IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1001
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Lycéen
    Inscrit en
    novembre 2022
    Messages
    2
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 23
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Lycéen

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2022
    Messages : 2
    Points : 1
    Points
    1
    Par défaut
    Parmi les trois choses mentionnées dans le titre, je ne vote que pour les messages cryptés car si Twitter ajoute des appels vidéo et vocaux, alors ce sera similaire à Meta Factory et nous ne voulons pas et n'avons pas besoin de cela, nous n'avons besoin que des messages cryptés car la Meta Factory est trop de gens nous espionnent avec leurs applications Messenger, Whatsup, Instagram, FB et nous avons besoin de quelqu'un pour faire de la confidentialité la priorité numéro un. Je pense que l'application de messagerie Signal est une application Mask et que cette application utilisait des messages cryptés, donc je pense que ce n'est pas nouveau pour Mask.

  2. #1002
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 926
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 926
    Points : 17 309
    Points
    17 309
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Messagerie privée chiffrée, appels vidéos et vocaux, des fonctionnalités susceptibles de vous intéresser sur cette plateforme ? Pourquoi ?
    Personnellement ça ne m'intéresse pas, mais je ne suis pas représentatif de l'ensemble des utilisateurs de Twitter.
    En plus chaque année il y a des jeunes qui rejoignent Twitter et ils ont peut-être des besoins différents.

    Au pire si ça ne fonctionne vraiment pas, Twitter va arrêter de le faire.
    C'est comme avec la vérification à 8$, ils ont testé, ça n'a pas fonctionné, ils ont arrêté.

    C'était annoncé de toute façon :
    https://twitter.com/elonmusk/status/1590384919829962752
    Please note that Twitter will do lots of dumb things in coming months.

    We will keep what works & change what doesn’t.
    Keith Flint 1969 - 2019

  3. #1003
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Consultant en Business Intelligence
    Inscrit en
    décembre 2021
    Messages
    522
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en Business Intelligence

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2021
    Messages : 522
    Points : 855
    Points
    855
    Par défaut
    Bonjour,

    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    Je cite : "Après Mark Zuckerberg, Vincent Van Gogh, Marie Curie, Andy Warhol, Wolfgang Amadeus Mozart ou encore Albert Einstein, Lionel Messi, Eminem et Thomas Edison, le célèbre entrepreneur Elon Musk[...]
    La forme dont « souffre » Elon Musk a été mise en lumière en 1944 par le Dr Hans Asperger"

    Vincent Van Gogh (1853-1890), Marie Curie (1867-1934), Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)Thomas Edison (1847-1931) il est absolument indéniables que ces gens ont été diagnostiqués Asperger.
    Ils ont d'ailleurs aussi été diagnostiqués HPI, TDAH, Dyslexique, gaucher et cancre.

    Sinon :
    Pourquoi le syndrome d’Asperger disparaît ?
    N'appelez plus les autistes «Asperger»
    "Le syndrome d’Asperger, après avoir connu un succès immense, a disparu du DSM-5" (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux révision 5)
    "Pourquoi le syndrome a-t-il disparu de la classification du DSM-5 ?
    À cela trois raisons :
    – le manque de contour précis des critères diagnostiques qui constituent le syndrome d’Asperger[...]
    – la difficulté à trouver une différence entre l’autisme de haut niveau et le syndrome d’Asperger[...]
    – et, point le plus important, un changement dans la *manière de classer les troubles psychiatriques : jusqu’à présent et même dans le DSM-IV, leur classement était catégoriel, chaque catégorie impliquant de correspondre à des critères (avec des réponses par « oui » ou « non ») qui aboutissait à ce que le médecin et la société attribuent au patient une étiquette qui lui collait à la peau au point qu’il risquait de devenir vraiment l’étiquette qu’on lui collait (ce qu’on a appelé la théorie de l’étiquetage ou « labelling theory »)."
    "Autrefois, la classification d'«Asperger» désignait les autistes sans déficience intellectuelle. Mais cette dénomination n'était pas claire, car la plupart des gens avait tendance à prendre les Aspies (diminutif d'Asperger) pour des génies, ce qui est loin de la réalité. «En fait, il n'y a que 10% des personnes avec un trouble du spectre de l'autisme qui ont un haut potentiel intellectuel. Donc ce n'est pas la majorité, explique Alexandre Yailian. Pendant très longtemps, je recevais des personnes et leur disais qu'elles étaient Asperger. Elles me répondaient: “Mais non, je n'ai pas un QI élevé.”»"

    Ca me fatigue de croiser des gens qui m'explique que ce (ou que d'autres) sont des sales cons parce qu'ils sont HPI, Asperger, TDAH, autiste ou autre.
    Il existe de nombreuses personnes qui ont eu ces diagnostiques et qui ne sont pas insupportables, j'ai croisé un bon paquet de HPI, travaillé avec une personne souffrant de trouble du spectre autistique, un schizophrène avec qui je n'ai eu aucun problème avec la plupart d'entre eux.
    Ceux avec qui j'ai eu des problèmes ont tous la même attitude : "je suis un connard parce que je suis xxxxxx, et que je suis obligé de yyyyy, et je ne peux pas zzzzz".

    Musk n'est pas un connard prétentieux parce qu'il serait Aspie, il l'est parce que son diagnostic psychiatrique est CPBTRPER "connard prétentieux bien trop riche pour être raisonnable" (ne cherchez pas dans le DSM-5 ça n'existait pas encore, on l'a créé juste pour lui)
    Citation Envoyé par sergio_is_back Voir le message
    N'étant pas un grand fan de Musk, je trouve cependant regrettable que certains ne pensent qu'à le réduire à son prétendu syndrome d'asperger !
    Cela n'a rien à apporter et rien à voir avec un éventuel Twitter 2.0
    Loin de critiquer Elon Musk, son atypie , et les Aspergers en général. Simplement que sa réaction et action dans la reprise de Twitter , reste atypique de part son mode de fonctionnement.

    Elon Musk laisse échapper un trait de caractère d'une personne tdah avec de l'hyperactivité. Cela se ressent dans son hyper communication .

    En version "Elon Musk" non atypique, il se serait laissé à communiquer sur 3/4 comm' publique au plus . Pas une hypercommunication comme il fait aujourd'hui .

    Après libre à lui de manager Twitter comme il l'entend. Même si on est pas d'accord avec son management (qui est critiquable à plusieurs titres).

    Personnellement je suis loin d'être d'accord avec l'ensemble de son management et de la reprise de Twitter actuellement.

