IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Intelligence artificielle Discussion :

Un professeur texan a fait échouer plus de la moitié de sa classe à cause de ChatGPT


Sujet :

Intelligence artificielle

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2018
    Messages
    2 135
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2018
    Messages : 2 135
    Points : 158 410
    Points
    158 410
    Par défaut Un professeur texan a fait échouer plus de la moitié de sa classe à cause de ChatGPT
    Un professeur texan a fait échouer plus de la moitié de sa classe après que ChatGPT a prétendu à tort qu'il avait rédigé leurs travaux

    Un professeur de la Texas A&M University-Commerce a tenté de faire échouer certains étudiants : il a déclaré avoir utilisé ChatGPT pour vérifier s'ils avaient utilisé le logiciel pour rédiger leurs devoirs. Or, ChatGPT n'est pas conçu pour détecter les documents qu'il a lui-même composés au préalable.

    Un professeur de Texas A&M-Commerce a fait échouer plus de la moitié de sa classe après que ChatGPT a prétendu à tort avoir rédigé leurs travaux, ce qui a incité l'université à leur retirer leur diplôme.

    Dans un courriel envoyé lundi à sa classe de terminale, Jared Mumm a indiqué qu'il avait soumis trois de leurs dernières dissertations au robot Chat GPT d'OpenAI afin de vérifier si des étudiants avaient utilisé le logiciel pour rédiger leurs travaux.

    "Je copie et colle vos réponses dans ce compte et Chat GTP me dira si le programme a généré le contenu", a écrit M. Mumm, qui enseigne les sciences agricoles et les ressources naturelles, dans l'e-mail, en épelant mal Chat GPT.

    "J'ai fait passer les trois derniers devoirs de chacun par deux fois et s'ils étaient tous les deux revendiqués par Chat GTP, vous receviez un 0", a-t-il ajouté.

    En conséquence, la plupart des élèves de terminale - qui avaient déjà obtenu leur diplôme - ont vu leur diplôme officiel mis en attente par l'université. Mumm a offert à la classe la possibilité de refaire le devoir pour éviter une mauvaise note.

    Cependant, ChatGPT n'a pas été conçu pour identifier les contenus créés par l'intelligence artificielle, y compris la sienne. Plusieurs autres programmes, dont Winston AI et Content at Scale, sont capables de le faire.

    L'e-mail a été publié à l'origine par une personne appelée DearKick.

    Dans un message de suivi, DearKick écrit que plusieurs étudiants ont écrit à Mumm pour lui montrer leurs Google Docs horodatés afin de prouver qu'ils n'ont pas utilisé ChatGPT.

    Cependant, le professeur "a ignoré les courriels, se contentant de répondre sur son logiciel de notation en disant : 'Je ne note pas les conneries de l'IA'", a écrit DearKick.

    DearKick a également indiqué qu'un étudiant avait été disculpé et que Mumm s'était excusé auprès de lui. Deux autres étudiants ont admis avoir utilisé ChatGPT plus tôt dans le semestre, ce qui "complique sans doute grandement la situation pour ceux qui ne l'ont pas fait", ont-ils ajouté.

    Texas A&M-Commerce a déclaré à Insider dans un communiqué : "Les responsables de l'université enquêtent sur l'incident et élaborent des politiques relatives à l'utilisation ou à l'abus de la technologie de l'intelligence artificielle en classe."

    "A&M-Commerce confirme qu'aucun étudiant n'a échoué en classe ou n'a été empêché d'obtenir son diplôme à cause de ce problème. Jared Mumm, le professeur de la classe, travaille individuellement avec les étudiants concernant leurs derniers devoirs écrits", ont-ils ajouté.

    L'utilisation de la technologie de l'IA dans l'enseignement est devenue une question controversée. Alors que certaines écoles du Texas ont interdit aux élèves d'utiliser ChatGPT, d'autres essaient d'intégrer le chatbot d'IA.

    DearcKick a déclaré :

    Mise à jour numéro 2 : La situation est (en grande partie) résolue

    Lors d'une réunion avec le professeur et plusieurs responsables administratifs, nous avons appris plusieurs points importants.

    1. On a d'abord cru que les diplômes de toute la classe étaient en suspens, mais il s'agissait en fait d'un peu plus de la moitié de la classe.

    2. Les diplômes sont en suspens jusqu'à ce qu'une "enquête soit menée sur chaque individu".

    3. L'école a déclaré qu'elle n'interdisait à personne d'obtenir un diplôme ou de quitter l'école parce que les diplômes sont en suspens et qu'ils n'ont pas encore été officiellement refusés.

    J'ai parlé à plusieurs étudiants jusqu'à présent et au moment de la rédaction de ce commentaire, un étudiant a été disculpé grâce à l'utilisation de l'horodatage dans google docs et bien que son diplôme ne soit pas encore délivré, il devrait l'être.

    Le personnel administratif a également déclaré qu'au moins deux étudiants se sont manifestés et ont admis avoir utilisé le chat gpt pendant le semestre. Cela complique sans doute grandement la situation pour ceux qui ne l'ont pas fait.

    Par ailleurs, l'université est parfaitement au courant de ce post reddit, et je pense que c'est la raison pour laquelle l'université a commencé à essayer activement de disculper les gens. Cela dit, merci à tous ceux qui ont fait part de leurs réactions et merci aux médias qui les ont contactés pour leur poser des questions, ce qui leur a sans aucun doute forcé la main.

    Plusieurs personnes auraient envoyé des courriels de menace au professeur, et je dois être le premier à dire que ce n'est pas cool. Je remercie vivement les gens pour leur soutien, mais ce n'est pas de cela qu'il s'agit.

    Le professeur m'a également dit que son emploi pourrait ou non exister après aujourd'hui en raison de son langage grossier et de ses communications non professionnelles avec les étudiants, mais pas en raison des accusations d'IA.

    Enfin, le professeur a présenté ses excuses à l'étudiant innocenté jusqu'à présent et il semble que l'école soit bien consciente qu'elle n'est pas encore équipée pour faire face à l'IA dans un cadre académique, et ce sera un jour d'apprentissage ENORME non seulement pour A&M commerce mais aussi pour le système dans son ensemble. Mon objectif aujourd'hui est de faire en sorte que tous les autres étudiants soient exonérés s'ils le méritent.
    Nom : dearkick.png
Affichages : 7167
Taille : 180,9 Ko

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur la situation ?
    L'utilisation croissante de ChatGPT par les étudiants est-elle en train de créer une vague de paranoïa chez les professeurs ?


    Voir aussi :

    Un professeur surprend un étudiant en train de tricher avec le chatbot d'IA ChatGPT : « je suis terrorisé », il estime que ces outils pourraient aggraver la tricherie dans l'enseignement supérieur

    Des doyens d'université suspendus après avoir utilisé ChatGPT pour envoyer des courriels à des étudiants sur une fusillade de masse, le message a suscité un tollé au sein de l'établissement

    Lyon : ChatGPT utilisé par la moitié des élèves de Master d'un professeur pour rédiger leurs devoirs. « Cette pratique m'inquiète. Elle pose un véritable problème d'intégration des savoirs »
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 577
    Points
    3 577
    Par défaut
    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    Quel est votre avis sur la situation ?
    Les profs reprochent aux élèves de se servir de chatGPT pour faire leurs devoirs mais ils le font aussi. C'est assez ironique.
    Citation Envoyé par Sandra Coret Voir le message
    L'utilisation croissante de ChatGPT par les étudiants est-elle en train de créer une vague de paranoïa chez les professeurs ?
    Les profs ont toujours été parano, avant chatGPT c'était les parents.
    D'ailleurs ces Sherlock Holmes se vantent en général d'avoir pour preuve de leur flair que certains parents viennent se plaindre de la mauvaise note de leur enfant, qui serait en fait la leur.
    Scoop : il arrive qu'un élève médiocre se donne une fois le mal de prendre le temps de bien faire vos devoirs, l'humilier à ce moment a l'air satisfaisant mais ça entretien la situation existante vérolant encore plus votre relation
    PS : Oui c'est du vécu.

  3. #3
    Membre éprouvé Avatar de jvallois
    Homme Profil pro
    Enseignant
    Inscrit en
    Février 2013
    Messages
    191
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 56
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : Février 2013
    Messages : 191
    Points : 982
    Points
    982
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Les profs ont toujours été parano, avant chatGPT c'était les parents.
    Stigmatiser une profession pour les fautes de quelques-uns n'est peut-être pas la manière la plus intelligente de faire...

  4. #4
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    263
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 263
    Points : 909
    Points
    909
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Les profs ont toujours été parano, avant chatGPT c'était les parents.
    D'ailleurs ces Sherlock Holmes se vantent en général d'avoir pour preuve de leur flair que certains parents viennent se plaindre de la mauvaise note de leur enfant, qui serait en fait la leur.
    Scoop : il arrive qu'un élève médiocre se donne une fois le mal de prendre le temps de bien faire vos devoirs, l'humilier à ce moment a l'air satisfaisant mais ça entretien la situation existante vérolant encore plus votre relation
    PS : Oui c'est du vécu.
    Pour le coup, en toute ma scolarité, non seulement je n'ai pas eu affaire a cette situation mais je ne l'ai jamais entendue autre part que dans le Petit Spirou. (Notamment pour le flair)
    Et puis, les élèves sont super habiles pour tricher et utilisent les moyens de leur temps, en l'occurence ChatGPT. Ce ne sont pas tous les profs qui sont assez à la page pour se permettre de lutter contre l'IA.

    En somme, c'est quand même dommage qu'un élève se soit donné le mal "une fois" dans un an pour faire des devoirs, et dans la même mesure où l'exemple du prof est spécifique, l'exemple de l’élève l'est aussi.
    Est-ce que c'est bien correct d'en faire un exemple au final ?

  5. #5
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    Octobre 2019
    Messages
    1 450
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2019
    Messages : 1 450
    Points : 5 703
    Points
    5 703
    Par défaut
    la solution semble pourtant assez simple: dissertation à écrire sur feuille dans une salle d'examen.

    les devoirs noté à la maison sont de toute façon très inégalitaire et ne servent à rien a mesurer les connaissances de l'éleve.
    mon pere bon en math m'aidais faire mes dm au college/lycée et j'avais 20/20. Alors que en contrôle j'avais plutôt 13.
    a adapter dans le contexte actuel sur l'économie.

  6. #6
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 577
    Points
    3 577
    Par défaut
    Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
    Pour le coup, en toute ma scolarité, non seulement je n'ai pas eu affaire a cette situation mais je ne l'ai jamais entendue autre part que dans le Petit Spirou. (Notamment pour le flair)
    [...]
    En somme, c'est quand même dommage qu'un élève se soit donné le mal "une fois" dans un an pour faire des devoirs, et dans la même mesure où l'exemple du prof est spécifique, l'exemple de l’élève l'est aussi.
    Est-ce que c'est bien correct d'en faire un exemple au final ?
    J'ai entendu des connaissances profs se vanter d'avoir pour preuve que les parents font les devoirs à la maison qu'ils viennent se plaindre le soir ou en réunion parents prof des mauvaises évaluations des dm. J'en conclue qu'ils ne parlent pas d'un cas mais de plusieurs vécu, peut être espacés.

    J'étais un élève qui ne faisait pas ses devoirs à la maison ou très peu (et mes parents se sont arraché les cheveux pour ça), ce qui mène à une systématisation de l'humiliation. Pourquoi je ne faisais pas mes devoirs à la maison? Parce que les faire me mettait dans un état de crispation insoutenable (je ne sais pas combien de plume de stylo j'ai cassé en les écrasant sur le papier en écrivant, je pouvais pousser la douleur tellement loin que je l'évacuais de façon extrèmement violente, j'ai déchiré tous mes bled, retourner quelques bureaux et envoyer un tabouret par la fenetre par exemple)

    Par exemple je suis le seul élève qui passait systématiquement au tableau pour la poésie parce que je ne l'avait pas apprise donc j'étais le plus rapide a interrogé Mais sur les 8 profs que j'ai eu 7 exigeaient de moi (alors que j'avais dit à ma place que je ne l'avais pas apprise) que je me lève, que j'aille au tableau et que j'y dise que je n'ai pas appris ma poésie, exigeant parfois de moi que j'explique pourquoi, ceci plusieurs fois par an. La première fois je peux envisager "si je l'humilie une fois il l'apprendra la prochaine fois", mais à la 4eme c'est du sadisme.
    Par exemple en 4eme, mes parents ont du payer mon deuxième carnet de correspondance parce que les prof d'histoire/géo et de français l'avaient remplit de XX/XX/XXXX "Totozor n'a pas fait ses devoirs". Et quand la fois où je faisais mes devoirs j'avais le mots malgré tout parce que je ne l'avais pas assez bien fait, donc autant s'épargner tout effort si c'est pour prendre la punition de toute façon. Ces même profs qui se mettaient subitement à avoir plus de voix au moment où ils me demandaient mes devoirs qu'ils savaient que je n'avais pas fait.
    Pourquoi je le donnais le mal "une fois" de faire mes devoirs bien : parce que quand on te traite de débile à longueur d'année et de scolarité, il faut parfois se convaincre (pas convaincre les autres) de l'inverse et la douleur qui en découlait était "rentable".

    Donc je suis peut être une exception (ce dont je doute, je penses juste que j'ai une tolérance à la douleur et à l'humiliation qui m'a permis de tenir jusqu'à la fin de mes études) mais les profs qui sont des exceptions envers les cancres sont ceux qui sont bienveillants.
    Alors oui "not all profs", je remercie les 5% de profs qui m'ont traité dignement, sans eux je n'aurais pas tenu mais je n'épargnerais pas les 15% qui se sont acharné sur moi, ni les 80% qui ont décidé de fermer les yeux. (chiffres non scientifiques à la louche)

  7. #7
    Membre éprouvé Avatar de jvallois
    Homme Profil pro
    Enseignant
    Inscrit en
    Février 2013
    Messages
    191
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 56
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : Février 2013
    Messages : 191
    Points : 982
    Points
    982
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Donc je suis peut être une exception (ce dont je doute, je penses juste que j'ai une tolérance à la douleur et à l'humiliation qui m'a permis de tenir jusqu'à la fin de mes études) mais les profs qui sont des exceptions envers les cancres sont ceux qui sont bienveillants.
    Alors oui "not all profs", je remercie les 5% de profs qui m'ont traité dignement, sans eux je n'aurais pas tenu mais je n'épargnerais pas les 15% qui se sont acharné sur moi, ni les 80% qui ont décidé de fermer les yeux. (chiffres non scientifiques à la louche)
    Encore une fois, sortir un exemple, voire plusieurs exemples, ne suffit pas à stigmatiser l'ensemble d'une profession !

    Comme vous le dites si bien, vous sortez des chiffres non scientifiques pour généraliser et assouvir votre haine des profs !

    Je peux comprendre ce que vous ressentez pour avoir aussi subi ce genre de chose.
    En ce qui me concerne, ce n'étaient pas les poésies, mais les tables de multiplications qui n'arrivaient pas à entrer, et mon "cher" instituteur de CM1/CM2 avait le même comportement que vous décrivez.
    Sans compter qu'il se permettait des remarques blessantes parce que j'étais enfant de chœur et aussi, mon père étant facteur, des remarques sur le Petit Travail Tranquille ou le Pastis en Tout Temps...

    Je suis devenu prof de maths par réaction, surtout après avoir découvert au lycée ce que c'était réellement grâce à un excellent enseignant.
    Je sais donc bien, de l'intérieur, qu'il existe la même proportion de fieffés connards que dans le reste de la population, hélas, mais que l'immense majorité de mes collègues ont à cœur d'aider les élèves.

    Alors, je suis sûr qu'on peut également trouver d'immondes salopards parmi les ingénieurs, dois-je en conclure que c'est également votre cas ?

Discussions similaires

  1. html dans le mail (PHP) qui fait échouer
    Par laurentSc dans le forum Langage
    Réponses: 7
    Dernier message: 11/03/2011, 13h51
  2. Réponses: 15
    Dernier message: 26/01/2011, 19h37
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 22/09/2006, 10h03
  4. Réponses: 1
    Dernier message: 21/09/2006, 13h20

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo