Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Trolldi : le ministre japonais de la cybersécurité n’a jamais utilisé d'ordinateur
    Trolldi : le ministre japonais de la cybersécurité n’a jamais utilisé d'ordinateur
    cela vous fait-il penser à votre patron ?

    « Erreur système : le ministre japonais de la cybersécurité admet qu'il n'a jamais utilisé d'ordinateur », rapporte le quotidien The Guardian. Le ministre japonais en charge de la cybersécurité est sous les projecteurs pour avoir reconnu n'avoir jamais utilisé d'ordinateur et pour avoir fait des commentaires suggérant qu'il n'avait aucune idée du concept de clé USB.

    Yoshitaka Sakurada est le chef adjoint du bureau gouvernemental chargé de la stratégie en matière de cybersécurité et le ministre chargé des Jeux olympiques et paralympiques que Tokyo accueillera en 2020. Répondant mercredi aux questions des législateurs indépendants et de l'opposition au Parlement, il a toutefois admis qu’il n’utilisait pas d’ordinateur.

    « Depuis l’âge de 25 ans, j’ai donné des instructions à mes employés et à mes assistants. Je n’utilise donc pas d’ordinateur moi-même », a-t-il déclaré en réponse à une question de l’opposition lors d’une séance de la Chambre basse. « Mais je suis convaincu que notre travail est sans faille », a-t-il ajouté.

    Également interrogé sur les installations critiques japonaises (installations nucléaires, réseau électrique, etc.) et les logiciels malveillants, M. Sakurada a déclaré que la technologie USB n’était « pratiquement jamais utilisée » dans ces systèmes, en donnant l'impression de ne pas savoir de quoi il s’agissait. Les législateurs n'ont pas pu s'empêcher de rire de ses réponses, qui ont d'ailleurs été relayées dans les médias japonais. Notons également que les questions et réponses au Parlement sont retransmises en direct à la télévision nationale.

    Les ministres au Japon reçoivent pourtant presque toujours les questions parlementaires à l'avance et leurs réponses sont souvent basées sur des briefings avec des bureaucrates du ministère. C'est donc étrange que M. Sakurada se soit planté autant. D'après l'agence de presse AP, dans l’échange de Sakurada, des bureaucrates se sont également précipités pour lui donner des feuilles de papier contenant des informations.


    « C’est incroyable qu’une personne qui n’a pas touché à un ordinateur soit responsable de la politique de cybersécurité », a déclaré le député de l’opposition Masato Imai. Et ses commentaires ont provoqué une vague de réactions en ligne. « N'a-t-il pas honte ? », Écrit un utilisateur de Twitter. « Aujourd'hui, tout président de société utilise un PC. Lui ne sait même pas ce qu’est une clé USB. »

    Dans une autre plaisanterie, un internaute explique que c'est pour M. Sakurada une façon à lui de rester loin des hackers. « Si un pirate informatique cible ce ministre Sakurada, il ne sera pas en mesure de voler des informations. En effet, cela pourrait être le type de sécurité le plus puissant ! »

    En résumé, M. Sakurada est un pure politicien et non un technocrate. Et c'est un fait reconnu que les politiciens ne sont pas des experts dans le domaine dans lequel ils font de la politique. Par ailleurs, plus vous montez les échelons, moins vous maitrisez tout ce que vous devez gérer. En entreprise, on le voit souvent avec les managers et directeurs. Sur les réseaux sociaux, certains, se rangeant du côté du ministre japonais, estiment que lui reprocher de n'avoir jamais utilisé d'ordinateur serait comme demander au ministre de la Défense d'avoir au moins combattu dans une zone guerre active pour être efficace.

    Les ministres sont seulement censés faire des choix après avoir consulté leurs spécialistes du sujet et pris en compte l’intérêt de la population. Mais l'on s'attend au moins à une petite expérience dans le domaine. Yoshitaka Sakurada, 68 ans, n'a fait que donner des instructions à ses assistants et employés depuis l'âge de 25 ans, c'est-à-dire depuis le milieu des années 70. Ce qui suggère donc qu'il a raté le virage de l'informatique, puisque les ordinateurs personnels étaient à leurs grands débuts, voire inexistants, à cette époque.

    Sakurada est en poste depuis un peu plus d'un mois, après avoir été nommé à un remaniement ministériel, le mois dernier, à la suite de la réélection du Premier ministre Shinzo Abe.

    Sources : AP News, The Guardian

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    Est-ce que cette situation cocasse vous fait penser à votre chef ou votre patron ? Partagez votre expérience
    A-t-on déjà vu pire que ça en France ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Modérateur

    Vous m'excuserez mais niveau cybersécurité , ne pas utiliser d'ordinateur c'est quand même ce qui se fait de mieux Mr à tout compris , bien avant tout le monde.

    Ceci dit c'est à peut près du même niveau que notre gouvernement , où on balance n'importe qui à n'importe quel poste du moment qu'il est capable d'endormir tout le monde avec de beau discours. La compétence réelle sur le sujet concerné est accessoire.
    Pry Framework php5 | N'oubliez pas de consulter les FAQ Java et les cours et tutoriels Java

  3. #3
    Membre expert
    Citation Envoyé par Michael Guilloux Voir le message
    Trolldi : le ministre japonais de la cybersécurité n’a jamais utilisé d'ordinateur
    C'est un génie, il montre la voie à suivre, c'est le niveau ultime en matière de cybersécurité

  4. #4
    Membre habitué
    Pas pire que nos ministres qui s'échangent les ministères comme des cartes pokemons...

    Ministre de l'économie un jour, minisitre de la santé le lendemain, comment c'est possible?

  5. #5
    Membre éprouvé
    Citation Envoyé par kbadache Voir le message
    Pas pire que nos ministres qui s'échangent les ministères comme des cartes pokemons...

    Ministre de l'économie un jour, minisitre de la santé le lendemain, comment c'est possible?

    Comme c'est un trolldi, je ne peux pas m'empêcher de citer un sketch du Palmashow :

    «Le management, tel qu’on l’apprend dans les écoles et tel qu’on l’applique ensuite, sous prétexte de «motivation du personnel», organise exactement le contraire, à savoir la démotivation organisée.» - Bernard Stiegler

  6. #6
    Membre éprouvé
    Et
    Combien de ministres de l'agriculture sont-ils montés sur un tracteur, ont-ils surpervisé la traite ou fait un fromage?

  7. #7
    Expert éminent sénior
    Citation Envoyé par kbadache Voir le message

    Ministre de l'économie un jour, minisitre de la santé le lendemain, comment c'est possible?
    Normal, quand on détourne l'argent du peuple, en général, on fini à la santé

    Cordialement.

  8. #8
    Expert éminent
    Citation Envoyé par frfancha Voir le message
    Combien de ministres de l'agriculture sont-ils montés sur un tracteur, ont-ils surpervisé la traite ou fait un fromage?
    Combien d'automobilistes n'ont jamais ouvert le capot de leur voiture...
    les règles du forum - mode d'emploi du forum
    Aucun navigateur ne propose d'extension boule-de-cristal : postez votre code et vos messages d'erreurs. (Rappel : "ça ne marche pas" n'est pas un message d'erreur)
    JE NE RÉPONDS PAS aux questions techniques par message privé.

  9. #9