  4. #1004
    Membre actif
    Profil pro
    Concepteur/Développeur
    Inscrit en
    mai 2007
    Messages
    92
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Concepteur/Développeur

    Informations forums :
    Inscription : mai 2007
    Messages : 92
    Points : 257
    Points
    257
    Par défaut
    la vie privée et la sécurité semblent être des questions primordiales qui les préoccupent
    Twitter est le réseau social ou la vie privé et la sécurité des utilisateurs sont totalement mis à mal : c'est un lieu où les gens insultent gratuitement les autres, un lieu de haine si une personne ose contredire sur des comptes de propagande, de complotistes, politiques, sports...
    Et on ne compte pas le nombre de tweets à la journée pour le harcèlement en ligne, les menaces de mort...

    Bref, c'est un réseau "social" qui a déjà de très nombreux problèmes avant l'arrivée de Musk donc je dirais que ça peut difficilement être pire

  5. #1005
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    558
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 558
    Points : 10 087
    Points
    10 087
    Par défaut Elon Musk propose de laisser revenir sur le site presque tous les bannis de Twitter.
    Elon Musk propose de laisser revenir sur le site presque tous les bannis de Twitter
    et organise un autre sondage à cet effet

    Elon Musk a émis l'idée d'offrir « une amnistie générale aux comptes suspendus », à condition qu'ils n'aient pas enfreint la loi ou qu'ils ne se soient pas livrés à du « spam flagrant ». Dans un tweet, Musk sonde les utilisateurs sur cette idée. On ne sait pas exactement combien de comptes seront concernés par ce changement potentiel, mais certains utilisateurs craignent qu'une telle mesure n'entraîne une augmentation des discours haineux et autres contenus nuisibles sur la plateforme.

    Nom : Screenshot_2022-11-24 Elon Musk proposes letting nearly everyone Twitter banned back on the site.png
Affichages : 1390
Taille : 205,0 Ko

    Maintenant qu'Elon Musk nous a fait savoir qu'il en avait totalement fini avec son mythe du conseil de modération, il a mis en place un nouveau sondage demandant aux utilisateurs s'il devait laisser revenir sur le site la plupart des comptes suspendus. Hier, il a demandé : « Twitter devrait-il offrir une amnistie générale aux comptes suspendus, à condition qu'ils n'aient pas enfreint la loi ou ne se soient pas livrés à du spam flagrant ? » Il a donné 24 heures aux utilisateurs pour voter.

    Musk a précédemment lancé un sondage demandant s'il devait autoriser l'ancien président Donald Trump à revenir sur le site, et les réponses "oui" l'ont emporté par une marge relativement étroite. Musk a rétabli des comptes que Twitter avait suspendus pour avoir enfreint ses règles contre les comportements haineux, les fausses informations du COVID et la glorification de la violence. Il a rétabli le compte de l'ancien président américain Donald Trump après avoir sondé les utilisateurs sur cette idée. Twitter a suspendu Trump après les émeutes du 6 janvier au Capitole, car la plateforme craignait que ses tweets n'incitent à davantage de violence.

    Peu de temps après avoir pris possession de Twitter, Musk a déclaré que Twitter mettrait en place un conseil chargé de décider qui devrait être autorisé à revenir sur la plateforme. Cette idée a depuis été abandonnée, et il semble que Musk soit maintenant prêt à faire des changements radicaux basés en grande partie sur sa propre opinion. Il est difficile de comprendre l'ampleur du changement que représente le fait de revenir sur plus d'une décennie de décisions de modération, d'autant plus que le principal produit de Twitter est la modération de contenu.

    Le sondage de Musk ne donne pas de détails sur le moment où ce changement se produira, s'il se produit. Selon sa vision de la plateforme, le fait que le site soit inondé de mauvais acteurs ne devrait théoriquement pas avoir d'importance. Il a déjà dit qu'il souhaitait que les tweets négatifs et haineux soient invisibles, à moins que vous ne les recherchiez. Cependant, il faudrait pour cela que des modérateurs signalent ces comptes de manière appropriée, et les équipes de confiance et de sécurité de Twitter ont été durement touchées par les licenciements. Musk pourrait également envisager de s'appuyer davantage sur la vérification bleue de Twitter, bien que nous ayons vu certaines façons d'en abuser et qu'elle ne soit pas encore sortie.

    Avant de prendre le contrôle de Twitter, Elon Musk s'était engagé à autoriser tous les discours autorisés par la loi sur la plateforme une fois qu'il en serait le propriétaire, et il a déclaré la semaine dernière que Twitter avait une nouvelle politique de « liberté de parole, mais pas de liberté d'accès ». Musk a déclaré que Twitter ne promouvra pas et ne démonétisera pas les tweets contenant des discours haineux ou d'autres contenus « négatifs ». Cette nouvelle politique fait suite à quelques semaines chaotiques, marquées par une grande confusion quant aux pratiques de modération de Twitter.

    Musk avait initialement déclaré que les politiques de modération existantes resteraient en place jusqu'à ce qu'un « conseil de modération du contenu » se réunisse pour déterminer les étapes futures, bien que de nombreux observateurs soient désormais sceptiques quant à la formation d'un tel panel. Les précédents commentaires du milliardaire sur les politiques de modération semblaient être une tentative d'apaiser les annonceurs qui s'inquiètent de l'avenir de Twitter sous la direction de Musk, alors que plusieurs marques très connues, dont General Mills, Ford et Chipotle, ont réduit leurs dépenses publicitaires. Juste avant de prendre le contrôle de Twitter, Musk a déclaré qu'il ne permettrait pas à la plateforme de devenir un « paysage infernal ». Musk a déjà accordé au moins quelques exceptions à sa politique de liberté d'expression. Par exemple, il a déclaré qu'Alex Jones ne serait pas autorisé sur la plateforme.

    Source : Elon Musk

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Elon Musk restaure le compte de Donald Trump après un sondage réalisé auprès de ses abonnés, mais Trump indique n'avoir « aucun intérêt » à revenir sur Twitter, préférant rester sur Truth Social

    Un ingénieur fiabilité de site présente des dizaines de scénarios qui pourraient signer la fin de Twitter, suite à la réduction drastique des employés dans l'entreprise par Elon Musk

    Elon Musk affirme que Twitter en a fini avec les licenciements et qu'il est prêt à embaucher à nouveau, Twitter qui avait près de 7 500 employés avant Musk, aujourd'hui, en compte environ 2 700

    Elon Musk voudrait que son «Twitter 2.0» ait un chat vidéo, des appels vocaux et bénéficie de messages privés chiffrés, il a demandé l'aide du fondateur de Signal
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #1006
    Membre émérite Avatar de Cpt Anderson
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    novembre 2005
    Messages
    605
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Âge : 48
    Localisation : France, Rhône (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2005
    Messages : 605
    Points : 2 334
    Points
    2 334
    Par défaut
    Mince, un type en faveur de la liberté d'expression, un mec d'extreme droite surement !
    Voici la méthode de mon chef:

    copy (DateTimeToStr(Now),7,4)+
    copy (DateTimeToStr(Now),4,2)+copy (DateTimeToStr(Now),1,2)+copy (DateTimeToStr(Now),12,2)+
    copy (DateTimeToStr(Now),15,2)+copy (DateTimeToStr(Now),18,2)

    Je lui ai dit que FormatDateTime irait surement mieux


  7. #1007
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    août 2021
    Messages
    83
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : août 2021
    Messages : 83
    Points : 197
    Points
    197
    Par défaut
    C'est un bonne chose qu'il ait résolu le problème des robots pour que des sondages comme celui-ci soient une source fiable de retour d'information.

  8. #1008
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    396
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 396
    Points : 733
    Points
    733
    Par défaut
    Il parie qu'ils peuvent résoudre la classification / modération entièrement automatisée a l'échelle . Si ils y parviennent peut être twitter survivra

  9. #1009
    Membre actif
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    juin 2022
    Messages
    55
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : juin 2022
    Messages : 55
    Points : 220
    Points
    220
    Par défaut
    Citation Envoyé par Cpt Anderson Voir le message
    Mince, un type en faveur de la liberté d'expression, un mec d’extrême droite surement !
    Zut, un raccourci sur un raccourci, c'est valide maintenant ?

  10. #1010
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    558
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 558
    Points : 10 087
    Points
    10 087
    Par défaut L'exode des annonceurs de Twitter, plus d'un tiers des clients de Twitter n'ont plus fait de publicité.
    L'exode des annonceurs de Twitter, plus d'un tiers des 100 principaux clients de Twitter n'ont pas fait de publicité sur la plateforme
    depuis qu'Elon Musk en a pris les commandes

    Plus d'un tiers des 100 principaux annonceurs de Twitter n'ont plus fait de publicité sur le réseau de médias sociaux au cours des deux dernières semaines, selon le centre de recherche Media Matters. Ce qui est une indication de l'ampleur de la frilosité des annonceurs face au contrôle de l'entreprise par le milliardaire Elon Musk. Depuis 2020, 50 de ces entreprises ont représenté près de 2 milliards de dollars de revenus publicitaires. Cette année seulement, elles ont dépensé 750 millions de dollars, précise Media Matters. Certaines de ces entreprises (comme Chevrolet, Ford et Chipotle) ont annoncé publiquement qu'elles arrêtaient la publicité sur Twitter. Media Matters affirme que les autres sont des « abandons discrets », car son analyse des données de Pathmatics montre qu'elles ont cessé de faire de la publicité pendant une « période de temps significative ».

    Nom : Screenshot_2022-11-19 twitter business insider Twitter loses payroll department, – Recherche Goo.png
Affichages : 1310
Taille : 339,3 Ko

    Des dizaines de grands annonceurs de Twitter, dont 14 des 50 premiers, ont cessé de faire de la publicité au cours des quelques semaines qui ont suivi l'acquisition chaotique de la société de médias sociaux par Musk. Les publicités pour des marques de premier ordre comme Jeep et les bonbons Mars, dont les sociétés mères figuraient parmi les 100 premiers annonceurs américains sur le site au cours des six mois précédant l'achat de Musk, n'y sont plus apparues depuis au moins le 7 novembre. Musk est devenu propriétaire du site le 27 octobre.

    Les spécialistes du marketing réévaluent Twitter dans un moment de chaos, alors que Musk apporte des changements radicaux au personnel et à la plateforme. Le milliardaire a supprimé environ la moitié des effectifs, puis a lancé un ultimatum qui a incité des centaines d'autres employés à démissionner, notamment ceux qui veillaient à ce que le site soit exempt de tout contenu auquel les annonceurs préféreraient ne pas être associés. Dans les heures qui ont suivi la prise de contrôle par Musk, Twitter a connu un afflux de messages racistes et antisémites qui ont mis à l'épreuve les limites des règles de Twitter, sous la houlette d'un nouveau propriétaire qui, depuis des mois, avait signalé qu'il assouplirait de nombreuses pratiques de modération du contenu de Twitter.

    Twitter a récemment licencié certains employés de sa division commerciale, poursuivant ainsi l'exode massif des employés de l'entreprise. Parallèlement, Wall Street a longtemps considéré Twitter comme une entreprise trop lente à lancer des produits qui permettraient de convertir sa popularité virale en revenus. Et alors que Musk s'est efforcé de réduire les coûts et de trouver d'autres formes de revenus, Twitter est toujours fortement tributaire de la publicité. L'année dernière, près de 90 % des 5 milliards de dollars de revenus de la société provenaient de la publicité, tandis que le reste provenait des licences de données et d'autres services, selon les documents réglementaires.

    Twitter est surtout connu comme une plateforme permettant aux grandes entreprises d'accroître la notoriété de leur société auprès d'un public large et diversifié par le biais de campagnes de publicité de marque. Le type de campagne que de nombreuses entreprises s'empressent de supprimer lorsque l'économie se dégrade ou qu'une plateforme marketing donnée ne semble plus être un investissement solide, selon les experts.

    Matthew Quint, directeur du Center on Global Brand Leadership de la Columbia Business School, a déclaré que de nombreuses entreprises subissaient « des pressions, de la part d'une série de parties prenantes et de consommateurs, pour qu'elles soient liées à des contenus jugés incendiaires ». Le défi pour elles et pour Twitter, dit-il, est que Musk est en train de devenir « une marque très forte, et une marque controversée. Plus il est sur le devant de la scène, plus les annonceurs peuvent... choisir de dire qu'ils ne sont pas encore prêts à être fortement associés à une plateforme Musk à ce stade », a déclaré Quint.

    Avant même que Musk ne prenne les rênes de l'entreprise, les spécialistes du marketing réduisaient leurs dépenses de publicité numérique à mesure que les inquiétudes concernant l'économie se multipliaient. Le chaos qui règne chez Twitter et la pause publicitaire arrivent à un moment inopportun : selon les experts, c'est généralement au cours des derniers mois de l'année que les annonceurs augmentent leurs dépenses afin de profiter de la ruée vers les magasins pour les fêtes de fin d'année et de préparer des événements en prime time tels que le Super Bowl. Cette année, le déclin de la publicité touche également Twitter pendant la Coupe du monde de football, un moment où les annonceurs pourraient être intéressés à atteindre un public international ; 75 % des utilisateurs de Twitter se trouvent en dehors des États-Unis.

    La publicité de marque est particulièrement vulnérable, car elle est généralement destinée à développer la reconnaissance et la fidélité des futurs clients potentiels. Selon les experts, les entreprises disposent d'une pléthore d'autres plateformes pour toucher un large public. En revanche, les entreprises technologiques telles que Facebook et Google sont connues pour offrir aux spécialistes du marketing la possibilité de cibler leurs campagnes publicitaires sur une section étroitement adaptée d'utilisateurs qui sont les plus susceptibles d'acheter le produit après avoir vu ou cliqué sur la publicité : un phénomène connu sous le nom de marketing à réponse directe.

    Musk a entretenu des relations changeantes avec les spécialistes du marketing et les groupes de défense des droits civils

    À la fin du mois dernier, Musk a publié sur Twitter une lettre adressée aux annonceurs, dans laquelle il s'engageait à ce que le site ne devienne pas un « paysage infernal où tout peut être dit sans conséquence ». Lorsque des informations ont fait surface selon lesquelles Musk avait gelé l'accès de certains employés aux outils de modération de contenu, des groupes de la société civile ont poussé les 20 principaux annonceurs de Twitter à dire à Musk qu'ils suspendraient leurs campagnes de marketing s'il sapait les normes communautaires du réseau social.

    Début novembre, à l'issue d'une réunion privée avec des groupes de défense des droits civiques, Musk a semblé tendre une perche en s'engageant à ne pas réintégrer les comptes bannis sans un processus clair : une tâche qui, selon lui, prendrait probablement des semaines et signifierait que l'ancien président Donald Trump ne réintégrerait pas le site avant les élections de mi-mandat. Mais, il a rétabli le compte de l'ancien président américain Donald Trump après avoir sondé les utilisateurs sur cette idée. Twitter a suspendu Trump après les émeutes du 6 janvier au Capitole, car la plateforme craignait que ses tweets n'incitent à davantage de violence.

    Et maintenant, Elon Musk a émis l'idée d'offrir « une amnistie générale aux comptes suspendus », à condition qu'ils n'aient pas enfreint la loi ou qu'ils ne se soient pas livrés à du « spam flagrant ». Dans un tweet, Musk sonde les utilisateurs sur cette idée. On ne sait pas exactement combien de comptes seront concernés par ce changement potentiel, mais certains utilisateurs craignent qu'une telle mesure n'entraîne une augmentation des discours haineux et autres contenus nuisibles sur la plateforme.

    Deux jours plus tard, Musk a licencié la moitié des employés de Twitter, incitant les groupes de défense des droits civiques à lancer un boycott total du site de médias sociaux. Ces groupes ont fait valoir que Twitter ne pouvait pas maintenir le même niveau de modération du contenu s'il n'avait pas suffisamment de personnel pour faire respecter ses règles.

    Peu après, Musk a participé à un appel privé d'environ 90 minutes avec le conseil d'influence de Twitter, un groupe de spécialistes du marketing, pour discuter de la sécurité de la marque et de la modération du contenu, selon Lou Paskalis, membre du conseil. Au cours de la réunion, Musk a été interrogé sur ses habitudes personnelles en matière de tweet et sur la façon dont elles pourraient donner une mauvaise image de la plateforme, selon Paskalis. Le programme de "liberté d'expression" de Musk démantèle le travail de sécurité chez Twitter, selon des initiés. « Ce qu'il fait sur son compte personnel est pris en compte par les grands annonceurs qui disposent d'un très gros dispositif d'atténuation des risques et de gouvernance », a déclaré Paskalis.

    Quelques jours plus tard, Musk a organisé une discussion publique sur les espaces Twitter à l'intention des annonceurs, au cours de laquelle il a réaffirmé que l'entreprise n'avait apporté aucun changement à sa politique de modération du contenu et que la nouvelle initiative de l'entreprise visant à faire payer aux utilisateurs 8 dollars pour être vérifiés réduirait le nombre de discours haineux sur la plateforme. Musk a mis ce projet en pause après que certains aient utilisé le service pour usurper l'identité de marques et de personnes célèbres. Il a ensuite retardé la relance du service.

    Musk avait initialement déclaré que les politiques de modération existantes resteraient en place jusqu'à ce qu'un « conseil de modération du contenu » se réunisse pour déterminer les étapes futures, bien que de nombreux observateurs soient désormais sceptiques quant à la formation d'un tel panel. Les précédents commentaires du milliardaire sur les politiques de modération semblaient être une tentative d'apaiser les annonceurs qui s'inquiètent de l'avenir de Twitter sous la direction de Musk, alors que plusieurs marques très connues, dont General Mills, Ford et Chipotle, ont réduit leurs dépenses publicitaires.

    Sources : Media Matters, rapport annuel Twitter

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet?

    Voir aussi :

    Elon Musk propose de laisser revenir sur le site presque tous les bannis de Twitter et organise un autre sondage à cet effet

    Elon Musk voudrait que son «Twitter 2.0» ait un chat vidéo, des appels vocaux et bénéficie de messages privés chiffrés, il a demandé l'aide du fondateur de Signal

    Un ingénieur fiabilité de site présente des dizaines de scénarios qui pourraient signer la fin de Twitter, suite à la réduction drastique des employés dans l'entreprise par Elon Musk
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #1011
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    août 2021
    Messages
    83
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : août 2021
    Messages : 83
    Points : 197
    Points
    197
    Par défaut
    Je pense que Twitter va probablement se planer. Une machine peut continuer pendant un certain temps si vous arrêtez la maintenance, mais à un moment donné, vous rencontrez un problème qui nécessite une intervention et Twitter a perdu, suffisamment de personnes qui savent comment les choses fonctionnent pour qu'il y ait de fortes chances qu'ils aient une panne grave.

  12. #1012
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    396
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 396
    Points : 733
    Points
    733
    Par défaut
    Je ne sais pas si j'ai lu ça ici ou ailleurs, mais quelqun a fait la remarque que si on enlève tous les extincteurs d'un bâtiment , celui ci restera debout. Mais attention au départ de feu.

  13. #1013
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    7 299
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 7 299
    Points : 175 408
    Points
    175 408
    Par défaut Musk rompt sa promesse de former un panel de modération sur Twitter et blâme les militants
    Musk rompt sa promesse de former un panel de modération sur Twitter et blâme les militants,
    ces derniers assurent qu'ils ne concluraient jamais un tel accord avec Musk en premier lieu

    Lorsqu'Elon Musk a lancé un sondage pour décider de rétablir ou non le compte Twitter de Donald Trump, beaucoup se sont demandé ce qu'il était advenu du projet de Musk de former un conseil de modération de contenu « très diversifié » pour l'aider à peser toute décision d'inverser les suspensions définitives de comptes. Il avait annoncé ce plan après avoir rencontré des groupes de défense des droits civiques au début du mois, mais ne l'avait jamais mentionné depuis. Il a fallu quatre jours sans que Trump ne tweete avant que Musk ne fournisse enfin une mise à jour sur ce conseil de surveillance qu'il n'a jamais formé.

    Dans un tweet blâmant apparemment les militants pour les problèmes publicitaires de Twitter, Musk a affirmé qu'il n'avait promis de former le conseil qu'à la condition que les militants promettent de cesser de pousser les annonceurs à boycotter sa plateforme.

    « Une large coalition de groupes d'activistes politiques/sociaux a accepté de ne pas essayer de tuer Twitter en nous privant de revenus publicitaires si j'acceptais cette condition », a tweeté Musk. « Ils ont rompu l'accord ».

    Certains militants qui ont assisté à la réunion ont tweeté pour confirmer qu'ils n'avaient jamais conclu un tel accord avec Musk, notamment la co-PDG de Free Press, Jessica Gonzalez, qui a aidé à diriger une coalition #StopToxicTwitter faisant pression sur les 20 principaux annonceurs de Twitter pour qu'ils boycottent la plateforme.

    Nom : jessica.png
Affichages : 1304
Taille : 38,5 Ko

    « Je ne sais pas de qui Musk parle ici, mais je l'ai rencontré il y a quelques semaines avec des leaders des droits civiques, et je codirige également la coalition #StopToxicTwitter qui appelle les annonceurs à suspendre les publicités jusqu'à ce qu'il redresse le navire », a tweeté Gonzalez. « Je n'ai jamais conclu un tel accord ».

    Le président de la NAACP, Derrick Johnson, a soutenu Gonzalez dans son propre tweet niant que les militants aient conclu un accord avec Musk.

    « Nous ne ferions jamais un tel accord », a tweeté Johnson. « La démocratie vient toujours en premier. Les décisions prises sur Twitter sont dangereuses et il est de notre devoir, comme depuis notre création, de dénoncer les menaces qui pèsent sur notre démocratie. Les discours de haine et les complots violents ne peuvent pas avoir de refuge. »

    Nom : derrick.png
Affichages : 1230
Taille : 38,2 Ko

    Lorsque les médias ont précédemment rapporté la rencontre entre Musk et des militants, il était immédiatement clair que Gonzalez prévoyait de continuer à promouvoir la campagne #StopToxicTwitter. Gonzalez a déclaré à ce moment-là que les promesses de Musk, y compris la formation d'un conseil pour revoir les décisions de contenu, n'étaient « que le début d'un long processus » pour tenir Twitter responsable du respect des normes communautaires.

    Johnson n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire, mais Gonzalez a déclaré que Musk utilisait des militants comme bouc émissaire pour sa propre mauvaise prise de décision concernant la sécurité de la marque.

    « Musk perd des annonceurs parce qu'il a agi de manière irresponsable, en sabrant les équipes de modération de contenu qui aident à assurer la sécurité des marques et en sabrant les équipes de vente chargées d'entretenir les relations avec les annonceurs », a déclaré Gonzalez. « Le principal responsable de l'exode des annonceurs sur Twitter est Elon Musk ».

    Twitter perd maintenant trop d'annonceurs

    Pendant ce temps, les luttes de Musk pour retenir les annonceurs en tant que source de revenus critique de Twitter ont apparemment atteint un point de rupture.

    Le Washington Post a mené une analyse des données de marque sur Twitter et a rapporté que Musk « ne peut plus se permettre de perdre » des annonceurs. Quatorze des 50 plus gros annonceurs de Twitter se sont retirés, dont Jeep et Mars, qui, selon The Post, étaient deux des principaux investisseurs publicitaires de Twitter au cours des six mois précédant la prise de contrôle de Twitter par Musk. Kellogg, Verizon, Merck et Samuel Adams Boston Brewery sont d'autres marques signalées par le Post comme ayant arrêté les publicités sur Twitter.

    Seul Mars a fourni une déclaration au Post. Cette déclaration semble soutenir la logique de Gonzalez selon laquelle les marques quittent Twitter, non pas à cause de sa campagne de pression, mais à cause de problèmes de sécurité de la marque : « Mars a commencé à suspendre ses activités publicitaires sur Twitter fin septembre lorsque nous avons pris connaissance d'incidents importants en matière de sécurité et d'adéquation de la marque qui ont eu un impact sur notre marque », a déclaré Mars dans un communiqué.

    L'Alliance mondiale pour des médias responsables (GARM), qui se décrit comme « un effort intersectoriel dirigé par des annonceurs pour supprimer le contenu préjudiciable des médias numériques financés par la publicité », avait précédemment averti Musk dans un communiqué que « la sécurité de la marque n'est pas négociable pour annonceurs ».

    GARM n'a pas indiqué les raisons pour lesquelles les marques pourraient quitter Twitter maintenant.

    Il existe également des preuves à l'appui de l'affirmation de Gonzalez selon laquelle c'est Musk lui-même (et pas seulement ses changements brusques dans la main-d'œuvre, l'infrastructure et les politiques de Twitter) qui est en partie responsable de la fuite des annonceurs.

    Selon le Post, les annonceurs ont souligné que les « habitudes de tweet personnelles » de Musk étaient problématiques pour les marques, notamment la position de Musk sur « l'absolutisme de la liberté d'expression ». Lorsque l'ancien responsable de la sécurité des marques de Twitter, Yoel Roth, a quitté Twitter, il a déclaré dans un éditorial du New York Times que « les annonceurs ont jusqu'à présent joué le rôle le plus direct dans la modération des ambitions de liberté d'expression de M. Musk », incitant même Musk à revenir sur sa propre promesse de liberté d'expression de réduire le contenu interdit en « censurant plus de contenu, pas moins ».

    Il est facile de comprendre pourquoi Musk pourrait être frustré de se faire dire quoi faire alors que les commentaires peuvent sembler si personnels. Roth a suggéré que Musk faisait déjà pression pour diminuer le contrôle que les annonceurs avaient sur la façon dont Musk gère la sécurité de la marque.

    « C'est peut-être pour cette raison que M. Musk a déclaré qu'il souhaitait s'éloigner des publicités en tant que principale source de revenus de Twitter*: sa capacité à prendre des décisions unilatéralement sur l'avenir du site est limitée par une industrie du marketing qu'il ne contrôle ni n'a réussi à gagner », a déclaré Roth, expliquant que « Musk a clairement indiqué qu'en fin de compte, ce sera lui qui prendra les décisions ».

    Un autre aspect de cette énigme qui échappe au contrôle de Musk est le marché publicitaire lui-même. Le Post a rapporté*que les marques réduisaient déjà la publicité dans tous les domaines en raison de la récession. Twitter est l'une des plateformes les plus faciles à soustraire, car il s'agit d'une plateforme généralement associée à la notoriété de la marque, plutôt qu'à la vente directe.

    Gonzalez a estimé que Musk pourrait éventuellement reprendre le contrôle en faisant des choix différents : « Il aurait pu maintenir et appliquer des politiques et des équipes de contenu », a déclaré Gonzalez. « Au lieu de cela, il a institué le chaos. Ce chaos est mauvais pour la santé et la sécurité publiques, les droits civils et humains et la démocratie. Et c'est impopulaire auprès des annonceurs. Nos organisations se battent pour la sécurité de nos communautés, car nous constatons à maintes reprises que lorsque d'horribles mensonges se répandent sur notre peuple, nous sommes alors la cible de la violence. Nous sommes bien dans nos droits du premier amendement de soulever ces préoccupations ».

    Nom : elon.png
Affichages : 1232
Taille : 278,8 Ko

    Des relations changeantes avec les spécialistes du marketing et les groupes de défense des droits civils

    À la fin du mois dernier, Musk a publié sur Twitter une lettre adressée aux annonceurs, dans laquelle il s'engageait à ce que le site ne devienne pas un « paysage infernal où tout peut être dit sans conséquence ». Lorsque des informations ont fait surface selon lesquelles Musk avait gelé l'accès de certains employés aux outils de modération de contenu, des groupes de la société civile ont poussé les 20 principaux annonceurs de Twitter à dire à Musk qu'ils suspendraient leurs campagnes de marketing s'il sapait les normes communautaires du réseau social.

    Début novembre, à l'issue d'une réunion privée avec des groupes de défense des droits civiques, Musk a semblé tendre une perche en s'engageant à ne pas réintégrer les comptes bannis sans un processus clair : une tâche qui, selon lui, prendrait probablement des semaines et signifierait que l'ancien président Donald Trump ne réintégrerait pas le site avant les élections de mi-mandat. Mais, il a rétabli le compte de l'ancien président américain Donald Trump après avoir sondé les utilisateurs sur cette idée. Twitter a suspendu Trump après les émeutes du 6 janvier au Capitole, car la plateforme craignait que ses tweets n'incitent à davantage de violence.

    Et maintenant, Elon Musk a émis l'idée d'offrir « une amnistie générale aux comptes suspendus », à condition qu'ils n'aient pas enfreint la loi ou qu'ils ne se soient pas livrés à du « spam flagrant ». Dans un tweet, Musk sonde les utilisateurs sur cette idée. On ne sait pas exactement combien de comptes seront concernés par ce changement potentiel, mais certains utilisateurs craignent qu'une telle mesure n'entraîne une augmentation des discours haineux et autres contenus nuisibles sur la plateforme.

    Twitter a fermé son service communication et ne peut donc pas être joint pour commenter les actualités.

    Sources : Jessica Gonzalez, Derrick Johnson

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous des décisions d'Elon Musk ?
    Comprenez-vous toutes ces idées d'Elon Musk (transformer Twitter en banque, etc.) visant à s'éloigner de la dépendance aux annonceurs afin de s'assurer d'être celui qui prend de réelles décisions ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #1014
    Expert confirmé

    Profil pro
    Inscrit en
    février 2006
    Messages
    2 360
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : février 2006
    Messages : 2 360
    Points : 4 664
    Points
    4 664
    Par défaut
    We would never make such a deal. Democracy always comes first.
    c'est quand tu lis des propos comme ça que tu vois que ces gens ne comprennent pas un broc sur ce qu'est une démocratie.

    ils devraient changer leur propos en quelque chose du genre : "la démocratie c'est bien ... enfin si elle va dans notre sens, sinon c'est du populisme/extrême droite/complotisme" et j'en passe.

  15. #1015
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 926
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 34
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 926
    Points : 17 309
    Points
    17 309
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Le Washington Post a mené une analyse des données de marque sur Twitter et a rapporté que Musk « ne peut plus se permettre de perdre » des annonceurs. Quatorze des 50 plus gros annonceurs de Twitter se sont retirés, dont Jeep et Mars, qui, selon The Post, étaient deux des principaux investisseurs publicitaires de Twitter au cours des six mois précédant la prise de contrôle de Twitter par Musk. Kellogg, Verizon, Merck et Samuel Adams Boston Brewery sont d'autres marques signalées par le Post comme ayant arrêté les publicités sur Twitter.
    J'espère que d'autres annonceurs vont arriver pour remplacer les anciens.
    Pour qu'un site vive il faut de la pub, c'est principalement de là que vient l'argent sur internet.
    Keith Flint 1969 - 2019

  16. #1016
    Membre expérimenté
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    474
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 474
    Points : 1 643
    Points
    1 643
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    J'espère que d'autres annonceurs vont arriver pour remplacer les anciens.
    Pour qu'un site vive il faut de la pub, c'est principalement de là que vient l'argent sur internet.
    J'espère que le PDG de Twitter fera le nécessaire pour que son entreprise survive, même si ça signifie de s'assoir sur une partie de sa radicalité et de suivre un minimum son idéologie : la liberté d'expression absolue (celle de ses alliés comme celle de ses adversaires).
    Il joue un jeu de pouvoir avec certains lobbies, un jeu qu'il risque de perdre. Mais la vérité est que la bonne réponse n'est probablement pas que l'un ou l'autre gagne mais qu'un consensus soit trouvé.
    S'il veut jouer les gros bras et ne veut rien concéder à ces lobbies, il va falloir trouver d'autres sources de financements.
    Mais, au nom de la liberté d'expression, il doit probablement faire quelques concessions.

  17. #1017
    Expert éminent
    Avatar de pmithrandir
    Homme Profil pro
    Responsable d'équipe développement
    Inscrit en
    mai 2004
    Messages
    2 355
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable d'équipe développement
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : mai 2004
    Messages : 2 355
    Points : 6 944
    Points
    6 944
    Par défaut
    Twitter va donc remettre en ligne tous les compte modérés qui n'ont pas été supprimé pour des raisons légales.

    Les arnaqueurs, terroristes et autre système de flood doivent se frotter les mains. EM est en train de détruire le travail de 10 ans de modération en une seule décision.

    Après je ne suis pas d'accord avec le système actuel qui impose aux plateformes de modérer des contenus illicites en un temps réduit.
    Définir ce qui est illicite est le rôle d'un juge. La présomption d'innocence s'appliquant jusque là.

    Autant un temps maximum de mise en oeuvre a un sens... Autant déléguer la justice ne devrait pas être possible.

    Mais on peut imposer a twitter de créer une plateforme de modération pour la justice et de financer l'activité induite par ces décisions.

    J'attends de voir ce que ça va donner...

    Pour l'instant le pop corn a encore du goût.

  18. #1018
    Chroniqueuse Actualités

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    mars 2020
    Messages
    558
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : mars 2020
    Messages : 558
    Points : 10 087
    Points
    10 087
    Par défaut Twitter licencie de nouveau plusieurs ingénieurs logiciels qui subissent un véritable calvaire.
    Twitter licencie de nouveau plusieurs ingénieurs logiciels qui subissent un véritable calvaire,
    depuis qu'Elon Musk a pris les commandes de la plateforme

    Il semble que Twitter n'en ait pas encore fini avec les licenciements, car Elon Musk a licencié d'autres ingénieurs logiciels. Il est apparu que les ingénieurs qui avaient accepté ses règles « hardcore » et strictes en matière de demande de travail ont également été licenciés. Gergely Orosz, un ancien ingénieur logiciel d'Uber et de Skype, a signalé sur Twitter que les développeurs ont été licenciés en raison de leurs performances. Pour la quatrième semaine consécutive, Musk continue de faire monter la pression et de trouver de nouveaux moyens cruels de faire comprendre aux ingénieurs logiciels actuels de Twitter que leurs emplois ne sont pas sûrs. Tout d'abord, il y a eu environ 50 % de licenciements, où les ingénieurs externes de Tesla et SpaceX ont eu le dernier mot sur qui restait ou partait. Ensuite, on a licencié les personnes qui critiquaient la direction. Ensuite, il a fait en sorte que les employés restants s'engagent à travailler de longues heures. Et maintenant, il s'agit de licencier sur la base d'évaluations arbitraires du codage sans aucun retour. Mais pourquoi Elon Musk crée-t-il ce qui semble être l'environnement de travail le plus toxique parmi les grandes entreprises technologiques en 2022 ? Pourquoi faire subir aux gens plusieurs séries de licenciements ? Pourquoi continuer à licencier des gens trois jours après que Musk a dit que les licenciements étaient terminés ?

    Nom : Screenshot_2022-11-18 Hundreds of employees say no to being part of Elon Musk’s ‘extremely hardc.png
Affichages : 61354
Taille : 215,1 Ko

    Depuis que Musk a acquis Twitter, il a licencié des personnes presque toutes les semaines et pour différentes raisons. Au cours de la première semaine, après avoir travaillé tout le week-end, environ 50 % du personnel a été licencié. La deuxième semaine, certaines des personnes licenciées ont été rappelées dans la journée, lorsque la direction a réalisé qu'il s'agissait de personnes clés. La plupart des ingénieurs logiciels ont décliné l'offre. Le travail à distance a été annulé du jour au lendemain, et les managers ont appris qu'ils devaient désormais coder au moins 20 % de leur temps, tout en gérant plus de 20 rapports. Pendant la troisième semaine, ceux qui critiquaient la direction de l'entreprise ont été licenciés sans avertissement. Elon Musk a lancé un ultimatum de deux jours aux employés restants, qui ont dû confirmer qu'ils voulaient faire partie de "Twitter 2.0", en s'engageant à effectuer des heures de travail extrêmement hard core à haute intensité. Ceux qui n'ont pas accepté ont reçu trois mois d'indemnités de licenciement.

    Jeudi 17 novembre était la date limite pour adhérer à "Twitter 2.0". À l'approche de la date limite, il s'est avéré que beaucoup moins d'ingénieurs en logiciels que prévu avaient opté pour ce nouveau "Twitter 2.0", avec des conditions de travail plus difficiles. Elon Musk a envoyé un courriel assouplissant la nouvelle interdiction draconienne du travail à distance et a organisé des réunions avec des ingénieurs clés pour tenter de les persuader de rester. Selon Platformer, certains employés se sont vu offrir jusqu'à 100 000 dollars d'augmentation pour rester. Pourtant, plus de 1 000 employés ont démissionné ce jour-là, en prenant des indemnités de départ volontaire. Twitter a immédiatement annoncé qu'il fermait ses bureaux ce jour-là. Au moment de la publication, le nombre total d'employés de Twitter, basé sur les comptes LDAP actifs, est tombé à 2 675, contre environ 7 500 il y a un mois à peine.

    Le jour suivant, alors que les bureaux étaient fermés,Platformer rapporte : « Vendredi matin, les choses sont devenues encore plus étranges. Vers 9 heures du matin, les ingénieurs de Twitter ont reçu une autre missive de Musk : "toute personne qui écrit réellement des logiciels doit se présenter au 10e étage à 14 heures aujourd'hui", a-t-il déclaré. Il a demandé aux employés éloignés de se rendre à San Francisco pour faire des présentations. "Il s'agira d'entretiens courts et techniques qui me permettront de mieux comprendre la pile technologique de Twitter." Les employés étaient abasourdis. Twitter ne venait-il pas de fermer ses bureaux ? Néanmoins, environ 250 personnes se sont inscrites pour rencontrer Elon Musk et lui montrer comment fonctionne la technologie de Twitter ».

    La situation des ingénieurs en Europe

    Pour les ingénieurs logiciels en Europe, les choses sont devenues plus étranges lorsque Twitter a commencé à accepter des démissions qui n'ont jamais été présentées. Ceux qui n'ont pas cliqué "oui" à l'ultimatum de Musk, qui leur demandait de s'engager à respecter des horaires de travail "extrêmement durs" (ce qui n'a aucun sens en Europe, compte tenu du fonctionnement des contrats) ont reçu des e-mails du service des ressources humaines de Twitter les informant que leur démission volontaire avait été acceptée. Sauf qu'aucune de ces personnes n'a démissionné volontairement.

    Les ingénieurs logiciels ont été bloqués hors des systèmes au Royaume-Uni et dans plusieurs pays d'Europe, et se sont retrouvés au début d'étranges batailles personnelles. Ils sont toujours employés, mais ne peuvent pas accéder aux systèmes de Twitter, et échangent des courriels avec l'équipe RH américaine de l'entreprise, demandant que leur accès au travail soit rétabli afin qu'ils puissent continuer à remplir les fonctions prévues dans leur contrat. Le département RH américain de Twitter semble avoir du mal à comprendre que les États-Unis ne sont pas le monde entier et que, dans plusieurs pays, on ne peut pas licencier quelqu'un par e-mail ni ignorer les réglementations locales en matière d'emploi.

    Après trois semaines de traitement cruel, les employés restants espéraient que les choses allaient enfin se calmer

    Le lundi 21 novembre, Elon Musk a annoncé aux employés que l'entreprise en avait fini avec les licenciements. Musk a également déclaré que l'entreprise recrutait désormais des ingénieurs en logiciels et a encouragé les gens à faire des recommandations. Le lendemain, les ingénieurs logiciels ont été informés qu'ils devaient envoyer un résumé hebdomadaire de leur travail. Les instructions étaient les suivantes :

    « À l'avenir, chaque vendredi (cette semaine, le mercredi), veuillez envoyer par courriel la mise à jour hebdomadaire suivante à (redacted)@twitter.com au format suivant :
    - Ligne d'objet : "Mise à jour hebdomadaire, nom, département, et date (ex : "Mise à jour hebdomadaire, John Smith, SWE, 20/11)
    - Corps du courriel :
    - Le projet sur lequel vous travaillez (par exemple, Blue Verified).
    - Ce que vous essayez d'accomplir (par exemple, collecter de manière fiable le paiement de 8 $).
    - Exemples de code / liens Phabricator du code écrit cette semaine".

    Puis, juste avant Thanksgiving, d'autres ingénieurs logiciels ont été licenciés sans préavis et des dizaines d'entre eux ont reçu des avertissements sur leurs performances. Dans la nuit du mercredi 23 novembre, plusieurs ingénieurs logiciels ont été informés par courriel de leur licenciement, au motif que leur code n'était « pas satisfaisant ». Aucun autre détail n'a été fourni. Ils ont reçu cet e-mail après avoir soumis la mise à jour hebdomadaire, comme demandé la veille. Voici le contenu de l’e-mail reçu :

    « Salut,

    À la suite du récent exercice de révision du code, il a été déterminé que votre code n'est pas satisfaisant, et nous avons le regret de vous informer que votre emploi chez Twitter sera résilié avec effet immédiat … Veuillez profiter de cette occasion pour rétablir notre confiance et démontrer votre contribution à l'équipe et à l'entreprise».

    Les personnes licenciées se sont vu offrir 4 semaines d'indemnités de licenciement si elles signaient un accord de séparation. Cette indemnité est insultante, étant donné que les personnes qui n'ont pas accepté de faire partie de "Twitter 2.0" il y a à peine une semaine ont reçu une indemnité de trois mois. On a l'impression que les dirigeants de Twitter aiment punir les employés qui se sont accrochés à l'entreprise et n'ont pas choisi la solution de facilité.

    Plusieurs personnes licenciées sont titulaires de visas et ont été renvoyées au pire moment de l'année. Les titulaires d'un visa H1B aux États-Unis ont 60 jours pour trouver un nouvel emploi, sinon ils doivent quitter le pays. En les licenciant à Thanksgiving, ces personnes entrent sur le marché du travail au moment le plus calme de l'année aux États-Unis. Entre Thanksgiving et les fêtes de fin d'année, la plupart des entreprises ralentissent les embauches et ne les reprennent qu'en janvier. Pour des dizaines d'ingénieurs logiciels qui ont reçu un avertissement sur leurs performances, cela signifie qu'ils pourraient bien être licenciés prochainement. 30 à 40 % des ingénieurs logiciels restants chez Twitter ont reçu un courriel d'avertissement.

    Cet e-mail expliquait qu'il était envoyé pour « porter à votre attention nos préoccupations concernant la qualité de votre capacité de codage » et que « suite à l'achèvement de votre exercice d'examen du code, il a été déterminé que vous ne répondez pas aux attentes d'un ingénieur chez Twitter ». Les personnes concernées ont été informées que, dans les jours à venir, leur responsable les contacterait pour discuter des prochaines étapes et du fait que « le fait de ne pas répondre aux attentes pourrait entraîner un licenciement ».

    Plusieurs ingénieurs logiciels ont déclaré avoir peur d'être licenciés à tout moment, tout comme leurs pairs qui ont été licenciés sans explication. L'hypothèse même d’un nettoyage à motivation politique a été évoquée : les responsables choisissant de licencier les développeurs qu'ils n'apprécient pas personnellement, en utilisant le « code insatisfaisant » comme excuse, qui peut être déployée contre n'importe qui à tout moment, à l'avenir.

    Les ingénieurs logiciels savent maintenant que la seule façon d'être en sécurité est de soumettre un code qui compte comme "hardcore", chaque semaine. Qu'est-ce qu'un code satisfaisant aux yeux de Musk ? Personne ne peut le dire.

    Dans ce qui est difficile à comprendre, Twitter essaie activement de recruter à nouveau les ingénieurs expérimentés qui ont démissionné la semaine dernière. Les managers espèrent faire revenir d'anciens ingénieurs expérimentés, car de nombreuses équipes sont privées de connaissances institutionnelles et de main-d'œuvre. Étant donné la cruauté et l'absurdité de la façon dont Twitter licencie des personnes pour des raisons opaques sur la base d'un examen du code, sans avertissement, il est vraiment difficile d’imaginer qui choisira de rejoindre Twitter, sachant que c'est ainsi que l'entreprise fonctionne et qu'il aura moins de sécurité d'emploi que dans n'importe quel autre emploi.

    Sources : Twitter, Pragmaticenginer

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Elon Musk affirme que Twitter en a fini avec les licenciements et qu'il est prêt à embaucher à nouveau, Twitter qui avait près de 7 500 employés avant Musk, aujourd'hui, en compte environ 2 700

    Elon Musk pourrait licencier jusqu'à 3700 personnes chez Twitter vendredi en fonction de leurs contributions à la base de code, déterminées par les responsables de Tesla et Twitter
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  19. #1019
    Membre extrêmement actif
    Femme Profil pro
    Webmarketer
    Inscrit en
    janvier 2021
    Messages
    396
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France, Seine et Marne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmarketer

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2021
    Messages : 396
    Points : 733
    Points
    733
    Par défaut
    Moi ce type je ne le supporte plus. Il commence à me sortir par les narines. C'est quoi ce régime de la peur. Il croit que c'est avec ça qu'il va tirer le meilleur de ses éléments? Pfff

  20. #1020
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    1 281
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 1 281
    Points : 4 224
    Points
    4 224
    Par défaut
    Citation Envoyé par pmithrandir Voir le message
    Après je ne suis pas d'accord avec le système actuel qui impose aux plateformes de modérer des contenus illicites en un temps réduit.
    Définir ce qui est illicite est le rôle d'un juge. La présomption d'innocence s'appliquant jusque là.

    La justice se rapporte à la loi et la modérations aux CGU. C'est tout à fait normal que les plateformes soient responsable de la modération de leur site. Je vois mal un juge traiter un cas de SPAM...

    Ce qui manque peut être c'est c'est application du principe du contradictoire, c'est à dire pouvoir faire appel d'une décision de modération. Mais c'est peut être déjà le cas, je m'appliquer à rester loin de twitter depuis sa création...

    Mais on peut imposer a twitter de créer une plateforme de modération pour la justice et de financer l'activité induite par ces décisions.
    Pour tout ce qui est modération des aspects légaux (type harcèlement, appel au meurtre et autres dangerosités répréhensible), il faudrait en effet une sollicitation directe et automatique de la justice. Mais c'est toujours compliqué: quel droit appliquer ? Le pays de la plateforme ? Le pays de la victime ? De l’agresseur ?.

    En fonction de la réponse, le financement change.
    Si on prend la justice du pays de la victime (ce qui est fait actuellement : la victime porte plainte dans son pays) chaque système judiciaire devrait être adapté à sa population et non dépendant du financement d'une entreprise.
    Si on prend la justice du pays de la plateforme, ça change tout, car rapidement le nombre d'utilisateur peut dépasser la population nationale et effectivement le système judiciaire ne peut y être adapté, et en particulier ne peut pas s'adapter aussi vite qu'évolue le monde numérique. Dans ce cas ta solution serait un moindre mal.

Discussions similaires

  1. Réponses: 13
    Dernier message: 07/10/2022, 11h01
  2. L'IA de génération de texte d'Elon Musk trop dangereuse pour être rendue publique
    Par Stan Adkens dans le forum Intelligence artificielle
    Réponses: 18
    Dernier message: 12/06/2020, 20h41
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 24/04/2019, 18h43
  4. Réponses: 47
    Dernier message: 08/08/2018, 13h24
  5. Réponses: 10
    Dernier message: 25/07/2017, 12h32

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo