IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Android Discussion :

La diversité des versions Android fragilise son écosystème


Sujet :

Android

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Webmaster
    Inscrit en
    janvier 2014
    Messages
    1 056
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Webmaster
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : janvier 2014
    Messages : 1 056
    Points : 25 938
    Points
    25 938
    Par défaut La diversité des versions Android fragilise son écosystème
    La diversité des versions Android fragilise son écosystème,
    au détriment des développeurs et consommateurs

    À bien des égards, Android représente l’OS mobile le plus utilisé sur le marché du mobile. Cette hégémonie évidente est possible par son adoption auprès de la multitude de constructeurs du marché. Toutefois, ce fait qui constitue une richesse en termes de choix pour les consommateurs représente à l’inverse une faiblesse en observant attentivement.

    En effet, spécialisée dans la cartographie de la couverture réseau sans fil, OpenSignal a mené une étude en 2014 afin de mieux comprendre les disparités rencontrées dans l’écosystème d’Android. Pour ce faire, elle a suivi de près 682.000 appareils supportant ce système d’exploitation. En retour, elle a pu identifier 18.768 modèles différents d’appareils ayant téléchargé son application.

    Ces modèles, aussi divers que variés, se différencient par plusieurs facteurs. Ainsi, dix-huit versions d’Android ont été recensées sur ces équipements. Cela constitue un véritable problème pour les développeurs qui désirent cibler l’ensemble des différentes versions avec leurs applications. En effet, Les API Android étant mises à jour au fil des versions, il n’est pas évident qu’une application fonctionnant sur une version X fonctionnerait de fait sur une version antérieure ou postérieure. Certains développeurs vont donc privilégier une version par rapport à une autre ou simplement abandonner une version afin de se concentrer sur les versions récentes du système. Les consommateurs, non plus, ne sont pas épargnés par les conséquences liées au foisonnement des versions Android. Un consommateur détenant un appareil de marque X devra — s’il n’a aucune autre alternative — acheter un nouvel appareil si le constructeur n’a pas édité une mise à jour vers la version récente de l’OS.

    Une des forces d’Apple se situe à ce niveau. En effet, dès la mise à jour d’iOS, une rétrocompatibilité est assurée avec au moins l’avant dernier modèle du téléphone ou de la tablette. Tandis que l’édition d’une nouvelle version d’Android par Google ne signifie pas forcément son intégration par un constructeur même si l’équipement est sorti récemment.

    Cette hétérogénéité logicielle est également accentuée par les différences matérielles des équipements. Ainsi, nous pouvons avoir des appareils tels que les tablettes qui se distinguent selon la forme ou les performances. Côté téléphone, cette même remarque est également observée avec les mêmes points de divergence.

    Cela donne du fil à retordre aux développeurs qui sont obligés de tenir compte de chaque spécificité des appareils. Pour avoir par exemple un affichage parfait d’une application, l’on doit tenir compte de la taille des différents écrans susceptibles d’accueillir le logiciel. Si on veut pousser plus loin pour prendre en charge les ressources matérielles, on accroit de manière translative le nombre de bugs susceptibles d’être générés.

    Pour régler le problème de compatibilité entre les différentes versions de son OS, Google a édité une charte dont le suivi permet de réduire les dégâts. Mais cela ne règle pas non plus le problème des mises à jour qui ne sont pas suivies par les constructeurs. Lollipop qui est la toute dernière version d’Android est encore à 3,3 % en termes d’adoption par les constructeurs comparativement à Kitkat qui est à 40,9 %.


    Et vous ?

    Que pensez-vous des conséquences liées aux différentes versions d'Android ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Inactif  

    Homme Profil pro
    NR
    Inscrit en
    juin 2013
    Messages
    3 715
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : NR
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2013
    Messages : 3 715
    Points : 1 166
    Points
    1 166
    Billets dans le blog
    9
    Par défaut
    Es la c'est clairement la faute aux constructeurs qui abandonnes trop vites leurs models, ou bien qu'ils sortent des models avec des composants tellement faibles qu'il supporte a peine les vielles versions d'android.

  3. #3
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Technicien réseau
    Inscrit en
    juin 2011
    Messages
    414
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien réseau
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : juin 2011
    Messages : 414
    Points : 803
    Points
    803
    Par défaut
    Citation Envoyé par sazearte Voir le message
    Es la c'est clairement la faute aux constructeurs qui abandonnes trop vites leurs models, ou bien qu'ils sortent des models avec des composants tellement faibles qu'il supporte a peine les vielles versions d'android.
    de même que la lenteur des constructeurs puis des opérateurs à sortir leur versions custom de l'OS

  4. #4
    Invité
    Invité(e)
    Par défaut
    Autant le "problème" des différents modèles et leur spécificité, c'est enfoncer des portes ouvertes. Autant je ne vois pas en quoi cela gène les consommateurs.

    Avoir un OS sur un seul modèle (pas plus) crée par un seul constructeur, qui a aussi développé l'OS, pour moi c'est presque de l'enfermement .

    Et pour ce qui est des versions, Il me semble qu'une application développée sur une version n ne marchera pas forcément sur une version n-1. Pour autant, au niveau les IDE, on nous demande une version minimale d'Android sur laquelle on veut faire tourner l'application. Et donc en principe une appli qui tourne sur une version n devrait tourner sur une version n+p ( p > n) (et encore).

  5. #5
    Membre averti
    Homme Profil pro
    Développeur Web
    Inscrit en
    avril 2009
    Messages
    98
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur Web

    Informations forums :
    Inscription : avril 2009
    Messages : 98
    Points : 310
    Points
    310
    Par défaut
    Bonjour.

    Je trouve que ce problème est en réalité un faux problème. Il existe, sous Android, des librairies de compatibilité qui permettent d'avoir un seul runtime pour une application supportant une vieille version de l'OS afin que cette app supporte des features qui sont considérés nouveau. L'article n'en fait pas mention et ne s'intéresse pas aux difficultés que cela pourrait occasionner aux développeurs.

    Il y a aussi l'exemple de iOS qui supporte de vieux modèles que je trouve un peu foireuse. J'ai de nombreux amis et collègues qui sont sous iOS. En effet, leur iPhone 4S obtient bel et bien la dernière mise-à-jour, mais cette dernière est complétement inutilisable, car elle est trop lente. Que ce soit sous Android ou iOS,.le client est quand même invité de manière plus ou moins subtile à changer son téléphone pour avoir quelque chose qui a du bon sens. Seulement, sous Android, il y aussi une alternative pour étirer la durée de vie d'un appareil: les ROM Custom. La solution n'est peut-être pas à la portée du premier venu, mais au moins elle a l'avantage d'exister.

Discussions similaires

  1. RIM ne veut plus d’applications Android dans son écosystème
    Par Gordon Fowler dans le forum Android
    Réponses: 6
    Dernier message: 12/04/2012, 14h45
  2. Réponses: 23
    Dernier message: 16/11/2010, 15h12
  3. Réponses: 13
    Dernier message: 11/06/2010, 11h04
  4. Versioning automatique des applications android
    Par titou624 dans le forum Android
    Réponses: 8
    Dernier message: 26/04/2010, 22h46

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo