc essentiel de soutenir l'écosystème des logiciels open-sourcd, qui peut attirer une grande variété de parties prenantes. En tant que l'une des principales organisations indiennes de recherche en calcul intensif, le C-DAC est ravi de participer à cette initiative mondiale du HPSF, qui vise à favoriser la collaboration ouverte et l'accessibilité entre les communautés de calcul intensif du monde entier, ce qui permettra de rendre le calcul intensif abordable.

Trish Damkroger, vice-présidente senior et directrice générale des solutions d'infrastructure HPC et AI chez HPE :"La collaboration ouverte est essentielle à l'innovation dans le domaine du calcul intensif et améliore l'accès aux superordinateurs. Nous nous réjouissons de collaborer avec les membres de la High Performance Software Foundation pour promouvoir les normes ouvertes et de participer au comité consultatif technique pour stimuler l'innovation dans le domaine du calcul de haute performance".

Sanjiv Shah, vice-président du groupe d'ingénierie logicielle d'Intel, directeur général de l'ingénierie logicielle des développeurs : "Le HPC a longtemps été une force unificatrice dans l'industrie, brisant les barrières verrouillées par les fournisseurs et conduisant à la normalisation à travers toutes les couches de la pile logicielle. La High Performance Software Foundation (HPSF) poursuit cette normalisation de facto en définissant un ensemble de logiciels open source qui fonctionnent sur une diversité d'architectures matérielles. Intel est fier d'être un membre fondateur et de poursuivre sa contribution de longue date aux projets de la HPSF".

Bill Hoffman, directeur technique de Kitware : "Tout au long de ses 25 ans d'histoire, Kitware a été un leader dans l'avancement des logiciels scientifiques avec des efforts significatifs tels que ParaView, VTK-m, ADIOS, et Spack. Nous soutenons pleinement la croissance de l'écosystème des logiciels scientifiques et l'avancement du calcul à haute performance. Aujourd'hui, nous sommes très honorés d'être membre de la High Performance Software Foundation et nous nous réjouissons de travailler avec les autres membres de la fondation pour apporter de l'innovation grâce à des solutions HPC open source".

Gary Grider, chef de la division High Performance Computing au Los Alamos National Laboratory : "De plus en plus de logiciels utilisés dans les environnements HPC sont fournis par des sites HPC comme le nôtre. Nous sommes heureux qu'il existe des sites bien gérés pour les logiciels HPC et nous sommes ravis de faire partie de cette importante solution communautaire."

Todd Gamblin, chef du projet Spack et membre éminent du personnel technique du Lawrence Livermore National Laboratory : "Depuis sa version initiale en open source en 2014, la communauté de Spack s'est développée pour inclure plus de 1 300 contributeurs et plusieurs milliers d'utilisateurs. Spack est désormais un outil standard pour la construction, le développement et la maintenance de logiciels HPC. Rejoindre HPSF nous permet d'établir une gouvernance durable, d'élargir nos collaborations avec des développeurs issus de laboratoires, de l'industrie et du monde universitaire, et de continuer à faire grandir le projet. Nous sommes très enthousiastes à l'idée du chemin à parcourir.

Bronis de Supinski, directeur de la technologie pour le calcul à Livermore au Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL) : "La création de HPSF est une étape importante pour la gestion des logiciels destinés aux systèmes à grande échelle. En mettant l'accent sur l'amélioration des capacités des installations de calcul à haute performance (HPC) au sein du gouvernement, de l'industrie et du monde universitaire, ce partenariat profitera aux investissements de chacun vers un environnement de production commun pour l'écosystème HPC au sens large. Nous sommes fiers d'inclure des logiciels développés par le LLNL parmi les initiatives inaugurales, et nous attendons avec impatience une participation active de la communauté HPC pour affiner une pile logicielle partagée et renforcer la sécurité de la chaîne d'approvisionnement HPC".

Jim Zemlin, directeur exécutif de la Fondation Linux : "La Fondation Linux est fière de soutenir le lancement de la High Performance Software Foundation, reconnaissant son rôle crucial dans l'unification des efforts de calcul de haute performance. En encourageant la collaboration entre les industries et les universités, la HPSF accélérera le développement de solutions open source cruciales pour le calcul scientifique, l'ingénierie numérique, etc. "

Tim Costa, Directeur HPC et Quantum chez NVIDIA : "Les progrès en matière de calcul scientifique sont le fruit de la collaboration entre les développeurs HPC qui contribuent à repousser les limites des technologies de pointe. En tant que membre fondateur du HPSF, NVIDIA se réjouit de soutenir la communauté des pionniers qui s'attaquent aux problèmes les plus difficiles de l'humanité."

Georgia Tourassi, Associate Laboratory Director for Computing and Computational Sciences au Oak Ridge National Laboratory (ORNL) : "Le laboratoire national d'Oak Ridge est fier d'être un membre fondateur de la High Performance Software Foundation (HPSF). Le développement d'une pile logicielle portable et performante est essentiel au progrès scientifique dans diverses disciplines. Notre alignement sur la mission de la HPSF reflète l'engagement inébranlable de l'ORNL en faveur de l'innovation et de la collaboration. En tirant parti de notre vaste expertise en informatique, nous sommes prêts à apporter des contributions inestimables aux initiatives de la Fondation. Nous sommes impatients de collaborer avec nos collègues membres pour propulser la HPSF vers le succès escompté".

John Mellor-Crummey, professeur d'informatique à l'université de Rice et chef du projet HPCToolkit : "L'équipe du projet HPCToolkit est heureuse de voir HPCToolkit figurer parmi les projets de la High-Performance Software Foundation (HPSF). En participant à la HPSF, nous espérons élargir la communauté d'utilisateurs de HPCToolkit, augmenter son réseau de contributeurs et améliorer sa viabilité à long terme".

Christian Trott, co-responsable du projet Kokkos, membre principal de l'équipe technique des Sandia National Laboratories : "Avec une base d'utilisateurs qui s'est développée bien au-delà des limites de ses racines au sein du ministère américain de l'énergie, Kokkos doit évoluer vers un véritable projet communautaire collaboratif pour assurer son succès et sa durabilité à long terme. En rejoignant HPSF, les développeurs disposent d'un lieu neutre pour se réunir et travailler au développement, à la maintenance et à la croissance de Kokkos. La HPSF permettra à Kokkos de réaliser son plein potentiel en tant que solution de pointe pour la portabilité des performances des logiciels HPC".

Sameer Shende, professeur de recherche et directeur du Performance Research Laboratory de l'université de l'Oregon : "En tant que membre fondateur, l'Université de l'Oregon se réjouit de l'opportunité de collaborer avec HPSF pour aider à créer un écosystème d'outils HPC et AI/ML qui aura un impact mondial durable. Nous espérons collaborer sur une pile logicielle (E4S) et apporter notre expertise dans les domaines de l'ingénierie de la performance et de l'intégration continue/du déploiement continu de logiciels."

Professeur Abhinav Bhatele, professeur associé d'informatique et directeur du groupe des logiciels et systèmes parallèles à l'université du Maryland : "À l'Université du Maryland (UMD), nous sommes ravis et honorés de rejoindre HPSF en tant que membre fondateur. En décembre 2023, l'UMD a approuvé une dérogation générale à la propriété intellectuelle pour permettre aux chercheurs principaux de publier des données et des logiciels en libre accès et sous licence libre, pour les sponsors qui l'exigent. Nous sommes impatients d'intégrer les projets de HPC et d'IA distribuée développés à l'UMD dans la liste croissante des projets techniques de la HPSF".

Rod Burns, Président du comité de pilotage, Fondation UXL : "La fondation Unified Acceleration (UXL) se réjouit de collaborer avec la High Performance Software Foundation (HPSF) pour promouvoir l'informatique accélérée basée sur des logiciels libres et des normes ouvertes. Les projets des membres de la Fondation UXL et de la HPSF collaborent depuis plusieurs années. Les initiatives de la HPSF en matière d'intégration continue, de piles logicielles et de soutien architectural permettront aux projets HPC d'incorporer et de déployer facilement les composants de la Fondation UXL."


À propos de la Fondation Linux

La Fondation Linux est le premier foyer mondial de collaboration sur les logiciels, le matériel, les normes et les données open source. Les projets de la Fondation Linux sont essentiels à l'infrastructure mondiale, notamment Linux, Kubernetes, Node.js, ONAP, OpenChain, OpenSSF, PyTorch, RISC-V, SPDX, et bien plus encore. La Fondation Linux s'attache à tirer parti des meilleures pratiques et à répondre aux besoins des contributeurs, des utilisateurs et des fournisseurs de solutions afin de créer des modèles durables de collaboration ouverte.

Source : Fondation Linux

Et vous ?

Quel est votre avis sur cette annonce ?

Voir aussi :

La Fondation Linux annonce son intention de former la High Performance Software Foundation pour construire, promouvoir et faire progresser le calcul haute performance (HPC)

Une pétition appelle l'UE à investir dans une infrastructure de supercalculateurs et équipée de 100 000 accélérateurs d'IA pour former des modèles d'IA open source et démocratiser la recherche en IA

La Fondation Linux forme l'Alliance pour la Cryptographie Post-Quantique (PQCA) pour garantir la sécurité cryptographique face aux menaces de l'informatique quantique