Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Steve Ballmer : Mark Zuckerberg a refusé de céder Facebook à Microsoft pour 24 milliards $
    Steve Ballmer : Mark Zuckerberg a refusé de céder Facebook à Microsoft pour 24 milliards $
    alors que le réseau social était encore à ses débuts

    Facebook, le numéro des réseaux sociaux serait actuellement une propriété de Microsoft si Mark Zuckerberg n’avait pas dit non. Dans une interview accordée au média CNBC, l’ancien patron de Microsoft, Steve Ballmer, révèle que le géant de Redmond était intéressé par le réseau social. Celui qui a dirigé Microsoft de 2000 à 2014 a donc approché Mark Zuckerberg pour lui faire une offre de 24 milliards $, une offre qui semblait être très alléchante alors que Facebook était encore très loin de son succès actuel. Mais Mark Zuckerberg a dit non, affirme Steve Ballmer, probablement parce que le fondateur de Facebook estimait que son entreprise avait un très grand potentiel.

    Aujourd’hui, on peut dire que cette décision du PDG de Facebook de refuser une telle offre à l’époque a sans doute été la bonne pour Mark Zuckerberg. Le réseau social a une capitalisation boursière d’environ 374 milliards de dollars, et la fortune de son PDG s’élève à 56,6 milliards USD à la date du 24 octobre 2016, la quatrième plus grosse fortune mondiale d’après Forbes. Il est important de noter que Mark Zuckerberg devance également Steve Ballmer qui, avec 28,3 milliards USD, est à la quinzième place des plus grosses fortunes au monde d’après Forbes.


    Cette information montre bien que Microsoft s’est toujours intéressé aux réseaux sociaux, alors que le géant du logiciel a mis 26,2 milliards sur la table pour le rachat de LinkedIn. En comparant ce que Microsoft a proposé à LinkedIn aujourd’hui à ce que la firme a proposé à Facebook à ses débuts, il y a des années, on peut également comprendre que celui qui est actuellement le numéro des réseaux sociaux avait beaucoup de valeur aux yeux de Microsoft.

    À propos de Twitter, Steve Ballmer profite également pour clarifier les choses. Le prédécesseur de Satya Nadella dément les rumeurs sur une éventuelle acquisition du site de microblogging alors qu’il était encore à la tête de Microsoft. D’après la rumeur, les deux principaux actionnaires de Twitter, l’ancien PDG de Microsoft et le milliardaire saoudien, le prince Al-Waleed bin Talal, étaient en discussion pour formuler une offre pour Twitter. Mais Steve Ballmer a déclaré qu'il n'a jamais cherché à acheter Twitter. « Je n’ai jamais, jamais, jamais voulu acheter Twitter moi-même », dit-il, ajoutant qu’il n’a pas besoin de le faire aujourd’hui.

    Source : CNBC News (Microsoft a essayé d’acheter Facebook pour 24 milliards $), CNBC News (Ballmer n’a jamais voulu acheter Twitter)

    Et vous ?

    Qu’en pensez-vous ?
    Que se serait-il passé si Facebook avait accepter la proposition de Microsoft ?

    Voir aussi :

    Salesforce renonce finalement au rachat de Twitter, l'action du site de microblogging chute de plus de 5 % après la nouvelle
    Verizon estime que le piratage de Yahoo pourrait avoir un « impact significatif », susceptible de permettre l'annulation du contrat de rachat
    Salesforce veut bloquer le rachat de LinkedIn par Microsoft, le fournisseur de solutions CRM demande un examen plus approfondi de l'Union européenne
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre expérimenté
    La quinzième richesse du monde pour un patron qui n'a quasiment fait que des mauvais choix en 14 ans, et qui n'avait aucune vision. Cherchez l'erreur.

  3. #3
    Membre régulier
    Normal, je préfére mourir avec.

  4. #4
    Membre confirmé
    Citation Envoyé par blbird Voir le message
    La quinzième richesse du monde pour un patron qui n'a quasiment fait que des mauvais choix en 14 ans, et qui n'avait aucune vision. Cherchez l'erreur.
    l'erreur c'est qu'il est l'ami de bill Gates .

  5. #5
    Membre actif
    Faire une proposition pour racheter Facebook c'était pas un si mauvais choix !
    Développeur / Formateur
    Tutoriels AngularJS / Node.js sur ma chaîne Youtube : http://www.youtube.com/user/DevDuFutur

  6. #6
    Expert confirmé
    Citation Envoyé par palnap Voir le message
    Faire une proposition pour racheter Facebook c'était pas un si mauvais choix !
    Faut voir.
    J'imagine mal ce que FaceBook serait devenu s'il avait été aux mains de S.Balmer.

    On aurrait pu directement mettre des" Like" depuis Word ?
    «La pluralité des voix n'est pas une preuve, pour les vérités malaisées à découvrir, tant il est bien plus vraisemblable qu'un homme seul les ait rencontrées que tout un peuple.» [ René Descartes ] - Discours de la méthode

  7. #7
    Membre confirmé
    Je me souviens très bien, à peu près à cette date, en 2004, Microsoft avait aussi engagé des discussions avec Leo Apotheker pour racheter SAP.
    Microsoft voulait racheter l'éditeur d'ERP SAP mais au vu des difficultés d'intégration d'un tel mastodonte axé sur l'entreprise, ils ont abandonné...Ouf, Heureusement pour SAP!!