Avec l'intérêt croissant pour l'IA, on aurait besoin de 100 fois plus de centres de données dans 10 ans, selon le PDG de Dell, l'innovation en IA étant 10 fois plus vite à celle d'internet.

Michael Dell, PDG de Dell Technologies, pense qu'on pourrait avoir besoin de 100 fois plus de centres de données dans 10 ans. Il a également déclaré que le coût d'accès à cette superpuissance cognitive de l'IA est proche de zéro, avec de grandes implications pour l'humanité.

Michael Saul Dell est un homme d'affaires et un investisseur milliardaire américain. Il est le fondateur, président et PDG de Dell Technologies, l'une des plus grandes sociétés d'infrastructure technologique au monde. Il est la 12e personne la plus riche du monde selon l'indice Bloomberg Billionaires Index, avec une valeur nette de 104 milliards de dollars en mars 2024.

Durant la conférence SXSW 2024, il a donné son avis sur l'IA et sur son impact avenir. Selon lui, en raison de l'intérêt croissant pour l'IA, la capacité des centres de données pourrait devoir être multipliée par 100 d'ici 10 ans. Il a déclaré également que le coût d'accès à cette superpuissance cognitive de l'IA est proche de zéro, ce qui a de grandes implications pour l'humanité, puis d'ajouter que l'innovation en matière d'IA progresse dix fois plus vite que la révolution de l'internet. Il est bien placé pour le savoir, puisqu'il a créé son entreprise en 1984.

Nom : 1.JPG
Affichages : 6225
Taille : 10,9 Ko
Michael Dell

Augmentation de la demande en centres de données

Selon Michael Dell, fondateur et PDG de Dell, l'augmentation de la demande de services d'IA pourrait nécessiter une multiplication par 100 de la capacité des centres de données par rapport aux niveaux actuels d'ici dix ans.

"Il est certain qu'il faut augmenter considérablement la capacité des centres de données", a déclaré M. Dell lors d'une discussion au SXSW 2024. "Il existe déjà de nombreux projets dans tout le pays et dans le monde entier pour développer cette capacité." Mais "dans 10 ans, nous pourrions avoir besoin de 100 fois plus de capacités qu'aujourd'hui", a-t-il ajouté. "Personne n'en est sûr, mais c'est beaucoup plus que ce dont nous disposons aujourd'hui."

Selon M. Dell, la construction de nouveaux centres de données nécessite des dépenses et un temps "considérables" : les lignes de transmission doivent être approuvées, de nouvelles sources d'énergie doivent être trouvées pour alimenter tous les systèmes, entre autres facteurs à prendre en considération.

"Il suffit de penser que faire une recherche sur Google utilise "une certaine quantité de puissance de calcul ou une certaine quantité d'électricité". Mais (avec l'IA générative) lorsque vous posez une question compliquée et que vous obtenez une réponse super-sophistiquée, c'est environ 1 000 fois plus de puissance" à traiter," a-t-il expliqué. "La demande d'IA générative continuera d'augmenter, car une fois que les gens sauront qu'ils peuvent obtenir une meilleure réponse grâce aux modèles d'IA, ils ne reviendront pas à l'ancienne méthode de recherche," a déclaré M. Dell.

Coût de la superpuissance cognitive : proche de zéro

"De nos jours, tout tourne autour de l'IA", a poursuivi M. Dell. "Il s'agit d'un changement de plateforme majeur qui ne fait que commencer. Nous sommes peut-être à l'an 1 ou 2 de la grande révolution de l'IA." Par rapport aux révolutions technologiques précédentes, telles que l'internet, M. Dell a déclaré que la vague de l'IA "semble plus grande, plus importante et plus significative que toutes celles qui l'ont précédée. ...] Il s'agira d'un énorme bond en avant dans tous les domaines".

"Les changements sont également plus rapides dans le domaine de l'IA, peut-être dix fois plus rapides que la croissance de l'internet," a déclaré M. Dell, qui a créé son entreprise en 1984, au moment de la révolution de l'internet. "En un rien de temps, cinq milliards de personnes équipées de PC et de téléphones auront accès à l'IA", a-t-il ajouté. "Le coût d'une superpuissance cognitive est proche de zéro."

"Qu'est-ce que cela signifie ? Pour l'éducation, les soins de santé, la science ou tout autre aspect de l'humanité ?" "Alors que l'IA existe depuis des années, les percées dans l'apprentissage automatique il y a 10 ans - et plus récemment avec de grands modèles de langage, des techniques de récupération robustes et d'autres innovations - celles-ci ont fait passer la société de l'utilisation des machines pour "le calcul et l'informatique à la puissance cognitive", a-t-il déclaré.


Selon M. Dell, ce changement nécessite une nouvelle architecture : de nouveaux modèles de calcul, de mémoire, de stockage, de réseau et de logiciels de toutes tailles. Il voit là une opportunité pour sa société d'équiper les entreprises clientes, notant que 75 % des données restent encore sur place au lieu d'être transférées dans le nuage public. "Les clients veulent apporter l'IA à leurs données et non les données à leur IA".

Les entreprises ont "leurs propres données, elles veulent qu'elles soient sécurisées, elles ne veulent les partager avec personne d'autre, elles les veulent pour leur bénéfice et celui de leurs clients", a poursuivi M. Dell. "Et dans de nombreux cas, elles sont soumises à des exigences réglementaires pour les sécuriser et les protéger, car il s'agit de l'actif le plus précieux de ces organisations. C'est pourquoi l'introduction de l'IA dans les entreprises est une "priorité absolue pour nous"," a déclaré M. Dell.

Dell Technologies Inc. est une multinationale américaine spécialisée dans les technologies, dont le siège se trouve à Round Rock, au Texas. Les produits de Dell comprennent des ordinateurs personnels, des serveurs, des moniteurs, des logiciels informatiques, la sécurité informatique et la sécurité des réseaux, ainsi que des services de sécurité de l'information.

Et vous ?

Pensez-vous que les propos de Michael Dell soient crédibles ou pertinents ?
Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Dell annonce que tous les futurs PC seront équipés d'IA, qu'on le veuille ou non, la prochaine évolution de l'industrie informatique se divisera entre des appareils avec et sans matériel d'IA

2023, l'année de l'IA ? L'année a été marquée par l'émergence de l'IA générative, une explosion des investissements dans le domaine et l'accélération dans les législations

L'IA a besoin de tellement d'énergie que les vieilles centrales au charbon sont maintenues en service, alors que la demande en énergie des centres de données devrait tripler d'ici 2030