IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 525
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 525
    Points : 199 148
    Points
    199 148
    Par défaut L’administration Biden va dévoiler un règlement sur les travailleurs de la "gig economy"
    Uber est-il un service de transport ou un service numérique de VTC ?
    Bruxelles va lancer une étude pour le déterminer

    Uber est-il un service de transport ou un service numérique de VTC (Véhicule de Transport avec Chauffeur) ? C’est la question à laquelle va tenter de répondre l’étude qui sera lancée par la Commission européenne en septembre afin de régler le litige l’opposant aux chauffeurs de taxi sur le Vieux Continent qui l’accuse de concurrence déloyale, selon des sources du quotidien Reuters.

    Si le californien se décrit comme une plateforme en ligne qui met en relation des chauffeurs et des utilisateurs via différentes fonctionnalités (commander en un clic, suivi de l’approche, tarification claire, paiement automatisé, note du chauffeur, possibilité de partager l’addition) et véhicules (uberX, taxi, Black, SUV, LUX), le fait d’être considéré comme une entreprise de transport le soumettrait de facto à des obligations légales beaucoup plus strictes en matière de sécurité, d’assurance et d’autorisation d’exercer. Ce sont précisément ces obligations qui s’avèrent onéreuses que les chauffeurs de taxi les accusent de contourner.

    Aussi, l’Union européenne a décidé de passer au crible les lois nationales encadrant l’exercice de la profession de taxis afin de décider si une loi à l’échelle européenne est nécessaire. Dans le même temps, l’exécutif européen va continuer d’examiner les plaintes déposées par Uber contre les interdictions prononcées à son encontre par la justice allemande et la justice espagnole, ainsi que contre la loi "Thévenoud" adoptée par la France en 2014. Si dans l'Hexagone l'application pour smartphone UberPop a été interdite en juillet dernier, le service Uber reste autorisé, mais encadré par la loi.

    Avec des services comme Uber ou Airbnb, qui permettent de développer une économie dite collaborative, les décideurs se trouvent déconcertés puisque ces services sont également soupçonnés d'imposer aux autres acteurs du marché, comme les taxis ou les hôtels, une concurrence biaisée. Pour un fonctionnaire européen, « il faut trouver le juste milieu ».

    Le cas Uber n’est pas seulement étudié en Europe puisqu’aux États-Unis, la justice californienne a décidé d’étudier la demande de trois plaignants, chauffeurs de la société, qui réclament le statut de salariés à part entière alors qu'ils sont aujourd'hui reconnus comme indépendants et sont payés à la tâche. Si le procès tranche en leur faveur, le modèle économique d'Uber pourrait être entièrement remis en question.

    Source : Reuters

    Et vous ?

    Selon vous, Uber doit il être considéré comme service numérique ou service de transport VTC ? Pourquoi ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert éminent sénior
    Profil pro
    Inscrit en
    Décembre 2007
    Messages
    6 803
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2007
    Messages : 6 803
    Points : 32 061
    Points
    32 061
    Par défaut
    Si ça ressemble à un canard, que ça se comporte comme un canard, alors il faut lui appliquer les mêmes règles qu'à un canard.


    Et ça ressemble beaucoup.
    Les 4 règles d'airain du développement informatique sont, d'après Michael C. Kasten :
    1)on ne peut pas établir un chiffrage tant qu'on a pas finalisé la conception
    2)on ne peut pas finaliser la conception tant qu'on a pas complètement compris toutes les exigences
    3)le temps de comprendre toutes les exigences, le projet est terminé
    4)le temps de terminer le projet, les exigences ont changé
    Et le serment de non-allégiance :
    Je promets de n’exclure aucune idée sur la base de sa source mais de donner toute la considération nécessaire aux idées de toutes les écoles ou lignes de pensées afin de trouver celle qui est la mieux adaptée à une situation donnée.

  3. #3
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Les gens se rendent compte qu'avec internet comme outil, l’entraide entre particuliers peut se révéler lucratif en plus d'être gagnant/gagnant. Forcément les institutions en place ne sont pas contentes !

  4. #4
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mrsky
    Les gens se rendent compte qu'avec internet comme outil, l’entraide entre particuliers peut se révéler lucratif en plus d'être gagnant/gagnant. Forcément les institutions en place ne sont pas contentes !
    On en reparle le jour où tu as un accident en prenant un UberPop et que tu t'aperçois que tu n'es couvert par aucune assurance...

  5. #5
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par Gastiflex Voir le message
    On en reparle le jour où tu as un accident en prenant un UberPop et que tu t'aperçois que tu n'es couvert par aucune assurance...
    Je ne dis pas que les systèmes actuels sont parfaits, je dis que les gens à la tête des institutions en place sentent forcément que le vent peut tourner. Uber est la première grosse médiatisation de ce genre de système qui va forcément donner des idées à d'autres.

  6. #6
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    Mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 335
    Points
    10 335
    Par défaut
    Citation Envoyé par Gastiflex Voir le message
    On en reparle le jour où tu as un accident en prenant un UberPop et que tu t'aperçois que tu n'es couvert par aucune assurance...
    Sauf que ça, c'est une grosse idée préconçue et totalement fausse balancée par les chauffeurs de taxis pour discréditer Uber...

    Nom : réponse-uber.jpg
Affichages : 4599
Taille : 373,9 Ko

    Moi je lis que : une assurance responsabilité civile professionnelle (couvrant véhicule, conducteur, passagers, tiers) est obligatoire pour être chauffeur Uberpop.

  7. #7
    Expert confirmé Avatar de DonQuiche
    Inscrit en
    Septembre 2010
    Messages
    2 741
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2010
    Messages : 2 741
    Points : 5 485
    Points
    5 485
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    Les gens se rendent compte qu'avec internet comme outil, l’entraide entre particuliers peut se révéler lucratif en plus d'être gagnant/gagnant. Forcément les institutions en place ne sont pas contentes !
    Par "entraide entre particuliers" tu veux bien entendu dire le remplacement d'une activité salariée régulée, soumise à l'impôt et contribuant aux systèmes sociaux par des jobs à la sauvette pour populations précarisées, sans contributions sociales ni protections pour le salarié de fait (garantie d'emploi, maladie, retraite, congés, etc), dans un cadre légal flou, pour le plus grand bénéfice d'une multinationale américaine qui paie ses impôts dans des paradis fiscaux ?

    On n'arrête pas le progrès.

    Si on veut vraiment aller vers un modèle sans salariés où chaque individu est son propre entrepreneur (du moins dans un nombre croissant d'activités), pourquoi pas mais alors il va falloir réviser toutes les règles sociales et instaurer de nouvelles protections, sauf à voir les tristes souvenirs du XIXème siècle repointer le bout de leur nez et la précarité grimper, grimper, grimper.

  8. #8
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    Mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 335
    Points
    10 335
    Par défaut
    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Par "entraide entre particuliers" tu veux bien entendu dire le remplacement d'une activité salariée régulée et contribuant aux systèmes sociaux par des jobs à la sauvette pour populations précarisées, sans contributions sociales et sans aucune protection pour le salarié (garantie d'emploi, maladie, retraite, congés, etc), dans un cadre légal flou, pour le plus grand bénéfice d'une multinationale américaine qui paie ses impôts dans des paradis fiscaux ?
    Faux aussi, comme noté ci-dessus, il faut être déclaré auto-entrepreneur et donc cotiser au RSI et au reste. Et ils sont assujettis aux même charge que n'importe quel auto-entrepreneur (ou alors vous êtes contre ce statut en général, et finit les petits développeurs en Freelance ou les activités d'appoints pour certains ménages précaires effectivement, ton discours fleure bon la solidarité).

    De plus, il n'y a que 20% du prix de la course qui est consolidé aux Pays-Bas, les 80% restant, restant en France, donc bon, le coup des paradis fiscaux...


    Edit : pour info, j'habite en pleine campagne, je n'ai donc jamais utilisé ce service (et je n'ai pas le permis, donc je ne suis pas chauffeur non plus), mais avant de répéter en boucle les âneries débitées par les taxis car les gens utilisent un service moins couteux fourni par des gens plus aimables qu'eux, il serait bon de se renseigner un minimum...

  9. #9
    Expert confirmé Avatar de DonQuiche
    Inscrit en
    Septembre 2010
    Messages
    2 741
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2010
    Messages : 2 741
    Points : 5 485
    Points
    5 485
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Faux aussi, comme noté ci-dessus, il faut être déclaré auto-entrepreneur et donc cotiser au RSI et au reste.
    Les particuliers qui perçoivent moins de quelques milliers d'euros par an en sont exemptés. De fait beaucoup des courses d'Über ne sont soumises à aucune charge ni impôts côté chauffeur.

    Quant aux charges et impôts sur la commission d'Über, j'aimerais savoir d'où vient cette info selon laquelle 20% (de quoi ?) seraient consolidés (signification dans ce contexte ?) aux Pays-bas. Parce que si c'est 20% du CA qui est acheté à la filiale des Pays-Bas (gestion de la page & co) et que Über France réalise après cela 1€ de bénéfices, ça fait 100% de bénéfices aux Pays-bas. C'est le genre de montages qu'on voit en général : tout l'art de l'évasion fiscale de nos jours consiste à gruger sur l'estimation des "prix de transferts". Et le sandwich néerlandais est célèbre pour ça - d'ailleurs je parie que les services achetés aux Pays-Bas ne sont absolument pas fournis depuis les Pays-Bas.

    Bref, il ne faut pas non plus croire tout ce que dit Über. Il faut de nombreuses connaissances pour lire entre les lignes.

  10. #10
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    Mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 335
    Points
    10 335
    Par défaut
    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Les particuliers qui perçoivent moins de quelques milliers d'euros par an en sont exemptés. De fait beaucoup des courses d'Über ne sont soumises à aucune charge ni impôts côté chauffeur.
    Et donc le particulier qui fait 10 courses par an est une si grosse concurrence que cela pour les taxis ?

    Au bout d'un moment, il faut arrêter de se voiler la face, si les gens favorisent Uber aux taxis, c'est que le service proposé est plus attractif (et pas seulement au niveau du prix, il y a aussi la qualité de service, l'amabilité, etc etc).

    Je veux bien faire un pas dans votre sens, en admettant que tout n'est pas clean à 100% chez Ubber (bien que j'aimerais bien quelques preuves, pas seulement des légendes urbaines), mais de votre côté, vous pouvez admettre que cela ne serait pas un mal que les taxis se remettent un minimum en cause aussi, si ils perdent autant de client à la moindre offre qui se pointe, c'est bien que le service proposé n'est pas terrible, et que cela fonctionnait jusque la, juste car les gens n'avaient pas d'autres choix non ?



    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Quant aux charges et impôts sur la commission d'Über, j'aimerais savoir d'où vient cette info selon laquelle 20% (de quoi ?) seraient consolidés (signification dans ce contexte ?) aux Pays-bas. Parce que si c'est 20% du CA qui est acheté à la filiale des Pays-Bas (gestion de la page & co) et que Über France réalise après cela 1€ de bénéfices, ça fait 100% de bénéfices aux Pays-bas. C'est le genre de montages qu'on voit en général : tout l'art du blanchiment de nos jours consiste à gruger sur l'estimation des "prix de transferts". Et le sandwich néerlandais est célèbre pour ça.

    Bref, il ne faut pas non plus croire tout ce que dit Über.
    20% des revenus des courses.

    Oui il ne faut pas croire tout ce que dit Uber, mais en attendant, tant qu'il n'a pas été démontré qu'ils font effectivement du blanchiment ou des montages, ce que vous et les taxis (surtout) faites, s'appelle de la diffamation / calomnie.

  11. #11
    Modérateur
    Avatar de Gugelhupf
    Homme Profil pro
    Analyste Programmeur
    Inscrit en
    Décembre 2011
    Messages
    1 320
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste Programmeur

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2011
    Messages : 1 320
    Points : 3 741
    Points
    3 741
    Billets dans le blog
    12
    Par défaut
    Je dis ça, je ne dis rien, les chauffeurs de taxi doivent payer leur licence (plaque) pour exercer leur métier, ~200_000€ (pour les grandes villes), et les chauffeurs Uber ?
    N'hésitez pas à consulter la FAQ Java, lire les cours et tutoriels Java, et à poser vos questions sur les forums d'entraide Java

    Ma page Developpez | Mon profil Linkedin | Vous souhaitez me contacter ? Contacter Gokan EKINCI

  12. #12
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    Juin 2009
    Messages
    1 416
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Juin 2009
    Messages : 1 416
    Points : 4 748
    Points
    4 748
    Par défaut
    Citation Envoyé par Gugelhupf Voir le message
    Je dis ça, je ne dis rien, les chauffeurs de taxi doivent payer leur licence (plaque) pour exercer leur métier, ~200_000€ (pour les grandes villes), et les chauffeurs Uber ?
    C'est leur problème. Les municipalités distribuent des "droits de stationnements" GRATUITEMENT.
    Citation Envoyé par http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F1347.xhtml
    ADS gratuite
    L'autorisation de stationnement de taxi peut être obtenue gratuitement auprès de la mairie de la commune où l'activité sera exercée
    Si ils payent une fortune, c'est pour racheter à un autre collègue son autorisation de stationnement et il ne s'agit que de la loi de l'offre et de la demande. Pourquoi est-ce qu'ils vendent un droit si cher? Parce que ces radins de taxi préfèrent cotiser un minimum de chez minimum à la caisse des retraites et considère la revente de leur autorisation (qu'ils ont eu ou aurait pu avoir gratuitement donc) comme leur retraite.

    C'est leur p*tain de problème si ils veulent contourner le système et que ça leur retombe dessus.

  13. #13
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    Mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 335
    Points
    10 335
    Par défaut
    Citation Envoyé par Gugelhupf Voir le message
    Je dis ça, je ne dis rien, les chauffeurs de taxi doivent payer leur licence (plaque) pour exercer leur métier, ~200_000€ (pour les grandes villes), et les chauffeurs Uber ?
    Seul 43% des taxis achètent leur licence, la majorité est salarié d'entreprises qui gèrent ces licences. Et comme l'a dit mon VDD, ce n'est pas la faute d'Uber.

  14. #14
    Expert confirmé Avatar de DonQuiche
    Inscrit en
    Septembre 2010
    Messages
    2 741
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2010
    Messages : 2 741
    Points : 5 485
    Points
    5 485
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    Et donc le particulier qui fait 10 courses par an est une si grosse concurrence que cela pour les taxis ?
    100k particuliers qui font 10 courses par an sans payer aucune charge ni impôts, oui, ça fait une sacrée concurrence !

    Quelle est la part des réguliers ? Je gage qu'elle est faible : une fois contraints de payer les charges, impôts et assurances, et de prendre en compte l'amortissement de la bagnole, il faut travailler comme un forcené pour gagner son revenu net avec de tels tarifs.

    20% des revenus des courses.
    Donc le particulier ne paie pas d'impôts en France et Über ne paie pas d'impôts en France ? Formidable.

    Au bout d'un moment, il faut arrêter de se voiler la face, si les gens favorisent Uber aux taxis, c'est que le service proposé est plus attractif (et pas seulement au niveau du prix, il y a aussi la qualité de service, l'amabilité, etc etc).
    Et bien sûr le chauffeur Über, lui, est toujours jovial, honnête et son véhicule impeccable. Alors que les taxis sont tous des affreux. Bien entendu. C'est marrant mais pour moi le taxi a été neuf fois sur dix une expérience agréable. Je n'ai jamais bossé sur Paris, certes, et tout le monde y est plus tendu, mais je suis sûr que ça vaut aussi pour les chauffeurs uber - je doute qu'un type qui bosse 70 heures par semaine comme pseudo-taxi pour moins cher qu'un taxis soit plus jovial qu'un vrai taxi. La différence est peut-être justement dans la précarité et l'amateurisme : ceux-là ne sont pas encore dégoûtés.

    Enfin c'est facile d'être moins cher quand il n'y pas de charges ni impôts en jeu, que le particulier ne sait pas évaluer correctement sa rentabilité, que les contraintes réglementaires sont infiniment moins nombreuses et qu'il n'y a pas de dette de plusieurs centaines de milliers d'euros pour la plaque de taxi.

    Je veux bien faire un pas dans votre sens, en admettant que tout n'est pas clean à 100% chez Ubber (bien que j'aimerais bien quelques preuves, pas seulement des légendes urbaines), mais de votre côté, vous pouvez admettre que cela ne serait pas un mal que les taxis se remettent un minimum en cause aussi, si ils perdent autant de client à la moindre offre qui se pointe, c'est bien que le service proposé n'est pas terrible, et que cela fonctionnait jusque la, juste car les gens n'avaient pas d'autres choix non ?
    Ça fait longtemps que je dis que le système des taxis doit être réformé mais il ne faut pas se leurrer : le facteur prix est extrêmement important et le combat est déloyal.

  15. #15
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par Gugelhupf
    Je dis ça, je ne dis rien, les chauffeurs de taxi doivent payer leur licence (plaque) pour exercer leur métier, ~200_000€ (pour les grandes villes), et les chauffeurs Uber ?
    La licence délivrée par la préfecture est gratuite. Le problème c'est qu'il faut énormément de temps pour en obtenir une via la préfecture. Et pourquoi donc ? Parce que pour faire plaisir à la profession, le gouvernement a décidé de tolérer sa revente en l'assimilant à un fond de commerce. Déjà c'est une aberration de pouvoir vendre un document administratif. Pour rappel, ce qu'on appelle "licence" n'est en fait qu'une autorisation de stationnement sur les emplacements réservés aux taxis. C'est comme si j'avais le droit de revendre ma carte de stationnement résident à Paris.
    Donc au lieu de tout simplement "rendre" ta licence à la préfecture quand tu quittes la profession pour la réattribuer au premier de la file d'attente (vu que le nombre est limité), les entrants dans la profession on le choix entre attendre des années ou se ruiner dans une licence, quand ils en trouve une. Et pour les sortants ça fait un joli golden parachute.
    Bref, si la revente avait été interdite dès le début, ça se passerait nickel.

    Sauf que maintenant c'est trop tard. Des gens ont emprunté pour payer ce papier (ça aussi, ça me sidère que les banques acceptent de financer ça). Si on interdit brutalement la revente, ils sont dans la merde.

    Citation Envoyé par DonQuiche
    Les particuliers qui perçoivent moins de quelques milliers d'euros par an en sont exemptés. De fait beaucoup des courses d'Über ne sont soumises à aucune charge ni impôts côté chauffeur.
    Il reste l'ISR. Tandis que ces taxis qui n'acceptent que le liquide déclarent leurs revenus au centime près, bien sûr.

    La différence est peut-être justement dans la précarité et l'amateurisme : ceux-là ne sont pas encore dégoûtés.
    Non, la différence c'est qu'avec Uber tu notes ton chauffeur. En dessous de 4.6/5 l'appli ne leur envoie plus de course. Même si je suis pas pour ce système de délation (je mets toujours la note max dès qu'il faut noter des gens qui bossent), ils ont pas le choix d'être sympas ou pas.

    Pour finir, un petit article sur G7, qui est une société aussi pourrie, si ce n'est plus, qu'Uber :
    http://tempsreel.nouvelobs.com/econo...s-clients.html
    Donc entre deux pourris, je choisis le moins cher et le meilleur service.

  16. #16
    Inactif  
    Homme Profil pro
    Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Inscrit en
    Mai 2013
    Messages
    2 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste-Programmeur / Intégrateur ERP
    Secteur : Bâtiment

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2013
    Messages : 2 511
    Points : 10 335
    Points
    10 335
    Par défaut
    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    100k particuliers qui font 10 courses par an sans payer aucune charge ni impôts, oui, ça fait une sacrée concurrence !

    Quelle est la part des réguliers ? Je gage qu'elle est faible : une fois contraints de payer les charges, impôts et assurances, et de prendre en compte l'amortissement de la bagnole, il faut travailler comme un forcené pour gagner son revenu net avec de tels tarifs.
    DOnc en gros tu reproches à des gens qui font 10 courses par an (forcément déclarées puisque payées en ligne) de moins rapporter en impôts que les courses payées en liquide des taxis ? LOL

    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Donc le particulier ne paie pas d'impôts en France et Über ne paie pas d'impôts en France ? Formidable.
    Je ne vois pas comment tu arrives à cette conclusion, puisque seulement 20% des revenus de la course sont consolidés aux Pays-Bas ? Les 80% restant, restant en France, cela rapporte bien à l'économie française quelque part quand même non ?

    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Et bien sûr le chauffeur Über, lui, est toujours jovial, honnête et son véhicule impeccable. Alors que les taxis sont tous des affreux. Bien entendu. C'est marrant mais pour moi le taxi a été neuf fois sur dix une expérience agréable. Je n'ai jamais bossé sur Paris, certes, et tout le monde y est plus tendu, mais je suis sûr que ça vaut aussi pour les chauffeurs uber - je doute qu'un type qui bosse 70 heures par semaine comme pseudo-taxi pour moins cher qu'un taxis soit plus jovial qu'un vrai taxi. La différence est peut-être justement dans la précarité et l'amateurisme : ceux-là ne sont pas encore dégoûtés.
    Faudrait savoir, je croyais que les réguliers étaient une minorité ?

    Après je ne généralise pas pour tous les chauffeurs de taxis, mais encore une fois, si les gens se dirigent vers Uber, il y a bien une raison, et des nombreux commentaires que j'ai pu voir si des articles sur le sujet, ou par des amis qui utilisent des taxis, le tarif n'est pas le seul reproche fait aux taxis, loin de là.



    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Enfin c'est facile d'être moins cher quand il n'y pas de charges ni impôts en jeu, que le particulier ne sait pas évaluer correctement sa rentabilité, que les contraintes réglementaires sont infiniment moins nombreuses et qu'il n'y a pas de dette de plusieurs centaines de milliers d'euros pour la plaque de taxi.
    Même sans être auto-entrepreneur, le service étant payé en ligne, les revenus sont donc déclarés et donc imposés. Le mec qui fait 10 courses par an, c'est un revenu d'appoint en plus de son vrai job, donc il continue d'être imposé normalement (voir même cela peut lui faire passer au palier au dessus), soit il est régulier et donc auto-entrepreneur et donc il paie des impôts aussi.



    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Ça fait longtemps que je dis que le système des taxis doit être réformé mais il ne faut pas se leurrer : le facteur prix est extrêmement important et le combat est déloyal.
    Oui mais même si chez Uber, ce que tu reproches était régularisé, cela ne changerait pas le prix de la licence des taxis, c'est un problème à part et indépendant d'Uber (et qui existait bien avant Uber d'ailleurs).

  17. #17
    Expert éminent
    Avatar de _skip
    Homme Profil pro
    Développeur d'applications
    Inscrit en
    Novembre 2005
    Messages
    2 898
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 40
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur d'applications
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2005
    Messages : 2 898
    Points : 7 752
    Points
    7 752
    Par défaut
    Citation Envoyé par Zirak
    Au bout d'un moment, il faut arrêter de se voiler la face, si les gens favorisent Uber aux taxis, c'est que le service proposé est plus attractif (et pas seulement au niveau du prix, il y a aussi la qualité de service, l'amabilité, etc etc).

    Je veux bien faire un pas dans votre sens, en admettant que tout n'est pas clean à 100% chez Ubber (bien que j'aimerais bien quelques preuves, pas seulement des légendes urbaines), mais de votre côté, vous pouvez admettre que cela ne serait pas un mal que les taxis se remettent un minimum en cause aussi, si ils perdent autant de client à la moindre offre qui se pointe, c'est bien que le service proposé n'est pas terrible, et que cela fonctionnait jusque la, juste car les gens n'avaient pas d'autres choix non ?
    Mes collègues ont utilisé Uber dans leurs déplacements à l'étranger et c'est ce qu'ils ont relevé: des personnes aimables. Faut admettre que les chauffeurs sont notés alors ceux qui se montrent antipathiques ne doivent pas faire long feu. Après il y a le suivi d'approche, l'estimation tarifaire etc... qui sont des plus bienvenus.
    Si tant de gens utilisent ce service, c'est qu'il répond à une vraie demande, après c'est un sacré coup de pied dans la fourmilière pour ceux qui sont là et ça se comprend qu'il y ait des réticences et un besoin de clarifier à quelles règles Uber doit obéir. Pour une saine concurrence il faut bien que les conditions soient les mêmes pour tous. Quoi qu'il en soit ça a au moins ça de bon que ça force à remettre sur la table un système qui a finalement assez peu évolué et qui visiblement doit se poser la question de jusqu'à quel point il correspond encore (ou pas?) aux attentes du public.

  18. #18
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Par "entraide entre particuliers" tu veux bien entendu dire le remplacement d'une activité salariée régulée, soumise à l'impôt et contribuant aux systèmes sociaux par des jobs à la sauvette pour populations précarisées, sans contributions sociales ni protections pour le salarié de fait (garantie d'emploi, maladie, retraite, congés, etc), dans un cadre légal flou, pour le plus grand bénéfice d'une multinationale américaine qui paie ses impôts dans des paradis fiscaux ?

    On n'arrête pas le progrès.

    Si on veut vraiment aller vers un modèle sans salariés où chaque individu est son propre entrepreneur (du moins dans un nombre croissant d'activités), pourquoi pas mais alors il va falloir réviser toutes les règles sociales et instaurer de nouvelles protections, sauf à voir les tristes souvenirs du XIXème siècle repointer le bout de leur nez et la précarité grimper, grimper, grimper.
    Tu prêches un convaincu, le système actuel montre tous les jours ses limites et est voué à changer (mais ce n'est pas le sujet ici). En attendant, via Uber et AirBnB, les gens se rendent de plus en plus compte qu'il existe d'autres moyens pour le transport urbain et la location à court terme, que ca fonctionne plutôt très bien, et qu'il n'y a aucune raison que ca reste cantonné à ces 2 secteurs d'activité.

  19. #19
    Membre habitué
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    Janvier 2011
    Messages
    86
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Essonne (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2011
    Messages : 86
    Points : 145
    Points
    145
    Par défaut
    Citation Envoyé par DonQuiche Voir le message
    Les particuliers qui perçoivent moins de quelques milliers d'euros par an en sont exemptés. De fait beaucoup des courses d'Über ne sont soumises à aucune charge ni impôts côté chauffeur.
    Les particuliers qui ont des revenus exceptionnels restant sous un certain seuil peuvent être exemptés d'impôts dessus, mais pas les auto-entrepreneurs, qui paient leurs cotisations dès 1 € de chiffre d'affaires (pas de bénéfice). Et vu qu'un chauffeur Uber doit être déclaré auto-entrepreneur, ils cotisent, et pas à un petit taux.
    Source : je suis auto-entrepreneur.
    > Funkee.fr - Notifications musicales pour ne plus louper des sorties d'album ou des concerts près de chez soi

  20. #20
    Expert confirmé Avatar de DonQuiche
    Inscrit en
    Septembre 2010
    Messages
    2 741
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2010
    Messages : 2 741
    Points : 5 485
    Points
    5 485
    Par défaut
    Citation Envoyé par jgrmstr Voir le message
    Et vu qu'un chauffeur Uber doit être déclaré auto-entrepreneur, ils cotisent, et pas à un petit taux.
    Mais justement il n'est pas obligatoire d'être auto-entrepreneur. C'est seulement à partir d'un certain seuil (7500€ annuels je crois). A moins que ça n'ait changé.


    Citation Envoyé par Mrsky Voir le message
    En attendant, via Uber et AirBnB, les gens se rendent de plus en plus compte qu'il existe d'autres moyens pour le transport urbain et la location à court terme, que ca fonctionne plutôt très bien
    Ça fonctionne pour qui ?
    * Les non-qualifiés dont les emplois salariés sont remplacés par des petits boulots dont ils ne vivent pas ?
    * Ceux qui décident d'en faire une activité à temps plein et bossent 70h par semaine pour un revenu chiche ?
    * Les locataires de San Francisco qui voient toute l'offre locative remplacée par des offres hôtelières trois fois plus chères via Uber ?
    * Les artisans dans d'autres branches, qui vivaient de leur boulot et se retrouvent désormais obligés de passer par une plateforme qui prend 20% de leur revenus et baisse les tarifs, sans pour autant créer davantage d'activité ?

    Ou les mecs comme beaucoup d'entre nous, en haut de la pyramide sociale, qui nous réjouissons de payer des services deux fois moins chers tout en ayant la petite joie sadique de saquer le chauffeur qui n'aurait pas été assez aimable à notre goût en ayant la possibilité de lui faire perdre son job ?


    Citation Envoyé par Zirak Voir le message
    DOnc en gros tu reproches à des gens qui font 10 courses par an (forcément déclarées puisque payées en ligne) de moins rapporter en impôts que les courses payées en liquide des taxis ? LOL
    Je reproche à über de remplacer une activité salariée et soumise aux cotisations sociales et impôts par des contrats à la sauvette sur lesquels personne ne paie aucun impôt.

    Je ne vois pas comment tu arrives à cette conclusion, puisque seulement 20% des revenus de la course sont consolidés aux Pays-Bas ? Les 80% restant, restant en France, cela rapporte bien à l'économie française quelque part quand même non ?
    Si tant que ça reste en France ça suffit et peu importent les impôts, alors supprimons les impôts, fermons les commissariats et les écoles.

    Et puis 20% c'est rien, n'est-ce pas ?

    Même sans être auto-entrepreneur, le service étant payé en ligne, les revenus sont donc déclarés et donc imposés.
    Tu parles de l'IR ? L'IR est payé par les salariés sur leur net normalement, le problème c'est ce qu'il manque ici dans l'équation : les cotisations sociales, la TVA et l'IS. Le gros de l'assiette fiscale française.

    D'autant que le taux d'imposition de mecs obligés de faire des courses Uber pour arrondir leurs fins de mois, ça ne doit pas être grandiose. Ce sera déjà bien s'il est supérieur à 0%.
    Non, en l'état, ça ne fonctionne pas, pas pour eux. On peut peut-être faire en sorte que ça fonctionne un jour mais pour plusieurs décennies à venir ça va être de la casse sociale. A méditer si tu es toi-même salarié : quand l'auto-entreprise sera devenue la norme, ce sera ton tour.

Discussions similaires

  1. Réponses: 9
    Dernier message: 06/10/2010, 17h31
  2. Mon processeur est a 100% lors d'execution d'un service
    Par charouel dans le forum Windows Forms
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/11/2009, 13h47
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 09/08/2009, 15h04
  4. Quelle est la meilleure solution pour créer des Web Services?
    Par Flipmode dans le forum Services Web
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/04/2007, 15h12
  5. Réponses: 1
    Dernier message: 02/08/2006, 16h18

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo