IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #21
    Membre expérimenté
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    Décembre 2002
    Messages
    1 000
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2002
    Messages : 1 000
    Points : 1 700
    Points
    1 700
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Quels sont les avantages et les inconvénients de passer à l’IPv6 ? Avez-vous déjà adopté ce protocole ou envisagez-vous de le faire ?
    Pour un particulier, je vois plus d'inconvénient à l'IPv6 et notamment le fait que toute adresse soit routable. Je n'ai pas spécialement envie que tout objet soit accessible depuis l'extérieur. De ce fait, j'aime bien le fonctionnement de de natage de l'ipv4 avec des plages d'ip public et privée. Et pour une box, d'avoir une unique ip public qui joue le chef d'orchestre.

    Après bien entendu, j'aime que toutes les box fourniront un partefeu pour bloquer toutes les connexions entrantes, et ensuite il faudra autoriser au cas par cas.

    Mais malheureusement on va être obligé de s'y mettre. Même avec du natage, ils nous manquent des ipv4

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Quelles sont les alternatives à AWS pour les clients qui ne veulent pas payer pour les adresses IPv4 publiques ? Quels sont les critères de choix d’un fournisseur de cloud ?
    J'imagine qu'il est difficile pour une grande entreprise de changer Cloud et Amazon fait tout pour rendre la tache la plus difficile. Les clients, même les grands comptes, sont liés à Amazon sur leur SI. Ils vont être obligés de subir les nouvelles directives.
    Malheureusement il est compliqué de faire jouer la concurrence.


    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Pensez-vous que la pénurie d’adresses IPv4 va s’aggraver ou se résoudre dans le futur ? Quelles sont les conséquences possibles pour le développement du web et des objets connectés ?
    L'ipv4 ne peut que s'aggraver à mon avis.
    A mon avis, les conséquences possibles seraient des problèmes de sécurité du fait que l'ip soit directement routable par défaut. Il faut absolument un parfeur (firewall) entre l'objet connecter et Internet pour bloquer les connexions entrantes

  2. #22
    Responsable Systèmes


    Homme Profil pro
    Gestion de parcs informatique
    Inscrit en
    Août 2011
    Messages
    17 238
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Gestion de parcs informatique
    Secteur : High Tech - Matériel informatique

    Informations forums :
    Inscription : Août 2011
    Messages : 17 238
    Points : 42 582
    Points
    42 582
    Par défaut
    A mon avis, les conséquences possibles seraient des problèmes de sécurité du fait que l'ip soit directement routable par défaut. Il faut absolument un parfeur (firewall) entre l'objet connecter et Internet pour bloquer les connexions entrantes

    En ipv6, seules les adresses en 2000::/3 sont routables sur Internet (ton FAI te fournit un préfixe). Une carte réseau réglée pour aller sur Internet aura une adresse en 2000::/3, une adresse en fc00::/7 en réseau local. Tu n'es pas obligé de fournir une ip routable sur Internet à ta carte.
    Ma page sur developpez.com : http://chrtophe.developpez.com/ (avec mes articles)
    Mon article sur le P2V, mon article sur le cloud
    Consultez nos FAQ : Windows, Linux, Virtualisation

  3. #23
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 298
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 298
    Points : 194 772
    Points
    194 772
    Par défaut Amazon trouve un jackpot à 1 milliard de dollars dans son stock de plus de 100 millions d'adresses IPv4
    Amazon trouve un jackpot à 1 milliard de dollars dans son stock de plus de 100 millions d'adresses IPv4,
    l'entreprise évoque l'explosion des coûts associés aux adresses IPv4.

    Amazon Web Services (AWS) a mis en place sa nouvelle politique de tarification des adresses IPv4 publiques le 1er février, comme il l’avait annoncé plusieurs mois auparavant. La nouvelle politique signifie que les clients paieront 0,005 $ par adresse IPv4 publique par heure, un montant apparemment négligeable à première vue. Mais en creusant un peu, on découvre un flux de revenus qui pourrait atteindre le milliard de dollars par an pour la division cloud d’Amazon.

    La grande enseigne de la technologie avait évoqué ce changement de tarification l’été dernier, le présentant comme une nécessité étant donné la demande croissante et les coûts administratifs liés aux adresses IPv4. Après tout, le protocole 32 bits est limité à environ 4,3 milliards d’identifiants uniques. Cela peut sembler beaucoup, mais à l’ère de la prolifération des appareils dits intelligents, nous sommes effectivement en train d'en manquer. Et à mesure que les identifiants se raréfient, les coûts associés ont grimpé en flèche.

    Encourageant les utilisateurs à passer à l’IPv6 avec son vaste pool d’adresses 128 bits, Amazon a déclaré :

    Citation Envoyé par Amazon
    Comme vous le savez peut-être, les adresses IPv4 sont une ressource de plus en plus rare et le coût d'acquisition d'une seule adresse IPv4 publique a augmenté de plus de 300 % au cours des cinq dernières années. Ce changement reflète nos propres coûts et vise également à vous encourager à être un peu plus économe dans votre utilisation des adresses IPv4 publiques et à envisager d'accélérer votre adoption d'IPv6 en tant que mesure de modernisation et de conservation.

    Ce changement s'applique à tous les services AWS, y compris Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2), les instances de base de données Amazon Relational Database Service (RDS), les nœuds Amazon Elastic Kubernetes Service (EKS) et d'autres services AWS qui peuvent avoir une adresse IPv4 publique allouée et attachée, dans toutes les régions AWS (commerciale, AWS Chine et GovCloud).

    Le niveau gratuit d'AWS pour EC2 comprendra 750 heures d'utilisation d'adresses IPv4 publiques par mois pendant les 12 premiers mois, à compter du 1er février 2024. Vous ne serez pas facturé pour les adresses IP que vous possédez et que vous apportez à AWS en utilisant Amazon BYOIP.

    À partir d'aujourd'hui, vos rapports de coûts et d'utilisation AWS incluent automatiquement l'utilisation des adresses IPv4 publiques. Lorsque ce changement de prix entrera en vigueur l'année prochaine, vous pourrez également utiliser AWS Cost Explorer pour voir et mieux comprendre votre utilisation.
    Nom : resume.png
Affichages : 42433
Taille : 21,0 Ko

    Mais l’IPv4 reste largement utilisé dans le monde, même si ses ressources d’adresses sont presque épuisées. Et Amazon détient un trésor d’adresses recherchées. Une analyse d'Andree Toonk a estimé qu’Amazon contrôle près de 132 millions d’adresses IPv4 publiques. En faisant quelques calculs, Andree Toonk a découvert leur valeur vertigineuse - environ 4,6 milliards de dollars selon le prix moyen actuel d’une adresse IPv4 de 35 dollars. Bien sûr, Amazon ne peut pas simplement encaisser et se débarrasser de ce patrimoine internet. Cependant, il peut générer des revenus récurrents en facturant les utilisateurs actifs. Andree Toonk estime que 30 % de ces adresses IP (79 millions) sont liées à des services AWS générant des revenus. Des calculs rapides révèlent plus d’un milliard de dollars par an de revenus projetés grâce à cet ajustement de politique.

    Andree Toonk conclut qu’Amazon pourrait gagner entre 400 millions et 1 milliard de dollars par an avec ces nouveaux prix. Pas mal du tout. Le bouleversement des prix souligne les changements profonds dans l’infrastructure internet. Gérer ce pool fini devient plus difficile et plus coûteux. Pendant ce temps, les avantages de l’IPv6 (au-delà de son nombre d’adresses galactique) comprennent des gains de vitesse et une sécurité améliorée. Par exemple, dans un billet datant de 2015, Facebook affirmait que les optimisations de l’IPv6 accéléraient leur site de 10 à 15 %. Et lorsque correctement mis en œuvre, le nouveau protocole protège également contre les vulnérabilités courantes de l’IPv4.

    10 ans plus tard, où en est l'adoption de l'IPv6 ?

    Cela fait maintenant plus d’une décennie que l’IPv6 a été officiellement lancé, mais son adoption a été lente et progressive. Bien que le monde ait officiellement épuisé les adresses IPv4 non allouées en 2019, selon le registre Internet régional européen RIPE, il a publié des chiffres l’année dernière montrant que la table de routage IPv4 comptait encore six fois plus d’entrées que celle de l’IPv6.

    AWS espère que sa décision de facturer les adresses IPv4 publiques incitera ses clients à accélérer leur transition vers l’IPv6, qui offre non seulement plus d’espace d’adressage, mais aussi des avantages en termes de performance, de sécurité et de simplicité.

    Mais qu’est-ce qui peut expliquer la lenteur de la transition vers ce protocole ?

    Une étude a été menée du fait qu’il y a un besoin de mieux comprendre les motivations économiques derrière la « mise à niveau » de l’IPv4 vers IPv6. L’étude a examiné des données quantitatives sur les niveaux actuels et les tendances de l’adoption de l’IPv6. L’étude s’intitule : « The Hidden Standards War: Economic Factors Affecting IPv6 Deployment », elle cherche à expliquer les données en se basant sur une analyse des motivations économiques affectant les opérateurs de réseau.

    L’étude cherche à appréhender plusieurs problématiques, notamment la compétition en cours entre IPv4 et IPv6 qui a de grandes implications sur le futur d’internet selon les auteurs. « Cet internet à standards mixtes constitue-t-il un phénomène de passage, ou bien allons-nous rester coincés dans cette mixité ? S’il s’agit seulement d’une phase transitoire d’une guerre de standards et l’un d’eux va prévaloir, lequel va gagner ? Si IPv6 domine, combien de temps nous faudra-t-il pour en arriver là ? Est-il possible que l’IPv6 perde en réalité la compétition des standards et devienne un “orphelin” proverbial de la littérature des standards économiques ?”

    Les chercheurs ont noté que personne n’exploite l’IPv6 seul ; tous les opérateurs réseau, qu’ils soient publics ou privés, doivent offrir la meilleure compatibilité possible avec les autres réseaux et le plus possible de points finaux et d’applications. En prenant en considération cette contrainte fondamentale, les opérateurs ont trois options :
    • Rester sur l’IPv4 (ne rien faire)
    • Exploiter IPv4 et IPv6 (implémenter un dual stack)
    • Tourner un IPv6 natif avec les parts compatibles de leur réseau avec une sorte de “tunnellisation” ou traduction aux limites pour le rendre compatible avec l’IPv4.

    L’étude a montré que le deuxième choix n’est pas viable économiquement. C’est le troisième choix qui serait le plus logique pour certains réseaux émergents. Les chercheurs ont montré aussi qu’il n’existe pas de différence entre les réseaux qui ont choisi différentes options, ils ont accès au même internet après tout. Un autre point important est que les coûts liés au déploiement sont exclusivement à la charge des réseaux qui déploient l’IPv6. En effet, ils doivent faire des investissements en infrastructure et de formation, et subir des coûts de compatibilité. Les autres réseaux qui choisissent de rester sur l’IPv4 doivent payer seulement pour des numéros supplémentaires, et seulement s’ils en ont besoin pour leur développement.

    Nom : ipv.png
Affichages : 11342
Taille : 11,9 Ko

    En parlant de coût, l’étude a trouvé une forte corrélation entre les niveaux de déploiement de l’IPv6 et la richesse d’un pays (mesurée en termes de PIB). Le PIB par habitant explique près de la moitié de la variation des niveaux de déploiement de l’IPv6 à travers les pays. Cependant, l’étude n’a pas trouvé une corrélation entre le déploiement de l’IPv6 par un opérateur réseau et les changements de part de marché. Les chercheurs ont noté que ce constat serait lié à deux raisons :
    • La présence de plusieurs acteurs sur un marché augmente les chances que l’un d’eux va faire un choix arbitraire de déploiement.
    • Un marché plus ouvert permet l’entrée de nouvelles firmes (comme cela a été le cas de Jio en Inde) avec des infrastructures plus modernes, et qui sont plus favorables à la structure du coût pour l’IPv6.

    La bonne nouvelle est que le déploiement de l’IPv6 est tout à fait logique d’un point de vue économique pour les opérateurs qui ont besoin de se développer. La mauvaise nouvelle est que plusieurs réseaux n’ont pas besoin de grandir à ce point. Et même s’ils en ont besoin, ils seraient contraints d’assurer une compatibilité avec l’écosystème logiciel et matériel lié à l’IPv4 et qui avance au ralenti, ont écrit les auteurs.

    On pourrait ajouter trois autres problèmes ou symptômes qui ont contribué à l’échec du déploiement de l’IPv6 :
    • Il y a beaucoup de différences entre IPv6 et IPv4, ce qui a rendu la transition plus difficile.
    • La promotion de l’IPv6 a commencé bien avant qu’une demande réelle existe. Bien évidemment, il est toujours bon de préparer les gens (et les fabricants), mais ça a donné l’impression que l’IPv6 est un échec.
    • La demande pour l’IPv6 est asymétrique. D’une part vous avez une partie qui est à court d’adresses IPv4 et qui a besoin de l’IPv6, et d’autre part, il y a les autres qui ont assez d’adresses IPv4 et n’ont aucune raison de changer.

    Sources : Amazon, Andree Toonk, adoption IPv6 selon Google, Facebook

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la nouvelle politique de tarification d’Amazon pour les adresses IPv4 publiques ?
    Selon vous, quels sont les avantages et les inconvénients de passer à l’IPv6 ?
    Comment gérez-vous la pénurie et le coût croissant des adresses IPv4 dans votre activité ou votre usage personnel ?
    Pensez-vous qu’Amazon profite de sa position dominante sur le marché du cloud pour imposer ses prix ?
    Quelles sont les alternatives possibles à AWS pour les utilisateurs qui cherchent à réduire leurs dépenses en adresses IPv4 ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 05/07/2023, 12h07
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 12/01/2022, 16h40
  3. Réponses: 3
    Dernier message: 09/11/2011, 19h30
  4. Réponses: 12
    Dernier message: 04/01/2011, 13h28
  5. Réponses: 103
    Dernier message: 08/06/2010, 15h12

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo