IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

  1. #81
    Membre éclairé
    Inscrit en
    Mai 2010
    Messages
    300
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : Mai 2010
    Messages : 300
    Points : 880
    Points
    880
    Par défaut
    c'est pour assurer la liberté d'expression qu'elon a racheté Twitter (sauf pour ses opposants, ses employés, les gens en chine qui disent du mal du gouvernement car sinon Tesla aura des soucis, les gens en Turquie (car il faut respecter la loi ma petite dame mais pas dans tout les pays), les gens compris dans le délire du jour de quand il se lève du pied gauche).
    "«Les petites filles sont des punks»."

  2. #82
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Novembre 2022
    Messages
    978
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2022
    Messages : 978
    Points : 16 167
    Points
    16 167
    Par défaut Sondage : Comment les gens perçoivent-ils le rebranding de Twitter par Elon Musk en tant que X ?
    Sondage : comment les gens perçoivent-ils le rebranding de Twitter par Elon Musk en tant que X ? Les utilisateurs de Twitter ne veulent pas l'appeler X

    Une nouvelle enquête met en lumière ce que signifie réellement le changement d'image de Twitter par Elon Musk sous le nom de X. Ce sondage a été réalisé pour connaitre l'opinion des utilisateurs sur le sujet et pour partager les résultats avec la communauté.

    La grande question qui se pose aujourd'hui est de savoir si cette tendance est en train de séduire les gens ou non. Et si c'est le cas, pourquoi les gens acceptent-ils si volontiers ce changement que peu d'entre eux ont vu venir ?

    La plateforme X compte de nombreux clients fidèles, dont certains des plus grands noms de l'industrie, comme Jimmy Choo, Louis Vuitton et d'autres.

    La disparition de ce logo emblématique représentant un oiseau bleu géant a donc fait parler d'elle pour des raisons évidentes. Mais il n'est pas facile d'opérer un changement radical et de l'oublier.

    Nom : Twitter-divided-by-X_3X2.jpg
Affichages : 3000
Taille : 21,6 Ko

    Qu'elles le veuillent ou non, de nombreuses marques appellent X par son ancien nom, Twitter. Et cela inclut l'ancien président américain Donald Trump. D'ailleurs, tant de ses tweets qui ont été archivés rappellent Twitter tel que mentionné par le Congrès. En outre, on peut également voir comment cela continue à servir comme un énorme rappel pour tous sur la façon dont l'application était plus considérée comme une place publique.

    De nombreuses applications appartenant à l'ancien commandant en chef du pays ont été sauvegardées pour la postérité. La confusion liée à l'image de marque semble être un point commun pour beaucoup, car le sondage révèle que près de 69 % des Américains continuent d'appeler Twitter sans s'en préoccuper. Le simple fait d'entendre le mot "X" est étrange pour certains.

    Cette étude particulière porte sur près de 1 050 adultes américains âgés de plus de 18 ans. De plus, cette étude qui vient d'être menée avait un seul objectif en tête. Il s'agit de savoir ce qu'il en est actuellement et ce que X a en réserve pour l'avenir.

    Certaines des plus grandes marques mondiales n'ont pas encore adopté cette tendance X et même lorsqu'elles citent l'application, X est rarement présent. Mais les dirigeants espèrent que ce changement arrivera bientôt.

    Près de 57 % des personnes interrogées ont indiqué qu'elles connaissaient la plateforme Threads et la moitié d'entre elles ont sauté dans le train en marche pour créer un compte dès le lancement de l'application. Ils affirment l'utiliser de temps en temps, près de plusieurs fois par mois. Et ce, même si le battage médiatique s'est estompé avec le temps. Par ailleurs, près de 70 % des utilisateurs de X ont déclaré qu'ils ne voyaient aucun inconvénient à ce que l'application soit appelée X, au lieu de l'appellation classique de Twitter.

    L'application n'est pas n'importe quelle entreprise, mais une entreprise puissante et un véritable influenceur lorsqu'il s'agit d'orienter les tendances et la culture, ainsi que les interactions.

    Lentement et sûrement, le X se transformant en Twitter est un changement de culture que nous ressentons et il ne sera pas facile d'en être uniquement témoin. De plus, nous nous attendons à ce qu'il soit adopté de manière familière.

    Entre-temps, une autre étude de Brand Keys a parlé de la chute de X en termes de fidélité à la marque. Les sentiments à ce sujet ont conduit l'entreprise à se tourner vers le géant des moteurs de recherche Google pour afficher des publicités afin de récupérer les dollars perdus.

    Maintenant, il s'agit de savoir pourquoi les gens préfèrent Twitter à X ? Ce dernier continue de se tailler une place à part entière dans le domaine des médias sociaux, une tendance qui dure depuis 17 ans.

    Elon Musk et la PDG Linda se sont montrés très enthousiastes à l'idée de laisser le passé derrière eux et à prendre un nouveau départ.

    Source : AdAge

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Trouvez-vous ces informations utiles et pertinentes ?

    Quel est votre avis sur le rebranding de Twitter en X ? Pensez-vous que ce choix de renommer le réseau social est judicieux ?

    Voir aussi

    Elon Musk aurait-il saboté Twitter en le renommant X et en changeant le logo ? Des données indiquent un flop monumental au niveau des téléchargements sur l'App Store et le Play Store

    Elon Musk rebaptise Twitter en X, mais pourrait se heurter aux droits de Microsoft et Meta qui détiennent une marque en X. Un avocat estime qu'il y a « 100% de chances que Twitter soit pousuivi »

    Adieu Twitter, bonjour X : Elon Musk tente de réinventer le réseau social et voudrait le faire évoluer vers une application tout-en-un. Le nouveau nom de Twitter fait déjà polémique
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #83
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Analyste d'exploitation
    Inscrit en
    Juin 2022
    Messages
    260
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 39
    Localisation : France, Puy de Dôme (Auvergne)

    Informations professionnelles :
    Activité : Analyste d'exploitation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2022
    Messages : 260
    Points : 908
    Points
    908
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anthony Voir le message
    Quel est votre avis sur le rebranding de Twitter en X ? Pensez-vous que ce choix de renommer le réseau social est judicieux ?
    Une bonne décision pour avoir un bon coup de pub, c'est 100% certain; Pour l'image de la marque par contre
    Et sur un point personnel, je pense que "X" est plus difficile a discerner dans une conversation que "Facebook" ou "IG" ou même "Twitter". Mais peut-être que je ne dirais pas ça si X n'avait jamais été Twitter.

  4. #84
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    584
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 584
    Points : 10 639
    Points
    10 639
    Par défaut Le PDG de X, anciennement Twitter, affirme que la plateforme de médias sociaux devrait être rentable en 2024
    Linda Yaccarino, PDG de X, l'ancien Twitter, affirme que la plateforme de médias sociaux sera rentable au début de l'année 2024
    mais les analystes sont sceptiques à l'égard de cette prévision

    Rendre X, l'ancien Twitter, rentable le plus rapidement possible. C'est le projet d'Elon Musk depuis le rachat du réseau social fin 2022, à travers les licenciements massifs, la fermeture de certains bureaux dans le monde, la monétisation de plusieurs fonctionnalités autrefois gratuites, ainsi que d'autres décisions controversées. Il n'est peut-être pas loin d'arriver à ses fins. Linda Yaccarino, PDG de X, a déclaré lors d'une récente interview que la plateforme devrait atteindre le seuil de rentabilité au début de l'année 2024. Il s'agit d'une déclaration importante pour une entreprise qui a navigué dans le chaos depuis presque un an et qui s'est livrée à un rebranding catastrophique.

    « Maintenant que je me suis immergée dans l'entreprise et que nous avons une bonne vision de ce qui est prévisible, il semble que nous ferons des bénéfices au début de l'année 2024 », a déclaré Linda Yaccarino sur la scène de Code Conference, un événement annuel qui réunit les principaux dirigeants du monde de la technologie et des affaires pour discuter de l'avenir. Lors de l'interview, Yaccarino, ancienne responsable des ventes publicitaires de NBCUniversal, a été confrontée à des questions sur sa capacité à reconstruire l'activité publicitaire de la plateforme de médias sociaux après les difficultés rencontrées par le propriétaire de l'entreprise, Elon Musk.

    Yaccarino a cité quelques points positifs qui pourraient conduire X vers le seuil de rentabilité. Elle a déclaré que 90 % des 100 premiers annonceurs sont revenus sur la plateforme au cours des douze dernières semaines seulement. Le chaos né des premières décisions de Musk avait poussé des dizaines d'annonceurs de premier plan à quitter la plateforme. À en croire Yaccarino, les annonceurs semblent revenir progressivement, pendant que X retrouve une certaine forme de stabilité. Musk a tweeté en septembre que les recettes publicitaires de X aux États-Unis avaient baissé de 60 %, sans préciser la période concernée ni les causes à l'origine de cette baisse.


    Alors que certaines entreprises, dont le groupe alimentaire Mondelez International et la société pharmaceutique Eli Lilly, sont revenues sur la plateforme, d'autres sont hésitantes, à cause de l'agitation qui règne autour du site. Yaccarino a pris la parole environ une heure après que Yoel Roth, ancien responsable de la confiance et de la sécurité chez Twitter, a déclaré dans une interview lors de la même conférence que la plateforme est moins sûre pour les annonceurs qu'elle ne l'était auparavant. « Ils vont avoir besoin de preuves de progrès en matière de sécurité que Twitter ne peut pas fournir », a-t-il déclaré à propos des spécialistes du marketing.

    Roth a déclaré que Twitter n'était pas parfait avant la prise de contrôle par Musk. Selon lui, il y avait d'énormes problèmes de sécurité et l'entreprise essayait de suivre des règles et des principes pour résoudre ces problèmes de manière systématique. « Et tout d'un coup, cela n'a plus existé », a déclaré Roth. Lorsqu'on lui a demandé de réagir aux déclarations de Roth, Yaccarino a déclaré que ce dernier ne la connaissait pas, qu'elle ne connaissait pas Roth et que la version de Twitter pour laquelle il travaillait n'existait plus. Par ailleurs, X a également réduit ses effectifs à 1 500 personnes, mais n'a toujours pas payé d'indemnités aux milliers d'employés licenciés.

    À ce propos, l'entreprise est visée par de nombreux recours collectifs. De récents rapports ont souligné que X doit faire face à plus de 2 000 demandes d'arbitrages et que ces demandes représentaient plus de 3,5 millions de dollars rien qu'en frais de dossier. Musk, qui a jusque-là manqué de flexibilité sur la question des indemnités des employés licenciés, aurait finalement accepté de négocier. Shannon Liss-Riordan, l'avocate qui représente les anciens employés de X dans cette procédure, affirme que l'entreprise souhaite entamer une médiation avec eux dans le cadre d'une tentative globale de règlement de toutes les plaintes qu'ils ont déposées.

    L'entreprise fait également l'objet de nombreuses poursuites judiciaires pour ne pas avoir payé le loyer de ses bureaux aux États-Unis et dans d'autre pays. En janvier, l'entreprise avait été poursuivie pour avoir omis de payer 136 250 $ de loyer pour ses bureaux à San Francisco. Le propriétaire, Columbia Reit - 650 California LLC, a déclaré avoir informé X (alors Twitter) le 16 décembre 2022 qu'il serait en défaut sur son bail pour le 30e étage de l'immeuble Hartford dans cinq jours à moins que le loyer ne soit payé. Dans sa plainte déposée auprès du tribunal d'État de San Francisco, le bailleur Columbia Reit a déclaré que le locataire ne s'est pas conformé.

    Yaccarino a aussi répondu à des questions qui semblaient gênantes pour elle, notamment celles portant sur les chiffres d'utilisation et d'engagement de la société. Des chiffres récents montrent que les téléchargements de X et l'engagement étaient en baisse. La plateforme d'intelligence des données Apptopia a rapporté il y a quelques semaines que les téléchargements de X avaient chuté d'environ 30 % au cours des deux mois qui ont suivi son changement de marque par rapport à Twitter. Apptopia a également fait état d'une baisse importante du trafic Web vers X et d'une diminution du nombre d'utilisateurs depuis avant l'entrée en bourse de Twitter.

    Cependant, la patronne de X semblait très agacée par les allégations sur les éventuelles difficultés de la plateforme et n'a pas hésité à le faire savoir. En réponse aux allégations, Yaccarino a déclaré que X comptait désormais plus de 540 millions d'utilisateurs dans le monde. Ensuite, elle a tenté à plusieurs reprises de détourner la conversation de questions portant sur des statistiques spécifiques. « Je ne suis même pas sûre que vous me posiez les bonnes questions. Ce qui se passe sous notre nez, c'est une plateforme en pleine transformation, où il n'y a pas de substitut », a déclaré Yaccarino. Elle semblait beaucoup plus encline à parler de la vision de l'entreprise.

    De nombreux utilisateurs ont critiqué les déclarations de Yaccarino qui laissent entendre que l'expérience globale sur la plateforme s'est améliorée. « Twitter a toujours été un peu une fosse septique, mais il était possible d'obtenir un flux utile. Maintenant, c'est tout simplement horrible », a écrit un critique. D'un autre côté, malgré les économies faites par l'entreprise sur les suppressions massives d'emplois et la résiliation des baux de certains bureaux, la vente des anciens artéfacts de Twitter, ainsi que le retour de certains gros annonceurs sur la plateforme de médias sociaux, certains critiques estiment que les prévisions de Yaccarino sont irréalistes.

    Le contenu antisémite sur X a fait l'objet d'une attention particulière ces dernières semaines. Au début du mois, Musk a menacé de porter plainte contre l'organisation à but non lucratif Anti-Defamation League (ADL), accusant le groupe d'être à l'origine d'une baisse de 60 % des recettes publicitaires de X aux États-Unis. Interrogée sur le combat de Musk contre l'ADL, Yaccarino a déclaré qu'il était "décevant" que l'organisation ne reconnaisse pas les progrès réalisés par X en matière de sécurité. Elle a déclaré que X avait introduit de nouveaux outils de modération et des fonctions pour empêcher les publicités d'apparaître à côté de certains contenus.

    Yaccarino a également été interrogée sur sa relation avec Musk, qui est propriétaire de l'entreprise et a gardé le contrôle des équipes de produits et d'ingénieurs de X. Interrogée sur les spéculations selon lesquelles elle ne serait qu'un "PDG de nom", Yaccarino a répondu : « ce n'est pas gentil ! Pas sympa ». Elle a également déclaré que Musk et elle parlaient de tout et qu'il les avait toujours soutenus. Yaccarino a demandé ensuite : « qui ne voudrait pas que Musk soit à ses côtés pour développer un produit ? ». Cependant, les journalistes ont remarqué que plusieurs personnes avaient levé la main et que certains membres du public avaient ri.

    Selon les analystes, la déclaration de Yaccarino selon laquelle X sera rentable début 2024 constitue une annonce importante pour une entreprise qui n'a pas réalisé de bénéfices au cours de ses 13 premières années d'existence et qui s'est battue pour rester rentable depuis. Mais ces commentaires sont cohérents avec les déclarations précédentes de Yaccarino au cours des quelques mois qui se sont écoulés depuis qu'elle est devenue PDG. En août, elle a déclaré que X était assez proche du seuil de rentabilité en matière de taux d'exploitation. En juillet, elle a déclaré dans un mémo ayant fait l'objet d'une fuite que l'utilisation de X était à son plus haut niveau.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des déclarations du PDG de X ?
    X atteint-il le seuil de rentabilité au détriment des employés licenciés ?
    Les prévisions selon lesquelles X sera rentable début 2024 sont-elles réalistes ? Pourquoi ?

    Voir aussi

    X accepte d'entamer des négociations avec les salariés licenciés après plus de 2 000 demandes d'arbitrage, les plaignants réclament les indemnités de départ promises par leur ancien employeur

    X, anciennement connue sous le nom de Twitter, poursuit un organisme à but non lucratif qui lutte contre les discours haineux

    Elon Musk rebaptise Twitter en X, mais pourrait se heurter aux droits de Microsoft et Meta qui détiennent une marque en X. Un avocat estime qu'il y a « 100 % de chances que Twitter soit poursuivie »

  5. #85
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    Mars 2013
    Messages
    8 523
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2013
    Messages : 8 523
    Points : 199 066
    Points
    199 066
    Par défaut « Ouais, ils sont partis » : Musk confirme les licenciements dans l’équipe d’intégrité électorale de X
    « Ouais, ils sont partis » : Musk confirme avoir licencié la moitié de l’équipe d’intégrité électorale de X,
    un an avant les élections présidentielles américaines

    Elon Musk, le propriétaire de la plateforme sociale X, anciennement connue sous le nom de Twitter, a confirmé qu’il avait licencié la moitié de l’équipe chargée de limiter la désinformation et la fraude électorale sur le réseau, un an avant les élections présidentielles américaines de 2024 (qui auront lieu le 5 novembre) et des élections générales en Inde.

    Le réseau social appartenant à Elon Musk, anciennement Twitter, aurait licencié la moitié de son équipe d'intégrité électorale quelques semaines seulement après avoir annoncé qu'il élargirait le groupe. Opérant désormais sous le nom de X, la société de Musk a « supprimé environ la moitié de l'équipe mondiale chargée de limiter la désinformation et la fraude électorale sur la plateforme, y compris le chef du groupe, selon trois personnes proches du dossier », selon le quotidien The Information, qui a ajouté :

    La direction de X a informé les employés des licenciements vendredi dernier. Les licenciements ont touché les quatre membres de l'équipe basés à Dublin, y compris Aaron Rodericks, son chef, basé en Irlande, ont indiqué des sources proches du dossier. Les dirigeants de X ont déclaré à l'équipe qu'il n'était pas nécessaire d'avoir des employés chargés de l'intégrité des élections basés en Europe, selon l'une des personnes interrogées. L’équipe, qui a joué un rôle déterminant dans la gestion coordonnée des réseaux de spam et de robots, comptait environ deux douzaines de membres avant que Musk n’achète Twitter l’année dernière et n’en compte désormais plus qu’une demi-douzaine, principalement basés en Amérique du Nord.
    Les sources de plusieurs autres médias ont confirmé cette nouvelle.

    « Ouais, ils sont partis »

    Musk a confirmé les licenciements dans un Post sur X, le site Web sur lequel vous pouvez accéder à la plateforme X. « Oh, vous voulez dire l'équipe d'intégrité électorale qui portait atteinte à l'intégrité électorale ? Ouais, ils sont partis », a-t-il écrit.

    Les réductions de personnel sont apparemment liées à un différend entre Rodericks et Musk.

    En effet, il y a quelques jours, Aaron Rodericks, qui était alors co-responsable de Threat Disruption chez X, a affirmé être soumis à un processus qui est « une imposture totale » suite à des allégations selon lesquelles il aurait « fait preuve d'hostilité » à l'égard de l'entreprise pour avoir prétendument aimé les tweets de tiers critiques à l'égard de X, d'Elon Musk et de la PDG de l'entreprise, Linda Yaccarine. Il a alors obtenu une injonction temporaire de la Haute Cour en Irlande interdisant à l'entreprise de prendre d'autres mesures dans le cadre d'une procédure disciplinaire à son encontre.

    Aaron Rodericks a nié tout acte répréhensible concernant son emploi. Une audience disciplinaire contre Rodericks devait être entendue par l'entreprise à 16 heures le 22 septembre. Cependant, 30 minutes avant la tenue de cette réunion, la Haute Cour a accordé une injonction temporaire à Rodericks interrompant ce processus.

    En fait, le 1er août, Rodericks, désormais supprimé, a écrit que X renforcerait son groupe «*Threat Disruption*» :

    Heureux d'ouvrir de nouveaux effectifs chez #Twitter #X #TwitterX #embauche dans notre équipe Threat Disruptionde perturbation des menaces. J'aurai de nouveaux rôles à venir dans les semaines à venir, tous liés aux enquêtes, aux élections et à l'ingénierie pour élaborer des solutions pour les soutenir*!
    Nom : role.png
Affichages : 4243
Taille : 16,4 Ko

    Ce message a apparemment déclenché la dispute avec Musk. Le radiodiffuseur public irlandais RTE a expliqué :

    Dans son action, M. Rodericks affirme que la procédure disciplinaire a été déclenchée après qu'il ait publié des offres d'emploi au sein de l'entreprise sur son compte X personnel. En réponse, il a déclaré avoir reçu « un barrage de messages menaçants et abusifs » de la part de personnes qui pensaient à tort que ces messages constituaient une tentative de X de censurer la liberté d'expression et d'influencer les résultats des élections.

    Dans une déclaration sous serment devant le tribunal, il a déclaré avoir informé l'entreprise des réactions négatives qu'il avait subies, mais a déclaré qu'elle n'avait pris aucune mesure. Peu de temps après, il affirme avoir fait l'objet d'une réunion et d'une procédure disciplinaire qui l'ont vu suspendu de son poste pour avoir prétendument aimé des messages désobligeants sur X, Elon Musk et Yaccarino.
    Dans un cas, Rodericks aurait aimé un post X qui qualifiait Musk de « putain de connard ».

    Musk a réduit d’environ 80 % le personnel du réseau social après avoir acheté Twitter en octobre 2022.

    Cependant, sa décision de se séparer de l'équipe d'intégrité électorale intervient moins d’un mois après que la société a annoncé qu’elle « élargissait ses équipes de sécurité et d’élections pour se concentrer sur la lutte contre la manipulation, la mise en évidence des comptes inauthentiques et la surveillance étroite de la plateforme pour les menaces émergentes ». La PDG Linda Yaccarino a récemment déclaré au Financial Times que la plateforme visait à élargir ses équipes d’élections et de confiance et de sécurité. Elle a utilisé un langage presque identique à celui de l'annonce du mois dernier, déclarant que X « élargit les équipes de sécurité et électorales partout dans le monde pour se concentrer sur la lutte contre des choses comme la manipulation, la découverte de comptes inauthentiques et la surveillance étroite de la plateforme pour détecter toute menace émergente ».


    Aucune offre d'emploi répertoriée

    Le site Web d'emplois de X, qui se trouve à l'adresse Careers.twitter.com, ne répertorie aucune offre d'emploi. Il affiche simplement une adresse e-mail, carrières@x.com. X n’a également aucun emploi répertorié sur LinkedIn.

    Plus tôt cette semaine, une étude de l'Union européenne a révélé que la désinformation est plus répandue sur X que sur Facebook et autres réseaux sociaux. Les régulateurs de l’UE auraient exhorté Musk à embaucher davantage de modérateurs et de vérificateurs de faits et imposeraient de nouvelles exigences en matière de modération de contenu et de désinformation dans le cadre de la nouvelle loi sur les services numériques.

    De nombreux annonceurs ont quitté X en raison de préoccupations concernant la modération du contenu. Musk a écrit début septembre que « les revenus publicitaires de la société aux États-Unis sont toujours en baisse de 60 % ».

    Yaccarino a déclaré sur la scène de Code Conference, un événement annuel qui réunit les principaux dirigeants du monde de la technologie et des affaires pour discuter de l'avenir, que « 90 % des 100 principaux annonceurs sont revenus sur la plateforme au cours des 12 dernières semaines seulement » et que X est en passe de réaliser des bénéfices début 2024.

    Yaccarino a cité quelques points positifs qui pourraient conduire X vers le seuil de rentabilité. Elle a déclaré que 90 % des 100 premiers annonceurs sont revenus sur la plateforme au cours des douze dernières semaines seulement. Le chaos né des premières décisions de Musk avait poussé des dizaines d'annonceurs de premier plan à quitter la plateforme. À en croire Yaccarino, les annonceurs semblent revenir progressivement, pendant que X retrouve une certaine forme de stabilité. Musk a tweeté en septembre que les recettes publicitaires de X aux États-Unis avaient baissé de 60 %, sans préciser la période concernée ni les causes à l'origine de cette baisse.

    Alors que certaines entreprises, dont le groupe alimentaire Mondelez International et la société pharmaceutique Eli Lilly, sont revenues sur la plateforme, d'autres sont hésitantes, à cause de l'agitation qui règne autour du site. Yaccarino a pris la parole environ une heure après que Yoel Roth, ancien responsable de la confiance et de la sécurité chez Twitter, a déclaré dans une interview lors de la même conférence que la plateforme est moins sûre pour les annonceurs qu'elle ne l'était auparavant. « Ils vont avoir besoin de preuves de progrès en matière de sécurité que Twitter ne peut pas fournir », a-t-il déclaré à propos des spécialistes du marketing.

    Roth a déclaré que Twitter n'était pas parfait avant la prise de contrôle par Musk. Selon lui, il y avait d'énormes problèmes de sécurité et l'entreprise essayait de suivre des règles et des principes pour résoudre ces problèmes de manière systématique. « Et tout d'un coup, cela n'a plus existé », a déclaré Roth. Lorsqu'on lui a demandé de réagir aux déclarations de Roth, Yaccarino a déclaré que ce dernier ne la connaissait pas, qu'elle ne connaissait pas Roth et que la version de Twitter pour laquelle il travaillait n'existait plus. Par ailleurs, X a également réduit ses effectifs à 1 500 personnes, mais n'a toujours pas payé d'indemnités aux milliers d'employés licenciés.

    Une entreprise en proie à de nombreux recours collectifs

    À ce propos, l'entreprise est visée par de nombreux recours collectifs. De récents rapports ont souligné que X doit faire face à plus de 2 000 demandes d'arbitrages et que ces demandes représentaient plus de 3,5 millions de dollars rien qu'en frais de dossier. Musk, qui a jusque-là manqué de flexibilité sur la question des indemnités des employés licenciés, aurait finalement accepté de négocier. Shannon Liss-Riordan, l'avocate qui représente les anciens employés de X dans cette procédure, affirme que l'entreprise souhaite entamer une médiation avec eux dans le cadre d'une tentative globale de règlement de toutes les plaintes qu'ils ont déposées.

    L'entreprise fait également l'objet de nombreuses poursuites judiciaires pour ne pas avoir payé le loyer de ses bureaux aux États-Unis et dans d'autre pays. En janvier, l'entreprise avait été poursuivie pour avoir omis de payer 136 250 $ de loyer pour ses bureaux à San Francisco. Le propriétaire, Columbia Reit - 650 California LLC, a déclaré avoir informé X (alors Twitter) le 16 décembre 2022 qu'il serait en défaut sur son bail pour le 30e étage de l'immeuble Hartford dans cinq jours à moins que le loyer ne soit payé. Dans sa plainte déposée auprès du tribunal d'État de San Francisco, le bailleur Columbia Reit a déclaré que le locataire ne s'est pas conformé.

    Yaccarino a aussi répondu à des questions qui semblaient gênantes pour elle, notamment celles portant sur les chiffres d'utilisation et d'engagement de la société. Des chiffres récents montrent que les téléchargements de X et l'engagement étaient en baisse. La plateforme d'intelligence des données Apptopia a rapporté il y a quelques semaines que les téléchargements de X avaient chuté d'environ 30 % au cours des deux mois qui ont suivi son changement de marque par rapport à Twitter. Apptopia a également fait état d'une baisse importante du trafic Web vers X et d'une diminution du nombre d'utilisateurs depuis avant l'entrée en bourse de Twitter.

    Sources : Elon Musk, Wayback Machine

    Et vous ?

    Que pensez-vous de la décision de Musk de licencier l’équipe d’intégrité électorale de X ?
    Seriez-vous surpris d'apprendre que cela provient de son désaccord avec Aaron Rodericks ? Si non, qu'est-ce qui pourrait expliquer ce revirement quelques semaines après avoir promis des embauches ?
    Quelles sont les conséquences potentielles de cette décision sur la qualité de l’information et la démocratie sur la plateforme ?
    Quel rôle devrait jouer X dans la prévention et la détection de la désinformation et de la fraude électorale ?
    Comment les utilisateurs de X peuvent-ils se protéger contre les fausses informations et les tentatives de manipulation ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  6. #86
    Membre extrêmement actif
    Avatar de Madmac
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    Juin 2004
    Messages
    1 687
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Alimentation

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2004
    Messages : 1 687
    Points : 1 382
    Points
    1 382
    Billets dans le blog
    7
    Par défaut
    Comment les utilisateurs de X peuvent-ils se protéger contre les fausses informations et les tentatives de manipulation ?
    En évitant les médias anglophones. Et en diversifiant ses sources d'information.

  7. #87
    Futur Membre du Club
    Profil pro
    Inscrit en
    Mars 2010
    Messages
    4
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2010
    Messages : 4
    Points : 5
    Points
    5
    Par défaut Désolant
    Franchement, le vase à débordé pour moi. Nous ne pouvons plus cautionner un réseau qui n’a plus de respect pour ses utilisateurs. Je pense surtout à nos enfants, qu’il convient par ailleurs d’éduquer pour leur apprendre à déceler la désinformation qui est omniprésente sur internet. Ce réseau et son fondateur prennent donc un chemin qui n’est plus le mien. Je viens donc de le quitter après tant d’années d’usage. Les temps changent, nous devons nous adapter, nous protéger.

  8. #88
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 573
    Points
    3 573
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Musk confirme avoir licencié la moitié de l’équipe d’intégrité électorale de X
    « Ouais, ils sont partis »
    Il y a quand même un pont entre se faire licencier et partir qu'on appelle le choix.
    Mais Musk dira surement qu'il ont décidé de se faire licencier en étant inefficace
    Que pensez-vous de la décision de Musk de licencier l’équipe d’intégrité électorale de X ?
    Leur responsable ne lui plaisait pas à cause d'un "j'aime" mal placé, il a viré la moitié d'entre eux.
    Déso, fallait mieux choisir son chef (qu'ils n'ont probablement jamais vu)
    En politique, c'est l'un des outils de la dictature.
    Seriez-vous surpris d'apprendre que cela provient de son désaccord avec Aaron Rodericks ? Si non, qu'est-ce qui pourrait expliquer ce revirement quelques semaines après avoir promis des embauches ?
    Ma meilleure explication est que Musk s'est levé du pied gauche.
    Quelles sont les conséquences potentielles de cette décision sur la qualité de l’information et la démocratie sur la plateforme ?
    Quel rôle devrait jouer X dans la prévention et la détection de la désinformation et de la fraude électorale ?
    Twitter - dans sa globalité - est il vraiment un bon média d'information? Je ne crois pas, ça dépend beaucoup de sa bulle de filtre je suppose, ce qui implique aussi qu'on a surtout des infos qui vont dans notre sens.
    Twitter, en tant que média hégémonique, devrait être passé à la loupe en période électorale parce qu'ils détiennent un pouvoir de communication bien trop important.
    En france, par exemple, les réseaux sociaux sont hors des régles médiatiques pendant ces périodes, ce qui me semble être un vrai problème.
    Comment les utilisateurs de X peuvent-ils se protéger contre les fausses informations et les tentatives de manipulation ?
    Le veulent ils vraiment? Une grande partie des gens que je connais sont bien confortables dans leurs convictions et ne cherchent qu'à confirmer les avis qu'ils ont déjà. Mais pour les autres, c'est les mêmes choses que d'habitude :
    Multiplier les médias et les sources.
    Crever sa bulle de filtre.
    Favoriser les médias qui prennent le temps.

  9. #89
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    584
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 584
    Points : 10 639
    Points
    10 639
    Par défaut Une entreprise appelée X Social Media poursuit le réseau social X d'Elon Musk pour contrefaçon de marque
    Une entreprise de publicité appelée X Social Media poursuit le réseau social X d'Elon Musk pour contrefaçon de marque
    et réclame des dommages-intérêts pour les préjudices qu'elle a subis

    Elon Musk fait face à la première action en justice liée au changement de marque de Twitter en X. Une agence de publicité appelée X Social Media prétend que les changements apportés par Musk ont semé la confusion auprès de ses clients et lui ont fait perdre de l'argent. La plainte vise à stopper le changement de marque de Twitter, qui s'est déroulé jusque-là dans une atmosphère de chaos, et obtenir le paiement de dommages-intérêts. En outre, cette affaire pourrait être la première d'une série de procès liés à l'utilisation de la lettre X, couramment incluse dans les marques de diverses entreprises. Microsoft et Meta figurent parmi les entreprises détenant une marque en X.

    Le brusque changement de marque de Twitter s'explique en partie par l'affection de Musk pour la lettre X, qui est apparue tout au long de sa carrière. Il est également étroitement lié à sa tentative de transformer le réseau social axé sur l'information en une super application offrant tout, des paiements aux vidéos de type TikTok. Mais la lettre "X" fait partie de centaines de marques détenues par des entreprises de différents secteurs, y compris la technologie. Le mois dernier, X Corp., la société qui détient la plateforme de médias sociaux X (l'ancien Twitter) a déposé sa propre demande de marque couvrant la lettre X auprès des régulateurs américains.

    Selon l'avocat Josh Gerben, spécialisé dans les marques, il existerait près de 900 enregistrements de marques américaines actives couvrant la lettre et la marque "X". Le cabinet de Gerben représente maintenant une entreprise qui a intenté un procès à la plateforme de Musk pour utilisation de la lettre X. La société en question est X Social Media LLC, une agence de publicité de Floride qui prétend que X Corp. a violé le droit commun de la Floride en raison de concurrence déloyale et de violation de marque de commerce et de service, ainsi que la loi sur les pratiques commerciales trompeuses et déloyales (Deceptive and Unfair Trade Practices Act) de l'État.

    Nom : zqxe.png
Affichages : 2111
Taille : 42,0 Ko

    Musk a fait ses adieux à la marque Twitter à la fin du mois de juillet dans une série de posts. Le réseau social arbore désormais un nouveau logo X sur ses applications mobiles pour iPhone et Android, à la suite d'une modification antérieure de son site Web et de ses comptes Twitter. De plus, à l'intérieur des locaux de la société, Musk a fait retrier toutes les références à la marque Twitter et a commencé à se débarrasser des anciens artéfacts du réseau social dans des ventes aux enchères. En août, l'homme d'affaires a ainsi mis en vente plus de 600 objets liés à l'ancien Twitter. Cependant, Musk pourrait être amené à renoncer à l'utilisation du nom X.

    X Social Media, qui met en relation des clients avec des opportunités de marketing sur des plateformes sociales telles que Facebook et Instagram, a déposé sa plainte auprès du tribunal de district des États-Unis pour le district intermédiaire de Floride. La plainte indique que X Social Media LLC a utilisé de manière continue la marque X Social Media dans le commerce depuis au moins le début de l'année 2016 et a investi de manière significative dans la sensibilisation au marché, ce qui comprenait le développement d'une marque distinctive "X" associée à ses services de publicité sur les médias sociaux. Tout ce travail aurait été impacté par la décision de Musk.

    La plainte allègue que le changement de marque de Twitter en X porte atteinte à la marque de X Social Media. Elle ajoute que le choix de Musk d'enregistrer la marque en association avec les médias sociaux, les données commerciales, la promotion et la publicité, le conseil en affaires, les services d'étude de marché et les services de publicité nécessite cette action parce qu'elle cause "un grave préjudice irréparable" à X Social Media. Bien que son logo soit très différent de celui utilisé par le réseau social de Musk, X Social Media suggère que l'utilisation de la lettre X par celui-ci a impacté ses services, y compris son indexation par les moteurs de recherche.

    En outre, la plainte allègue que la publicité et la sensibilisation qui ont été construites autour du changement de marque de Twitter en X (comme la vision de Musk visant à transformer la plateforme en une "application pour tout") ont causé la confusion des consommateurs parce que les gens peuvent croire que les services de publicité de X Social Media sont offerts par X (ou en association avec lui). X Social Media a envoyé une lettre de cessation et d'abstention à Musk en août, mais il n'a pas donné suite à la requête. X Social Media demande au tribunal d'interdire à Musk d'utiliser la lettre "X" dans sa publicité et son matériel de marketing.

    L'entreprise demande au tribunal d'obliger X Corp. à publier une publicité corrective pour dissiper la confusion des consommateurs. Enfin, la société demande aussi des dommages-intérêts. Bien que la société de publicité soit l'une des premières entreprises à s'attaquer à la société X Corp., elle pourrait ne pas être la dernière. Pour rappel, lorsque Musk a entamé le processus de changement de nom de Twitter en X il y a environ deux mois, Gerben avait prévenu que la marque était utilisée par des centaines d'entreprises et avait déclaré qu'il y avait "100 % de chances" que l'entreprise soit poursuivie par quelqu'un à cause du changement de marque en X.

    Il est difficile de savoir quelle sera la solidité du dossier de X Social Media en fin de compte. Selon les experts, en raison du nombre élevé de marques utilisant la lettre "X", un service individuel de marque "X" pourrait avoir des difficultés à faire une réclamation contre un autre. Comme l'on pouvait s'y attendre avec une entreprise de Musk, X Corp. n'a pas répondu aux demandes de commentaires. L'entreprise s'est contentée d'envoyer son courriel de réponse automatique : « occupé pour l'instant, veuillez revenir plus tard ».

    Le réseau social X de Musk n'est pas le premier grand changement de marque dans le domaine de la technologie à donner lieu à des poursuites judiciaires. Le changement de marque de Facebook en Meta a donné lieu à de nombreuses poursuites, notamment de la part d'une société de réalité virtuelle, d'un groupe de blockchain et d'une société de logiciels. Dans le même temps, Block a conclu un accord avec le service de préparation d'impôts H&R Block après avoir abandonné sa marque Square.

    Source : document de la plainte (PDF)

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des réclamations de la société X Social Media ?
    Selon vous, cette plainte a-t-il des chances d'aboutir ? Pourquoi ?
    Que pensez-vous du changement de marque de Twitter en X ?
    Les avantages de ce changement l'emportent-ils sur les inconvénients ?

    Voir aussi

    Elon Musk se débarrasse des derniers objets liés à la marque Twitter dans le cadre d'une vente aux enchères, un moyen pour Musk de collecter des fonds pour la création de son application universelle

    Elon Musk rebaptise Twitter en X, mais pourrait se heurter aux droits de Microsoft et Meta qui détiennent une marque en X. Un avocat estime qu'il y a « 100% de chances que Twitter soit pousuivi »

    Elon Musk aurait l'intention de détruire Twitter pour le transformer en WeChat, le chat chinois, soit une application permettant de tout faire, de la messagerie aux paiements électroniques

  10. #90
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    584
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 584
    Points : 10 639
    Points
    10 639
    Par défaut X a commencé à supprimer les titres des aperçus des liens et ses revenus publicitaires seraient en baisse
    X a commencé à supprimer les titres des articles partagés sur le site et un nouveau rapport fait état de la baisse de ses recettes publicitaires
    la confusion s'installe de nouveau sur la plateforme

    La plateforme de médias sociaux X d'Elon Musk a commencé à supprimer les titres des aperçus des liens partagés sur l'application iOS et sur le Web. Cela signifie que vous ne verrez qu'une image avec le nom de domaine du lien en bas à gauche, ce qui est facile à manquer. Cette mesure s'inscrit dans le cadre des efforts déployés par Musk pour inciter les utilisateurs à publier des "contenus de longue durée" directement sur la plateforme. Il souhaite en fait que les gens passent plus de temps sur la plateforme. Mais le changement qui a attisé l'ire des utilisateurs. En outre, les revenus publicitaires de X seraient en baisse, alors que l'entreprise prévoit d'atteindre le seuil de rentabilité dès 2024.

    Musk fait pression pour modifier la manière dont les liens d'actualité apparaissent sur sa plateforme de médias sociaux X, ex-Twitter, dans une démarche qui pourrait potentiellement compromettre la capacité des éditeurs d'informations à attirer l'audience. En effet, les utilisateurs de X ont commencé à signaler mercredi qu'ils n'étaient plus en mesure de voir les liens vers les actualités et les titres de certains articles partagés sur la plateforme. Musk a expliqué en début de semaine que le réseau social prévoit de supprimer le titre et le texte et de ne conserver que l'image principale des liens vers les articles d'actualité partagés sur la plateforme.

    Cela constitue un changement majeur dans la façon dont les réseaux sociaux affichaient jusqu'ici les liens externes dans leur fil d'actualité. Selon les analystes, il s'agit probablement d'une tentative de Musk pour inciter les utilisateurs à passer plus de temps sur la plateforme et les pousser à choisir le service d'abonnement qui permet de publier des contenus plus volumineux. Les utilisateurs ont fait remarquer que les liens des articles partagés n'affichaient que des graphiques d'articles individuels, ce qui les rendait difficiles à comprendre. Les analystes estiment que ce changement pourrait à nouveau semer le chaos sur la plateforme et fait fuir les annonceurs.

    Certains utilisateurs ont fait part de leurs mécontentements face à ce changement. « Bientôt, il interdira tout simplement les liens. Et j'espère qu'il fera payer Twitter. Que cette merde meure enfin. Peut-être qu'il peut utiliser son esprit extraordinaire et acheter TikTok afin de le tuer aussi », peut-on lire dans les commentaires. En réponse au projet de Musk consistant à augmenter l'engagement sur X, un utilisateur a écrit : « changez la façon dont vous utilisez X depuis des décennies pour qu'Elon puisse faire plaisir à ses investisseurs avec des chiffres d'engagement. En attendant, la valeur de la plateforme n'a pas arrêté de chuter depuis qu'il l'a rachetée ».

    On ne sait pas encore quel sera l'impact de cette décision sur les annonceurs de la plateforme dont Musk a affirmé en juillet qu'elle comptait 540 millions d'utilisateurs mensuels. Actuellement, les liens des actualités apparaissent sur le fil d'actualité des utilisateurs sous forme de "cartes" accompagnées d'une image, de l'adresse de la source et d'un titre abrégé. Ce type de présentation permet d'attirer les clics et d'aider les éditeurs à gagner des lecteurs. Mais avec les liens raccourcis, les utilisateurs pourraient finir par écrire du texte avec leurs posts et éventuellement envisager le service premium de X qui permet d'écrire un post de 25 000 caractères.

