L'adoption du cloud hybride par les moyennes entreprises a augmenté de 11 % en 2022. Le secteur de la santé est celui qui a enregistré la plus grande hausse avec 19 % d'entreprises supplémentaires

Une nouvelle étude de Node4 sur les priorités informatiques des entreprises de taille moyenne au Royaume-Uni montre que l'adoption du cloud hybride a augmenté de 11 % depuis l'année dernière.

Les pressions inflationnistes ont conduit à un réexamen des modèles d'adoption du cloud et au désir d'accéder à des coûts plus prévisibles et plus stables, ainsi qu'à un plus grand choix de modèles de tarification. Le cloud hybride est considéré comme une option viable à long terme, et potentiellement plus flexible, qui combine les meilleurs aspects du cloud public et privé.

Le secteur de la santé est celui qui a le plus adopté le cloud hybride au cours des 12 derniers mois, avec 19 % d'entreprises supplémentaires ayant adopté cette stratégie. En revanche, les entreprises de vente au détail en ligne sont les plus susceptibles de réduire leurs investissements dans le cloud public au cours de l'année 2023.

Nom : Cloud-computing-600x400.jpg
Affichages : 454
Taille : 38,8 Ko

Paul Bryce, directeur général de Node4, déclare : "L'investissement dans le cloud public, privé et hybride - ainsi que dans les services gérés et de colocation - a été essentiel pour faciliter le passage au travail à distance pendant la pandémie. Et les entreprises qui étaient plus avancées dans leur processus de transformation du cloud lorsque le COVID a frappé, ont mieux résisté. Il en va de même cette année ; celles dont les stratégies de transformation du cloud sont plus matures, comme celles qui ont ouvert la voie avec des modèles de consommation de cloud hybride, pourraient être mieux placées pour faire face aux incertitudes entourant la hausse des coûts du carburant, de l'énergie, des biens et des services."

L'étude suggère également qu'au cours des 12 derniers mois, les entreprises de taille moyenne ont redéfini les priorités d'une série d'autres plans d'investissement informatique pour faire face aux défis posés par l'augmentation du coût des affaires et l'adaptation au travail hybride à long terme. Par exemple, l'année dernière, les personnes interrogées ont déclaré que la fourniture d'un accès à des outils et des services supplémentaires était leur principal moteur d'investissement dans l'infrastructure informatique, mais cette année, la productivité et la sécurité sont à égalité en première place.

Les résultats montrent également que les entreprises sont conscientes qu'une main-d'œuvre hybride représentera un défi encore plus grand en matière de sécurité cette année. Ainsi, les vulnérabilités résultant de la rapidité avec laquelle le travail à distance a été introduit pendant la pandémie doivent maintenant être traitées comme une priorité essentielle.

"Beaucoup d'entreprises de taille moyenne essaieront d'améliorer leur productivité grâce aux outils et services supplémentaires qu'elles ont fournis pour permettre le travail à domicile pendant la pandémie", ajoute Bryce. "Cela permettra de s'assurer que le travail hybride n'entrave pas les objectifs de croissance à long terme ou la productivité à court terme - ce qui, étant donné les pressions financières auxquelles les entreprises sont confrontées actuellement, n'a jamais été aussi important."

Source : Node4

Et vous ?

Que pensez-vous de cette hausse de l'adoption du cloud hybride par les entreprises de taille moyenne ?
Pensez-vous que cette hausse se poursuivra pour l'année 2023 malgré l'inflation ?

Voir aussi :

L'adoption du cloud public s'accélère, avec 63 % d'utilisateurs intensifs
36 % des organisations dans le monde utilisent désormais le multicloud comme modèle principal
Le marché du cloud progresse de 29 % au deuxième trimestre 2022, malgré de forts vents contraires liés aux taux de change