IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Inscrit en
    juin 2004
    Messages
    928
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 53
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable informatique, développeur tout-terrain
    Secteur : High Tech - Électronique et micro-électronique

    Informations forums :
    Inscription : juin 2004
    Messages : 928
    Points : 4 651
    Points
    4 651
    Par défaut
    Citation Envoyé par Neckara Voir le message
    Il y a une différence entre une dépénalisation, et un droit inaliénable à l'adultère.

    Je ne parle pas non plus d'une obligation à l'abstention à l'adultère définie par le contrat, mais de clauses indiquant la manière de résoudre le partage des biens/gosses en cas d'adultères.
    Même si je ne suis pas spécialiste en droit matrimonial :

    L’adultère n’est plus une cause automatique de divorce comme cela a pu être le cas par le passé. Le juge a un très large pouvoir d'appréciation de la faute et prend également en considération le comportement de l'autre époux. La faute est une notion large et les contours difficiles à cerner.
    Ce qu'il faut retenir : "La faute est une notion large et les contours difficiles à cerner."

  2. #22
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 030
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 030
    Points : 4 120
    Points
    4 120
    Par défaut
    Ca date mais je vais répondre : l'adultère peut être "admise" selon les situations. Mais malgré tout, elle peut trahir, si le contexte ne le "justifie" pas réellement, une personnalité instable, pas honnête, pas respectueuse, ce qui influence forcément l'appréciation d'un juge quand aux qualités humaines qui sont le mieux pour les enfants.

    C'est comme les politiques. Certains actes peuvent être acceptés par la loi mais être totalement immoraux. Et ça a son effet sur l'opinion publique. Les enfants n'aiment pas tellement les parents adultères qui font du mal à l'autre, sauf si bien sûr ça s'explique et/ou se comprend.

  3. #23
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 469
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 469
    Points : 15 235
    Points
    15 235
    Par défaut
    Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
    Justement c'est un moyen de ne pas être pris pour un con, et de rompre tout de suite, avant de se faire avoir. Car oui, prouver des faits d'adultère, c'est pratique dans des procédures de divorce, surtout quand la femme a normalement 90% de chance d'obtenir la garde d'un enfant
    Ouais mais faire quelque chose d'illégale pour prouver que l'autre est en tord, est-ce que ça ne peut pas te retomber dessus ?
    Je ne connais pas les lois, mais je pense que si t'as utilisé des moyens illégaux pour trouver des preuves ça peut poser problème.
    Ce sera adultère VS violation de la vie privée. (et dans la loi violation de la vie privée c'est plus grave)

    Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
    Ca date mais je vais répondre : l'adultère peut être "admise" selon les situations. Mais malgré tout, elle peut trahir, si le contexte ne le "justifie" pas réellement, une personnalité instable, pas honnête, pas respectueuse, ce qui influence forcément l'appréciation d'un juge quand aux qualités humaines qui sont le mieux pour les enfants.
    La justice penche beaucoup trop du côté des femmes dans ce genre de procès.

    Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
    Les enfants n'aiment pas tellement les parents adultères qui font du mal à l'autre, sauf si bien sûr ça s'explique et/ou se comprend.
    Des fois ça doit être marrant à expliquer, à des petits enfants : «Maman a besoin de se faire $%#@& par des autres messieurs», «Papa il était pas assez doué/motivé pour satisfaire maman, elle avait besoin de beaucoup plus».
    L’insatisfaction Sexuelle : Première Cause De Divorce Aujourd’hui
    Le porno double le taux de divorces
    Keith Flint 1969 - 2019

  4. #24
    Expert confirmé

    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    juillet 2009
    Messages
    1 030
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 37
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : High Tech - Multimédia et Internet

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2009
    Messages : 1 030
    Points : 4 120
    Points
    4 120
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ouais mais faire quelque chose d'illégale pour prouver que l'autre est en tord, est-ce que ça ne peut pas te retomber dessus ?
    Je ne connais pas les lois, mais je pense que si t'as utilisé des moyens illégaux pour trouver des preuves ça peut poser problème.
    Ce sera adultère VS violation de la vie privée. (et dans la loi violation de la vie privée c'est plus grave)
    Les enregistrements dans l'affaire Bettencourt ont-ils posés problème et condamnés leur auteur ? Les détectives sont-ils condamnés ?

    Je ne connais pas la loi mais l'adultère peut porter préjudice à toute une famille. Si elle n'est pas justifiée, je ne sais pas.
    En tout cas, si la loi ne peut pas donner raison, alors je serais prêt à être condamné pour dénoncer publiquement l'immoralité de la personne qui n'a pas respecté un contrat.

  5. #25
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    décembre 2008
    Messages
    8 469
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 33
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2008
    Messages : 8 469
    Points : 15 235
    Points
    15 235
    Par défaut
    Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
    Les enregistrements dans l'affaire Bettencourt ont-ils posés problème et condamnés leur auteur ? Les détectives sont-ils condamnés ?
    Je n'en sais strictement rien...

    Citation Envoyé par LSMetag Voir le message
    En tout cas, si la loi ne peut pas donner raison, alors je serais prêt à être condamné pour dénoncer publiquement l'immoralité de la personne qui n'a pas respecté un contrat.
    Peut être qu'avec la bonne défense ça passe. Il faut pouvoir payer un avocat qui est pote avec le juge.
    Il faudrait demander à un avocat spécialisé.

    COMMENT PROUVER L’ADULTÈRE DANS UN DIVORCE POUR FAUTE ?
    Avant tout, il convient de préciser que tout mode de preuve est accepté, à l’exception d’un élément qui aurait été obtenu par violence ou par fraude (article 259-1 du code civil).
    L'adultère est-il toujours un motif de divorce pour faute ?
    Le divorce pour faute peut être demandé :

    lorsque des faits constituent une violation grave ou renouvelée des devoirs et obligations du mariage, que ces faits sont imputables au conjoint et rendent intolérable le maintien de la vie commune.
    Ainsi, le fait d'avoir une relation adultère et même de vivre au domicile de son amant constituent une violation suffisamment grave des devoirs et obligations du mariage pour rendre intolérable le maintien de la vie commune.

    En revanche, certaines circonstances, telles que des époux libertins, enlèvent la caractère de gravité à la faute. Le divorce pour faute ne pourrait alors pas être demandé sur ce point.
    Keith Flint 1969 - 2019

Discussions similaires

  1. Réponses: 24
    Dernier message: 15/08/2021, 18h55
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 07/06/2016, 13h59
  3. Réponses: 9
    Dernier message: 02/12/2011, 11h20
  4. Bouton qui aurait le meme effet qu'un touche?
    Par genius99 dans le forum Access
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/03/2006, 17h59
  5. [Documentation][GC] Qui aurait çà en FRANCAIS !!!
    Par ZeKiD dans le forum Langage
    Réponses: 4
    Dernier message: 25/01/2006, 10h39

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo