Mustafa Suleyman, cofondateur de DeepMind, embauché pour diriger la division Microsoft IA consacrée au développement de l'IA grand public.
la plupart des employés de la startup Inflection IA le rejoignent

Microsoft a embauché Mustafa Suleyman et Karén Simonyan, cofondateurs de la startup d'IA Inflection AI, ainsi que plusieurs de leurs collègues, dans le cadre de l'une des transactions les plus étranges que le géant de l'informatique dématérialisée, dirigé par Satya Nadella, ait pu réaliser en poursuivant son offensive pour attirer les meilleurs talents. Cette décision marque une étape importante dans l’engagement de Microsoft envers l’IA, avec la formation d’une nouvelle organisation appelée Microsoft AI, qui se concentrera sur l’avancement de Copilot et d’autres produits et recherches en IA grand public.

Mustafa Suleyman, un entrepreneur britannique qui a cofondé DeepMind à Londres en 2010 et qui est directeur général de la start-up d'intelligence artificielle Inflection, prendra le rôle de vice-président exécutif et PDG de Microsoft AI, rejoignant l’équipe de direction senior et rapportant directement à Satya Nadella, PDG de Microsoft.

Cette initiative intervient après que Microsoft ait dirigé un tour de financement de 1,3 milliard de dollars dans Inflection AI l’année dernière, soulignant l’importance croissante de l’IA dans les produits grand public et la recherche. L’équipe d’Inflection AI, connue pour ses contributions significatives dans le domaine de l’IA, apportera son expertise et son talent à Microsoft.

Il s'agit de la dernière mesure prise par Microsoft pour tirer parti de l'essor de l'IA générative. La société a investi 13 milliards de dollars dans OpenAI, le fabricant de ChatGPT, et a rapidement intégré sa technologie dans les produits Microsoft.

Google a racheté DeepMind en 2014 pour plus de 628 millions de dollars. Il s'agissait de l'un des premiers grands paris d'une grande entreprise technologique sur un laboratoire d'IA en phase de démarrage. Quelques années plus tard, l'entreprise a été confrontée à une controverse sur certains de ses projets, notamment son travail pour le secteur de la santé au Royaume-Uni, qui a été jugé par un organisme de surveillance gouvernemental comme ayant bénéficié d'un accès inapproprié aux dossiers des patients.

Suleyman, qui était le principal visage public de l'entreprise, a été mis en congé en 2019. Les employés de DeepMind s'étaient plaints de son style de gestion trop agressif. Répondant aux plaintes du personnel à l'époque, Suleyman a déclaré : « J'ai vraiment merdé. J'étais très exigeant et plutôt implacable ».

Quelques mois plus tard, il est passé chez Google, où il a dirigé la gestion des produits d'intelligence artificielle. En 2022, il a rejoint Greylock, une société de capital-risque de la Silicon Valley, et a lancé Inflection plus tard dans l'année.

La plupart des employés d'Inflection seront également embauchés

Microsoft embauchera également la plupart des employés d'Inflection, y compris Karén Simonyan, cofondatrice et scientifique en chef d'Inflection, qui deviendra scientifique en chef du groupe IA. Microsoft n'a pas précisé le nombre d'employés transférés, mais a indiqué qu'il s'agissait d'ingénieurs en IA, de chercheurs et de concepteurs de grands modèles de langage qui ont conçu et coécrit « un grand nombre des contributions les plus importantes à l'avancement de l'IA au cours des cinq dernières années ».

Inflection AI a déclaré qu'elle allait se concentrer sur l'activité de studio d'IA

Inflection, un rival d'OpenAI, va abandonner son chatbot grand public, Pi, pour se consacrer à la vente de logiciels d'IA aux entreprises, selon une déclaration publiée sur son site web. Sean White, qui a occupé diverses fonctions dans le domaine de la technologie, est devenu le nouveau directeur général de l'entreprise.

Le troisième cofondateur d'Inflection, Reid Hoffman, fondateur et président exécutif de LinkedIn, restera au conseil d'administration d'Inflection. Inflection a levé 1,3 milliard de dollars en juin, ce qui valorise le groupe à environ 4 milliards de dollars, dans le cadre de l'une des plus importantes levées de fonds réalisées par une start-up spécialisée dans l'IA, dans un contexte d'explosion de l'intérêt pour ce secteur.

Voici un extrait de la déclaration d'Inflection :

« Depuis le premier jour d'Inflection, nous sommes animés par une mission simple : créer une intelligence personnelle pour tout le monde. Pour ce faire, nous avons formé l'un des meilleurs LLM au monde et créé notre première IA personnelle, Pi, qui associe un QE extraordinaire à un QI de pointe, et qui est désormais utilisée par des millions de personnes chaque semaine.

« En tant que studio d'IA, nous avons depuis longtemps l'intention de mettre notre technologie à la disposition des développeurs et des entreprises. Au cours de l'année écoulée, nous avons entendu d'innombrables fois que les gens n'ont pas été en mesure de reproduire le style conversationnel unique de Pi avec des modèles disponibles publiquement, et qu'ils aimeraient avoir accès à notre modèle et à notre infrastructure de réglage fin. Il y a là une énorme opportunité pour Inflection.

« Nous prévoyons de nous appuyer sur notre studio d'IA, où des modèles d'IA générative personnalisés sont élaborés, testés et mis au point pour des clients commerciaux. Notre succès en matière de formation, d'adaptation et d'amélioration des performances des grands modèles d'IA nous place dans une position unique pour devenir la plateforme d'IA des entreprises du monde entier.

« Dans ce cadre, nous sommes ravis d'annoncer que nous hébergerons désormais Inflection-2.5 sur Microsoft Azure, ce qui nous permettra de le mettre à la disposition des créateurs du monde entier. Nous veillerons également à ce qu'il soit disponible sur d'autres plates-formes d'hébergement en nuage dans un avenir proche. L'API elle-même n'est pas disponible aujourd'hui, mais elle le sera très bientôt. Pour bénéficier d'un accès anticipé et nous aider à la tester, veuillez vous inscrire ici. Grâce à l'accès à l'API et à des partenariats de haut niveau avec d'excellents clients, nos IA peuvent désormais s'étendre à de nouvelles bases d'utilisateurs encore plus vastes, tout en aidant à mettre des capacités d'IA de pointe entre les mains de milliers de développeurs ».

Nom : mustapha.png
Affichages : 6801
Taille : 362,1 Ko
Mustafa Suleyman, lors de la première journée du sommet sur la sécurité de l'IA à Bletchley Park, le 1er novembre 2023 à Bletchley, en Angleterre.

Mustafa Suleyman a parfois tenu des propos qui ont alimenté la polémique

La plupart des prévisions faites sur l'IA jusqu'à présent prétendent qu'elle va détruire des dizaines de millions d'emplois et accroître les inégalités sociales en suscitant une baisse des salaires de l'ordre de 50 à 70 %. L'IA pourrait mettre fin aux carrières de millions de personnes, notamment celles des journalistes, des courtiers de Wall Street, des vendeurs et de certains professionnels informatiques. Les entreprises disposant de la puissance de calcul nécessaire ou capables d'investir d'importantes sommes d'argent pour développer l'IA continueront à s'enrichir et à enrichir leurs cadres supérieurs, creusant ainsi davantage l'écart entre les plus pauvres et les plus riches.

Cependant, Mustafa Suleyman a une autre théorie. Le cofondateur de DeepMind pense que l'IA aura un impact sur tout le monde, y compris les plus riches et les plus pauvres. Il a ajouté que l'IA procède en ce moment à la plus grande redistribution de pouvoir de l'histoire de l'humanité. Il a écrit : « les technologies les plus puissantes de l'ère précédente étaient généralement réservées à une petite élite riche en capitaux ou aux gouvernements nationaux. La construction d'une usine à vapeur, d'un porte-avions ou d'une centrale nucléaire était une entreprise coûteuse, difficile et immense. Avec les technologies de pointe de notre époque, ce n'est plus le cas ».


Selon Suleyman, la dernière grande vague technologique - les ordinateurs et l'Internet - concernant la diffusion de l'information. Cependant, cette nouvelle vague, qui est entraînée par l'IA, est entièrement consacrée à l'action. Et elle est à la portée de tous. « Nous sommes confrontés à un changement radical de ce qu'il est possible de faire pour les individus, et ce à un rythme jusqu'ici impensable. L'IA devient plus puissante et radicalement moins chère chaque mois. Ce qui était impossible sur le plan informatique ou aurait coûté des dizaines de millions de dollars il y a quelques années est aujourd'hui très répandu », explique le cofondateur de DeepMind.

L'IA, une menace pour la structure de l'État-nation

Le cofondateur de Deepmind et d’Inflection AI prédit que l’intelligence artificielle va se proliférer au point de tout envahir. Sa crainte : l’humanité n’est pas encore prête à gérer autant de puissance brute qui atterrira entre les mains d’acteurs malveillants de ce fait plus en capacité de provoquer le chaos généralisé. C’est un point de vue futuriste qui s’accorde avec de précédents selon lesquels l’IA représente une menace existentielle pour l’humanité et en déphasage total avec des avis selon lesquels l’humanité n’a rien à craindre de l’intelligence artificielle.

« Nous ne sommes absolument pas prêts, car chaque fois que quelque chose est utile dans l'histoire de l'invention, cela tend à devenir moins cher, à devenir plus petit, et donc à proliférer. L'histoire de la prochaine décennie est donc celle de la prolifération de cette puissance brute, et c'est ce qui, à mon avis, constituera une véritable menace pour l'État-nation, comme nous n'en avons jamais vu depuis la naissance de l'État-nation.

Suleyman est en sus d’avis que l’IA nous obligera à redéfinir ce que signifie être humain et comment nous pouvons préserver notre identité et notre action dans un monde de machines intelligentes. C’est pour apporter réponse à cette éventualité qu’Elon Musk a pensé que la solution serait de passer à l’humain augmenté à l’intelligence artificielle. Et donc sa société Neuralink travaille sur des ordinateurs à implanter dans le cerveau pour y parvenir. Son initiative vise une sorte de symbiose avec l'intelligence artificielle, ce, à un degré qui rendrait le langage humain obsolète. Il suffirait alors de penser pour communiquer.


Conclusion

La nouvelle unité marque un changement organisationnel important chez Microsoft. Mikhail Parakhin, son président des services web, sera transféré avec toute son équipe pour rendre compte à Suleyman.

L’arrivée de Suleyman et de son équipe chez Microsoft est perçue comme un coup de maître, renforçant la position de l’entreprise dans la course à l’innovation en IA. Avec cette acquisition de talents, Microsoft se prépare à définir la prochaine décennie de produits grand public alimentés par l’IA.

« Nous avons une réelle chance de construire une technologie que l'on croyait impossible et qui soit à la hauteur de notre mission : faire en sorte que les avantages de l'IA profitent à toutes les personnes et organisations de la planète, en toute sécurité et de manière responsable », a déclaré Nadella.

Sources : Microsoft, Inflection

Et vous ?

Quel impact pensez-vous que l’arrivée de Mustafa Suleyman et de son équipe aura sur l’avenir des produits grand public de Microsoft ?
Comment l’intégration de l’équipe d’Inflection AI pourrait-elle transformer l’approche de Microsoft en matière d’innovation en IA ?
En quoi la création de Microsoft AI, sous la direction de Suleyman, est-elle un pas en avant pour l’IA accessible au grand public ?
Quelles sont vos attentes concernant les futurs produits de Microsoft AI et comment pourraient-ils influencer votre quotidien ?
Comment la collaboration entre Microsoft et les talents d’Inflection AI pourrait-elle redéfinir la compétition dans le domaine de l’IA ?