Nom : logo100x100.png
Affichages : 57
Taille : 6,7 Ko
Après 10 ans de développement, et 4 demi-refontes du projet, Cpcdos OSx devient désormais open source et disponible sur GitHub.

Nom : 476218567daa2d2fe0c4ab689e1d9b6dde966a0f-craftyos-2[1].jpeg
Affichages : 51
Taille : 300,7 Ko
CraftyOS en 2015


Qu'est ce que Cpcdos ?

Cpcdos Conçu Pour Créer Des OS est (désormais) un projet libre de co-kernel qui permet à n'importe qui créer son propre système d'exploitation 32 bits avec terminal et interface graphique, serveur, client TCP/HTTP et bien plus, en toute simplicité via son propre langage de programmation CpcdosC+ (syntaxe hybride), des exécutables Clang/LLVM et Win32 PortableExecutable pouvant supporter OpenGL 3.3 sous Sokol avec émulation des shaders. Cette version a la particularité d'utiliser FreeDos pour booter quasiment de la même façon que les premières versions de ReactOS en 1995-2001 sur support USB, ATA et SATA.


Nom : 3D 600px.png
Affichages : 22
Taille : 71,6 Ko
Rendu LLVM pipe sous OpenGL


Le projet de Cpcdos a débuté en 2005 lors ce que l'auteur avait l'âge de 10 ans en commençant sur un Amstrad CPC464 équipé d'un processeur Z80. Retrouvez sa première page web à ce sujet ici. Réécrit en assembleur & Quick Basic une version bootable sur PC équipé d'un intel pentium 4, avec un terminal de commandes et une interface graphique EGA de 16 couleurs fait surface sur les disquettes en version Cpcdos OS1.


Nom : 11465660cpcdos-jpeg.jpg
Affichages : 59
Taille : 4,2 Ko
Le tout premier logo pour Amstrad

Et c'est le 15 Juillet 2011 que la version du kernel Cpcdos OS2 débuta avec comme but de pouvoir écrire un système d'exploitation pour tous avec un langage de programmation simple. Très instable, la partie bootable et pilotes seront remplacés par FreeDos un «ms-dos évolué» qui a permis à l'auteur de pouvoir se concentrer sur le langage de programmation et l'interface graphique SVGA. Toujours instable... mais c'est bien mieux !

Puis né en 2013-2014 CraftyOS le premier système d'exploitation entièrement écrit en CpcdosC+ qui a fait ses preuves grâce à l'équipe « Les Papounes de CraftyOS » avec Sébastien FAVIER, Timothée LUSSIAUD, et Léo VACHET.


Libre ? Comment cela se fait ?

Comme la plupart le savent, les débuts de Cpcdos était privatisés, seulement les fichiers binaires avec la source des système d'exploitations tel que CraftyOS et bien d'autres étaient disponibles en ligne. Avec le temps, mais beaucoup de discussions avec une communauté de plus en plus mature autour de ce projet, à des fins d’évolutivité et une prochaine refonte totale sans FreeDos en version OS2.2, l'auteur décida donc enfin d'ouvrir le code source de la version OS2.1 avec des très gros nettoyages. Elle devait petit à petit devenir indépendant de FreeDos, mais finalement elle finira sa vie aux côtés de FreeDos autour des 2023.


Une ... prochaine refonte ?

Tout à fait !
En effet, cette version OS2.1 à été publiée en open source afin d'être maintenue à jour en communauté (et plus par 1 développeur), jusqu'à que la version OS2.2 soit publiée, cet à dire entre 2022-2023.

Via cette communauté murissante, des meilleures connaissances approfondies, cette prochaine version OS2.2 100% Github sera un véritable kernel bootable sans FreeDos axé sur du rendu GPU/CPU OpenGL avec un système de fichiers et un format binaire du type PE. Étant donné que les modules d'exécution des fichiers Win32, DLL et OpenGL ont réellement bien avancé, ça sera chose déjà prête pour la prochaine version.


Comment accéder au code source ? Et y contribuer ?

Tout y est expliqué dans le repository Github de SPinti Software
Il est possible d'y contribuer, il suffit simplement d'accéder au groupe Discord qui rassemble toute la communauté Cpcdos.



En attendant la refonte totale, nous espèreront que Cpcdos OS2.1 vivra sa plus longue vie. Et nous vous souhaitons une bonne année 202.1

Nom : Sebastien LIVE.jpg
Affichages : 46
Taille : 450,5 Ko
Durant un live-testing (boot USB) du système d'exploitation ElieOS de Meaxy


* SPinti Software
Etant la startup de Sébastien crée en novembre 2019, pour la conception de prototypes électroniques dont certain déjà brevetés, ainsi que le logiciel de voiture autonome Felly (Problème temporaire de certificat https ).