IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Développement 2D, 3D et Jeux Discussion :

Après avoir essayé le Vision Pro d'Apple, Mark Zuckerberg déclare que le Quest 3 « est le meilleur produit »


Sujet :

Développement 2D, 3D et Jeux

  1. #21
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par Fagus Voir le message
    De rien, je crois que j'utiliserais le même qualificatif pour moi-même. Certes, je fais des choses plus originales sous ubuntu qu'installer libre office et firefox, mais ça ne m'est jamais arrivé de me passer de la console pour écrire des choses bizarres. Derniers exemple : la dernière update de LTS m'a perturbé mon menu grub (comme à chaque fois) et divers trucs qui marchaient ne marchent plus ; j'ai voulu installer TestDisk pour récupérer un fichier depuis les dépôts officiels : non seulement l'install a raté, mais en plus apt n'arrive pas à enlever les fichiers, et en plus apt renvoie une erreur à chaque nouvelle exécution d'apt (super). J'ai voulu installer un jeu sous wine : sous les 2 plus grands logiciels pour faciliter l'usage de wine, le script d'install a foiré et j'ai fini à la main ; etc.
    Mon avis c'est qu'une linux grand public c'est aussi facile à utiliser pour un usage très superficiel que windows ou mac, mais dès qu'on commence à bidouiller, soit j'ai la poisse, soit c'est pas super simple (j'ai beaucoup plus l'habitude de la bidouille sous windows aussi faut dire). Bon, je dis ça, sous windows j'ai lancé la mise à jour de pip tout à l'heure, ça a planté et a laissé une install non fonctionnelle (réparé en ligne de commande aussi). Je dois avoir la poisse en fait
    je suis maso linux c'est aussi pour la musique donc kernel basse latence mais c'est un besoin spécifique
    ceci dit que ce soit sous macos, win ou linux, la mao c'est pas de la tarte
    là je suis passé au reseau audio IP meme sous win ou macos c'est hard mais j'y suis arrivé
    linux une fois installe on a la paix
    Windows jamais
    demain j'attends un petit notebook lenovo sous AMD
    je lui mets direct ubuntu studio je vire win11
    si ca ne tenait qu'a moi je n'aurais que du Linux et macosX
    mais les collegues sans leur excel word c'est la panique :/

  2. #22
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par PascalC2017 Voir le message
    je suis maso linux c'est aussi pour la musique donc kernel basse latence mais c'est un besoin spécifique
    ceci dit que ce soit sous macos, win ou linux, la mao c'est pas de la tarte
    Juste un aparté hors sujet :

    Etrangement, j'ai abandonné l'idée Linux en MAO (J'ai attendu des années le midi sur Ardour et le manque de soft était cruel). Pour la latence, je trouvais que MAc OS faisait bien (Windows le fait bien mais pas en USB en tout cas). Je trouve qu'en MAO, macOS à l'avantage de proposer, nativement, une faible latence relativement correcte, les agrégats de cartes son et pour le hardware midi, c'est simplement incroyable la partie midi de "Midi et Audio configuration" où il est possible de nommer et d'organiser ses interfaces midi et instruments, si on change d'interface, on ne doit rien modifier aux projets des DAW pourvu que l'on ait utilisé le nom que l'on a donné aux Hardwares et avec mes presque 30 synthés hardware, c'est simplement très appréciable. Il ne faut pas oublie que ce sont les ex-ingénieurs de chez Opcode qui ont fait la couche Audio et Midi Core. Mais peu de musiciens qui passent à macOS utilisent ces fonctions réellement efficaces.

    Pour Linux, je n'étais pas à l'aise avec Jackd, qui à l'époque nécessitait de quasiment tout reconfigurer aux changements de matos (même déplacer un port USB ou allumer le matériel dans un autre ordre changeait tout, mais c'était avant 2008), Jackctl et autres ne m'avaient pas laissés de très bons souvenirs.

    J'avais surtout utilisé Studio 64 (Ubuntu Studio n'était pas aussi bien à cette époque). Je ne repasserai plus sous Linux en MAO, car il y a surtout une question de soft, Logic et Cubase n'y sont pas disponibles et j'ai tous mes plugins pour Mac à présent.

    Sous Windows (je me suis arrêté à XP) j'avais beaucoup de problèmes de synchro midi/audio, ce qui m'a fait passer à Linux et puis Mac.

    Cela dit, j'utilise toujours Linux, je suis même administrateur système Linux dans ma vie professionnelle principale, qui a beaucoup de qualités, mais l'audio m'avait fortement déçu et je n'ai plus le temps d'expérimenter de nouvelles solutions.

  3. #23
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    je crois que c'est ce que j'ai lu de plus beau sur Linux et l'audio et merci pour ce message.
    macos demeure le système roi pour la musique c'est incontestable et je tape ces mots depuis un mac book air M1 qui a logic proX et protools, dont la dernière version vient à peine d’arriver a 21H30.

    Linux audio a beaucoup changé depuis studio 64 qui était une belle tentative
    n'oublions pas l'implication de l'IRCAM non plus.

    désormais en natif Linux il y a reaper, bitwig studio par des anciens de Live, Harrison Mixbus 32C, la cie qui a créé parmi les plus grandes consoles du monde et qui vient d’être rachetée par SSL audio. Pour les conversions de sessions de protools à Linux, il y a AA translator, qui fonctionne totalement grâce à WINE.

    mon système comprend plusieurs interfaces : en plug and play SSL bigsix, O1V96i.
    et en bossant un peu, les drivers pour les interfaces parmi les meilleures du monde, de MERGING (HAPI MK2 et ANUBIS que je possède)
    je serai bientôt en mesure de connecter je pense un mac et un pc sous Linux, en réseau audio via IP. (latence 0,33 millisecondes, 100 metres de cable ethernet possibles et interfaces utilisées dans les opéras et orchestres symphoniques et baroques... 32 I 34 Out ou l'inverse, c'est si dément que je me mélange les pinceaux)

    enfin pour les jeux, avec steam et proton, c'est "comme à la maison"
    sans oublier Da vinci Resolve de blackmagic en natif aussi.

    ne pas oublier que la console de STEAM est basée sur Arch...
    https://store.steampowered.com/steamdeck

    voila
    think different
    be different

    Le jour où Apple sortira des sortes de google glasses ou de Rayban à la Meta, pour piloter tout ça y compris des synthés virtuels (en 3D avec les mains) et en ATMOS je serai parmi les premiers à foncer. mais pour ça, faut un Jobs. Pour l'heure, c'est pas assez fou, pas assez dingue, pas assez étudié, pas élégant.
    Dernière modification par Invité ; 09/06/2023 à 08h51.

  4. #24
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par PascalC2017 Voir le message

    désormais en natif Linux il y a reaper, bitwig studio par des anciens de Live, Harrison Mixbus 32C, la cie qui a créé parmi les plus grandes consoles du monde et qui vient d’être rachetée par SSL audio. Pour les conversions de sessions de protools à Linux, il y a AA translator, qui fonctionne totalement grâce à WINE.
    En effet, il y a eu ces softs depuis, que j'ai essayé. Il n'est pas exclus que l'un d'entre eux me fasse oublier Cubase et Logic et de là, passer à Linux sera plus évident. Reaper est vraiment très bien, mais n'avait pas la puissance d'édition midi de ceux que j'utilise (ça a surement évolué). Pour Harrison, j'ai trouvé la gestion midi un peu pauvre et bitwig, j'ai utilisé la version "gratuite" livrée avec une Focusrite, qui ne proposait que quelques pistes.

    Je n'ai jamais essayé l'audio over ethernet, c'est tout petit chez moi ;-) Et je ne fais, dans ma vie professionnelle complémentaire, que de l'illustration sonore et des enregistrements de petites sections. Tout ce que je fais tient toujours dans 20m2

    Pour en revenir aux lunettes, c'est la possibilité d'immersion que je trouve intéressante et d'après les avis trouvés à gauche et à droite de ceux qui ont pu tester, elles sont suffisamment confortables pour se faire oublier. Je vois ça un peu comme acheter une installation hifi un peu haut de gamme (mais là on arrive vite aux dizaines de milliers d'euro). Le reste, le jeu, m’intéresse moins, je ne suis pas gamer.

  5. #25
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ehma Voir le message
    En effet, il y a eu ces softs depuis, que j'ai essayé. Il n'est pas exclus que l'un d'entre eux me fasse oublier Cubase et Logic et de là, passer à Linux sera plus évident. Reaper est vraiment très bien, mais n'avait pas la puissance d'édition midi de ceux que j'utilise (ça a surement évolué). Pour Harrison, j'ai trouvé la gestion midi un peu pauvre et bitwig, j'ai utilisé la version "gratuite" livrée avec une Focusrite, qui ne proposait que quelques pistes.

    Je n'ai jamais essayé l'audio over ethernet, c'est tout petit chez moi ;-) Et je ne fais, dans ma vie professionnelle complémentaire, que de l'illustration sonore et des enregistrements de petites sections. Tout ce que je fais tient toujours dans 20m2

    Pour en revenir aux lunettes, c'est la possibilité d'immersion que je trouve intéressante et d'après les avis trouvés à gauche et à droite de ceux qui ont pu tester, elles sont suffisamment confortables pour se faire oublier. Je vois ça un peu comme acheter une installation hifi un peu haut de gamme (mais là on arrive vite aux dizaines de milliers d'euro). Le reste, le jeu, m’intéresse moins, je ne suis pas gamer.
    c'est vrai qu'ils se sont surpassés coté design et discrétion chez Apple cette année
    il faut dire qu’ils avaient de belles sources d'inspiration. Plus besoin de Ive.
    https://www.decathlon.fr/p/masque-ea...8613126&c=BLEU

  6. #26
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    422
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 422
    Points : 7 908
    Points
    7 908
    Par défaut Apple aurait revu à la baisse les prévisions de production du casque de réalité mixte Vision Pro de 3 499 $
    Apple aurait revu à la baisse les prévisions de production de son casque de réalité mixte Vision Pro de 3 499 $
    en raison de la complexité de l'appareil et de problèmes de production

    Apple aurait été contraint de réduire considérablement les prévisions de production de son casque de réalité mixte Vision Pro. La rumeur indique que la complexité de la conception du casque et les difficultés de production sont à l'origine de la réduction des objectifs. Dans le même temps, des personnes au fait des projets d'Apple rapportent que les plans pour une version plus abordable de l'appareil ont dû être repoussés. Certains critiques affirment que le casque d'Apple n'est pas si révolutionnaire, coûte trop cher et risque de faire un flop. Ils pensent en outre qu'Apple ne résoudra pas certains problèmes critiques des casques tels que le poids et l'autonomie de la batterie.

    Le casque de réalité mixte d'Apple a été dévoilé le mois dernier après environ sept ans de développement et présenté comme le lancement de produit le plus important depuis l'iPhone. Le Vision Pro d'Apple semble présenter des capacités "exceptionnelles" qui n'ont rien à envier aux autres casques de réalité virtuelle, mais il y a un problème : son prix. Il coûte 3 499 dollars, ce qui a fait reculer de nombreux acheteurs curieux. « Il était pourtant prometteur, mais son prix n'en vaut pas la peine pour l'instant », peut-on lire dans les commentaires sur le nouvel appareil. En plus du prix élevé, Apple serait confronté à d'autres problèmes qui modifient ses plans initiaux.

    Il a été annoncé précédemment qu'Apple s'était fixé pour objectif de vendre 1 million d'unités en 2024. Cependant, un nouveau rapport du Financial Times révèle que l'entreprise ne sera pas en mesure de respecter les prévisions initiales. Précédemment, Apple a indiqué que le casque ne serait pas commercialisé avant le début de l'année prochaine, ce qui représente un délai assez long par rapport à son lancement le 5 juin. Selon les analystes, cette décision de l'entreprise semble être beaucoup plus liée à des problèmes de chaîne d'approvisionnement qu'à la nécessité de laisser aux développeurs le temps de créer des applications pour le Vision Pro.


    En outre, Apple aurait demandé à Luxshare, le fabricant contractuel chinois qui assemblera initialement le Vision Pro, de produire moins de 400 000 unités en 2024. Il s'agirait d'une baisse par rapport à l'objectif de vente interne initial d'un million d'unités. Plusieurs sources industrielles ont déclaré que Luxshare était actuellement le seul assembleur de l'appareil pour Apple. Par ailleurs, deux fournisseurs exclusifs de certains composants du Vision Pro, basés en Chine, ont déclaré qu'Apple ne leur demandait que 130 000 à 150 000 unités pour la première année. Les analystes indiquent que ces informations peuvent être analysées de différentes manières.

    Par exemple, ils pensent que ces prévisions de faibles volumes reflètent le manque de confiance d'Apple dans sa capacité à augmenter la production, après des années de non-respect des délais de lancement de l'appareil. Selon le rapport, l'un des principaux obstacles à surmonter est la fabrication des écrans élégants de l'appareil. Ils se composent de deux écrans micro-OLED - un par œil - et d'une lentille "lenticulaire" incurvée orientée vers l'extérieur. Les deux écrans intérieurs offrent une résolution supérieure à tout ce qui existe actuellement sur le marché, tandis que la lentille extérieure projette les yeux du porteur du casque vers le monde extérieur.

    Selon des personnes interrogées dans le cadre du rapport, les écrans micro-OLED des prototypes de la démonstration de juin ont été fournis par Sony et le fabricant de puces TSMC. Les écrans sont le composant le plus cher du Vision Pro et selon les personnes interrogées par le rapport, Apple n'est pas satisfait de la productivité de ses fournisseurs, notamment en ce qui concerne le rendement des micro-OLED exempts de défauts. « Il s'agit en grande partie de problèmes de croissance normaux. Il s'agit de l'appareil grand public le plus complexe jamais fabriqué », a déclaré Jay Goldberg, fondateur du cabinet de conseil en technologie D/D Advisors.

    Le Vision Pro introduit une interface utilisateur entièrement tridimensionnelle contrôlée par les yeux, les mains et la voix de l'utilisateur. Doté de visionOS, le premier système d'exploitation spatial au monde, le Vision Pro permet aux utilisateurs d'interagir avec le contenu numérique comme s'il était physiquement présent dans leur espace. Le Vision Pro intègre en outre EyeSight, qui aide les utilisateurs à rester en contact avec leur entourage. Lorsque l'utilisateur est totalement immergé dans la réalité virtuelle, le système affiche les lentilles en noir. Lorsqu'il est en réalité mixte, et qu'il voit donc l'environnement réel, une représentation des yeux apparaît.

    Par ailleurs, les sources au fait des plans d'Apple rapportent que l'entreprise travaille déjà sur la prochaine génération de son casque, y compris une version plus abordable qui devrait plaire davantage aux consommateurs du marché de masse.*Apple travaillerait avec les fabricants d'écrans coréens Samsung et LG sur cette deuxième génération du casque. Pour réduire le prix, Apple aurait envisagé d'utiliser d'autres écrans, y compris la mini-LED, mais deux personnes ont déclaré qu'Apple insistait sur l'utilisation du micro-OLED même pour le casque non Pro, même si tous les fournisseurs n'avaient pas réussi à répondre à ses attentes jusqu'à présent.

    Auparavant, Apple s'appuyait sur des fournisseurs taïwanais comme Foxconn pour l'aider à développer les premières générations de ses nouvelles lignes de produits. Mais cette fois-ci, la société a fait appel au sous-traitant électronique chinois Luxshare comme principal assembleur, avec six autres entreprises de Chine continentale, pour son casque Vision Pro. Outre Luxshare, un rapport du South China Morning Post indique que les autres fournisseurs comprennent Cowell E Holdings et Shenzhen Desay Battery Technology, qui fournissent des batteries au lithium et des systèmes de gestion de l'énergie, ainsi que le fabricant de composants audio Goertek.

    La réduction des prévisions pour 2024 aurait déçu Luxshare, qui a augmenté sa capacité pour pouvoir construire près de 18 millions d'unités par an dans les années à venir. En outre, les analystes ont déclaré que l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement des casques en Asie n'était pas vraiment stimulée par le Vision Pro. « Apple n'a pas fabriqué un produit meilleur que ce que l'industrie avait imaginé […] et la confiance des fabricants n'est pas élevée », a déclaré Eddie Han, analyste chez Isaiah Research, basé à Taïwan.*Malgré ces revers, Canalys pense que le casque d'Apple dépassera les 20 millions d'utilisateurs dans les cinq ans suivant le lancement.

    « Étant donné le nombre limité de pièces produites, le téléphone s'envolera des rayons, précommandé par les fans fidèles d'Apple et les utilisateurs fortunés aux États-Unis », a déclaré Jason Low, analyste chez Canalys. Selon ses prévisions, Apple devrait produire 350 000 unités l'année prochaine, puis 12,6 millions d'unités cinq ans plus tard. Lors de la présentation du casque en juin, la société américaine d'investissement Wedbush prévoyait qu'Apple expédierait environ 150 000 unités la première année, tandis que Morgan Stanley estimait les ventes à 850 000 et que Goldman Sachs pensait qu'elles pourraient atteindre 5 millions en 2024.

    À titre de comparaison, Apple a vendu 1,4 million d'iPhone au cours de sa première année de commercialisation. Le fabricant de l'iPhone n'a pas commenté la rumeur sur la baisse des provisions de production ni celle sur les problèmes liés à la conception du Vision Pro. Goldberg a déclaré que le prix plus élevé que prévu de 3 500 dollars impliquait déjà qu'Apple avait intégré le coût des inefficacités de production, sachant que les rendements de fabrication étaient particulièrement faibles par rapport aux produits matures de son portefeuille. La valeur boursière d'Apple a dépassé les 3 000 milliards de dollars vendredi, trois semaines après l'annonce du casque.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du casque Vision Pro d'Apple ? S'agit-il d'un produit révolutionnaire ?
    Que pensez-vous des rumeurs selon lesquelles Apple a revu à la baisse ses prévisions de production ?
    Selon vous, les prévisions de vente d'Apple sont-elles réalistes ? Que pensez-vous du prix du casque d'Apple ?
    Selon vous, le Vision Pro va-t-il faire un flop ? Êtes-vous prêt à débourser 3 500 $ pour vous procurer ce casque ? Pourquoi ?

    Voir aussi

    Le Vision Pro d'Apple n'est pas le casque AR auquel vous vous attendiez, mais c'est l'avenir... pour les riches. Vendu à partir de 3 499 $, il coûte trois fois plus que le casque le plus cher de Meta

    Les fans d'Apple ont poussé des grognements et des soupirs de mécontentement à l'annonce du prix exorbitant du Vision Pro, le casque de réalité augmentée à 3 499 $ d'Apple

    Apple vaut désormais 3 000 milliards de dollars, ce qui en fait la seule entreprise à avoir atteint ce seuil en profitant d'une hausse des actions des grandes entreprises technologiques

  7. #27
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    .
    Inscrit en
    Octobre 2019
    Messages
    1 344
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 41
    Localisation : France, Aube (Champagne Ardenne)

    Informations professionnelles :
    Activité : .
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2019
    Messages : 1 344
    Points : 5 354
    Points
    5 354
    Par défaut
    tout est dans le titre: 3 499 $

    a ce prix ca va intéresser les influenceurs/youtubeurs et quelques industriel pour quelque métiers de niches mais c'est tous. Très peu de particulier vont acheter ce truc.

  8. #28
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 732
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 732
    Points : 5 620
    Points
    5 620
    Par défaut
    Ne dit-on pas que "les arbres ne poussent pas jusqu'au ciel"?

    Tout a une limite dans ce bas monde, même le niveau de connerie de certains "con-sommateurs". Orthographier en 2 mots distincts le terme "consommateur" a ici un sens profond

    Les commerciaux de Apple ont depuis longtemps pris l'habitude de survendre des appareils fabriqués à vil prix dans les usines chinoises à bas coûts (qui sont d'ailleurs toujours trop chères puisque l'on y fait travailler des étudiants parce que le salaire du vrai travailleur chinois est encore considéré comme trop élevé) à des gogos qui achètent à n'importe quel prix, n'importe quoi du moment qu'il y a dessus un logo de pomme.

    Et bien même les gogos ont fini par se rendre compte qu'ils étaient des... gogos!

  9. #29
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    422
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 422
    Points : 7 908
    Points
    7 908
    Par défaut Apple prévoit un lancement lent pour le Vision Pro et les clients devront prendre rendez-vous pour l'acheter
    Apple prévoit un lancement lent pour le Vision Pro et les clients devront prendre rendez-vous en magasin pour acheter le casque de réalité mixte de 3 500 $
    l'entreprise fait face à plusieurs défis

    Le casque de réalité mixte Vision Pro d'Apple connaît des débuts difficiles. L'entreprise fait face à des difficultés de fabrication, à des coûts élevés et à des efforts considérables visant à créer un attrait pour l'appareil qui reste pour l'essentiel un produit de niche. Le casque coûte 3 500 $ et l'entreprise aurait constaté que certaines personnes ont du mal à le porter en pendant une longue durée. Pour résoudre ses problèmes, Apple prévoit un lancement lent et demandera dans un premier temps aux clients de prendre rendez-vous dans un magasin pour acheter le Vision Pro. Ainsi le casque sera ajusté correctement et les clients pourront apprendre à l'utiliser au moment de l'achat.

    Le Vision Pro, le casque de réalité mixte d'Apple, a été dévoilé le mois passé après environ sept ans de développement et présenté comme le lancement de produit le plus important depuis l'iPhone. Le Vision Pro d'Apple semble présenter des capacités "exceptionnelles" qui n'ont rien à envier aux autres casques de réalité virtuelle, mais il y a un problème : son prix. Il coûte 3 499 $, ce qui a fait reculer de nombreux acheteurs curieux. « Il était pourtant prometteur, mais son prix n'en vaut pas la peine pour l'instant », lit-on dans les commentaires sur l'appareil. En plus du prix élevé, Apple serait confronté à d'autres problèmes qui modifient ses plans initiaux.

    L'un des changements principaux concernerait la disponibilité initiale du produit. Selon un récent rapport de Bloomberg, Apple vendra l'appareil dans tous ses magasins aux États-Unis, mais l'entreprise devrait commencer à le déployer dans des zones plus importantes comme New York et Los Angeles au début de l'année prochaine. La société a déclaré qu'elle proposerait le casque dans d'autres pays à la fin de l'année 2024. Selon des personnes informées des plans d'Apple, l'entreprise envisagerait le Royaume-Uni et le Canada comme deux de ses premiers marchés internationaux, puis l'Asie et l'Europe peu après, bien qu'une décision définitive n'ait pas été prise.

    Nom : 1.png
Affichages : 989
Taille : 194,6 Ko

    Selon ces sources, les ingénieurs d'Apple travaillent à la commercialisation de l'appareil en France, en Allemagne, en Australie, en Chine, à Hong Kong, au Japon et en Corée du Sud. Apple devrait également vendre le Vision Pro par l'intermédiaire de sa boutique en ligne aux États-Unis début 2024, avant de l'étendre à d'autres pays. Apple n'a pas commenté ces rumeurs, mais elles reflètent la nature complexe et de niche de ce dispositif de réalité mixte. Les sources au fait des plans d'Apple ont en outre rapporté que la plupart des magasins ne disposeront que d'un ou deux appareils de démonstration en raison de l'offre limitée et du coût élevé des casques.

    De plus, selon la rumeur, Apple demandera aux acheteurs en magasin de prendre rendez-vous pour acheter le Vision Pro. Cette démarche s'inscrit dans la continuité de la stratégie utilisée par l'entreprise pour l'Apple Watch en 2015. La force motrice derrière cette démarche est de s'assurer que les clients repartent avec un produit qui leur convient. Le cas échéant, Apple demandera aux clients leur prescription visuelle pour l'insertion de lentilles via un portail en ligne. Les acheteurs en ligne seront également invités à télécharger les données de leur ordonnance et à utiliser l'application de balayage du visage pour déterminer la taille des accessoires.

    Selon les sources, le casque est conçu pour entourer la tête et empêcher la lumière d'entrer, et les nombreuses variables impliquées dans l'ajustement du masque - y compris les multiples sangles de tête, les joints d'étanchéité à la lumière de différentes tailles et les lentilles de prescription optionnelles - nécessitent une approche individualisée. Pour déterminer la bonne étanchéité à la lumière - c'est-à-dire le composant qui empêche la lumière de pénétrer dans le champ de vision du porteur - Apple développe une application iPhone qui scannera la tête d'une personne ainsi qu'une machine physique. L'application sera utilisée lors des achats en ligne.

    Le rapport indique qu'il s'agira du lancement le plus complexe d'Apple à ce jour et qu'il faudra régler la logistique délicate de la chaîne d'approvisionnement, former les vendeurs à l'installation de l'appareil et apprendre aux clients à s'en servir. C'est pourquoi la société ne prévoit pas de s'associer à des revendeurs tiers pour proposer le Vision Pro avant au moins 2025. Lors des tests de l'appareil, Apple aurait constaté que certaines personnes dont la taille et la tête sont plus petites auraient du mal à porter le casque pendant plus d'une demi-heure environ, durée pendant laquelle l'entreprise a laissé les journalistes tester le Vision Pro après son lancement.

    Selon le rapport, Apple a cherché à compenser ce problème en développant récemment une deuxième sangle qui se place sur le dessus de la tête de l'utilisateur. Mais le design de cet accessoire n'est pas encore finalisé. Apple aurait aussi étudié la manière dont le Vision Pro s'adapterait aux personnes portant des vêtements culturels, tels que le hijab. Consciente que certains clients ne portent pas de vêtements dotés de poches pouvant accueillir la batterie (le Vision Pro comprend une petite batterie externe d'une autonomie de deux heures), la société a envisagé de demander à des fabricants d'accessoires de créer des pochettes à porter sur l'épaule.

    D'autres accessoires pourraient être vendus pour protéger l'appareil. Apple aurait constaté que la face avant du casque pouvait être sujette aux rayures, mais il confiera probablement les protections d'écran à des fabricants tiers, comme elle le fait pour ses autres produits. Autre problème : la vitre avant se fissure si l'utilisateur se heurte à un mur ou à un objet. Pour éviter ce genre d'incident, Apple aurait prévu des alertes pour dissuader les utilisateurs de porter l'appareil lorsqu'ils marchent à certaines vitesses. Pour ceux qui se déplacent rapidement, en voiture ou en avion par exemple, Apple a mis au point un mode "voyage".

    Il y a quelques années, Apple prévoyait de vendre jusqu'à plusieurs millions d'unités de son casque de réalité mixte au cours de la première année, avant de revoir ses prévisions à la baisse et de se rapprocher d'un million d'unités. Avant sa présentation, Apple a réduit ce chiffre à environ 900 000 unités. Le Financial Times a rapporté la semaine dernière qu'Apple a encore réduit de plus moitié les prévisions de production en raison de la complexité du processus de fabrication de l'appareil. L'on parle désormais d'environ 400 000 unités. Selon le rapport, l'un des principaux obstacles qu'Apple doit surmonter est la fabrication des écrans élégants de l'appareil.

    En fait, le Vision Pro est doté de deux écrans micro-OLED 4K, d'une lentille "lenticulaire" incurvée orientée vers l'extérieur et de deux puces. Les deux écrans intérieurs offrent une résolution supérieure à tout ce qui existe actuellement sur le marché, tandis que la lentille extérieure projette les yeux du porteur du casque vers le monde extérieur. Les écrans micro-OLED des prototypes de la démonstration de juin auraient été fournis par Sony et le fabricant de puces taïwanais TSMC. Les écrans seraient le composant le plus cher du Vision Pro et selon les personnes interrogées dans le cadre du rapport, Apple n'est pas satisfait de la productivité de ses fournisseurs.

    Le Vision Pro introduit une interface utilisateur entièrement tridimensionnelle contrôlée par les yeux, les mains et la voix de l'utilisateur. Doté de visionOS, le premier système d'exploitation spatial au monde, le Vision Pro permet aux utilisateurs d'interagir avec le contenu numérique comme s'il était physiquement présent dans leur espace. Le Vision Pro intègre en outre EyeSight, qui aide les utilisateurs à rester en contact avec leur entourage. Lorsque l'utilisateur est totalement immergé dans la réalité virtuelle, le système affiche les lentilles en noir. Lorsqu'il est en réalité mixte, et qu'il voit donc l'environnement réel, une représentation des yeux apparaît.

    Par ailleurs, les sources au fait des plans d'Apple rapportent que l'entreprise travaille déjà sur la prochaine génération de son casque, y compris une version plus abordable qui devrait plaire davantage aux consommateurs du marché de masse. Apple travaillerait avec les fabricants d'écrans coréens Samsung et LG sur cette deuxième génération du casque. Pour réduire le prix, Apple aurait envisagé d'utiliser d'autres écrans, y compris la mini-LED, mais deux personnes ont déclaré qu'Apple insistait sur l'utilisation du micro-OLED même pour le casque non Pro, même si tous les fournisseurs n'avaient pas réussi à répondre à ses attentes jusqu'à présent.

    Le Vision Pro est le produit le plus important d'Apple depuis l'Apple Watch, mais son prix de 3 500 $, ses cas d'utilisation peu clairs, sa sélection limitée de contenus de réalité mixte et la nature naissante de la technologie signifient qu'il n'intéressera au départ qu'un petit groupe de passionnés. Apple travaille sur un modèle moins cher ainsi que sur une version Pro de deuxième génération qui pourrait sortir d'ici 2026. « Il s'agit en grande partie de problèmes de croissance normaux. Il s'agit de l'appareil grand public le plus complexe jamais fabriqué », a déclaré Jay Goldberg, fondateur du cabinet de conseil en technologie D/D Advisors.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi

    Apple aurait revu à la baisse les prévisions de production de son casque de réalité mixte Vision Pro de 3 499 $, en raison de la complexité de l'appareil et de problèmes de production

    Le Vision Pro d'Apple n'est pas le casque AR auquel vous vous attendiez, mais c'est l'avenir... pour les riches. Vendu à partir de 3 499 $, il coûte trois fois plus que le casque le plus cher de Meta

    Les fans d'Apple ont poussé des grognements et des soupirs de mécontentement à l'annonce du prix exorbitant du Vision Pro, le casque de réalité augmentée à 3 499 $ d'Apple

  10. #30
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 295
    Points : 194 638
    Points
    194 638
    Par défaut Apple Vision Pro : Apple demande aux développeurs de ne pas utiliser les termes AR, VR ou XR
    Apple Vision Pro : Apple demande aux développeurs de ne pas utiliser les termes AR, VR ou XR pour désigner leurs applications ciblant son casque
    mais plutôt « informatique spatiale »

    Apple a récemment publié des lignes directrices pour les développeurs qui souhaitent créer des applications pour son nouveau casque de réalité augmentée et virtuelle, le Vision Pro. Selon ces lignes directrices, les développeurs ne doivent pas utiliser les termes AR (réalité augmentée), VR (réalité virtuelle), XR (réalité étendue) ou MR (réalité mixte) pour désigner leurs applications, mais plutôt les appeler « applications d'informatique spatiale ».

    Avec la mise en vente du casque Vision Pro VR/AR d'Apple le 2 février, nous commençons à voir plus de détails sur les exigences de l'application. Par exemple, la société a publié des directives à l'intention des développeurs de visionOS qui envisagent de publier des applications et il y a une étrange mise en garde. Il serait préférable que les développeurs n'utilisent pas les termes AR et VR lorsqu'ils font référence aux applications Vision Pro, mais plutôt les appellent « applications d'informatique spatiale ».

    Citation Envoyé par Apple
    Suivez ces directives de style lorsque vous écrivez sur Apple Vision Pro et visionOS, y compris lorsque vous commercialisez votre application en dehors de l'App Store.
    • Apple Vision Pro : composez toujours Apple Vision Pro sous la forme de trois mots avec un A, un V et un P majuscules suivis de lettres minuscules. Ne divisez pas Apple Vision Pro sur deux lignes. N'utilisez pas l'article le/la (the) avant Apple Vision Pro. Les applications Apple Vision Pro sont disponibles sur l'App Store ou peuvent être téléchargées depuis l'App Store. Il est acceptable de dire Nom de l'application pour Apple Vision Pro lorsque votre promotion est axée sur les fonctionnalités et les avantages liés à Apple Vision Pro. Ne faites pas référence à Apple Vision Pro de manière générique comme un « casque ». L'expression « Apple Vision Pro » ne peut pas être incluse dans le nom de votre application, mais elle peut être incluse dans la description de votre application.
    • visionOS : visionOS commence par un v minuscule, même s'il s'agit du premier mot d'une phrase.
    • Informatique spatiale : faites référence à votre application en tant qu'application d'informatique spatiale. Ne décrivez pas votre expérience d'application comme étant de la réalité augmentée (AR), de la réalité virtuelle (VR), de la réalité étendue (XR) ou de la réalité mixte (MR).
    • App Store : saisissez toujours l’App Store avec un A majuscule et un S majuscule suivis de lettres minuscules. Reportez-vous uniquement à l'App Store, sauf si vous devez être plus précis ; dans ce cas, vous pouvez utiliser l'App Store pour Apple Vision Pro.

    Utilisez toujours les termes visionOS, Apple Vision Pro et App Store en anglais, même lorsqu'ils apparaissent dans un texte dans une langue autre que l'anglais. Ces termes ne doivent pas être traduits ou translittérés.
    Étant donné qu'il s'agira certainement d'applications AR et VR conçues pour un casque AR/VR, Apple pourrait vouloir différencier ses propres offres afin que les consommateurs ne confondent pas les applications destinées à d'autres casques VR/AR, notamment le Quest 3 de Meta, avec les siennes. Dans le même temps, Apple a largement utilisé ces termes pour décrire le casque, le PDG Tim Cook qualifiant Vision Pro de « plateforme AR entièrement nouvelle » lors de son lancement à la WWDC 2023.

    Dans le même document, Apple a demandé aux développeurs d'indiquer si leurs applications de AR/VR, pardon, d'informatique spatiale, contiennent des mouvements tels que des virages rapides ou des changements soudains de perspective de la caméra. De cette manière, la page produit affichera un badge pour avertir les utilisateurs. Le document décrit également l'utilisation d'étiquettes de confidentialité et de contrôleurs de jeu.

    Le spatial computing (informatique spaciale) est une approche informatique qui vise à comprendre et à interagir avec le monde réel en utilisant des données numériques en 3D et en temps réel. Cette technologie repose sur deux éléments que l’on connaît bien : la Réalité Augmentée et la Réalité Virtuelle. L’informatique spatiale utilise également des capteurs et des caméras pour détecter et comprendre l’environnement. L’objectif principal est de créer des expériences plus riches et plus immersives pour les utilisateurs en intégrant des objets virtuels dans le monde réel de manière cohérente.

    Apple a présenté Vision Pro en fanfare...

    Apple a dévoilé son Vision Pro en juin 2023. Fruit de sept années de développement, le Vision Pro se présente comme un casque léger et élégant, composé d’une pièce de verre laminé en trois dimensions qui s’adapte au visage, et d’un cadre en aluminium. Il intègre un ensemble de caméras et de capteurs avancés qui lui permettent de voir le monde clairement, de comprendre l’environnement et de détecter les gestes des mains. Il dispose également d’une paire d’écrans micro-OLED personnalisés qui offrent une résolution supérieure à celle d’une télévision 4K pour chaque œil, pour une meilleure clarté. Le son spatial est assuré par des haut-parleurs situés près des oreilles, qui se mêlent aux sons réels harmonieusement, selon Apple. Le casque est contrôlé par une couronne numérique qui permet d’accéder à la vue d’accueil et de régler le niveau d’immersion, et par un bouton supérieur qui permet de prendre des photos et des vidéos spatiales en 3D.

    « La création de notre premier ordinateur spatial a nécessité une invention dans presque toutes les facettes du système », a déclaré Mike Rockwell, vice-président du groupe de développement technologique d'Apple. « Grâce à une intégration étroite du matériel et des logiciels, nous avons conçu un ordinateur spatial autonome dans un facteur de forme portable compact qui est l'appareil électronique personnel le plus avancé jamais conçu ».


    ... mais Wall Street ne semble pas très emballée

    Apple a souligné la nouveauté des fonctionnalités de réalité augmentée du casque ainsi que les partenariats sportifs et de divertissement qu'il offrirait. L'appareil utilisera une nouvelle puce appelée R1 qui traitera les informations de ses capteurs en moins de temps qu'un clin d'œil, a déclaré Apple.

    Mais les annonces n'ont pas réussi à enthousiasmer Wall Street, qui avait fait monter les actions d'Apple à un niveau record avant le lancement. Le titre était en grande partie stable dans les échanges post-marché.

    « Les premiers utilisateurs riches et technophiles achèteront le Vision Pro en masse, mais il faudra encore des années pour déplacer l'aiguille pour le mammouth Apple », a déclaré David Rolfe, directeur des investissements de Wedgewood Partners, qui détient des actions Apple depuis 2005.

    Rolfe a déclaré qu'il n'y avait pas encore de marché de masse pour le casque, mais a salué les atouts technologiques du produit : « Les Apple Vision Pro me rappellent les tout premiers jours de la révolution de l'ordinateur personnel. Il a fallu de nombreuses années pour que le PC devienne un produit grand public. Même chose avec Vision Pro ».

    Dans sa différence visuelle la plus frappante avec les casques de Meta, l'appareil dispose également d'un écran extérieur qui montre les yeux de l'utilisateur aux personnes du monde extérieur.

    L'écran extérieur s'éteint lorsqu'un utilisateur est complètement immergé dans un monde virtuel. Lorsqu'une personne s'approche d'un utilisateur qui est en mode virtuel complet, le casque montrera à la fois l'utilisateur et la personne extérieure l'un à l'autre, une avancée en réalité augmentée par rapport aux appareils de Meta, qui affichent un flux vidéo plus basique du monde extérieur.

    Apple aurait revu à la baisse les prévisions de production de son casque

    Il a été annoncé précédemment qu'Apple s'était fixé pour objectif de vendre 1 million d'unités en 2024. Cependant, un rapport du Financial Times datant de juillet 2023 a révélé que l'entreprise ne sera pas en mesure de respecter les prévisions initiales. Précédemment, Apple a indiqué que le casque ne serait pas commercialisé avant début 2024, ce qui représente un délai assez long par rapport à son lancement le 5 juin. Selon les analystes, cette décision de l'entreprise semble être beaucoup plus liée à des problèmes de chaîne d'approvisionnement qu'à la nécessité de laisser aux développeurs le temps de créer des applications pour le Vision Pro.

    En outre, Apple aurait demandé à Luxshare, le fabricant contractuel chinois qui assemblera initialement le Vision Pro, de produire moins de 400 000 unités en 2024. Il s'agirait d'une baisse par rapport à l'objectif de vente interne initial d'un million d'unités. Plusieurs sources industrielles ont déclaré que Luxshare était actuellement le seul assembleur de l'appareil pour Apple. Par ailleurs, deux fournisseurs exclusifs de certains composants du Vision Pro, basés en Chine, ont déclaré qu'Apple ne leur demandait que 130 000 à 150 000 unités pour la première année. Les analystes indiquent que ces informations peuvent être analysées de différentes manières.

    Nom : vision.png
Affichages : 2002
Taille : 69,6 Ko

    Par exemple, ils pensent que ces prévisions de faibles volumes reflètent le manque de confiance d'Apple dans sa capacité à augmenter la production, après des années de non-respect des délais de lancement de l'appareil. Selon le rapport, l'un des principaux obstacles à surmonter est la fabrication des écrans élégants de l'appareil. Ils se composent de deux écrans micro-OLED - un par œil - et d'une lentille "lenticulaire" incurvée orientée vers l'extérieur. Les deux écrans intérieurs offrent une résolution supérieure à tout ce qui existe actuellement sur le marché, tandis que la lentille extérieure projette les yeux du porteur du casque vers le monde extérieur.

    Selon des personnes interrogées dans le cadre du rapport, les écrans micro-OLED des prototypes de la démonstration de juin ont été fournis par Sony et le fabricant de puces TSMC. Les écrans sont le composant le plus cher du Vision Pro et selon les personnes interrogées par le rapport, Apple n'est pas satisfait de la productivité de ses fournisseurs, notamment en ce qui concerne le rendement des micro-OLED exempts de défauts. « Il s'agit en grande partie de problèmes de croissance normaux. Il s'agit de l'appareil grand public le plus complexe jamais fabriqué », a déclaré Jay Goldberg, fondateur du cabinet de conseil en technologie D/D Advisors.

    Quoiqu'il en soit, le casque Apple Vision Pro arrive le 2 février au prix de 3 499 $, un prix susceptible d'attirer uniquement les acheteurs très motivés.

    Source : Apple

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la décision d'Apple d'interdire aux développeurs d'utiliser les termes AR/VR/XR/MR pour leurs applications, recommandant plutôt le terme informatique spatiale ?
    Cela relève-t-il du droit d'Apple ? Dans quelle mesure ?
    D'ailleurs comment trouvez-vous le casque ? Comment se positionne-t-il face à la concurrence ? Êtes-vous susceptible de l'acheter ?
    Pensez-vous que le Vision Pro va révolutionner le domaine de l'informatique spatiale et créer de nouvelles opportunités pour les développeurs ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients de l'informatique spatiale par rapport aux autres technologies de réalité augmentée et virtuelle ?
    Quelles sont les applications de l'informatique spatiale qui vous intéressent le plus ou que vous aimeriez essayer ?
    Comment voyez-vous l’avenir de l'informatique spatiale et du métavers ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #31
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    737
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 737
    Points : 52 171
    Points
    52 171
    Par défaut Lancement du casque de réalité mixte Apple Vision Pro
    Lancement du casque de réalité mixte Apple Vision Pro, Apple n'a pas réussi à tout écouler le jour du lancement, vu le prix élevé de 3 500 $

    Lancement du casque de réalité mixte Apple Vision Pro. Malgré les attentes, Apple n'a pas réussi à écouler sa Vision Pro le jour du lancement. Pourtant, selon les estimations, le nombre d'unités disponibles le premier jour se limiterait à 60 000 ou 80 000.

    À la surprise générale, l'Apple Vision Pro n'a pas été vendu le jour de son lancement, alors que sa disponibilité était annoncée comme très limitée. L'appareil est disponible en trois capacités, à partir de 3 500 $ pour le modèle de base de 256 Go, jusqu'à 3 699 $ pour le modèle de 512 Go, le modèle de 1 To atteignant 3 899 $. Alors que la variante 256 Go de la Vision Pro a rapidement fait l'objet d'une rupture de stock jusqu'en mars, puis au-delà le jour du lancement, les stocks initiaux des modèles 512 Go et 1 To n'ont pas été épuisés.

    Le YouTubeur Aaron Zollo (@zollotech) a tweeté qu'au lendemain du lancement, les deux modèles Vision Pro de plus grande capacité étaient encore disponibles en magasin. À l'heure actuel, ce n'est plus le cas, le retrait en magasin n'est plus possible et les délais de livraison de tous les modèles sont désormais de 5 à 6 semaines. Même si le Vision Pro n'est disponible qu'aux États-Unis, Apple a mis en place une machine à faire du battage autour de l'appareil, l'annonçant comme le début de "l'ère de l'informatique spatiale".

    Selon Ming-Chi Kuo, analyste réputé de la chaîne d'approvisionnement d'Apple, Apple pourrait n'avoir disposé que de 60 000 à 80 000 unités Vision Pro pour le jour du lancement. Même pour un appareil dont le prix de départ s'échelonne entre 3 500 et 3 899 dollars, les experts s'attendaient à ce qu'il soit rapidement épuisé. Les casques AR et VR concurrents n'ont jamais bénéficié d'une grande popularité et il semble qu'Apple pourrait également avoir du mal à s'imposer malgré la puissance de sa marque et de son marketing.


    La dernière série de critiques des médias avant le lancement a fait état de préoccupations concernant le poids du Vision Pro, qui a été révélé comme pesant autant qu'un iPad Pro de 12,9 pouces. Les applications et autres expériences proposées au lancement semblent également décevantes, Apple n'ayant développé que 15 applications de stock spatialisées pour l'appareil. L'intérêt des tiers est également faible, Netflix, YouTube, Spotify et d'autres ayant révélé qu'ils n'avaient pas l'intention de créer des versions spatialisées de leurs applications pour l'appareil.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur la Vision Pro ?
    Pensez-vous qu'il vaut son prix ?

    Voir aussi :

    Le Vision Pro d'Apple n'est pas le casque AR auquel vous vous attendiez. Mais c'est l'avenir... pour les riches. Vendu à partir de 3 499 $, il coûte trois fois plus que le casque le plus cher de Meta

    Apple Vision Pro : Apple demande aux développeurs de ne pas utiliser les termes AR, VR ou XR pour désigner leurs applications ciblant son casque, mais de dire plutôt « informatique spatiale »

    Le marché des casques de réalité augmentée et virtuelle (AR/VR) devrait reculer de 8,3 % en 2023, pour atteindre 8,1 millions d'unités, mais reste en bonne voie pour rebondir en 2024, selon IDC
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  12. #32
    Membre régulier
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2020
    Messages
    24
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Ille et Vilaine (Bretagne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2020
    Messages : 24
    Points : 91
    Points
    91
    Par défaut
    C'est déjà dur de convaincre que c'est plus qu'un jouet. Avec Apple ça deviens dur de convaincre que c'est plus qu'un jouet de riche

  13. #33
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 295
    Points : 194 638
    Points
    194 638
    Par défaut Les employés d'Apple ont été plus nombreux que les clients lors du lancement de Vision Pro
    Les employés d'Apple ont été plus nombreux que les clients lors du lancement de Vision Pro sur Union Square à San Francisco,
    contrairement aux précédentes sorties de ses produits

    Le vendredi 2 février 2024, Apple a lancé son premier casque de réalité virtuelle, le Vision Pro, dans ses magasins du monde entier. Mais contrairement aux précédentes sorties de produits de la firme à la pomme, le Vision Pro n’a pas attiré les foules à San Francisco, où les employés d’Apple étaient plus nombreux que les clients. C’est le premier produit nouveau d’Apple en sept ans, après l’Apple Watch en 2017.

    Le Vision Pro est le pari le plus risqué d’Apple depuis l’introduction de l’iPhone il y a plus d’une décennie. Il se positionne comme un produit haut de gamme destiné aux professionnels et aux créateurs, mais aussi aux amateurs de divertissement immersif.

    Les utilisateurs peuvent disposer leurs applications où ils le souhaitent dans leur espace, et les redimensionner à la taille idéale, créant ainsi un espace de travail infini tout en restant présents dans le monde réel. Ils peuvent naviguer sur le web avec Safari, créer une liste de tâches avec Notes, discuter avec Messages, et passer facilement de l’une à l’autre avec un simple regard. Ils peuvent également transformer n’importe quelle pièce en leur propre cinéma personnel, en agrandissant leurs films, séries et jeux à la taille parfaite tout en se sentant partie prenante de l’action avec le son spatial. Et ils peuvent revivre leurs souvenirs comme jamais auparavant avec des photos et des vidéos spatiales en 3D, accompagnées d’un son spatial immersif.

    Mais il se heurte à la concurrence de Meta, l’ex-Facebook, qui propose son casque Quest Pro pour 999 dollars seulement. Ce casque, qui a déjà séduit plus de 20 millions d’utilisateurs, offre également la réalité virtuelle (ce dont Vision Pro est incapable pour le moment) en plus de la réalité augmentée. Il faut également compter sur une autonomie de plusieurs heures et d'un design plus léger.

    Apple mise sur sa réputation de qualité et d’innovation pour convaincre les consommateurs de débourser une somme aussi importante pour son casque. L'entreprise promet également de nombreuses applications et contenus exclusifs pour son casque, qui sera disponible aux États-Unis début 2024, puis dans d’autres pays plus tard dans l’année.


    Déjà un flop dès le lancement ?

    Pour le premier lancement d'un nouveau produit d'Apple en sept ans, un contingent étonnamment restreint mais néanmoins enthousiaste de technophiles s'est rendu vendredi à la boutique d'Union Square pour découvrir le casque Vision Pro, d'une valeur de 3 499 dollars.

    Loin des scènes de foule qui ont accompagné les premiers lancements d'iPhone, quelques dizaines de personnes seulement faisaient la queue devant le magasin phare d'Apple à San Francisco lorsque les portes ont ouvert à 8 heures.

    Après des années de rumeurs (le premier brevet d'Apple pour un casque de réalité virtuelle remontait à la naissance de l'iPhone en 2007), le Vision Pro est la première entrée de la société de Cupertino sur le marché des casques. Les critiques ont fait l'éloge de cette prouesse technique tout en se plaignant de son prix, de son poids et de l'autonomie de la batterie.

    Le lancement du Vision Pro n’a pas suscité l’enthousiasme habituel des fans d’Apple, habitués à faire la queue pendant des heures, voire des jours, pour être les premiers à mettre la main sur les dernières nouveautés. Au magasin phare d’Apple à Union Square, seules quelques dizaines de personnes faisaient la queue devant la porte quand elle a ouvert à 8 heures du matin. Certains étaient là pour acheter le casque, mais d’autres étaient venus pour essayer la technologie coûteuse en première main. Les employés d’Apple, les techniciens du Genius Bar et les responsables marketing qui se pressaient sur le sol du magasin dépassaient souvent le nombre de clients.

    McKay Thomas, un cadre technologique de San Francisco, est arrivé à 4h30 du matin avec sa fille de 13 ans, non pas pour acheter le casque, mais pour devancer la file d’attente et réserver une place pour une démonstration. Quand Thomas a mis le casque, des applications comme Apple TV, Photos et Safari flottaient devant sa vision ; il contrôlait sa vue et les applications avec des clignements d’yeux et des mouvements de sa main droite. « Ce n’est pas tout à fait réaliste », a déclaré Thomas, en référence à la vidéo en transparence. « Mais c’est aussi beaucoup plus réaliste que toute autre expérience technologique que j’aie jamais eue ».

    Les démonstrations du casque, qui durent une demi-heure, se poursuivront tout le week-end, et les réservations pour la semaine prochaine se remplissent dans la région de la baie. Apple espère que le bouche-à-oreille et les essais gratuits convaincront les consommateurs de se laisser tenter par le Vision Pro, malgré son prix élevé et son design encombrant. Selon les analystes, le marché des casques de réalité virtuelle devrait atteindre 72 milliards de dollars d’ici 2027, et Apple compte bien en prendre une part importante.

    Nom : vision.png
Affichages : 7642
Taille : 433,0 Ko

    Apple avait déjà prévu de revoir la production de casques à la baisse

    Il a été annoncé précédemment qu'Apple s'était fixé pour objectif de vendre 1 million d'unités en 2024. Cependant, un rapport du Financial Times datant du 6 juillet a révélé que l'entreprise ne sera pas en mesure de respecter les prévisions initiales. Précédemment, Apple a indiqué que le casque ne serait pas commercialisé avant début 2024, ce qui représente un délai assez long par rapport à son lancement le 5 juin 2023. Selon les analystes, cette décision de l'entreprise semble être beaucoup plus liée à des problèmes de chaîne d'approvisionnement qu'à la nécessité de laisser aux développeurs le temps de créer des applications pour le Vision Pro.

    En outre, Apple aurait demandé à Luxshare, le fabricant contractuel chinois qui assemblera initialement le Vision Pro, de produire moins de 400 000 unités en 2024. Il s'agirait d'une baisse par rapport à l'objectif de vente interne initial d'un million d'unités. Plusieurs sources industrielles ont déclaré en juillet que Luxshare était à ce moment-là le seul assembleur de l'appareil pour Apple. Par ailleurs, deux fournisseurs exclusifs de certains composants du Vision Pro, basés en Chine, ont déclaré qu'Apple ne leur demandait que 130 000 à 150 000 unités pour la première année. Les analystes indiquent que ces informations peuvent être analysées de différentes manières.

    Par exemple, ils pensent que ces prévisions de faibles volumes reflètent le manque de confiance d'Apple dans sa capacité à augmenter la production, après des années de non-respect des délais de lancement de l'appareil. Selon le rapport, l'un des principaux obstacles à surmonter est la fabrication des écrans élégants de l'appareil. Ils se composent de deux écrans micro-OLED - un par œil - et d'une lentille "lenticulaire" incurvée orientée vers l'extérieur. Les deux écrans intérieurs offrent une résolution supérieure à tout ce qui existe actuellement sur le marché, tandis que la lentille extérieure projette les yeux du porteur du casque vers le monde extérieur.

    Selon des personnes interrogées dans le cadre du rapport, les écrans micro-OLED des prototypes de la démonstration de juin ont été fournis par Sony et le fabricant de puces TSMC. Les écrans sont le composant le plus cher du Vision Pro et selon les personnes interrogées par le rapport, Apple n'est pas satisfait de la productivité de ses fournisseurs, notamment en ce qui concerne le rendement des micro-OLED exempts de défauts. « Il s'agit en grande partie de problèmes de croissance normaux. Il s'agit de l'appareil grand public le plus complexe jamais fabriqué », a déclaré Jay Goldberg, fondateur du cabinet de conseil en technologie D/D Advisors.

    Il est également pertinent de noter que les fans d'Apple ont poussé des grognements et des soupirs de mécontentement à l'annonce du prix exorbitant du Vision Pro lors de sa conférence annuelle des développeurs WWDC23.

    Ce que propose ce casque qui coûte trois fois plus cher que celui de Meta

    Le Vision Pro se présente comme un casque léger et élégant, composé d’une pièce de verre laminé en trois dimensions qui s’adapte au visage, et d’un cadre en aluminium. Il intègre un ensemble de caméras et de capteurs avancés qui lui permettent de voir le monde clairement, de comprendre l’environnement et de détecter les gestes des mains. Il dispose également d’une paire d’écrans micro-OLED personnalisés qui offrent une résolution supérieure à celle d’une télévision 4K pour chaque œil, pour une meilleure clarté. Le son spatial est assuré par des haut-parleurs situés près des oreilles, qui se mêlent aux sons réels harmonieusement, selon Apple. Le casque est contrôlé par une couronne numérique qui permet d’accéder à la vue d’accueil et de régler le niveau d’immersion, et par un bouton supérieur qui permet de prendre des photos et des vidéos spatiales en 3D.

    Le Vision Pro propose une nouvelle façon d’utiliser les i-applications. Les utilisateurs peuvent disposer leurs applications où ils le souhaitent dans leur espace, et les redimensionner à la taille idéale, créant ainsi un espace de travail infini tout en restant présents dans le monde réel. Ils peuvent naviguer sur le web avec Safari, créer une liste de tâches avec Notes, discuter avec Messages, et passer facilement de l’une à l’autre avec un simple regard. Ils peuvent également transformer n’importe quelle pièce en leur propre cinéma personnel, en agrandissant leurs films, séries et jeux à la taille parfaite tout en se sentant partie prenante de l’action avec le son spatial. Et ils peuvent revivre leurs souvenirs comme jamais auparavant avec des photos et des vidéos spatiales en 3D, accompagnées d’un son spatial immersif.

    « La création de notre premier ordinateur spatial a nécessité une invention dans presque toutes les facettes du système », a déclaré Mike Rockwell, vice-président du groupe de développement technologique d'Apple. « Grâce à une intégration étroite du matériel et des logiciels, nous avons conçu un ordinateur spatial autonome dans un facteur de forme portable compact qui est l'appareil électronique personnel le plus avancé jamais conçu ».

    Le Vision Pro est le premier casque de réalité augmentée d’Apple, et il marque le début d’une nouvelle ère du numérique pour les consommateurs de la marque à la pomme.

    Source : Apple

    Et vous ?

    Êtes-vous surpris par cette situation ?
    Que pensez-vous du prix et du design du Vision Pro ? Seriez-vous prêt à payer 3 499 dollars pour un casque de réalité virtuelle ?
    Quelles applications ou fonctionnalités aimeriez-vous utiliser avec le Vision Pro ? Quels sont les avantages et les inconvénients de l’informatique spatiale ?
    Comment le Vision Pro pourrait-il changer la façon dont nous travaillons, apprenons, communiquons ou nous divertissons ? Quels sont les risques ou les opportunités de cette technologie pour la société ?
    Avez-vous déjà essayé le Vision Pro ou un autre casque de réalité virtuelle ? Quelle a été votre expérience ? Recommanderiez-vous cette technologie à vos amis ou à votre famille ?
    Comment Apple se positionne-t-il par rapport à ses concurrents dans le domaine de la réalité virtuelle ? Quelles sont les forces et les faiblesses de la stratégie d’Apple ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #34
    Membre régulier Avatar de dragonofmercy
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Mars 2019
    Messages
    23
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 38
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2019
    Messages : 23
    Points : 104
    Points
    104
    Par défaut
    En même temps, ils s'attendaient à quoi avec un casque 6 fois plus cher qu'un occulus (et non pas 3 comme dit l'article).
    Pas besoin de faire des études de marketing pour me rendre compte que ça allait pas marcher !!!

  15. #35
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Mai 2019
    Messages
    1 788
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2019
    Messages : 1 788
    Points : 35 518
    Points
    35 518
    Par défaut Le réalisateur James Cameron adore l'Apple Vision Pro, mais sera-t-il addictif ?
    Le réalisateur James Cameron adore l'Apple Vision Pro, mais sera-t-il addictif ?
    Dans la mesure ou certains analystes partagent une perspective critique sur l'expérience avec le casque d'Apple

    L'Apple Vision Pro, le nouveau casque de réalité virtuelle et augmentée d'Apple, a suscité des éloges enthousiastes de la part de personnalités telles que le réalisateur James Cameron, qui qualifie son expérience de « religieuse ». Louant la résolution exceptionnelle de l'appareil, équivalente à celle d'un téléviseur 4K de 75 pouces dans chaque œil, Cameron est convaincu que l'Apple Vision Pro résout tous les problèmes liés à la réalité virtuelle. Cependant, un point de préoccupation émerge chez Nick Bilton de Vanity Fair, qui soulève la question de la dépendance croissante à la réalité augmentée. Il exprime ses inquiétudes quant à un avenir où la technologie immersive pourrait devenir incontournable, créant un désir similaire à celui que nous avons pour nos smartphones actuels. Malgré les louanges pour l'innovation technologique, les préoccupations sur la dépendance potentielle à la réalité augmentée sont mises en avant.

    Contrairement aux attentes, l'Apple Vision Pro n'a pas trouvé preneur le jour de son lancement malgré la réputation de sa disponibilité limitée. Même si les estimations suggèrent qu'environ 60 000 à 80 000 unités étaient en stock le premier jour, l'événement a surpris de nombreux observateurs. Proposé en trois capacités, avec des prix allant de 3 500 $ pour le modèle de base de 256 Go à 3 899 $ pour le modèle de 1 To, l'appareil a connu une rupture de stock rapide pour la variante 256 Go, prolongée jusqu'en mars, mais les modèles 512 Go et 1 To n'ont pas suscité le même engouement initial. Par ailleurs, Apple Vision Pro n’a pas attiré les foules à San Francisco, où les employés d’Apple étaient plus nombreux que les clients.

    Nom : Apple Vision Pro.jpg
Affichages : 3591
Taille : 45,4 Ko

    Son prix exorbitant de 3499 dollars, soit trois fois le coût du casque le plus cher de la gamme d'appareils de réalité mixte et virtuelle de Meta, a provoqué la déception et le mécontentement de nombreux spectateurs. « Le prix affiché de 3 499 $ du Vision Pro empêchera son adoption, mais Apple ne cherche pas encore à gagner de l'argent avec ce produit », a déclaré Anisha Bhatia, analyste technologique senior chez GlobalData. « Le Vision Pro est la tentative d'Apple d'ouvrir la porte de la réalité étendue (XR) pour créer un marché adressable avec des itérations de Vision Pro dans les années à venir », a-t-elle déclaré.

    « Equipé de la résolution d'un téléviseur de 75 pouces dans chaque globe oculaire, soit un total de 23 millions de pixels, l'Apple Vision Pro surpasse considérablement la norme des télévisions 4K classiques, qui avoisine les 8 millions de pixels. Les ingénieurs d'Apple n'ont pas simplement extrait un rectangle d'un écran 4K pour l'intégrer à l'Apple Vision Pro ; au contraire, ils ont réussi à comprimer deux fois plus de pixels dans l'espace restreint du globe oculaire. Malgré ces caractéristiques impressionnantes, offrant une netteté de 23 millions de pixels rendant impossible la distinction entre la réalité et une composition numérique », explique Nick Bilton de Vanity Fair. Cependant, l'auteur des best-sellers, notamment American Kingpin et Hatching Twitter, souligne qu'avec l'utilisation continue de l'Apple Vision Pro, un problème majeur est apparu.

    « Ce problème ne concerne ni le poids, qui peut diminuer avec le temps, ni la taille, qui peut réduire à chaque itération, ni même la crainte d'une consommation solitaire accrue de contenu, étant donné que de nombreuses personnes regardent déjà la télévision seules. Même l'absence d'intégration d'applications par des géants de la technologie tels que Meta, Netflix, Spotify et Google n'est pas le véritable problème. Certains, comme Disney, ont déjà adopté l'appareil, rendant 150 films disponibles en 3D, y compris des blockbusters tels que Star Wars et Marvel. Le prix n'est pas non plus l'objet de la préoccupation, car si Apple le souhaite, la société pourrait subventionner le coût de l'Apple Vision Pro sans conséquences financières majeures.

    Je fais référence à quelque chose pour lequel je ne vois pas de solution claire. Je visualise un futur où la dépendance à la réalité augmentée devient inévitable, où ces lunettes deviennent aussi irrésistibles qu'une drogue, suscitant le désir intense que nous avons actuellement pour nos iPhones, mais avec une appétence accrue pour la satisfaction procurée par cette résolution de réalité augmentée, induisant ainsi un changement significatif dans nos modes de vie », conclut Nick Bilton de Vanity Fair.

    Vision en demi-teinte de la réalité augmentée au quotidien

    Le blogueur politique Taegan Goddard estime que le Vision Pro « offre un aperçu de la manière dont nous pourrions utiliser les ordinateurs à l'avenir. Si vous êtes sceptique - et beaucoup le sont - vous devez l'essayer avant de tirer des conclusions. Il est difficile de l'expliquer sans l'avoir porté. Mais je peux vous assurer que c'est époustouflant. » Cependant, le chroniqueur Ian Bogost offre un récit plus nuancé et critique de son expérience avec l'Apple Vision Pro. Malgré les avantages ergonomiques pour le travail, il souligne des problèmes tels que la déconnexion entre la réalité virtuelle et la réalité quotidienne, des difficultés d'utilisation d'applications du quotidien, des problèmes de déphasage et des sensations de désorientation.

    Dans un billet de blog, le chroniqueur Ian Bogost partage son expérience avec l'Apple Vision Pro. Bogost décrit son avatar numérique généré par l'appareil comme troublant. Le casque offre une résolution supérieure et des fonctionnalités AR, mais Bogost se sent mal à l'aise, décrivant une sensation de transformation en « robot ». Il souligne la difficulté d'utiliser des applications du quotidien à travers le casque, laissant une impression d'irréalité. Les problèmes de déphasage, la difficulté à retrouver des fenêtres virtuelles, et les nausées contribuent à une expérience pas agréable.

    « Mais aussi désorienté. Avant de me connecter à mon ordinateur portable, j'avais déjà ouvert Microsoft Word, et maintenant je n'arrivais plus à retrouver cette fenêtre. Elle était coincée, quelque part dans l'espace virtuel, dans une autre pièce de ma maison. En regardant d'un côté à l'autre, j'ai fini par apercevoir le bout de document raccourci dans l'embrasure de la porte du salon. J'ai essayé de le pincer, mais je n'ai pas pu l'atteindre. J'ai donc rouvert Word, sur mon ordinateur portable, dans mon casque. Je commençais à avoir peur, comme si j'étais entré si profondément dans l'espace informatique que je n'en sortirais plus jamais.

    Le tonnerre résonnait à mes oreilles en arrière-plan. J'étais seul dans la nature, avec les lunettes qui m'entouraient la tête », Ian Bogost. Bien que l'Apple Vision Pro offre des avantages ergonomiques pour le travail, notamment un bureau virtuel, Bogost souligne les défis persistants de l'immersion et de la navigation. Il partage également son expérience en tant que dispositif multimédia, notant la qualité spectaculaire pour regarder des films et jouer à des jeux, mais soulignant également des aspects cuculs dans certaines expériences.


    Le billet de Bogost offre un aperçu honnête et nuancé des avantages et des défis de l'Apple Vision Pro, soulignant les aspects prometteurs tout en mettant en lumière les problèmes potentiels et la difficulté à intégrer la réalité augmentée dans la vie quotidienne. Les témoignages variés soulignent à la fois les aspects prometteurs de l'appareil et les défis qu'il doit surmonter pour s'intégrer pleinement dans la vie quotidienne. Bien que le réalisateur James Cameron évoque une expérience positive avec l'Apple Vision Pro, il est impératif d'adopter une perspective critique à l'égard de ses éloges. Sa vision pourrait être influencée par sa longue familiarité avec le domaine de la réalité virtuelle, entraînant un possible biais.

    La prise de recul s'impose par ailleurs en considérant le contrepoint significatif apporté par Taegan Goddard, qui met en lumière les parallèles frappants avec l'impact révolutionnaire de l'internet et de l'iPhone sur nos vies. Par conséquent, la recommandation de traiter avec prudence l'enthousiasme entourant l'Apple Vision Pro semble justifiée.

    Sources : Nick Bilton's blog post, Taegan Goddard's blog post, Ian Bogost's blog post

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    L'analyse de James Cameron est-elle pertinente ? Partagez-vous son optimisme à l'égard de l'Apple Vision Pro ?

    Que pensez-vous de l'avis d'Ian Bogost qui offre un récit plus nuancé et critique de son expérience avec l'Apple Vision Pro ?

    Voir aussi :

    Lancement du casque de réalité mixte Apple Vision Pro, Apple n'a pas réussi à tout écouler le jour du lancement, vu le prix élevé de 3 500 $

    Les employés d'Apple ont été plus nombreux que les clients lors du lancement de Vision Pro sur Union Square à San Francisco, contrairement aux précédentes sorties des produits Apple

    Les fans d'Apple ont poussé des grognements et des soupirs de mécontentement à l'annonce du prix exorbitant du Vision Pro, le casque de réalité augmentée à 3 499 $ d'Apple
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #36
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 295
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 295
    Points : 194 638
    Points
    194 638
    Par défaut Cessez de porter des Vision Pro au volant de vos Tesla, martèlent les autorités américaines
    Cessez de porter des Vision Pro au volant de vos Tesla, martèlent les autorités américaines.
    Des vidéos virales montrent des automobilistes conduisant des Tesla en portant les casques d'Apple

    Le secrétaire américain aux transports, Pete Buttigieg, a mis en garde les conducteurs contre l’utilisation des lunettes de réalité virtuelle Vision Pro d’Apple en conduisant, après la diffusion de vidéos virales montrant des conducteurs de Tesla portant ces lunettes. Les lunettes Vision Pro d’Apple, qui viennent de sortir aux États-Unis au prix de 3 499 dollars, sont un dispositif qui permet de mélanger du contenu numérique en trois dimensions avec une vue du monde extérieur.

    Les automobilistes roulent-ils vraiment sans réfléchir dans des Teslas en mode Autopilot, en portant les nouveaux casques futuristes d'Apple ? Du cycle sans fin où les gens font des choses stupides pour obtenir des clics, des likes et des vues ? Ou simplement des sketches ?


    Des vidéos partagées sur les médias sociaux dépeignent une scène futuriste presque dystopique : des conducteurs de Teslas en mode Autopilot alors qu'ils portent des casques Apple Vision Pro, apparemment inconscients de la route qui se trouve devant eux.

    Ces vidéos ont conduit les autorités fédérales chargées des transports à émettre des avertissements.

    Les nouveaux casques sont dotés d'une fonction qui fusionne les applications numériques et l'environnement en un seul espace immersif, et des vidéos de personnes les portant dans des contextes étranges ont commencé à apparaître sur Internet depuis leur sortie le 2 février.

    Plusieurs des vidéos prises dans des voitures semblent avoir été mises en scène, et dans beaucoup d'entre elles, il est clair que quelqu'un d'autre que le conducteur est en train d'enregistrer. Les vidéos ne sont pas très répandues. Néanmoins, elles semblent suffisamment imprudentes pour que Pete Buttigieg, le secrétaire d'État aux transports, intervienne sur les réseaux sociaux.

    « Rappel : TOUS les systèmes avancés d'aide à la conduite disponibles aujourd'hui exigent que le conducteur humain soit aux commandes et pleinement engagé dans la tâche de conduite à tout moment », a indiqué Buttigieg dans un message sur X qui comprenait une vidéo d'un conducteur utilisant un casque dans ce qui semblait être un pick-up Tesla Cybertruck.

    La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) est également intervenue mardi. L'agence a déclaré dans un communiqué que « conduire en portant un casque V.R. est imprudent et ne tient pas compte de la sécurité de tous les usagers de la route ».

    Dante Lentini, 21 ans, qui a posté une vidéo de lui au volant d'une Tesla en mouvement alors qu'il portait un casque Vision Pro, a déclaré dans une interview : « C'était juste pour le contenu ». « Pensez différemment », a écrit Lentini sur X, dans un clin d'œil apparent à une célèbre campagne publicitaire d'Apple datant de la fin des années 1990. Sa vidéo a été visionnée plus de 24 millions de fois. (Un commentateur a écrit : « J'espère sincèrement que vous serez arrêté pour cela »).

    Plus loin dans la vidéo, Lentini semble avoir été arrêté sur un parking, et l'on voit en arrière-plan des véhicules de police avec leurs gyrophares allumés. Le montage de la vidéo suggère que Lentini a été arrêté pour avoir conduit en portant l'oreillette. Mais Lentini a déclaré dans l'interview que la police intervenait pour autre chose dans le secteur à ce moment-là, et que lui et quelqu'un d'autre les ont enregistrés « au bon moment ».

    Il a également précisé que, malgré ce qui apparaît dans la vidéo, aucune application n'était activée dans le casque et qu'il ne l'a porté qu'une trentaine de secondes. « C'était juste pour la vidéo », a-t-il déclaré.

    Des vidéos dans des contextes différents

    Sur les réseaux sociaux, des vidéos et des images ont circulé, non seulement de personnes conduisant en portant le casque Vision Pro, mais aussi de personnes dînant au restaurant ou faisant de l'exercice à la salle de sport.

    Nom : restau.png
Affichages : 3912
Taille : 480,5 Ko

    Eric Decker, un créateur de contenus pour YouTube et TikTok qui se fait appeler Airrack, a publié une vidéo se moquant d'une « journée moyenne d'un propriétaire d'Apple Vision Pro », le montrant en train de porter le casque tout en soulevant des poids à la salle de sport, en se faisant couper les cheveux, en passant le contrôle de sécurité à l'aéroport, en marchant dans une rue et même en prenant une douche. (Le Vision Pro n'est pas étanche).

    « J'ai vraiment l'impression que la plupart de ces vidéos sont des sketches », a déclaré Lentini. « Cela se voit tout de suite ».

    @airrack Average day for an apple vision pro owner #applevisionpro #apple ♬ bando - sped up + reverb - bbygirl
    Pourtant, sketch ou pas, la National Highway Traffic Safety Administration a déclaré mardi que la distraction au volant n'était pas une plaisanterie. En 2021, plus de 3 500 personnes aux États-Unis ont été tuées dans des accidents impliquant la distraction au volant, et plus de 360 000 ont été blessées, a indiqué l'agence.

    « Il n'y a pas de véhicules entièrement autonomes disponibles à la vente aujourd'hui », a déclaré l'agence.

    Nom : sport.png
Affichages : 968
Taille : 523,4 Ko

    Conclusion

    Apple s'est refusé de commenter les vidéos, mais a renvoyé à des conseils de sécurité sur son site web concernant l'utilisation correcte de Vision Pro. « N'utilisez jamais l'appareil lorsque vous conduisez un véhicule en mouvement, une bicyclette, des machines lourdes ou dans toute autre situation nécessitant une attention particulière à la sécurité », précise la société.

    Lentini a précisé que le casque Vision Pro est doté d'un mode de conduite destiné aux passagers, qui désactive l'utilisation de nombreuses applications.

    Tesla, de son côté, précise que ses fonctionnalités d’assistance à la conduite - Autopilot, Enhanced Autopilot et Full Self-Driving - ne signifient pas que les véhicules sont entièrement autonomes, et que les conducteurs doivent toujours « maintenir le contrôle et la responsabilité de leur véhicule ». Tesla a été impliqué dans plusieurs accidents mortels impliquant l’utilisation de son Autopilot, qui a été critiqué par les experts pour son manque de fiabilité et de sécurité.

    Les casques Vision Pro d’Apple ont suscité beaucoup d’intérêt et de curiosité de la part des consommateurs, qui les ont testées dans diverses situations, comme dans le métro de New York ou à la salle de sport. Certains y voient une innovation fascinante, tandis que d’autres y voient une technologie dystopique. Quoi qu’il en soit, il semble évident que ces casques ne sont pas faits pour être portés au volant.

    Sources : vidéos dans le texte, Apple

    Et vous ?

    Que pensez-vous de l’utilisation des lunettes Vision Pro d’Apple en conduisant ? Est-ce une pratique dangereuse ou acceptable ?
    Faites-vous confiance aux systèmes d’assistance à la conduite des voitures comme les Tesla ? Pensez-vous qu’ils sont suffisamment fiables et sécurisés ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients des technologies de réalité virtuelle et augmentée ? Si vous en disposez, comment les utilisez-vous dans votre vie quotidienne ?
    Quelles sont les responsabilités des fabricants de ces technologies, comme Apple et Tesla, vis-à-vis des consommateurs et de la société ?
    Les automobilistes roulent-ils vraiment sans réfléchir dans des Teslas en mode Autopilot, en portant les nouveaux casques futuristes d'Apple ? Du cycle sans fin où les gens font des choses stupides pour obtenir des clics, des likes et des vues ? Ou simplement des sketches ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #37
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    Février 2018
    Messages
    76
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Côte d'Or (Bourgogne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique

    Informations forums :
    Inscription : Février 2018
    Messages : 76
    Points : 411
    Points
    411
    Par défaut
    Bien que l’apple vision pro soit une révolution à venir avec ses futures itérations, ce casque pose de nombreux problèmes à venir en cas de succès commercial.

    Je ne suis pas sûr que vivre dans un monde filtré, augmenté et modifié par une ou des marques à but de profits et de marketing soit une bonne chose sans garanties. Et on connaît les dérives que peuvent amener la technologie sur la vie des utilisateurs. Exemple : une app permettant d’effacer ou de remplacer tout ce qui déplaît à l’utilisateur ou à une marque de la réalité augmentée : images, logos, textes, objet voir personne. Bien sur vous pouvez enlever le casque mais cela laisse la possibilité à l’utilisateur de le faire ou d’exclure ce qui déplaît de cette réalité augmentée.

    Autre problème sur la vie privée en cas de succès commercial : on va se retrouver avec des millions de caméra, scanner 3d permettant de cartographier l’ensemble de la planète de façon extrêmement précise y compris des lieux privés. Je vous laisse imaginer l’excitation que cela peut provoquer au sein des agences de renseignement tel que la nsa. Et ils le feront soyez en certain.

  18. #38
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Novembre 2022
    Messages
    831
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2022
    Messages : 831
    Points : 13 769
    Points
    13 769
    Par défaut La législature du Massachusetts s'apprête à interdire le port de casques de réalité virtuelle au volant
    La législature du Massachusetts s'apprête à interdire le port de casques de réalité virtuelle au volant : "On les voit partout sur le web, ces idiots qui conduisent des Tesla avec les mains en l'air"

    Afin de réduire la distraction au volant causée par les nouvelles technologies, la commission des transports de l'assemblée législative du Massachusetts a approuvé un texte qui interdirait l'utilisation du casque de réalité virtuelle d'Apple, le Vision Pro, pendant la conduite. Cette décision fait suite à une série de vidéos virales montrant des conducteurs de Tesla se livrant à des activités distrayantes alors qu'ils utilisent le casque en mode autonome.

    Rédigée par le représentant de l'État William Straus, président de la commission, la formulation proposée va au-delà des casques de réalité virtuelle et inclut des technologies similaires. Elle interdit également aux conducteurs de s'enregistrer ou de se diffuser au volant. L'avancement rapide de cette proposition au sein de la commission reflète le besoin pressant de s'attaquer à la distraction au volant résultant des technologies émergentes.

    Bien que le casque Vision Pro ait été reconnu pour ses capacités impressionnantes, son prix élevé, à partir de 3 500 dollars, soulève des inquiétudes quant à son accessibilité pour les acheteurs potentiels qui doivent également s'acquitter des mensualités de leur voiture.

    Conscient de la gravité du problème, le gouvernement fédéral s'est également prononcé sur la question. Le secrétaire américain aux transports, Pete Buttigieg, a vivement déconseillé de conduire en étant distrait, et la National Highway Traffic Safety Administration a qualifié la conduite avec un casque de VR d'imprudente et dangereuse.


    Les propres directives d'Apple découragent également l'utilisation de l'appareil pendant la conduite d'un véhicule ou dans toute situation où la sécurité est en jeu. Cependant, la proposition de Straus va encore plus loin en interdisant explicitement aux conducteurs de porter, de tenir ou d'interagir avec des ordinateurs spatiaux, des dispositifs de réalité augmentée ou de réalité mixte. Elle interdit également la consultation de vidéos, d'images ou de textes sans rapport avec le sujet pendant la conduite.

    Les infractions à cette interdiction entraîneraient des amendes similaires à celles infligées pour l'envoi de SMS au volant : 100 dollars pour la première infraction, 250 dollars pour la deuxième et 500 dollars pour les infractions suivantes. Cette mesure intervient alors que les groupes de défense et les législateurs réclament des règles plus strictes pour lutter contre le nombre croissant de décès sur les routes et parmi les piétons dans le Massachusetts. Bien qu'une loi sur les mains libres ait été introduite en 2019, les données de Cambridge Mobile Telematics suggèrent que les conducteurs de l'État passent toujours plus de temps à manipuler leur téléphone au volant.

    Straus insiste sur la nécessité de s'attaquer aux dangers de l'utilisation d'appareils de réalité virtuelle au volant avant qu'elle ne devienne une pratique acceptée. Toutefois, pour que la proposition devienne une loi, elle doit être adoptée par l'ensemble de la Chambre et du Sénat.

    Alors que le Massachusetts prend position contre la distraction au volant, il reste à voir comment d'autres États réagiront aux préoccupations croissantes concernant l'utilisation de casques de réalité virtuelle et de technologies similaires pendant la conduite d'un véhicule. La sécurité des conducteurs, des passagers et des piétons est au premier plan de ces efforts visant à trouver un équilibre entre les avancées technologiques et une utilisation responsable de la route.

    Source : La commission des transports de l'assemblée législative du Massachusetts

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Trouvez-vous que cette mesure envisagée par la législature du Massachusetts est adaptée et cohérente ?

    Voir aussi :

    Cessez de porter des Vision Pro au volant de vos Tesla, martèlent les autorités américaines. Des vidéos virales montrent des automobilistes conduisant des Tesla en portant les casques d'Apple

    Le marché des casques de réalité augmentée et virtuelle (AR/VR) devrait reculer de 8,3 % en 2023, pour atteindre 8,1 millions d'unités, mais reste en bonne voie pour rebondir en 2024, selon IDC
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  19. #39
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 071
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 071
    Points : 3 279
    Points
    3 279
    Par défaut
    Mais que regardent ces gens?
    Le casque a pas l'air très confortable, ils le portent dans des situations incongrues (au volant, à la salle de sport etc).
    Que peux bien leur montrer ces casques qui ne perturbe pas ce moment qui, s'il est fait un peu sérieusement, demande de l'attention.

    Je n'arrive pas à me faire un avis parce que je ne comprends pas ce que font ces gens.
    Ce sont les nouvelles lunettes à la mode? Une démonstration de son statut social? Ou il y voient vraiment un truc intéressant?

  20. #40
    Expert éminent
    Avatar de berceker united
    Profil pro
    SQL
    Inscrit en
    Février 2005
    Messages
    3 479
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : SQL
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : Février 2005
    Messages : 3 479
    Points : 6 004
    Points
    6 004
    Par défaut
    Pour répondre à totozor. C'est une mentalité californienne qui consiste à dire "Regardez-moi, j'ai une chose que vous n'avez pas encore, je suis pressé de le montrer à tout le monde, je fais ce que je veux, je suis différent de vous". C'est une manière d'attirer l'attention sur soit.
    Maintenant, il est vrai qu'Apple a frappé fort avec ce casque ou il est possible de voir à travers afin d'avoir une forte interaction avec son environnement.
    La possibilité d'être nomade. Les publicitaires vont se régaler car c'est une forte intrusion de la publicité. Vous imaginez, une personne ayant se casque dans la rue, regarde une voiture plus de x secondes, pafff ! le casque présente une publicité concernant ce véhicule ou un autre, car ça va être interprété comme étant intéressé pour un véhicule.
    Si les états légifère pas cela très rapidement, nous allons avoir des problèmes. Il faut attendre quelque semaine pour voir des vidéos Youtube montrant des accidents du drôle au grave.
    Nous sommes pas loin de Black Mirror.
    Mon avatar ? Ce n'est rien, c'est juste la tête que je fais lorsque je vois un code complètement frappa dingue !...

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 21/03/2019, 02h21
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 02/05/2018, 14h38
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 20/06/2017, 22h47
  4. Réponses: 0
    Dernier message: 10/02/2016, 04h59
  5. Réponses: 4
    Dernier message: 19/03/2014, 19h34

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo