Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Microsoft Edge au coude à coude avec Mozilla Firefox en termes de parts de marché durant le mois de février
    Microsoft Edge au coude à coude avec Mozilla Firefox en termes de parts de marché durant le mois de février,
    Firefox perd des PDM au profit de Edge Chromium

    Le 15 janvier 2020, Microsoft a proposé en téléchargement en version stable (version 79) le nouveau navigateur Microsoft Edge basé sur Chromium dans plus de 90 langues pour les versions de Windows (7, 8, 8.1, 10) Home / Pro, MacOS, iOS et Android.

    Selon Microsoft, vous pouvez vous attendre à beaucoup de bonnes choses avec le nouveau Microsoft Edge. De prime abord, l’entreprise rassure que lorsque vous effectuez le changement, vos favoris, mots de passe, informations de remplissage de formulaire et paramètres de base sont transférés vers le nouveau Microsoft Edge sans que vous ayez à faire quelque chose. Et une fois le navigateur ouvert, vous pourrez sentir une nette amélioration en termes de performance par rapport à l’ancienne version d’Edge. Microsoft avance même qu’il serait deux fois plus rapide qu’Edge basé sur EdgeHTML. En plus des performances accrues, Microsoft souligne qu’il s’accompagne de plus de productivité, plus de valeur, plus de confidentialité (prévention de suivi activée par défaut et couplée à trois niveaux de contrôle) ainsi que d'autres nouvelles fonctionnalités. À ce sujet, l’entreprise explique que les derniers mois ont été tout simplement inspirants pour son équipe qui travaille à fournir de nouvelles fonctionnalités.

    Au menu des nouvelles fonctionnalités, nous avons par exemple la prise en charge d’Azure Active Directory (AAD), l’ajout du mode Internet Explorer, du streaming 4K, de l’audio Dolby, de l’encrage au format PDF, des extensions basées sur Chrome, l’intégration de Microsoft Search dans Bing, et bien plus encore. Parmi ces nouveautés, la prise en charge des extensions Chrome est probablement la fonctionnalité la plus importante pour la plupart des utilisateurs. Par défaut, l’on peut installer directement les extensions d’Edge à partir du magasin en ligne Microsoft Store. Si vous souhaitez cependant installer des extensions tierces comme celles disponibles sur Chrome Web Store, il va falloir allez dans les paramètres du navigateur et activer l’option « ;Autoriser les extensions provenant d’autres magasins ;». Les utilisateurs qui se plaignaient de ce qu’ils n’utilisaient pas Edge à cause du faible nombre d’extensions n’ont plus d’arguments valables avec la prise en charge des extensions disponibles sur Chrome Store.

    Néanmoins, à sa sortie, il existait de nombreux problèmes à corriger. Par exemple :
    • une extension s’appuie sur un compte Google pour se connecter ou synchroniser des données, elle ne fonctionnera pas correctement dans Edge, car de nombreux services Google ont été supprimés d’Edge ;;
    • si une extension s’appuie sur un logiciel compagnon sur votre PC, elle pourrait ne pas fonctionner correctement, même si le logiciel compagnon est installé ;;
    • l’historique de navigation et les extensions ne sont pas encore synchronisés entre les appareils.

    En plus de ces problèmes liés aux extensions, Microsoft reconnaît également plusieurs problèmes liés à de nouvelles fonctionnalités, mais aussi de nombreuses fonctionnalités disponibles sur l’ancienne version d’Edge et qui sont encore absentes sur cette nouvelle version d’Edge :
    • la fonctionnalité Collections est désormais disponible dans certains canaux, mais les Collections que vous créez ne seront pas synchronisées entre les appareils ;;
    • si vous utilisez les deux versions d’Edge (ancienne et nouvelle), vous constaterez que les informations ne sont pas synchronisées si vous passez d’un appareil à un autre en utilisant une version différente sur chaque appareil ;;
    • le passage de la souris sur les onglets pour voir les aperçus du site Web (absent) ;;
    • Microsoft Pay avec remplissage automatique (absent) ;;
    • le téléchargement d’applications Web progressives à partir de Microsoft Edge Addons Store (absent) ;;
    • la prise en charge des sites et applications WebVR (absent) ;;
    • Windows Hello qui permet de s’authentifier sans mot de passe (absent) ;;
    • la possibilité d’écrire directement sur les pages Web (comme les notes Web) (absent) ;;
    • trouver les sessions de navigation passées dans Windows Timeline (absent) ;;
    • et bien d’autres fonctionnalités encore absentes.

    La stratégie gagnante pour Microsoft Edge ?

    Les nouvelles données compilées par NetMarketShare en février montrent que la part de marché de Firefox a diminué au cours des dernières semaines, après l'introduction du nouveau Edge. Par conséquent, Microsoft Edge est sur le point d'être le deuxième navigateur desktop le plus utilisé selon le baromètre ; il n'est donc pas exclu que Firefox finisse à la troisième place durant les prochains mois, mars compris.


    NetMarketShare

    Le mois dernier, lors du lancement de Microsoft Edge, Google Chrome a inopinément amélioré ses parts de marché, passant de 66,93 % à 67,27 %. Pour sa part, Firefox a enregistré une chute, ses actions étant passées de 8,12 % à 7,57 %.

    Sur la même période, Microsoft a augmenté sa part de marché, passant de 7,02 % à 7,39 % et si la tendance se poursuit, il pourrait très bientôt remplacer Firefox en prenant la deuxième place du classement des navigateurs les plus utilisés selon le baromètre NetMarketShare.

    Il n'est pas surprenant de voir Microsoft Edge progresser, car le navigateur basé sur Chromium est proposé comme navigateur par défaut sur Windows 10, Windows 7, Windows 8, Windows 8.1 et même macOS. Microsoft Edge est désormais un navigateur multiplateforme en raison de son moteur Chromium et la société travaille à en introduire la version Linux dans les prochains mois.

    Parts de marché IT Pro francophone

    Du côté de developpez.com, durant le même mois de février, Chrome reste le champion avec 61,67 % de part d’utilisateurs. Firefox s’assure une place plus conséquente et récupère 15,35 % de part d’utilisateurs. Safari vient fermer le podium avec 8,41 % de part d’utilisateurs. Internet Explorer est toujours plus utilisé que Microsoft Edge, les deux navigateurs de Microsoft représentent respectivement 4,26 % et 3,79 % des parts de marché. Samsung Internet, Opera, Android Webview et Opera Mini ont pris respectivement 1,79 %, 1,33 %, 1,13 % et 0,56 %.


    Developpez.com

    Notons que les deux éditeurs que sont Microsoft et Google ont multiplié les offensives pour inciter les internautes à télécharger leurs navigateurs respectifs.

    En février, Google a affiché de plus en plus d'annonces sur ses propriétés Web qui ciblent les utilisateurs du nouveau navigateur Microsoft Edge. Par exemple, le Chrome Web Store de Google a commencé à afficher un avertissement aux utilisateurs d'Edge leur recommandant de passer à Chrome pour une meilleure sécurité. Rappelons qu’étant donné que Microsoft Edge est basé sur Chromium et qu'il partage du code source avec Google Chrome, cela signifie qu'il peut également utiliser des extensions Chrome. « Google recommande de passer à Chrome pour utiliser les extensions en toute sécurité », indique l'avertissement.

    Pour sa part, Microsoft a commencé à utiliser Windows 10 pour publier Edge dans le menu Démarrer, les résultats de la recherche Windows, et il utilise également Bing pour afficher des avertissements lorsque les utilisateurs font des recherches sur « Chrome ». Microsoft s'est servi du menu Démarrer de Windows 10 pour suggérer aux utilisateurs de Firefox de passer au nouveau Microsoft Edge. Et enfin, Microsoft a essayé d’encourager les personnes sur Windows 10 à ne pas changer de navigateur par défaut pour prendre autre chose que Edge en se servant de la mention « recommandé ».

    Source : NetMarketShare

    Et vous ?

    Quel(s) navigateur(s) utilisez-vous ? Sur quelle plateforme ?
    Que pensez-vous du passage de Microsoft Edge à Chromium ? Un argument convaincant ?
    Quelle lecture pouvez-vous faire dans la différence statistique de ces deux tableaux ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expert
    Dans tous les cas la chute de Firefox ne date pas de l'arrivée de Edge Chromium mais est déjà en place depuis bien des années. Les raisons sont ailleurs que du côté de Chrome(ium).
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  3. #3
    Membre expert
    j'ai abandonné firefox le jour où ils ont laissé tomber xul (ou les legacy extensions) donc un paquet d'extensions qui sont pour moi indispensables (tab mix plus par exemple) et depuis je suis passé chez waterfox qui pour l'instant, en tout cas, arrive à conserver un navigateur firefox "à l'ancienne" avec les mises à jour qui vont bien.

    pour les autres navigateurs, firefox (à jour), chrome et ses déclinaisons et edge, ils se battent sur des fonctionnalités dont je ne me sers pas, et surtout on se dirige sur un web totalement imbouffable avec des tonnes de javascript et autres trucs qui ne servent à rien.