    En début de semaine, les données de Similarweb ont révélé que le trafic des sites d'information provenant de sources telles que Facebook et X a chuté de manière drastique. Lorsqu'un utilisateur a publié un graphique tiré de ce rapport, Musk a répondu que l'algorithme de X est conçu pour optimiser le temps passé sur le site, de sorte que les liens ne recevaient pas "autant d'attention". Cette décision n'est pas vraiment surprenante, puisque Musk a annoncé ce changement en août. À l'époque, il avait déclaré que le fait de retirer le texte du titre des aperçus de liens "améliorerait grandement l'esthétique". Aucune mesure ne permet de confirmer ses dires.

    En septembre, Musk a déclaré que les utilisateurs de X créaient 100 à 200 millions de posts par jour. Lors d'une conférence la semaine dernière, Linda Yaccarino, PDG de X, a déclaré que les utilisateurs envoyaient 500 millions de messages par jour. D'autres sources internes de X ont confirmé que le chiffre de Yaccarino était exact. Cependant, un rapport publié mercredi par Reuters a révélé que les revenus de X ont diminué chaque mois d'au moins 55 % en glissement annuel depuis que Musk a pris les rênes de l'entreprise. En raison du chaos qui a suivi son arrivée, l'entreprise a dû faire face à des difficultés pour retenir les annonceurs sur la plateforme.

    Musk en a pris le contrôle de la société en octobre dernier. Le rapport ajoute qu'en août, les recettes publicitaires ont baissé de 60 % par rapport à l'année précédente. Musk a reconnu la baisse des recettes publicitaires et la rumeur indique que Yaccarino devrait rencontrer cette semaine les prêteurs bancaires qui ont aidé à financer l'acquisition de Musk afin de les informer des projets de l'entreprise. Lors de l'interview, Yaccarino a indiqué que les annonceurs revenaient peu à peu sur la plateforme et a affirmé que l'entreprise serait rentable en 2024. Selon elle, 90 % des 100 principaux annonceurs de X avaient recommencé à placer des annonces.

    « Maintenant que je me suis immergée dans l'entreprise et que nous avons une bonne vision de ce qui est prévisible, il semble que nous ferons des bénéfices au début de l'année 2024 », a déclaré Linda Yaccarino sur la scène de Code Conference, un événement annuel qui réunit les principaux dirigeants du monde de la technologie et des affaires pour discuter de l'avenir. Mais les analystes se sont montrés sceptiques à l'égard de cette prévision. Il s'agit en réalité d'une déclaration importante pour une entreprise qui a navigué dans le chaos depuis presque un an (après l'arrivée de Musk à sa tête) et qui s'est livrée à un rebranding catastrophique.

    Avec ces changements, Musk présente X comme une plateforme plus pertinente pour les créateurs de contenu. Les abonnés Premium peuvent publier des vidéos plus longues, leurs posts sont affichés plus haut et ils reçoivent également une part des ventes publicitaires. En revanche, de nombreux utilisateurs de X ont fait remarquer que ce changement était source de confusion, car de nombreux messages n'ont plus le contexte d'un titre. Les analystes estiment que cela pourrait aggraver le niveau de désinformation sur le site, Musk ayant confirmé avoir congédié des équipes de modération, y compris la moitié de l’équipe chargée de l'intégrité électorale.

    Mercredi, de nombreux utilisateurs ont critiqué Musk sur X et sur d'autres plateformes communautaires. Ils affirment qu'il est en train de tuer la plateforme et pointent du doigt sa gestion. « Le plus gros problème de X est que, quelles que soient ses caractéristiques ou ses fonctions futures, tout peut changer à tout moment à cause d'une personne qui ne fait manifestement pas preuve de stabilité et qui est un microgestionnaire en série. De plus, il n'y a aucune confidentialité ou confiance dans la plateforme, car la même personne peut consulter les données de n'importe qui ou les exposer publiquement à nouveau selon son bon vouloir », note un critique.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous du changement dans l'affichage des liens relayés sur X ?
    Ce changement dans l'affichage des articles peut-il être une source de confusion ?
    Quels pourraient être les impacts sur les utilisateurs et sur la plateforme elle-même ?
    À votre avis, comment les annonceurs de X vont-ils réagir à ce changement ?
    Ce changement a-t-il le potentiel d'augmenter l'engagement sur X comme Musk le prétend ?
    Les changements apportés par Musk détruisent-ils ou améliorent-ils l'expérience des utilisateurs de X ?

    Voir aussi

    « Ouais, ils sont partis » : Musk confirme avoir licencié la moitié de l'équipe d'intégrité électorale de X, avant les élections présidentielles américaines de 2024

    Linda Yaccarino, PDG de X, l'ancien Twitter, affirme que la plateforme de médias sociaux sera rentable au début de l'année 2024, mais les analystes sont sceptiques à l'égard de cette prévision

    Le nombre d'utilisateurs actifs quotidiens de X, ex Twitter, diminue, avec une perte estimée entre 9 et 34 millions d'utilisateurs, soit entre 3,7 et 11,6 %, depuis le rachat par Musk

  11. #91
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 573
    Points
    3 573
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
    La plateforme de médias sociaux X d'Elon Musk
    des efforts déployés par Musk
    Musk fait pression
    Musk a expliqué
    d'une tentative de Musk
    projet de Musk
    la plateforme dont Musk a affirmé
    Musk a répondu[...]Musk a annoncé ce changement en août.
    Musk a déclaré
    Linda Yaccarino, PDG de X
    Musk cité 10 fois avant que la PDG de Twitter ne soit citée, ça en dit long sur la gestion de cette entreprise et sur la difficile tache de Yaccarino : donner de la visibilité sur l'avenir à ses utilisateurs/publicitaires/employés et faire du babysitting gérer les humeurs et promesses de Musk
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Je pense qu'il ne sert à rien de parler du sujet, Musk n'en fait qu'à sa tête et nous devons tous faire avec (ou sans Twitter), rien ne l'écartera de sa route mais personne ne sait vraiment où elle mène.

  12. #92
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Janvier 2014
    Messages
    1 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2014
    Messages : 1 511
    Points : 5 751
    Points
    5 751
    Par défaut
    Ça fait de la peine de voir quelqu'un qui a réussi de grandes choses comme par exemple Space X et Tesla s'enfoncer dans la folie tout ça pour détruire coute que coute une entreprise inutile voir nuisible comme twitter, qui plus est dont tous le monde se fou royalement.
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  13. #93
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 573
    Points
    3 573
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    Ça fait de la peine de voir quelqu'un qui a réussi de grandes choses comme par exemple Space X et Tesla s'enfoncer dans la folie tout ça pour détruire coute que coute une entreprise inutile voir nuisible comme twitter, qui plus est dont tous le monde se fou royalement.
    Tu parles de la personne qui a acheté "The Mars Society" qu'il rappelera Space X et qui fera payer et realiser un partie de sa fusée par la NASA ou de la personne qui a acheté une société bien avancée qui concevait des voitures électriques qui ne seront pas autonomes de sitot, Tesla n'a que 20 ans de retard sur le projet, retard digne d'un projet spatial.
    Pourquoi ne parle-t-on pas de Neuralink qui a tué des animaux par milliers pour essayer de faire de cyberpunk une réalité?
    Pourquoi ne parle-t-on pas de son projet installé à Toulouse de train ultrarapide qu'il a admis être une escroquerie?

  14. #94
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    Janvier 2014
    Messages
    1 511
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : Janvier 2014
    Messages : 1 511
    Points : 5 751
    Points
    5 751
    Par défaut
    Vu comme ça c'est moins vendeur, donc en somme selon toi c'est juste une espèce d'escroc, le Bernard Tapie des USA ?
    « L’humour est une forme d'esprit railleuse qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité »

  15. #95
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    Novembre 2009
    Messages
    2 026
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2009
    Messages : 2 026
    Points : 5 466
    Points
    5 466
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    de la personne qui a acheté une société bien avancée qui concevait des voitures électriques qui ne seront pas autonomes de sitot
    Une société bien avancée c'est une société créée quelques mois plus tôt ? Acheter c'est participer à hauteur de 6,5millions sur les 7,5milions de la 1ere levées de fond sans laquelle a peu près rien n'aurait pu commencer ? Nous sommes en 2004, Musk probablement grâce à son statut d'actionnaire principal s'octroie au fur et à mesure des postes de directions/administration.
    Les premières ventes sont réalisées 4 ans plus tard. Nous sommes en 2008, tesla décolle ensuite en bourse ( et la fortune de Musk) 11 ans plus tard (~2019).
    C'est sûr Musk n'y est pour rien dans la réussite de Tesla.

    Pour Space X il est vrai qu'il a bénéficié a mort d'argent public, il n'empêche que tout un tas d'autre entité bénéficie â mort d'argent public et ne font pas ( plus) grand chose.

  16. #96
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    Juin 2023
    Messages
    584
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : Juin 2023
    Messages : 584
    Points : 10 639
    Points
    10 639
    Par défaut Les recettes publicitaires de X ont baissé chaque mois aux USA depuis qu'Elon Musk a racheté l'entreprise
    Les recettes publicitaires de X, ex-Twitter, auraient baissé chaque mois aux États-Unis depuis qu'Elon Musk a racheté l'entreprise
    ce qui remet en cause les prévisions de rentabilité pour 2024

    De nouvelles données montrent que les recettes publicitaires mensuelles du réseau social X ont baissé d'au moins 55 % en glissement annuel chaque mois depuis que le milliardaire Elon Musk a racheté l'entreprise en octobre 2022. La débâcle qui a suivi l'arrivée de Musk à la tête de l'entreprise a poussé des centaines d'annonceurs vers la sortie et la plateforme peine toujours à les convaincre de revenir. Les données disponibles concernent les États-Unis et indiquent que les recettes publicitaires du site ont baissé de 60 % en glissement annuel rien qu'au cours du mois d'août. Ces chiffres augmentent les incertitudes quant à une probable rentabilité de la plateforme en 2024.

    Musk use de tous les moyens pour conduire X vers le seuil de rentabilité, mais ses propres actions et décisions semblent produire l'effet inverse sur la plateforme. Les dernières données publicitaires de X, fournies par Guideline, montrent que l'entreprise a connu une baisse vertigineuse de son pourcentage de dépenses publicitaires sur les plateformes de médias sociaux. La part de X dans le gâteau publicitaire est tombée à seulement 5 % des dépenses publicitaires aux États-Unis. Pour mettre les choses en perspective, avant que Musk prenne les rênes de la société le 27 octobre 2022, X détenait une part symbolique de 12 % de la frénésie des dépenses publicitaires.

    Nom : okilpoil.png
Affichages : 2185
Taille : 72,2 Ko

    « C'est un peu comme si X était passé du statut d'animateur de la fête publicitaire à celui d'invité indésirable. En fait, le court règne de Musk sur X a été une véritable aventure et un fiasco sans non. La plateforme a rencontré sa part d'obstacles en passant d'un acteur autrefois dominant sur le marché de la publicité sur les réseaux sociaux à une maigre part de 5 %. Et ce n'est probablement pas fini parce que X a peut-être une nouvelle PDG, mais il y a fort à parier qu'elle ne dirige pas réellement l'entreprise. Musk est sans doute la seule personne qui prend toutes les décisions et la PDG n'a pas d'autres choix que d'exécuter les désirs de Musk », a écrit un critique.

    Les données montrent que les recettes publicitaires de X aux États-Unis ont chuté de 78 % en décembre 2022 par rapport au même mois de l'année précédente, ce qui représente la plus forte baisse mensuelle depuis l'acquisition. Rien que pendant le mois d'août 2023, les recettes publicitaires ont baissé de 60 % en glissement annuel. Musk a déjà reconnu que les revenus de la plateforme avaient baissé et a accusé les activistes de faire pression sur les annonceurs. Le mois dernier, l'homme d'affaires a accusé l'Anti-Defamation League (ADL) d'être la cause principale d'une baisse de 60 % des recettes publicitaires aux États-Unis, sans toutefois fournir de preuve.

    Musk a accusé l'ADL de faire pression sur lui en critiquant ses décisions de faire revenir sur la plateforme les comptes de discours haineux interdits et de faire concurrence à l'équipe de modération des contenus de Twitter. Le résultat final ? Cela a donné lieu à un environnement en ligne plus toxique, conduisant de nombreuses marques et agences nationales à réduire ou à cesser complètement leurs dépenses publicitaires sur la plateforme. Dans un communiqué publié mercredi, l'ADL a déclaré que toute allégation selon laquelle elle serait à l'origine des pertes subies par X était fausse. Le groupe a ajouté qu'il était prêt à recommencer à faire de la publicité sur X.

    Nom : nbvcxw.png
Affichages : 1453
Taille : 59,2 Ko

    Lors d'une interview à la conférence Code de Vox Media la semaine dernière, la nouvelle PDG de X, Linda Yaccarino, a déclaré que 1 500 marques étaient revenues sur la plateforme au cours des 12 semaines précédentes et que 90 % des 100 principaux annonceurs étaient de retour sur X. Elle a ajouté que X pourrait devenir rentable d'ici le début de l'année prochaine. « Maintenant que je me suis immergée dans l'entreprise et que nous avons une bonne vision de ce qui est prévisible, il semble que nous ferons des bénéfices au début de l'année 2024 », a déclaré Yaccarino. Cependant, les analystes se sont montrés sceptiques à l'égard de cette prévision.

    D'autres rapports suggèrent que les décisions controversées de Musk contribuent à une perte de valeur de la plateforme. Selon un rapport de Jennifer Saba, de Reuters, la valeur de la société serait désormais de 8 milliards de dollars. Ce montant est inférieur aux 13 milliards de dollars de dettes que Musk doit à ses créanciers, et bien moins que les 44 milliards de dollars que l'homme d'affaires a payés pour racheter l'entreprise en octobre dernier. Bien sûr, il s'agit simplement d'une estimation, car X ne publie pas ses données financières. Mais le rapport a reçu beaucoup de crédits de la part d'autres analystes en raison du chaos qui règne sur la plateforme.

    Par ailleurs, le dernier changement opéré par X cette semaine a exaspéré certains utilisateurs. X a commencé par supprimer les titres des aperçus des articles partagés sur la plateforme. Les articles partagés sur X apparaissent désormais sous la forme d'une image, avec un texte dans le coin gauche indiquant le domaine du lien. Les utilisateurs doivent cliquer sur l'image s'ils souhaitent consulter l'article dans son intégralité, ce qui peut prêter à confusion. Ce changement a suscité de vives critiques de la part des utilisateurs. Ils ont fait valoir qu'il était difficile de faire la distinction entre les actualités et les autres types d'informations partagées sur le site.

    Certains utilisateurs ont fait part de leurs mécontentements face à ce changement. « Bientôt, il interdira tout simplement les liens. Et j'espère qu'il fera payer Twitter. Que cette merde meure enfin. Peut-être qu'il peut utiliser son esprit extraordinaire et acheter TikTok afin de le tuer aussi », peut-on lire dans les commentaires. En réponse au projet de Musk consistant à augmenter l'engagement sur X, un utilisateur a écrit : « changez la façon dont vous utilisez X depuis des décennies pour qu'Elon puisse faire plaisir à ses investisseurs avec des chiffres d'engagement. En attendant, la valeur de la plateforme n'a pas arrêté de chuter depuis qu'il l'a rachetée ».

    « C'est le dernier d'une longue série de changements stupides sur cette plateforme », a écrit un critique. Un autre utilisateur de X a ajouté : « génial ! Je ne peux plus faire la différence entre une image et un lien vers un article. Le changement ruine vraiment l'expérience utilisateur de la plateforme. Les liens donnent l'impression que quelqu'un vient de partager une image. En outre, je parie que Musk n'a aucune expérience dans le fait de faire des affaires avec des annonceurs et qu'il n'avait aucune idée que c'était la principale source de revenus de Twitter ». Les utilisateurs pensent que Musk est en train de tuer la plateforme et pointent du doigt sa gestion.

    Alors que X peine à trouver ses marques, d'autres plateformes telles que TikTok montent en puissance et séduisent à la fois les fans et les annonceurs. Selon les données de Guideline, la part de TikTok sur le marché de la publicité est passée à 14 %, contre 12 % pour X.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de la baisse vertigineuse des revenus publicitaires de X ?
    La situation de X va-t-elle se régulariser ou l'hémorragie va-t-elle se poursuivre ?
    Selon vous, pourquoi X rencontre tant de revers ? La gestion de Musk est-elle en cause ?
    L'expérience de Musk en tant que PDG de SpaceX et de Tesla est-elle insuffisante dans la gestion de X ?
    Les décisions de Musk entraînent-elles X vers sa chute ? Quelles sont vos prédictions pour les mois à venir ?
    La nouvelle PDG de X a-t-elle des chances de renverser la situation ? Quels sont les leviers dont elle dispose pour cela ?

    Voir aussi

    Elon Musk est poursuivi par la SEC, qui tente de le contraindre à témoigner dans le cadre d'une enquête sur son rachat du géant des médias sociaux Twitter pour 44 milliards de dollars

    X a commencé à supprimer les titres des articles partagés sur le site et un nouveau rapport fait état de la baisse de ses recettes publicitaires, la confusion s'installe de nouveau sur la plateforme

    Une entreprise de publicité appelée X Social Media poursuit le réseau social X d'Elon Musk pour contrefaçon de marque et réclame des dommages-intérêts pour les préjudices qu'elle a subis

  17. #97
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    Novembre 2009
    Messages
    2 026
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2009
    Messages : 2 026
    Points : 5 466
    Points
    5 466
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
    Selon vous, pourquoi X rencontre tant de revers ? La gestion de Musk est-elle en cause ?
    C'est assez limpide, Musk s'est detourné du bon chemin et tout doit être fait pour le démolir. Les annonceurs en ont strictement rien à cirer de ses position, en revanche ils veulent limiter aux maximum les mauvaises pub que justement font les médias. Médias qui sont aux mains de la doxa qui cherche à le couler.
    D'ailleurs c'est assez comique de voir que la part de X en terme de publicité s'est déporté sur tiktok. Très certainement pour ses qualitées indiscutable de réseau social très étique.
    Mais c'est assez compliqué â admettre quand on fustige le "néolibéralisme" tout en bêlant les orientation du WEF sur a peu près tous les sujets.

    La gestion de Musk est donc bien en cause, puisqu'il a sciemment décidé de se mettre en travers du chemin.

  18. #98
    Membre confirmé
    Homme Profil pro
    Technicien réseau
    Inscrit en
    Septembre 2013
    Messages
    133
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations professionnelles :
    Activité : Technicien réseau
    Secteur : Service public

    Informations forums :
    Inscription : Septembre 2013
    Messages : 133
    Points : 458
    Points
    458
    Par défaut
    Citation Envoyé par micka132 Voir le message
    C'est assez limpide, Musk s'est detourné du bon chemin et tout doit être fait pour le démolir. Les annonceurs en ont strictement rien à cirer de ses position, en revanche ils veulent limiter aux maximum les mauvaises pub que justement font les médias. Médias qui sont aux mains de la doxa qui cherche à le couler.
    D'ailleurs c'est assez comique de voir que la part de X en terme de publicité s'est déporté sur tiktok. Très certainement pour ses qualitées indiscutable de réseau social très étique.
    Mais c'est assez compliqué â admettre quand on fustige le "néolibéralisme" tout en bêlant les orientation du WEF sur a peu près tous les sujets.

    La gestion de Musk est donc bien en cause, puisqu'il a sciemment décidé de se mettre en travers du chemin.
    Breaking news, avoir une plateforme ou le nombre d'utilisateurs diminue depuis son rachat et où de nombreuses controverse fleurisse a cause du nouveau propriétaire qui a la constance d'un enfant gâté n'est pas attirant pour les publicitaires. Les médias ne cherche pas a couler Musk ou son réseaux social, ils cherchent a faire de l'argent et twitter avec sa base d'utilisateur assez faible la diminution de celle-ci et les controverse n'est juste plus assez intéressante. Il faut arrêter d'imaginer une forme de quasi complot contre ce "génie" dont la dernière réussite personnel est un site web facilitant les transaction financière sur internet.

  19. #99
    Expert confirmé
    Homme Profil pro
    Développeur .NET
    Inscrit en
    Novembre 2009
    Messages
    2 026
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 35
    Localisation : France, Bouches du Rhône (Provence Alpes Côte d'Azur)

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur .NET

    Informations forums :
    Inscription : Novembre 2009
    Messages : 2 026
    Points : 5 466
    Points
    5 466
    Par défaut
    Citation Envoyé par Itachiaurion Voir le message
    Breaking news, avoir une plateforme ou le nombre d'utilisateurs diminue [...] n'est pas attirant pour les publicitaires.
    Les publicitaires achètent du nombre de vue.
    Autant les annonceurs ne vont pas se battre pour le petit site à quelques milliers d'utilisateurs autant dès lors que lors parle de base utilisateur à plusieurs centaine de millions d'utilisateur, que ce soit 300 ou 450 ça ne change strictement rien pour l'annonceur, il aura la diffusion qu'il cherche.
    Citation Envoyé par Itachiaurion Voir le message
    Les médias ne cherche pas a couler Musk ou son réseaux social, ils cherchent a faire de l'argent
    Les médias ne cherchent pas dans leurs ensembles (à notre époque en tout cas) à faire de l'argent. La plupart sont des gouffres financiers. Les médias ne sont là que pour faire passer (plus ou moins subtilement) une idéologie.

    Citation Envoyé par Itachiaurion Voir le message
    Il faut arrêter d'imaginer une forme de quasi complot contre ce "génie" dont la dernière réussite personnel est un site web facilitant les transaction financière sur internet.
    Qui te parle de génie? Je te parle d'un milliardaire qui essaye d'imposer une voie alternative à celles tracées par les autre élites dominantes (dont une émanation est le WEF).
    Appelle ça complot si ca peut te rassurer, moi j'y vois seulement ce qui se pratique depuis que les civilisations existent.

    Quant à l'attaque personnel, assez classique aujourd'hui ne s'est pourtant que récemment développé. Un hasard sans doute .

    Musk avant 2022

    Nom : muskAvant.PNG
Affichages : 1625
Taille : 252,4 Ko

    Musk apres 2022
    Nom : MuskApres.PNG
Affichages : 1621
Taille : 235,9 Ko

    Juste pour rigoler en 2 vidéos on peut se demander si Musk est le maitre du monde dans un débat sur public sénat, tout en étant potentiellement un agent de Poutine. Ce qui mène Poutine au rang de divinité j'imagine!

  20. #100
    Membre expert
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    Mars 2015
    Messages
    1 162
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : Mars 2015
    Messages : 1 162
    Points : 3 573
    Points
    3 573
    Par défaut
    Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
    Vu comme ça c'est moins vendeur, donc en somme selon toi c'est juste une espèce d'escroc, le Bernard Tapie des USA ?
    Non, c'est un investisseur de génie (plutôt) qui investit en masse pour permettre à des projets déjà existant de monter en puissance.
    Mais il est à 1000 lieues de l'ingénieur de génie qu'il prétend être.
    Et ce n'est pas toujours un escroc, pour le projet de train il reconnait lui même l'avoir été. (Même si je penses que c'est l'histoire qu'il raconte parce qu'il préfère se faire passer pour un escroc que pour un mec qui a cru au dahu)

    Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
    «Et ce n'est probablement pas fini parce que X a peut-être une nouvelle PDG, mais il y a fort à parier qu'elle ne dirige pas réellement l'entreprise. Musk est sans doute la seule personne qui prend toutes les décisions et la PDG n'a pas d'autres choix que d'exécuter les désirs de Musk », a écrit un critique.
    Je me pose juste une question : se fera-t-elle virer par tweet parce qu'elle n'a pas réussi à compenser les conneries incessantes de Musk ou sera-t-elle le bouc émissaire de la chute de Twitter?
    Musk a déjà reconnu que les revenus de la plateforme avaient baissé et a accusé les activistes de faire pression sur les annonceurs. Le mois dernier, l'homme d'affaires a accusé l'Anti-Defamation League (ADL) d'être la cause principale d'une baisse de 60 % des recettes publicitaires aux États-Unis, sans toutefois fournir de preuve.
    Tu es usé Musk. A l'époque tu aurais retourné le truc avec un de tes happening, maintenant tu es victime d'un association de wokistes.
    Certains voient en toi un génie, je ne vois que le capitaine d'un paquebot coulé qui tente coute que coute de garder la tête hors de l'eau et qui accuse la tempête d'être responsable de tout. Avant la tempête c'était ton domaine.
    Selon un rapport de Jennifer Saba, de Reuters, la valeur de la société serait désormais de 8 milliards de dollars. Ce montant est inférieur aux 13 milliards de dollars de dettes que Musk doit à ses créanciers
    Ses poches ne sont pas vides donc je ne m'inquiète pas pour lui mais ça fait mauvais genre dans le milieu je suppose.
    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Je penses que Musk s'est attaqué à son nemesis, les plateformes de communication sont son outil de communication de prédilection mais en détenir une la tue à petit feu. Son impulsivité la rend complètement instable et même ses utilisateurs n'arrivent plus à suivre.
    A une époque sa volonté de tuer Twitter était un scénario crédible mais je ne comprends pas pourquoi il le ferait alors qu'elle semble évoluer vers le projet qu'il vendait.

Discussions similaires

  1. Réponses: 0
    Dernier message: 31/08/2023, 14h12
  2. Réponses: 7
    Dernier message: 28/01/2022, 16h43
  3. Réponses: 1
    Dernier message: 08/04/2019, 09h44
  4. Réponses: 95
    Dernier message: 28/11/2013, 11h12

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo