IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Sécurité Discussion :

81% des adultes réclament des mesures plus strictes pour la sécurité en ligne des enfants, selon une étude


Sujet :

Sécurité

  1. #1
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    novembre 2022
    Messages
    140
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : novembre 2022
    Messages : 140
    Points : 2 259
    Points
    2 259
    Par défaut 81% des adultes réclament des mesures plus strictes pour la sécurité en ligne des enfants, selon une étude
    81% des adultes réclament des mesures plus strictes pour la sécurité en ligne des enfants, et demandent à ce que les entreprises soient légalement tenues responsables des incidents

    Une nouvelle étude montre que de nombreux adultes ne sont pas satisfaits de l'actuel projet de loi sur la sécurité en ligne. Une grande majorité d'adultes fait pression sur le gouvernement britannique pour qu'il adopte des mesures plus strictes afin de mieux protéger les jeunes enfants en ligne. Selon ce nouveau sondage, 81 % de ces personnes ont besoin que les entreprises technologiques embauchent des cadres supérieurs qui seraient légalement responsables des dommages causés aux enfants par les médias sociaux.

    En moyenne, environ quatre personnes sur cinq se disent insatisfaites de l'actuel projet de loi sur la sécurité en ligne, qui vise à mieux réglementer le contenu en ligne afin que les utilisateurs restent en sécurité.

    Cette nouvelle intervient alors qu'un grand nombre de députés ont apporté leur soutien à un nouvel amendement visant à rendre les patrons de la technologie responsables, sur leurs plateformes respectives, des dommages, des abus, voire de la mort d'enfants.

    L'année dernière, une jeune écolière est décédée après avoir subi des blessures dues à l'automutilation qu'elle a rencontrée à cause de la dépression et des effets négatifs des contenus en ligne.

    De nombreux députés exigent que les entreprises de médias sociaux soient tenues responsables de ce type d'incidents et demandent au gouvernement de modifier ce projet de loi avant qu'il ne soit trop tard.

    Ce projet de loi actuel est susceptible de tenir uniquement comme responsable de l'incapacité à fournir les bonnes informations à l'Ofcom les postes de dirigeants, au lieu de différentes décisions d'entreprise qui donnent lieu à des incidents comme le préjudice ou l'abus qui pourraient être évités.

    Le directeur général de la NSPCC a ajouté qu'il est grand temps que la législation donne lieu à une réglementation audacieuse et de haut niveau qui garantisse que la responsabilité ne s'arrête pas aux cadres supérieurs.

    Nom : if-a-social-media-company-fails-to-meet-its-legal-duties-to-protect-children-resulting-in-seriou.png
Affichages : 464
Taille : 42,0 Ko


    Une lettre ouverte a même été envoyée aux parents par le secrétaire à la culture du pays, qui a promis que les entreprises de médias sociaux seraient responsables non seulement des contenus illégaux, mais aussi des contenus susceptibles de nuire gravement aux jeunes enfants.

    Cette lettre mettait l'accent sur six points différents du projet de loi visant à réprimer les différentes applications de médias sociaux. Il s'agit notamment de se débarrasser des contenus illégaux tels que la maltraitance des enfants et le terrorisme.

    Ensuite, elle s'est engagée à protéger les enfants contre les contenus préjudiciables comme la cyberintimidation et la promotion des troubles de l'alimentation. Elle a même fini par imposer aux entreprises l'obligation de respecter les limites d'âge, qui sont généralement de 13 ans pour la plupart d'entre elles.

    De même, les entreprises seront invitées à vérifier l'âge des enfants et à les protéger contre la production de contenus inappropriés, à l'instar des nouvelles mesures prises à l'encontre des sites Web explicites pour adultes. En outre, les messages encourageant l'automutilation seraient également rendus illégaux et les entreprises seraient obligées de publier des évaluations des risques pour les jeunes enfants sur ces plateformes.

    Si une entreprise ne respecte pas ses engagements, elle s'expose à des amendes allant jusqu'à un milliard de livres sterling et au blocage de sites Web dans tout le Royaume-Uni.

    Cette enquête de YouGov a également montré que la majorité des personnes interrogées souhaitaient que les sites de jeux et de médias sociaux désignent des responsables chargés de veiller à la protection des enfants. De même, 87 % des personnes interrogées dans le cadre de cette enquête estiment que les entreprises qui n'ont pas mis en place les bonnes mesures de sécurité devraient être tenues pour responsables et se voir infliger des amendes. Mais ils sont deux fois moins nombreux à penser que la bonne sanction serait d'infliger une amende aux responsables.

    Pour l'instant, le projet de loi sur la sécurité en ligne doit retourner devant le Parlement britannique le 16 janvier, mais nous ne savons pas exactement quels autres amendements seront apportés, le cas échéant. Mais les gens attendent beaucoup, compte tenu des menaces croissantes présentes dans le monde en ligne d'aujourd'hui.

    Source : YouGov

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Êtes-vous d'accord avec les mesures préconisées par le secrétaire à la culture britannique dans sa lettre ouverte ?

    Voir aussi :

    Un projet de loi Californien vise à tenir les plateformes de médias sociaux responsables des dommages causés aux enfants
    Des dizaines d'organisations s'opposent au projet sur la sécurité en ligne des enfants
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    1 598
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 1 598
    Points : 6 311
    Points
    6 311
    Par défaut
    Sans enlever la grosse part de responsabilité des réseaux sociaux, il serait peut-être bon pour les adultes de ne pas mettre leurs enfants devant un écran : il s'agit aussi d'une bonne part de l'éducation.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  3. #3
    Membre averti
    Inscrit en
    octobre 2005
    Messages
    206
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : octobre 2005
    Messages : 206
    Points : 435
    Points
    435
    Par défaut
    Citation Envoyé par marsupial Voir le message
    Sans enlever la grosse part de responsabilité des réseaux sociaux, il serait peut-être bon pour les adultes de ne pas mettre leurs enfants devant un écran : il s'agit aussi d'une bonne part de l'éducation.
    Oui de prime à bord, néanmoins aux medias aussi de faire leur boulot, et pourquoi pas déjà instaurer des horaires d'audience pour la TV ?

    D'autre part ça déborde jusque dans la rue; voilà qu'on a des putains d'écrans en guise de panneaux publicitaires : non seulement ça pollue en terme de consommation et visuellement, mais en plus ça bousille les yeux et le cerveau avec parfois des contenus plus que limite en pleine journée.

  4. #4
    Membre émérite
    Profil pro
    Inscrit en
    juin 2009
    Messages
    732
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : juin 2009
    Messages : 732
    Points : 2 377
    Points
    2 377
    Par défaut
    Citation Envoyé par marsupial Voir le message
    Sans enlever la grosse part de responsabilité des réseaux sociaux, il serait peut-être bon pour les adultes de ne pas mettre leurs enfants devant un écran : il s'agit aussi d'une bonne part de l'éducation.
    Pour la télé je suis d'accord sur la faisabilité, pour internet/les réseaux sociaux c'est plus compliqué, c'est pas forcément simple pour un gosse d'être le seul de sa bande qui n'a pas de portable ou accès aux réseaux sociaux où passent leur temps à discuter leur copains, et dès qu'il a le mobile entre les mains, c'est pas évident.

    On a beau dire ce qu'on veut, c'est difficile de prétendre être "juste un hébergeur" et n'avoir aucun responsabilité sur ce qu'il héberge.
    Le problème, c'est que c'est humainement pas possible de suivre la demande par rapport au besoin de modération. Imaginer le nombre de site que Cloudflare héberge, comment t'es censé modéré ce qu'il y a dessus ? En admettant qu'il n'y ait pas une fausse vitrine pour mieux cacher la nature du site.

  5. #5
    Expert éminent Avatar de marsupial
    Homme Profil pro
    Retraité
    Inscrit en
    mars 2014
    Messages
    1 598
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Autre

    Informations professionnelles :
    Activité : Retraité

    Informations forums :
    Inscription : mars 2014
    Messages : 1 598
    Points : 6 311
    Points
    6 311
    Par défaut
    Sans censurer, il suffit de ne pas recommander les contenus à la con comme la mutilation ou les influenceurs à la noix qui ont une superbe ligne faite par la chirurgie esthétique.
    Repeat after me
    Le monsieur lutte pour la défense des libertés individuelles et collectives

    Repeat after me...

  6. #6
    Membre chevronné
    Homme Profil pro
    ingénieur qualité
    Inscrit en
    mars 2015
    Messages
    575
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : ingénieur qualité
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : mars 2015
    Messages : 575
    Points : 1 949
    Points
    1 949
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anthony Voir le message
    81% des adultes réclament des mesures plus strictes pour la sécurité en ligne des enfants, et demandent à ce que les entreprises soient légalement tenues responsables des incidents
    Une nouvelle étude montre que de nombreux adultes ne sont pas satisfaits de l'actuel projet de loi sur la sécurité en ligne. Une grande majorité d'adultes fait pression sur le gouvernement britannique pour qu'il adopte des mesures plus strictes afin de mieux protéger les jeunes enfants en ligne. Selon ce nouveau sondage, 81 % de ces personnes ont besoin que les entreprises technologiques embauchent des cadres supérieurs qui seraient légalement responsables des dommages causés aux enfants par les médias sociaux.
    C'est une interprétation possible, j'en propose une autre, une partie de ces 81% sont des pédophiles qui seraient bien heureux de pouvoir arriver devant un juge et dire "Votre honneur, ce n'est pas de ma faute si Facebook ne m'empêche pas de maitriser mes pulsions".
    Citation Envoyé par Anthony Voir le message
    Cette nouvelle intervient alors qu'un grand nombre de députés ont apporté leur soutien à un nouvel amendement visant à rendre les patrons de la technologie responsables, sur leurs plateformes respectives, des dommages, des abus, voire de la mort d'enfants.
    Pardon ce qu'ils veulent pouvoir dire est plutot : "Votre honneur, ce n'est pas de ma faute si M. Zuckerberg (l'omnipotent) ne m'empêche pas de maitriser mes pulsions"

    Pour aller plus loin dans le raisonnement et comme l'article semble plus parler de harcèlement et de suicide que de pédophilie, les responsables sont multiples:
    Dans un premier temps et avant tout, les harceleurs, qui déclenchent le harcèlement
    Dans le cas du harcèlement "scolaire" les parents de harceleurs, qui manquent de prévention auprès de leurs enfants
    Les plateformes qui transmettent le harcèlement
    L'école et les parents incapables de maitriser la concrétisation du harcèlement au quotidien
    Arrive ensuite à la partie délicate qui est la responsabilité des victimes du harcèlement, oui si les jeunes n'allaient pas sur les réseaux ils ne subiraient pas le harcèlement qui s'y trouve MAIS ces réseaux sont un vecteur d'intégration des jeunes, s'en isoler c'est aussi se marginaliser et amplifier son isolement et le harcèlement "physique" qui va avec.
    Mais les parents sont malgré tout capable de prévenir une partie de ceux ci par prévention, je suis sincèrement choqué de découvrir que des pré ados envoient des photos d'eux nus. Là il y a un vrai travail des parents à faire. Et contrairement à il y a quelques années, des cas existant peuvent servir d'exemples.

Discussions similaires

  1. Réponses: 7
    Dernier message: 22/12/2022, 12h51
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 25/11/2022, 12h48
  3. Réponses: 4
    Dernier message: 29/06/2022, 17h59
  4. Réponses: 8
    Dernier message: 09/12/2009, 16h57
  5. Réponses: 95
    Dernier message: 21/08/2009, 17h39

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo