Twitch envisagerait de réduire la rémunération des streamers pour augmenter ses propres bénéfices,
un rapport suggère que les meilleurs streamers du site verraient leur part sur les abonnements chuter de 70 % à 50 %

2022 s'annonce comme une année difficile pour les créateurs de contenu et les vendeurs qui tentent de gagner leur vie grâce aux principales plateformes technologiques. Les vendeurs sur Amazon et Etsy sont déjà confrontés à des frais accrus et de nouvelles réductions de rémunération qui pourraient désormais faire leur chemin vers Twitch.

Un nouveau rapport citant des personnes familières avec la planification des rémunérations sur Twitch affirme que la société souhaite inciter les streamers à diffuser plus de publicités en plus d'envisager de réduire la part des frais d'abonnement allouée aux artistes interprètes ou exécutants. Plus précisément, les meilleurs streamers du site verraient leur part d'abonnements chuter de 70 % à 50 %, selon le rapport. La société envisage également d'introduire plusieurs niveaux de rémunération avec différents critères requis pour se qualifier pour chacun. Au total, ces changements visent à augmenter la rentabilité de Twitch, bien que cela puisse se faire au détriment des utilisateurs les plus actifs de leur communauté.

D'un autre côté, les sources qui ont échangé avec les médias à ce sujet ont déclaré que la société pourrait envisager d'assouplir ses restrictions d'exclusivité, ce qui permettrait aux créateurs de diffuser sur d'autres plateformes et potentiellement de gagner des revenus supplémentaires sur ces plateformes également.

Les considérations de monétisation provisoires surviennent dans une période de flux chez Twitch. D'une part, l'entreprise profite d'une augmentation de l'audience induite par la pandémie. Quelque 24 % des internautes américains âgés de 16 à 64 ans ont déclaré avoir commencé à regarder davantage de directs pendant la pandémie, selon les données de GlobalWebIndex. D'un autre côté cependant, même avec cette hausse des vues, Twitch fait également face à un exode d'employés déçus par la direction de l'entreprise. Quelque 300 employés auraient quitté Twitch l'année dernière, et 60 autres au cours des trois premiers mois de 2022. Certains des meilleurs créateurs sont également partis. Au cours de l'année dernière, DrLupo et TimTheTatman, deux streamers de premier plan, ont quitté le site pour son rival YouTube.

Nom : twitch.jpg
Affichages : 3394
Taille : 36,8 Ko

Les streamers Twitch ne sont pas les seuls à se préparer à une pression financière de la part de leurs patrons Big Tech.

Plus tôt cette année, Amazon a annoncé qu'il ajouterait une fuel and inflation surcharge (« surcharge carburant et inflation ») de 5 % aux vendeurs tiers qui utilisent les centres de distribution de l'entreprise pour compenser l'augmentation des coûts. Dans un avis aux vendeurs consulté par l'Associated Press, Amazon a déclaré que l'augmentation des salaires horaires, les coûts de construction et les nouvelles embauches pendant la pandémie étaient tous à blâmer pour l'augmentation des hausses de prix. Pourtant, Amazon n'était pas vraiment en difficulté en tant qu'entreprise pendant la pandémie. Au premier trimestre 2021, la société a enregistré un chiffre d'affaires record de 108,5 milliards de dollars, ce qui représente presque le triple de son chiffre d'affaires par rapport à la même période de l'année précédente.

Dans un avis envoyé aux vendeurs, l'entreprise a déclaré que ses coûts avaient augmenté depuis le début de la pandémie de COVID-19 en raison de l'augmentation des salaires horaires, de l'embauche de travailleurs et de la construction de nouveaux entrepôts. Elle a déclaré qu'elle avait absorbé les coûts dans la mesure du possible et n'avait augmenté les frais que pour faire face aux coûts permanents et pour être compétitive avec les autres fournisseurs. Les concurrents d'Amazon FedEx et UPS ont tous deux des fuel surcharges.

Bien que la société ait blâmé l'inflation et la hausse des coûts du carburant pour la surtaxe, Stacy Mitchell, codirectrice du groupe anti-monopole Institute for Local Self-Reliance, a critiqué l'annonce qui a été faite plus tôt ce mois-ci, affirmant qu'Amazon profitait de la situation : « Amazon continue d'augmenter ses frais sur les vendeurs qui doivent dépendre de sa plateforme », a déclaré Mitchell, ajoutant que les nouveaux frais sont un moyen « de retirer plus d'argent des poches des entreprises indépendantes et de le mettre dans les coffres d'Amazon ».

Le marché tiers d'Amazon, où les marchands indépendants répertorient des millions de leurs produits, représente une part importante de son activité. Il compte environ 2 millions de vendeurs et plus de la moitié des produits vendus sur Amazon.com proviennent de ces vendeurs.

L'année dernière, les vendeurs ont payé à Amazon environ 103 milliards de dollars de frais, ce qui représentait environ 22 % des revenus de l'entreprise. Le détaillant en ligne a déclaré que les nouveaux frais s'appliqueront aux produits commandés avant le 28 avril, mais expédiés et livrés après cette date.

Chez Etsy, les vendeurs se sont mis en grève et ont lancé un boycott numérique contre ce qu'ils considéraient comme des augmentations exorbitantes des frais de vente. Etsy a récemment tenté d'augmenter les frais de transaction du vendeur de 30 %, ce qui augmenterait en fait les frais du vendeur de 5 % à 6,5 %.

Pourquoi les meilleurs streamers quittent Twitch

À la fin de 2020, Twitch représentait plus de 65 % du total des heures de diffusion en direct regardées (contre 23 % pour YouTube Gaming et 11 % pour Facebook Gaming). C'est un exploit particulièrement impressionnant étant donné que YouTube et Facebook sont, pour ce qui concerne le nombre d'utilisateurs, beaucoup plus importants que Twitch. En 2021, les deux premiers sites comptaient respectivement près de 3 milliards et 2 milliards d'utilisateurs, tandis que Twitch était visité par environ 140 millions d'utilisateurs uniques par mois.

Fort de ces performances, Twitch veut réévaluer les accords précédents conclus lorsque les streamers avaient plus de poids.

Le changement a beaucoup à voir avec la façon dont Twitch est structuré. Les streamers ont plusieurs options pour gagner de l'argent : les abonnements payants et les dons des téléspectateurs ; les accords avec des marques ; et des publicités qui fonctionnent de la même manière que celles diffusées avant et pendant les vidéos YouTube. Twitch, comme la plupart des plateformes modernes, fait de meilleures affaires sur les publicités. Les streamers, cependant, n'aiment pas diffuser des publicités, car elles interrompent leurs diffusions, ce qui augmente les chances que les téléspectateurs quittent ou ratent un grand moment. En partie à cause de ce désalignement des objectifs, Twitch a tendance à signer de gros streamers pour gonfler sa marque – pas pour générer directement des revenus.

« Le public a une vision très mal informée de l'économie de Twitch », a déclaré un ancien employé de Twitch. « Chaque fois que [un streamer] a été payé une fortune, c'était beaucoup plus une question de marque que [de retour sur investissement de l'entreprise]. L’activité commerciale sur les grandes chaînes a tendance à stagner à un moment donné, et les streamers ne veulent pas diffuser de publicités – alors que c’est là que réside le plus gros potentiel de Twitch ».

Twitch structure les contrats pour en tenir compte. Au lieu de payer une somme forfaitaire lorsque les streamers s'inscrivent, de nombreux contrats incluent également des garanties qui versent aux streamers de l'argent supplémentaire à mesure qu'ils approchent des durées minimales de diffusion et de diffusion des publicités. Mais cela n'a pas garanti de manière fiable que les streamers atteignent réellement leurs exigences minimales. Dans des cas comme celui de DrLupo, des personnes familières avec les contrats Twitch ont déclaré que Twitch cherchait désormais à réduire le montant que les streamers sont payés pour respecter leurs contrats. Et c'est à ce moment-là qu'il propose ce genre de contrats exclusifs.

Ryan Morrison, un avocat qui dirige Evolved, une agence artistique qui représente des streamers Twitch comme Félix "xQc" Lengyel, a confirmé en 2021 que Twitch proposait moins de contrats exclusifs valant moins d'argent. « Et en dehors de [l'Amérique du Nord], il n'y en a presque pas du tout – du moins d'après mon expérience », a-t-il ajouté. « Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas encore d'offres très lucratives et incroyables, mais elles ne sont plus là où elles étaient ».

Source : rapport

Et vous ?

Allez-vous parfois sur la plateforme Twitch ?
Si oui, y allez-vous en tant que téléspectateur ou diffuseur de contenu ?
Sinon, allez-vous sur une autre plateforme ? Laquelle ?
Que pensez-vous de la direction que prend progressivement Twitch en matière de rémunération des streamers ?

Voir aussi :

Le code source de Twitch, les gains des streamers et des outils internes ont fuité en ligne. Twitch a confirmé avoir subi une violation de données suite à un changement de configuration
Twitch va bannir les utilisateurs qui commettent des "inconduites graves" en dehors de son site, y compris les activités terroristes, l'exploitation sexuelle des enfants, l'extrémisme violent