  4. #4
    Membre averti
    Désolé, mais ça met égal qui a le plus d'utilisateurs.
    Qu'est-ce que ça prouve ?

  5. #5
    Membre du Club
    Edge bien sûr
    EDGE est aussi rapide, sinon plus, que CHROME. Il est mieux sécurisé et moins intrusif que CHROME.
    Pour moi, le choix est clair: EDGE est le navigateur à adopter !!

  6. #6
    Membre régulier
    segmentation
    Pour ma part j'apprécie la politique de firefox de mettre à la disposition du grand public un navigateur soucieux de l'intimité de ses utilisateurs, en principe, couplé avec le moteur de recherche qwant les transactions sont tenues dans un espace + ou - discret. En revanche je regrette la difficulté d'accès à la version développeur de firefox qui me semble être la plus réussie et le début de fragmentation des versions: Chrome se contente de canary et Opera de GX, edge de edge 'vintage' (IE) et safari de peu.

    Pourtant, malgré le développement quasi-parallèle de IE qui cause tellement de test pour adapter le code, la diversité d'approche pour implémenter et interpréter les spécifications W3C aide à leur mise en conformité (feed-back) sans appliquer des patterns mécaniquement. Cette volonté de personnalisation rend caduque la substitution outrancière de l'interface graphique sur les intentions du développeur: les menus, case à cocher, transitions, boutons, fenêtres... resteront sous contrôle tant que la personnalisation ne sera pas poussée jusqu'à la catégorie (grand public, dev, consommateur, relation avec sa banque...).

    Nous ne serons pas inondé de JS!

    J'utilise Chrome pour les requêtes mondaines (news de programmez par ex.) et firefox dev éd. pour programmer, opera et firefox/tor pour leur vpn, mais je ne souhaiterais pas une uniformisation de l'offre sur un profil moyen.

  7. #7
    Membre expert
    Citation Envoyé par ManPaq Voir le message
    Pour ma part j'apprécie la politique de firefox de mettre à la disposition du grand public un navigateur soucieux de l'intimité de ses utilisateurs, en principe, couplé avec le moteur de recherche qwant les transactions sont tenues dans un espace + ou - discret. En revanche je regrette la difficulté d'accès à la version développeur de firefox qui me semble être la plus réussie et le début de fragmentation des versions: Chrome se contente de canary et Opera de GX, edge de edge 'vintage' (IE) et safari de peu.

    Pourtant, malgré le développement quasi-parallèle de IE qui cause tellement de test pour adapter le code, la diversité d'approche pour implémenter et interpréter les spécifications W3C aide à leur mise en conformité (feed-back) sans appliquer des patterns mécaniquement. Cette volonté de personnalisation rend caduque la substitution outrancière de l'interface graphique sur les intentions du développeur: les menus, case à cocher, transitions, boutons, fenêtres... resteront sous contrôle tant que la personnalisation ne sera pas poussée jusqu'à la catégorie (grand public, dev, consommateur, relation avec sa banque...).

    Nous ne serons pas inondé de JS!

    J'utilise Chrome pour les requêtes mondaines (news de programmez par ex.) et firefox dev éd. pour programmer, opera et firefox/tor pour leur vpn, mais je ne souhaiterais pas une uniformisation de l'offre sur un profil moyen.
    Le problème des navigateurs respectant fortement la vie privée est que cela se fait trop souvent au détriment d'une autre composante importante du navigateur, que ce soit l'interface, la consommation mémoire, la rapidité, les performances... Firefox n'échappe pas à la règle et je te laisse deviner ce qui cloche avec le panda roux.

    D'où l'intérêt de Vivaldi : rarement premier bien loin, mais toujours dans le peloton de tête ou pas loin derrière.
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  8. #8
    Membre actif
    Citation Envoyé par byrautor Voir le message
    Désolé, mais ça met égal qui a le plus d'utilisateurs.
    Qu'est-ce que ça prouve ?
    Que la grande majorité des gens sont des crétins ou qu'ils n'ont aucune idée du confort de l'ergonomie de Firefox face à ses concurrents, pour les non informaticiens 😉. Waterfox reste un vieux Firefox qui est un choix respectable. D'ailleurs vu le monopole de Google, n'importe quel navigateur est préférable à Chrome, comme Brave, Vivaldi, le navigateur Russe, ou peut être encore Opera (made in China). Chrome est pensé pour Mme Michu est s'intalle comme un véritable Malware, d'où ses parts de marché. Une grande partie des utilisateurs de Chrome ne savent même pas qu'ils utilisent Chrome. A la question "Vous utilisez quoi comme navigateur ?", il n'est pas rare d'entendre "Google"... Chrome est rapide, il n'a que ça pour lui.

    Preuve de la connerie humaine, à l'heure du Coronavirus, les consommateurs s'entassent comme des sardines devant l'entrée des magasins, avant leur ouverture, pour faire le pleins de PQ et denrées alimentaires (créant la pénurie au passage) alors qu'une distance d'un mètre entre chaque individu permet de réduire considérablement les risques... La sélection naturelle va pouvoir faire son travail, ce qui réduira les parts de marché de Chrome 🙂

  9. #9
    Membre expert
    Citation Envoyé par arnofly Voir le message
    Que la grande majorité des gens sont des crétins ou qu'ils n'ont aucune idée du confort de l'ergonomie de Firefox face à ses concurrents, pour les non informaticiens 😉. [...] Chrome est pensé pour Mme Michu est s'intalle comme un véritable Malware, d'où ses parts de marché.
    Ça c'est bien des paroles d'utilisateur de Firefox : "ouin le vilain Chrome il domine parce qu'il s'installe comme un virus ! C'est pas juste !". OSEF du fait que Firefox puisse être un navigateur pataud et ennuyeux à la longue, la vie privée excusant les pires défauts de leur cher navigateur.

    Citation Envoyé par arnofly Voir le message
    Une grande partie des utilisateurs de Chrome ne savent même pas qu'ils utilisent Chrome. A la question "Vous utilisez quoi comme navigateur ?", il n'est pas rare d'entendre "Google"... Chrome est rapide, il n'a que ça pour lui.
    Le problème est surtout que les gens ne savent pas ce qu'est un navigateur, ni ne savent faire la différence entre un navigateur et le moteur de recherche qui leur sert de page d'accueil. Ils disent "Google" parce que quand ils ouvrent le programme pour aller sur Internet ça affiche "Google" à l'écran. Le problème était déjà le même du temps de la domination d'Internet Explorer. Le problème serait exactement le même en remplaçant Chrome par Firefox dans les installateurs de logiciels. Ces gens là ne devraient pas avoir le droit de naviguer sur Internet tellement cette confusion est grave, mais ça n'est que mon avis.

    -----

    Oui je ne nie pas que Chrome ait pu glaner quelques pourcents de PDM grâce à l'apprentissage merdique des bases de l'informatique auprès des masses. Mais quand même. 65% c'est trop pour que ce soit la seule raison, contrairement à ce que les fanboys mozilliens veulent bien nous faire croire.
    "Ils ne savaient pas que c'était impossible alors ils l'ont fait." Mark Twain

    Mon client Twitter Qt cross-platform Windows et Linux. (en cours de développement).

  10. #10
    Membre actif
    Salut !

    Citation Envoyé par stardeath Voir le message
    j'ai abandonné firefox le jour où ils ont laissé tomber xul (ou les legacy extensions) donc un paquet d'extensions qui sont pour moi indispensables (tab mix plus par exemple) et depuis je suis passé chez waterfox qui pour l'instant, en tout cas, arrive à conserver un navigateur firefox "à l'ancienne" avec les mises à jour qui vont bien.
    J'ai fait pareil pendant qq semaines/mois et puis pour plusieurs raisons j'ai fini par adopter le nouveau Firefox, après avoir trouvé des WebExtensions alternatives à celles que j'utilisais par le passé. Pourtant qu'est-ce que j'ai pu gueuler, ici même ! Avec du recul, cette recherche un peu fastidieuse d'extensions m'a permis de gagner au change je trouve.

    Citation Envoyé par stardeath Voir le message

    pour les autres navigateurs, firefox (à jour), chrome et ses déclinaisons et edge, ils se battent sur des fonctionnalités dont je ne me sers pas, et surtout on se dirige sur un web totalement imbouffable avec des tonnes de javascript et autres trucs qui ne servent à rien.
    Tu peux désactiver des fonctionnalités que tu ne souhaites pas utiliser à coup de about:config.

    Quand j'installe Firefox pour moi, je commence par virer tous les trucs que je trouve inutiles :
    • Compte Firefox pour le synchronisation
    • Pocket
    • Capture d'écran

    Ensuite dans les options de Firefox, en plus d'autres réglages :
    • Je bloque les demandes de localisation et les notifications (insupportable ce truc)
    • J'empêche Firefox d'avoir accès aux services d'accessibilité, car il gagne en perf. paraît-il
    • Je personnalise l'interface en commençant par virer le bouton de la "Bibliothèque" (c'est quoi l'intérêt de ce truc ?)
    • J'ajoute les boutons "Historique" et "Menu des marques pages à la place"

    Enfin, j'installe les extensions et je fais les derniers réglages, comme la réorganisation des boutons.

    Après tout ça, j'ai un navigateur paramétré aux petits oignons que je trouve tout à fait performant, agréable à utiliser et qui n'a jamais été aussi stable. Je n'utilise pas Firefox pour "la vie privée" dont j'ai peu rien à carrée dans le sens ou je n'ai pas attendu qu'un navigateur s'en occupe pour moi et que les données qui sont récoltées à mon sujet sont suffisamment anonymisées à mon goût. Et puis qu'est-ce que çà peut me foutre que des entreprises sachent que j'aime les pâtes et que je déteste de foot ?!

  11. #11
    Membre actif
    Citation Envoyé par air-dex Voir le message


    Citation Envoyé par QUOTE=arnofly Voir le message
    Une grande partie des utilisateurs de Chrome ne savent même pas qu'ils utilisent Chrome. A la question "Vous utilisez quoi comme navigateur ?", il n'est pas rare d'entendre "Google"... Chrome est rapide, il n'a que ça pour lui.
    Le problème est surtout que les gens ne savent pas ce qu'est un navigateur, ni ne savent faire la différence entre un navigateur et le moteur de recherche qui leur sert de page d'accueil. Ils disent "Google" parce que quand ils ouvrent le programme pour aller sur Internet ça affiche "Google" à l'écran. Le problème était déjà le même du temps de la domination d'Internet Explorer. Le problème serait exactement le même en remplaçant Chrome par Firefox dans les installateurs de logiciels...
    C'était ça l'idée. Les utilisateurs ne savent pas. Un autre navigateur "correct sans plus" avec une politique d'installation aussi agressive que celle de Chrome aurait pour ainsi dire autant de parts de marché que Chrome. Est-ce que ça fait de Chrome le meilleur navigateur du monde ? Absolument pas ! D'ailleurs ce qui me plaît avec Windows 10, c'est que Chrome ne va plus pouvoir se définir lui même comme navigateur par défaut sans que l'utilisateur ne s'en rende compte.

  12. #12
    Membre actif
    Citation Envoyé par air-dex Voir le message
    Ça c'est bien des paroles d'utilisateur de Firefox : "ouin le vilain Chrome il domine parce qu'il s'installe comme un virus ! C'est pas juste !". OSEF du fait que Firefox puisse être un navigateur pataud et ennuyeux à la longue, la vie privée excusant les pires défauts de leur cher navigateur.
    Argument de choc, je m'incline Tu peux développer "un navigateur pataud et ennuyeux à la longue", stp ? Avec Chrome tu te fais des orgies ?
    En guise de contre-argument, je ne peux pas m'empêcher de dire que : "Chrome c'est pour les tocards"

    Ce que les utilisateurs de Chrome devraient savoir :
    • L'interface de Chrome n'est pas personnalisable
    • CTRL+CLIC sur le bouton "Actualiser la page" de Chrome n'a aucun effet. J'utilise ce raccourci très régulièrement avec Firefox
    • Ne cherchez pas le "mode lecture" dans Chrome, il n'existe pas !
    • Chrome ne permet pas de partager facilement un lien par email
    • Le profile de Chrome s'installe dans le dossier "Local" de AppData sur Windows, là ou 90% des logiciels n'y mettent que leur cache
    • Restaurer un profile de Chrome oblige à réinstaller toutes les extensions, quelle saloperie ce navigateur !
    • Navigabilité/organisation du menu de Chrome déplorable (mais comme j'y vais rarement c'est peut-être pour ça)
    • Dans 20 ans (ou peut-être avant) Google cherchera vous vendre des extensions pour faire de vous un être "bionique" (c'est pas une blague)
    • Tout monopole est mauvais pour le consommateur... et Google à pour ainsi dire le monopole d'internet

    Chrome est rapide, c'est vrai. [JOKE]Firefox met peut-être 10 ou 20 centième de seconde de plus pour charger une page, il est évident que cet argument est majeur...[/JOKE]
    En plus en tant que développeur web, je préfère les outils de Firefox à ceux de Chrome, alors c'est pas demain que je vais lâcher Firefox, même si je désapprouve certains de leur choix. Enfin, si je devais quand même changer de navigateur, Chrome serait sûrement le dernier de mes choix ! Pour les utilisateurs de Chrome qui ne veulent faire vraiment aucun "effort", je pense que Brave est une bonne alternative.