Gartner annonce les 10 principales tendances technologiques gouvernementales pour 2023,
qui pourront guider les dirigeants du secteur public alors qu’ils se préparent à l'administration post-numérique

Gartner a identifié les 10 principales tendances technologiques gouvernementales pour 2023 qui peuvent guider les dirigeants du secteur public dans l'accélération de la transformation alors qu'ils se préparent à l'administration post-numérique et à une concentration sans relâche sur les objectifs de la mission. « Non seulement les bouleversements mondiaux actuels et les perturbations technologiques font pression sur les gouvernements pour qu'ils trouvent un équilibre entre les opportunités et les risques numériques, mais ils offrent également de solides opportunités de façonner la prochaine génération de gouvernement numérique. Les DSI des gouvernements doivent démontrer que leurs investissements numériques ne sont pas uniquement de nature tactique, car ils continuent à améliorer la prestation de services et l'impact des missions fondamentales », a déclaré Arthur Mickoleit, directeur analyste chez Gartner.

Les DSI des administrations publiques doivent prendre en compte l'impact des tendances technologiques suivantes sur leurs organisations et appliquer les connaissances acquises pour justifier les investissements nécessaires à l'amélioration des capacités commerciales, à la réalisation des priorités des dirigeants et à la création d'une organisation gouvernementale mieux préparée pour l'avenir.

Nom : Screenshot_2023-04-18 Gartner Announces the Top 10 Government Technology Trends for 2023.png
Affichages : 2063
Taille : 127,9 Ko

Sécurité adaptative

Gartner prévoit que d'ici 2025, 75 % des DSI gouvernementaux seront directement responsables de la sécurité en dehors de l'informatique, y compris des environnements technologiques opérationnels et critiques. La convergence des données d'entreprise, de la protection de la vie privée, de la chaîne d'approvisionnement, des systèmes cyber-physiques (cyber-physical systems : CPS) et du cloud nécessite une approche intégrée de la sécurité. Les DSI devraient lier la sécurité adaptative à des objectifs plus larges en matière d'innovation numérique, de transformation, de sécurité nationale et de résilience.

Modernisation de l'héritage basé sur le cloud

Les gouvernements de premier plan sont contraints de démanteler les systèmes et les entrepôts de données patrimoniaux et cloisonnés pour moderniser l'infrastructure et les applications informatiques afin de garantir des services gouvernementaux plus résilients. Les DSI peuvent utiliser des stratégies de sourcing adaptatives pour identifier les domaines dans lesquels les modèles de livraison "as-a-service" augmentent les ressources internes et répondent aux besoins des professionnels. Gartner prévoit que plus de 75 % des gouvernements exploiteront plus de la moitié des charges de travail en faisant appel à des fournisseurs de services de cloud à grande échelle d'ici 2025.

Cloud souverain

L'incertitude mondiale, ainsi que les préoccupations relatives à la confidentialité des données et à l'ingérence potentielle des gouvernements, se traduisent par une demande accrue de clouds souverains. Les gouvernements cherchent de plus en plus à limiter l'exposition des données et de l'infrastructure par des juridictions externes et l'accès des gouvernements étrangers. Gartner prévoit que plus de 35 % des applications gouvernementales existantes seront remplacées par des solutions développées sur des plateformes d'application à code bas et maintenues par des équipes de fusion d'ici 2025.

Hyper-automatisation

Selon Gartner, 60 % des organisations gouvernementales donneront la priorité à l'automatisation des processus d'entreprise d'ici 2026, contre 35 % en 2022. Les initiatives d'hyperautomatisation soutiennent les processus commerciaux et informatiques au sein de l'administration afin de fournir des services connectés et transparents aux citoyens. Les DSI doivent aligner les initiatives d'automatisation sur les priorités actuelles afin de poursuivre la transformation numérique, tout en optimisant les coûts opérationnels.

L'IA pour l'intelligence décisionnelle

D'ici 2024, Gartner prévoit que 60 % des investissements gouvernementaux dans l'IA et l'analyse des données auront un impact direct sur les décisions et les résultats opérationnels en temps réel. L'IA pour l'intelligence décisionnelle offre aux gouvernements des capacités de prise de décision rapide, précise et précoce à l'échelle. Les DSI doivent se préparer à une utilisation généralisée de l'IA en s'assurant que les données sont disponibles aux points de décision et en établissant des principes de gouvernance efficaces.

Le partage des données en tant que programme

Le partage des données en tant qu'effort ad hoc entre les agences et les départements n'est plus suffisant compte tenu des exigences pour générer de la valeur à partir des données et de l'analytique. D'ici à la fin de 2023, Gartner prévoit que 50 % des organisations gouvernementales établiront des structures formelles de responsabilité pour le partage des données, y compris des normes pour la structure, la qualité et l'actualité des données. Les DSI doivent se concentrer sur la valeur ajoutée et les objectifs de la mission lorsqu'ils développent des initiatives de partage de données.

Expérience totale (TX)

D'ici 2026, les approches de l'expérience totale du gouvernement (TX) réduiront l'ambiguïté des processus de 90 %, tout en augmentant les mesures de satisfaction de l'expérience client (CX) et de l'expérience employé (EX) de 50 %. L'expérience totale crée des synergies et une cohérence entre les disciplines CX, EX, multi-expérience (MX) et expérience utilisateur (UX) traditionnellement cloisonnées et disjointes, afin de soutenir la transformation du gouvernement. Les DSI peuvent réduire les points de friction de l'expérience en cartographiant, visualisant et redéfinissant les parcours des citoyens et des employés.

Écosystèmes d'identité numérique

Gartner prévoit que plus d'un tiers des gouvernements nationaux offriront aux citoyens des portefeuilles d'identité basés sur le mobile d'ici 2024. Les gouvernements sont confrontés à de nouvelles responsabilités dans les écosystèmes d'identité numérique émergents, car ils doivent garantir la confiance, l'innovation et l'adoption à travers les secteurs et les frontières. Pour y parvenir, les gouvernements doivent faire en sorte que l'identité numérique à haute assurance soit facile à obtenir et pertinente pour divers groupes cibles d'utilisateurs finaux et de fournisseurs de services.

Gestion des dossiers en tant que service (Case Management as a Service : (CmaaS)

L'intégration des services gouvernementaux dépend de la conception et du développement de solutions de gestion des dossiers en tant que produits et services composables qui peuvent être partagés entre les programmes, les secteurs verticaux et les niveaux de gouvernement. Gartner prévoit que d'ici 2024, les agences utilisant la gestion de cas composable mettront en œuvre de nouvelles fonctionnalités 80 % plus rapidement que leurs homologues. Les DSI doivent démontrer comment de meilleurs résultats, une meilleure collaboration ou l'intégration des programmes peuvent être atteints.

Applications gouvernementales composables

Les gouvernements peuvent réussir à se débarrasser des systèmes et des magasins de données hérités et cloisonnés en appliquant une architecture composable. L'amélioration et la modernisation continues peuvent être réalisées en adoptant une approche modulaire de l'architecture des applications et en exploitant les progrès rapides de l'automatisation et de l'apprentissage automatique.

Source : Gartner

Et vous ?

Trouvez-vous cette analyse de Gartner pertinente ?
Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Loi numérique : les administrations disposant d'au moins 50 fonctionnaires, devront mettre automatiquement en ligne différentes données publiques

Les dépenses mondiales en technologies de l'information vont augmenter de 6.2 % en 2021 d'après les prévisions de Gartner, la transformation numérique ayant atténué l'effet négatif de la COVID-19

Moins d'Américains pensent que les grandes entreprises technologiques devraient être davantage réglementées, et une grande partie ne veut pas voir ces entreprises réguler par le gouvernement

Après l'apaisement des tensions avec la France, l'administration Trump menace désormais de représailles la Grande-Bretagne, si elle venait à appliquer sa taxe sur les grandes enseignes du numérique