IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Actualités Discussion :

Des chercheurs créent un réseau quantique

  1. #1
    Expert éminent sénior

    Homme Profil pro
    Administrateur systèmes et réseaux
    Inscrit en
    mars 2013
    Messages
    426
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur systèmes et réseaux
    Secteur : Enseignement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2013
    Messages : 426
    Points : 32 558
    Points
    32 558
    Par défaut Des chercheurs créent un réseau quantique
    Des chercheurs testeraient un Internet quantique depuis 2 ans et demi
    avec des transmetteurs de la taille d'une boîte d'allumettes

    La sécurité des communications n’est pas un problème nouveau. Elle devient un impératif lorsque des entités voudraient conserver la confidentialité des messages qu’elles échangent. Au cours de son évolution, celle-ci a donné naissance à l'utilisation d'algorithmes de chiffrement (symétriques et à clé publique) pour rendre confidentielles les communications. Cependant, ces différents algorithmes ne peuvent fournir une sécurité maximale.

    Pour résoudre les difficultés rencontrées avec les précédents algorithmes, le chiffrement à masque jetable a été proposé. La particularité de celui-ci, c’est qu’il fournit théoriquement une protection maximale pour la confidentialité. Cependant, son implémentation dans les réseaux actuels est très difficile voire impossible. En effet, pour chaque message échangé entre la source et la destination, un mot de passe différent de même taille que le message à chiffrer doit être utilisé.
    L'utilisation d'internet est à proscrire pour l’échange de secrets partagés entre la source et la destination du message, ceci parce que les différents algorithmes utilisés jusqu'à lors (RSA, 3DES, AES, etc.) sont cassables.

    Cette méthode, dont l'implémentation était difficilement réalisable pour nos réseaux actuels, devient applicable avec les réseaux quantiques. En effet, la nature de l'objet quantique manipulé (photon) par le réseau possède des propriétés intéressantes.
    Si entre l'émetteur et le destinataire du message se trouve un hacker, et que celui-ci intercepte la communication, à cause du postulat de la réduction d'ondes, la source et la destination sont en mesure de détecter la présence du hacker et la quantité d'informations en sa possession. Si celle-ci ne dépasse pas un seuil, alors les deux parties peuvent s'échanger le secret partagé.

    Par ailleurs les réseaux quantiques imposent un défi de taille dans la conception de l’architecture réseau. En effet, si un routeur était utilisé, il perturberait le paquet d'ondes émis entre la source et la destination. Le réseau ne serait alors limité qu'au point à point. Pour résoudre cette difficulté, des propositions de solution comme les routeurs quantiques ont été faites sans succès.

    Richard Hughes, du laboratoire de Los Alamos, a proposé une approche pour contourner la difficulté liée à cet internet quantique. Sa solution réside dans l'utilisation d'une topologie « Hub and Spoke ». Dans ce réseau, les messages quantiques sont échangés par les nœuds connectés au Hub, où ils subissent une reconversion en signaux numériques. Le Hub est le périphérique critique dans cette architecture. En effet, c'est uniquement sur lui que repose la sécurité de l'ensemble du réseau. Précisons que ce système a été utilisé et testé dans les laboratoires de Los Alamos pendant deux ans et demi avec succès.

    Par ailleurs, le laboratoire de Los Alamos a sorti des transmetteurs quantiques de la taille d'une boîte d'allumettes. La prochaine étape pour les chercheurs consiste à les miniaturiser davantage.

    À quand donc une utilisation publique ? Affaire à suivre.

    Source: Technology Review

    Et vous?

    Selon vous, quelles doivent être les premières applications pour ce type de réseau ?

  2. #2
    Rédacteur

    Avatar de ram-0000
    Homme Profil pro
    Consultant en sécurité
    Inscrit en
    mai 2007
    Messages
    11 519
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 58
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant en sécurité
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : mai 2007
    Messages : 11 519
    Points : 50 354
    Points
    50 354
    Par défaut
    Pour compléter cette news, Introduction à la Cryptographie
    Raymond
    Vous souhaitez participer à la rubrique Réseaux ? Contactez-moi

    Cafuro Cafuro est un outil SNMP dont le but est d'aider les administrateurs système et réseau à configurer leurs équipements SNMP réseau.
    e-verbe Un logiciel de conjugaison des verbes de la langue française.

    Ma page personnelle sur DVP
    .

Discussions similaires

  1. Des chercheurs créent un algorithme de reconnaissance de caractères avec un taux de réussite de 99,8%
    Par Cedric Chevalier dans le forum Algorithmes et structures de données
    Réponses: 22
    Dernier message: 02/05/2014, 18h39
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 28/04/2014, 14h52
  3. Des chercheurs s’intéressent au Réseau anonyme Tor
    Par Arsene Newman dans le forum Actualités
    Réponses: 12
    Dernier message: 28/01/2014, 13h27
  4. Des chercheurs créent un nanolaser à température ambiante
    Par Stéphane le calme dans le forum Actualités
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/03/2013, 20h02
  5. Réponses: 13
    Dernier message: 12/01/2012, 11h22

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo