Microsoft limite l'espace de stockage dans le cloud dans le secteur de l'éducation pour des raisons environnementales,
mais des observateurs estiment que l'entreprise cherche plutôt à faire des économies

Microsoft, la grande enseigne du logiciel et du cloud, a annoncé qu’il allait réduire l’espace de stockage cloud gratuit offert aux clients du secteur de l’éducation à partir du 1er août 2024. Cette décision fait partie de la stratégie de Microsoft pour atteindre ses objectifs de durabilité et réduire son empreinte carbone.

En août 2023, Microsoft a annoncé qu'il allait apporter des modifications à ses services de productivité en ligne pour les clients du secteur de l'éducation. Les plans Microsoft 365 pour l'éducation auront de nouvelles limites sur la quantité de stockage sur le cloud pour chaque utilisateur et institution.

Microsoft a présenté ces nouvelles limites de stockage dans un billet de blog. On peut y lire ce qui suit :

Citation Envoyé par Microsoft
Pour les clients de la formule Éducation avec Microsoft 365 ou Office 365, à partir de votre prochain renouvellement de contrat, mais au plus tôt le 1er août 2024, tous les locataires scolaires recevront 100 To de stockage groupé gratuit sur OneDrive, SharePoint et Exchange, avec 50 Go ou 100 Go supplémentaires de stockage groupé par utilisateur payant pour les abonnements A3 et A5, respectivement. En outre, à compter du 1er février 2024, les utilisateurs d'Office 365 A1 (abonnement gratuit) seront limités à un maximum de 100 Go de stockage OneDrive par utilisateur dans les 100 To de stockage mutualisé du locataire scolaire.
La société a ajouté qu'elle mettrait à la disposition de ses clients du secteur de l'éducation « un ensemble d'outils gratuits » qui les aideront à « visualiser l'allocation et l'utilisation actuelles de l'espace de stockage » afin qu'ils puissent mieux préparer leurs fichiers. Microsoft a déclaré que la grande majorité des écoles, soit 99,96 %, sont « bien en deçà de leur allocation de stockage ».

Microsoft a également expliqué les raisons de ces changements :

Avec le passage sur le cloud, les fichiers stockés, les données et les comptes inutilisés ont augmenté de manière significative au fil du temps, car de plus en plus de fichiers et de données stockés ont proliféré sans plan de fin de vie. Cette situation n'est pas viable du point de vue des coûts ou de la durabilité environnementale, et elle expose les établissements d'enseignement et leurs étudiants au risque d'une violation de données.
En outre, Microsoft a déclaré que les licences de son plan Office 365 A1 Plus, qui offrait un accès limité aux applications et services Office gratuitement aux clients du secteur de l'éducation, seront supprimées le 1er août 2024. Microsoft proposera toujours le plan Office 365 A1 gratuitement.

Pourquoi Microsoft prend-il cette mesure ?

Minimiser l'impact environnemental

Microsoft explique que cette mesure vise à encourager une utilisation plus responsable et plus efficace de ses ressources cloud, qui ont un impact environnemental non négligeable. En effet, les centres de données qui hébergent les services cloud de Microsoft consomment de grandes quantités d’énergie et d’eau, et émettent des gaz à effet de serre.

Les fichiers stockés qui ne sont plus utilisés ont un impact sur notre empreinte carbone, plus de la moitié des données stockées par les organisations n'ayant pas d'utilité. Le stockage de ces données "obscures" occupe de l'espace sur les serveurs et entraîne une augmentation de la consommation d'électricité, générant 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre rien qu'en 2020. Microsoft s'engage à la fois à assurer la sécurité et la confidentialité des données des écoles et des étudiants et à réduire notre empreinte carbone collective. Nos centres de données sont déjà construits dans le respect des normes environnementales les plus strictes. Avec ce changement, les clients du secteur de l'éducation peuvent faire leur part.
Microsoft s’est engagé à devenir une entreprise négative en carbone, positive en eau et zéro déchet d’ici 2030. Pour atteindre ces objectifs, Microsoft investit dans les énergies renouvelables, les technologies de capture et de stockage du carbone, l’efficacité énergétique, la réduction de la consommation d’eau et le recyclage des déchets.

Microsoft a également lancé le Microsoft Cloud for Sustainability, une plateforme basée sur Azure qui permet aux organisations de mesurer et d’améliorer leur performance environnementale. Microsoft espère ainsi aider ses clients et ses partenaires à réduire leur empreinte carbone et à contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Réduire les risques de sécurité

Avec le passage au cloud, les fichiers stockés, les données et les comptes inutilisés ont augmenté de manière significative au fil du temps, car de plus en plus de fichiers et de données stockés ont proliféré sans plan de fin de vie. Cette situation n'est pas viable du point de vue des coûts et expose les établissements d'enseignement et leurs étudiants au risque d'une violation de données. Aujourd'hui, l'éducation est le secteur le plus touché par la cybercriminalité, le K12 recevant à lui seul plus de 80 % des attaques de logiciels malveillants sur le lieu de travail.
Le sigle K-12 est couramment employé aux États-Unis pour désigner l'ensemble du cursus scolaire, de la maternelle (Kindergarten) au secondaire (grade 12).

Nom : securite.png
Affichages : 14973
Taille : 337,7 Ko

Quelles sont les réactions à cette annonce dans le secteur de l'éducation ?

Cette annonce a suscité des réactions mitigées de la part des clients du secteur de l’éducation. Certains ont salué l’initiative de Microsoft et ont exprimé leur soutien à ses efforts de durabilité. D’autres ont critiqué la décision de Microsoft et ont déploré le manque de communication et de flexibilité de la part de l’entreprise.

Certains clients ont également exprimé leur inquiétude quant à l’impact de cette mesure sur leur budget et sur leur capacité à stocker et à partager des données éducatives, notamment des fichiers multimédias volumineux. Ils ont demandé à Microsoft de revoir sa politique ou de leur offrir des solutions alternatives.

Microsoft a déclaré qu’il était à l’écoute des commentaires de ses clients et qu’il travaillait à leur fournir des outils et des conseils pour optimiser leur utilisation du stockage cloud. Microsoft a également souligné que cette mesure ne s’appliquerait qu’à partir du prochain renouvellement de contrat, mais pas avant le 1er août 2024, ce qui laisserait aux clients le temps de s’adapter.

Nom : innovation.png
Affichages : 961
Taille : 348,7 Ko

Le cas de l'Université McGill

Étudiants ! Veuillez lire attentivement car les informations contenues dans cette annonce affecteront votre capacité à stocker des fichiers dans votre compte OneDrive et pourraient affecter votre capacité à envoyer des emails depuis Outlook après le 31 mai 2024.

Microsoft introduit des changements à notre offre de services dans notre suite Microsoft 365 Education qui nous obligent à placer des limites sur le stockage. À partir du 31 mai 2024, les étudiants disposeront de 20 Go (gigaoctets) d'espace de stockage OneDrive, en plus de 20 Go d'espace de stockage de messagerie Outlook.

La réduction de l'espace de stockage de Microsoft est motivée par les risques de sécurité associés aux grandes quantités d'informations et de données confidentielles ou sensibles susceptibles d'être oubliées. Il faut également tenir compte du coût financier et environnemental du maintien de l'espace alloué aux fichiers inutilisés dans les comptes des étudiants.

La durabilité est une considération importante qui a poussé Microsoft à prendre cette décision. Des milliards de fichiers inutilisés, et des centaines de pétaoctets, stockés sur les serveurs OneDrive dans le monde entier, ont un impact négatif très réel sur notre empreinte carbone. Ils nécessitent une grande quantité d'énergie électrique pour que les milliards de fichiers restent disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et pour assurer leur sécurité. Cette énergie électrique génère de plus en plus de chaleur excessive, et nous devons freiner cette tendance dangereuse.

Qu'en pensent les internautes ?

Certains pensent que cette mesure est plutôt motivée par des besoins de faire des économies :

Personnellement, les revendications en matière de sécurité n'ont pas beaucoup de sens non plus.

Lorsque je suis confronté à des limitations d'espace disque, je ne supprime pas ma feuille de calcul des résultats d'une enquête qui contient des informations privées. Je supprime simplement la vidéo originale de cette conférence publique que j'ai déjà mise sur Youtube de toute façon.

Pour les professeurs, il peut être justifié de placer les fichiers qu'ils n'ont pas touchés depuis plusieurs années dans un espace de stockage hors ligne sécurisé au cas où ils contiendraient des informations privées oubliées. Mais il semble que cela s'applique aux comptes des étudiants, et il existe déjà un processus pour éliminer les données oubliées depuis des années : La remise des diplômes.

Il est beaucoup plus probable qu'il s'agisse d'une mesure d'économie.
Si l'on peut considérer que Microsoft réduit ses coûts en limitant sa capacité de stockage pour des raisons environnementales, pourquoi les licenciements chez Google ne pourraient-ils pas être interprétés de la même manière ? Il ne s'agit pas de modifier la combinaison de production d'énergie, ni l'offre d'énergie, mais simplement la demande.

Les licenciements réduisent également la demande d'énergie puisque les gens ont moins d'argent pour acheter des produits dont la production nécessite beaucoup d'énergie, et moins d'argent pour payer leurs factures d'électricité et de carburant.

Bien sûr, à long terme, cette décision de Microsoft peut réduire les nouvelles capacités de production d'énergie, mais il en va de même pour les licenciements, les réductions de salaire, les récessions, les dépressions, les famines et les guerres.

Je ne pense pas que ce soit une mauvaise chose que Microsoft réduise ses coûts de cette manière, cela rend l'entreprise plus efficace, mais cela est fait pour réduire les coûts, pas parce que Microsoft se soucie profondément de l'environnement, il se trouve que l'argent est une approximation de l'énergie (c'est-à-dire la capacité à générer de l'entropie) et la plupart des réductions de coûts réduiront également la demande d'énergie, quelle que soit la nature de ces réductions de coûts.
Sources : annonce de Microsoft, modifications apportées aux offres de stockage dans Microsoft 365 Education, université McGill

Que pensez-vous de la décision de Microsoft de limiter l’espace de stockage cloud gratuit pour les clients du secteur de l’éducation ? Ecoresponsabilité ou volonté de faire des économies ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de cette mesure pour les établissements scolaires et les utilisateurs finaux ?
Comment gérez-vous votre utilisation du stockage cloud ? Quels outils ou astuces utilisez-vous pour optimiser votre espace de stockage ?
Quelle est votre opinion sur la stratégie de durabilité de Microsoft ? Pensez-vous que Microsoft fait assez pour réduire son impact environnemental ?
Quelles sont les alternatives au stockage cloud de Microsoft ? Quels sont les critères que vous prenez en compte pour choisir un service de stockage cloud ?