La fraude liée aux cryptomonnaies augmente de façon exponentielle
selon un rapport de la FTC

La fraude liée aux cryptomonnaies aurait évolué de façon exponentielle au cours de ces dernières années. Dans une enquête publiée au début du mois, la Federal Trade Commission (FTC) des États-Unis rapporte que plus de 46 000 personnes ont déclaré avoir perdu plus d'un milliard de dollars en cryptomonnaie à cause d'escroqueries depuis le début de l'année 2021. Les pertes de 2021 seraient près de 60 fois supérieures à celles de 2018, avec une perte individuelle médiane de 2 600 dollars. La FTC note que les principales cryptomonnaies que les gens ont utilisées pour payer les escrocs étaient le bitcoin (70 %), le tether (10 %) et l'ether (9 %).

La FTC explique que la cryptomonnaie présente plusieurs caractéristiques attrayantes pour les escrocs, ce qui peut contribuer à expliquer pourquoi les pertes signalées en 2021 ont été près de soixante fois supérieures à celles de 2018. « Il n'y a pas de banque ou d'autres autorités centralisées pour signaler les transactions suspectes et tenter d'arrêter une fraude avant qu'elle ne se produise. Les transferts de cryptomonnaie ne peuvent pas être inversés - une fois que l'argent est parti, il est impossible de le récupérer. Et la plupart des gens ne connaissent pas encore le fonctionnement de la cryptomonnaie », a déclaré le régulateur américain.

« Ces considérations ne sont pas propres aux transactions en cryptomonnaie, mais elles font toutes le jeu des escrocs », précise la FTC. Les rapports indiquent que les médias sociaux et la cryptomonnaie sont une combinaison combustible pour la fraude. Près de la moitié des personnes qui ont déclaré avoir perdu des cryptomonnaies à cause d'une escroquerie depuis 2021 ont dit que cela avait commencé par une annonce, un article ou un message sur une plateforme de médias sociaux. Les principales plateformes mentionnées dans ces plaintes étaient Instagram (32 %), Facebook (26 %), WhatsApp (9 %) et Telegram (7 %).

Nom : trend-viz.png
Affichages : 544
Taille : 55,8 Ko

Les pertes financières spécifiquement liées aux crimes basés sur les NFT juste jusqu'en mai de cette année seraient déjà plus de 600 % supérieures à celles de toute l'année 2021, l'espace voyant deux fois plus de piratages et des casses de plus en plus importants. Pour de nombreuses victimes, il y a peu d'espoir de récupérer leur art perdu. Les places de marché sur lesquelles les NFT sont vendus - les bourses de cryptomonnaie - ne peuvent pas annuler ou inverser les transactions frauduleuses comme le ferait une banque traditionnelle ou une société de cartes de crédit ; l'objectif de la cryptomonnaie était de supprimer ce type d'intermédiaires financiers.

La FTC rappelle d'ailleurs que les amateurs de cryptomonnaie se méfient beaucoup de ces institutions financières. « La technologie de la cryptomonnaie est née d'une philosophie libertaire dans laquelle aucun État nounou ne prend soin de vous. Ce sont les conséquences quand il y a une erreur. Et il n'y a personne pour le déboucler, vous ne pouvez pas appeler le service client, vous ne pouvez pas retourner au vaisseau mère, vous ne pouvez pas retourner à la banque », a déclaré Jeremy Goldman, avocat spécialisé dans la propriété intellectuelle et dans les questions juridiques liées aux cryptomonnaies.

Les fausses opportunités d'investissement étaient de loin le type d'escroquerie le plus courant. En 2021, 575 millions de dollars de pertes en cryptomonnaie signalées à la FTC seraient liés à de fausses opportunités d'investissement. Les investisseurs ont déclaré à la FTC que les sites Web et les applications d'investissement leur permettraient de suivre la croissance de leur cryptomonnaie, mais les applications étaient fausses, et lorsqu'ils ont essayé de retirer leur argent, ils n'ont pas pu. Selon le rapport de la FTC, les escroqueries à la romance seraient la deuxième source la plus courante de pertes liées à la cryptomonnaie.

Elles seraient suivies par les escroqueries à l'usurpation d'identité d'entreprises et de gouvernements, qui, selon le régulateur américain, peuvent souvent commencer par de faux messages prétendant provenir d'entreprises technologiques comme Amazon ou Microsoft. Le rapport estime que les consommateurs les plus jeunes étaient plus susceptibles de se faire avoir par des escroqueries à la cryptomonnaie. La FTC indique en outre que les personnes âgées de 20 à 49 ans étaient trois fois plus susceptibles que les groupes plus âgés de déclarer avoir perdu des cryptomonnaies aux mains d'un escroc.

Selon le régulateur, pour éviter de se faire escroquer, les gens doivent comprendre que les investissements en cryptomonnaie n'ont jamais de rendement garanti, éviter les accords commerciaux qui nécessitent un achat de cryptomonnaie et se méfier des rendez-vous romantiques accompagnés d'une sollicitation en cryptomonnaie. Cette nouvelle intervient alors que le marché des cryptomonnaies fait face à de grands tumultes. L'échec du stablecoin USDT ancré au dollar américain a contribué à faire chuter l'ensemble de la classe d'actifs cryptographiques, effaçant un demi-milliard de dollars de la capitalisation du secteur.

Nom : PSC-viz-crypto.png
Affichages : 491
Taille : 94,9 Ko

Plusieurs investisseurs institutionnels et particuliers ont été anéantis et, pour la plupart, il n'existe pas de mesures de protection de la part des régulateurs étatiques ou des banques centrales ni aucune autre protection d'assurance des consommateurs. De son côté, le bitcoin a dégringolé depuis son pic à 69 000 dollars en novembre dernier et ne se négocie désormais qu'à 20 000 dollars. Les investisseurs ont subi des pertes vertigineuses et un rapport a révélé vendredi dernier que le minage de ce que les adeptes appellent "l'or numérique" n'est plus rentable pour tous. En effet, le prix du bitcoin est tombé au niveau du coût moyen du minage.

Le minage du bitcoin n'étant plus rentable, le marché pourrait être confronté à des conditions et des événements qui n'ont pas été observés depuis longtemps. Ainsi, les mineurs qui sont durement touchés cherchent à minimiser les impacts financiers de ces changements brutaux. Les milliardaires du bitcoin Cameron et Tyler Winklevoss ont récemment annoncé des licenciements à la bourse de cryptomonnaie Gemini, invoquant le fait que le secteur se trouve dans une "phase de contraction" connue sous le nom de "l'hiver de la cryptomonnaie" (crypto-winter), qui a été "encore aggravée par les troubles macroéconomiques et géopolitiques actuels".

Dans un dépôt auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis, Coinbase Global a également annoncé qu'il prévoit de licencier environ 1 100 employés dans le cadre d'un plan de réduction des coûts. Coinbase a initialement déclaré en mai qu'il réduisait ses plans d'embauche, puis a déclaré plus tard qu'il annulerait de nouvelles offres d'emploi. Le dernier plan consiste à réduire les effectifs d'environ 18 % à compter du 10 juin, après quoi il comptera environ 5 000 employés au total à la fin du trimestre en cours. Il a ajouté ajoutant qu'il s'attend à ce que le plan soit exécuté d'ici la fin du deuxième trimestre.

Ce rapport reflète un précédent rapport de la FTC publié en janvier 2022. Selon ce document, les cryptomonnaies entraînent une augmentation des escroqueries en ligne. Il indique que les consommateurs américains ont perdu 770 millions de dollars dans des escroqueries sur les médias sociaux en 2021. Selon la FTC, les escroqueries les plus populaires étaient celles liées à la romance, à l'investissement et aux achats en ligne. Et une grande majorité des escroqueries à l'investissement concernent désormais les cryptomonnaies. Selon elle, ces actifs sont une cible facile, car malgré leur popularité croissante, leur fonctionnement reste très confus.

Source : Le rapport de la FTC

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des conclusions du rapport de la FTC ?

Voir aussi

Coinbase licencie 1 100 employés, soit 18% de ses effectifs, tandis que les dirigeants se préparent à un « hiver crypto ». Le PDG Brian Armstrong admet que l'entreprise « a grandi trop rapidement »

Bitcoin tombe en dessous de 20 000 $ pour la première fois depuis 2020 après avoir atteint un sommet de 69 000 $ en novembre, une aubaine pour la vente des GPU dont les prix continuent de chuter

Le minage de bitcoins devient non rentable, car le prix du bitcoin est tombé au niveau du coût moyen du minage, ce qui pourrait provoquer de grands changements sur le marché

Les cryptomonnaies entraînent une augmentation des escroqueries en ligne, selon un rapport de la FTC