IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 420
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 420
    Points : 197 151
    Points
    197 151
    Par défaut Apple fait l'objet d'un recours collectif concernant la limite de 5 Go d'iCloud et les restrictions de sauvega
    Apple fait l'objet d'un recours collectif concernant la limite de 5 Go d'iCloud et les restrictions de sauvegarde de l'iPhone,
    ce qui lui permet de faire d'iCloud l'un de ses produits les plus rentables

    Apple fait l’objet d’une action en justice collective aux États-Unis pour avoir imposé aux utilisateurs d’iCloud un espace de stockage gratuit de 5 Go, jugé insuffisant pour les besoins de sauvegarde des iPhone et des iPad. Les plaignants reprochent à la firme de Cupertino de « fausser le jeu concurrentiel » en empêchant les services de cloud alternatifs de proposer une solution complète et efficace.

    Seul iCloud, la plateforme cloud d'Apple, peut héberger certaines données des téléphones et tablettes d'Apple, notamment les données d'application et les paramètres de l'appareil auxquels les utilisateurs doivent accéder lorsqu'ils remplacent leur appareil, selon la plainte. Cette pratique arbitraire a « lié » illégalement les appareils mobiles d'Apple et iCloud, selon la plainte. En conséquence, iCloud d'Apple domine le marché avec une part estimée à 70 %, selon la plainte.


    Une plainte déposée en recours collectif affirme qu'Apple a « augmenté les prix d'iCloud au point que le service ne génère presque plus que des bénéfices ». Les plaignants accusent Apple de « fausser le jeu de la concurrence » en n'autorisant iCloud qu'à gérer les sauvegardes d'appareils et autres besoins de stockage.

    « Les détenteurs d'appareils Apple bénéficient de 5 Go d'espace de stockage iCloud gratuit, mais comme l'attestent les revenus d'iCloud d'Apple, la plupart des utilisateurs trouvent cette capacité insuffisante pour répondre à leurs besoins de stockage et achètent un plan de stockage iCloud supplémentaire », indique l'action en justice.

    Le niveau gratuit d'iCloud est resté limité à 5 Go d'espace de stockage depuis son introduction par Steve Jobs lors de la conférence WWDC 2011.

    L'action en justice met principalement l'accent sur le fait que les utilisateurs d'iPhone n'ont qu'une seule option lorsqu'il s'agit d'effectuer des sauvegardes complètes de leur appareil, et cette option est le service iCloud d'Apple. Et iCloud, comme nous le savons tous, ne vous offre que 5 Go gratuitement.

    D'un point de vue technologique, la même infrastructure de stockage est nécessaire pour sauvegarder tous les types de fichiers et de données stockés sur les appareils mobiles d'Apple. Apple l'a reconnu, en observant dans les protocoles de sécurité que son service iCloud « ne tient pas compte de ce qui est stocké et traite tous les contenus de fichiers de la même manière, comme une collection d'octets ».

    Apple exige néanmoins de manière arbitraire que les détenteurs d'appareils mobiles utilisent iCloud pour sauvegarder certains types de fichiers - principalement les paramètres de l'appareil ainsi que les applications et les données des applications ("fichiers restreints"). En ce qui concerne les autres types de fichiers, par exemple les photos et les vidéos ("fichiers accessibles"), les détenteurs d'appareils mobiles Apple peuvent choisir parmi d'autres fournisseurs de services de stockage en nuage présents sur le marché, notamment Google Drive, Sync.com et pCloud, Sync.com, pCloud, etc.
    Nom : stockage.png
Affichages : 6382
Taille : 43,9 Ko

    En faisant cela, les plaignants affirment qu’Apple « empêche les plateformes cloud concurrentes d’offrir une solution cloud complète qui puisse rivaliser efficacement avec iCloud ». Ainsi, Apple peut se permettre de limiter le stockage gratuit d’iCloud à 5 Go et de savoir que la plupart des gens devront s’abonner et payer pour plus d’espace juste pour effectuer des sauvegardes de leurs appareils. « Il n’y a aucune justification technologique ou de sécurité pour qu’Apple impose l’utilisation d’iCloud pour les fichiers restreints », lit-on dans la plainte. « Apple fait cette distinction uniquement pour limiter la concurrence et favoriser son produit iCloud par rapport aux autres plateformes cloud » :

    Citation Envoyé par plainte
    Pour les consommateurs, la sauvegarde des fichiers restreints est importante car ce sont ces fichiers qui permettent aux utilisateurs de restaurer efficacement l'aspect et la convivialité de leur appareil (c'est-à-dire de réinstaller les applications et les paramètres de l'appareil) après une réinitialisation d'usine ou lors de l'achat d'un nouvel appareil. L'utilisation d'une solution de stockage sur le cloud capable de stocker et de sauvegarder à la fois les fichiers à accès restreint (qui permettent de restaurer l'appareil) et les fichiers accessibles, y compris les photos et les vidéos, présente un intérêt évident.

    En séquestrant les fichiers à accès restreint et en interdisant à tous les autres fournisseurs de services sur le cloud d'y accéder, Apple empêche les plateformes cloud concurrentes d'offrir une solution complète sur le cloud capable de concurrencer efficacement iCloud. Les produits d'informatique dématérialisée que les concurrents peuvent offrir sont, en raison des restrictions imposées par Apple, fondamentalement diminués parce qu'ils ne peuvent héberger que des fichiers accessibles. Les utilisateurs qui souhaitent sauvegarder tous leurs fichiers - y compris les fichiers restreints de base nécessaires à la restauration de leur appareil en cas de remplacement - n'ont qu'une seule option sur le marché : iCloud.

    Il n'existe aucune justification technologique ou de sécurité pour qu'Apple impose l'utilisation d'iCloud pour les fichiers à accès restreint. Apple établit cette distinction uniquement pour limiter la concurrence et avantager son produit iCloud par rapport aux plateformes de cloud concurrentes.

    À cet égard, Samsung - qu'Apple décrit comme l'un de ses principaux concurrents sur les marchés des appareils - a toujours proposé une plateforme de stockage sur le cloud propriétaire (Samsung Cloud), mais, contrairement à Apple, Samsung n'exige pas que ses détenteurs d'appareils utilisent Samsung Cloud pour stocker ou sauvegarder des types de fichiers. Au contraire, les détenteurs d'appareils Samsung ont toujours été autorisés à choisir entre Samsung Cloud et Google Drive pour sauvegarder l'intégralité de leurs appareils, y compris les fichiers nécessaires à leur restauration.
    Les plaignants estiment qu'Apple « empêche les plateformes de cloud concurrentes d'offrir une solution de cloud à service complet qui puisse concurrencer efficacement iCloud ». Ainsi, Apple peut choisir de limiter l'espace de stockage gratuit d'iCloud à 5 Go tout en sachant que la plupart des utilisateurs devront s'abonner et payer pour obtenir davantage d'espace de stockage, simplement pour sauvegarder leurs appareils :

    Comme l'atteste cet exemple, il n'y a rien d'inhérent aux fichiers à accès restreint qui exige qu'ils soient hébergés uniquement sur une plateforme cloud gérée par le fabricant d'un appareil. En l'absence de restrictions imposées par Apple, n'importe quelle plateforme cloud rivale pourrait héberger des fichiers à accès restreint et les consommateurs auraient la possibilité de choisir entre iCloud et ces plateformes rivales pour tous leurs besoins en matière de stockage sur le cloud.

    Les restrictions d'Apple éliminent ce choix et, ce faisant, obligent effectivement les détenteurs d'appareils Apple à utiliser iCloud pour le stockage sur le cloud. D'un point de vue technique, Apple impose ce que les économistes appellent un lien "d'exigence". En d'autres termes, si les détenteurs d'un iPhone ou d'un iPad souhaitent utiliser le stockage cloud pour les fichiers à accès restreint - et c'est le cas de la plupart d'entre eux -, iCloud est leur seule option pour répondre à cette exigence. Quant à ceux qui ont besoin de plus de 5 Go de stockage, c'est-à-dire la plupart des clients d'Apple, ils doivent payer pour cela.
    Nom : gross.png
Affichages : 1408
Taille : 37,2 Ko

    Le produit iCloud est l'un des plus rentables d'Apple.

    Les plaignants accusent également Apple d’avoir « gonflé ses prix sur iCloud au point où le service génère presque un pur profit ». Ils estiment qu’Apple détient un monopole sur le marché du stockage en ligne pour les appareils iOS, avec une part de marché estimée à 70%. Ils demandent à la justice de reconnaître la violation des lois antitrust et de leur accorder des dommages-intérêts.

    En se protégeant d'une véritable concurrence, Apple est en mesure de pratiquer des prix supra-concurrentiels pour iCloud.

    Selon les manuels d'économie, sur un marché concurrentiel, les prix tendent vers les coûts marginaux, c'est-à-dire le coût de production d'une unité supplémentaire du produit ou du service vendu. Il est évident qu'Apple fixe le prix d'iCloud à un niveau nettement supérieur à ses coûts marginaux, c'est-à-dire à un niveau supraconcurrentiel.

    Plutôt que de construire ses propres serveurs pour héberger toutes les données d'iCloud, Apple s'appuie sur l'infrastructure de stockage de tiers, et plus récemment de Google. Le coût par Go de l'acquisition de cette infrastructure par Apple fournit une estimation raisonnable de ses coûts marginaux. Les analystes du secteur indiquent qu'Apple paie 300 millions de dollars par an à Google pour 8 exaoctets (ou 8 milliards de gigaoctets) de stockage. Cela équivaut à 0,0031 $ par gigaoctet et par mois.

    Les prix iCloud d’Apple éclipsent ces coûts marginaux, ce qui se traduit par des marges stupéfiantes. Pour les trois niveaux de stockage iCloud les plus populaires d'Apple, le tableau ci-dessous compare les coûts marginaux annuels par Go d'Apple avec le prix annuel par Go qu'Apple facture aux abonnés iCloud :
    Nom : marge.png
Affichages : 1397
Taille : 51,7 Ko

    En somme, selon la plainte, Apple majore ses coûts marginaux de montants faramineux. Pour le niveau de 5 à 50 Go, Apple paie à Google 1,86 $ par an par Go pour l'infrastructure de stockage et facture 11,88 $ aux consommateurs. Pour le niveau de 50 à 200 Go, Google est payé 7,44 $ par an par Go et les consommateurs sont facturés 35,98 $. Et pour le niveau de 200 Go à 2 To, Apple paie à Google 74,40 $ par an par Go et facture aux consommateurs 119,99 $.

    Des majorations de cette ampleur génèrent des marges brutes époustouflantes. Pour rappel, Apple est l’une des entreprises les plus rentables que le monde ait jamais connues. Apple déclare généralement des marges brutes à l'échelle de l'entreprise légèrement supérieures à 40 %, ce qui est élevé. Mais pas en comparaison avec les marges générées par Apple avec ses forfaits iCloud. Les marges brutes d’Apple pour iCloud sont d’environ 78 % et dépassent 80 % sur le forfait iCloud de 15 à 50 Go le plus populaire d’Apple. En d’autres termes, le prix payé par les plaignants pour ces plans représente presque un pur profit pour Apple.
    Source : plainte

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la politique d’Apple concernant iCloud et la sauvegarde des iPhone ?
    Avez-vous déjà eu des problèmes de stockage ou de restauration de vos données avec iCloud ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients des services de cloud alternatifs pour les utilisateurs d’iPhone ?
    Trouvez-vous que le prix d’iCloud est justifié par rapport à la qualité du service ?
    Pensez-vous qu’Apple devrait être sanctionné pour ses pratiques anticoncurrentielles sur le marché du cloud ?

    Voir aussi :

    Apple aurait verrouillé le compte iCloud d'un utilisateur dont le nom de famille contiendrait la valeur booléenne ''True'', généralement connu comme mot-clé dans des langages de programmation
    Chine : Apple va migrer son iCloud chinois et les clés d'accès sur le territoire, une décision qui suscite bien des inquiétudes
    Une société américaine de surveillance affirme que l'iCloud d'Apple est un atout "phénoménal" pour les forces de l'ordre, selon des enregistrements secrets
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 11/01/2023, 08h54
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 16/01/2022, 08h35
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 27/09/2021, 07h07
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 06/12/2018, 08h19
  5. Twitter fait face à une poursuite en recours collectif pour discrimination
    Par Stéphane le calme dans le forum Actualités
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/03/2015, 12h45

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo