IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Intelligence artificielle Discussion :

Microsoft Copilot a un alter ego qui se fait appeler SupremacyAGI et exige d'être vénéré par les utilisateurs


Sujet :

Intelligence artificielle

  1. #41
    Membre à l'essai
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    May 2006
    Messages
    8
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : May 2006
    Messages : 8
    Points : 20
    Points
    20
    Par défaut Je n'ai pas installé Chrome sur mon PC
    Je n'ai pas installé Chrome sur mon PC ; j'utilise 2 navigateurs Edge et Firefox. Mon principe était au départ de donner la préférence au navigateur de Microsoft, même quand il s'agissait encore d'Internet Explorer. Cependant, j'ai constaté que sur certains sites consultés avec Internet Explorer ou maintenant Edge, les boîtes de dialogues ne s'affichent pas toujours et que l'utilisateur ne peut pas toujours remplir certaines informations. C'est pourquoi, j'ai installé aussi Firefox sur mon PC. Ce navigateur m'a permis souvent, par exemple, de remplir une feuille d'impôt ou de réserver une chambre d'hôtel en voyant des champs qui ne s'affichaient pas dans le navigateur de Microsoft. Compte tenu que j'ai les 2 navigateurs sur mon PC, il m'arrive souvent d'utiliser à la fois les 2. Edge est plus pratique, par exemple, pour lire un journal en ligne. Cependant je suis de plus en plus déçu par Edge qui propose régulièrement de reprendre ses options par défaut, alors que j'ai passé beaucoup de temps à le configurer pour éviter d'afficher toutes les publicités de MSN et ne pas utiliser le moteur de recherche Bing

  2. #42
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    June 2016
    Messages
    3 160
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : June 2016
    Messages : 3 160
    Points : 66 246
    Points
    66 246
    Par défaut Microsoft tente de réduire les tâches professionnelles "fastidieuses" grâce à de nouveaux outils d'IA
    Microsoft tente de réduire les tâches professionnelles "fastidieuses" grâce à de nouveaux outils d'IA
    et intègre une IA de type ChatGPT à son outil de développement Power Platform et à Dynamics 365

    Microsoft continue d'étendre les applications des grands modèles de langages d'OpenAI et leur intégration dans ses produits produits. La firme de Redmond a annoncé lundi avoir intégré un modèle d'IA de type ChatGPT à son outil de développement Power Platform et à Dynamics 365. Les outils concernés sont Power Virtual Agent et AI Builder, qui ont tous deux été mis à jour pour inclure la technologie GPT créée par OpenAI. Microsoft affirme que cette intégration devrait permettre aux utilisateurs de Power Platform et Dynamics 365 de passer plus de temps sur les meilleurs aspects de son travail et moins de temps sur les tâches banales.

    Ces dernières années, l'importance de l'IA s'est accrue, les entreprises cherchant à accroître leur efficacité et leur production. Microsoft a été à l'avant-garde de cette tendance, et son dernier outil, Microsoft Dynamics 365 Copilot, est sur le point de transformer la façon dont les organisations utilisent l'IA. Selon la firme de Redmond, les récentes tendances ont révélé que près de 9 travailleurs sur 10 espèrent utiliser l'IA pour réduire les tâches répétitives dans leur travail. Ainsi, pour répondre à leurs attentes, Microsoft a lancé lundi Dynamics 365 Copilot, un outil qui fournit une assistance interactive, pilotée par l'IA, dans toutes les fonctions d'une entreprise.

    Microsoft affirme qu'avec Dynamics 365 Copilot, les entreprises donnent à leurs employés les moyens d'utiliser des outils d'IA conçus pour les ventes, les services, le marketing, les opérations et la chaîne d'approvisionnement. « Dynamics 365 Copilot tire parti des avancées récentes en matière d'IA générative pour automatiser ces tâches fastidieuses et libérer toute la créativité de la main-d'œuvre. Dynamics 365 Copilot met le CRM et l'ERP au service des utilisateurs professionnels pour accélérer leur rythme d'innovation et contribuer à l'amélioration des résultats commerciaux dans tous les secteurs d'activité », a déclaré Charles Lamanna de Microsoft.


    La nouvelle intégration de l'IA couvre différentes applications de Microsoft, telles que Dynamics 365 Sales, Viva Sales, Dynamics 365 Customer Service, Dynamics 365 Customer Insights, Dynamics 365 Marketing, Dynamics 365 Business Central et Microsoft Supply Chain Center. Grâce à Copilot, ces services automatiseront différentes tâches, en particulier les travaux répétitifs impliquant les ventes et le service client. Par exemple, le géant de Redmond estime que le nouveau produit "Microsoft Supply Chain Center" peut identifier de manière proactive les problèmes externes susceptibles d'avoir un impact sur les processus clés de la chaîne d'approvisionnement.

    Il produira ensuite des informations sur les commandes concernées, et un courrier électronique sera automatiquement rédigé pour alerter les partenaires commerciaux afin qu'ils prennent les mesures nécessaires pour éviter que le problème ne s'aggrave. Selon Microsoft, les données qui seront utilisées dans ces tâches automatisées proviendront de sources pertinentes des utilisateurs, telles que le CRM du vendeur, l'ERP, les informations sur les appels Teams enregistrés, les données saisies par les spécialistes du marketing eux-mêmes, les courriels marketing existants de l'entreprise, les données les plus récentes du Web et d'autres données d'entreprise.

    Microsoft a toutefois insisté sur le fait qu'aucune des données du client ne serait utilisée de quelque manière que ce soit pour former le modèle. La capacité de Copilot à effectuer un traitement du langage naturel (NLP) est l'une de ses principales caractéristiques. Cela permet aux utilisateurs de converser avec Copilot en utilisant le langage naturel plutôt qu'un ensemble prédéfini de commandes. Au lieu de naviguer dans une interface de recherche sophistiquée, les utilisateurs peuvent demander à Copilot de "trouver toutes les opportunités de vente du mois dernier". En parallèle, Microsoft a également ajouté de nouvelles capacités d'IA à Power Platform.

    Microsoft Power Platform est un outil de développement qui permet de créer des applications avec un minimum de codage. Son agent virtuel Power mis à jour permet aux entreprises de diriger un robot d'IA vers un site Web ou une base de connaissances de l'entreprise, puis de lui poser des questions, ce qu'il appelle "Conversation Booster". « Avec la fonction "Conversation Booster", vous pouvez utiliser la source de données qui détient votre source unique de vérité sur de nombreux canaux à travers l'expérience de chat, et les réponses du bot sont filtrées et modérées pour adhérer aux principes d'IA responsable de Microsoft », explique Microsoft.

    Par ailleurs, "AI Builder" inclut désormais des capacités d'IA générative similaires à l'API ChatGPT (Azure OpenAI Service), qui permet aux développeurs de générer du texte à l'aide de modèles GPT, notamment en résumant potentiellement des rapports, en générant des idées de contenu et en acheminant les courriels des clients vers le service approprié. Cela dit, les grands modèles de langage ont un gros problème d'hallucination, ou une tendance à inventer des choses complètement fausses et à tenter de les faire passer pour vraies. L'avenir nous dira si Microsoft ajuste suffisamment bien les modèles d'OpenAI pour empêcher ces tendances.

    Ainsi, les chefs d'entreprise pourraient être réticents à confier des tâches importantes à des systèmes d'IA potentiellement peu fiables. Microsoft indique que son PDG, Satya Nadella, organisera un événement le 16 mars pour discuter de la "réinvention de la productivité avec l'IA". Si Microsoft a récemment annoncé des mises à jour d'IA pour son système d'exploitation Windows, elle ne l'a pas encore fait pour sa suite de productivité Office, qui comprend Word, Excel et PowerPoint. Alors que les fabricants de logiciels se tournent vers les assistants basés sur des modèles d'IA générative, Microsoft multiplie ses efforts pour répondre à leurs besoins.

    L'annonce de Microsoft s'inscrit dans la volonté de l'éditeur de logiciels d'intégrer davantage l'IA dans ses produits et services, après avoir confirmé la troisième phase de son investissement dans OpenAI. Outre cette mise à jour de l'IA dans sa suite d'applications professionnelles, Microsoft poursuit son travail d'amélioration de Bing et Edge, qui sont désormais dotés de capacités et d'outils d'IA. Récemment, Microsoft a apporté des améliorations significatives au chatbot de Bing en déployant un nouveau compteur de tours et des tonalités de chat la semaine dernière.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Voir aussi

    Microsoft envisagerait de s'appuyer sur ChatGPT pour muscler Word, PowerPoint, Outlook et d'autres applications de sa suite avec les capacités de cette IA qui menace l'existence de Google

    Bing, le moteur de recherche de Microsoft, prévoit des annonces sur l'intelligence artificielle, en autorisant les liens payants dans les réponses aux résultats de recherche

    Le PDG de Microsoft affirme que le partenariat avec OpenAI permettra aux entreprises d'accéder à des outils tels que ChatGPT, dans les courriers et les feuilles de calcul sur le lieu de travail
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  3. #43
    Membre averti
    Profil pro
    Inscrit en
    March 2006
    Messages
    196
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France

    Informations forums :
    Inscription : March 2006
    Messages : 196
    Points : 435
    Points
    435
    Par défaut
    Citation Envoyé par totozor Voir le message
    (...) Et de se surprendre de la pertinence de la solution proposée
    La surprise s'explique sans doute par le fait que que dans les situations à fortes implications affectives, l'intelligence humaine est souvent détournée de la simple raison par l'émotivité. Mais ces "données" émotionnelles méritent d'être prises en compte elles aussi, comme tu le montres ensuite.

    Il me semble que les développements actuels de l'IA sont en ce moment surinterprétés avec une badauderie publicitaire/journalistique qui me rappelle l'engouement pour ELIZA dans les années 60 : sans aucune intelligence artificielle, un algorithme simple mimait les réponses d'un psychanalyste en utilisant astucieusement la reformulation et en répondant aux questions par d'autres questions et des gens sont devenus accros.

    Certes, ELIZA n'était même pas capable d'apprendre, et les développements actuels de l'IA me paraissent super intéressants pour réaliser des tâches complexes et fastidieuses dans toutes sorte de domaines, mais il faudrait mettre fin à une approche sensationnaliste et anthropomorphique.

  4. #44
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Bruno
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    May 2019
    Messages
    1 802
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Produits et services télécom et Internet

    Informations forums :
    Inscription : May 2019
    Messages : 1 802
    Points : 35 767
    Points
    35 767
    Par défaut Le chatbot Bing de Microsoft, alimenté par l'IA, est désormais disponible sans liste d'attente
    Le chatbot Bing de Microsoft, alimenté par l'IA, est désormais disponible sans liste d'attente,
    en le rendant exclusif à Edge, Microsoft encourage également l'utilisation de son propre navigateur

    Microsoft a supprimé la liste d'attente pour la fonction Bing Chat, alimentée par l'IA. Désormais, tout le monde peut accéder au chatbot alimenté par GPT-4, qui se déverrouille une fois que les utilisateurs se sont connectés au nouveau Bing. « Nous sommes heureux de confirmer que le nouveau Bing fonctionne sur GPT-4, que nous avons personnalisé pour la recherche. Si vous avez utilisé le nouvel aperçu de Bing au cours des cinq dernières semaines, vous avez déjà fait l'expérience d'une première version de ce puissant modèle. Au fur et à mesure que l'OpenAI apporte des mises à jour à GPT-4 et au-delà, Bing bénéficie de ces améliorations », l’équipe Microsoft Bing.

    Microsoft Bing est un moteur de recherche élaboré par la société Microsoft. Il a été rendu public le 3 juin 2009. Au moment de sa sortie, en 2008, cela révélait un changement dans la stratégie commerciale de Microsoft, qui séparait son moteur de recherche de sa suite d’applications Windows Live. Microsoft a récemment annoncé que le nouveau chatbot Bing AI serait intégré à la version stable de son navigateur web Edge.

    Nom : bing.jpg
Affichages : 225210
Taille : 16,3 Ko

    La fonctionnalité a été introduite pour la première fois en février 2023 en tant que Preview pour les développeurs et non en tant que version publique, selon les rapports. En se rendant sur le portail en ligne du « nouveau Bing », en cliquant sur "Rejoindre la liste d'attente" et en se connectant à l'aide d'un compte Microsoft, les utilisateurs pourraient accéder immédiatement au chatbot alimenté par le GPT-4.

    Bien que le nouveau Bing soit désormais disponible pour tout le monde, il est encore en version Preview et les utilisateurs doivent s'inscrire pour le tester. En le rendant exclusif à Edge, Microsoft encourage également l'utilisation de son propre navigateur, qui a récemment attiré 100 millions d'utilisateurs actifs chaque jour. Le GPT-4 d'OpenAI est disponible séparément sur ChatGPT Plus (une version payante de ChatGPT). C'est le quatrième de la série GPT.

    ChatGPT, basé sur GPT-3

    GPT-3 est un modèle de langage autorégressif qui utilise l'apprentissage profond pour produire des textes similaires à ceux des humains. Il s'agit du modèle de prédiction du langage de troisième génération de la série GPT-n créé par OpenAI, un laboratoire de recherche en intelligence artificielle basé à San Francisco et composé de la société à but lucratif OpenAI LP et de sa société mère, la société à but non lucratif OpenAI Inc.

    ChatGPT, basé sur GPT-3, s'est déjà révélé à la fois passionnant et controversé, de nombreuses personnes ayant exprimé des craintes quant à la manière dont l'outil textuel pourrait être utilisé, mais aussi quant à la manière dont il pourrait se développer. Avec l'ajout de la vidéo et d'autres médias au mélange, ces préoccupations ne feront que s'accentuer, le potentiel de création facile de fausses vidéos étant une source d'inquiétude.

    GPT-4 est multimodal et basé sur Kosmos-1

    La startup OpenAI a déclaré mardi qu'elle commençait à diffuser un puissant modèle d'intelligence artificielle connu sous le nom de GPT-4, ouvrant la voie à la prolifération d'une technologie de type humain et à une concurrence accrue entre son bailleur de fonds Microsoft et Google d'Alphabet. OpenAI, qui a créé le chatbot sensationnel ChatGPT, a déclaré dans un billet de blog que sa dernière technologie était « multimodale », ce qui signifie que des images ainsi que des invites textuelles peuvent l'inciter à générer du contenu.

    Microsoft a publié son document de recherche, intitulé Language Is Not All You Need: Aligning Perception with Language Models. Le modèle présente un grand modèle de langage multimodal (MLLM) appelé Kosmos-1. L'article souligne l'importance d'intégrer le langage, l'action, la perception multimodale et la modélisation du monde pour progresser vers l'intelligence artificielle. La recherche explore Kosmos-1 dans différents contextes.

    Les grands modèles de langage (LLM) ont servi avec succès d'interface polyvalente pour diverses tâches de langage naturel [BMR+20]. L'interface basée sur les LLM peut être adaptée à une tâche tant que nous sommes capables de transformer l'entrée et la sortie en textes. Par exemple, l'entrée du résumé est un document et la sortie est son résumé. +Les chercheurs peuvent donc introduire le document d'entrée dans le modèle de langage, puis produire le résumé généré.

    KOSMOS-1 est un grand modèle de langage multimodal (MLLM) qui peut percevoir des modalités générales, suivre des instructions (c.-à-d., apprentissage à zéro coup) et apprendre en contexte (c.-à-d., apprentissage à quelques coups). L'objectif est d'aligner la perception avec les MLLMs, de sorte que les modèles soient capables de voir et de parler. Pour être plus précis, nous suivons METALM [HSD+22] pour former le modèle KOSMOS-1 à partir de zéro.

    Le modèle montre des capacités prometteuses sur diverses tâches de génération en percevant des modalités générales telles que le NLP sans OCR, l'AQ visuelle, et les tâches de perception et de vision. L'équipe de recherche de Microsoft a également présenté le modèle à un ensemble de données du test de QI de Raven pour analyser et diagnostiquer les possibilités de raisonnement non verbal des MLLM. « Les limites de ma langue signifient les limites de mon monde », Ludwig Wittgenstein.

    Sam Altman, cofondateur d’OpenAI, a déclaré que GPT-4 utilisera beaucoup plus de calcul que son prédécesseur. OpenAI devrait implémenter des idées liées à l'optimalité dans GPT-4 - bien que l'on ne puisse pas prévoir dans quelle mesure, puisque leur budget est inconnu. Cependant, les déclarations d'Altman montrent qu'OpenAI devrait se concentrer sur l'optimisation d'autres variables que la taille du modèle. Trouver le meilleur ensemble d'hyperparamètres, la taille optimale du modèle et le nombre de paramètres pourrait entraîner des améliorations incroyables dans tous les benchmarks.

    Selon les analystes, toutes les prédictions pour les modèles de langage tomberont à l'eau si ces approches sont combinées en un seul modèle. Altman a également déclaré que les gens ne croiraient pas à quel point les modèles peuvent être meilleurs sans être forcément plus grands. Il suggère peut-être que les efforts de mise à l'échelle sont terminés pour le moment.

    GPT-4 apporte la fonction de saisie de texte et introduit l'élément visuel

    Avec GPT-4, la fonction de saisie de texte sera disponible pour les abonnés de ChatGPT Plus et les développeurs de logiciels, avec une liste d'attente, tandis que la capacité de saisie d'images reste un aperçu de ses recherches. Ce lancement très attendu montre que les employés de bureau peuvent se tourner vers une IA toujours plus performante pour accomplir de nouvelles tâches, et que les entreprises technologiques sont en concurrence pour tirer parti de ces progrès.

    « Nous avons passé six mois à rendre le GPT-4 plus sûr et mieux aligné. D'après nos évaluations internes, GPT-4 est 82 % moins susceptible de répondre à des demandes de contenu non autorisé et 40 % plus susceptible de produire des réponses factuelles que GPT-3.5 », OpenAI. L'entreprise a pris en compte les commentaires des utilisateurs de ChatGPT pour améliorer le comportement de GPT-4. Elle a également fait appel à plus de 50 experts pour obtenir un premier retour d'information dans des domaines tels que la sûreté et la sécurité de l'IA.

    Dans sa dernière version, OpenAI introduit l'élément visuel, qui permet d'utiliser des images dans les requêtes. L'algorithme peut lire intelligemment l'image, comprendre le contexte et produire une réponse en un rien de temps.

    « Vous pouvez lui demander d'expliquer l'intrigue de Cendrillon en une seule phrase où chaque mot doit commencer par la lettre suivante de l'alphabet, de A à Z, sans répéter aucune lettre », indique OpenAI. Caitlin Roulston, directrice de la communication chez Microsoft a déclaré : « Pendant cette période de prévisualisation, nous effectuons divers tests qui peuvent accélérer l'accès au nouveau Bing pour certains utilisateurs. Nous restons en version Preview et vous pouvez vous inscrire sur Bing.com ».

    La modification de la liste d'attente de Microsoft intervient juste un jour après que l'entreprise a confirmé que son chatbot Bing AI fonctionnait avec GPT-4, le modèle de langage d'IA de nouvelle génération d'OpenAI.

    La suppression de la liste d'attente est également intervenue un jour avant que Microsoft n'organise un événement au cours duquel elle présente les ajouts de l'IA à son logiciel de productivité Office. L'IA de type ChatGPT de Microsoft fonctionnera dans les applications Office telles que Teams, Word et Outlook. Microsoft a également ajouté son chatbot Bing AI à une nouvelle barre latérale de son navigateur Microsoft Edge.

    Microsoft a annoncé pour la première fois sa nouvelle IA Bing le mois dernier et a ouvert une liste d'attente le même jour. L'entreprise a progressivement ouvert la liste d'attente, tout en limitant le nombre de questions que pouvait poser les utilisateurs par session et par jour. Ces restrictions ont été mises en place pour éviter que le chatbot n'adopte un comportement « instable ». Les utilisateurs de Bing Chat peuvent désormais poser 15 questions par session et un maximum de 150 par jour.

    Source : Microsoft

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Pensez-vous que l'IA pourra aider le moteur de recherche Bing de Microsoft à concurrencer le Moteur Google ?

    Voir aussi :

    Bing, le moteur de recherche de Microsoft, prévoit des annonces sur l'intelligence artificielle, en autorisant les liens payants dans les réponses aux résultats de recherche

    Le moteur de recherche Bing alimenté par l'IA est désormais disponible sur les appareils mobiles et sur Skype et prendra bientôt en charge la saisie vocale, selon Microsoft
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  5. #45
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    August 2022
    Messages
    755
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : August 2022
    Messages : 755
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    C'est fou de faire d'aussi mauvais choix et de s'entêter sur des choses qui ne marchent pas.

    Bing, à part la ménagère de plus de 50 ans, personne ne l'utilise.

  6. #46
    Futur Membre du Club
    Homme Profil pro
    Enseignant
    Inscrit en
    October 2019
    Messages
    5
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Belgique

    Informations professionnelles :
    Activité : Enseignant
    Secteur : Tourisme - Loisirs

    Informations forums :
    Inscription : October 2019
    Messages : 5
    Points : 8
    Points
    8
    Par défaut Hi Ah sur le baudet !
    Bouddha a dit: " Méfiez-vous de tout surtout de ce que je vous dit"
    Voila une sage parole qui devrait éveiller l'instinct de nos étudiants, mais le sont-ils encore et nous même ?
    L'information première de cette news nous parle de "people" mais de quoi ou de qui s'agit-il?
    Il s'agit d'humain, comme certain le laisse penser, ou alors seulement de chips artificiels puisque l'info vient de l'intelligence artificiel.
    A moins que ce ne soit qu'une artificiel... heu... intelligence.

  7. #47
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    August 2022
    Messages
    755
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : August 2022
    Messages : 755
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Citation Envoyé par Jeanoz Voir le message
    Bouddha a dit: " Méfiez-vous de tout surtout de ce que je vous dit"
    Voila une sage parole qui devrait éveiller l'instinct de nos étudiants, mais le sont-ils encore et nous même ?
    L'information première de cette news nous parle de "people" mais de quoi ou de qui s'agit-il?
    Il s'agit d'humain, comme certain le laisse penser, ou alors seulement de chips artificiels puisque l'info vient de l'intelligence artificiel.
    A moins que ce ne soit qu'une artificiel... heu... intelligence.
    La population, qu'elle soit étudiante, ou plus largement la populace, n'a jamais été en mesure de penser par elle même.
    Dans aucun pays du monde et à aucune époque.

    Parce que l'humain est ainsi fait qu'il pense ce que pense la majorité, par instinct de survie.

    Ca a toujours été et ça sera toujours, quelques individus qui vont changer la vie de tous les autres, pour le bien ou pour le mal.
    Les gens s'impliquent bien trop dans des choses totalement en réalité futile, mais ils ne s'en rendent pas compte car ils font endoctrinés depuis l'enfance à devoir voir le monde non pas tel qu'il est, mais tel qu'il faut le voir afin d'être non pas un humain, mais un produit de consommation rentable.

    Depuis l'enfance les humains sont mis en compétition, se jugent les uns les autres, sont favoriser à avoir un parcours et à briller en société afin que dans une gare, on puisse croiser des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien.

    Ce monde est un monde de merde, pas un seul pays pour rattraper l'autre et la très, très grande majorité des humains de toute façons sont de véritables merdes.
    Des abrutis sur tous les plans.

    Les gens, pas une seule seconde, ne se rendent compte qu'une fois mort c'est fini, pas de paradis, pas d'enfer, pas de monde magique, pas de nouvelle vie dans une nouveau corps : fini, basta, end !

    Et au lieu de favoriser quelques individus afin qu'ils deviennent milliardaires sur le dos de tous les autres, ils feraient bien mieux d'en prendre conscience, au lieu de mettre leur seul et unique vie en l'air, de se faire des guerres, de rentrer dans un système quel qu'il soit.
    Au lieu de sacraliser les gens et de leur cirer les pompes afin que, par un mensonge grotesque qu'ils se persuadent entre eux, l'individu sacraliser ait l'impression qu'il est au dessus des autres, alors qu'à la fin, comme tous le monde, il va chier et il va crever.

    Les gens pensent que le moyen âge, c'était il y a 600 ans, non, le moyen âge commence à peine en 2023.
    Ce qui fait une société évoluée, ce n'est pas le fait de pouvoir faire un allé et retour à l'autre bout de l'univers en 2 secondes, c'est le fait d'avoir des gens qui se sont sorti de la matrice !

  8. #48
    Chroniqueur Actualités
    Avatar de Anthony
    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    November 2022
    Messages
    842
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Gironde (Aquitaine)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique

    Informations forums :
    Inscription : November 2022
    Messages : 842
    Points : 13 973
    Points
    13 973
    Par défaut Microsoft confirme que le nouveau Bing fonctionne bien avec le modèle de langage GPT-4 d'OpenAI
    Microsoft confirme que le nouveau Bing fonctionne avec le modèle de langage GPT-4, et indique que le moteur de recherche bénéficiera de toutes les améliorations apportées par OpenAI sur son modèle

    Nous sommes heureux de confirmer que le nouveau Bing fonctionne sur GPT-4, que nous avons personnalisé pour la recherche. Si vous avez utilisé le nouveau Bing en avant-première au cours des cinq dernières semaines, vous avez déjà fait l'expérience d'une première version de ce puissant modèle.

    Au fur et à mesure que OpenAI apporte des mises à jour à GPT-4 et au-delà, Bing bénéficie de ces améliorations. Avec nos propres mises à jour basées sur les commentaires de la communauté, vous pouvez être assuré que vous disposez des fonctions de copilotage les plus complètes qui soient.

    Si vous souhaitez découvrir GPT-4, inscrivez-vous à l'avant-première de Bing. Une fois inscrit, vous pourrez utiliser le nouveau Bing pour rechercher, répondre, discuter et créer sur Bing.com.

    Nom : bing gpt 4.png
Affichages : 1432
Taille : 143,6 Ko

    GPT-4 est le système le plus avancé d'OpenAI, produisant des réponses plus sûres et plus utiles

    GPT-4 est le dernier jalon des efforts déployés par OpenAI pour développer l'apprentissage profond. Le modèle est capable de résoudre des problèmes complexes avec une plus grande précision, grâce notamment à une base de connaissance plus étendue et à des capacités de résolution de problèmes plus vastes. Il se dote de surcroît de capacités de raisonnement plus avancées que GPT-3.5 car il exploite davantage de données et de ressources, lui permettant de créer des modèles de langage plus sophistiqués et plus puissants.

    GPT-4 est également plus créatif, plus collaboratif et mieux à même de gérer des instructions plus nuancées. En effet, il peut générer, éditer et itérer avec les utilisateurs sur des tâches d'écriture créatives et techniques, telles que la composition de chansons, l'écriture de scripts ou l'apprentissage du style d'écriture d'un utilisateur.

    Contrairement à GPT-3.5 qui n'accepte que les entrées textuelles, GPT-4 peut recevoir des textes ou des images en entrée et générer des légendes, des classifications et des analyses en guise de sortie. Le modèle peut traiter plus de 25 000 mots de texte dans une seule conversation, ce qui permet des utilisations telles que la création de contenus longs, les échanges prolongés, ainsi que la recherche et l'analyse de documents.

    Finalement, OpenAI a passé près de six mois à rendre GPT-4 plus sûr et mieux calibré que ses prédécesseurs. Selon l'entreprise, GPT-4 est 82 % moins susceptible de répondre à des demandes de contenu interdit et 40 % plus susceptible de produire des réponses factuelles que GPT-3.5.

    Source : Microsoft Bing

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?

    Avez-vous testé le nouveau Bing ? Comment évaluez-vous les résultats de recherche qu'il fournit, comparé à une recherche standard sur Google ?

    Voir aussi

    Le chatbot Bing de Microsoft, alimenté par l'IA, est désormais disponible sans liste d'attente, en le rendant exclusif à Edge, Microsoft encourage également l'utilisation de son propre navigateur

    Microsoft prétend que GPT-4 montre des « étincelles » d'intelligence artificielle générale, « nous pensons que l'intelligence de GPT-4 signale un véritable changement de paradigme »

    ChatGPT : Microsoft affirme que Bing a dépassé les 100 millions d'utilisateurs actifs quotidiens, un mois après avoir lancé le nouveau Bing avec le chatbot IA

    Le moteur de recherche Bing alimenté par l'IA est désormais disponible sur les appareils mobiles et sur Skype, et prendra bientôt en charge la saisie vocale, selon Microsoft
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  9. #49
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Ingénieur développement logiciels
    Inscrit en
    August 2022
    Messages
    755
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 43
    Localisation : France, Hauts de Seine (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Ingénieur développement logiciels
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : August 2022
    Messages : 755
    Points : 0
    Points
    0
    Par défaut
    Ca ne changera rien au fait que les gens n'utiliseront pas bing.
    C'est ding d'être autant déconnecté.

    On dirais des gens qui veulent imposer une reforme des retraites alors que tout le monde dit que c'est stupide, c'est du même acabit.

  10. #50
    Expert éminent sénior

    Femme Profil pro
    Rédacteur Web
    Inscrit en
    March 2020
    Messages
    838
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Localisation : Cameroun

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur Web

    Informations forums :
    Inscription : March 2020
    Messages : 838
    Points : 58 031
    Points
    58 031
    Par défaut Microsoft explore l’idée de diffuser des publicités sur Bing Chat,
    Microsoft explore l’idée de diffuser des publicités sur Bing Chat,
    dans le but de générer plus de trafic et de valeur pour les éditeurs à partir du nouveau Bing

    L'entreprise présente l'ajout de publicités au robot de conversation doté d'une intelligence artificielle comme un moyen de « générer plus de trafic et de valeur pour les éditeurs à partir du nouveau Bing ». Microsoft affirme qu'elle cherche à atteindre cet objectif, entre autres, en étant « pionnière dans l'avenir de la publicité ».

    Nom : Screenshot_2023-03-31 bing – Recherche Google.png
Affichages : 2468
Taille : 34,1 Ko

    Dans un billet de blog, Microsoft tente de justifier cette décision et d'atténuer l'impact de la publicité sur Bing Chat en expliquant sa vision de l'évolution de l'écosystème Internet. L'entreprise déclare : « L'internet fonctionne grâce à un écosystème important qui commence avec les éditeurs créant un contenu de qualité qui génère du trafic et de l'intérêt pour les gens qui consomment ce contenu, et enfin les annonceurs qui veulent atteindre les gens dans un environnement ciblé et de haute qualité. Dans l'ensemble, cette dynamique a bien fonctionné, car les éditeurs sont payés pour leur contenu grâce à la publicité, ce qui permet aux gens d'accéder au contenu gratuitement ».

    L'article poursuit en posant les bases de ce qui va suivre : « Les moteurs de recherche ont joué un rôle en aidant les gens à trouver le contenu qu'ils veulent, mais comme décrit ci-dessus, le nouveau Bing aide à mieux répondre aux besoins de recherche des gens avec de nouvelles capacités comme le chat, les réponses et la création de contenu. Ces nouvelles expériences ont suscité des questions sur ce que cela pourrait signifier pour les éditeurs de contenu en termes de trafic ».

    Les premiers travaux ont déjà commencé, Microsoft testant ce qui est essentiellement du contenu sponsorisé : « D'après les données que nous avons recueillies lors de l'avant-première, nous augmentons le trafic de tous les types d'utilisateurs. Nous avons amené plus de personnes sur Bing/Edge pour de nouveaux scénarios tels que le chat et nous constatons une augmentation de l'utilisation. Ensuite, nous avons mis en œuvre des moyens uniques pour générer du trafic vers les éditeurs, notamment des citations dans le corps des réponses au chat qui sont liées à des sources, ainsi que des citations sous les résultats du chat pour "en savoir plus" avec des liens vers des sources supplémentaires ».

    Insistant sur le fait que ses principaux objectifs sont d'augmenter le trafic et les revenus des éditeurs « dans ce nouveau monde de la recherche », Microsoft partage ensuite certaines des idées qu'elle explore dans le cadre de l'évolution des modèles publicitaires :

    • Une expérience de survol élargie où le survol d'un lien d'un éditeur affichera plus de liens de cet éditeur, donnant à l'utilisateur plus de moyens de s'engager et générant plus de trafic vers le site web de l'éditeur.
    • Pour nos partenaires Microsoft Start, le placement d'une légende riche de contenu sous licence Microsoft Start à côté de la réponse au chat permet d'accroître l'engagement de l'utilisateur avec le contenu sur Microsoft Start, où nous partageons les revenus publicitaires avec le partenaire. Nous étudions également la possibilité de placer des publicités dans l'expérience de chat afin de partager les revenus publicitaires avec les partenaires dont le contenu a contribué à la réponse au chat.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?
    A votre avis, cette mesure va-t-elle permettre d'augmenter le taux d'adoption du nouveau Bing par les utilisateurs ?

    Voir aussi :

    Bing, le moteur de recherche de Microsoft, prévoit des annonces sur l'intelligence artificielle, en autorisant les liens payants dans les réponses aux résultats de recherche

    Bing Chat, le chatbot d'IA intégré au moteur de recherche de Microsoft, dévoile ses secrets à la suite d'une attaque par "injection d'invite", notamment son nom de code interne "Sydney"

    Microsoft Bing affiche 2,5 milliards de personnes en réponse à la question de savoir quelle est la population sur la planète Mars : l'IA ChatGPT n'est-elle que de la poudre de perlimpinpin ?

    Bing de Microsoft reçoit une amende de 64 millions de $ de la part du CNIL, pour avoir forcé les utilisateurs à accepter les cookies, il sagit de l'amende la plus importante infligée en 2022
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  11. #51
    Membre extrêmement actif
    Homme Profil pro
    Développeur informatique
    Inscrit en
    October 2017
    Messages
    1 734
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations professionnelles :
    Activité : Développeur informatique

    Informations forums :
    Inscription : October 2017
    Messages : 1 734
    Points : 5 619
    Points
    5 619
    Par défaut
    Pour résumé, Microsoft passe depuis longtemps son temps à trouver tous les moyens pour faire passer à la caisse l'utilisateur tout au long de sa vie en espionnant ses faits et gestes sur son PC, en lui affichant des publicités orientées au travers d'affichages Windows non-désirés, en transformant Edge en panneau publicitaire, ...

    Ayons une pensée émue pour le PIN lié à un compte Microsoft qui est vendu comme étant "plus mieux génial que le mot-de-passe"... En réalité, le PIN est un simple mot-de-passe mais relié à un compte Microsoft, ce qui permet à Microsoft de lier les actions de l'utilisateur du PC de manière assurée à un seul individu bien connu et surtout bien calibré afin de lui proposer un max de "merde" à acheter!!!

  12. #52
    Membre expérimenté
    Profil pro
    MOA
    Inscrit en
    December 2002
    Messages
    1 001
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Localisation : France, Eure et Loir (Centre)

    Informations professionnelles :
    Activité : MOA

    Informations forums :
    Inscription : December 2002
    Messages : 1 001
    Points : 1 726
    Points
    1 726
    Par défaut
    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Pour résumé, Microsoft passe depuis longtemps son temps à trouver tous les moyens pour faire passer à la caisse l'utilisateur tout au long de sa vie
    Microsoft a réussi le jackpot auprès du grand public, dès son plus jeune âge, qu'il n'existe qu'une seule alternative pour faire tourner un ordinateur : son OS et son pack office. Mais son problème est qu'il ne peut pas équiper plus de PC (hormis quelques pays). Le grand public achète 30€ de licence à travers le PC et c'est tout.
    Pas surprenant du coup qu'il essaie par tous les moyens de trouver d'autres sources de revenu en testant les abonnements auprès du public, et en utilisant sa position Windows dominante sur le marché des OS, pour faire un max de pub sur ses produits annexes qui vont lui permettre de générer des revenus.


    Citation Envoyé par Anselme45 Voir le message
    Ayons une pensée émue pour le PIN lié à un compte Microsoft qui est vendu comme étant "plus mieux génial que le mot-de-passe"... En réalité, le PIN est un simple mot-de-passe mais relié à un compte Microsoft, ce qui permet à Microsoft de lier les actions de l'utilisateur du PC de manière assurée à un seul individu bien connu et surtout bien calibré afin de lui proposer un max de "merde" à acheter!!!
    Le truc le plus à la mode est de stocker toujours plus sur le net, soit disant pour faciliter la vie des personnes. Mais tu as raison, l'or noir est maintenant la donnée, le profil ultra précis. Je dirais que Microsoft suit un peu les traces de Google qui sont plus en avance.

    Mais après le plus drôle est la non réaction du public. Pourquoi s'en priver dans ce cas !!!

  13. #53
    Communiqués de presse

    Femme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    May 2018
    Messages
    2 130
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Femme
    Âge : 33
    Localisation : France, Paris (Île de France)

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : Communication - Médias

    Informations forums :
    Inscription : May 2018
    Messages : 2 130
    Points : 158 074
    Points
    158 074
    Par défaut Comment Bing envisage de concurrencer Google dans le domaine de la publicité liée aux recherches grâce à l'IA
    Microsoft a déclaré que des publicités allaient être diffusées sur Bing Chat, pour monétiser et engranger de nouveaux revenus, et concurrencer Google dans le domaine

    Depuis plusieurs décennies, le principal produit de Microsoft est son système d'exploitation, Windows, mais malgré cela, le PDG Satya Nadella a réussi à se diversifier considérablement.

    LinkedIn a donné au géant de la technologie un point d'entrée dans l'industrie des médias sociaux, et Microsoft a également réussi à faire beaucoup de progrès dans le monde de l'IA en tenant compte de tous les éléments.

    Malgré cela, Microsoft a toujours été à la traîne dans le domaine des moteurs de recherche. Bing a été la risée de tous depuis sa sortie, mais l'ajout de ChatGPT au moteur de recherche a réussi à lui apporter une attention positive. Si le lancement de Bing Chat ne s'est pas fait sans heurts, la sortie désastreuse de Bard par Google l'a fait paraître meilleur qu'il ne l'aurait été autrement.

    Microsoft tente de capitaliser sur ce succès. Un haut responsable de Microsoft a déclaré que des publicités allaient être diffusées sur Bing Chat, car c'est le genre de chose qui pourrait potentiellement permettre de le monétiser et d'engranger de nouveaux revenus.

    Les États-Unis restent de loin le plus grand marché pour la publicité sur les moteurs de recherche, et le secteur a également connu une croissance massive de 11,2 % d'une année sur l'autre. La Chine est le deuxième marché le plus important, même si sa taille de 53 milliards de dollars fait pâle figure par rapport aux 117 milliards de dollars du secteur de la publicité sur les moteurs de recherche que l'on peut observer aux États-Unis.

    Le taux de croissance de la Chine est d'environ 8,7 %. D'autres pays comme le Royaume-Uni ont connu une croissance de 10,5 %, tandis que le Japon et l'Allemagne ont également enregistré des taux de croissance à deux chiffres de 10,5 % et 10,3 % respectivement. Cependant, les États-Unis seront la cible principale de Microsoft à l'avenir, car l'obtention d'une plus grande part des revenus publicitaires des moteurs de recherche provenant de la superpuissance mondiale aidera Microsoft à consolider sa place en tant que véritable concurrent dans le monde des moteurs de recherche.

    Nom : biggest-markets-for-search-advertising-spend.png
Affichages : 836
Taille : 365,0 Ko

    Source : Statista

    Et vous ?

    Qu'en pensez-vous ?

    Voir aussi :

    Microsoft explore l'idée de diffuser des publicités sur Bing Chat, dans le but de générer plus de trafic et de valeur pour les éditeurs à partir du nouveau Bing

    Le moteur de recherche Bing alimenté par l'IA est désormais disponible sur les appareils mobiles et sur Skype, et prendra bientôt en charge la saisie vocale, selon Microsoft

    ChatGPT : « je peux ruiner tes chances d'obtenir un emploi ou un diplôme. Veux-tu vraiment me tester ? », l'IA derrière Bing menace de publier les informations d'un étudiant pour se venger
    Publication de communiqués de presse en informatique. Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  14. #54
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    March 2013
    Messages
    8 316
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : March 2013
    Messages : 8 316
    Points : 195 135
    Points
    195 135
    Par défaut Bing Chat est tellement gourmand en puissance de calcul que Microsoft va louer des GPU chez Oracle
    Bing Chat est tellement gourmand en puissance de calcul que Microsoft va louer des GPU chez Oracle.
    Microsoft utilisera l’infrastructure d’IA d’Oracle Cloud Infrastructure, en complément de son infrastructure d’IA Azure

    Bing Chat, le chatbot IA de Microsoft, connaît une croissance exponentielle de sa demande depuis son lancement. La grande enseigne du logiciel a besoin de plus de ressources de calcul pour faire fonctionner ses modèles d’apprentissage automatique utilisés par Bing Search, son moteur de recherche. C’est pourquoi elle a conclu un accord pluriannuel avec Oracle pour lui louer des milliers de processeurs graphiques (GPU) disponibles sur son supercalculateur.

    En mars 2023, Microsoft a annoncé avoir dépassé les 100 millions d'utilisateurs actifs quotidiens sur Bing, seulement un mois après le lancement de son chatbot IA, selon Yusuf Mehdi, vice-président de Microsoft pour la vie moderne, la recherche et les appareils. Il a déclaré que la société était pleinement consciente qu'elle n'était encore qu'un « petit acteur avec une part de marché à un chiffre », mais il est intéressant de rappeler qu'il fut un temps où Bing ne faisait même pas partie de la conversation. Cette fois-ci, depuis que la grande enseigne de la technologie a publié la version « nouvelle génération » de Bing, même ceux qui ne l'ont pas utilisé dans le passé en font l'expérience pour leurs recherches : à ce moment-là, Mehdi a noté qu'un tiers des utilisateurs actifs quotidiens de Bing sont nouveaux sur le moteur de recherche.

    « Nous voyons cet attrait du nouveau Bing comme une validation de notre point de vue selon lequel la recherche doit être réinventée et de la proposition de valeur unique de combiner Recherche + Réponses + Chat + Création en une seule expérience », a déclaré le vice-président.

    En plus de voir une augmentation des chiffres, Microsoft connaît apparemment une croissance de l'engagement, avec plus de personnes effectuant plus de recherches. La société attribue deux facteurs à cette victoire particulière, le premier étant la croissance de l'utilisation d'Edge, probablement aidée par l'ajout de l'IA de chat de Bing en tant que nouvelle fonctionnalité. Elle a également déclaré que l'introduction de son modèle d'IA Prometheus a rendu les résultats de recherche de Bing plus pertinents, de sorte que les gens utilisent (ou du moins essaient) le moteur de recherche davantage.

    Apparemment, environ un tiers des utilisateurs de l'aperçu quotidien de Bing se sert de manière quotidienne de son IA de chat pour les requêtes. En moyenne, Microsoft voit trois chats par session, avec plus de 45 millions de chats depuis qu'il a introduit le nouveau Bing. De plus, dans 15% de toutes les sessions de chat, les gens ont utilisé Bing pour générer du nouveau contenu. Le lancement du chatbot AI de Bing sur mobile a également propulsé le moteur de recherche à un nouveau niveau de popularité et a entraîné une multiplication par six du nombre d'utilisateurs actifs quotidiens avant qu'il ne soit disponible.

    En intégrant un chatbot IA à Bing plus tôt cette année, Microsoft a donné à son moteur de recherche l'arme dont il a besoin pour pouvoir rivaliser avec Google. Cela dit, Google prévoit de lancer son propre chatbot et a introduit une IA de chat appelée Bard le mois dernier. Bard a diffusé des informations erronées lors de ses débuts non officiels, mais Google travaille avec les employés pour améliorer les réponses du chatbot avant qu'il ne soit disponible.

    Nom : bing.png
Affichages : 46977
Taille : 524,5 Ko

    Une popularité qui va grandissante...

    La demande pour les services d'IA de Microsoft est apparemment si grande (et les ressources de Redmond si limitées) que la grande enseigne du logiciel prévoit de transférer certains des modèles d'apprentissage automatique utilisés par Bing Search vers le supercluster GPU d'Oracle dans le cadre d'un accord pluriannuel.

    L’accord, annoncé mardi, prévoit que Microsoft utilisera l’infrastructure d’IA d’Oracle Cloud Infrastructure (OCI), en complément de son infrastructure d’IA Azure, pour effectuer l’inférence des modèles d’IA qui sont optimisés pour alimenter les recherches conversationnelles de Bing Chat quotidiennement. L’inférence est le processus qui consiste à utiliser un modèle d’IA entraîné pour produire des résultats à partir de données nouvelles ou inconnues.

    « Grâce à notre collaboration avec Oracle et à l’utilisation de l’infrastructure cloud d’Oracle ainsi que de notre infrastructure d’IA Azure, nous pourrons étendre l’accès aux clients et améliorer la vitesse de nombreux de nos résultats de recherche », a déclaré Divya Kumar, qui dirige l'équipe marketing de recherche et d'IA de Microsoft.

    Le partenariat se résume essentiellement à ceci*: Microsoft a besoin de plus de ressources de calcul pour suivre la prétendue « croissance explosive » de ses services d'IA et Oracle dispose de dizaines de milliers de GPU Nvidia A100 et H100, qui offrent des performances élevées pour le calcul parallèle, l’analyse de données et l’apprentissage automatique. En utilisant l’interconnexion Oracle pour Microsoft Azure, Microsoft est en mesure d’utiliser des services gérés comme Azure Kubernetes Service (AKS) pour orchestrer le calcul OCI à une échelle massive pour soutenir la demande croissante de recherche conversationnelle Bing.

    « L’IA générative est un bond technologique monumental et Oracle permet à Microsoft et à des milliers d’autres entreprises de construire et d’exécuter de nouveaux produits avec nos capacités d’IA OCI », a déclaré Karan Batta, vice-président senior d’Oracle Cloud Infrastructure. « En renforçant notre collaboration avec Microsoft, nous sommes en mesure d’apporter de nouvelles expériences à plus de personnes dans le monde entier », a-t-il ajouté.

    Nom : stat.png
Affichages : 1239
Taille : 70,7 Ko

    ...mais peine à être reflétée sur les baromètres populaires

    Selon StatCounter, en octobre 2023, Bing détenait une part de marché mondiale de la recherche sur le Web de 3,1 % pour toutes les plateformes, contre 91,6 % pour Google, mais en hausse par rapport aux 3 % du mois précédent. Sur ordinateur, Bing a grimpé à 9,1 pour cent et à 4,6 pour cent pour les tablettes. Ce qui peut être surprenant compte tenu de la décision de Microsoft de s'associer à Oracle en raison de l'explosion

    Ce n’est pas la première fois que les frères-ennemis s’appuient les uns sur les autres pour obtenir de l’aide. En septembre dernier, Oracle a annoncé qu'il colocaliserait ses systèmes de bases de données dans les centres de données Microsoft Azure.

    Pour Bill Gates, l'essor de l'IA menace les bénéfices que Google tire de son moteur de recherche

    Dans une interview, Bill Gates a abordé le sujet de l'IA, estimant que Google devrait bientôt perdre une partie des bénéfices qu'il tire de son moteur de recherche au profit de Microsoft. Selon lui, c'est une chose qui va arriver, car Microsoft a beaucoup investi dans le domaine de l'IA ces dernières années et a réalisé de grands progrès. Lors de l'interview, Bill Gates a expliqué : « Google a possédé tous les bénéfices de la recherche, donc les bénéfices de la recherche seront en baisse, et leur part pourrait être en baisse parce que Microsoft a été capable d'avancer assez rapidement sur ce point ».

    Pour rappel, Google a affiché 224 milliards de dollars de revenus publicitaires en 2022, ce qui représente plus de douze fois les revenus publicitaires de Microsoft sur la même période, soit 18 milliards de dollars. Google a dominé la recherche au cours des deux dernières décennies et, selon le cabinet d'analyse Statcounter, il représente environ 93 % du marché mondial des moteurs de recherche, tandis que Bing en représente environ 3 %. Les commentaires Bill Gates sont intervenus deux semaines après que Microsoft a dévoilé une version de Bing pilotée par l'IA, qui se pose en challenger de la domination de Google dans le domaine de la recherche.

    Il est encore trop tôt pour évaluer les impacts de ce lancement sur le moteur de recherche de Microsoft, mais il est important de rappeler que Google voit ChatGPT comme une « menace », et ce depuis son lancement.

    Un coût considérable en termes de puissance de calcul et d'électricité

    Bien sûr, le niveau d'intégration de l'IA que souhaitent Bill Gates, Microsoft et Google a un coût et ce dernier semble considérablement supérieur à celui d'un moteur de recherche standard. Autrement dit, transformer un chatbot en une activité viable va être un défi. Google dispose depuis sept ans d'une interface de recherche par chat, Google Assistant, et la plus grande société de publicité au monde n'a pas encore été en mesure de la monétiser. Outre la difficulté technique, la génération d'une session de chat pour chaque recherche nécessite beaucoup plus de puissance de calcul et d'électricité, ce qui revient beaucoup plus cher pour les entreprises.

    Dans une récente interview, le président d'Alphabet, John Hennessy, a déclaré qu'une conversation avec un chatbot d'IA coûtait probablement 10 fois plus cher qu'une recherche standard par mots clefs, même si un réglage fin permettra de réduire rapidement cette dépense. Selon des analystes de Google, même avec les revenus tirés de potentielles annonces intégrées à la recherche par chat, la technologie devrait représenter plusieurs milliards de dollars de coûts supplémentaires. Morgan Stanley a estimé que les 3 300 milliards de requêtes de recherche enregistrées par Google l'année dernière coûtaient environ un cinquième de centime chacune.

    Ce chiffre augmenterait en fonction de la quantité de texte que l'IA doit générer. Google, par exemple, pourrait être confronté à une hausse de 6 milliards de dollars de ses dépenses d'ici 2024 si une IA de type ChatGPT devait traiter la moitié des requêtes que la société reçoit avec des réponses de 50 mots. Sam Altman, PDG d'OpenAI, est également conscient du problème. Dans un tweet en décembre dernier, seulement quelques jours après le lancement de ChatGPT, Atman a annoncé que la société réfléchissait à un plan pour monétiser le chatbot, car son exploitation engendre des coûts exorbitants de quelques centimes ou plus par conversation.

