IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #121
    Expert éminent sénior
    Homme Profil pro
    Ingénieur d'Etude Mainframe/AS400
    Inscrit en
    Novembre 2012
    Messages
    1 762
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 42
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur d'Etude Mainframe/AS400
    Secteur : Finance

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2012
    Messages : 1 762
    Points : 10 735
    Points
    10 735
    Par défaut
    Et surtout un déferlement de conneries quand même ... Même sans parler de censure.

  2. #122
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    422
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 422
    Points : 7 908
    Points
    7 908
    Par défaut L'exode des annonceurs devrait avoir un impact considérable sur les recettes publicitaires de X
    Une analyse indique que l'exode des annonceurs devrait avoir un impact considérable sur les recettes publicitaires de X
    ils accusent Elon Musk de soutenir et d'amplifier les discours antisémites

    Les revenus publicitaires de X, anciennement Twitter, pourraient fondre davantage en raison d'un nouvel exode des annonceurs. Un certain nombre d'annonceurs ont une nouvelle fois mis en pause ou arrêté leurs campagnes publicitaires sur X, accusant le propriétaire Elon Musk d'avoir amplifié les théories conspirationnistes antisémites sur la plateforme. Les prévisions du mois passé indiquaient déjà que l'activité publicitaire de X était en passe de connaître une baisse de 54,4 % d'une année sur l'autre dans les dépenses publicitaires mondiales, de 2022 à 2023. Cela signifie que le manque à gagner s'annonce considérable et que la société pourrait rater les prévisions sur sa rentabilité.

    Le conflit entre Israël et le groupe Hamas a des répercussions inattendues sur la plateforme de médias sociaux X d'Elon Musk. L'homme d'affaires milliardaire est connu pour ses avis tranchés ou controversés sur certains sujets sensibles. Musk n'a pas manqué de donner son avis sur le conflit au Moyen-Orient et comme les fois précédentes, il s'est retrouvé au milieu d'une grande controverse. Mercredi, il a écrit "vous avez dit la vérité", en réponse à un message sur X qui affirmait que les communautés juives soutenaient "la haine dialectique contre les Blancs". L'auteur du message auquel Musk a répondu a aussi laissé entendre ce qui suit : « Hitler avait raison ».

    Musk s'est alors retrouvé mêlé à un scandale et a été accusé d'avoir approuvé un message antisémite. Dans la foulée, 164 rabbins et militants juifs ont renouvelé leur appel à Apple, Google, Amazon et Disney pour qu'ils cessent de faire de la publicité sur X, et pour qu'Apple et Google retirent l'application de Musk respectivement de l'App Store et du Play Store. De gros annonceurs de X ont répondu à cet appel en mettant en pause ou en stoppant les publicités sur la plateforme. Parmi les marques qui ont depuis cessé de faire de la publicité sur X figurent Apple, Comcast/NBCU, Disney, Warner Bros, IBM, Paramount, Lionsgate et la Commission européenne.


    Selon les analystes, cela représente un manque à gagner de plusieurs dizaines de millions de dollars pour X. Selon Jasmine Enberg, analyste chez Insider Intelligence, les derniers départs d'annonceurs pourraient maintenant provoquer un nouvel exode. « Les dommages causés à l'activité publicitaire de X seront graves. L'exode d'un grand annonceur incitera d'autres annonceurs à suivre son exemple, et il y a déjà probablement une longue queue d'annonceurs moins bruyants qui ont réduit leurs dépenses », prédit-elle. Selon elle, les marques comprennent généralement le risque de diffuser des publicités sur du contenu généré par les utilisateurs.

    Toutefois, elles ne se retrouvent généralement pas dans une situation comme celle-ci. « Les annonceurs sont habitués à gérer les problèmes de sécurité des marques sur les médias sociaux, en particulier pendant les périodes de tension politique et sociale ou de guerre. Cela dit, ils ne sont pas habitués à ce que le propriétaire d'une plateforme amplifie la désinformation et les discours de haine, et encourage les théoriciens du complot. L'impact des propos de Musk constitue un danger majeur pour la société. L'influence de Twitter a toujours été plus grande que sa base d'utilisateurs et ses revenus publicitaires », explique l'analyste d'Insider Intelligence.

    Enberg a ajouté que bien que la pertinence culturelle du site ait diminué, Musk et X sont toujours une partie importante de la conversation publique. Il est important de noter qu'avant même que cette situation se présente, le réseau social avait déjà vu ses revenus gravement impactés par les préoccupations relatives à la sécurité de la marque. Selon les prévisions d'octobre d'Insider Intelligence, l'activité publicitaire de X était en passe de connaître une baisse de 54,4 % d'une année sur l'autre dans les dépenses publicitaires mondiales, de 2022 à 2023. Avec les retraits supplémentaires d'annonceurs en cours, ce déclin pourrait être encore plus important.


    Depuis son arrivée, Musk tente de trouver de créer de nouvelles sources de revenus pour X et de réduire la part de la publicité dans les recettes. Mais le réseau social dépend toujours de la publicité, qui constitue la majorité de ses revenus. À l'époque de Twitter, les publicités représentaient environ 90 % des revenus de l'entreprise, les droits de licence de l'API et les abonnements contribuant également au résultat net. Mais le projet de Musk visant à renforcer le plan d'abonnement de X avec une nouvelle série de fonctionnalités, y compris la vérification payante, ne s'est pas avéré très efficace pour résister au départ à long terme de gros annonceurs.

    Cela ne signifie pas nécessairement que X va fermer ses portes - il est détenu et géré par un milliardaire, après tout - mais simplement qu'il aura besoin de nouvelles sources de financement à un moment ou à un autre. En septembre, Musk lui-même a annoncé que les recettes publicitaires de X aux États-Unis avaient baissé de 60 %, invoquant la pression exercée par l'Anti-Defamation League (ADL), une organisation non gouvernementale qui soutient les Juifs contre toute forme d'antisémitisme et de discrimination. L'ADL a accusé Musk d'antisémitisme. De son côté, Musk a réfuté les allégations de l'ADL et a menacé de poursuivre en justice le groupe.

    Les analystes estiment également que le nombre d'utilisateurs actifs mensuels de X aura baissé de 4,1 % pour atteindre 348,6 millions à la fin de l'année 2024, contre 363,7 millions en 2023 et un maximum de 373,6 millions en 2022. (Musk a pris les rênes de l'entreprise fin octobre 2022.) Le nombre d'utilisateurs américains devrait également diminuer pour atteindre 51,6 millions en 2024, soit une baisse de 8,1 % par rapport aux 56,1 millions de 2023, et un pic de 58,9 millions en 2022. De plus, les efforts déployés par la nouvelle PDG Linda Yaccarino pour faire revenir les annonceurs ne fonctionnent pas, étant donné qu'ils sont sapés par Musk lui-même.


    Selon la rumeur, plusieurs experts du domaine de la publicité ont récemment fait pression sur Yaccarino pour qu'elle démissionne, suggérant que sa propre réputation est maintenant en danger en raison des actions de Musk. Jusqu'à présent, ces demandes sont tombées dans l'oreille d'un sourd, semble-t-il, car Yaccarino a publié sur X des messages en faveur de la liberté d'expression et de la vision de la plateforme sociale. « Ce que nous faisons chez X est important et attire l'attention de tous. Je crois profondément en notre vision, en notre équipe et en notre communauté », a écrit la PDG Yaccarino dans un message publié sur X lundi matin.

    « Je suis aussi profondément attachée à la vérité et il n'y a pas d'autre équipe sur terre qui travaille aussi dur que les équipes de X. Quand vous êtes aussi important, il y aura des détracteurs et des distractions fabriquées, mais nous sommes inébranlables dans notre mission », peut-on lire dans le message. En septembre, Yaccarino a déclaré lors d'une récente interview que la plateforme devrait atteindre le seuil de rentabilité au début de l'année 2024. Elle a ajouté que 90 % des 100 premiers annonceurs sont revenus sur la plateforme au cours des douze dernières semaines seulement. Mais les perspectives sont désormais beaucoup plus sombres.

    Les plaintes contre Musk arrivent en même temps qu'un rapport de Media Matters, qui montre comment des publicités apparaissent à côté de messages faisant l'éloge de l'idéologie nazie. Un cadre de X, Joe Benarroch, a toutefois contesté le rapport de Media Matters. Dans un billet publié sur X, Benarroch affirme que Media Matters a utilisé trois comptes et qu'il a constamment actualisé la chronologie des messages pour voir 13 fois le nombre de publicités diffusées, par rapport à la médiane. En d'autres termes, le cadre de X affirme qu'un utilisateur typique n'aurait pas la même expérience en ce qui concerne le placement des publicités.


    Par ailleurs, il est important de noter qu'un certain nombre de médias et d'influenceurs de droite ont apporté leur soutien à X et à Musk. Seth Dillon, PDG du site satirique conservateur The Babylon Bee, a écrit dans un billet du 19 novembre : « ils attaquent Musk parce qu'ils détestent la liberté et le pouvoir qu'a la liberté de contrôler le récit. C'est aussi simple que cela. Alors que les entreprises réduisent leurs dépenses publicitaires pour punir Musk d'avoir autorisé la liberté d'expression, The Babylon Bee a décidé de dépenser encore plus. Aujourd'hui. Je m'engage à dépenser 250 000 dollars pour une nouvelle campagne publicitaire pour X ».

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du nouvel exode des annonceurs de X ?
    Quels pourraient être les impacts potentiels sur la plateforme d'Elon Musk ?
    Que pensez-vous des accusations selon lesquelles Musk amplifie les discours antisémites ?
    Que pensez-vous des allégations de Musk selon lesquelles ses détracteurs combattent la liberté d'expression ?
    La plateforme de Musk est-elle en mesure d'atteindre le seuil de rentabilité malgré la défection des plus gros annonceurs ?
    Pourquoi les prises de position de Musk ont-elles autant d'impacts sur les entreprises qu'il dirige, en particulier X et Tesla ?

    Voir aussi

    X suspend un compte pronazi après que deux marques ont cessé de faire de la publicité, le compte partageait des messages faisant l'éloge d'Hitler et du parti nazi

    Linda Yaccarino, PDG de X, l'ancien Twitter, affirme que la plateforme de médias sociaux sera rentable au début de l'année 2024, mais les analystes sont sceptiques à l'égard de cette prévision

    Elon Musk prévoit que Twitter atteindra le seuil de rentabilité en 2023 et a défendu ses mesures de réduction des coûts sur la plateforme de médias sociaux

  3. #123
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Novembre 2022
    Messages
    831
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2022
    Messages : 831
    Points : 13 769
    Points
    13 769
    Par défaut La société X d'Elon Musk poursuit l'organisme de surveillance des médias Media Matters
    La société X d'Elon Musk poursuit le groupe de surveillance des médias Media Matters au sujet d'un rapport sur le contenu pro-nazi du site de médias sociaux, après un exode dévastateur des annonceurs

    La société de médias sociaux X poursuit un groupe de surveillance des médias à la suite d'un rapport accusant la plateforme de placer des publicités de grandes entreprises à côté de contenus néo-nazis et nationalistes blancs.

    Dans une plainte déposée lundi 20 novembre, X accuse Media Matters de manipuler l'algorithme du site pour "chasser les annonceurs de la plateforme et détruire X Corp".

    Media Matters a "malicieusement" présenté les publicités apparaissant à côté de documents néo-nazis et nationalistes blancs comme typiques, alors qu'elle suivait en réalité certains comptes de manière exclusive et qu'elle actualisait "sans fin" le flux pour produire le contenu souhaité, selon la plainte déposée auprès d'un tribunal fédéral du Texas.

    Le procureur général du Texas, Ken Paxton, un républicain, a annoncé peu après que son bureau enquêterait sur Media Matters au sujet d'une "activité frauduleuse potentielle".

    Le propriétaire de X, Elon Musk, a menacé ce week-end d'intenter une action en justice "thermonucléaire" contre Media Matters et toute personne "ayant participé à cette attaque frauduleuse contre notre entreprise".


    X, anciennement Twitter, a connu un exode d'annonceurs depuis que Media Matters a publié la semaine dernière un rapport affirmant que des publicités pour de grandes marques telles qu'Apple, IBM et Oracle ont été diffusées à côté d'un contenu qui "fait l'apologie d'Adolf Hitler et de son parti nazi".

    L'exode des annonceurs, dont Apple, Disney, IBM et Lions Gate Entertainment, survient également dans un contexte de controverse après que M. Musk a approuvé, la semaine dernière, un message accusant les Juifs d'attiser la haine contre les Blancs et de soutenir l'immigration de "hordes de minorités".

    Le commentaire de M. Musk selon lequel ce billet était la "vérité vraie" a déclenché une tempête de critiques, y compris de la part de la Maison Blanche, qui a condamné son "odieuse promotion de la haine antisémite et raciste".

    La directrice générale de X, Linda Yaccarino, a déclaré dans un message lundi que "pas un seul utilisateur authentique" de X n'avait vu de publicités à côté du contenu mentionné par Media Matters et que les données "l'emportent sur les manipulations ou les allégations".

    "Ne vous laissez pas manipuler. Restez avec X", a écrit Yaccarino sur X.


    M. Musk, qui a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars l'année dernière, a déclaré dans un message faisant référence à l'enquête menée au Texas que la fraude était passible de sanctions pénales et civiles, après avoir qualifié Media Matters de "mal absolu".

    Media Matters, fondé en 2004 par David Brock, un agent du parti démocrate américain, ne s'est pas manifesté dans l'immédiat.

    Le président-directeur général de Media Matters, Angelo Carusone, a déclaré dans un message sur X que cette "poursuite frivole" visait à faire taire les critiques de la plateforme.

    "Media Matters soutient ses reportages et espère gagner devant les tribunaux. Allons-y !" a déclaré M. Carusone.

    Source : "As Musk endorses antisemitic conspiracy theory, X has been placing ads for Apple, Bravo, IBM, Oracle, and Xfinity next to pro-Nazi content" par Media Matters for America

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi

    Une analyse indique que l'exode des annonceurs devrait avoir un impact considérable sur les recettes publicitaires de X, ils accusent Elon Musk de soutenir et d'amplifier les discours antisémites

    X suspend un compte pro-nazi après que deux marques ont cessé de faire de la publicité, le compte partageait des messages faisant l'éloge d'Hitler et du parti nazi

    La plupart des plus gros annonceurs ont cessé d'acheter des publicités sur Twitter/X d'Elon Musk, selon des données qui semblent contredire les propos tenus par la PDG de l'entreprise Linda Yaccarino
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  4. #124
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 071
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 071
    Points : 3 279
    Points
    3 279
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anthony Voir le message
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    On peut vraiment plus rien dire dans ce monde aseptisé, 1984 est à nos portes, c'est quand même scandaleux de ne pas pouvoir montrer son soutien à Adolf sans risquer de se faire taper sur les doigts.

    Blague à part, ce n'est que le combats entre deux lobbys, l'un veut achever Twitter, l'autre essaye de survivre.
    Le premier tape là où ça fait mal alors que le deuxième n'a d'autre choix que se défendre et réagir.
    Raison probable pour laquelle les réseaux sociaux se "wokisent" en essayant d'éviter chaque scandale en en faisant un peu trop.
    Mais j'ai bien envie de retourner le stigmate est de dire que les réacs sont les nouveaux wokistes qui se scandalisent pour un rien.

  5. #125
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    737
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 737
    Points : 52 171
    Points
    52 171
    Par défaut X pourrait perdre jusqu'à 75 millions de dollars d'ici la fin de l'année en raison de l'exode des annonceurs
    La plateforme X d'Elon Musk pourrait perdre jusqu'à 75 millions de dollars de recettes publicitaires d'ici la fin de l'année, des dizaines de grandes marques interrompent leurs campagnes de marketing.

    La société de médias sociaux X, propriété d'Elon Musk, pourrait perdre jusqu'à 75 millions de dollars de recettes publicitaires d'ici la fin de l'année, car des dizaines de grandes marques interrompent leurs campagnes de marketing, a rapporté le New York Times. Musk a soutenu un message antisémite sur la plateforme, ce qui a conduit plusieurs entreprises à interrompre leurs publicités sur le site.

    Elon Musk a soutenu un message antisémite sur la plateforme, ce qui a conduit plusieurs entreprises, dont Walt Disney et Warner Bros Discovery, à interrompre leurs publicités sur le site anciennement appelé Twitter.

    X a riposté en poursuivant en justice le groupe de surveillance des médias Media Matters, déclarant que l'organisation avait diffamé la plateforme en publiant un rapport selon lequel des publicités pour de grandes marques, dont Apple et Oracle, étaient apparues à côté de messages faisant l'apologie d'Adolf Hitler et du parti nazi.


    Des documents internes consultés par le New York Times font état de plus de 200 unités publicitaires d'entreprises telles qu'Airbnb, Amazon, Coca-Cola et Microsoft, dont beaucoup ont interrompu ou envisagent d'interrompre leurs publicités sur le réseau social, selon le rapport.

    X a déclaré que 11 millions de dollars de revenus étaient menacés et que le chiffre exact fluctuait en fonction du retour de certains annonceurs sur la plateforme et de l'augmentation des dépenses par d'autres, selon le rapport.

    Les annonceurs ont fui X depuis que Musk l'a racheté en octobre 2022 et a réduit la modération du contenu, ce qui a entraîné une forte augmentation des discours haineux sur le site, selon les groupes de défense des droits civils.

    Source : The New York Times

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    Une analyse indique que l'exode des annonceurs devrait avoir un impact considérable sur les recettes publicitaires de X, ils accusent Elon Musk de soutenir et d'amplifier les discours antisémites

    La société X d'Elon Musk poursuit le groupe de surveillance des médias Media Matters au sujet d'un rapport sur le contenu pro-nazi du site de médias sociaux, après un exode dévastateur des annonceurs

    Les recettes publicitaires de X, ex-Twitter, auraient baissé chaque mois aux États-Unis depuis qu'Elon Musk a racheté l'entreprise, ce qui remet en cause les prévisions de rentabilité pour 2024
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #126
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 294
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 294
    Points : 194 624
    Points
    194 624
    Par défaut « Allez vous faire f*utre » : Elon Musk s'attaque aux annonceurs qui ont suspendu leurs campagnes sur X
    « Allez vous faire f*utre » : Elon Musk s'attaque aux annonceurs qui ont suspendu leurs campagnes sur X pour contenu antisémite,
    tout en reconnaissant que l'entreprise pourrait mourir si le boycott publicitaire se poursuit

    Elon Musk, le propriétaire de la plateforme de médias sociaux X, anciennement Twitter, a réagi avec colère au départ de plusieurs grandes entreprises qui ont suspendu leurs campagnes publicitaires sur son site à cause du contenu antisémite qui y circule. «*Allez vous faire foutre*», a-t-il déclaré à leur sujet dans une interview enflammée mercredi accordée au New York Times DealBook Summit. Musk a déclaré à plusieurs reprises qu’il était désolé d’avoir publié un tweet le 15 novembre qui concordait avec un message anti-juif.

    Le contexte

    Le propriétaire de X, Elon Musk, a suscité l'indignation en approuvant une publication sur X/Twitter qui disait :

    Les communautés juives prônent le type exact de haine dialectique contre les Blancs qu’elles prétendent vouloir que les gens cessent d’utiliser contre eux.

    Je suis profondément désintéressé de donner la moindre connerie maintenant sur les populations juives occidentales qui se rendent compte de manière inquiétante que ces hordes de minorités qui soutiennent l'inondation de leur pays ne les aiment pas vraiment trop.

    Vous voulez que la vérité vous soit dite en face, la voilà.
    À ce message, Musk a répondu : « vous avez dit la vérité », le message a été consulté plus de 7 millions de fois.

    L'échange a suscité une telle controverse qu'un porte-parole de la Maison Blanche, Andrew Bates, a publié une déclaration condamnant le message d'Elon Musk : « Il est inacceptable de répéter le mensonge hideux derrière l'acte d'antisémitisme le plus meurtrier de l'histoire américaine, encore moins un mois après le jour le plus meurtrier pour le peuple juif depuis l'Holocauste », a déclaré Bates, faisant référence à l'attaque surprise du Hamase contre Israël le 7 octobre.

    Dans la foulée, 164 rabbins et militants juifs ont renouvelé leur appel à Apple, Google, Amazon et Disney pour qu'ils cessent de faire de la publicité sur X, et pour qu'Apple et Google retirent l'application de Musk respectivement de l'App Store et du Play Store. De gros annonceurs de X ont répondu à cet appel en mettant en pause ou en stoppant les publicités sur la plateforme. Parmi les marques qui ont depuis cessé de faire de la publicité sur X figurent Apple, Comcast/NBCU, Disney, Warner Bros, IBM, Paramount, Lionsgate et la Commission européenne.

    « IBM a une tolérance zéro pour les discours de haine et la discrimination, et nous avons immédiatement suspendu toute publicité sur X pendant que nous enquêtons sur cette situation totalement inacceptable », a déclaré un porte-parole d'IBM.

    La réaction d'Elon Musk

    S'exprimant mercredi lors du DealBook Summit 2023 à New York, Elon Musk, propriétaire du site de médias sociaux X (anciennement Twitter), s'est moqué des annonceurs qui quittaient la plateforme en raison des messages antisémites qu'il y avait amplifiés. Musk échangeait avec le journaliste Andrew Ross Sorkin. Sorkin a demandé à Musk s'il essayait de récupérer les annonceurs qui avaient retiré les publicités de X après sa prise de parole sur la plateforme.

    « J'espère qu'ils arrêteront. Ne faites pas de publicité [sur X] », a déclaré Musk en réponse à la question de Sorkin (voir la vidéo).

    Perplexe, Sorkin a demandé : « Vous ne voulez pas qu'ils fassent de la publicité [sur X] ? »

    « Non », a répondu Musk. « Que voulez-vous dire ? » a demandé Sorkin.

    « Si quelqu'un essaie de me faire chanter avec de la publicité, ou avec de l'argent, qu'il aille se faire foutre », a déclaré Musk.

    Sorkin a répondu « mais » et s'est tu. Musk n’avait pas fini. « Allez vous faire foutre. C'est clair ? J'espère que ça l'est. Hé, Bob ! » a déclaré Musk, s'adressant apparemment au PDG de Disney, Bob Iger, qui avait précédemment déclaré lors de la conférence que la publicité sur X « n'était pas nécessairement une association positive » et que Disney « a donc décidé de retirer notre publicité ».


    Musk : le boycott publicitaire « va tuer l’entreprise »

    Même avant la dernière controverse, la plateforme X de Musk connaissait des difficultés financières. Sorkin a insisté sur les aspects économiques liés au fait de repousser les annonceurs, soulignant que la PDG de X « Linda Yaccarino est ici et elle doit vendre de la publicité ».

    Musk a répondu que le boycott de la publicité risquait de tuer l'entreprise. « Ce boycott publicitaire va tuer l'entreprise, et le monde entier saura que ces annonceurs ont tué l'entreprise et nous le documenterons de manière très détaillée », a déclaré Musk.

    Lorsque Sorkin a souligné que les annonceurs voient les choses différemment, Musk a répondu : « Ah ouais ? Dites-le à la Terre ». Sorkin a poursuivi : « Ils vont dire, Elon, que vous avez tué l'entreprise parce que vous avez dit ces choses et que c'étaient des choses inappropriées et qu'ils ne se sentaient pas à l'aise sur la plateforme. C'est ce qu'ils vont dire ».

    « Et voyons comment la Terre réagit à cela », a répondu Musk.

    Elon Musk : « Je ne fais pas une "tournée d'excuses" »

    Malgré cet échange, Musk a déclaré qu'il regrettait d'avoir publié le message qui a déclenché le boycott des annonceurs. « Rétrospectivement, je n'aurais pas dû répondre à cette personne et j'aurais dû écrire plus longuement ce que je voulais dire », a déclaré Musk. « Mais ces clarifications ont été ignorées par les médias et j'ai essentiellement tendu une arme chargée à ceux qui me détestent et sans doute à ceux qui sont antisémites. Et pour cela, je suis vraiment désolé, ce n'était pas mon intention ».

    Musk a également qualifié sa prise de parole de « l'une des choses les plus stupides, sinon la plus stupide, que j'ai faites sur la plateforme ».

    Il s’est également rendu en Israël, où il a rencontré et parlé avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Lorsque Netanyahu a déclaré qu’il voulait « déradicaliser » et « reconstruire » Gaza, Musk a proposé son aide. Musk a déclaré à Sorkin sur scène que sa visite en Israël était prévue avant ses tweets et ne faisait pas partie d’une « tournée d’excuses ». Il a assuré que cela n’était pas une réponse aux critiques formulées à l’égard de ses publications et que cela ne le dérangeait pas d’être un objet de mépris. Il a ensuite donné une explication décousue de ce qu’il disait réellement vouloir dire : sa conviction que le peuple juif finance des causes destinées à les « anéantir ».

    Selon certains observateurs, sa tentative de clarification n'a fait que renforcer la théorie du complot antisémite qu’il avait promue en premier lieu, accusant largement les « membres de la communauté juive » de leur soutien à des groupes activistes anonymes.

    Linda Yaccarino, PDG de X et ancienne responsable de la publicité chez NBCUniversal que Musk a recrutée pour renforcer l'attrait de la plateforme auprès des annonceurs, a pris la parole sur X peu de temps après le discours de son CTO pour dire ceci :

    Aujourd'hui Elon Musk a donné une interview large et franche à DealBook 2023. Il a également présenté des excuses, une explication et un point de vue explicite sur notre position. X permet une indépendance informationnelle qui est inconfortable pour certaines personnes. Nous sommes une plateforme qui permet aux gens de prendre leurs propres décisions. Et voici mon point de vue en matière de publicité*: X se trouve à une intersection unique et étonnante de la liberté d'expression et de la rue principale - et la communauté X est puissante et est là pour vous accueillir. À nos partenaires qui croient en notre travail significatif – Merci.
    Nom : linda.png
Affichages : 2643
Taille : 22,7 Ko

    La suspension des publicité, un énorme manque à gagner chez X/Twitter

    Selon des analystes, cela représente un manque à gagner de plusieurs dizaines de millions de dollars pour X. Selon Jasmine Enberg, analyste chez Insider Intelligence, les derniers départs d'annonceurs pourraient maintenant provoquer un nouvel exode. « Les dommages causés à l'activité publicitaire de X seront graves. L'exode d'un grand annonceur incitera d'autres annonceurs à suivre son exemple, et il y a déjà probablement une longue queue d'annonceurs moins bruyants qui ont réduit leurs dépenses », prédit-elle. Selon elle, les marques comprennent généralement le risque de diffuser des publicités sur du contenu généré par les utilisateurs.

    Toutefois, elles ne se retrouvent généralement pas dans une situation comme celle-ci. « Les annonceurs sont habitués à gérer les problèmes de sécurité des marques sur les médias sociaux, en particulier pendant les périodes de tension politique et sociale ou de guerre. Cela dit, ils ne sont pas habitués à ce que le propriétaire d'une plateforme amplifie la désinformation et les discours de haine, et encourage les théoriciens du complot. L'impact des propos de Musk constitue un danger majeur pour la société. L'influence de Twitter a toujours été plus grande que sa base d'utilisateurs et ses revenus publicitaires », explique l'analyste d'Insider Intelligence.

    Enberg a ajouté que bien que la pertinence culturelle du site ait diminué, Musk et X sont toujours une partie importante de la conversation publique. Il est important de noter qu'avant même que cette situation se présente, le réseau social avait déjà vu ses revenus gravement impactés par les préoccupations relatives à la sécurité de la marque. Selon les prévisions d'octobre d'Insider Intelligence, l'activité publicitaire de X était en passe de connaître une baisse de 54,4 % d'une année sur l'autre dans les dépenses publicitaires mondiales, de 2022 à 2023. Avec les retraits supplémentaires d'annonceurs en cours, ce déclin pourrait être encore plus important.

    Selon la rumeur, plusieurs experts du domaine de la publicité ont récemment fait pression sur Yaccarino pour qu'elle démissionne, suggérant que sa propre réputation est maintenant en danger en raison des actions de Musk. Jusqu'à présent, ces demandes sont tombées dans l'oreille d'un sourd, semble-t-il, car Yaccarino a publié sur X des messages en faveur de la liberté d'expression et de la vision de la plateforme sociale. « Ce que nous faisons chez X est important et attire l'attention de tous. Je crois profondément en notre vision, en notre équipe et en notre communauté », a écrit la PDG Yaccarino dans un message publié sur X lundi matin.

    « Je suis aussi profondément attachée à la vérité et il n'y a pas d'autre équipe sur terre qui travaille aussi dur que les équipes de X. Quand vous êtes aussi important, il y aura des détracteurs et des distractions fabriquées, mais nous sommes inébranlables dans notre mission », peut-on lire dans le message.

    Source : DealBook Summit (vidéo dans le texte)

    Et vous ?

    Comment qualifierez-vous la prise de parole d'Elon Musk sur X/Twitter ?
    Que pensez-vous de sa réaction face au journaliste au sujet des annonceurs ?
    Que pensez-vous du nouvel exode des annonceurs de X ?
    Quels pourraient être les impacts potentiels sur la plateforme d'Elon Musk ?
    Que pensez-vous des accusations selon lesquelles Musk amplifie les discours antisémites ?
    Que pensez-vous des allégations de Musk selon lesquelles ses détracteurs combattent la liberté d'expression ?
    La plateforme de Musk est-elle en mesure d'atteindre le seuil de rentabilité malgré la défection des plus gros annonceurs ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  7. #127
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 071
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 071
    Points : 3 279
    Points
    3 279
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Linda Yaccarino [...] a pris la parole sur X peu de temps après le discours de son CTO pour dire ceci :
    Petit détail : Elon Musk n'est pas que le CTO de X, il est aussi son propriétaire et sa tête de proue.
    Ce qui fait que le travail de la CEO est impossible, comment essayer de sauver une entreprise dont le premier sponsor et propriétaire la saborde et dit qu'il s'en fout.
    Est ce que je penses que Musk a raison? Non, il a raison de dire qu'il s'est planté en réagissant au Tweet original, mais inviter ses financeurs principaux à aller se faire foutre est une erreur bête. Il a raison de ne pas s'excuser à chaque fois, il a raison de dire qu'il ne le fera pas mais sa réaction fait vraiment penser au chien acculé qui attaque tout ce qui s'approche.

  8. #128
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 511
    Points : 18 419
    Points
    18 419
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Musk échangeait avec le journaliste Andrew Ross Sorkin. Sorkin a demandé à Musk s'il essayait de récupérer les annonceurs qui avaient retiré les publicités de X après sa prise de parole sur la plateforme.

    « J'espère qu'ils arrêteront. Ne faites pas de publicité [sur X] », a déclaré Musk en réponse à la question de Sorkin (voir la vidéo).

    Perplexe, Sorkin a demandé : « Vous ne voulez pas qu'ils fassent de la publicité [sur X] ? »

    « Non », a répondu Musk. « Que voulez-vous dire ? » a demandé Sorkin.

    « Si quelqu'un essaie de me faire chanter avec de la publicité, ou avec de l'argent, qu'il aille se faire foutre », a déclaré Musk.

    Sorkin a répondu « mais » et s'est tu. Musk n’avait pas fini. « Allez vous faire foutre. C'est clair ? J'espère que ça l'est. Hé, Bob ! » a déclaré Musk, s'adressant apparemment au PDG de Disney, Bob Iger, qui avait précédemment déclaré lors de la conférence que la publicité sur X « n'était pas nécessairement une association positive » et que Disney « a donc décidé de retirer notre publicité ».
    Ça me rappelle Jésus quand il parlait de tendre l'autre joue.
    En fait ça voulait dire qu'il ne faut pas se soumettre aux menaces.
    Si quelqu'un vous casse la gueule et vous demande de faire quelque chose pour qu'il arrête, il faut dire "continue je ne ferai pas ce que tu me demandes".
    Enfin c'est une interprétation de "tendre l'autre joue".

    Ici c'est du chantage de la part de Apple, Google, Amazon, Disney, Warner Bros, IBM, Paramount, Lionsgate, etc, qui essaient de forcer Musk à remettre leur propagande woke.
    Ils veulent que les algorithmes de Twitter redeviennent un outils de propagande qui va pousser leur idéologie.

    Du coup ça rappelle aussi Astérix et Obélix, Twitter c'est le petit village qui résiste à l'envahisseur.
    En envoyant ces entreprises se faire foutre, il a probablement gagné en popularité.
    C'est toujours sympa de voir quelqu'un qui essaie de résister au système.
    Keith Flint 1969 - 2019

  9. #129
    Membre éclairé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    242
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 242
    Points : 852
    Points
    852
    Par défaut
    J'étais plutôt impressionné de la témérité de Musk, jusqu'au moment où il tombe d'accord avec Netanyahu alors que ce dernier parle de déradicaliser un territoire qui ne leur appartient pas et dont ils sont la source originelle de radicalisation, parfait parallèle avec Vladimir Poutine qui "dénazifie" l'Ukraine après avoir instigué la guerre du Donbass.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Il s’est également rendu en Israël, où il a rencontré et parlé avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Lorsque Netanyahu a déclaré qu’il voulait « déradicaliser » et « reconstruire » Gaza, Musk a proposé son aide. Musk a déclaré à Sorkin sur scène que sa visite en Israël était prévue avant ses tweets et ne faisait pas partie d’une « tournée d’excuses ».
    Peut-être que Musk a touché un bon petit chèque israélien pour garder sa langue dans sa poche

  10. #130
    lvr
    lvr est déconnecté
    Membre extrêmement actif Avatar de lvr
    Profil pro
    Responsable de projet fonctionnel
    Inscrit en
    Avril 2006
    Messages
    909
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de projet fonctionnel
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2006
    Messages : 909
    Points : 1 362
    Points
    1 362
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Ici c'est du chantage de la part de Apple, Google, Amazon, Disney, Warner Bros, IBM, Paramount, Lionsgate, etc, qui essaient de forcer Musk à remettre leur propagande woke.
    Ils veulent que les algorithmes de Twitter redeviennent un outils de propagande qui va pousser leur idéologie.
    Tu construisais un discours cohérent, qui s'est effondré dès que tu as utilisé le mot "woke". Dommage.
    Ce terme "woke" - et ce qu'il sous-tend (une opposition entre des idées conservatrices et des idées progressistes) est à sortir de ton discours (du moins si tu veux être entendu et écouté par d'autres personnes que celles adeptes d'une polarisation bien/mal, gentils/méchants) : il décrédibilise les idées que tu voudrais défendre et et fait passer celui qui l'utilise pour peu amène d'argumenter son discours sans dénigrer son opposant. Ce terme me fait fort penser au terme "bobo" utilisé pour dénigrer toute personne qui ne voue pas un culte immuable à la voiture en ville. Bref dommage.

  11. #131
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 511
    Points : 18 419
    Points
    18 419
    Par défaut
    Citation Envoyé par lvr Voir le message
    Tu construisais un discours cohérent, qui s'est effondré dès que tu as utilisé le mot "woke". Dommage.
    [VIDÉO] Elon Musk trouve des t-shirts «woke» chez Twitter et s’en moque
    Quelle ne fut pas sa surprise alors de découvrir, dans des armoires au siège social de Twitter, des piles de t-shirts portant la mention «stay woke» (restez éveillé).
    https://twitter.com/elonmusk/status/1595250835096621057
    Les anciens employés de Twitter portaient des t-shirt "stay woke".
    Moi je reprend juste leur terme…

    Il y a des gens qui se revendiquent woke, ce n'est pas ma faute...
    Keith Flint 1969 - 2019

  12. #132
    Membre éclairé Avatar de seedbarrett
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2014
    Messages
    180
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2014
    Messages : 180
    Points : 749
    Points
    749
    Par défaut
    Citation Envoyé par Prox_13 Voir le message
    J'étais plutôt impressionné de la témérité de Musk, jusqu'au moment où il tombe d'accord avec Netanyahu alors que ce dernier parle de déradicaliser un territoire qui ne leur appartient pas et dont ils sont la source originelle de radicalisation, parfait parallèle avec Vladimir Poutine qui "dénazifie" l'Ukraine après avoir instigué la guerre du Donbass.
    C'est rien, c'est la nostalgie de l'appartheid quand il était enfant en afrique du sud

  13. #133
    lvr
    lvr est déconnecté
    Membre extrêmement actif Avatar de lvr
    Profil pro
    Responsable de projet fonctionnel
    Inscrit en
    Avril 2006
    Messages
    909
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Responsable de projet fonctionnel
    Secteur : Arts - Culture

    Informations forums :
    Inscription : Avril 2006
    Messages : 909
    Points : 1 362
    Points
    1 362
    Par défaut
    Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
    Moi je reprend juste leur terme…
    C'est toi qui sais... Moi je pencherais pour le petit mot de la fin du lien que tu avais posté:
    Le terme «woke» est désormais utilisé par des personnalités à droite sur l’échiquier politique pour se moquer des causes dites «progressistes».

  14. #134
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 511
    Points : 18 419
    Points
    18 419
    Par défaut
    Citation Envoyé par lvr Voir le message
    Moi je
    C'est n'importe quoi !

    Il y a des gens qui se revendiquent woke.
    Ce n'est pas l'extreme droite qui a inventé le terme.
    Ce n'est pas un terme péjoratif, ce n'est pas insultant, ce n'est pas méprisant.

    Il y a des gens qui sont fiers d'être woke, eux aussi quand ils utilisent le terme "woke" c'est d'extreme droite ?
    Je ne comprend pas ce délire avec ce mot...

    Dans les locaux de Twitter il y avait des t-shirts "# stay woke".

    ====
    Quoi qu'il en soit les entreprises comme Apple, Google, Amazon, Disney, Warner Bros, IBM, Paramount, Lionsgate aiment bien l'idéologie woke et apparemment c'est pas trop le delire d'Elon Musk.
    C'est pour ça que ces entreprises ne font plus de pub sur Twitter.
    Elles n'aiment pas la liberté d'expression, elles preferent quand les algorithmes mettent leur idéologie en avant et masque le reste.
    Keith Flint 1969 - 2019

  15. #135
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Traductrice Technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    737
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Traductrice Technique

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 737
    Points : 52 171
    Points
    52 171
    Par défaut Les ventes publicitaires de la plateforme de médias sociaux X en 2023 devraient tomber à environ 2,5 milliards
    Les ventes publicitaires de la plateforme de médias sociaux X en 2023 devraient tomber à environ 2,5 milliards de dollars, un échec cuisant pour Elon Musk

    Les ventes publicitaires de la plateforme de médias sociaux X d'Elon Musk en 2023 devraient chuter à environ 2,5 milliards de dollars, a rapporté Bloomberg News.

    Plusieurs entreprises, dont Comcast et Walt Disney, ont interrompu leurs publicités sur la plateforme après que M. Musk a approuvé le mois dernier un message publié sur X, anciennement Twitter, qui affirmait que les juifs attisaient la haine contre les Blancs.

    Joe Benarroch, responsable des opérations commerciales chez X, a déclaré que le rapport "présente une vue incomplète de l'ensemble de nos activités, car les sources sur lesquelles Bloomberg s'est appuyé pour obtenir des informations ne fournissent pas de détails exacts et complets".

    Les revenus de X provenant des services publicitaires pour les quatre derniers trimestres en tant que société publique ont totalisé 4,7 milliards de dollars, selon les données de LSEG, couvrant le deuxième semestre de 2021 et le premier semestre de 2022. La société a généré un peu plus de 600 millions de dollars de recettes publicitaires au cours de chacun des trois premiers trimestres de 2023, et s'attend à une performance similaire pour la période actuelle, ajoute le rapport citant des personnes familières avec le sujet.


    Depuis la prise de contrôle de Musk en octobre 2022, les recettes publicitaires mensuelles aux États-Unis ont diminué d'au moins 55 % en glissement annuel chaque mois. Les ventes de publicité représentent entre 70 % et 75 % du chiffre d'affaires total de X. Les dirigeants avaient visé 3 milliards de dollars de revenus provenant de la publicité et des abonnements en 2023, mais ils seront loin d'atteindre ce chiffre, selon le rapport.

    Musk avait également déclaré en juillet que le flux de trésorerie de Twitter était resté négatif en raison d'une baisse de près de 50 % des recettes publicitaires et d'un lourd endettement.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi :

    La plateforme X d'Elon Musk pourrait perdre jusqu'à 75 millions de dollars de recettes publicitaires d'ici la fin de l'année, des dizaines de grandes marques interrompent leurs campagnes de marketing

    L'agence américaine FCC ne rétablira pas la subvention de 900 millions de dollars pour Starlink à cause du non-respect des exigences de base, un nouvel échec pour Elon Musk

    Les recettes publicitaires de X, ex-Twitter, auraient baissé chaque mois aux États-Unis depuis qu'Elon Musk a racheté l'entreprise, ce qui remet en cause les prévisions de rentabilité pour 2024
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  16. #136
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    422
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 422
    Points : 7 908
    Points
    7 908
    Par défaut L'incompétence et la mégalomanie d'Elon Musk ont défoncé sauvagement Twitter après une année de règne
    2023, l'année où l'incompétence et la mégalomanie d'Elon Musk ont défoncé sauvagement Twitter, désormais en perdition et affublé du nom grotesque "X"
    la valeur de X a chuté de plus de 55 % en un an

    La plateforme de médias sociaux X (ex-Twitter) de l'homme d'affaires Elon Musk semble mourir d'une mort lente et ennuyeuse. Plus d'un an après le rachat tumultueux de Twitter par le milliardaire, la majorité des employés ont été licenciés pour faire des économies à un point où la qualité de la plateforme est remise en cause, elle se heurte à un exode de ses plus gros annonceurs et de certains utilisateurs très suivis, les recettes publicitaires ont chuté de plus de 50 %, etc. De plus, Musk a échoué à réduire la dépendance du réseau social à l'égard de la publicité et à résoudre le problème persistant des bots, il règne un chaos permanent sur le site et la valeur de l'entreprise dégringole.

    Le rachat tumultueux de Twitter et la mauvaise affaire du milliardaire Elon Musk

    Tout a commencé le 14 mars 2022 lorsqu'Elon Musk, PDG de Tesla et de SpaceX, a fait l'acquisition de 73,5 millions d’actions Twitter, soit un investissement d'environ 2,9 milliards de dollars selon le cours de l'action à l'époque. Musk détenait ainsi une participation de 9,8 %, ce qui faisait de lui le plus grand actionnaire de Twitter. Le mois suivant, la direction a proposé à Musk de siéger au conseil d'administration de Twitter, mais il a décliné l'offre en raison de quelques divergences avec les membres du conseil d'administration. Dans la foulée, l'homme d'affaires a fait une proposition démesurée pour acquérir Twitter et en faire le fief de la liberté d'expression.


    Musk a proposé de racheter la plateforme de médias sociaux pour 44 milliards de dollars, une proposition que la direction n'a pas hésité à accepter. Mais dès le départ, les analystes ont déclaré que Twitter ne valait pas ce prix. L'on ignore si Musk s'en est rendu compte à un moment donné, mais pendant plus de six mois, il a tenté en vain de se défaire de l'accord initial avec la direction. Musk a conclu finalement l'accord le 27 octobre 2022 et l'opération a fait de lui l'unique propriétaire de Twitter. Il s'en suit alors une série de décisions controversées, des vagues de licenciements massifs, un changement de marque catastrophique qui dure depuis des mois, etc.

    Licenciements massifs des employés et démantèlement de la plateforme Twitter

    Musk a surpayé un site de microblogging relativement petit qui s'est distingué grâce à sa capacité inégalée à diffuser des informations en temps réel et à rendre l'expertise disponible. Mais les choses ont rapidement changé après l'arrivée de Musk, dont la toute première décision a été de licencier plus de 80 % des employés de Twitter. Certains sont partis d'eux-mêmes, refusant de soumettre à la culture du travail "extrêmement hardcore" décrété par Musk à son arrivée. L'on ignore le nombre exact d'employés restant chez Twitter, mais la suppression complète de certaines équipes, dont celle de modération, nuit aujourd'hui à la qualité de la plateforme.

    Bien entendu, Twitter avait ses propres problèmes (et s'adonnait à la censure) avant l'arrivée de Musk. Toutefois, depuis que Musk a pris les commandes, il a entrepris de démanteler tout ce qui faisait la valeur de Twitter, se donnant pour mission de chasser l'expertise, d'effrayer les célébrités, d'intimider les journalistes et, à l'inverse, de récompenser les mauvais acteurs, les spammeurs et les flagorneurs qui prospèrent dans l'environnement opposé : un vide d'information. Le chaos s'est installé sur Twitter à un point où Musk est désormais accusé d'avoir délibérément saboté la plateforme. D'autres pensent plutôt que cela est le fruit de l'incompétence de Musk.

    Un changement de marque chaotique avec un nouveau nom sujet à polémiques

    Musk a rebaptisé Twitter en X au début de cette année. Mais de nombreuses études ont rapporté que ce changement a nui à l'image globale de la marque de la société et à l'intention d'utilisation de la plateforme. Les internautes se familiarisent de plus en plus avec le nouveau nom, mais Tracksuit, une société spécialisée dans le suivi des marques, a rapporté que l'utilisation du site Web de X et les téléchargements d'applications X ont tous deux diminué, tandis que le taux d'attrition des utilisateurs a augmenté. Des critiques affirment que cela illustre l'approche désordonnée de Musk dans l'exploitation d'une pierre angulaire de l'écosystème des médias sociaux.

    L'exemple le plus visible : le logo de l'oiseau bleu était très répandu sur les sites Web des marques et des médias en tant que lien vers leurs fils Twitter, tandis que des autocollants suspendus permettaient aux magasins physiques et aux petites entreprises de montrer qu'ils souhaitaient impliquer les consommateurs dans le monde numérique. (Le logo de X, en revanche, a été qualifié de "désaligné optiquement" et comparé à un "symbole autoritaire".) Le logo de X fait penser à un artéfact d'un site pornographique. Par exemple, les autorités indonésiennes ont bloqué dans un premier temps l’accès au site dans le pays, l’accusant de promouvoir la pornographie.

    Les bouleversements liés au changement de marque et aux décisions de Musk

    Si les changements de marque sont fréquents, comme Facebook qui a changé son nom en Meta fin 2021, d'autres peuvent porter préjudice à l'entreprise comme c'est le cas avec le réseau social de Musk. Par exemple, certains éléments de la marque Twitter avaient trouvé leur place dans notre vocabulaire en ligne commun : le terme "tweet" a d'abord été le nom d'un message d'utilisateur, avant d'évoluer vers un verbe ; ses hashtags sont devenus une forme courante de raccourci expressif ; et des néologismes spécifiques à la plateforme comme "tweetstorm" - une avalanche de messages d'un utilisateur en un court laps de temps - sont devenus populaires.

    Certains aspects de l'architecture de la marque Twitter ont également été bouleversés : les coches bleues, par exemple, étaient autrefois un indicateur de l'expertise ou de la notoriété d'un utilisateur, attribué par l'entreprise après un examen minutieux. Aujourd'hui, avec l'arrivée de la fonction "X Premium", la cloche bleue est attribuée à tout utilisateur payant 8 dollars par mois. Les utilisateurs bénéficient également d'une mise en avant accrue de leurs messages. L'avenir du site est incertain et selon les analystes, X reste essentiellement un concept flou - mis à part, peut-être, les ambitions vagues et le fait d'être mêlé aux caprices d'un milliardaire mégalomane.

    Le trafic sur le site Web de X et les utilisateurs actifs mensuels sont en baisse

    En octobre, les données de Similarweb (une entreprise fournit des services d'audience pour les sites Web) ont révélé que X connaît une baisse de son trafic et de ses utilisateurs actifs mensuels. Le site Web de X a enregistré une baisse importante de 14 % de son trafic mondial et de 19 % de son trafic américain en septembre 2023, par rapport à la même période l’année dernière. Aux États-Unis, le nombre d'utilisateurs actifs mensuels sur iOS et Android a diminué de 17,8 %. Le rapport de Similarweb indique que cette tendance négative n’est pas un phénomène isolé, mais qu’elle se manifeste sur le long terme, notamment depuis l'arrivée de Musk.


    En comparant les neuf premiers mois de 2023 avec la même période en 2022, Similarweb a constaté que le trafic Web de X avait diminué de 11,6 % aux États-Unis et de 7 % dans le monde. L’usage de l’application mobile de X aux États-Unis avait également baissé de 12,8 % durant cette période. Les États-Unis représentent environ un quart du trafic Web de X, mais d'autres pays ont également enregistré une baisse du trafic sur le site de X, notamment le Royaume-Uni (-11,6 %), la France (-13,4 %), l'Allemagne (-17,9 %) et l'Australie (-17,5 %). Les revers de X permettent aux rivaux autrefois peu connus, comme Mastodon, d'attirer de nouveaux utilisateurs.

    Musk a réussi l'exploit de chasser les plus gros annonceurs de sa plateforme X

    Musk a modifié le processus de vérification sur la plateforme, ainsi que les règles de modération du contenu. Les recettes publicitaires, principale source de revenus de l'entreprise, ont diminué de près de 60 % aux États-Unis cet été. En outre, Musk a été récemment accusé d'antisémite après avoir commenté un message qui critiquait une supposée "haine dialectique des juifs envers les blancs". Dans la foulée, de gros annonceurs de X ont mis en pause ou en stoppant les publicités sur la plateforme. Parmi les grosses entités ayant sauté le pas, on peut citer Apple, Comcast/NBCU, Disney, Warner Bros, IBM, Paramount, Lionsgate et la Commission européenne.

    Il s'agit de l'une des plus grandes menaces à la survie de X. Musk lui-même a reconnu que si la tendance ne s'inversait pas, la plateforme pourrait s'effondrer. En réalité, il a échoué à créer de véritables sources de revenus capables de garder la plateforme en vie sans la publicité. Selon les analystes, cela représente un manque à gagner de plusieurs dizaines de millions de dollars pour X. Par ailleurs, les récentes prises de position de Musk sur le conflit entre Israël et le Hamas ont également suscité d'autres départs très médiatisés. Récemment, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a quitté la plateforme, et le W3C a annoncé que son compte X est désormais inactif.

    La valeur de X a drastiquement chuté depuis l'arrivée de Musk aux affaires

    Comme souligné ci-dessus, Musk a surpayé X. Mais il n'a pas fallu longtemps avant que la valorisation de l'entreprise baisse considérablement. En mars, Musk écrivait dans un courriel adressé à ses employés qu'il pensait que la société valait 20 milliards de dollars, la qualifiant de "startup inversée". En octobre, ce montant a été une nouvelle fois légèrement revu à la baisse. Des dépôts relatifs aux nouvelles attributions d'actions aux employés ont révélé que X ne vaut aujourd'hui que 19 milliards de dollars. Ce montant représente une décote importante de 55 % par rapport au prix d'achat initial de 44 milliards de dollars, avec 54,20 dollars par action.

    Le prix de l'action X est désormais tombé à 45 dollars. Mais certains pensent que la société vaut moins que 19 milliards de dollars. Par exemple, l'un de ses principaux investisseurs, Fidelity, pense que X vaut 65 % de moins que lorsqu'il l'a achetée. En outre, selon de récents rapports, les banques ayant financé l'acquisition de X sont quelque peu sceptiques pour les prochains mois et s'attendent à de nouvelles pertes. Ces institutions bancaires chercheraient désormais à atténuer l'impact négatif sur leur propre situation financière. Musk a des montagnes de dettes à rembourser et sa course effrénée vers la monétisation de la plateforme semble tout détruire.

    Les changements imprévisibles sur X empêchent les chercheurs de l'étudier

    La Coalition pour la recherche technologique indépendante (CITR) a publié le mois dernier une enquête selon laquelle au moins une centaine de chercheurs ont arrêté leurs études sur X de peur que Musk ne les poursuive en justice. Leurs études portaient sur la désinformation, la sécurité des enfants et les discours de haine. L'étude a été menée en septembre auprès de 167 chercheurs universitaires et de la société civile. Elle a révélé que plus de 100 études sur X ont été annulées, suspendues ou centrées sur une autre plateforme depuis que Musk a commencé à limiter l'accès des chercheurs aux données X, y compris l'accès aux API, en février dernier.

    La valeur que la plateforme produisait, en combinant des flux précieux de qualification et de curiosité, est en train d'être battue et essorée. Ce qu'il en reste ressemble depuis des mois à une coquille vide. De nombreux critiques sont remontés contre Musk et l'accusent d'avoir œuvré à la destruction de la plateforme d'information. L'un d'entre eux a écrit : « avec chaque nouvelle décision destructrice, Musk a utilisé son immense richesse pour détruire le plus de valeur possible de X en un minimum de temps. Chaque nouvelle décision déclenche un nouvel exode d'expertise à mesure que de plus en plus d'utilisateurs de longue date abandonnent et s'en vont ».

    Le style erratique et les prises de position controversées de Musk nuisent à X

    Il est devenu quasiment impossible de dissocier la réaction des consommateurs au changement de marque de Twitter des conversations incessantes autour de Musk et de son approche dispersée de la prise de décision. Sa proéminence en ligne et son style erratique pourraient séduire une légion de fans dévoués, mais pourraient en fin de compte aliéner plus de gens qu'ils n'en attirent. Cela pourrait décourager les annonceurs de revenir sur X s'ils pensent qu'il reste un environnement imprévisible, ou dangereux, pour leurs marques. Musk a engagé une nouvelle PDG, notamment Linda Yaccarino, pour diriger X, mais cette dernière semble presque inexistante.

    X a cessé d'autoriser les applications tierces - qui faisaient partie intégrante de l'expérience utilisateur et du développement même de Twitter - à accéder librement aux données de la plateforme, ce qui signifie que la plupart de ces applications sont désormais obsolètes. L'ironie de la chose, c'est que Musk explique vouloir s'éloigner de la publicité, mais les publicités semblent apparaître beaucoup plus souvent qu'auparavant. Il est encore trop tôt pour évaluer correctement les impacts de la défection des annonceurs de la plateforme. Pour de nombreux analystes, experts, journalistes et utilisateurs, le constat est amer : Musk est en train de jeter X dans l'évier.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de la descente aux enfers de la plateforme X (ancien Twitter) ?
    À ce stade, quel bilan faites-vous de la gestion de X par le milliardaire Elon Musk ?
    Les multiples revers de X révèlent-ils l'incapacité de Musk à diriger une entreprise de médias sociaux ?
    Que pensez-vous du changement de marque de Twitter en X ? Quels impacts cela a-t-il eus sur vous et vos proches ?
    Selon vous, X est-il en mesure de remonter la pente ? Si oui, quelles actions pourraient être entreprises pour y arriver ?
    Utilisez-vous toujours X ? Si oui, qu'est-ce qui vous motive à rester malgré les nombreuses controverses autour de X ?
    Selon vous, les rapports sur l'état de X sont-ils exagérés ? Pensez-vous également que Musk est en train de tuer la plateforme ?

    Voir aussi

    Elon Musk se débarrasse des derniers objets liés à la marque Twitter dans le cadre d'une vente aux enchères, un moyen pour Musk de collecter des fonds pour la création de son application universelle

    Le chiffre d'affaires et les bénéfices de Twitter auraient chuté de 40 % peu après qu'Elon Musk a racheté l'entreprise, ses décisions ont fait fuir de nombreux annonceurs de la plateforme

    Elon Musk aurait-il saboté Twitter en le renommant X et en changeant le logo ? Des données indiquent un flop monumental au niveau des téléchargements sur l'App Store et le Play Store

  17. #137
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Ryu2000
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    Décembre 2008
    Messages
    9 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : Décembre 2008
    Messages : 9 511
    Points : 18 419
    Points
    18 419
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    C'est très courageux ce que fait Elon Musk avec Twitter.
    Le combat qu'il mène est extremement important pour la liberté d'expression.
    Twitter n'est plus un outil de propagande et c'est vraiment une bonne nouvelle.

    Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
    Que pensez-vous de la descente aux enfers de la plateforme X (ancien Twitter) ?
    Les choses ne vont pas si mal que ça.
    Les employés qui ne servaient à rien ont été viré, et ça se voit qu'ils ne servaient à rien, puisque tout fonctionne très bien sans eux.
    Il y a des annonceurs qui font du chantage, mais Musk ne s'est pas soumis. D'autres annonceurs viendront.

    Avec le rachat par Elon Musk Twitter perdait beaucoup d'argent chaque mois, il est probable qu'aujourd'hui le site perde beaucoup moins.

    Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
    Utilisez-vous toujours X ? Si oui, qu'est-ce qui vous motive à rester malgré les nombreuses controverses autour de X ?
    Les gens qui n'aiment pas ce qu'est devenu Twitter devraient se casser et fermer leur gueule, malheureusement beaucoup d'entre eux restent sur le site.

    Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
    Selon vous, les rapports sur l'état de X sont-ils exagérés ? Pensez-vous également que Musk est en train de tuer la plateforme ?
    X résiste au système.
    La plateforme finira par se porter mieux qu'avant le rachat.
    Les médias mainstreams et des grosses entreprises l'attaquent sans cesse, mais elle va tenir.
    Keith Flint 1969 - 2019

  18. #138
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Janvier 2014
    Messages
    1 493
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2014
    Messages : 1 493
    Points : 5 647
    Points
    5 647
    Par défaut
    Il avait prévu l'équilibre avant que son tarif pub au CPM soit divisé par 4 suite à la fuites des annonceurs.
    Du coup avec des revenus divisés par 2 voir 4, que peut il faire pour revenir à l'équilibre ? virer tous le monde ? déjà fait...
    Faire revenir les annonceurs en leur disant "d'aller se faire foutre" ? J'en doute...
    Si j'ai bien compris il est parti pour perdre entre un et deux milliards par an dans les conditions actuelle, il va droit dans le mur.

    Pour l'instant tout ce qu'il fait c'est de faire revenir tous les complotistes qui avaient été virés, tu parles d'une solution...
    On va revoir refleurir les "la terre est plate" et "les US ne sont jamais allé sur la lune", c'est super
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  19. #139
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 071
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 071
    Points : 3 279
    Points
    3 279
    Par défaut
    Après le "Get woke, go broke" le "Get anti-woke, go broke"
    Musk est en plein délire mégalo et le rappel à la réalité ne lui fait pas de mal.
    Bientôt Trump n'aura plus besoin de son "Truth social" qui sera naturellement remplacé par "X".

    Twitter est passé d'une toxicité à une autre.
    Est ce ça l'équilibre moderne? l'éternel déséquilibre entre deux radicalités?

  20. #140
    Nouveau Candidat au Club
    Homme Profil pro
    Consultant informatique
    Inscrit en
    Octobre 2022
    Messages
    14
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 48
    Localisation : Algérie

    Informations professionnelles :
    Activité : Consultant informatique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Octobre 2022
    Messages : 14
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut Article décevant
    Article totalement à charge, non professionnel et avec un parti pris flagrant.
    Très décevant de la part de developpez.com

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 31/08/2023, 15h12
  2. Réponses: 7
    Dernier message: 28/01/2022, 17h43
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 08/04/2019, 10h44
  4. Réponses: 95
    Dernier message: 28/11/2013, 12h12

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo