IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Intelligence artificielle Discussion :

Le robot mobile ALOHA de Stanford apprend des humains à cuisiner, nettoyer et faire la lessive


Sujet :

Intelligence artificielle

  1. #1
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    742
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 742
    Points : 52 648
    Points
    52 648
    Par défaut Le robot mobile ALOHA de Stanford apprend des humains à cuisiner, nettoyer et faire la lessive
    Le robot mobile ALOHA de Stanford apprend des humains à cuisiner, nettoyer et faire la lessive, basé sur ALOHA de Google DeepMind, il améliore l'apprentissage robotique, notamment la mobilité.

    Un nouveau système d'intelligence artificielle mis au point par des chercheurs de l'université de Stanford permet de réaliser des percées impressionnantes dans la formation de robots mobiles capables d'accomplir des tâches complexes dans différents environnements. Le système est baptisé Mobile ALOHA (A Low-cost Open-source Hardware System for Bimanual Teleoperation).

    Le système s'attaque aux coûts élevés et aux défis techniques de la formation des robots mobiles bimanuels qui nécessitent d'être soigneusement guidés par des opérateurs humains. Il ne coûte qu'une fraction des systèmes disponibles sur le marché et peut apprendre à partir de 50 démonstrations humaines seulement. Ce nouveau système s'inscrit dans le contexte d'une accélération de la robotique, rendue possible en partie par le succès des modèles génératifs.

    Limites des systèmes robotiques actuels

    La plupart des tâches de manipulation robotique se concentrent sur la manipulation sur table. Cela inclut une vague récente de modèles qui ont été construits sur la base de transformateurs et de modèles de diffusion, des architectures largement utilisées dans l'IA générative. Toutefois, nombre de ces modèles n'ont pas la mobilité et la dextérité nécessaires pour accomplir des tâches généralement utiles. De nombreuses tâches dans les environnements quotidiens nécessitent une coordination de la mobilité et des capacités de manipulation dextre.

    "Avec l'ajout de degrés de liberté supplémentaires, l'interaction entre les bras et les actions de base peut être complexe, et un petit écart dans la pose de base peut entraîner de grandes dérives dans la pose de l'effecteur final du bras", écrivent les chercheurs de Stanford dans leur article, ajoutant que les travaux antérieurs n'ont pas fourni "une solution pratique et convaincante pour la manipulation mobile bimanuelle, à la fois du point de vue du matériel et du point de vue de l'apprentissage".


    ALOHA mobile

    Le nouveau système mis au point par les chercheurs de Stanford s'appuie sur ALOHA, un système de téléopération à faible coût et couvrant l'ensemble du corps, qui permet de recueillir des données sur la manipulation mobile bimanuelle. Un opérateur humain démontre des tâches en manipulant les bras du robot à l'aide d'une commande téléopérée. Le système capture les données de démonstration et les utilise pour former un système de contrôle grâce à un apprentissage par imitation de bout en bout.

    Mobile ALOHA étend le système en le montant sur une base roulante. Il est conçu pour fournir une solution rentable pour la formation des systèmes robotiques. L'ensemble de l'installation, qui comprend des webcams et un ordinateur portable doté d'un GPU grand public, coûte environ 32 000 dollars, ce qui est beaucoup moins cher que les robots bimanuels disponibles sur le marché, qui peuvent coûter jusqu'à 200 000 dollars.

    Mobile ALOHA est conçu pour téléopérer simultanément tous les degrés de liberté. L'opérateur humain est attaché au système par la taille et le conduit autour de l'environnement de travail tout en actionnant les bras à l'aide de contrôleurs. Cela permet au système de commande du robot d'apprendre simultanément les mouvements et les autres commandes. Une fois qu'il a recueilli suffisamment d'informations, le modèle peut alors répéter la séquence de tâches de manière autonome.

    Le système de téléopération peut être utilisé pendant plusieurs heures consécutives. Les résultats sont impressionnants et montrent qu'une simple recette d'entraînement permet au système d'apprendre des tâches complexes de manipulation mobile. Les démonstrations montrent le robot entraîné en train de cuisiner un repas de trois plats avec des tâches délicates telles que casser des œufs, émincer de l'ail, verser un liquide, déballer des légumes et retourner du poulet dans une poêle à frire.

    Mobile ALOHA peut également effectuer diverses tâches ménagères, comme arroser les plantes, utiliser un aspirateur, charger et décharger un lave-vaisselle, sortir des boissons du réfrigérateur, ouvrir des portes et faire fonctionner des machines à laver.

    Nom : 1.png
Affichages : 1255
Taille : 330,3 Ko

    Apprentissage par imitation et coformation

    Comme de nombreux travaux récents en robotique, Mobile ALOHA tire parti des transformateurs, l'architecture utilisée dans les grands modèles de langage. Le système ALOHA original utilisait une architecture appelée Action Chunking with Transformers (ACT), qui prend en entrée des images provenant de plusieurs points de vue et positions articulaires et prédit une séquence d'actions.

    Mobile ALOHA étend ce système en ajoutant des signaux de mouvement au vecteur d'entrée. Cette formulation permet à Mobile ALOHA de réutiliser des algorithmes antérieurs d'apprentissage par imitation profonde avec un minimum de changements.

    "Nous observons que le simple fait de concaténer les actions de la base et du bras, puis de former via l'apprentissage par imitation directe, peut produire de bonnes performances", écrivent les chercheurs. "Plus précisément, nous concaténons les positions articulaires 14-DoF d'ALOHA avec la vitesse linéaire et angulaire de la base mobile, formant ainsi un vecteur d'action à 16 dimensions."

    Le travail bénéficie également du succès de méthodes récentes qui pré-entraînent les modèles sur divers ensembles de données de robots provenant d'autres projets. On notera en particulier RT-X, un projet de DeepMind et de 33 institutions de recherche, qui a combiné plusieurs ensembles de données robotiques pour créer des systèmes de contrôle capables de se généraliser bien au-delà de leurs données d'entraînement et des morphologies des robots.

    "Malgré les différences de tâches et de morphologie, nous observons un transfert positif dans presque toutes les tâches de manipulation mobile, atteignant des performances et une efficacité des données équivalentes ou supérieures à celles des politiques formées en utilisant uniquement les données de Mobile ALOHA", écrivent les chercheurs.

    L'utilisation de données existantes a permis aux chercheurs d'entraîner Mobile ALOHA à des tâches complexes avec très peu de démonstrations humaines. "Avec la co-formation, nous sommes en mesure d'atteindre plus de 80 % de réussite sur ces tâches avec seulement 50 démonstrations humaines par tâche, avec une moyenne de 34 % d'amélioration absolue par rapport à l'absence de co-formation", écrivent les chercheurs.

    Nom : 3.PNG
Affichages : 789
Taille : 124,7 Ko

    Pas prêt pour la production

    Malgré ses résultats impressionnants, Mobile ALOHA présente des inconvénients. Par exemple, son encombrement et son facteur de forme peu maniable ne le rendent pas adapté aux environnements restreints. À l'avenir, les chercheurs prévoient d'améliorer le système en ajoutant davantage de degrés de liberté et en réduisant le volume du robot.

    Il convient également de noter qu'il ne s'agit pas d'un système entièrement autonome capable d'apprendre à explorer de nouveaux environnements par lui-même. Il nécessite toujours des démonstrations complètes par des opérateurs humains dans son environnement, bien qu'il apprenne les tâches avec moins d'exemples que les méthodes précédentes, grâce à son système de coentraînement.

    Les chercheurs étudieront les modifications à apporter au modèle d'IA pour permettre au robot de s'améliorer lui-même et d'acquérir de nouvelles connaissances.
    Compte tenu de la tendance récente à former des systèmes d'IA de contrôle sur différents ensembles de données et morphologies, ces travaux peuvent accélérer le développement de robots mobiles polyvalents. Dans l'idéal, ils pourraient déboucher sur des robots utiles pour les entreprises et les consommateurs, un domaine qui se développe rapidement grâce aux travaux d'autres chercheurs et d'entreprises telles que Tesla, avec son robot humanoïde Optimus encore en développement, et Hyundai, avec sa division Boston Dynamics, qui propose le chien robotique Spot à la vente pour environ 74 000 dollars américains.


    Mobile ALOHA : Apprentissage de la manipulation mobile bimanuelle avec téléopération du corps entier à faible coût

    Résumé

    L'apprentissage par imitation à partir de démonstrations humaines a montré des performances impressionnantes en robotique. Cependant, la plupart des résultats se concentrent sur la manipulation sur table, manquant de la mobilité et de la dextérité nécessaires pour des tâches généralement utiles. Dans ce travail, nous développons un système pour imiter des tâches de manipulation mobile qui sont bimanuelles et nécessitent un contrôle de l'ensemble du corps.

    Nous présentons tout d'abord Mobile ALOHA, un système de téléopération à faible coût et à corps entier pour la collecte de données. Il complète le système ALOHA avec une base mobile et une interface de téléopération du corps entier. En utilisant les données collectées avec Mobile ALOHA, nous effectuons ensuite un clonage supervisé du comportement et nous constatons que le co-entraînement avec les ensembles de données statiques existants d'ALOHA augmente les performances sur les tâches de manipulation mobile.

    Avec 50 démonstrations pour chaque tâche, le co-entraînement peut augmenter les taux de réussite jusqu'à 90%, permettant à Mobile ALOHA de réaliser de manière autonome des tâches de manipulation mobile complexes telles que faire sauter et servir un morceau de crevettes, ouvrir une armoire murale à deux portes pour ranger des casseroles lourdes, appeler et entrer dans un ascenseur, et rincer légèrement une casserole usagée à l'aide d'un robinet de cuisine.

    Nom : 2.PNG
Affichages : 787
Taille : 119,9 Ko

    Conclusion, limites et orientations futures

    En résumé, notre article aborde à la fois les aspects matériels et logiciels de la manipulation mobile bimanuelle. L'ajout au système ALOHA d'une base mobile et d'une téléopération du corps entier nous permet de recueillir des démonstrations de haute qualité sur des tâches complexes de manipulation mobile. Ensuite, grâce à l'apprentissage par imitation co-entraîné avec les données statiques d'ALOHA, Mobile ALOHA peut apprendre à effectuer ces tâches avec seulement 20 à 50 démonstrations. Nous sommes également en mesure de maintenir le système accessible, avec un budget inférieur à 32 000 dollars, y compris la puissance embarquée et le calcul, et en open-sourcing à la fois pour le logiciel et le matériel.

    Malgré la simplicité et les performances de Mobile ALOHA, il existe encore des limitations que nous espérons aborder dans les travaux futurs. Sur le plan matériel, nous chercherons à réduire la surface occupée par Mobile ALOHA. L'empreinte actuelle de 90 cm x 135 cm pourrait être trop étroite pour certains chemins. En outre, la hauteur fixe des deux bras suiveurs rend les armoires basses, les fours et les lave-vaisselle difficiles à atteindre. Nous prévoyons d'ajouter des degrés de liberté supplémentaires à l'élévation des bras pour résoudre ce problème.

    En ce qui concerne les logiciels, nous limitons nos résultats en matière d'apprentissage de politiques à l'apprentissage par imitation d'une seule tâche. Le robot ne peut pas encore s'améliorer de manière autonome ou explorer pour acquérir de nouvelles connaissances. En outre, les démonstrations de Mobile ALOHA sont collectées par deux opérateurs experts. Nous laissons aux travaux futurs le soin de s'attaquer à l'apprentissage par imitation à partir d'ensembles de données hétérogènes hautement sous-optimaux.
    Source : "Mobile ALOHA: Learning Bimanual Mobile Manipulation with Low-Cost Whole-Body Teleoperation"

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Selon vous, quel est le futur de Mobile ALOHA ?

    Voir aussi :

    Google DeepMind présente RT-X : un modèle d'IA généraliste pour aider à faire progresser la façon dont les robots peuvent apprendre de nouvelles compétences

    Toyota Research annonce une percée dans l'apprentissage de nouveaux comportements aux robots, avec l'objectif d'enseigner un millier de nouvelles compétences d'ici à la fin de l'année 2024

    Tesla publie une nouvelle vidéo de son robot Optimus qui ressemble presque à de la synthèse d'images, montrant comment l'humanoïde est entraîné avec un réseau neuronal de bout en bout
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    Mars 2014
    Messages
    1 757
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2014
    Messages : 1 757
    Points : 7 169
    Points
    7 169
    Par défaut
    Nous prenons un bon chemin vers le robot multi-tâches... Il ne lui manque plus que la parole et la capacité de faire les courses et ce sera parfait pour ma mère pour qu'elle reste chez elle. Cela enfonce tous les gogogadgets du CES qui ouvre demain.

    edit :
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  3. #3
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 732
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 732
    Points : 5 620
    Points
    5 620
    Par défaut
    Citation Envoyé par marsupial Voir le message
    Nous prenons un bon chemin vers le robot multi-tâches... Il ne lui manque plus que la parole et la capacité de faire les courses et ce sera parfait pour ma mère pour qu'elle reste chez elle. Cela enfonce tous les gogogadgets du CES qui ouvre demain.
    Et qui payera la facture dépassant largement la centaine de milliers d'euro pour l'achat et la dizaine de milliers d'euro/an pour en assurer la maintenance? Votre mère? Vous?

    Pour votre info, un simple bras robot pour l'industrie, sans la moindre IA, et sans la moindre innovation parce que existant depuis plus de 30 ans, coûte entre 40 et 80 000 euro selon sa dimension et ses capacités!!!

