Maya Posch présente NymphCast, une alternative logicielle open source à Chromecast et AirPlay
Que vous pouvez faire tourner sur un Raspberry Pi

Le projet NymphCast est soutenu par le développeur indépendant Maya Posch. Selon cette dernière, ce projet devrait à terme permettre de répondre aux problèmes de convivialité et de compatibilité qui existent avec les solutions de streaming telles que ChromeCast (technologie de Google), AirPlay (technologie d’Apple) ou le système PulseAudio (exclusif à Linux), en se positionnant comme une norme ouverte (licence BSD à 3 clauses) qui fonctionnerait sur n’importe quelle plateforme pour la diffusion audio et vidéo en continu sur un réseau.


NymphCast est une solution logicielle qui permet la diffusion en continu de flux audio et vidéo sur le réseau vers un téléviseur ou des haut-parleurs, entre autres, à partir d’un large éventail de dispositifs clients, ainsi que la diffusion en continu de médias internet vers un serveur NymphCast, contrôlée par un dispositif client. NymphCast permet d’installer ledit serveur sur n’importe quel type d’appareil (y compris un Raspberry Pi ou équivalent) et d’assurer la diffusion du flux multimédia sans qu’il ne soit nécessaire d’utiliser des accessoires comme les dongles ou autres dispositifs matériels propriétaires employés pour les solutions de Google, Amazon, Sonos et Roku. NymphCast fonctionnera en outre avec n’importe quel système à usage général, qu’il s’agisse d’un Raspberry Pi, d’un OrangePi, d’un Intel NUC, d’une carte embarquant un APU AMD ou d’un PC de jeu complet.


NymphCast est une application C++ native qui prend en charge des applis (applications NymphCast) écrites en AngelScript pour étendre les fonctionnalités de NymphCast à une variété de services en ligne tels que la diffusion en continu à partir de services en ligne comme YouTube, SoundCloud et Netflix. Pour le décodage vidéo et audio, et la lecture, cette solution s’appuie sur Ffmpeg, LibSDL et une bibliothèque d’appels de procédures à distance NymphRPC offrant les fonctionnalités requises pour transférer des données entre le client et le serveur dans une bibliothèque légère. L’éditeur de ce logiciel précise qu’il n’a pas jugé utile d’implémenter des technologies propriétaires telles que les protocoles AirPlay ou ChromeCast.

Source : Maya Posch, Nyanko

Et vous ?

Que pensez-vous de NymphCast et des choix techniques opérés par son éditeur ?