Les entreprises et les développeurs continuent d'avoir massivement recours à des solutions open source,
d’après un rapport de la Fondation Linux qui s'intéresse aux raisons de cette adoption

Les technologies open source sont libres d'utilisation, ce qui les rend difficiles à évaluer en termes économiques. Alors que les raisons de contribuer au code open source ont été largement étudiées, les raisons de l'adoption de l'open source et la valeur de cette adoption ont reçu moins d'attention.

Le professeur Henry Chesbrough, un pionnier en matière d'innovation ouverte, a mené une enquête pour mesurer la valeur économique de l'open source, en analysant où et dans quelle mesure les entreprises bénéficient des avantages de l'adoption de l'open source. Regroupant les résultats de cette enquête, la Linux Foundation a publié un rapport qui examine les avantages économiques perçus des logiciels open source, notamment les économies de coûts, un développement plus rapide, des normes ouvertes et l'interopérabilité.


Le livre blanc discute des principaux résultats de l'enquête et de la valeur économique perçue des logiciels libres (OSS) pour ceux qui ont répondu à l'enquête. Notre échantillon penche vers les entreprises du Fortune 500. Les résultats montrent que l'open source est, en effet, précieux, non seulement en soi, mais aussi par rapport aux technologies alternatives que les entreprises pourraient utiliser à la place de l'open source. Pourtant, sa valeur perçue varie d'une entreprise à l'autre, et il est probable que ces différences découlent des pratiques employées par les entreprises qui utilisent les logiciels libres, en particulier si elles ont une vaste expérience de son utilisation et dans quelle mesure elles contribuent activement aux initiatives open source.
Pour mener à bien son enquête, le professeur Henry Chesbrough, professeur auxiliaire à l'UC Berkeley et auteur du rapport indique que des PDG et CTO/CIO des entreprises Fortune 500 ont été interrogés : « La réponse à notre enquête montre que 38% de nos 431 répondants occupaient ces fonctions. Dans d'autres cas, cependant, il est probable que la première personne de notre échantillon ait transmis l'enquête à une autre personne de l'organisation, les membres des départements R&D et Business/Marketing étant les répondants les plus fréquents ».

L'échantillon cible était également les organisations Fortune 500 : « La réponse à la question 3 montre que cela s'est produit souvent, mais pas toujours. Près de la moitié (43%) des réponses provenaient d'organisations dont les revenus dépassaient 1 milliard de dollars, mais la majorité des réponses provenaient d'organisations dont les revenus étaient inférieurs à 1 milliard de dollars. En 2022, figurer dans le Fortune 500 revenait à disposer de revenus supérieurs à 6 milliards de dollars, nos réponses incluaient donc clairement des organisations qui n'entraient pas dans cette catégorie ».

Nom : un.png
Affichages : 2213
Taille : 4,6 Ko

De nombreuses organisations de l'échantillon travaillent avec l'OSS depuis plus de 20 ans. Cependant, un nombre important n'ont commencé à travailler avec l'OSS qu'au cours des cinq dernières années. L'échantillon comprenait donc des entreprises dont l'expérience avec les logiciels libres variait considérablement. Cette variation explique probablement certaines des différences dans la valeur perçue des logiciels libres au sein de l'échantillon : « dans une question de suivi (question 14), 19% des répondants avaient institué un bureau de programme open source (OSPO) pour aider à coordonner l'utilisation de l'OSS et la conformité aux paramètres de licence OSS, tandis que 81 % n'avaient pas créé d'OSPO ».

Le professeur Henry Chesbrough a souligné que si le coût est un avantage significatif perçu de l'open source, tout le monde ne le trouve pas moins cher. Pourtant, même ceux qui estiment que « l'open source coûte plus cher » affirment que les avantages de l'open source l'emportent sur les coûts. Le principal avantage ? La disponibilité. En d'autres termes : vitesse de développement.

Dans les nouvelles données d'enquête de la Linux Foundation sur la valeur économique de l'open source, la baisse des coûts associés à l'open source ressort comme le principal moteur de l'adoption de l'open source :

Nom : deux.png
Affichages : 847
Taille : 31,4 Ko

Le coût n'est pas le seul avantage, bien sûr. La vitesse de développement et l'indépendance relative vis-à-vis des éditeurs de logiciels se distinguent également. Mais le coût est le principal avantage cité par les entreprises aujourd'hui pour leur adoption de l'open source.

Malgré certains problèmes évoqués comme la sécurité (qui s'améliore grâce à des fournisseurs comme Chainguard et à des consortiums industriels comme l'Open Source Security Foundation) et malgré les coûts de l'open source, même ceux qui pensent que l'open source est plus cher que les alternatives propriétaires disent que ses avantages l'emportent sur ces coûts. Chesbrough, lors de la réalisation de l'enquête pour la Fondation Linux, a posé des questions sur cette découverte apparemment contre-intuitive. « Si vous pensez que [l'open source est] plus cher, pourquoi l'utilisez-vous encore ? » a-t-il demandé à un répondant. Sa réponse ? « Le code est disponible ». Ce qui signifie : « Si nous devions construire le code nous-mêmes, cela prendrait un certain temps. C'est peut-être moins cher pour nous de le faire, mais nos développeurs ne sont pas simplement assis à ne rien faire, et ce code est maintenant disponible ».

Pour ce répondant et d'autres comme lui, l'open source est peut-être plus cher, mais il offre toujours un avantage de temps. Le temps, pour la plupart des entreprises et la plupart des développeurs, est beaucoup plus important que le coût, car pour chaque heure qu'un développeur se concentre sur le gros travail indifférencié de réécriture de code qui duplique les fonctionnalités open source, il n'innove pas.

Selon les données de l'enquête, les entreprises s'attendent à ce que les avantages de l'utilisation de l'open source augmentent par rapport à leurs coûts. Seulement 16% pensent que les coûts augmentent plus rapidement que les bénéfices. Également intéressant, mais pas surprenant, plus les entreprises utilisent et contribuent à l'open source, plus elles sont susceptibles de découvrir des avantages et de voir leur chemin au-delà des coûts. Comme l'a dit Chesbrough, « vous apprenez plus avec des années d'expérience, et vous améliorez la gestion des coûts ». Il a poursuivi en disant : « Mais aussi, vous devenez probablement un peu plus stratégique dans la façon dont vous l'utilisez pour diriger et façonner l'espace dans lequel vous êtes en compétition ».

Cela signifie que nous verrons probablement les entreprises devenir beaucoup plus stratégiques au fil du temps, car elles passeront de simples utilisateurs du logiciel à des cocréateurs de celui-ci.

Réponses principales

Nous avons donné aux répondants plusieurs invites à la question sur les avantages possibles de l'utilisation des logiciels libres et une échelle de cinq points pour évaluer chaque avantage possible. Si nous limitons notre attention aux deux meilleures notes (avantages élevés et avantages très élevés), les avantages les mieux notés par ordre de classement étaient :
  • Économies de coûts
  • Vitesse de développement plus rapide
  • Normes ouvertes et interopérabilité

Les répondants ont également reçu plusieurs invites à la question des coûts possibles de l'utilisation des logiciels libres et une échelle de cinq points pour classer chacun coût éventuel. En restreignant l'attention aux deux notes les plus élevées (coûts élevés et coûts très élevés), les coûts perçus les plus élevés de l'utilisation des logiciels libres étaient :
  • Lacunes de sécurité
  • Coûts d'assistance cachés
  • Réduire les incertitudes juridiques concernant les licences

Après avoir interrogé les répondants à la fois sur les avantages perçus des logiciels libres et sur les coûts perçus, nous leur avons demandé d'évaluer les rapports avantages-coûts des logiciels libres dans leur organisation. Près des deux tiers d'entre eux ont déclaré que les avantages dépassaient les coûts, et seulement un cinquième ont déclaré que les coûts perçus dépassaient les avantages.

Nous avons ensuite demandé comment le rapport avantages-coûts évolue dans leur organisation. Environ la moitié des répondants ont indiqué que le ratio s'était amélioré au cours des cinq dernières années. Seulement 16% ont signalé une baisse du rapport avantages-coûts au cours de cette période.

Pour la prochaine série de résultats, nous avons demandé aux répondants d'identifier un nouveau produit ou service récent et d'utiliser ce projet pour répondre aux questions sur les alternatives possibles à l'utilisation du logiciel libre dans le projet. Cette question a exigé beaucoup de connaissances de la part de nos répondants, et nous avons donc reçu beaucoup moins de réponses à cette question et aux questions suivantes. Le nombre de lignes de code dans le projet choisi variait considérablement selon nos répondants, allant de projets plutôt petits avec moins de 1 000 lignes de code à des projets massifs avec plus de 160 000 lignes de code.
Conclusion

Le logiciel open source (OSS) a parcouru un long chemin depuis ses racines dans la communauté des hackers. Aujourd'hui, c'est une ressource précieuse pour les organisations de toutes tailles, qu'il s'agisse de startups, de PME ou d'organisations du Fortune 500. Il y a plusieurs coûts à prendre en compte dans la décision d'utiliser l'OSS, des coûts d'installation et de support aux exigences de conformité des licences et aux failles de sécurité potentielles. Cependant, les résultats de cette enquête sont assez cohérents avec ceux d'une enquête antérieure (Nagle, 2019 ; Commission européenne, 2021), qui montre que les avantages perçus de l'utilisation des logiciels libres dépassent largement ces coûts pour la grande majorité des organisations qui utilisent les logiciels libres.

L'OSS offre plusieurs avantages perçus importants, notamment un coût de développement de code logiciel plus faible, un déploiement plus rapide du code et la liberté qui découle de l'adhésion à des normes techniques largement partagées. Comme indiqué ci-dessus, certaines organisations apprennent également à utiliser les logiciels libres de manière stratégique, pour façonner l'environnement de l'organisation de manière plus favorable à cette organisation. Il est également probable qu'une plus grande expérience de l'utilisation du logiciel libre renforcera encore ces avantages. Cela signifie que les organisations qui n'ont pas encore adopté l'OSS doivent regarder au-delà des coûts de démarrage initiaux associés à l'adoption vers une perspective à plus long terme dans laquelle l'organisation apprend à tirer plus efficacement parti de l'OSS. En effet, certaines organisations adoptent l'OSS même lorsque ses coûts semblent être plus élevés que les alternatives en raison des améliorations de la vitesse de création et de déploiement du code.

Une dernière réflexion pour les organisations qui n'ont pas encore adopté l'OSS, qui nous vient de la Fondation Linux, est de se rappeler l'une des idées des tout premiers jours de l'OSS : il est payant d'être plus ouvert.

Citation Envoyé par Fondation Linux
Le logiciel est une technologie dont l'importance ne cesse d'augmenter au fil du temps. L'ouverture de son processus de développement de cette technologie fondamentale dans votre organisation peut mobiliser les contributions volontaires de nombreux autres développeurs talentueux et créatifs. Il est important de libérer cette diversité cognitive en votre nom. Il y a une valeur d'option à recruter ces contributeurs externes, où vous ne pouvez pas savoir à l'avance ce qu'ils apporteront, mais il y a de bonnes raisons d'attendre des contributions très positives, bien au-delà de ce que vos ressources logicielles internes auraient probablement généré. L'adoption de l'OSS peut vous permettre d'embrasser un avenir plus dynamique, surprenant et passionnant.
Source : Rapport

Et vous ?

Que pensez-vous de ce rapport ? Le trouvez-vous objectif ?
Quel rapport a votre entreprise avec l'open source ?
Que rapport avez-vous à l'open source ?
Vous retrouvez-vous, ou votre entreprise, dans les réponses du panel ? Lesquelles entre autres ?