    Question subsidiaire: N'est-ce pas le contact humain qui est le plus important pour une personne de grand âge?

  4. #4
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    Mars 2014
    Messages
    1 757
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2014
    Messages : 1 757
    Points : 7 169
    Points
    7 169
    Par défaut
    Ce robot ne coûte "que" 32 000 dollars. Loin de ce que vous avancez. Il représente l'aboutissement entre 3 étudiants de Stanford et Google si vous lisiez un peu les news. Il est entièrement open source. C'est un prototype. Avec l'aide ma primadapt du gouvernement simplifiant les 3 aides déjà en place, nul doute qu'il sera aisément abordable d'autant que toutes les aides à domicile deviendront caduques.

    De plus je rend visite à ma mère tous les week-ends pour lui faire ses courses et l'aider à faire le tour du pâté de maison, indispensable pour la rééducation de son genou en plastique. Parfois, son pacemaker ne lui donne pas suffisament de force pour faire ces 10 minutes de marche hebdomadaire avec une canne. La seule hantise de ma mère est de se retrouver loin de la maison où elle a vécu avec son défunt mari, et donc du souvenir.

    Ce robot est presque parfait et préfigure un avenir où moi, invalide civil, ne serait pas dépendant d'étrangers et serait autonome pour vivre. Donc, il représente un immense espoir pour tous les handicapés et les personnes en situation de dépendance. La voix et des commandes vocales ainsi que savoir faire les courses sont tout ce qui lui manque pour en faire un robot-compagnon parfait pour toutes les personnes dépendantes et éviter de les faire vivre dans un mouroir.

    Je pense qu'il y a un vrai marché à ouvrir pour une population occidentale vieillissante. Et au delà des personnes dépendantes, je pense aussi qu'il y a un vrai marché pour les personnes dont les tâches ménagères sont une perte de temps. Ou même dans l'industrie et dans le service. A 32 000 pièce pour un prototype, et nul doute que la production en série va faire baisser les coûts, cela va démocratiser les robots.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  5. #5
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Octobre 2017
    Messages
    1 732
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2017
    Messages : 1 732
    Points : 5 620
    Points
    5 620
    Par défaut
    Citation Envoyé par marsupial Voir le message
    Ce robot ne coûte "que" 32 000 dollars. Loin de ce que vous avancez..
    Dire qu'un prototype coûte 32 000 euro ne veut pas dire que le produit industrialisé coutera 32 000 euro!

    Un prototype développé par 3 étudiants fussent-ils de Standford n'est rien d'autre qu'un bricolage qui ne prend pas en compte les contraintes du monde réel!!!

    Le jour où vous aurez l'occasion d'acheter le robot de vos rêves, il y aura eu développement de zéro de l'engin (on ne vend pas un truc bricolé à Mme Michu, le système doit être utilisable par le pékin moyen sans qu'il risque de s'arracher un bras!), fiabilisation des composants, industrialisation de la fabrication, validation pour que cela corresponde aux normes et standards dont bons nombres n'existent même pas encore et que chaque pays se fera un plaisir d'adapter à sa sauce et last but not least la mise en place d'un réseau mondial d'intervenants à même d'en effectuer la maintenance et la réparation.

    Tout cela a un coût (peu d'entreprises disposent d'étudiants sans salaire, d'équipement et de matériaux payés par son université).

    Ce n'est pas demain que vous aurez un atelier de réparation de votre robot au bas de votre immeuble comme c'est le cas avec les garages pour l'industrie automobile.


    Ayant une expérience professionnelle de la robotique, je peux déjà vous annoncer que ni vous, ni votre mère n'auraient l'occasion de disposer du robot de vos rêves, ni à court, ni à moyen terme.

    Concernant le long terme, cela reste ouvert, mais je doute que le marché existe. Pourquoi suis-je en mesure de le dire? Le prix d'un tel robot ne sera jamais financièrement accessible par un handicapé ou une personne âgée et ce n'est pas les états dont les caisses sont vides qui accepteront de passer à la caisse... Etes-vous au courant qu’aujourd’hui même, les victimes d'accident ayant entraîné la perte d'un membre ne disposent même pas des prothèses de dernière génération parce que considérées comme trop chères par les assurances qui doivent les financer?

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 22/08/2023, 11h19
  2. cherche un simulateur de robot mobile
    Par smartyme dans le forum Robotique
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/07/2010, 15h47
  3. Réponses: 9
    Dernier message: 27/08/2009, 14h36
  4. Réponses: 4
    Dernier message: 25/01/2009, 18h24
  5. simulateur de robot mobile
    Par nilda2007 dans le forum Robotique
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/05/2008, 21h31

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo