IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Membre éprouvé Avatar de Bubu017
    Homme Profil pro
    Ingénieur validation
    Inscrit en
    Avril 2008
    Messages
    300
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Deux Sèvres (Poitou Charente)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur validation
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2008
    Messages : 300
    Points : 1 002
    Points
    1 002
    Par défaut
    Citation Envoyé par Charvalos Voir le message
    C'est pas comparable. Là, tu parles d'un jeu éditer par EA et qui le vend uniquement sur son store.
    et ? ça reste une exclu. l'éditeur de Borderlands s'associe avec Epic, je ne vois pas la différence.
    Sinon à installer un autre launcher, ça prend quelques mega sur des disques durs en tera, ça va, c'est pas la mort. Tu désactives le démarrage auto, et lance le launcher que quand tu en as besoin et hop là. Que ça râle sur le mode offligne je veux bien comprendre mais sur le fait d'avoir un launcher en plus, ou celui qu'il n'y ait pas de succès, "au mon dieu on ne va plus pouvoir se faire de coucours de bites).
    et surtout steam est bien lors des promos and co, mais sinon niveau prix ils se font plaisir.
    L'arbre de la connaissance porte les fruits de l'arrogance.

    (\ _ /)
    (='.'=) Voici Lapinou. Aidez-le à conquérir le monde
    (")-(") en le reproduisant

  2. #22
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur backend junior - Symfony
    Inscrit en
    Janvier 2018
    Messages
    325
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur backend junior - Symfony
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2018
    Messages : 325
    Points : 804
    Points
    804
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    C'est pénible d'avoir à installer un autre logiciel...
    C'est plus pratique quand tous les jeux sont au même endroit.

    Il y a plein de joueurs qui vont préférer attendre que Borderlands 3 soit sur Steam au lieu de l'acheter sur un autre store.

    Epic Games prend des risques, si ils font un nouvel Unreal Tournament et un nouveau Gears of War et qu'ils sont exclusif à leur plateforme ils se vendront moins bien que si ils étaient sur Steam.
    Mais c'est sympa de leur part de vouloir mieux rémunérer les développeurs.
    Epic n'a plus la licence Gears of War de mémoire, Microsoft l'a gardé après la fin de leur association.

    Citation Envoyé par Bubu017 Voir le message
    et ? ça reste une exclu. l'éditeur de Borderlands s'associe avec Epic, je ne vois pas la différence.
    Sinon à installer un autre launcher, ça prend quelques mega sur des disques durs en tera, ça va, c'est pas la mort. Tu désactives le démarrage auto, et lance le launcher que quand tu en as besoin et hop là. Que ça râle sur le mode offligne je veux bien comprendre mais sur le fait d'avoir un launcher en plus, ou celui qu'il n'y ait pas de succès, "au mon dieu on ne va plus pouvoir se faire de coucours de bites).
    et surtout steam est bien lors des promos and co, mais sinon niveau prix ils se font plaisir.
    Le problème n'est pas, fondamentalement, le rajout d'un énième launcher mais plutôt des propos tenus :
    • les 12% au lieu des 30 de commission pour la plateforme pour soit disant favoriser les développeurs sauf qu'en réalité, les éditeurs ont pas baisser leur prix
    • l'attitudes développeurs de Metro Exodus, par exemple, qui ont menacé les joueurs PC de ne plus sortir de jeux sur la plateforme si le jeu ne se vend pas assez
    • le fait que les développeurs de Metro Exodus ont annoncé, sans en parler à quiconque visiblement, de la sortie de leur jeu en exclusivité pour un an sur l'Epic Game Store à la dernière minute
    • les soupçons de logiciel espion (pas fonder mais ça aide pas la plateforme)
    • le fait qu'avec cette plateforme, les plateformes de revente de clef indépendant, les gentils j'entends, ne peuvent plus s'approvisionner, ce qui fait qu'on perd en concurrence (c'est le comble quand même)
    • le launcher a des années lumières de Steam en terme d'intégration de fonctionnalités (communauté, influenceurs, flux d'actualités lié au jeu, forum lié au jeu)


    Ce n'est pas une liste exhaustive mais ça fait déjà pas mal de problèmes pour beaucoup de personnes et je le comprends.

  3. #23
    Membre éprouvé Avatar de Charvalos
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Juin 2010
    Messages
    353
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 31
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2010
    Messages : 353
    Points : 1 264
    Points
    1 264
    Par défaut
    Citation Envoyé par NBoulfroy Voir le message
    Le problème n'est pas, fondamentalement, le rajout d'un énième launcher mais plutôt des propos tenus :
    • les 12% au lieu des 30 de commission pour la plateforme pour soit disant favoriser les développeurs sauf qu'en réalité, les éditeurs ont pas baisser leur prix
    • l'attitudes développeurs de Metro Exodus, par exemple, qui ont menacé les joueurs PC de ne plus sortir de jeux sur la plateforme si le jeu ne se vend pas assez
    • le fait que les développeurs de Metro Exodus ont annoncé, sans en parler à quiconque visiblement, de la sortie de leur jeu en exclusivité pour un an sur l'Epic Game Store à la dernière minute
    • les soupçons de logiciel espion (pas fonder mais ça aide pas la plateforme)
    • le fait qu'avec cette plateforme, les plateformes de revente de clef indépendant, les gentils j'entends, ne peuvent plus s'approvisionner, ce qui fait qu'on perd en concurrence (c'est le comble quand même)
    • le launcher a des années lumières de Steam en terme d'intégration de fonctionnalités (communauté, influenceurs, flux d'actualités lié au jeu, forum lié au jeu)
    T'as oublié les jeux dont l'argent provient du crowdfunding où les développeurs avaient promis une sortie sur Steam pour au final, en faire une exclu sur l'Epic Game Store.
    "Non, je ne dois rien à personne
    Et je ne méprise personne".


    Je ne réponds pas aux message techniques par MP !

  4. #24
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Développeur backend junior - Symfony
    Inscrit en
    Janvier 2018
    Messages
    325
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 30
    Localisation : France, Aisne (Picardie)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur backend junior - Symfony
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2018
    Messages : 325
    Points : 804
    Points
    804
    Par défaut
    Citation Envoyé par Charvalos Voir le message
    T'as oublié les jeux dont l'argent provient du crowdfunding où les développeurs avaient promis une sortie sur Steam pour au final, en faire une exclu sur l'Epic Game Store.
    Je n'ai vu qu'un jeu qui est concerné par ce fait. Il faudra un exemple du coup ^^

  5. #25
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 420
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 420
    Points : 197 151
    Points
    197 151
    Par défaut Des documents judiciaires révèlent la colère du PDG d'Epic contre les frais de 30 % imposés par Steam
    Des documents judiciaires révèlent la colère du PDG d'Epic contre les frais de 30 % imposés par Steam,
    Tim Sweeney s'oppose depuis longtemps à ce qu'il considère comme des « frais déraisonnables de plateforme »

    Les documents judiciaires récemment dévoilés mettent en lumière la frustration de Tim Sweeney, PDG d’Epic Games, concernant les frais de distribution de 30% prélevés par la plateforme Steam sur les ventes de jeux vidéo. Cette révélation survient dans le cadre d’une affaire de fixation des prix contre Valve, la société mère de Steam. Ces révélations soulignent la tension croissante entre les développeurs de jeux et les plateformes de distribution numérique, et pourraient avoir des implications importantes pour l’industrie du jeu vidéo à l’avenir.

    Le PDG d'Epic, Tim Sweeney, s'oppose depuis longtemps à ce qu'il considère comme les frais de plateforme déraisonnables de Valve pour l'inscription des jeux sur Steam, qui commencent à 30 % du prix de vente total. De nouveaux courriels datant d'avant le lancement de la boutique concurrente Epic Games Store en 2018 montrent à quel point Sweeney était en colère contre les « connards » d'entreprises comme Valve et Apple qui pressaient « le petit gars » avec ce qu'il considérait comme des frais gonflés.

    Les courriels, qui ont été révélés cette semaine dans le cadre de l'affaire de fixation des prix de Wolfire contre Valve, confrontent directement les responsables de Valve pour les frais de plate-forme que Sweeney dit « ne plus être justifiables ». Ils offrent également un aperçu des coulisses de la fureur que Sweeney et Epic allaient déchaîner contre Apple dans des procédures judiciaires débutant des années plus tard.

    « Je parie que Valve a fait plus de bénéfices... que le développeur lui-même... »

    La première chaîne de courriels non expurgée des documents du tribunal, datant d'août 2017, commence par le cofondateur de Valve, Gabe Newell, qui demande à Sweeney s'il y a « quelque chose que nous [faisons] pour vous ennuyer ? » Cette requête a probablement été provoquée par les tweets publics de Sweeney à l'époque, qui se demandait « pourquoi Steam prend toujours 30 % du brut [alors que] MasterCard et Visa facturent 2 à 5 % par transaction, et que la bande passante CDN est d'environ 0,002 $ / Go ». Plus loin dans le même fil de discussion, il déplore que « l'internet était censé rendre obsolètes les intermédiaires de la distribution de logiciels à la recherche de rentes, mais voici Facebook, Google, Apple, Valve, etc. »

    Développant ces réflexions publiques dans une réponse privée à Newell, Sweeney admet qu'il y avait « un bon argument » en faveur des 30 % de frais de plateforme de Steam « dans les premiers jours ». Mais il affirme également que ces frais sont trop élevés maintenant que l'échelle de Steam a fait baisser les coûts d'exploitation et qu'il est plus difficile pour les jeux individuels d'obtenir autant de valeur marketing ou d'acquisition d'utilisateurs par le simple fait d'être disponibles sur la vitrine.

    Sweeney poursuit en citant quelques chiffres qui montrent comment les frais de Valve contribuent à réduire les revenus de tous les développeurs de jeux pour PC, à l'exception des plus grands d'entre eux :

    Si l'on soustrait les 25 jeux les plus populaires sur Steam, je parie que Valve a tiré plus de bénéfices de la plupart des 1 000 jeux suivants que les développeurs eux-mêmes. Ces gens sont nos clients et nous leur parlons tout le temps. Valve prend 30 % pour la distribution ; ils doivent dépenser 30 % pour Facebook/Google/Twitter [acquisition d'utilisateurs] ou le marketing traditionnel, 10 % pour le serveur, 5 % pour le moteur. Le système prend donc 75 % et il reste 25 % pour la création du jeu, ce qui est pire que l'économie de la distribution au détail des années 1990.
    Nom : tim.png
Affichages : 8196
Taille : 117,6 Ko

    « Pourquoi ne pas donner à TOUS les développeurs un meilleur accord ? »

    La deuxième chaîne de courriels révélée dans le procès a commencé en novembre 2018, Sweeney offrant à Valve un aperçu du lancement imminent de l'Epic Games Store qui allait arriver quelques semaines plus tard. Alors que cette démarche était axée sur les jeux PC et Mac, Sweeney pivote rapidement vers une discussion sur le contrôle total d'Apple sur iOS, objet à l'époque d'un procès dont les aspects techniques étaient examinés par la Cour suprême.

    Des années avant qu'Epic n'intente son propre procès contre Apple, Sweeney s'est montré quelque peu prémonitoire en notant « qu'Apple dispose également des ressources nécessaires pour plaider et retarder tout changement [dans son contrôle total de l'App Store] pendant des années [...]. Ce dont nous avons besoin maintenant, c'est d'un élan suffisant de la part des développeurs, de la presse et de la plateforme pour inciter Apple à ouvrir complètement iOS le plus tôt possible ».

    À cette fin, Sweeney a tenté de convaincre Valve que la réduction des frais de sa propre plateforme nuirait à la position d'Apple et contribuerait ainsi au bien commun :

    Une action opportune de Valve pour améliorer l'économie de Steam pour tous les développeurs ferait une grande différence dans tout cela, démontrant clairement que la concurrence entre les magasins conduit à de meilleurs tarifs pour tous les développeurs. Epic serait heureux de soutenir une telle initiative à tout moment !
    Dans un courriel de suivi envoyé le 3 décembre, quelques jours avant le lancement de l'Epic Games Store, Sweeney s'en est pris plus directement à Valve pour sa politique consistant à offrir des frais de plateforme moins élevés aux plus grands développeurs sur Steam. Il a tenu des propos très durs à l'égard de Valve, tout en suppliant une nouvelle fois l'entreprise de servir d'exemple positif dans l'affaire qui l'oppose à Apple.

    En ce moment, vous, les connards, dites au monde que les forts et les puissants bénéficient de conditions spéciales, alors que 30 %, c'est pour les petites gens. Nous allons tous au-devant d'une longue bataille si Apple tente de conserver son monopole et ses 30% en concluant des accords en sous-main avec les grands éditeurs pour les faire taire. Pourquoi ne pas accorder un meilleur traitement à TOUS les développeurs ? Quel meilleur moyen y a-t-il de convaincre rapidement Apple que son modèle est désormais totalement intenable ?
    Après avoir reçu le message d'Erik Johnson de Valve, Scott Lynch, directeur de l'exploitation de Valve, s'est contenté d'un sardonique « You mad bro ? » (« Tu es fou ? »).

    Epic demande au tribunal de bloquer la commission de 27 % prélevée par Apple sur les achats effectués sur le site web

    Mais Epic Games ne compte pas en rester là sur les frais prélevés par les vitrines de téléchargement.

    En effet, Epic Games a demandé à un tribunal fédéral de sanctionner Apple pour des violations présumées d'une injonction imposant des restrictions à l'App Store iOS. Epic a cité une commission de 27 % prélevée par Apple sur les achats effectués en dehors du système habituel de paiement in-app et d'autres limites imposées aux développeurs.

    « Apple est en violation flagrante de l'injonction de ce tribunal », a écrit Epic dans un document déposé auprès du tribunal de district des États-Unis pour le district nord de la Californie. « Ses nouvelles règles pour l'App Store continuent d'imposer aux développeurs des interdictions que ce tribunal a jugées illégales et interdites. De plus, les nouvelles politiques d'Apple introduisent de nouvelles restrictions et charges qui contrecarrent et annulent effectivement la réparation ordonnée par la Cour ».

    L'injonction permanente émise par le tribunal en septembre 2021 stipule qu'Apple ne peut pas interdire aux développeurs d'applications d'inclure des liens externes vers d'autres canaux de vente « ou d'autres appels à l'action qui dirigent les clients vers des mécanismes d'achat » qui ne sont pas le système d'achat in-app d'Apple. L'injonction stipule également qu'Apple ne peut pas interdire aux développeurs de « communiquer avec les clients par le biais de points de contact obtenus volontairement par les clients lors de l'enregistrement de leur compte dans l'application ».

    Epic a souligné que le fabricant de l'iPhone exigeait des développeurs qu'ils « paient à Apple une nouvelle taxe de 27 % sur tous les achats effectués par les utilisateurs en dehors de l'application, jusqu'à une semaine après avoir cliqué sur un lien ». « Si Apple est autorisée à taxer les achats hors application, ces achats ne pourront jamais limiter la tarification d'Apple pour les IAP [achats in-app], et les développeurs et les consommateurs n'auront aucune raison d'utiliser ces options de transaction alternatives », a déclaré Epic.

    L'affaire a débuté en août 2020 lorsque le fabricant de Fortnite, Epic, a intenté une action en justice en affirmant qu'Apple monopolisait les marchés de la distribution d'applications iOS et du paiement in-app et qu'il était coupable de comportement anticoncurrentiel. Un juge fédéral a déterminé après le procès qu'Apple avait violé les lois californiennes sur la concurrence et « que les dispositions anti-patinage d'Apple cachent des informations essentielles aux consommateurs et étouffent illégalement le choix de ces derniers ».

    Apple : Nous nous conformons à l'injonction

    Apple a déclaré, dans un document déposé en janvier 2024, qu'elle se conformait à l'injonction de 2021. Apple a déclaré qu'elle autorisait désormais « expressément les développeurs d'applications sur les vitrines américaines de l'App Store iOS ou iPadOS à inclure dans leurs applications des boutons ou des liens externes avec des appels à l'action qui dirigent les utilisateurs vers des mécanismes d'achat alternatifs, hors application ». Apple a également déclaré qu'elle « ne limite pas la capacité des développeurs à envoyer des communications hors application aux utilisateurs concernant des méthodes d'achat alternatives ».

    En ce qui concerne la commission de 27 %, Apple a déclaré qu'elle était « conforme aux termes clairs de l'injonction » et qu'elle était « cohérente avec le raisonnement de la Cour qui a confirmé les autres politiques de l'App Store d'Apple ». Le site Web d'Apple indique que la commission s'applique aux ventes réalisées « sur votre site Web après l'établissement d'un lien ».

    Epic affirme que « le nouveau système d'Apple taxe, réglemente, restreint et pèse sur les liens in-app qui dirigent les utilisateurs vers d'autres mécanismes d'achat sur le site Web d'un développeur ("liens externes" ou "liens") au point de les rendre totalement inutiles. En outre, Apple continue d'interdire complètement l'utilisation de "boutons... ou d'autres appels à l'action", en contravention directe avec l'injonction de cette Cour ».

    Epic affirme que le « style de bouton simple » exigé par Apple « n'est pas du tout un bouton ».

    « Avec ces nouvelles politiques, Apple continue de facturer des frais injustifiés et d'empêcher intentionnellement la 'libre circulation de l'information' », a déclaré Epic. « L'objectif d'Apple est clair : empêcher les alternatives d'achat de limiter les frais supra-concurrentiels qu'il perçoit sur les achats de biens et services numériques. La soi-disant conformité d'Apple n'est qu'un leurre ».

    Sources : documents judiciaire (1, 2), site web d'Apple , Apple Developer

    Et vous ?

    Pensez-vous que les frais de 30% prélevés par Steam sont justifiés, ou sont-ils trop élevés ?
    Les frais plus bas de l’Epic Games Store à 12% vont-ils, selon vous, inciter plus de développeurs à distribuer leurs jeux via cette plateforme ?
    Comment la réduction des frais de distribution pourrait-elle impacter l’industrie du jeu vidéo dans son ensemble ?
    Quel rôle les frais de distribution jouent-ils dans la décision d’un développeur de publier un jeu sur une plateforme particulière ?
    Les consommateurs devraient-ils se soucier des frais de distribution, et si oui, pourquoi ?
    Images attachées Images attachées
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 17/01/2019, 09h54
  2. Réponses: 18
    Dernier message: 22/03/2014, 14h47
  3. faire des graphiques avec Perl
    Par And_the_problem_is dans le forum Modules
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/07/2003, 16h08
  4. [VB6][impression]Comment faire des effets sur les polices ?
    Par le.dod dans le forum VB 6 et antérieur
    Réponses: 11
    Dernier message: 08/11/2002, 10h31
  5. Réponses: 8
    Dernier message: 18/09/2002, 03h20

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo