Les analystes estiment que Nvidia détient 98 % du marché des GPU pour centres de données,
l'hégémonie de Nvidia dans ce secteur crucial soulève des questions sur la diversité et la concurrence

Nvidia détient actuellement 98 % du marché des GPU pour centres de données, avec des prévisions de chiffre d'affaires d'environ 40 milliards de dollars grâce à la forte demande d'IA. La pénurie mondiale de GPU Nvidia a été accentuée par l'intérêt croissant pour l'IA. Selon Wells Fargo, la société devrait générer entre 37 et 45,7 milliards de dollars de revenus grâce aux GPU pour centres de données en 2023-2024, marquant une croissance rapide. Bien que Nvidia continue de dominer, AMD pourrait réduire sa part de marché à 94 - 96 % avec la popularité croissante de ses produits Instinct. Intel est également présent, mais sa compétitivité reste en question.

Nvidia a fait beaucoup parler d'elle au cours des précédentes années, grâce à l'intérêt croissant pour l'IA. Ses revenus ont grimpé en flèche grâce à cette nouvelle tendance informatique, car ses GPU pour centres de données sont considérés comme l'étalon-or du secteur. Sous l'impact d'une demande croissante de cartes graphiques, les revenus de l'activité de jeu de NVIDIA ont enregistré une augmentation de 10 % au quatrième trimestre et une croissance annuelle de 67 %, atteignant ainsi 2,5 milliards de dollars en 2021, un niveau record. Les ventes annuelles pour l'exercice fiscal 2021 ont également atteint un sommet historique de 7,76 milliards de dollars, marquant une hausse significative de 41 % par rapport à l'année précédente.

Nom : nvidia.jpg
Affichages : 9743
Taille : 12,3 Ko

Parallèlement à l'activité de jeu, l'activité des centres de données a affiché une performance particulièrement robuste. Au quatrième trimestre 2021, le chiffre d'affaires des centres de données a atteint 1,9 milliard de dollars, en légère augmentation par rapport au trimestre précédent qui était déjà solide, mais marquant une croissance remarquable de 97% par rapport à la même période de l'année précédente. En conséquence, le chiffre d'affaires annuel a connu une augmentation exceptionnelle de 124% par rapport à l'année précédente, atteignant un record de 6,7 milliards de dollars.

Jensen Huang, PDG de NVIDIA, a souligné : « Nos GPU universels pour centres de données enregistrent une forte croissance auprès des fournisseurs de services Cloud et des industries verticales. Des milliers d'entreprises à travers le monde utilisent l'IA de NVIDIA pour développer des produits connectés au Cloud, intégrant des services d'IA qui transforment les plus grandes industries mondiales. Nous sommes témoins de l'émergence du smartphone dans tous les secteurs d'activité ».

Un rapport de Wells Fargo Equity Research sur le marché des GPU pour centres de données révèle que que Nvidia devrait gagner entre 37 et 45,7 milliards de dollars grâce aux GPU pour centres de données en 2023 et 2024. À titre de comparaison, dans son rapport annuel 2023, Nvidia a déclaré 15 milliards de dollars de revenus provenant des centres de données pour l'exercice 2023, qui s'est terminé en septembre. Cela dit, les revenus des centres de données de Nvidia s'accélèrent rapidement, car ils ont augmenté de 279 % d'une année sur l'autre à la fin de 2023.

En mai de l'année dernière, NVIDIA a momentanément rejoint le club des entreprises américaines valant plus de 1 000 milliards de dollars, devenant ainsi le premier fabricant de puces à le faire. En moins de huit mois, la valeur de l'action a triplé, reflétant l'intérêt croissant pour l'intelligence artificielle, stimulé par les progrès rapides de l'IA générative capable d'une conversation humaine et de la création artistique, de blagues à la poésie. Depuis octobre, la valorisation de NVIDIA a augmenté d'environ 200 %, surpassant largement tous les autres fabricants de puces de l'indice S&P 500. Certains analystes vont même jusqu'à suggérer que le boom de l'IA indique que la valeur de l'action devrait encore augmenter.

Au cours de l'automne dernier, le PDG Jensen Huang a admis avoir produit un excès de GPU de jeu, entraînant une vente à un prix inférieur. Cependant, les perspectives se sont améliorées lors du rapport suivant de NVIDIA en février, avec une mise en avant par Huang du potentiel de croissance du centre de données de l'entreprise. Le rapport le plus récent a d'ailleurs révélé un nouveau record de revenus du centre de données.

Pendant le week-end, le discours d'ouverture de Computex 2023 de NVIDIA a été riche en annonces liées à l'IA, notamment une démo de jeux utilisant son Avatar Cloud Engine (ACE) permettant aux jeux de prendre en charge le langage naturel pour les entrées et les réponses. De plus, un nouveau supercalculateur DGX GH200 a été présenté, construit autour du dernier Grace Hopper Superchip de NVIDIA, capable collectivement d'atteindre un exaflop de performances d'IA.

Il est à noter que le milliard d’instructions par seconde (gigaflops) a été dépassé en 1985, les 1000 milliards (téraflops) en 1997, et le million de milliards en 2008. En 2016, le cap du pétaflops a été franchi par plus d’une centaine de machines dans le monde. L’exascale (exaflops), la capacité à effectuer un milliard de milliards de calculs chaque seconde, a été atteint par le système Frontier de l’Oak Ridge National Laboratory.

La variété et la rivalité dans cette sphère essentielle

L'hégémonie de Nvidia dans le domaine des GPU pour centres de données, avec une part de marché de 98 %, soulève des questions importantes sur la diversité et la concurrence dans ce secteur crucial.

Nvidia devrait continuer à dominer ce marché jusqu'en 2024, AMD devrait faire quelques percées. La société pourrait réduire la part de marché de Nvidia à 94 – 96 % cette année, grâce à la prolifération de ses produits Instinct dans l'industrie. AMD a présenté ses dernières avancées dans le domaine de l'intelligence artificielle (IA) et du calcul haute performance (HPC) lors de l'événement « Advancing AI ». L'entreprise vise à rivaliser avec des acteurs majeurs tels que NVIDIA et Intel sur ce marché en pleine croissance. Les accélérateurs AMD Instinct MI300X, dotés d'une bande passante mémoire de pointe pour l'IA générative, ont été annoncés, tout comme l'unité de traitement accélérée (APU) AMD Instinct MI300A, combinant l'architecture AMD CDNA 3 et les CPU « Zen 4 ».

Des clients tels que Microsoft et Oracle Cloud Infrastructure ont déjà adopté ces nouvelles technologies. De plus, plusieurs grands fabricants, dont Dell, HPE, Lenovo, et Supermicro, ont présenté des systèmes de calcul accéléré en parallèle à l'événement. Les accélérateurs AMD Instinct MI300X, propulsés par la nouvelle architecture AMD CDNA 3, offrent des performances supérieures avec une capacité mémoire HBM3 de 192 Go et une bande passante mémoire de 5,3 To/s. Par rapport à NVIDIA H100 HGX, la plateforme AMD Instinct offre une augmentation de débit jusqu'à 1,6x lors de l'inférence sur des modèles de langage très larges. Les APU AMD Instinct MI300A, premiers APU de centre de données pour le HPC et l'IA, se distinguent par leur packaging 3D et l'architecture Infinity AMD de 4e génération, offrant ~1,9 fois la performance par watt par rapport à la génération précédente. Ces avancées positionnent AMD comme un concurrent sérieux sur le marché de l'IA et du HPC.

Selon Tom's Hardware, le PDG d'AMD a indiqué lors d’une conférence sur les résultats de cette semaine qu'il avait déjà reçu 3,5 milliards de dollars de commandes pour son tout dernier accélérateur d'IA MI300. Malgré cette situation, Wells Fargo estime que les revenus des GPU pour centres de données d'AMD pour l'année à venir se situeront entre 461 millions et 2,1 milliards de dollars, ce qui ne représentera qu'une fraction des revenus de Nvidia.

Intel est également présente, mais de l’avis de certains analystes, son influence est limitée. Intel propose un éventail de solutions d'IA qui offrent des alternatives compétitives et convaincantes à la communauté pour le développement et l'exécution de modèles tels que Llama 2. Le vaste portefeuille matériel d'Intel, combiné à des logiciels ouverts optimisés, offre des options pour relever le défi de l'accès limité aux ressources de calcul. Avec le lancement de Llama 2, nous sommes ravis de partager les performances initiales d'inférence des modèles à 7B et 13B paramètres sur le portefeuille IA d'Intel, incluant l'accélérateur d'apprentissage profond Habana Gaudi2, les processeurs Intel Xeon Scalable de 4e génération, Intel Xeon CPU Max Series, et Intel Data Center GPU Max. Les résultats partagés ici reflètent des performances prêtes à l'emploi avec notre logiciel actuel, et des améliorations de performance supplémentaires sont anticipées dans les futures versions.


Bien que la demande croissante d'intelligence artificielle ait propulsé les revenus de Nvidia à des niveaux impressionnants, la quasi-monopolisation de ce marché pourrait entraîner des conséquences indésirables, notamment des problèmes d'approvisionnement et une dépendance excessive envers un seul acteur. La concentration excessive peut nuire à la dynamique du marché et à la possibilité d'options diverses pour les consommateurs. L'émergence d'AMD avec ses produits Instinct, bien que prévue pour réduire la part de marché de Nvidia, souligne la nécessité d'une concurrence plus forte et équilibrée.

La présence d'Intel semble actuellement en retrait, suscitant des interrogations sur sa capacité à rivaliser de manière significative dans ce domaine. Une compétition robuste entre plusieurs acteurs est essentielle pour stimuler l'innovation technologique, répondre aux besoins variés du marché et éviter une trop grande dépendance envers un seul fournisseur.

Source : A summary of the report from Wells Fargo Equity Research posted on X

Et vous ?

Quels sont les risques potentiels associés à la domination de Nvidia avec une part de marché de 98% dans le secteur des GPU pour centres de données, en termes de dépendance excessive et de possibles conséquences sur l'industrie?

Dans quelle mesure la concentration du marché entre Nvidia, AMD, et potentiellement Intel, peut-elle influencer l'innovation, les prix, et la disponibilité des GPU pour les consommateurs ?

Quelles stratégies Nvidia pourrait-il mettre en place pour maintenir sa domination face à la montée en puissance potentielle d'AMD, qui vise à réduire la part de marché à 94-96% avec ses produits Instinct ?

Voir aussi :

NVIDIA franchit temporairement la barre des 1 000 milliards de dollars de capitalisation boursière grâce à la forte demande en IA, devenant le premier fabriquant de puces à rejoindre les GAFA

AMD annonce l'Instinct MI300, des accélérateurs d'IA générative et des APU pour centres de données, qui offrent des performances jusqu'à 1,3 fois plus élevées dans les charges de travail d'IA

Accélérer Llama 2 avec les optimisations matérielles et logicielles AI d'Intel, un livre blanc d'Intel proposé gratuitement par Comsoft