La NSA ordonne à ses employés d'espionner le monde avec « dignité et respect » :
Dignité, respect et violation de la vie privée sont-ils compatibles ?

La NSA, la plaque tournante de l'espionnage électronique et cybernétique des États-Unis, demande à ses employés de traiter les cibles étrangères de sa collecte de renseignements avec « dignité et respect. » C’est ce qui ressort d’une nouvelle directive de politique générale. L’Agence bien connue au travers de la sérié Vault publiée sur developpez.com s'occupe de l’implémentation furtive de programmes de surveillance de masse comme celui sur lequel travaille la Commission de l’Union européenne. Un retour sur ce dernier permet d’illustrer le conflit entre dignité, respect et violation de la vie privée.

Nom : 1.png
Affichages : 2251
Taille : 59,0 Ko

« En ce moment, la Commission européenne travaille sur une proposition législative qui permettrait de surveiller et de contrôler la communication de tous les citoyens de l'Union européenne. Le règlement s'appelle "Chat Control" et il englobe vraiment tous les types de communication. Cela signifie que tous vos appels téléphoniques, appels vidéo, SMS, chaque ligne que vous écrivez dans toutes sortes d'applications de messagerie (y compris les services cryptés), vos e-mails - oui, tout cela - peut être filtré en temps réel et signalé pour un examen plus approfondi. Cela vaut également pour les images et les vidéos enregistrées dans les services accessibles dans le nuage. En gros, tout ce que vous faites avec votre smartphone. En d'autres termes, votre vie personnelle sera entièrement exposée à l'examen du gouvernement. Les politiciens qui proposent cette législation prétendent le faire pour le bien des enfants. L'objectif de la mise en œuvre du Chat Control est de pouvoir détecter la pornographie enfantine et la manipulation psychologique des enfants », souligne l’éditeur Mullvad VPN.

Nom : 2.jpg
Affichages : 1939
Taille : 68,5 Ko

De façon plus détaillée, les conséquences de l’entrée en vigueur de ce projet de loi sont :

  • toutes les conversations en ligne et tous les courriels seront automatiquement fouillés pour détecter tout contenu suspect. Rien ne reste confidentiel ou secret. Il ne sera pas nécessaire d'obtenir une ordonnance du tribunal ou d'avoir un soupçon initial pour effectuer une recherche dans les messages ;
  • si un algorithme classe le contenu d'un message comme suspect, les photos privées ou intimes pourront être consultées par le personnel et les sous-traitants de sociétés internationales et les autorités policières. Ces mêmes contenus pourront être consultés par des personnes inconnues ou se retrouver entre les mains d’individus mal intentionnés ;
  • les conversations intimes pourront être lues par le personnel et les sous-traitants de sociétés internationales et les autorités policières, car les filtres de reconnaissance de texte qui ciblent la "sollicitation d'enfants" signalent souvent à tort les conversations intimes ;
  • des tiers pourront être faussement signalés et faire l'objet d'enquêtes pour diffusion présumée de matériel d'exploitation sexuelle d'enfants. Les algorithmes de contrôle des messages et des chats sont connus pour signaler des photos de vacances tout à fait légales d'enfants sur une plage, par exemple. Selon les autorités de la police fédérale suisse, 86 % de tous les signalements générés par des machines s'avèrent sans fondement ;
  • lors d’un voyage à l'étranger, l’on peut se retrouver face à de gros problèmes. Les rapports générés par les machines sur les communications pourront être transmis à d'autres pays, comme les États-Unis, où la confidentialité des données demeure très mal encadrée, ce, avec des résultats incalculables ;
  • ce serait la porte ouverte pour les services de renseignement et les pirates sur les conversations et courriels.



Les populations mondiales se voient ainsi dépossédées d’un de leurs droits les plus fondamentaux : le respect de leur vie privée

WikiLeaks indique que les techniques développées par la CIA lui permettent de « contourner le chiffrement de WhatsApp, Signal, Telegram, Wiebo, Confide et Cloackman en piratant les téléphones "intelligents" sur lesquels ils fonctionnent et en collectant le trafic audio et de messages avant que le chiffrement ne soit appliqué ».

L’organisation non gouvernementale ajoute que la CIA utilisait le consulat américain à Francfort comme une base secrète pour ses hackers, afin de couvrir l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique. Les agents, sous couverture, disposeraient donc de passeports diplomatiques. Une fois à Francfort, les hackers de la CIA peuvent voyager sans contrôle supplémentaire dans les pays européens de l’espace Schengen, ce qui leur permettait d’appliquer certaines méthodes qui requièrent une proximité physique (par exemple s’il faut pirater des réseaux déconnectés d’internet).

C’est pour autant de raisons qu’Edward Snowden, ex employé de la CIA et de la NSA, milite pour le maintien du chiffrement à l’échelle mondiale car convaincu que c’est le dernier rempart contre une intrusion dans les vies privées des populations mondiales, ce qu’il considère comme une « perte d’un de leurs pouvoirs. »

Source : NSA

Et vous ?

Traiter un individu avec dignité et respect tout en violant sa vie privée est-il possible ?
Que vous inspire cette instruction de la NSA à l’intention de ses agents ?
Un programme de surveillance de masse comme celui sur lequel travaille la Commission de l’UE peut-il être implémenté de manière à conserver aux populations dignité et respect ?

Voir aussi :

Vault 7 : Wikileaks dévoile l'arsenal informatique de la CIA, l'agence est capable de contourner le chiffrement de WhatsApp
WikiLeaks : comment la CIA aurait piraté les smart TV de Samsung pour les transformer en dispositifs d'écoute des conversations privées
La CIA s'est servie de VLC et de plusieurs autres logiciels portés par la communauté du libre pour mener ses opérations d'espionnage