Les développeurs de Chromium, le moteur derrière Chrome et Edge, expérimentent les micropaiements automatiques dans les navigateurs,
une alternative aux modèles traditionnels de publicités ou d'abonnement

Le moteur Chrome, qui est à la base de Google Chrome et d’autres navigateurs, pourrait bientôt permettre aux internautes de payer pour ce qu’ils lisent ou regardent sans aucune interaction, grâce à une nouvelle technologie appelée Web Monetization. Il s'agit d'une spécification communautaire, en cours d’élaboration, qui permettrait aux sites web de recevoir automatiquement des micropaiements de la part des visiteurs, au lieu de dépendre des modèles traditionnels de publicité ou d’abonnement.

L'équipe à l'origine de Chromium, le moteur open source de Google Chrome et d'autres navigateurs, travaille sur un moyen de permettre aux internautes de payer pour ce qu'ils lisent ou regardent sans aucune interaction.

Au début du mois, Alexander Surkov, ingénieur logiciel chez Igalia, société de conseil en logiciels libres, a annoncé l'intention de l'équipe Chromium de créer un prototype de Web Monetization, une spécification communautaire en cours d'incubation qui permettrait aux sites web de recevoir automatiquement des paiements de la part des visiteurs en ligne via un navigateur web et un service de paiement désigné.

Dans un document explicatif publié l'été dernier, Surkov a déclaré :

À mesure que le web évolue, la demande de normalisation du processus de paiement se fait de plus en plus pressante. En réponse à ce besoin, les navigateurs expérimentent de nouvelles idées, telles que l'API Payment Handler, pour répondre à ces demandes. Le Payment Handler automatise le processus de paiement en utilisant le navigateur comme intermédiaire entre l'utilisateur et la passerelle de paiement, garantissant ainsi une expérience de paiement fluide pour l'utilisateur.

Les services de paiement existants, y compris l'API du gestionnaire de paiement, manquent d'une capacité essentielle : la possibilité de traiter de manière transparente les petits paiements sans nécessiter d'interaction de la part de l'utilisateur. En réponse à ce défi, Web Monetization a été développée pour combler cette lacune.

Web Monetization est une technologie web qui permet aux propriétaires de sites web de recevoir des micro-paiements de la part des utilisateurs lorsqu'ils interagissent avec leur contenu. Elle permet aux créateurs et aux propriétaires de sites web d'être rémunérés pour leur travail sans dépendre uniquement des publicités ou des abonnements. Web Monetization (WM) offre notamment deux caractéristiques uniques - de petits paiements et aucune interaction avec l'utilisateur - qui répondent à plusieurs scénarios importants actuellement non satisfaits sur le web.
Web Monetization n’est pas la première tentative de créer un système de micropaiements sur le web

Depuis les années 1990, de nombreuses initiatives ont été lancées, avec des succès variables, pour permettre aux internautes de payer de petites sommes pour accéder au contenu ou aux services en ligne. Parmi les exemples les plus récents, on peut citer le Basic Attention Token (BAT) de Brave Software, qui récompense les utilisateurs du web pour avoir visionné des publicités, et qui leur offre un moyen de partager les revenus avec les éditeurs. Cependant, Web Monetization se distingue par le fait qu’il ne nécessite pas d’interaction de la part de l’utilisateur, qu’il est indépendant du navigateur et qu’il est basé sur des standards ouverts.

La startup de recherche Mojeek a commencé à proposer un support pour Web Monetization en 2021, à travers Coil, une plateforme de blogging créée en 2018 par l'ancien CTO de Ripple, Stefan Thomas. Et cela n'a pas fonctionné, du moins pour Coil qui a fermé ses portes il y a environ un an.

Mais dans son mot d'adieu, la startup a passé le flambeau à l'Interledger Foundation, qui vise à permettre Web Monetization via le protocole Interledger et l'API Open Payments.

Marc Andressen, co-fondateur de Netscape, expliquait :

L'une des fictions que beaucoup d'entre nous se racontent depuis longtemps à propos du web est que le modèle de financement actuel, celui de la publicité de surveillance, nous a bien servis. En fait, la publicité numérique est désormais dominée par Google, Facebook et Amazon, qui se livrent tous à des pratiques de collecte de données qui portent atteinte à la fois à notre vie privée et à notre autonomie.

Comme nous l'avons dit lors de l'annonce de nos annonces de recherche préservant la vie privée :

« Les publicités ne sont pas le problème fondamental. Le problème fondamental, c'est le suivi ».

Notre solution de publicité contextuelle contraste fortement avec les pratiques et les modèles commerciaux de Google, de Bing et de tous les partenaires de syndication de recherche qu'ils soutiennent.

Alors que nous nous efforçons d'établir des flux de revenus durables, nous explorons également des flux de financement complémentaires, et une nouvelle innovation a vu le jour.

Une alternative à la publicité, qui est devenue de plus en plus populaire ces dernières années, est l'abonnement, c'est-à-dire le paiement direct de l'abonné à la plateforme. Cependant, s'abonner à tous les différents services que vous utilisez sur le web serait soit coûteux, soit fastidieux. Il serait coûteux si chaque service coûtait, par exemple, 5 dollars par mois, ou encombrant si chaque service coûtait, par exemple, 0,10 dollar par mois.

Si seulement il existait un moyen plus simple d'envoyer de petits paiements directement à toutes vos applications et plateformes préférées. Un moyen qui vous éviterait de payer des frais d'abonnement élevés et de vous heurter à ces murs payants élitistes. En fait, il s'agit d'un problème vieux comme le monde (d'Internet), auquel Netscape s'est intéressé il y a très longtemps.

Nom : web.png
Affichages : 51565
Taille : 49,4 Ko

C'est là qu'intervient Web Monetization, une API de navigateur JavaScript qui permet la création d'un flux de paiement entre l'agent utilisateur et le site web. Basée sur le protocole Interledger, elle fournit une méthode simple, indépendante du grand livre et de la monnaie pour le transfert de petites quantités d'argent. Web Monetization est une norme proposée par le W3C.

En termes simples, en accédant à une page qui contient un petit morceau de code dans les balises d'en-tête avec l'extension de navigateur appropriée, il est possible de faire circuler de l'argent vers les sites web qui ont été mis en place pour recevoir votre soutien.

En outre, Web Monetization permet d'entreprendre l'ensemble du processus de paiement d'une manière qui protège la vie privée de la personne qui s'engage dans le flux de paiements. Cette norme dissocie la personne qui envoie de l'argent des sites web/créateurs qui le reçoivent en utilisant le navigateur comme intermédiaire et sans avoir recours à une blockchain ou à la création d'une monnaie. L'information sur l'origine de l'argent n'est pas envoyée au destinataire, et l'argent lui-même provient d'un fournisseur de Web Monetization.

La voie à suivre ?

« L'API Open Payments est une norme ouverte basée sur HTTP créée pour faciliter les microtransactions sur le web », explique Surkov.

« Elle est mise en œuvre par un portefeuille et permet le transfert de fonds entre deux portefeuilles. Elle s'appuie sur des autorisations d'accès très fines, basées sur le protocole GNAP (Grant Negotiation and Authorization Protocol), qui donne aux propriétaires de portefeuilles un contrôle précis sur les autorisations accordées aux applications connectées à leurs portefeuilles ».

L'idée de base est que les utilisateurs du web obtiendront un portefeuille numérique, fourni actuellement par Gatehub et Fynbos, et que les éditeurs de sites web ajouteront une balise de lien au bloc <head> de leur site, formatée de la manière suivante : <link rel="monetization" href="https://wallet.example/alice" />.

Ensuite, les visiteurs du site qui ont lié leur portefeuille numérique à leur navigateur verseront des fonds à l'éditeur demandeur, sous réserve de la politique d'autorisation du navigateur.

Voici quelques exemples d'utilisation :

Vérifier si Web Monetization est pris en charge

Appeler supports() sur la relList d'un élément de lien en passant le mot-clé "monetization" pour vérifier si Web Monetization est pris en charge par l'agent utilisateur.

Code JavaScript : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
 
 
<link rel="monetization" href="https://example.com/pay">
<script>
  const link = document.createElement("link");
 
  if (link.relList.supports("monetization")) {
    console.log("Web Monetization is supported.");
  }
</script>

Monétiser une page web

Code : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
<!doctype html>
<html lang="en">
  <head>
    <meta charset="utf-8" />
    <title>My Blog</title>
    <link
      rel="monetization"
      href="https://example.com/pay"
      onmonetization="sayThanks(this)"
    />
    <script>
      function sayThanks(monetizedLink) {
        // Do something here
      }
    </script>
  </head>
  <body></body>
</html>
Événements de monétisation

Les événements DOM MonetizationEvent fournissent des informations telles que le montant envoyé, la devise du paiement et un lien vers le paiement entrant au récepteur de monétisation qui peut être utilisé pour vérifier la réception du paiement. Comme dans l'exemple précédent, ces événements sont envoyés aux éléments de lien et remontent dans l'arbre DOM.

Pour écouter les événements MonetizationEvent, un écouteur d'événements doit être ajouté à l'élément de lien concerné (ou à l'un de ses ancêtres) via JavaScript :

Code JavaScript : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
<link rel="monetization" href="https://example.com/pay" />
<script>
  const link = document.querySelector('link[rel="monetization"]')
  link.addEventListener('monetization', (event) => {
    // See how much was sent and in what currency
    const {
      amountSent: { value, currency },
    } = event
    console.log(`Browser sent ${currency} ${value}.`)
 
    // Use the incoming payment URL to verify the payment at the receiver.
    verifyPayment(event)
  })
</script>

Nom : brave.png
Affichages : 1263
Taille : 579,0 Ko

Conclusion

Selon Surkov, Apple et Google ont tous deux manifesté leur soutien à Web Monetization, tandis que Mozilla a manifesté un intérêt plus limité. La mise en œuvre de la spécification dans Chromium - qui la rendrait disponible pour Chrome, Microsoft Edge, Brave et d'autres navigateurs basés sur Chromium - devrait assurer à la technologie une distribution suffisante pour l'expérimentation. Avant cela, le prototypage doit encore être achevé et aucune date n'a été fixée pour cela.

Web Monetization est encore à un stade précoce de développement, et il faudra sans doute du temps et des efforts pour le rendre compatible avec les différents navigateurs, portefeuilles et sites web existants. Il faudra également convaincre les utilisateurs du web de l’intérêt de payer pour le contenu qu’ils consomment, et de leur garantir la sécurité et la transparence de leurs transactions. Néanmoins, Web Monetization représente une innovation potentielle pour le web, qui pourrait offrir une alternative aux modèles économiques actuels et créer de nouvelles opportunités pour les créateurs et les consommateurs de contenu.

Les micropaiements se heurtent à de nombreux obstacles, tels que la sécurité, l'évolutivité, la fiabilité et les coûts de transaction, sans parler de la charge mentale que représente l'évaluation de l'équité d'un prix payé en centimes.

Sources : document explicatif d'Alexander Surkov, brouillon de Web Monetization, de l'intention au prototype: Web Monetization, Mojeek, Interledger, Open Payments API, Brave

Et vous ?

Que pensez-vous de l’idée de payer de la sorte pour le contenu que vous consommez sur le web ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de Web Monetization par rapport aux modèles actuels de publicité ou d’abonnement ?
Quels sont les critères qui vous inciteraient à soutenir financièrement un site web ou un créateur de contenu ?
Quelles sont les garanties que vous attendez en matière de sécurité, de transparence et de contrôle de vos transactions sur le web ?
Quels sont les défis ou les obstacles que vous voyez pour la mise en œuvre et l’adoption de Web Monetization ?