IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Voir le flux RSS

exe2bin

Salut à tous

Noter ce billet
par , 01/05/2015 à 10h23 (1179 Affichages)
Bonjour tous, très heureux d'avoir un blog sur ce site prestigieux.
Depuis 2009 je suis inscrit et je dois dire que les forums m'ont bien "dépanné" ; je suis un fan de programmation depuis longtemps ... cela à commencé pour moi à l'époque où les PC n'avaient pas encore franchit l'atlantique quand la micro-informatique comptait une foule de constructeur aux appareils hétéroclites très succints : 1Ko de RAM,16Ko de ROM,une prise pour brancher l'appareil sur la télé et une autre pour le brancher sur un lecteur de cassette; cela rappelle-t-il quelque chose à quelqu'un ?

Envoyer le billet « Salut à tous » dans le blog Viadeo Envoyer le billet « Salut à tous » dans le blog Twitter Envoyer le billet « Salut à tous » dans le blog Google Envoyer le billet « Salut à tous » dans le blog Facebook Envoyer le billet « Salut à tous » dans le blog Digg Envoyer le billet « Salut à tous » dans le blog Delicious Envoyer le billet « Salut à tous » dans le blog MySpace Envoyer le billet « Salut à tous » dans le blog Yahoo

Catégories
Sans catégorie

Commentaires

  1. Avatar de exe2bin
    • |
    • permalink
    A l'époque, le seul langage "embarqué" était le BASIC,langage interprêté très lilmité; de toute façon avec 1K de RAM que pouvait-on faire ? Pas de vidéo haute résolution, juste du texte et quelques caractères ASCII pour décorer !
    Mais quel excitation alors que l'écran soudain affichait le résultat d"un calcul simple ou une espèce de petit bonhomme construit à l"aide de quelques caractère tout brillant de blanc sur le fond noir de la télé !!
    Je ne voudrais pas paraître trop nostalgique mais il est bon de revoir tout cela et de voir les changements opérés en seulement quelques décénies ...
    A plus tard
  2. Avatar de laurentSc
    • |
    • permalink
    Moi, mon premier PC (vers 1989) avait 20mO de ROM et maintenant, ça serait ridicule, donc là, tu m'en bouches un coin !