IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    6 377
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 6 377
    Points : 154 924
    Points
    154 924
    Par défaut Cette escroquerie à la cryptomonnaie a permis de payer Steven Seagal pour en faire la promotion
    Cette escroquerie à la cryptomonnaie a coûté 11 millions de dollars aux investisseurs
    et a permis de payer la star de cinéma Steven Seagal pour en faire la promotion

    Les procureurs affirment que la fraude a privé près de 500 investisseurs de plus de 11 millions de dollars, galvanisés par une promesse de gains allant jusqu'à 200% dans les 60 à 90 jours. Mais, au lieu de récolter d'énormes bénéfices, l'argent a été acheminé vers des comptes à l'étranger contrôlés par Kristijan Krstic, un Serbo-Australien vivant aux Philippines qui avait déjà des antécédents d'allégations de fraude, selon les procureurs fédéraux et les enquêteurs de la Securities and Exchange Commission.

    Le détective privé impliqué dans l'escroquerie

    John DeMarr, un détective privé californien de 55 ans qui avait participé à l'organisation de cette escroquerie, a plaidé coupable pour avoir aidé à mettre la fraude sur pieds tout en empochant près de 2 millions de dollars. Il les a utilisés pour acheter une Porsche et une BMW, payer plus d'un million de dollars de dettes et financer une rénovation somptueuse de sa maison de Seal Beach.

    Il risque jusqu'à cinq ans de prison.

    Une arnaque à grande échelle

    Quelques jours après l'annonce de l'acte d'accusation contre DeMarr en février, les procureurs fédéraux du Texas ont dévoilé un acte d'accusation plus large contre Krstic et 15 autres accusés, dont beaucoup de ressortissants serbes, pour fraude électronique et blanchiment d'argent. Dans ce cas, le groupe est accusé d'avoir mené jusqu'à 20 escroqueries similaires à la crypto-monnaie qui leur ont permis de récolter des investisseurs plus de 70 millions de dollars.

    La SEC a déclaré qu'elle pensait que Krstic était en détention en Serbie, mais ne savait pas où il se trouvait exactement. Par conséquent, lorsqu'elle a tenté de lui signifier une action civile distincte, elle a dû publier une annonce dans un journal serbe.

    Les enquêteurs affirment que DeMarr a été recruté en 2017 pour promouvoir Start Options, une plateforme d'investissement en ligne qui fournissait des services de minage, de négociation et de trading d'actifs numériques de crypto-monnaie. Parce que Krstic avait été accusé d'avoir dirigé des stratagèmes de Ponzi en Australie et au Canada dans le passé, il a pris le pseudonyme de Felix Logan pour le stratagème, en tant que directeur financier de Start Options, a déclaré la SEC.

    L'avocat de DeMarr a déclaré que son client n'était au courant de la véritable identité de Krstic que plus d'un an après le lancement du programme.

    L'entreprise a prétendu qu'elle dirigeait des fermes géantes de crypto-minage en Chine et pouvait générer entre 25 % et 200 % de rendement en deux mois, selon le montant d'argent investi. Les investisseurs ont reçu de fausses déclarations montrant que leur argent augmentait, malgré le fait qu'il n'avait en fait été investi dans rien, ont déclaré les procureurs.

    Lorsque deux mois se sont écoulés et que les investisseurs ont commencé à demander leur argent, il leur a dit qu'il était transféré à une ICO connue sous le nom de Bitcoiin2Gen (ou B2G), avec la promesse qu'ils recevraient un jeton supplémentaire gratuit pour chaque jeton qu'ils avaient investi. Alors que les investisseurs ont été informés qu'ils pouvaient se retirer à tout moment, personne n'a été remboursé, a déclaré la SEC. Pour mémoire, une ICO est une méthode de levée de fonds fonctionnant via l’émission d’actifs numériques échangeables contre des cryptomonnaies durant la phase de démarrage d’un projet. Ces actifs, appelés « tokens » (jeton numérique), sont émis et échangés grâce à la technologie blockchain.

    Les enquêteurs ont déclaré que DeMarr a ensuite embauché un ancien avocat qui avait perdu sa licence pour rédiger des communiqués de presse et des livres blancs techniques sur le lancement, dont la plupart ont été copiés à partir des livres blancs d'autres lancements réussis de crypto-monnaie. DeMarr a commencé à promettre aux investisseurs un rendement de 8 000 %, a déclaré la SEC.

    Entre alors Steven Seagal

    C'est alors que Steven Seagal, star des arts martiaux et des films d'action comme Under Siege et Above the Law, a fait son apparition, faisant surface dans des supports promotionnels pour B2G.

    « Le maître Zen Steven Seagal est devenu l'ambassadeur de la marque Bitcoiin2Gen », lit-on dans un communiqué de presse, dans lequel il était affirmé qu'il était un investisseur dans la nouvelle monnaie et qu'il soutenait « de tout cœur » l'offre. Sur les réseaux sociaux, Seagal a exhorté ses près de 7 millions d'abonnés sur Facebook et 100 000 sur Twitter à ne pas « rater » l'opportunité B2G.

    Ce qui n'a pas été dit, c'est que Seagal était payé pour être un porte-parole, avec la promesse de 250 000 $ plus 750 000 $ en jetons B2G, a déclaré la SEC.

    Seagal a ensuite accepté de payer plus de 300 000 $ d'amende pour avoir vanté illégalement un titre en omettant de divulguer qu'il avait été payé pour son endossement. Au moment de l'accord, Seagal a déclaré dans un communiqué qu'il s'était retiré de l'accord lorsqu'il a commencé à avoir des doutes sur la « bonne foi de l'entreprise ». Il a dit qu'il n'avait reçu qu'une partie des frais de 250 000 $.

    Le manager de Seagal a déclaré que la star des films d'action « avait été arnaquée comme tout le monde » et que c'était « juste de la malchance et du mauvais timing pour Steven ».

    Au total, B2G a levé 7,2 millions de dollars pour son lancement, selon la plainte civile déposée par la SEC.

    Nom : B2G.png
Affichages : 1469
Taille : 24,4 Ko

    En mars 2018, lorsqu'il a été annoncé que Logan (Krstic) et Seagal quittaient l'entreprise, les investisseurs ont commencé à réclamer leur argent. Peu de temps après, Krstic aurait complètement disparu avec environ 7 millions de dollars dans les comptes qu'il contrôlait, ont déclaré les enquêteurs.

    Bombardé par les plaintes des investisseurs, DeMarr a faussement annoncé que la société avait été acquise par des fonds de capital-risque russes, ont déclaré les procureurs. Il a ensuite dit aux investisseurs de lui racheter leurs token B2G et qu'il se rendrait au Monténégro pour les vendre aux nouveaux propriétaires et que tout le monde récupérerait son argent.

    Peu de temps après, la société a publié une annonce étonnante selon laquelle DeMarr avait été agressé au Monténégro et avait disparu et que les investisseurs devraient cesser d'essayer de le contacter, selon des documents judiciaires. En réalité, DeMarr était enfermé dans sa maison du comté d'Orange, en Californie.

    En février dernier, DeMarr a été inculpé par un grand jury fédéral du district oriental de New York pour un chef d'accusation de complot en vue de commettre une fraude en valeurs mobilières.

    Les enquêteurs affirment que plus de 4 millions de dollars provenant de l'escroquerie B2G sont toujours portés disparus.

    « Dans le cadre de son plaidoyer de culpabilité, John DeMarr, 55 ans, de Santa Ana, a admis avoir comploté avec d'autres pour frauder les investisseurs victimes en les incitant à investir dans leurs entreprises, "Start Options" et "B2G", sur la base de faux et de représentations trompeuses. Start Options prétendait être une plateforme d'investissement en ligne qui fournissait des services de minage, de trading et de négociation d'actifs numériques de crypto-monnaie. B2G était prétendument un "écosystème" qui permettrait aux utilisateurs d'échanger des jetons B2G, de fournir un jalonnement de portefeuille numérique et d'échanger des devises numériques et fiduciaires "sur une plateforme sécurisée et complète". Cependant, Start Options et B2G étaient frauduleux.

    « Dans le cadre du complot, vers décembre 2017, DeMarr et d'autres ont commencé à offrir des titres sous la forme de contrats d'investissement aux investisseurs américains et internationaux via le site Web Start Options. Les investissements étaient acceptés en Bitcoin, en dollars américains ou en euros. Pour participer, les investisseurs devaient déposer leurs fonds pendant une période contractuelle spécifiée, après quoi il leur était dit qu'ils pouvaient retirer leur argent avec un profit important.

    « Selon des documents judiciaires, DeMarr et d'autres ont faussement affirmé que les fonds des investisseurs seraient investis dans des plateformes de minage et de négociation d'actifs numériques qui leur rapporteraient des profits énormes. En vérité, cependant, l'argent n'a jamais été investi et a plutôt été détourné vers des comptes contrôlés par DeMarr et d'autres et utilisé pour diverses dépenses personnelles, notamment l'achat d'une Porsche, des bijoux et la rénovation de la maison de DeMarr en Californie.

    « De même, Start Options a également prétendu présenter des mentions de célébrités pour promouvoir ses offres de titres. Par exemple, Start Options a faussement indiqué qu'un athlète professionnel avait approuvé Start Options alors qu'en fait, l'athlète n'était pas impliqué dans Start Options et que son nom et son image ont été utilisés sans son consentement. Sur la base de cela et d'autres supports promotionnels frauduleux, les investisseurs ont envoyé des millions de dollars de Bitcoin, d'Ethereum et de monnaie fiduciaire sur des comptes financiers, y compris des portefeuilles cryptographiques, contrôlés par DeMarr et d'autres aux États-Unis et à l'étranger.

    « Fin janvier 2018, plutôt que de permettre aux investisseurs de Start Options de retirer de l'argent de leurs comptes après la période requise, DeMarr et d'autres ont demandé aux investisseurs de reconduire leurs comptes dans une "initial coin offering" non enregistrée, ou ICO, de B2G, la seconde des deux sociétés frauduleuses dans lesquelles DeMarr était impliqué. Parmi les autres déclarations frauduleuses, DeMarr et d'autres ont menti aux investisseurs que l'ICO mobiliserait des capitaux pour que l'entreprise construise un "écosystème" qui permettrait aux utilisateurs d'échanger des jetons B2G, de fournir un jalonnement de portefeuille numérique et de faire du trading. En vérité, les investisseurs n'ont jamais reçu de jetons numériques et les fonds de l'offre n'ont pas été utilisés pour développer la plate-forme B2G.

    « Dans le cadre du complot, DeMarr et d'autres ont également payé divers promoteurs, dont un acteur célèbre pour les films d'arts martiaux réalisés dans les années 1980 et 1990, pour servir de promoteur et de porte-parole de célébrités, affirmant à tort que B2G pourrait générer un retour "8000%" pour les investisseurs dans un délai d'un an, et qu'il a participé à l'ICO. DeMarr et d'autres ont également créé de faux communiqués de presse et des livres blancs sur le B2G, fabriqué des relevés de compte B2G et refusé de permettre aux investisseurs de retirer leur argent.

    « DeMarr a plaidé coupable à un chef d'accusation de complot en vue de commettre une fraude en valeurs mobilières et devrait être condamné le 4 janvier 2022. DeMarr encourt une peine maximale de cinq ans de prison. Un juge d'un tribunal fédéral de district déterminera toute peine après avoir pris en compte les directives américaines sur la détermination de la peine et d'autres facteurs statutaires ».

    Sources : documents judiciaires (1, 2), Bitcoiin2Gen

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous de la situation ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre émérite

    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    octobre 2013
    Messages
    918
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : Conseil

    Informations forums :
    Inscription : octobre 2013
    Messages : 918
    Points : 2 293
    Points
    2 293
    Par défaut
    En même temps si les pigeons, pardon les investisseurs croient à ce genres de promesses de rendements faramineux sans efforts et sans risques, on ne peut pas grand chose pour eux.

    Et prendre des conseilles financiers auprès de Steven Seagal, c'est pas un signe de c**** supplémentaire .
    J'aurais plus confiance en Chuck Noris ou JC Vandam ouarfffff

    En France Nabilla faisait la promotion du bit coin


    Ils ont cas envoyer Steven Seagal, derrière les lignes ennemies en solo pour récupérer l'argent directement dans les coffres.
    Si ils font un film c'est mon idée de scénario ouarf
    "The bit coin recuperator"
    Consultez mes articles sur l'accessibilité numérique :

    Comment rendre son application SWING accessible aux non voyants
    Créer des applications web accessibles à tous

    YES WE CAN BLANCHE !!!

    Rappelez-vous que Google est le plus grand aveugle d'Internet...
    Plus c'est accessible pour nous, plus c'est accessible pour lui,
    et meilleur sera votre score de référencement !

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 18/08/2017, 17h09
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 27/07/2017, 07h47
  3. Utilisation de Bitcoins pour se faire payer ?
    Par jeremm dans le forum E-Commerce
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/10/2011, 20h08
  4. [MySQL] Faut il payer une licence pour utiliser MySQL ?
    Par dymezac dans le forum PHP & Base de données
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/09/2006, 20h32
  5. Delai pour ce faire payer?
    Par abanderaba dans le forum Paie
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/07/2006, 13h36

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo