IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Meta pourrait finalement lancer Threads dans toute l'Europe en décembre,

  1. #21
    Expert éminent sénior

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    Mars 2020
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2020
    Messages : 838
    Points : 58 030
    Points
    58 030
    Par défaut Vous devez éviter le nouveau réseau social Threads de Mark Zuckerberg si vous tenez à votre vie privée.
    Voici pourquoi vous devez éviter le nouveau réseau social Threads de Mark Zuckerberg
    si vous tenez à votre vie privée

    Avec l'arrivée de Threads cette semaine, Meta a fait un pas de plus dans l'arène sociale avec son clone de Twitter. De nombreuses inquiétudes tout à fait compréhensibles ont été exprimées à propos de Twitter ces derniers temps, en particulier à la lumière de l'impact chaotique d'Elon Musk, ce qui a conduit un grand nombre d'utilisateurs mécontents et inquiets à changer d'allégeance et à rejoindre des sites tels que Bluesky, Mastodon et, maintenant, Threads.

    Nom : Screenshot_2023-07-12 vie privée données personnelles – Recherche Google.png
Affichages : 49872
Taille : 82,6 Ko

    La question de savoir s'il est judicieux de quitter Twitter et de s'inscrire à Threads dépend en grande partie des raisons qui vous poussent à le faire. Si la protection de la vie privée est votre principale préoccupation, par exemple, vous n'y gagnerez pas grand-chose, voire rien du tout. Issu des mêmes écuries que Facebook, le fait que Threads aspire des données personnelles ne devrait surprendre personne, mais le volume et l'étendue de ce qu'il recueille sont quelque peu stupéfiants.


    Les utilisateurs de Facebook sont familiers avec l'idée de la collecte de données, puisqu'ils s'y sont habitués au fil des ans - ou qu'ils ont simplement fermé les yeux sur cette pratique. Mais Facebook a l'âge pour lui. Lorsque la plateforme sociale est apparue, la collecte de données se faisait à plus petite échelle, et la plupart des utilisateurs n'y pensaient guère. Aujourd'hui, les temps ont changé ; les gens sont désormais plus conscients de la valeur que les entreprises accordent à leurs données personnelles et les internautes sont beaucoup plus nombreux à vouloir limiter - ou au moins connaître - les données collectées.

    Que Meta le veuille ou non, Threads se lance dans un environnement très différent de celui de Facebook. Son mode de fonctionnement, les données qu'il collecte, et bien d'autres choses encore, font l'objet d'un examen beaucoup plus minutieux. Comme de nombreuses personnes, Wired a examiné les politiques de confidentialité qui révèlent la collecte de données par Threads, et la liste de ce qui est recueilli est... eh bien... elle est longue, c'est le moins que l'on puisse dire.

    Dans une analyse approfondie des pratiques de collecte de données de Twitter et de ses rivaux, Wired partage la liste suivante, légèrement terrifiante, de ce que Threads recueille sur les utilisateurs :

    Publicité de tiers :

    • Achats (Historique des achats)
    • Informations financières (autres informations financières)
    • Localisation (localisation précise, localisation approximative)
    • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
    • Contacts
    • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, contenu du jeu, autre contenu de l'utilisateur)
    • Historique des recherches
    • Historique de navigation
    • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
    • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
    • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
    • Autres données


    Publicité ou marketing du développeur :

    • Achats (historique des achats)
    • Informations financières (autres informations financières)
    • Localisation (localisation précise, localisation approximative)
    • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
    • Contacts
    • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, contenu du jeu, autre contenu de l'utilisateur)
    • Historique des recherches
    • Historique de navigation
    • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
    • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
    • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
    • Autres données



    Analyse :

    • Santé et forme physique (Santé, forme physique)
    • Achats (historique des achats, informations financières, informations sur les paiements, autres informations financières)
    • Localisation (localisation précise, localisation approximative)
    • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
    • Contacts
    • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, données audio, contenu du jeu, assistance à la clientèle, autre contenu de l'utilisateur)
    • Historique des recherches
    • Historique de navigation
    • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
    • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
    • Informations sensibles
    • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
    • Autres données


    Personnalisation des produits :

    • Achats (Historique des achats)
    • Informations financières (autres informations financières)
    • Emplacement (emplacement précis, emplacement approximatif)
    • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
    • Contacts
    • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, contenu du jeu, autre contenu de l'utilisateur)
    • Historique des recherches
    • Historique de navigation
    • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
    • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
    • Informations sensibles
    • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
    • Autres données



    Fonctionnalité de l'application :

    • Santé et Fitness (Santé, Fitness)
    • Achats (Historique des achats)
    • Informations financières (informations de paiement, informations de crédit, autres informations financières)
    • Localisation (localisation précise, localisation approximative)
    • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
    • Contacts
    • Contenu de l'utilisateur (courriels ou messages texte, photos ou vidéos, données audio, contenu du jeu, assistance à la clientèle, autre contenu de l'utilisateur)
    • Historique des recherches
    • Historique de navigation
    • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
    • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
    • Informations sensibles
    • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
    • Autres données


    Autres objectifs :

    • Achats (Historique des achats)
    • Informations financières (autres informations financières)
    • Emplacement (emplacement précis, emplacement approximatif)
    • Coordonnées (adresse physique, adresse électronique, nom, numéro de téléphone, autres coordonnées de l'utilisateur)
    • Contacts
    • Contenu de l'utilisateur (photos ou vidéos, contenu du jeu, assistance à la clientèle, autre contenu de l'utilisateur)
    • Historique des recherches
    • Historique de navigation
    • Identifiants (identifiant de l'utilisateur, identifiant de l'appareil)
    • Données d'utilisation (interaction avec le produit, données publicitaires, autres données d'utilisation)
    • Diagnostics (données de crash, données de performance, autres données de diagnostic)
    • Autres données


    Meta est très ouvert sur sa collecte de données, révélant tout ce qui précède dans les listes de l'App Store et de Google Play. Mais, comme le souligne Wired, les utilisateurs d'Android bénéficient d'un traitement légèrement plus avantageux :


    Pour les utilisateurs d'Android, Google Play Store n'exige pas que vous fournissiez une quantité aussi importante de données pour essayer Threads. Vous avez plus de contrôle que les utilisateurs d'Apple, puisque vous pouvez régler de manière granulaire les données personnelles qui sont partagées avec les applications.

    Pour obtenir tous les détails sur la collecte de données directement auprès de l'entreprise qui effectue la collecte, il vaut la peine de jeter un coup d'œil à la politique de confidentialité de Meta ainsi qu'à la politique de confidentialité supplémentaire de Threads.

    Comparez cela à Bluesky. Cette application ne recueille que les adresses électroniques, les contenus publiés, les identifiants des utilisateurs et les données de diagnostic de l'application. Mastodon ne recueille rien, en raison de son mode de fonctionnement.

    Reste à savoir ce que tout cela signifie pour l'avenir, alors que Threads rejoint la Fediverse. Sur Mastodon, on s'inquiète déjà beaucoup de l'arrivée de Meta et de ses implications pour la plateforme, beaucoup plus axée sur la protection de la vie privée.

    Source : Wired

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Si vous tenez à votre vie privée, faut-il plutôt se dire qu'il faut éviter tous les réseaux sociaux ?
    Quelles mesures prenez-vous pour protéger vos données personnelles sur Internet ?

    Voir aussi :

    Des personnalités d'extrême droite débarqueraient en masse sur Threads. Plusieurs testent les limites de modération de Threads, certains exprimant le désir d'être bannis en guise d'insigne d'honneur

    Threads a attiré plus de 30 millions d'utilisateurs en 24 heures qui y ont publié plus de 95 millions de messages, malgré des défauts de conception et des problèmes de confidentialité

    Les services de renseignement confirment qu'ils achètent les données personnelles disponibles, parmi lesquelles les données de smartphones, de véhicules connectés ou de navigation web

    Atteinte à la vie privée et rencontres en ligne*: en France, 10 % des utilisateurs d'applications de rencontre ont été victimes de divulgation de données personnelles (doxing), selon Kaspersky
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #22
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    737
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 737
    Points : 52 171
    Points
    52 171
    Par défaut Threads devraient générer des revenus considérables pour Meta d'ici 2025
    Threads devraient générer des revenus considérables pour Meta d'ici 2025, avec des estimations atteignant 8 milliards de dollars, selon Bloomberg

    Threads de Meta se révèle être un véritable atout pour le géant de la technologie, puisque les utilisateurs ont franchi le cap des 100 millions d'utilisateurs enregistrés. La plateforme la plus récente et la plus recherchée est la nouvelle tendance du marché et, jusqu'à présent, nous voyons des résultats prometteurs qui ont choqué les propriétaires eux-mêmes.

    L'entreprise devrait générer un chiffre d'affaires considérable, avec des estimations allant jusqu'à 8 milliards de dollars au cours des deux prochaines années, ainsi que 200 millions d'utilisateurs actifs quotidiens. Mais c'est à condition que l'entreprise continue à prospérer de la même manière que nous la voyons décoller en ce moment.

    Il s'agit d'un flux massif d'argent qui ne déplairait pas à Mark Zuckerberg. La nouvelle nous vient des analystes experts d'Evercore ISI.

    Jusqu'à présent, les choses se passent bien et le démarrage est excellent. Avons-nous mentionné le fait que la plateforme est un rival de taille pour son homologue Twitter, qui a du mal à faire face au lancement et au succès de Meta ?

    Aujourd'hui, le nombre d'utilisateurs enregistrés a dépassé les 100 millions, ce qui est un record pour une application leader dans le secteur des médias sociaux. Au bout de cinq jours seulement, les chiffres ont explosé et les gens ont vraiment aimé voir ce qu'on leur proposait.

    Les dernières projections ne représentent qu'une fraction du chiffre moyen des revenus annuels de Meta attendus pour cette année, mais le montant est tout de même énorme et nous pouvons comprendre pourquoi les gens en font tout un plat.

    Les données rassemblées par le média Bloomberg ont vraiment donné matière à réflexion quant à la comparaison de ce chiffre avec celui de son grand rival Twitter. L'entreprise s'est vraiment efforcée de faire parler d'elle cette année, car Musk a tenu d'énormes promesses et l'application a essayé de se remettre sur les rails après l'arrivée d'un nouveau PDG et le retour des annonceurs qui avaient quitté la plateforme.

    En 2022, Twitter a réalisé un chiffre d'affaires de près de 5 milliards de dollars, tandis que Meta a rapporté 117 milliards de dollars. Aujourd'hui, cette dernière compte 3 milliards d'utilisateurs, grâce à ses multiples applications de médias sociaux.

    Mais Twitter considère Threads comme l'un de ses plus grands concurrents en raison de sa similitude avec la plateforme et du fait que les gens préfèrent de loin utiliser Threads pour leurs messages plutôt que Twitter pour leurs tweets. Nous voulons dire que Musk est si peu sûr de lui qu'il est prêt à aller jusqu'à menacer son rival d'une action en justice pour copie.

    Il sera très intéressant de voir si la plateforme Threads sera en mesure de maintenir l'augmentation massive des taux de croissance qui font que les gens sont si engagés en permanence. N'oublions pas que Threads pourrait constituer une menace pour les applications de Meta et prendre le contrôle de leur engagement. Et personne n'aime cela.

    Mark Zuckerberg a expliqué que son approche pour faire fonctionner Threads est similaire à celle qu'il souhaite pour faire fonctionner d'autres applications. L'objectif est d'atteindre le chiffre d'un milliard d'utilisateurs et, ensuite, de trouver une solution de monétisation.

    Avons-nous mentionné que la société mère de Facebook fait déjà du bon travail puisque ses actions ont plus que doublé en 2023 ? Cela lui a permis d'atteindre un sommet inégalé au cours des 17 derniers mois. C'est un indicateur majeur de réussite ?

    De toute évidence, l'entreprise a le vent en poupe et Zuckerberg pourrait bien avoir une chance inouïe d'être à la tête de l'entreprise à un moment pareil.


    Source : Bloomberg

    Et vous ?

    Pensez-vous que cette étude est crédible ou pertinente ?
    Selon vous, Threads pourrait-il détrôner Twitter un jour ?

    Voir aussi :

    Meta lance sa nouvelle application de réseaux sociaux dénommée Threads pour rivaliser avec Twitter
    Elle ne sera pour le moment pas disponible en Europe car incompatible avec le RGPD


    La société X Corp. d'Elon Musk menace de poursuivre Meta pour avoir créé "une copie de Twitter" lancée sous le nom de Threads,
    Elle accuse aussi Meta d'avoir volé les secrets commerciaux de Twitter


    Threads atteint les 100 millions d'utilisateurs en 5 jours, devenant l'application à la croissance la plus rapide de tous les temps.
    Il a fallu deux mois à ChatGPT pour atteindre ce cap
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #23
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Meta ne s'est jamais cachée d'exploiter les données personnelles de ses utilisateurs. C'est en substance son business model. Si vous n'êtes pas d'accord avec le principe, renoncez à utiliser leurs services et produits. Peu importe votre niveau d’inquiétude ou la quantité de données personnelles partagées. Tout le reste relève du faux débat.

  4. #24
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    737
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 737
    Points : 52 171
    Points
    52 171
    Par défaut Threads de Meta dépasse les 100 millions d'inscriptions : le trafic d'utilisateurs de Twitter en subit une for
    Threads de Meta dépasse les 100 millions d'inscriptions : le trafic d'utilisateurs de Twitter en subit une forte baisse, selon le rapport de Cloudflare.

    Twitter n'apprécie pas le succès que rencontre la dernière plateforme de Meta, Threads, sans parler de l'impact négatif qu'elle a sur l'entreprise. Aujourd'hui, le nombre d'inscriptions à la nouvelle application de Meta a dépassé les 100 millions en seulement cinq jours. La base d'utilisateurs de Twitter a ainsi chuté à son plus bas niveau depuis le lancement de l'application, qui a eu lieu la semaine dernière.

    Le lancement a commencé aux États-Unis et s'est lentement mais sûrement étendu à d'autres régions, à l'exception de l'UE bien sûr. Le responsable de l'application, Adam Mosseri, a annoncé qu'il s'agissait d'un moyen positif pour le public de sortir et d'interagir avec différentes communautés qui n'ont jamais été de véritables fans de la plateforme Twitter. Aujourd'hui, de plus en plus d'utilisateurs apprécient l'application. Et ils adorent la simplicité et la facilité d'utilisation de l'application.

    Zuckerberg affirme qu'il s'agit d'une constatation positive qui a également choqué les dirigeants de l'entreprise, car ils n'ont pas encore ouvert les portes aux promotions, alors qu'ils constatent une réponse aussi positive. Ce chiffre est une représentation claire de la demande organique, ce qui, à l'heure actuelle, est plus que rare, compte tenu de la forte concurrence qui règne sur le marché. Lundi, Mark Zuckerberg a fait part de ses réflexions sur cette percée, ajoutant qu'il avait du mal à accepter le fait qu'il n'y avait même pas une semaine et que l'application avait déjà dépassé les 100 millions de téléchargements.

    Nom : tw.jpeg
Affichages : 1417
Taille : 163,1 Ko

    Malheureusement, l'application Twitter paie le prix que personne ne voudrait jamais payer. Des statistiques récentes prouvent que le nombre de chiffres en termes de trafic sur l'application est vraiment en baisse pendant deux jours entiers. Et avec le temps, la situation empire. Par rapport à la même période de l'année dernière, le chiffre du trafic web a baissé de près de 11 %. C'est un problème majeur.

    Twitter ne reste pas silencieux sur la question. Le géant de la technologie a bien envoyé une réponse lorsqu'il a été interrogé par CNBC sur cette épreuve, mais Meta a choisi de rester silencieux et de laisser son succès faire le bruit.

    L'une des principales raisons du succès de Threads est son imbrication avec une autre application phare de Meta, Instagram ? Il suffit de s'inscrire par le biais de son compte sur la plateforme Instagram pour avoir le même nombre de fans et de followers que l'application. Cela signifie donc que vous bénéficiez du fait que vous ne partez pas de zéro.

    Aujourd'hui, Threads a franchi une étape importante en termes d'utilisateurs et c'est même plus que ce qui a été observé avec ChatGPT d'OpenAI. Ce dernier a pu franchir la barre des 100 millions d'utilisateurs en deux mois, alors que Threads l'a fait en seulement 5 jours !

    Ce n'est que le début de bien d'autres grandes choses. Il y a de nombreuses façons de s'améliorer encore et sans aucun lancement dans la région de l'UE pour le moment, nous allons devoir attendre patiemment pour voir ce que la plateforme a en réserve. Selon les prédictions des experts, l'application pourrait être en mesure d'améliorer sa croissance avec plus d'utilisateurs et pourrait finir par renforcer sa position en tant que véritable concurrent de la plateforme Twitter.

    Comme on pouvait s'y attendre, le directeur technique de Twitter, Elon Musk, est très inquiet et ne manque aucune occasion d'exprimer son point de vue sur la question. Il a menacé d'intenter une action en justice et a également affirmé que l'entreprise avait embauché d'anciens employés de Twitter pour s'emparer de secrets commerciaux. Il est clair que Musk et Zuckerberg tirent tous deux à boulets rouges et que seul l'avenir nous dira qui sortira vainqueur de cette affaire.

    Source : Cloudflare

    Et vous ?

    Pensez-vous que ce rapport est crédible ou pertinent ?
    Selon vous, quelles seraient les causes de l'explosion de Threads ?

    Voir aussi :

    Meta lance sa nouvelle application de réseaux sociaux dénommée Threads pour rivaliser avec Twitter
    Elle ne sera pour le moment pas disponible en Europe, car incompatible avec le RGPD


    Pourquoi vous devez éviter le nouveau réseau social Threads de Mark Zuckerberg
    Si vous tenez à votre vie privée


    Threads atteint les 100 millions d'utilisateurs en 5 jours, devenant l'application à la croissance la plus rapide de tous les temps.
    Il a fallu deux mois à ChatGPT pour atteindre ce cap
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #25
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 293
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 293
    Points : 194 618
    Points
    194 618
    Par défaut Twitter bloque les liens vers Threads et menace Meta de procès
    Twitter bloque les liens vers Threads et menace Meta de procès.
    Des rapports indiquent que le trafic de Twitter a chuté de 5% 48h après le lancement de Threads, mais la PDG de Twitter tente de les minimiser

    Twitter, le réseau social détenu par Elon Musk, fait face à une concurrence croissante de la part de Meta, la société de Mark Zuckerberg, qui a lancé le 5 juillet une nouvelle application de microblogage nommée Threads. Selon plusieurs rapports, Twitter aurait vu son trafic web chuter de 5% lors des deux premiers jours de disponibilité générale de Threads, par rapport à la semaine précédente. La PDG de Twitter, Linda Yaccarino, a réfuté ces affirmations en affirmant que Twitter avait connu son plus grand jour d’utilisation depuis février.

    Threads, qui a été publié mercredi, n'a mis que quelques jours pour atteindre les 100 millions d'utilisateurs. Le nombre d'utilisateurs peut être trouvé dans l'application Instagram, qui suit la taille de la base d'utilisateurs de Threads. Le directeur général de Meta, Mark Zuckerberg, a publié un certain nombre de mises à jour au cours de ces jours, affirmant que la croissance était « bien au-delà de nos attentes » : elle a atteint deux millions en deux heures et dix millions en sept heures, avait-il déclaré.

    Le responsable d'Instagram, Adam Mosseri, a également posté à ce sujet, notant également qu'il n'a fallu que cinq jours pour y arriver :

    Citation Envoyé par Adam Mosseri
    100 millions de personnes se sont inscrites à Threads en cinq jours. Je ne suis pas sûr de pouvoir comprendre ce fait. C'est fou, je n'arrive pas à comprendre.

    L'équipe s'est cassé le cul, mais nous savons que c'est une course vers la ligne de départ. Ils disent « faites-le fonctionner, faites-le bien, faites-le grandir ». Eh bien, nous avons certainement fait les choses dans le désordre, mais je vous promets que nous ferons en sorte que ce soit génial.
    Les utilisateurs ne font pas que s'inscrire : ils publient aussi. 24 heures après son lancement, il y avait déjà plus de 95 millions de messages et 190 millions de likes et de partages sur l'application.

    Citation Envoyé par Adam Mosseri
    Le but n'est pas de remplacer Twitter. L'objectif est de créer une place publique pour les communautés sur Instagram qui n'ont jamais vraiment adopté Twitter et pour les communautés sur Twitter (et d'autres plates-formes) qui sont intéressées par un endroit moins en colère pour les conversations, mais pas tout Twitter.

    La politique et les actualités dures vont inévitablement apparaître sur Threads - elles l'ont également fait sur Instagram dans une certaine mesure - mais nous n'allons rien faire pour encourager ces verticales.
    Un « clone » de Twitter ?

    Les utilisateurs de Thread ont besoin d'un compte Instagram pour se connecter. Une fois inscrits, ils peuvent choisir de suivre les mêmes comptes qu'ils suivent sur Instagram, s'ils ont également rejoint la nouvelle application.

    L'application ressemble visuellement à Twitter, bien qu'une partie du libellé ait été modifiée, avec des retweets appelés « reposts » et des tweets appelés « threads ». Meta n'a pas été opposé à la copie de produits concurrents dans le passé, y compris le lancement en 2020 de la fonctionnalité Reels d'Instagram, connue pour sa similitude avec les vidéos abrégées de TikTok.

    Les publications sur Threads peuvent contenir 500 caractères, contre 280 pour la plupart des utilisateurs de Twitter, et des vidéos d'une durée maximale de cinq minutes peuvent être publiées tandis qu'une publication peut être partagée sous forme de lien sur d'autres plates-formes. Les utilisateurs peuvent se désabonner, bloquer, restreindre ou signaler les autres. Les utilisateurs peuvent également filtrer les réponses contenant certains mots.

    Un succès qui n'est pas vu d'un bon œil : Twitter réagit

    La PDG de Twitter, récemment embauchée, Linda Yaccarino, repousse les informations selon lesquelles le trafic Twitter diminue à la suite du lancement le 5 juillet d'un nouveau concurrent, Instagram Threads. Mais la société semble préoccupée par la menace potentielle posée par le rival de Meta, qui dépasse désormais les 100 millions d'utilisateurs. Lundi, les utilisateurs ont signalé que Twitter semblait bloquer de manière sélective les liens vers le site Web de Threads.net dans les recherches sur Twitter, ce qui rend plus difficile pour quiconque de faire apparaître des conversations sur Threads ou de localiser les profils des utilisateurs.

    Le technologue Andy Baio faisait partie de ceux qui ont remarqué le changement sur Twitter après avoir effectué une recherche à l'aide de l'opérateur "url:threads.net", qui n'a renvoyé aucun résultat. En règle générale, cet opérateur de recherche extrait tous les tweets contenant des liens vers le site Web spécifié – et de nombreux tweets contiennent désormais des liens threads.net.

    Nom : tweet.png
Affichages : 1500
Taille : 105,8 Ko

    De plus, une recherche plus simple sans l'opérateur "url*:" renverra les tweets qui font référence au site Web threads.net ou aux utilisateurs de Twitter qui tweetent leurs noms d'utilisateur Threads à leurs abonnés, mais ne semblait pas renvoyer de liens directs vers les discussions ayant lieu sur la plate-forme de Threads.

    D'autres sur Twitter ont également remarqué et tweeté à propos du changement avant même le message de Baio.

    Ce n'est pas la première fois que le Twitter de Musk bloque les liens vers le site Web d'un concurrent

    Mastodon

    Twitter a par exemple empêché de partager les liens vers Mastodon.

    Sur Mastodon Social, Dan Luu a posté le message suivant :

    Twitter a interdit les liens et adresses Mastodon dans les champs de profil dans le but de réduire l'efficacité des outils de recherche de suivi tels que https://fedifinder.glitch.me/, appelant tout logiciel malveillant de lien Mastodon*: « Échec de la mise à jour du compte*: la description est considérée comme un logiciel malveillant ».

    Au moins pour la technologie, cela ferme la porte de la grange après que le cheval se soit enfui.

    La plupart des gens que je suis publient principalement ici. Certains publient de manière croisée et quelques-uns ne publient que sur Twitter, les discussions les plus techniques étant plus portées ici.
    Substrack

    Substack, la plate-forme populaire pour les rédacteurs de newsletters, a lancé une fonctionnalité appelée Notes. Les notes sont de courts messages partagés avec les abonnés et d'autres lecteurs sur le site Web et l'application Substack. Elles sont similaires aux tweets, mais avec quelques différences essentielles.

    1. Nombre de caractères

      Alors que Twitter impose une limite de 280 caractères sur les tweets pour les abonnés non-Twitter-Blue, Substack Notes n'a pas une telle restriction. Les rédacteurs peuvent s'exprimer plus librement et pleinement sur Notes que sur Twitter, sans diviser leurs pensées en plusieurs tweets ni utiliser de fils de discussion.
    2. Contenu pris en charge

      Les options de contenu prises en charge disponibles sur Notes soulignent l'accent mis par Substack sur les rédacteurs. Les auteurs ne peuvent partager que du texte et des images. Twitter, d'autre part, prend également en charge la vidéo, les GIF et les sondages.
    3. Qualité et diversité du contenu

      Les notes Substack sont principalement rédigées par des rédacteurs professionnels ou semi-professionnels avec des newsletters sur Substack. Ainsi, les notes sont plus raffinées, informatives et perspicaces que le tweet moyen. Elles ont également tendance à se concentrer sur des sujets ou des niches spécifiques qui plaisent aux abonnés de l'auteur.

      Twitter a divers créateurs de contenu et sujets, des célébrités et des politiciens aux mèmes et aux blagues. Les tweets sont plus divertissants, spontanés et imprévisibles que les notes. L'inclinaison du contenu organisé de Notes signifie également que la plate-forme n'est peut-être pas aussi bien adaptée aux dernières nouvelles ou aux sujets sensibles au facteur temps que Twitter.
    4. Annonces et monétisation

      Les notes sont sans publicité. Contrairement à Twitter, qui s'appuie fortement sur les publicités et les tweets promus pour générer des revenus, la seule source de revenus de Substack est l'abonnement à la newsletter.

    Le conflit entre Twitter et Substack, qui n'aura duré que quelques jours, a commencé dès que Substack a annoncé "Substack Notes", qui offre une expérience similaire à Twitter pour la base d'utilisateurs de la société composée d'auteurs de newsletters et de leurs lecteurs, dont certains sont des abonnés payants.

    De nombreux auteurs de Substack comptent sur Twitter à la fois pour l'acquisition de lecteurs et le contenu sur lequel écrire, ce qui a mis la plate-forme de newsletter dans une position douloureuse lorsque les liens ont vers Substack ont été bloqués sur Twitter.

    Taibbi, l'un des écrivains les plus en vue de Substack, s'est retrouvé au milieu de ce conflit. Bien qu'il ait travaillé en étroite collaboration avec Musk sur Twitter Files – une publication sélective de documents internes de Twitter autorisés par Musk dans le but apparent de démontrer un parti pris libéral sous son ancienne direction – il a déclaré qu'il quitterait la plate-forme en raison des restrictions.

    Ce départ a suscité une réponse de Musk, la première déclaration publique de l'entreprise à ce sujet, quelques jours après que les premières représailles contre Substack aient été remarquées : Musk a faussement accusé Taibbi d'être un employé de Substack (il ne l'est pas), a affirmé que les liens de Substack « n'ont jamais été bloqués » (il a admis plus tard qu'ils étaient temporairement marqués comme "dangereux") et a accusé Substack « d'essayer de télécharger une partie massive de la base de données Twitter pour amorcer leur clone Twitter », ce que le directeur général de Substack a démenti dans un article sur Substack Notes.

    Le blocage actuel de Threads quant à lui ne va pas aussi loin… du moins, pas encore.

    Source : Threads

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la stratégie de Twitter pour faire face à la concurrence de Threads ?
    Avez-vous essayé Threads ? Si oui, quels sont les avantages et les inconvénients par rapport à Twitter ?
    Quelle est votre opinion sur le conflit entre Musk et Zuckerberg ? Trouvez-vous leur comportement professionnel ou immature ?
    Pensez-vous que Threads va dépasser Twitter en termes de popularité et d’influence ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
    Quels sont les sujets ou les types de discussions qui vous intéressent le plus sur Threads ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #26
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 732
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 732
    Points : 5 620
    Points
    5 620
    Par défaut
    Si Musk voulait trainer en justice Meta, il aurait déjà porter plainte!

    Tout ce blabla n'a qu'un but... fait parler de Twitter!

  7. #27
    Expert éminent sénior

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    Mars 2020
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2020
    Messages : 838
    Points : 58 030
    Points
    58 030
    Par défaut Meta demande aux utilisateurs de Threads d'être patients et publie une nouvelle liste de fonctionnalités.
    Meta demande aux utilisateurs de Threads d'être patients et publie une nouvelle liste de fonctionnalités à venir
    pour le lancement

    Alors que l'on pensait que l'application Threads de Meta ne pouvait pas nécessairement s'améliorer, elle va s'enrichir d'une longue liste de nouvelles fonctionnalités

    Nom : Screenshot_2023-07-15 threads – Recherche Google.png
Affichages : 7999
Taille : 106,9 Ko

    Nombreux sont ceux qui pensent que l'application ne répond pas à certaines exigences de base, notamment l'ennui de ne pas pouvoir supprimer de comptes, tant que vous n'êtes pas prêt à vous séparer de votre compte Instagram.

    Mais le directeur de l'entreprise, Adam Mosseri affirme : « un peu de patience ne fait pas de mal, alors que l'entreprise se prépare à lancer une longue liste de fonctionnalités sur lesquelles les utilisateurs pourront bientôt mettre la main ».

    Jusqu'à présent, nous savons qu'il existe des similitudes entre Twitter et Instagram et que cette plateforme est basée sur le texte. Mais qu'est-ce que l'on peut attendre d'autre et qui mérite réflexion ?

    Mosseri explique qu'il joue un rôle actif en recueillant les réactions des utilisateurs de l'application et en leur demandant ce qu'ils aimeraient voir ajouté et quels sont les problèmes qu'ils rencontrent jusqu'à présent. Ci-dessous sont rassemblés ces conclusions pour vous, y compris les fonctionnalités très attendues qui arriveront très bientôt :

    Pour commencer, vous serez autorisé à modifier les fils de discussion, ce qui permettra aux utilisateurs de pousser un grand soupir de soulagement. Contrairement à Twitter, qui a fait pleurer les gens avant de lancer une fonction d'édition permettant de modifier les tweets, les utilisateurs pourront désormais éditer les Threads.

    Ensuite, tous les hashtags autorisés sur la plateforme seront cliquables et vous pourrez également disposer d'une option pour les multi-comptes qui sont demandés depuis si longtemps. De même, vous serez bientôt autorisé à ne voir que les posts des personnes que vous suivez sur votre fil d'actualité et une fonction de recherche améliorée vous permettra de trouver n'importe quel fil en toute simplicité grâce à une simple barre de recherche.

    Par ailleurs, Mosseri ajoute qu'une version complète de l'application sur le web arrivera bientôt, de même qu'une section distincte pour les sujets d'actualité.

    Les GIFs sur Threads ont également été très demandés, ils seront donc bientôt disponibles, tout comme la possibilité d'étiqueter vos proches et vos amis, et même d'épingler vos fils préférés. Woah, nous adorons déjà cette nouvelle, et vous ?

    Ceux qui ont des difficultés à communiquer en anglais pourront bientôt utiliser la fonction de traduction et Mosseri a même parlé de l'ajout du partage par des moyens directs sur l'application Instagram.

    Comme vous pouvez le constater, les gens ont continué à ajouter de nombreux types de suggestions et il est clair qu'il est vraiment difficile de les ajouter toutes. Mais la façon dont l'application a pris en compte les commentaires des utilisateurs avec le sourire va certainement occuper une place spéciale dans le cœur des gens.

    Et comme si cela ne suffisait pas, le géant de la technologie annonce qu'il est en train de mettre en place un nouveau programme bêta pour les utilisateurs d'Android. La nouvelle a été confirmée par l'ingénieur de la firme qui dit que ce programme est conçu pour fournir à certains un accès précoce à une foule de projets ainsi qu'à des corrections de bugs.

    Comme pour d'autres lancements de ce type, il existe un facteur de risque plus important lié à l'installation d'une application considérée comme instable.

    L'application a été lancée il y a quelques jours et depuis, le nombre d'utilisateurs a atteint la barre des 86 millions. Et oui, elle est loin d'être parfaite et Meta Zuckerberg et son équipe le savent et le reconnaissent.

    C'est pourquoi ils déploient des efforts considérables pour essayer d'intégrer des fonctionnalités telles que les DM, les suppressions de comptes, les comptes multiples, les épingles de fil de discussion, et bien plus encore, afin que ce soit la meilleure version possible au bout du compte. Pour s'inscrire sur la liste d'attente de cette nouvelle bêta, il suffit d'avoir un appareil Android.

    Sources : Adam Mosseri, Meta

    Et vous ?

    À votre avis, ces annonces pour le futur de Threads sont elles intéressantes ? ou alors vaut-il mieux éviter Threads voir tous les réseaux sociaux tout simplement ?

    Voir aussi :

    Pourquoi vous devez éviter le nouveau réseau social Threads de Mark Zuckerberg, si vous tenez à votre vie privée

    Threads a attiré plus de 30 millions d'utilisateurs en 24 heures qui y ont publié plus de 95 millions de messages, malgré des défauts de conception et des problèmes de confidentialité

    Les services de renseignement confirment qu'ils achètent les données personnelles disponibles, parmi lesquelles les données de smartphones, de véhicules connectés ou de navigation web

    Atteinte à la vie privée et rencontres en ligne*: en France, 10 % des utilisateurs d'applications de rencontre ont été victimes de divulgation de données personnelles (doxing), selon Kaspersky
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  8. #28
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2018
    Messages
    2 130
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2018
    Messages : 2 130
    Points : 158 086
    Points
    158 086
    Par défaut Threads : Démêler l'écheveau de l'engagement social
    34 % utilisateurs sont prêts à tenter l'aventure Threads, dont 51 % du public plus âgé d'Instagram, et 58 % des utilisateurs de Twitter, selon une enquête d'Ipsos

    Threads est en train de devenir une sensation mondiale plus vite que nous ne l'imaginons. Dans une nouvelle enquête menée par Ipsos, plus de 1 000 consommateurs américains ont été interrogés sur leur intention d'essayer Threads dans les semaines à venir.

    Threads, la nouvelle application de réseau social émergente qui met l'accent sur le style de vie des célébrités et les mises à jour en temps réel, donne l'impression d'avoir attiré l'attention de beaucoup. Dans quelle mesure êtes-vous prêt à vous lancer dans l'aventure Threads ?

    L'enquête a montré que 34 % des personnes interrogées sont prêtes à tenter l'aventure Threads. Mais si l'on creuse un peu plus les données démographiques, l'histoire se corse. L'attrait de Threads diffère selon les plateformes de médias sociaux. Environ 51 % du public plus âgé d'Instagram a révélé qu'il était "très" ou "assez" susceptible d'essayer l'application. En revanche, les propriétaires de comptes Twitter sont encore plus nombreux à vouloir utiliser l'application, puisque 58 % d'entre eux expriment leur curiosité.

    Threads a réussi à capter les aspirations de ceux qui cherchent à être au courant. Près de 48 % des personnes interrogées ont déclaré qu'elles voulaient des nouvelles fraîches dès qu'elles se produisaient, ce qui correspond parfaitement à l'accent mis par Threads sur les mises à jour en temps réel. De plus, près de 61 % des participants se sont déclarés "early adopters", ce qui montre qu'il existe une base d'utilisateurs potentiels importante pour les fonctionnalités de pointe de l'application.

    De nombreuses personnes sont curieuses de jeter un coup d'œil dans la vie des célébrités et, remarquablement, Threads semble avoir touché une corde sensible chez ces personnes. On dit que l'herbe est toujours plus verte de l'autre côté ; c'est pourquoi 67 % des personnes interrogées ont exprimé leur désir de plonger dans l'univers éblouissant de leurs stars préférées. La promesse de Threads de rapprocher les utilisateurs de la vie des célébrités a donc été tenue.

    Nom : 07THREADS-LOGO-zmkv-videoSixteenByNine3000.jpg
Affichages : 1048
Taille : 28,0 Ko

    Mais Threads n'est pas seulement tentant pour ceux qui cherchent à se divertir ; il suscite également un glamour intense chez les créateurs de contenu. En effet, 68 % des personnes interrogées se sont identifiées comme des créateurs de contenu, ce qui montre que Threads peut devenir une plateforme où leur créativité peut s'épanouir.

    Il ne fait aucun doute que Threads suscite l'engouement des utilisateurs de médias sociaux, des adeptes de la première heure et des amateurs de célébrités. Threads s'est positionné comme un concurrent prometteur dans la sphère des réseaux sociaux en répondant aux désirs de contenu des utilisateurs.

    Alors, êtes-vous trop enthousiaste à l'idée de vous lancer dans une nouvelle expérience numérique ? Avec un pourcentage significatif de répondants indiquant leur intérêt, cela peut valoir la peine d'essayer Threads.


    Source : Ipsos

    Et vous ?

    Trouvez-vous cette enquête crédible ou pertinente ?
    Quel est votre avis sur le réseau Threads ? l'avez-vous essayé ou pensez-vous à le faire ?

    Voir aussi :

    Pourquoi vous devez éviter le nouveau réseau social Threads de Mark Zuckerberg, si vous tenez à votre vie privée

    Des personnalités d'extrême droite débarqueraient en masse sur Threads, plusieurs testent les limites de modération de Threads, certains exprimant le désir d'être bannis en guise d'insigne d'honneur

    Threads a attiré plus de 30 millions d'utilisateurs en 24 heures qui y ont publié plus de 95 millions de messages, malgré des défauts de conception et des problèmes de confidentialité
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #29
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    938
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 938
    Points : 2 541
    Points
    2 541
    Par défaut
    - J'en ai marre de Twitter, il n'y pas mieux ?
    - Si il y a pire.
    - Super je m'inscrit !


  10. #30
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    Novembre 2009
    Messages
    2 002
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2009
    Messages : 2 002
    Points : 5 410
    Points
    5 410
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message

    Source : Ipsos

    Et vous ?

    Trouvez-vous cette enquête crédible ou pertinente ?
    https://trends.google.fr/trends/expl...,Threads&hl=fr
    Ça se voit que Méta paye Ipsos.

  11. #31
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Mai 2014
    Messages
    18
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Val d'Oise (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2014
    Messages : 18
    Points : 110
    Points
    110
    Par défaut
    Les réseaux sociaux me dépassent.
    J'ai toujours l'impression qu'à chaque fois qu'on fait pire, les gens sont contents et en redemandent.

  12. #32
    Rédacteur/Modérateur
    Avatar de Andnotor
    Inscrit en
    Septembre 2008
    Messages
    5 622
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Autre

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2008
    Messages : 5 622
    Points : 12 925
    Points
    12 925
    Par défaut
    Et 100% de ces utilisateurs ne vont pas abandonner Twitter pour autant, ils auront simplement les deux.

  13. #33
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Fondateur
    Inscrit en
    Octobre 2002
    Messages
    445
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Fondateur
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2002
    Messages : 445
    Points : 502
    Points
    502
    Par défaut
    Elon Musk ne va pas apprécier ...
    Développeur Java / Android.
    The Truth About Bitcoin : https://www.the-truth-about-bitcoin.com/
    In Bitcoin We Trust : https://inbitcoinwetrust.substack.com
    Retrouvez mes Apps Android : https://play.google.com/store/apps/d...01024188312025
    Tout sur le Bitcoin, la Blockchain et les Altcoins : https://www.toutsurlebitcoin.fr
    Devenez une meilleure de vous-même jour après jour : https://www.jedeviensmeilleur.fr

  14. #34
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 293
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 293
    Points : 194 618
    Points
    194 618
    Par défaut Meta perd la moitié de ses utilisateurs sur Threads, sa nouvelle plate-forme de microblogage
    Meta perd la moitié de ses utilisateurs sur Threads. Après avoir attiré plus de 100 millions d'utilisateurs en 5 jours,
    l’application a de la peine à les fidéliser

    Meta, la société de Mark Zuckerberg, connaît des difficultés avec sa nouvelle plate-forme de médias sociaux, Threads. Lancée au début du mois, cette application de microblogage a attiré plus de 100 millions d’utilisateurs en cinq jours, mais a depuis perdu plus de la moitié de son audience.

    Threads se présente comme un rival de Twitter, mais avec des fonctionnalités limitées à son lancement. Les utilisateurs ne peuvent publier que des textes courts, sans images, vidéos ou liens. Ils ne peuvent pas non plus rechercher ou suivre d’autres utilisateurs ni traduire les publications dans d’autres langues. Face à ces lacunes, Meta a rapidement ajouté de nouvelles fonctionnalités à l’application, comme des flux séparés pour les personnes suivies et les suggestions personnalisées, ainsi qu’une meilleure prise en charge des langues. La société espère ainsi fidéliser les utilisateurs et les inciter à revenir sur l’application.

    Lors d’une réunion interne avec ses employés, selon une source de Reuters, Mark Zuckerberg aurait reconnu que la rétention des utilisateurs n’était pas parfaite, mais qu’elle était meilleure que prévu. Il a qualifié la baisse du nombre d’utilisateurs de « normale » et a dit s’attendre à une amélioration avec le temps : « Évidemment, si vous avez plus de 100 millions de personnes qui s’inscrivent, idéalement ce serait génial si toutes ou même la moitié d’entre elles restaient. Nous n’en sommes pas encore là », a-t-il déclaré.

    Des données tierces suggèrent que Threads a peut-être perdu plus de la moitié de ses utilisateurs actifs. Les utilisateurs actifs quotidiens de Threads sur Android sont passés de 49 millions le 7 juillet à 23,6 millions le 14 juillet, puis à 12,6 millions le 23 juillet, a rapporté la société d'analyse Web SimilarWeb.

    « Nous n'avons pas encore de chiffres quotidiens pour iOS, mais nous soupçonnons que le modèle d'expansion et de récession est similaire », a écrit SimilarWeb. "Threads a décollé comme une fusée, avec son lien étroit avec Instagram comme booster. Cependant, les développeurs de Threads devront remplir les fonctionnalités manquantes et en ajouter de nouvelles et uniques s'ils veulent faire de la vérification de l'application une habitude quotidienne pour utilisateurs."

    Nom : threads.png
Affichages : 7812
Taille : 87,6 Ko

    Bien que perdre plus de la moitié des utilisateurs initiaux en peu de temps puisse sembler décourageant, l'article de Reuters indique que Zuckerberg a déclaré aux employés que la rétention des utilisateurs était meilleure que ce à quoi s'attendaient les dirigeants de Meta. « Zuckerberg a déclaré qu'il considérait la baisse comme "normale" et qu'il s'attendait à ce que la rétention augmente à mesure que la société ajoute plus de fonctionnalités à l'application, y compris une version de bureau et une fonctionnalité de recherche », a écrit Reuters.

    Chris Cox, directeur des produits, a également pris la parole lors de l'événement de l'entreprise, affirmant que Meta envisageait des « hameçons favorisant la rétention », tels que « s'assurer que les personnes qui sont sur l'application Instagram peuvent voir les fils importants ». Threads fait partie de la plate-forme Instagram de Meta, de sorte que les utilisateurs peuvent créer un profil Threads dans le cadre de leur compte Instagram.

    Zuckerberg : Threads a encore besoin de « fonctionnalités de base »

    Un porte-parole de Meta a souligné les commentaires de Zuckerberg lors de l'appel aux résultats de mercredi. Zuckerberg a dit :

    Sur Threads, brièvement, je suis assez optimiste quant à notre trajectoire. Nous avons vu une croissance sans précédent dès le départ et, plus important encore, nous voyons plus de personnes revenir chaque jour que ce à quoi je m'attendais. Et maintenant, nous nous concentrons sur la rétention et l'amélioration des bases. Et puis après cela, nous nous concentrerons sur la croissance de la communauté à l'échelle que nous pensons possible. Ce n'est qu'après cela que nous travaillerons sur la monétisation. Nous avons exécuté ce livre de jeu plusieurs fois auparavant - avec Facebook, Instagram, WhatsApp, Stories, Reels, et plus encore - et c'est l'un des meilleurs débuts que nous aurions pu espérer, donc je suis vraiment content du chemin que nous suivons ici.

    Une remarque que je veux mentionner à propos du lancement de Threads lié à notre année d'efficacité est que le produit a été construit par une équipe relativement petite dans un délai serré. Nous avons déjà vu un certain nombre d'exemples de la façon dont notre organisation allégée et certains des changements culturels que nous avons apportés peuvent créer plus rapidement des produits de meilleure qualité, et c'est probablement le plus grand exemple jusqu'à présent. L'année de l'efficacité a toujours été axée sur deux objectifs différents : devenir une entreprise technologique encore plus forte et améliorer nos résultats financiers afin que nous puissions investir de manière agressive dans notre feuille de route ambitieuse à long terme. Maintenant que nous avons traversé les licenciements majeurs, le reste de 2023 consistera à créer de la stabilité pour les employés, à supprimer les obstacles qui nous ralentissent, à introduire de nouveaux outils alimentés par l'IA pour nous accélérer, etc.
    Zuckerberg a également déclaré aux investisseurs :

    Cette année, je pense qu'il y a eu deux choses qui ont largement dépassé mes attentes.

    L'une était Llama, le modèle initial, nous avons pensé que c'était intéressant, mais l'ampleur de l'adoption, même juste pour la version de recherche, nous a vraiment incités à faire Llama 2, et c'était bien plus que ce à quoi nous nous attendions.

    Et la seconde est que Threads a été considérablement plus que ce à quoi nous nous attendions en termes d'adoption et de taux. Nous pensions que cela allait être une sorte de projet sur lequel nous avions juste - nous avions une petite équipe qui travaillait pendant un certain temps, mais cela a vraiment explosé et a immédiatement créé une grande opportunité. Je veux dire, je pense qu'avec le temps, vous devriez vous attendre à ce que nous nous concentrions sur l'IA et le métavers. L'IA inclut à la fois tous les systèmes de classement et de recommandation qui alimentent les applications principales, donc tout le contenu que vous voyez sur Facebook et Instagram, tout le contenu publicitaire que vous voyez. Il sous-tend également tous les systèmes de sécurité que nous construisons.
    Zuckerberg a déclaré « qu'il reste encore beaucoup de fonctionnalités de base à créer » pour Threads et a brièvement évoqué le défi d'attirer les utilisateurs vers de nouvelles applications autonomes. « Nous avons essayé un tas d'expériences autonomes au fil du temps, et en général, nous n'avons pas eu beaucoup de succès avec la création d'applications autonomes », a-t-il déclaré.

    Nom : suppose.png
Affichages : 1848
Taille : 16,4 Ko

    Les discussions pourraient réussir en partie à cause de la réaction des utilisateurs face aux changements de Musk sur Twitter, désormais officiellement appelé "X", semble suggérer Zuckerberg. « Il se pourrait simplement qu'il s'agisse d'un cas si idiosyncratique à cause de tous les facteurs qui se produisent autour de Twitter ou de X, je suppose, comme ça s'appelle maintenant », a-t-il déclaré.

    Threads est disponible dans environ 100 pays, dont les États-Unis et le Royaume-Uni, mais n'est pas encore présent dans l'Union européenne en raison de préoccupations concernant la conformité aux réglementations de l'UE. Threads a suscité des critiques liées à la confidentialité en raison de la quantité de données personnelles collectées par l'application.

    Zuckerberg ne perd pas de vue le métavers

    Zuckerberg a également informé les employés de l'énorme pari de l'entreprise sur un monde de réalité virtuelle encore à créer, appelé métavers. Il a déclaré que les travaux sur la technologie de réalité augmentée (AR) et de réalité virtuelle (VR) qui l'alimenteraient « n'étaient pas massivement en avance sur le calendrier, mais sur la bonne voie », ajoutant qu'il ne prévoyait pas qu'il se généraliserait avant la prochaine décennie.

    Cette prédiction peut intensifier les inquiétudes selon lesquelles Meta a consacré trop de temps et d'argent au métavers : sa division Reality Labs, qui produit des casques VR et d'autres produits, a accumulé des pertes de plusieurs milliards de dollars. La société dans son ensemble continue cependant de bien performer financièrement, annonçant cette semaine qu'elle a réalisé un bénéfice de 7,79 milliards de dollars au dernier trimestre.

    Zuckerberg a également abordé un autre problème qui fait la une des journaux, son combat en cage proposé avec son compatriote et confrère dans le domaine de la technologie Elon Musk. Depuis la sécurité de leurs claviers, les deux hommes ont indiqué en juin qu'ils souhaitaient tous les deux un combat - allant même jusqu'à suggérer un lieu à Las Vegas. Cependant, lorsque le sujet a été évoqué pendant l'appel, Zuckerberg a déclaré qu'il n'était « pas sûr que cela se concrétise ».

    Sources : Reuters, appel avec les investisseurs

    Et vous ?

    Quelle lecture en faites-vous ?
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #35
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Architecte de système d'information
    Inscrit en
    Mai 2013
    Messages
    31
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Architecte de système d'information
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2013
    Messages : 31
    Points : 86
    Points
    86
    Par défaut
    "et méta regagne 6M d'utilisateurs, et méta perd à nouveau 3,8M d'utilisateurs.". On va pas pondre un article pour chaque mouvement de masse sur les applications méta. Developpez perd de sa superbe depuis quelques temps

  16. #36
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 071
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 071
    Points : 3 279
    Points
    3 279
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zucky
    Une remarque que je veux mentionner à propos du lancement de Threads lié à notre année d'efficacité est que le produit a été construit par une équipe relativement petite dans un délai serré. Nous avons déjà vu un certain nombre d'exemples de la façon dont notre organisation allégée et certains des changements culturels que nous avons apportés peuvent créer plus rapidement des produits de meilleure qualité, et c'est probablement le plus grand exemple jusqu'à présent. L'année de l'efficacité a toujours été axée sur deux objectifs différents : devenir une entreprise technologique encore plus forte et améliorer nos résultats financiers afin que nous puissions investir de manière agressive dans notre feuille de route ambitieuse à long terme. Maintenant que nous avons traversé les licenciements majeurs, le reste de 2023 consistera à créer de la stabilité pour les employés, à supprimer les obstacles qui nous ralentissent, à introduire de nouveaux outils alimentés par l'IA pour nous accélérer, etc.
    J'ai viré plein de monde et ça a augmenté votre productivité, préparez vous à d'autres licensiements et réorganisations mais ne vous tracassez pas nous voulons de la stabilité mais bon l'IA arrive donc quand meme.

  17. #37
    Membre extrêmement actif
    Profil pro
    Analyste cogniticien
    Inscrit en
    Novembre 2010
    Messages
    269
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste cogniticien

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2010
    Messages : 269
    Points : 627
    Points
    627
    Par défaut
    Citation Envoyé par Padget Voir le message
    "et méta regagne 6M d'utilisateurs, et méta perd à nouveau 3,8M d'utilisateurs.". On va pas pondre un article pour chaque mouvement de masse sur les applications méta.
    Personnellement je trouve ça intéressant. Déjà ce n'est pas juste "une application meta", mais le Twitter-killer (tandis que tonton Elon s'acharne à tuer Twitter de l'intérieur). Moi, j'en tire les conclusions suivantes, de ma petite tête :
    - Il y a eu un gros effet d'appel, que je pense est lié à la fois à l'effet nouveauté, mais aussi à un raz-le-bol de la communauté face au Muskonneries
    - La moitié est partie pourquoi ? je vois deux raisons principales : tu ne peux pas poster depuis un ordinateur, et le verrouillage Europe, qui a été récemment renforcé, comme si nous étions des pestiférés et du coup de l'audience en moins pour ceux qui y sont

    Le RGPD a bon dos franchement. Pour une nouvelle application, il me paraît beaucoup plus simple de faire un système qui s'y conforme. En plus mince, c'est Facebook. Facebook collecte des millions de données et pourtant marche en Europe. L'hypothèse "pestiféré européen" ne me paraît pas si improbable que cela.

    Et c'est con parce que maintenant que Twitter est devenu un semblant d'application pornographique avec son nom ridicule, il y avait un marché à prendre. Mais clairement Facebook ne fait les choses qu'à moitié.

  18. #38
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    1 409
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 1 409
    Points : 4 710
    Points
    4 710
    Par défaut
    Citation Envoyé par Padget Voir le message
    Developpez perd de sa superbe depuis quelques temps
    Developpez est un site communautaire. N'importe qui peut rédiger un article.

    Si tu penses qu'un sujet mériterait d'être traité, prend ta plus belle plume et au boulot ;-)

  19. #39
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    422
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 422
    Points : 7 908
    Points
    7 908
    Par défaut Threads, le clone de Twitter développé par Meta, perd plus de 80 % de ses utilisateurs actifs quotidiens
    Threads, le clone de Twitter développé par Meta, aurait perdu plus de 80 % de ses utilisateurs actifs quotidiens
    après avoir attiré plus de 100 millions d'utilisateurs en 5 jours

    Sensor Tower et Similarweb rapportent que le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de Threads a chuté de plus de 80 %. L'application, développée par Meta et lancée en grande pompe début juillet comme une alternative sérieuse au Twitter d'Elon Musk, a terminé le mois de juillet avec seulement 8 millions d'utilisateurs actifs quotidiens. Les données de la société d'études de marché Sensor Tower indiquent que cela représente une chute de 82 % par rapport au pic de 44 millions d'utilisateurs actifs quotidiens atteint quelques jours après le lancement de Threads. Ces données donnent en outre une image claire de l'engagement des utilisateurs envers l'application.

    Un mois seulement s'est écoulé depuis que Meta a lancé son application Threads, un Twitter-killer intégré à Instagram. Depuis, le temps passé par les utilisateurs sur l'application s'est littéralement effondré. Aujourd'hui, deux sociétés d'analyse de données distinctes affirment que le nombre d'utilisateurs se connectant chaque jour à l'application a également diminué. Jeudi dernier, le PDG de Mark Zuckerberg s'est entretenu avec les employés de Meta sur la baisse de l'engagement des utilisateurs de Threads, et aurait admis que le nouveau réseau social du groupe avait perdu plus de la moitié de ses utilisateurs depuis son lancement.

    Les données de la société d'analyse de données Similarweb montrent que les utilisateurs actifs quotidiens de Threads tournaient autour de 49 millions deux jours après le lancement. Le 1er août, ce chiffre était tombé à un peu plus de 9,6 millions. L'engagement est également en baisse par rapport au début de la vie de Thread. Les données de Similarweb montrent que le temps passé sur l'application dans tous les marchés disponibles a culminé le 6 juillet à environ 14 minutes par jour, mais ce temps a été réduit à seulement 2,3 minutes au 1er août. Similarweb précise néanmoins que l'engagement des utilisateurs américains est légèrement supérieur.

    Nom : 107268143-1688733983691-gettyimages-1512194668-omarques_06072023_tech_krakow_2.jpeg
Affichages : 3856
Taille : 49,1 Ko

    David Carr, responsable sénior de l'analyse des données au sein de l'entreprise, rapporte que le temps d'engagement basé uniquement sur les données des utilisateurs américains était légèrement plus favorable à Threads, mais pas de beaucoup. L'application a atteint un pic de 20 minutes, mais elle se maintient désormais autour de 3 minutes pour les utilisateurs américains. De son côté, Sensor Tower indique que le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de Threads a diminué de 82 % entre le 5 et le 31 juillet. Selon Sensor Tower, la nouvelle plateforme sociale de Meta comptait environ 44 millions d'utilisateurs actifs quotidiens à son apogée.

    À ce moment-là, de plus en plus de personnes cherchaient une véritable alternative à Twitter. À la fin du mois du mois de juillet, ce chiffre tournait autour de 8 millions de visiteurs. Selon la société d'analyse de données, le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens diminuait d'environ 1 % par jour. Les données de Sensor Tower indiquent en outre que l'engagement n'est plus que de 2,9 minutes par jour, alors qu'il était de 19 minutes en juillet. Sensor Tower a pointé du doigt le fait que Threads manque encore de fonctionnalités clés, comme la messagerie directe et le contenu produit par des influenceurs en vogue, comme la raison potentielle de la situation.

    Malgré le battage médiatique qui a accompagné les débuts de l'application, Thread a été lancé avec des fonctionnalités limitées. Les utilisateurs ne peuvent publier que des textes courts, sans images, vidéos ou liens. Ils ne peuvent pas rechercher ou suivre d’autres utilisateurs ni traduire les publications dans d’autres langues. Face à ces lacunes, Meta a rapidement ajouté de nouvelles fonctionnalités à l’application, comme des flux séparés pour les personnes suivies et les suggestions personnalisées, ainsi qu’une meilleure prise en charge des langues. Le géant de Melon Park espère ainsi fidéliser les utilisateurs et les inciter à revenir sur l’application.

    Lors de la récente conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre, le mois dernier, Zuckerberg a déclaré que l'entreprise "voyait plus de gens revenir chaque jour que ce à quoi il s'attendait". Il a ajouté qu'ils étaient concentrés sur la rétention et l'amélioration des bases avant d'essayer de développer la communauté à grande échelle. Mais il n'a visiblement pas trouvé une solution jusque-là. Pendant son quart d'heure de gloire, Threads a été considéré comme la plateforme à la croissance la plus rapide de l'histoire des applications, atteignant 100 millions d'inscriptions d'utilisateurs moins d'une semaine après son lancement.

    Les données de Sensor Tower montrent toutefois qu'il s'agit toujours de l'une des applications les plus téléchargées sur Android et iOS. Threads a eu beaucoup plus de succès que Meta ne l'avait prévu dès le départ, de sorte qu'il fallait s'attendre à une chute soudaine et brutale du nombre total d'utilisateurs. Le plus difficile, lorsqu'un si grand nombre de personnes se sont plongées dans une application qui n'était manifestement qu'un point de départ, c'est de faire revenir ces anciens utilisateurs une fois que la plateforme sera plus riche en fonctionnalités. Le PDG d'Instagram, Adam Mosseri, reconnaît que l'équipe a du mal à s'adapter à la situation.

    « Nous sommes clairement dépassés par les événements, mais l'équipe est impatiente de commencer à livrer des améliorations », a écrit Mosseri, faisant référence à la rapidité de la production et du lancement de Threads. Dès le lancement de Thread, il est apparu clairement que les utilisateurs cherchaient désespérément une alternative à Twitter, loin de la marche incessante du propriétaire Elon Musk vers la transformation de la plateforme en un réseau social payant. Désormais, il est difficile de prévoir si Zuckerberg réussira son pari. Une alternative amusante peut-elle contrer la détérioration de l'atmosphère de Twitter ?

    Potentiellement, mais avec Bluesky qui attend dans les coulisses et n'a pas encore été lancé à grande échelle, Threads pourrait finir comme Mastodon, c'est-à-dire comme un site de microblogging spécialisé. Il n'y a rien de mal à cela, même si Zuckerberg n'est pas du genre à se sentir à l'aise à l'idée d'arriver en deuxième ou troisième position. Il suffit de se souvenir des autres applications tueuses, comme Google+, qui ont tenté de faire tomber Facebook. Il est à noter que Google+ a duré près de huit ans avant que l'entreprise ne le débranche, et que le site a subi d'importantes violations de données au cours de cette période.

    L'un des gros problèmes de l'application était qu'elle n'incluait tout simplement pas les fonctionnalités de ses principaux concurrents, et l'entreprise a passé des années à les rattraper, mais en vain. Si Meta veut que Threads ne connaisse pas le même sort, elle devrait commencer à réfléchir à ce que les gens attendent réellement d'un concurrent de Twitter. Pour l'essentiel, les experts pensent que les utilisateurs veulent juste retrouver Twitter, mais sans un patron mégalomane aux commandes.

    Sources : Similarweb, Sensor Tower

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Pensez-vous que Threads remontera la pente ?
    Selon vous, Threads pourrait-il connaître le même sort que Google+ ?
    À votre avis, les alternatives actuelles à Twitter sont-elles en mesure de le détrôner ?

    Voir aussi

    Meta perd la moitié de ses utilisateurs sur Threads. Après avoir attiré plus de 100 millions d'utilisateurs en 5 jours, l'application a de la peine à les fidéliser

    Meta demande aux utilisateurs de Threads d'être patients et publie une nouvelle liste de fonctionnalités pour le lancement

    La société X Corp. d'Elon Musk menace de poursuivre Meta pour avoir créé "une copie de Twitter" lancée sous le nom de Threads, elle accuse aussi Meta d'avoir volé les secrets commerciaux de Twitter

  20. #40
    Expert éminent sénior

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    Mars 2020
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2020
    Messages : 838
    Points : 58 030
    Points
    58 030
    Par défaut L'utilisation de l'application Threads en baisse de 79 % après un mois.
    L'utilisation de l'application Threads de Meta continue de chuter, avec une baisse de 79 %,
    malgré un démarrage record au cours des premières semaines de son lancement

    L'enthousiasme initial n'a pas duré longtemps pour Threads, la réponse de la Meta Platform à l'application anciennement connue sous le nom de Twitter. Threads a été lancé en grande pompe au début du mois de juillet, grâce à l'intégration quasi instantanée des utilisateurs d'Instagram dans la nouvelle application sociale basée sur le texte. Cependant, l'explosion du nombre d'utilisateurs actifs de Threads n'a pas duré. Le nombre d'utilisateurs actifs de l'application a explosé au cours des deux premiers jours, lorsque les nouveaux utilisateurs étaient occupés à vérifier l'application et à voir qui d'autre l'utilisait, mais ce phénomène s'est rapidement estompé. Même aux États-Unis, où l'engagement était initialement plus fort, le temps passé avec l'application a baissé de 85 % par rapport à l'engouement initial du lancement.


    Similarweb, une entreprise de technologie de l'information, a suivi l'utilisation de Threads sur la base d'estimations pour Android, la plateforme d'applications mobiles pour laquelle elle dispose des données les plus détaillées. L'utilisation du Web n’étant pas encore un élément significatif de l'histoire de Threads, car jusqu'à présent le site Web de Threads n'est accessible qu'en lecture seule.

    Principaux enseignements

    L'application Android de Threads a atteint un pic de 49,3 millions d'utilisateurs actifs quotidiens dans le monde le 7 juillet, selon les estimations de Similarweb. Le 7 août, l'application ne comptait plus que 10,3 millions d'utilisateurs actifs quotidiens.
    • Aux États-Unis, le pic d'utilisation de Threads était de 2,3 millions d'utilisateurs actifs quotidiens le 7 juillet, contre environ 576 000 le 7 août.
    • La durée moyenne d'utilisation de l'application par les utilisateurs actifs quotidiens était d'environ 14 minutes dans le monde entier, mais elle était nettement plus élevée aux États-Unis : près de 21 minutes le 7 juillet. Le 7 août, elle n'était plus que de 3 minutes.
    • À titre de comparaison, X (anciennement Twitter) compte plus de 100 millions d'utilisateurs actifs quotidiens rien que sur Android, et ceux-ci y consacrent régulièrement environ 25 minutes par jour.


    Aucune de ces statistiques ne signifie que Threads ne finira pas par réussir, mais seulement que son "succès du jour au lendemain" était trop beau pour être vrai.

    Le nombre d'utilisateurs a explosé, puis a chuté rapidement

    Voici l'évolution de Threads à ce jour, comparée à celle de X (anciennement Twitter).

    Nom : Screenshot_2023-08-16 Threads App Usage Down 79% After a Month Similarweb.png
Affichages : 821
Taille : 71,7 Ko

    Après avoir brièvement rivalisé avec X en matière de durée d'utilisation, Threads a perdu l'attention des utilisateurs.

    Aux États-Unis, Threads a enregistré presque autant de temps d'utilisation active que X (anciennement Twitter) lors de son lancement, mais il a depuis perdu beaucoup de terrain.

    Nom : Screenshot_2023-08-16 Threads App Usage Down 79% After a Month Similarweb(1).png
Affichages : 694
Taille : 44,2 Ko

    Bien que les réfugiés de Twitter puissent apprécier Threads pour son absence relative de drame inutile, Threads manque également d'une grande partie du contenu intriguant qui incite les utilisateurs de X à revenir - ne serait-ce que pour lire et commenter les messages des uns et des autres critiquant le propriétaire de X, Elon Musk.
    Le réseau social qui n'est pas Twitter doit encore trouver ses marques

    Threads est entré en scène lors de la dernière vague de controverses chez Twitter, qui ne s'était pas encore rebaptisé X mais avait agacé les utilisateurs actifs en limitant le nombre de messages, ce qui les incitait encore plus à chercher une autre solution. Threads a peut-être plus de chances de devenir le "nouveau Twitter" que d'autres alternatives, mais il doit fournir à ses utilisateurs davantage de raisons de revenir.

    Source : Similarweb

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    À votre avis cette baisse l'utilisation de l'application Thread est elle permanente ?

    Voir aussi :

    Pourquoi vous devez éviter le nouveau réseau social Threads de Mark Zuckerberg si vous tenez à votre vie privée

    Des personnalités d'extrême droite débarqueraient en masse sur Threads. Plusieurs testent les limites de modération de Threads, certains exprimant le désir d'être bannis en guise d'insigne d'honneur

    Threads a attiré plus de 30 millions d'utilisateurs en 24 heures qui y ont publié plus de 95 millions de messages, malgré des défauts de conception et des problèmes de confidentialité

    Les services de renseignement confirment qu'ils achètent les données personnelles disponibles, parmi lesquelles les données de smartphones, de véhicules connectés ou de navigation web
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Réponses: 3
    Dernier message: 27/02/2023, 10h33
  2. Comment lancer Word dans un thread séparé
    Par Tony49 dans le forum C++Builder
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/03/2009, 13h43
  3. Lancer un thread dans un ActionListener
    Par Pirokkk dans le forum AWT/Swing
    Réponses: 6
    Dernier message: 07/01/2008, 21h23
  4. lancer un thread dans un thread
    Par andromeda dans le forum Entrée/Sortie
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/07/2007, 00h29
  5. [Thread]Lancer mon programme toutes les 60 secondes?
    Par danje dans le forum Concurrence et multi-thread
    Réponses: 10
    Dernier message: 24/11/2005, 22h55

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo