IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Hardware Discussion :

2024 peut-elle être l’année où les PC abandonneront l'architecture x86 pour ARM ?


Sujet :

Hardware

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Patrick Ruiz
    Homme Profil pro
    Redacteur web
    Inscrit en
    Février 2017
    Messages
    1 784
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Redacteur web
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : Février 2017
    Messages : 1 784
    Points : 50 393
    Points
    50 393
    Par défaut 2024 peut-elle être l’année où les PC abandonneront l'architecture x86 pour ARM ?
    2024 peut-elle être l’année où les PC abandonneront x86 pour ARM ? C'est de l'ordre du possible grâce à Windows 12
    Et une nouvelle puce de Qualcomm concurrente de celles d’Intel et AMD

    Le Snapdragon X Elite de Qualcomm a été dévoilé et c'est le premier processeur Arm64 de Qualcomm avec des cœurs personnalisés conçus pour Windows sur ARM. Il promet à la fois de bonnes performances, une bonne efficacité et vise à concurrencer principalement les processeurs Intel. Certains rapports font état de ce que Microsoft prévoit de prendre cette puce en charge sous Windows 12 attendu en 2024. Neuf entreprises parmi lesquelles Lenovo, Microsoft, Dell, HP et Samsung ont confirmé le lancement d’ordinateurs portables animés par cette dernière. L’initiative suffira-t-elle pour donner de meilleurs résultats que ceux obtenus avec les premiers PC équipés de Windows sur ARM ?

    Nom : 0.png
Affichages : 2476
Taille : 55,3 Ko

    Spécifications du processeur Qualcomm Snapdragon X Elite "Oryon"

    Pour le X Elite, Qualcomm dispose d'un tout nouveau cœur appelé Oryon, basé sur le nœud TSMC 4nm et doté d'un total de 12 cœurs pouvant fonctionner jusqu'à 4,3 GHz (1 cœur et 2 cœurs) ou 3,8 GHz (tous les cœurs). Ces cœurs sont disposés en grappes de quatre et trois grappes sont utilisées pour les puces X Elite avec un total de 42 Mo de cache.

    Le GPU est une puce Qualcomm Adreno pouvant atteindre 4,6 TFLOP et il y a également un accélérateur Qualcomm Hexagon AI qui offre 75 TOP de performance en tant que Micro nPU. Les autres spécifications comprennent la prise en charge de 64 Go de mémoire LPDDR5x-8533, un SSD NVMe PCIe Gen 4.0, l'utilisation du dernier modem 5G Snapdragon X65 avec WIFI7 et BT 5.4 offert par le contrôleur FastConnect 7800.

    Performances du processeur Qualcomm Snapdragon X Elite "Oryon"

    En termes de performances, Qualcomm a partagé de nombreux chiffres, en commençant par les chiffres de Geekbench 6 pour les processeurs à un seul thread. Le Qualcomm Snapdragon X Elite obtient un score de 3227 points pour un seul cœur, soit 14 % de plus que l'Apple M2 Max (2841 points), tout en consommant 30 % d'énergie en moins. Le processeur Snapdragon X Elite est également plus rapide que l'Intel Core i9-13980HX, avec un gain de 1 % (3192 points), mais en consommant 70 % d'énergie en moins.

    Nom : 1.png
Affichages : 1401
Taille : 51,2 Ko

    En ce qui concerne les benchmarks multithreads, Qualcomm compare les CPU Snapdragon X Elite avec 12 cœurs Oryon aux offres de CPU 12 et 10 cœurs de la 13e génération d'Intel. Le processeur est censé offrir jusqu'à deux fois plus de performances multithread dans Geekbench 6 à la même puissance et égaler les performances maximales de la concurrence tout en consommant 68 % d'énergie en moins.

    Il en va de même lorsque l'on compare le processeur au processeur Intel Core i7-13800H à 14 cœurs. Le X Elite à 12 cœurs offre des performances 60 % plus rapides à puissance égale et atteint les performances maximales de la concurrence tout en consommant 65 % d'énergie en moins. Le Snapdragon X Elite serait également 50 % plus performant que le M2 en multithreading, bien qu'il s'agisse de la puce Non-Max dont il est question dans ce test spécifique.

    Nom : 2.jpeg
Affichages : 1395
Taille : 57,4 Ko

    Enfin, Qualcomm partage les performances du GPU intégré avec le Core i7-13800H d'Intel et le Ryzen 9 7940HS d'AMD. Les processeurs de la 13e génération ont des graphiques intégrés plus faibles, de sorte que le gain de performance à puissance égale est assez significatif, avec un gain de 2 fois alors que les performances maximales de la puce Intel sont offertes tout en consommant 74 % d'énergie en moins. Face au Ryzen 9 7940HS d'AMD, plus puissant et doté de l'architecture RDNA 3, le processeur est 80 % plus rapide à performances égales et consomme 80 % d'énergie en moins, tout en conservant ses performances maximales.

    Nom : 3.jpeg
Affichages : 1396
Taille : 57,6 Ko

    Les performances ont été évaluées dans le cadre du benchmark graphique Wildlife Extreme de 3DMark, mais ces chiffres sont à prendre avec des pincettes, car les iGPU d'Intel et d'AMD présentent une grande différence de performances et d'efficacité, qui n'est pas reflétée ici. Par exemple, les iGPU Intel Iris Xe (13th Gen) et Radeon 780M (RDNA 3) ont une différence de seulement 36 % dans les benchmarks Wild Life alors que dans le 3DMark Time Spy, plus gourmand en graphismes, cette différence augmente de 79 %. Wild Life est basé sur l'API Vulkan alors que Time Spy est basé sur l'API DX12. En outre, Wild Life est principalement destiné aux ordinateurs portables, aux tablettes et aux smartphones d'entrée de gamme, alors que l'Intel Core i9-13900H et le Ryzen 9 7940HS sont des puces pour ordinateurs portables d'entrée de gamme.

    Le lancement des processeurs Qualcomm Snapdragon X Elite dotés de cœurs Oryon est prévu pour le milieu de l'année 2024. D'ici au lancement de ces puces, Intel aura mis sur le marché ses processeurs Meteor Lake (1st Gen Core Ultra) et AMD ses processeurs Strix Point (Ryzen 8000), de sorte que la concurrence sera très vive dans l'espace grand public.


    L’une des difficultés lors des premiers lancements de Windows sur ARM avait été l’expérience logicielle et le problème demeure


    Même si Qualcomm promet des performances de 50 % meilleures que celles de la puce M2 d'Apple, le problème réside dans la plateforme Windows sur ARM elle-même. Par exemple, la prise en charge des applications 64 bits n'a été ajoutée à la couche d'émulation qu'avec l'introduction de Windows 11 et ce, après l’annonce de la disponibilité d’une préversion avec la sortie de la build 21277 de Windows 10.

    Les rapports y relatifs font état de ce que les simples applications 32 et 64 bits, y compris certains anciens jeux, fonctionnent, mais les performances et la stabilité des logiciels plus exigeant sont aléatoires. Et c’est sans compter la question de la prise en charge des pilotes. De nombreux matériels qui nécessitent des pilotes spécifiques ne fonctionnent toujours pas. C’est pour autant de raisons que Linux Torvalds même avait dit préférer l’architecture x86 à ARM et tranché en disant « ARM n’est pas prêt à détrôner x86 » tant qu’elle ne fournit pas une plateforme que les développeurs voudront utiliser.


    Ce n’est toutefois pas mission impossible étant donné qu’Apple y est parvenu. C'est plus facile pour Apple, bien sûr, parce que l’entreprise contrôle l'ensemble de la pile matérielle et logicielle. Cela lui a permis d'intégrer dans ses puces des séries A et M, basées sur ARM, des fonctions spécialement conçues pour accélérer l'émulation x86, facilitant ainsi sa transition des puces Intel x86 vers ses propres designs ARM.

    Et vous ?

    Partagez-vous les avis selon lesquels ce n’est plus qu’une question de temps avant que l’architecture ARM ne détrône x86 sur les PC ?
    Avez-vous fait usage d’un de ces PC équipés de Windows sur ARM ? Quelles ont été vos impressions ? Partagez votre expérience

    Voir aussi :

    Apple accuse à son tour Qualcomm de violation de brevets avec ses processeurs Snapdragon, à quand la fin de la guerre entre ces deux entreprises ?

    Bruxelles inflige une amende d'un milliard d'euros à Qualcomm, pour abus de position dominante sur le marché des chipsets

    Les smartphones équipés d'une puce Qualcomm partageraient secrètement des informations privées avec le fabricant de puces, selon Nitrokey
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre chevronné Avatar de denisys
    Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Mai 2002
    Messages
    1 117
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : Mai 2002
    Messages : 1 117
    Points : 1 871
    Points
    1 871
    Par défaut
    2024 peut-elle être l'année où les PC abandonneront x86 pour ARM ?
    C'est de l'ordre du possible grâce à Windows 12.
    Pourquoi ARM ?
    De plus en plus de distributions abandonne le X86 , pour du X64.
    Intel et AMD , fournisses du X64 , si je me ne trompe pas !
    Par conséquent , si Windows 12 ne veut ou peut que fonctionner sur du ARM ....
    Aux risques et périls de Microsoft de suivre cette voie , si Microsoft doit subir des pertes de marchés !!!
    ---
    En parlant de choses qui fâchent.
    Il compte combien le Windows 12 ??
    Il compte combien le processeur ARM ???
    Ne pas savoir n’est pas une faute si l’on cherche à combler ses lacunes.

    "Il n'y a pas d'obstacles infranchissables , il y a des volontés plus ou moins énergiques voilà tous" Jules Vernes

  3. #3
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    Mars 2014
    Messages
    1 757
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2014
    Messages : 1 757
    Points : 7 169
    Points
    7 169
    Par défaut
    Si les PC se vendent sous ARM, Android n'est pas loin.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  4. #4
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Juillet 2007
    Messages
    882
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2007
    Messages : 882
    Points : 2 011
    Points
    2 011
    Par défaut La fin du X86
    Par conséquent , si Windows 12 ne veut ou peut que fonctionner sur du ARM ....
    Il est question que Windows 12 fonctionne aussi bien sur ARM que sur X86. Windows 10 existe déjà en version ARM mais en version allégé, sans toutes les fonctionner pour tourner entre autre sur du Raspberry PI.

    Cela fait plus de 10 ans, qu'Intel se meure. La vérité, c'est qu'ils ont été en position de quasi-monopole (Il existait AMD, mais plus symboliquement). Du coup Intel, s'est reposé sur ses lauriers estimant, que c'était devenu trop compliqué de faire progresser le processeurs, ils devenaient trop complexe. Sauf qu'ARM est arrivé s'attaquant à l'embarqué (smartphone en produit phare), et Qualcom en fondeur à force de travail a fini par battre Intel en terme de performances de gravures. Les ingrédients étaient réunis pour attaquer Intel, encore fallait-ils l'OS. L'OS, ce n'est pas tout, il restait une marche technique pour proposer assez de puissance et Intel se rassurait ainsi. Ils ont bien tenté un peu de réagir, ils se sont attelé à améliorer les performances de gravures, et l’architecture de leur processeurs X86. Mais ils ont réagit trop tard. Ils sont maintenant loin derrière ARM. Tout n'est pas encore gagné car le temps que les fabricants de PC décide de faire tourner leurs gros PC sur ARM, il y a encore une petite marge, mais le combat va être rude. On peut penser qu'il n'y aura pas de perdant, il y aurait la place, mais j'en doute.

    Et vous savez quoi, pendant ce temps, Linux/RiscV monte... Enfin, au mieux ils seront là dans 30 ans mais il y a un tout petit espoir que l'open-source/open-hardware l'emporte et mette quelques part tout le monde d'accord.
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

  5. #5
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    Juillet 2007
    Messages
    882
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Loire Atlantique (Pays de la Loire)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique
    Secteur : High Tech - Opérateur de télécommunications

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2007
    Messages : 882
    Points : 2 011
    Points
    2 011
    Par défaut
    Citation Envoyé par marsupial Voir le message
    Si les PC se vendent sous ARM, Android n'est pas loin.
    Pas vraiment, il y a encore beaucoup de mentalités à changer et puis de toutes manière les PC, c'est pour les entreprises et les gamers... Que feraient-ils d'Androïd. Les autres ont les tablettes sous androïd.

    Le vrai problème d'Intel, c'est que le PC se meure avec Intel... Le vrai marché d'Intel, ce sont les serveurs sous Linux... Une autres histoire, mais qui pourrait être l'étape d'après (Et là, l'OS est déjà prêt).

    Ca sent de plus en plus le roussi pour Intel.
    Tout ce que j'écris est libre de droits (Licence CC0) et je vous incite à faire de même.

  6. #6
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    939
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 939
    Points : 2 543
    Points
    2 543
    Par défaut
    Je ne suis pas près de passer sous ARM, hors de question d'utiliser la plupart de mes logiciels de manière émulé. Et je ne parle même pas du cauchemardesque Android.

    Il faut absolument sauver l'architecture x84/AMD64. Peut-être avec une reprise de l'architecture en open-source (pas forcément la même technologie, mais une technologie compatible).

  7. #7
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Gestion de parcs informatique
    Inscrit en
    Août 2011
    Messages
    17 238
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestion de parcs informatique
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : Août 2011
    Messages : 17 238
    Points : 42 582
    Points
    42 582
    Par défaut
    Je ne suis pas près de passer sous ARM, hors de question d'utiliser la plupart de mes logiciels de manière émulé.
    Tant que ceux-ci fonctionnent, quel est le problème ?

    De toute façon, si les x86 disparaissent, tu finiras par avoir des applis natives ARM.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  8. #8
    Nouveau membre du Club
    Femme Profil pro
    Ingénieur commercial
    Inscrit en
    Juillet 2022
    Messages
    9
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 43
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur commercial
    Secteur : Distribution

    Informations forums :
    Inscription : Juillet 2022
    Messages : 9
    Points : 28
    Points
    28
    Par défaut
    l'Intel Core i9-13900H et le Ryzen 9 7940HS sont des puces pour ordinateurs portables d'entrée de gamme

  9. #9
    Membre émérite
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Novembre 2021
    Messages
    939
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Drôme (Rhône Alpes)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2021
    Messages : 939
    Points : 2 543
    Points
    2 543
    Par défaut
    Citation Envoyé par chrtophe Voir le message
    Tant que ceux-ci fonctionnent, quel est le problème ?

    De toute façon, si les x86 disparaissent, tu finiras par avoir des applis natives ARM.
    Le problème est que sous Windows il y a plein d'anciennes applis non open-source qui ne serons jamais mises à jour (et l'émulation bouffe les ressources systèmes, donc pour moi c'est hors de question). Et si les logiciels non open-source encore pris en charge migrent uniquement vers ARM, cela risque de provoquer une mise au rebut de millions de PC qui fonctionnent correctement.
    L'autre problème est GNU/Linux ; vu comme c'est compliqué d'installer GNU/Linux sur le matériel ARM actuel (à l'exception des Rasberry Pies), j'ai peur que ce soit pareil sur des PC ARM.
    Alors que sur un PC x86/AMD64, c'est beaucoup plus simple. De la même manière, il en sera quoi des droits par défaut sur le système ? L’utilisateur possédera-t-il vraiment son appareil (parce que sur smartphone ou tablette, ce n'est pas le cas à l'achat) ?

    Cette histoire d'ARM m’inquiète à la fois sur le plan de la compatibilité, de l'écologie et de la liberté pour l'utilisateur.

  10. #10
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Gestion de parcs informatique
    Inscrit en
    Août 2011
    Messages
    17 238
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestion de parcs informatique
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : Août 2011
    Messages : 17 238
    Points : 42 582
    Points
    42 582
    Par défaut
    Le problème est que sous Windows il y a plein d'anciennes applis non open-source qui ne serons jamais mises à jour (et l'émulation bouffe les ressources systèmes...
    Oui c'est vrai. Mais si tu as une application non mise à jour depuis longtemps, les nouveaux CPU seront plus puissant et pourront encaisser la charge supplémentaire due à l'émulation.

    L'autre problème est GNU/Linux ; vu comme c'est compliqué d'installer GNU/Linux sur le matériel ARM actuel (à l'exception des Rasberry Pies), j'ai peur que ce soit pareil sur des PC ARM.
    Je ne vois pas ou est la complexité. SI il y a en a c'est au niveau de l'équivalent propriétaire à l'UEFI. l'UEFI, actuellement utilisé avec les cartes mères des PC est compatible ARM.

    De toute façon, l'éventuelle transition ne se fera pas en un jour.

    Et sur les CPU Intel, il n'est déjà plus possible d’exécuter des vieilles applis 16 bits hors virtualisation/émulation notamment.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 17/11/2020, 10h51
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 25/01/2019, 00h31
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 09/12/2015, 12h15

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo