Les systèmes Linux ne disposent pas des combinaisons de touches Alt+nombre de Windows.

On vous répond que le clavier Linux est tellement meilleur que ces combinaisons sont inutiles, mais vous avez appris le traitement de texte sous Windows et ça vous manque…

J'ai écrit vite fait ce petit logiciel en Lazarus pour pallier ce manque. Vous tapez le code dans le cadre de gauche (sans appuyer sur Alt, ce qui serait un geste superflu !), et en appuyant sur « Entrée » ou en cliquant sur le bouton, le caractère sera affiché dans celui de droite et par défaut copié dans le presse-papier. Il n'y a plus qu'à le coller.

Je ne sais pas écrire un code qui s'intégrerait au système Linux pour activer la touche Alt, et il serait peut-être nuisible à la sécurité. Faites attention à n'avoir pas déjà un texte prêt à coller en attente : il serait effacé par le nouveau contenu du presse-papier. Les deux coches à gauche permettent de garder/ne pas garder la fiche toujours au-dessus, pour qu'elle soit toujours visible quand on utilise le traitement de texte, et d'envoyer/ne pas envoyer le résultat dans le presse-papier.

Ces préférences ne sont pas enregistrées, mais c'est évidemment facile de le faire. Je n'ai pas jugé utile d'introduire toutes les combinaisons Alt de Windows, qui sont souvent en double, mais il y en a un très grand nombre, et en particulier toutes celles dont on se sert en traitement de texte…

Inutile de dire que c'est complètement bourrin comme programmation, ça ne calcule rien, ça ne fait que convertir, mais ça contient des listes de caractères qui peuvent resservir.

NB : J'ai compilé aussi une version Windows pour illustrer la devise de Lazarus 'Write once, compile everywhere!', puis je me suis aperçu que ça pouvait même être utile pour les portables sans pavé numérique.