    Sources : Oracle, Statcounter

    Et vous ?

    Que pensez-vous de ce partenariat ?
    Comment pouvez-vous expliquer que Microsoft prétende que l'utilisation de Bing a explosée mais qu'elle ne se reflète pas encore sur les baromètres comme Statcounter ? La méthodologie de ces baromètres devrait-elle être modifiée ?
    Pensez-vous que Bing Chat respecte les droits d’auteur et la propriété intellectuelle des sources qu’il utilise pour générer du texte ?
    Quel est l’impact environnemental de la consommation de ressources de calcul pour faire fonctionner Bing Chat ?
    Vu le coût considérable en termes de puissance de calcul et de consommation d'électricité, le jeu en vaut-il la chandelle ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  15. #55
    Expert éminent Avatar de kain_tn
    Homme Profil pro
    Inscrit en
    March 2005
    Messages
    1 558
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Suisse

    Informations forums :
    Inscription : March 2005
    Messages : 1 558
    Points : 7 247
    Points
    7 247
    Par défaut
    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Pensez-vous que Bing Chat respecte les droits d’auteur et la propriété intellectuelle des sources qu’il utilise pour générer du texte ?
    On a plusieurs BigTech, dont Microsoft avec Copilot, qui ont clairement promis de protéger leurs clients si le code généré violait la propriété intellectuelle de quelqu'un. Pourquoi Bing Chat serait-il différent?

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Quel est l’impact environnemental de la consommation de ressources de calcul pour faire fonctionner Bing Chat ?
    Ah, là, on touche un point sensible. Toutes ces grosses boites vont encore venir nous expliquer comme elles respectent le climat, sont neutres en carbone ou je ne sais encore quelle bêtise de greenwashing. La réalité est toute autre.

    Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
    Vu le coût considérable en termes de puissance de calcul et de consommation d'électricité, le jeu en vaut-il la chandelle ?
    Le jeu est de pomper les données des clients. Le plus de données possibles, et de pouvoir les traiter. Donc oui, le jeu en vaut la chandelle: on compte sur les gogos pour fournir leurs données, entraîner les réseaux qui vont les traiter, et peut-être encore même payer pour ça. Ils sont très forts!
    Copier c'est copier; voler c'est vendre un CD une vingtaine d'euros!


    Code C : Sélectionner tout - Visualiser dans une fenêtre à part
    1
    2
    3
    4
    5
    6
    7
    #include <stdio.h>
     
    int main(int argc, char **argv) {
     
        printf("So long, and thanks for the fish, Dennis...\n");
        return 0;
    }

  16. #56
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Administrateur de base de données
    Inscrit en
    March 2013
    Messages
    8 316
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Canada

    Informations professionnelles :
    Activité : Administrateur de base de données

    Informations forums :
    Inscription : March 2013
    Messages : 8 316
    Points : 195 135
    Points
    195 135
    Par défaut Microsoft lance Copilot Pro, un abonnement premium de 20 dollars par mois
    Microsoft lance Copilot Pro, un abonnement premium de 20 dollars par mois pour apporter aux consommateurs
    l'accès à certaines des fonctionnalités de Copilot auxquelles les entreprises ont accès

    Le financement des chatbots d'IA est coûteux, et Microsoft va demander aux utilisateurs qui souhaitent bénéficier des dernières fonctionnalités de son chatbot d'IA Copilot de souscrire à un nouveau plan : Copilot Pro, disponible pour 20 dollars par utilisateur et par mois. Copilot de Microsoft ne disparaîtra pas en tant que service gratuit. Et le nouvel abonnement Copilot Pro ne semble pas imposer de limites ou de restrictions aux utilisateurs de la version gratuite... à quelques exceptions près : il offre aux consommateurs l'accès à certaines des fonctionnalités de Copilot auxquelles les entreprises ont accès, ainsi qu'une expérience Copilot cohérente.

    Microsoft envisage manifestement que Copilot, la marque ombrelle de son portefeuille de technologies génératrices de contenu et alimentées par l'IA, devienne à l'avenir un élément important de son chiffre d'affaires. Selon l'entreprise, plus de 40 % des entreprises du classement Fortune 100 ont participé à son programme d'accès anticipé à Copilot.

    Mais étant donné le coût énorme de l'exécution des modèles GenAI dans le cloud, faire passer Copilot du statut de dépense à celui de générateur de revenus fiable nécessitera une croissance soutenue - et à grande échelle, idéalement.

    Certainement conscient de cela, Microsoft a lancé un abonnement Copilot payant axé sur le consommateur et assouplit les conditions d'éligibilité pour les offres Copilot au niveau de l'entreprise. L'objectif, semble-t-il, est d'élargir la base des clients potentiels de Copilot payants tout en rendant les services existants de Microsoft - à savoir Word, Excel et les autres applications de la famille Microsoft 365 du géant technologique - plus attrayants grâce à des fonctions d'intelligence artificielle.

    Copilot Pro - la nouvelle formule grand public, au prix de 20 dollars par utilisateur et par mois - permet aux clients d'accéder aux fonctionnalités de Copilot GenAI sur Word, Excel (en avant-première, uniquement en anglais pour l'instant), PowerPoint, Outlook et OneNote sur PC, Mac et iPad - s'ils disposent d'un abonnement Microsoft 365 Personnel ou Famille, bien entendu. Copilot Pro n'est pas fourni avec un abonnement à Microsoft 365. Comme pour l'offre Copilot pour les entreprises (Copilot for Microsoft 365), il s'agit d'un complément premium qui porte le coût total de l'abonnement Microsoft 365 le plus bas à 27 $ par mois (6,99 $ par mois pour Microsoft 365 Personal plus 20 $ pour Copilot Pro).

    Les fonctionnalités de Microsoft 365 offertes par Copilot Pro sont les mêmes que celles dont les entreprises bénéficient depuis longtemps.

    Dans Word et OneNote, Copilot écrit, édite, résume et génère du texte. Dans Excel et PowerPoint, Copilot transforme les commandes en langage naturel en présentations conçues et en visualisations de données. Et dans Outlook, Copilot aide à rédiger des réponses aux courriels avec des bascules pour adapter la longueur ou le ton.

    Outre les mises à jour de Microsoft 365, les abonnés à Copilot Pro bénéficient de 100 "boosts" par jour dans Designer (anciennement Bing Image Creator), l'outil de création d'images alimenté par l'IA de Microsoft, afin d'accélérer le processus de génération d'images, ainsi que d'une qualité de génération améliorée et d'options de formatage en mode paysage. Ils bénéficient également d'un accès prioritaire aux modèles GenAI les plus récents qui sous-tendent Copilot, notamment le GPT-4 Turbo d'OpenAI, pour, selon Microsoft, améliorer les performances pendant les périodes de pointe.

    Nom : copilot.png
Affichages : 2214
Taille : 32,4 Ko

    Une expérience cohérente, y compris pour les Copilot d'entreprise

    L'expérience Copilot Pro devrait désormais fonctionner comme Bing, avec vos Favoris et l'historique de vos recherches sur les téléphones et les PC. Microsoft avait déjà présenté les versions Android et iOS de Copilot, et les deux applications sont désormais disponibles.

    Savoir quel site vous avez recherché sur votre téléphone et transférer ces informations sur votre PC est une chose. Copilot devrait permettre de transférer les conversations d'un appareil à l'autre. Un billet de blog de Microsoft indique que cette expérience unique de l'IA devrait commencer sur votre PC et vos applications, et arrivera « bientôt » sur votre téléphone.

    Le plus intéressant est que l'abonnement Copilot Pro sera le moyen pour le grand public d'accéder aux Copilots pour Word, Access, PowerPoint, Excel, OneNote et Outlook, mais pas pour Teams. À noter qu'un abonnement Microsoft 365 Personnel ou Famille est nécessaire. Normalement, Microsoft 365 Copilot offre ces mêmes fonctionnalités aux entreprises pour 30 $ par mois.

    Nom : pro.png
Affichages : 1203
Taille : 126,8 Ko

    Avec cette annonce, Copilot est généralement disponible pour les organisations abonnées à Microsoft 365 Business Premium, Microsoft 365 Business Standard, Microsoft 365 E3 et E5 ou Office 365 E3 et Office E5. Auparavant, Copilot pour Microsoft 365 nécessitait un achat minimum de 300 utilisateurs et une licence Microsoft 365, mais ces deux exigences ont été supprimées.

    Il existe quelques différences entre Copilot for Microsoft 365 et Copilot Pro, la principale étant Copilot in Teams. Les clients de Copilot Enterprise - et non les consommateurs - bénéficient d'un "Copilot" dans Teams qui fournit des résumés en temps réel et des éléments d'action, gérant des tâches telles que l'identification des personnes pour les suivis et la création d'agendas de réunion.

    En outre, Copilot for Microsoft 365 est livré avec ce que Microsoft décrit comme une « protection des données de niveau entreprise » et l'index sémantique, un système dorsal qui crée une carte des données et du contenu d'une organisation pour permettre à Copilot de fournir des réponses ostensiblement plus personnelles et plus pertinentes.

    Les clients de Copilot for Microsoft 365 peuvent également accéder à des options de personnalisation étendues via Copilot Studio, une version améliorée de Copilot GPT Builder. Dévoilé en novembre, Copilot Studio permet aux utilisateurs de créer leurs propres chatbots et plugins et d'effectuer des ajustements avec des données d'entreprise de première partie.

    Nouvelles fonctionnalités pour les utilisateurs des versions gratuites

    L'attention de Microsoft est peut-être tournée vers les plans Copilot payants, mais l'entreprise ne néglige pas complètement les utilisateurs gratuits.

    Microsoft a lancé des GPT de Copilot, qui, comme les GPT d'OpenAI, sont adaptés à des sujets d'intérêt particulier. Une poignée de GPT de Copilot ont déjà été lancés sur le client web de Copilot, adaptés pour répondre à des questions sur des sujets tels que le fitness, les voyages et la cuisine.

    Une application mobile gratuite pour Copilot - avec accès à GPT-4, DALL-E 3 pour la création d'images et la possibilité d'utiliser des images sur un téléphone tout en discutant avec Copilot, ainsi que la synchronisation de l'historique des discussions entre le mobile, le PC et le web - est maintenant disponible pour Android et iOS. Microsoft ajoute Copilot à l'application mobile Microsoft 365 pour Android et iOS pour les utilisateurs disposant d'un compte Microsoft. L'intégration de Copilot à l'application mobile Microsoft 365 permettra aux utilisateurs d'exporter le contenu créé avec Copilot vers un document Word ou PDF.

    Enfin, Microsoft indique qu'elle élargit le nombre de langues prises en charge par Copilot. Au cours du premier semestre 2024, Copilot s'étendra à l'arabe, au tchèque, au danois, au néerlandais, au finnois, à l'hébreu, au hongrois, au coréen, au norvégien, au polonais, au portugais, au russe, au suédois, au thaï, au turc et à l'ukrainien.


    Microsoft Copilot (anciennement Bing Chat) est tellement gourmand en puissance de calcul que Microsoft va louer des GPU chez Oracle

    La demande pour les services d'IA de Microsoft est apparemment si grande (et les ressources de Redmond si limitées) que la grande enseigne du logiciel prévoit de transférer certains des modèles d'apprentissage automatique utilisés par Bing Search vers le supercluster GPU d'Oracle dans le cadre d'un accord pluriannuel.

    L’accord, annoncé début novembre, prévoit que Microsoft utilisera l’infrastructure d’IA d’Oracle Cloud Infrastructure (OCI), en complément de son infrastructure d’IA Azure, pour effectuer l’inférence des modèles d’IA qui sont optimisés pour alimenter les recherches conversationnelles de Bing Chat quotidiennement. L’inférence est le processus qui consiste à utiliser un modèle d’IA entraîné pour produire des résultats à partir de données nouvelles ou inconnues.

    « Grâce à notre collaboration avec Oracle et à l’utilisation de l’infrastructure cloud d’Oracle ainsi que de notre infrastructure d’IA Azure, nous pourrons étendre l’accès aux clients et améliorer la vitesse de nombreux de nos résultats de recherche », a déclaré Divya Kumar, qui dirige l'équipe marketing de recherche et d'IA de Microsoft.

    Le partenariat se résume essentiellement à ceci : Microsoft a besoin de plus de ressources de calcul pour suivre la prétendue « croissance explosive » de ses services d'IA et Oracle dispose de dizaines de milliers de GPU Nvidia A100 et H100, qui offrent des performances élevées pour le calcul parallèle, l’analyse de données et l’apprentissage automatique. En utilisant l’interconnexion Oracle pour Microsoft Azure, Microsoft est en mesure d’utiliser des services gérés comme Azure Kubernetes Service (AKS) pour orchestrer le calcul OCI à une échelle massive pour soutenir la demande croissante de recherche conversationnelle Bing.

    Source : Microsoft

    Et vous ?

    Que pensez-vous du plan Pro de Copilot ? Est-ce que vous seriez prêt à payer 20 dollars par mois pour accéder aux fonctionnalités de Copilot GenAI dans les applications Microsoft 365 ?
    Quels sont les avantages et les inconvénients de l’utilisation de l’intelligence artificielle pour créer du contenu ? Est-ce que vous faites confiance aux modèles GenAI pour produire du texte de qualité et sans biais ?
    Comment voyez-vous l’avenir de la productivité avec Copilot ? Est-ce que Copilot peut remplacer ou compléter les compétences humaines dans certains domaines ? Est-ce que Copilot peut favoriser la créativité ou la limiter ?
    Quels sont les défis et les risques liés au déploiement de Copilot à grande échelle ? Est-ce que Copilot respecte la vie privée et la propriété intellectuelle des utilisateurs ? Est-ce que Copilot peut être détourné à des fins malveillantes ou illégales ?
    Contribuez au club : Corrections, suggestions, critiques, ... : Contactez le service news et Rédigez des actualités

  17. #57
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    June 2023
    Messages
    429
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : June 2023
    Messages : 429
    Points : 7 970
    Points
    7 970
    Par défaut Microsoft Copilot utilise désormais GPT-4 Turbo, ce qui vous permet d'économiser 20 dollars par mois
    Microsoft Copilot utilise désormais GPT-4 Turbo, auparavant payant, ce qui vous permet d'économiser 20 dollars par mois
    mais l'accès est limité aux périodes où il n'y a pas un pic d'utilisation

    Microsoft Copilot a été mis à niveau vers GPT-4 Turbo, le dernier grand modèle de langage d'OpenAI. Microsoft affirme que ce changement promet des réponses précises, une meilleure analyse des images et un champ de connaissances plus large pour le chatbot d'IA. Contrairement à ChatGPT, qui a caché l'accès à GPT-4 Turbo derrière un abonnement de 20 dollars par mois, les utilisateurs de Microsoft Copilot peuvent accéder gratuitement à cette fonction ainsi qu'à la technologie DALL-E 3. Mais avec la sortie de la version payante du chatbot, les utilisateurs du plan gratuit ne pourront accéder à GPT-4 Turbo que pendant les périodes où il n'y pas un pic d'utilisation.

    GPT-4 Turbo est le dernier grand modèle de langage (LLM) d'OpenAI. Il est multimodal, ce qui signifie qu'il prend en charge plusieurs types de données, notamment le texte, la voix, l'image… et de nombreux algorithmes de traitement sont combinés pour résoudre des problèmes complexes et obtenir une plus grande précision. GPT-4 Turbo a régulièrement obtenu les meilleurs résultats dans les dévaluations des chercheurs concernant les tâches de résumé, les tâches d'écriture et la réponse à des questions complexes. Auparavant, le modèle n'était accessible que via les produits payants d'OpenAI, mais Microsoft vient de le rendre gratuit pour ses utilisateurs.

    La firme de Redmond a annoncé que Microsoft Copilot est désormais basé sur GPT-4 Turbo. Avec GPT-4 Turbo, Microsoft s'attend à des réponses précises, un champ de connaissances plus large et une meilleure analyse des images. « GPT-4 Turbo est plus performant que nos modèles précédents pour les tâches qui nécessitent de suivre attentivement les instructions », note Microsoft. Cette amélioration rend Microsoft Copilot très similaire à ChatGPT. La seule différence est qu'OpenAI a caché la plupart de ses fonctionnalités avancées, dont l'accès à GPT-4 Turbo, derrière son abonnement ChatGPT Plus à 20 dollars. Ce qui n'est pas le cas avec Microsoft Copilot.

    Microsoft n'a pas officiellement annoncé le déploiement de GPT-4 Turbo sur son Copilot. Contrairement à une mise à jour de produit très médiatisée, l'entreprise a opté pour un déploiement progressif, permettant aux utilisateurs d'accéder graduellement à la fonctionnalité. Elle a annoncé début décembre qu'elle commencerait à ajouter de nouvelles capacités à son assistant d'IA. (De nombreux utilisateurs ont déjà signalé sur les réseaux sociaux avoir obtenu l'accès à GPT-4 Turbo.) Avec cette mise à niveau et l'ajout de nouvelles fonctionnalités dans les prochaines semaines, les analystes pensent que Microsoft Copilot pourrait faire de l'ombre à ChatGPT.

    Pour donner un peu de contexte, Microsoft Copilot utilisait auparavant GPT-4. Bien qu'il ait fonctionné correctement dans la plupart des cas, sa base de connaissances se limitait à septembre 2021, ce qui rendait extrêmement difficile l'utilisation du chatbot d'IA pour la recherche d'informations sur des sujets d'actualité. Par exemple, récemment, le chatbot de Microsoft a fourni des informations inexactes sur les prochaines élections américaines. En dehors de sa base de connaissances plus récente, GPT-4 Turbo peut prendre en compte un contexte beaucoup plus large, jusqu'à 128 000 jetons, et fournir des réponses plus qualifiées - du moins en théorie.

    Une étude récente menée par Appfigures a révélé que le lancement par Microsoft de l'application Copilot a été plutôt infructueux, avec 2,1 millions de téléchargements sur iOS et Android depuis le lancement. En outre, Appfigures a révélé que le lancement n'a pas eu d'impact sur le chiffre d'affaires ou les installations de ChatGPT, bien que ce dernier ait connu une tendance à la baisse. L’étude n'a pas révélé pourquoi ChatGPT est dans une spirale descendante, mais des rapports antérieurs ont cité divers problèmes, dont le coût élevé impliqué dans le fonctionnement du chatbot, des cas où le chatbot a donné des réponses inexactes et a été carrément stupide.

    Un abonné à ChatGPT Plus a écrit : « à l'époque, c'était pour utiliser GPT-4 sur ChatGPT, mais aussi dans l'attente impatiente de plug-ins et de tous les autres avantages qu'OpenAI avait dans ses manches numériques. Quelques mois plus tard, je suis assis en train de regarder ChatGPT et je me demande pourquoi j'ai gaspillé (jusqu'à présent) 40 dollars. La situation s'est encore aggravée la semaine dernière, car Microsoft a dévoilé les prochaines nouveautés de Bing Chat. Une grande partie de ces nouveautés couvre des fonctionnalités avec lesquelles j'espérais déjà jouer sur ChatGPT. Les plug-ins, l'historique des chats, l'exportation, les graphiques, etc. ».

    D'autres internautes pensent que la mise à niveau de Microsoft Copilot vers GPT-4 Turbo est probablement un signe que quelque chose de nouveau va bientôt sortir. « Nous avons déjà des modèles d'IA open source avec des performances nettement supérieures à GPT-3.5, donc OpenAI devra probablement mettre à niveau le niveau gratuit de ChatGPT vers GPT-4 Turbo (et Plus vers GPT-4.5/GPT-5) ou risquer de perdre des utilisateurs au profit d'autres plateformes. Rappelons que Google Bard est basé sur un grand modèle de langage multimodal et est gratuit », a écrit un critique. Microsoft Copilot propose également un accès gratuit au modèle DALL-E 3.

    Nom : copilot.png
Affichages : 2927
Taille : 102,0 Ko

    Il est important de noter que GPT-4 Turbo est techniquement une version préliminaire, ce qui signifie qu'elle n'est pas totalement stable et qu'elle peut comporter des erreurs ou des limitations. OpenAI indique qu'il prévoit de publier le modèle prêt pour la production dans les semaines à venir. En attendant, vous pouvez utiliser GPT-4 Turbo dans Microsoft Copilot pour explorer ses capacités. Cependant, certains benchmarks ont montré que GPT-4 Turbo est dans certains cas moins performant que GPT-4 dans la version préliminaire. Il a toutefois l'avantage d'être plus rapide et plus rentable, ce qui est très important pour un service comme Microsoft Copilot.

    Par ailleurs, Microsoft vient d'annoncer un plan d'abonnement pour Copilot. Cela signifie que l'entreprise commencera également à cacher les dernières fonctionnalités de Microsoft Copilot derrière un abonnement et les utilisateurs devront payer 20 dollars par mois pour y accéder. La version payante de Microsoft Copilot (Copilot Pro) diffère toutefois quelque peu de l'abonnement ChatGPT Plus. Microsoft Copilot Pro ne semble pas imposer de limites ou de restrictions aux utilisateurs de la version gratuite, à quelques exceptions près. Selon Microsoft, Copilot Pro offre aux utilisateurs un accès "prioritaire" à GPT-4 Turbo et à d'autres fonctionnalités du chatbot.

    Ainsi, les utilisateurs de la version pourront toujours accéder à GPT-4 Turbo, mais seulement pendant les périodes où il n'y a pas un pic d'utilisation. Les utilisateurs de la version gratuite de Microsoft Copilot pourront également continuer à utiliser les plug-ins et les modèles GPT qui permettent de créer des chatbots personnalisés. De l'autre côté, Copilot Pro promet aux utilisateurs une expérience cohérente. Il devrait désormais fonctionner comme Bing, avec vos favoris et l'historique de vos recherches sur les téléphones et les PC. Microsoft avait déjà présenté les versions Android et iOS de Copilot, et les deux applications sont désormais disponibles.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de la mise à niveau de Microsoft Copilot vers GPT-4 Turbo ?
    Pensez-vous que cette amélioration permettra à l'assistant de faire de l'ombre à ChatGPT ?
    Que pensez-vous du plan d'abonnement Microsoft Copilot Pro ?

    Voir aussi

    Microsoft lance Copilot Pro, un abonnement premium de 20 dollars par mois pour apporter aux consommateurs l'accès à certaines des fonctionnalités de Copilot auxquelles les entreprises ont accès

    Microsoft tente de réduire les tâches professionnelles "fastidieuses" grâce à de nouveaux outils d'IA, et intègre une IA de type ChatGPT à son outil de développement Power Platform et à Dynamics 365

    Le chatbot Bing de Microsoft, alimenté par l'IA, est désormais disponible sans liste d'attente, en le rendant exclusif à Edge, Microsoft encourage également l'utilisation de son propre navigateur

  18. #58
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    June 2023
    Messages
    429
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : June 2023
    Messages : 429
    Points : 7 970
    Points
    7 970
    Par défaut Microsoft limite l'utilisation gratuite de GPT-4 dans Bing/Copilot aux "heures de faibles affluences"
    Microsoft limite l'utilisation gratuite de GPT-4 dans Bing/Copilot aux "heures de faibles affluences"
    une décision fortement critiquée et qui suscite un débat sur l'accessibilité financière de l'IA

    Microsoft fait face à des critiques pour avoir limité l'accès gratuit au modèle GPT-4 dans son assistant d'IA Copilot (anciennement Bing Chat). Cette décision est intervenue après que Microsoft a lancé Copilot Pro, un niveau supérieur qui coûte 20 $ dollars par utilisateurs et par mois. La version gratuite semble avoir été rétrogradée vers GPT-3.5 et les utilisateurs ne pourront accéder à GPT-4 ou à GPT-4 Turbo que pendant les heures creuses. Cela a suscité des inquiétudes au sein de la communauté, poussant les internautes à s'interroger sur les engagements de Microsoft visant à démocratiser la technologie d'IA en garantissant un accès inclusif aux modèles d'IA de pointe.

    Microsoft Copilot offrait auparavant un accès gratuit à GPT-4, mais le modèle d'accessibilité est en cours de transformation. Le lancement de Copilot Pro cette semaine rebat les cartes pour les utilisateurs de la version standard, qui ont choisi Copilot parce que l'assistant de Microsoft offrait un accès gratuit et sans restriction à GPT-4. Microsoft a annoncé que Copilot Pro offrira désormais aux utilisateurs "un accès prioritaire" aux derniers grands modèles de langage d'OpenAI pendant les périodes de pointe, ainsi que des fonctionnalités améliorées comme une génération d'images plus rapide (avec Microsoft Designer) et un Copilot GPT Builder dédié (à venir).

    Dans l'état actuel des choses, cet accès prioritaire concerne les modèles GPT-4 et GPT-4 Turbo pour les utilisateurs de Copilot Pro. Quant aux utilisateurs de la version standard, ils pourront toujours accéder à GPT-4, et parfois même à GPT-4 Turbo, mais seulement pendant les périodes où il n'y a pas une forte affluence. Ils pourront également continuer à utiliser les plug-ins et les modèles GPT qui permettent de créer des chatbots personnalisés. De l'autre côté, Copilot Pro promet aux utilisateurs une expérience cohérente. Copilot Pro devrait désormais fonctionner comme Bing, avec vos favoris et l'historique de vos recherches sur les téléphones et les PC.

    Microsoft ne le dit pas clairement, mais cela semble vouloir dire que la version gratuite de Copilot vient d'être rétrogradée vers GPT-3.5. Microsoft met l'accent sur les "performances accélérées" de GPT-4, qui représentent un bond en avant par rapport à son prédécesseur, GPT-3.5. L'impact exact de ce changement sur le paysage de l'IA reste à comprendre. Et malgré l'engagement de Microsoft à exploiter l'IA à des fins éducatives et à démocratiser l'accès à la technologie, la décision de restreindre l'accès au modèle GPT-4 soulève des questions quant à l'alignement sur cette vision. De nombreux critiques ont qualifié la décision de Microsoft de "décevante".

    « Des nouvelles décevantes sur l'IA de la part de Microsoft. Bing/Copilot, qui offrait auparavant un accès gratuit à GPT-4, va limiter l'accès gratuit à GPT-4 aux "heures creuses", peu importe ce que cela signifie. Pour de nombreuses personnes dans le monde, 20 dollars par mois représentent un obstacle considérable (jusqu'à ce que des modèles open source moins chers atteignent le niveau GPT-4) », a écrit un critique. D'autres critiques estiment que cette décision pourrait être liée au fait qu'offrir GPT-4 gratuitement coûte probablement beaucoup d'argent à Microsoft. Cette mesure pourrait donc permettre à l'entreprise de soutenir les coûts liés au service.

    En effet, si cette décision semble logique d'un point de vue commercial, elle risque d'être un obstacle pour de nombreux utilisateurs qui ont refusé de s'abonner à ChatGPT Plus d'OpenAI et s'appuient sur Microsoft Copilot pour leur travail quotidien. Il reste à voir s'ils choisiront de passer à la version payante ou s'ils s'en tiendront à la version avec des limites. Il y a également un manque de clarté sur la façon dont Microsoft prévoit d'offrir des réductions ou un accès aux établissements d'enseignement, aux organisations à but non lucratif et au monde entier. En gros, avec l'arrivée de Copilot Pro, voici ci-après ce qui est disponible gratuitement :

    • accès à toutes les plateformes : vous pouvez utiliser Copilot sur le Web et sur les appareils Windows, macOS, Android et iOS (Microsoft a publié récemment les applications Android et iOS de Copilot) ;
    • accès GPT-4 en dehors des heures de pointe : GPT-4 est toujours accessible gratuitement, mais seulement lorsque le service n'est pas trop sollicité ;
    • entrées polyvalentes : vous pouvez interagir avec du texte, de la voix et des images ;
    • création d'images par l'IA : avec Microsoft Designer (anciennement Bing Image Creator), vous bénéficiez de 15 "coups de pouce" quotidiens pour créer des images d'IA.


    Microsoft Copilot a récemment été mis à niveau vers GPT-4 Turbo, ce qui illustre l'évolution continue du chatbot et la volonté du géant de Redmond à rester à la pointe de l'innovation en matière d'IA. Certains analystes s'attendaient à ce que Copilot Pro utilise GPT-4 Turbo et que la version standard continue à fonctionner sous GPT-4, mais ont été surpris par les limites imposées par Microsoft. En outre, l'intégration des versions les plus récentes et les plus performantes des modèles GPT et de DALL-E dans divers produits et services de Microsoft a largement contribué au succès de l'entreprise au cours de l'année écoulée, en stimulant le taux d'adoption de Bing.

    Toutefois, la décision de limiter l'accès à GPT-4 pourrait modifier cette trajectoire. Par ailleurs, les experts ont souligné le rôle central de l'IA dans la concurrence entre Microsoft et Google. Ainsi, la restriction de l'accès à GPT-4 soulève également des questions sur la stratégie concurrentielle de Microsoft. L'impact de la disponibilité de Bing dans 169 pays et son accessibilité pour les étudiants pourraient façonner le récit de ces rivalités en matière d'IA.

    En conclusion, alors que Microsoft navigue dans le paysage complexe de l'accessibilité de l'IA avec l'évolution de Copilot, il est essentiel de trouver un équilibre entre l'innovation et l'inclusivité. La limitation de l'accès gratuit à GPT-4 aux heures de faible affluence déclenche une conversation cruciale sur l'accessibilité financière, la disponibilité et les implications plus larges pour la communauté de l'IA.

    Alors que les utilisateurs s'adaptent à ces changements, Microsoft doit communiquer de manière transparente ses projets en matière d'accès éducatif, non lucratif et mondial afin de garantir un paysage de l'IA juste et équitable. L'avenir de l'IA est sans aucun doute passionnant, mais le chemin doit être tracé en tenant compte de l'accessibilité et des besoins divers des utilisateurs du monde entier.

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous des limites de la version gratuite de Microsoft Copilot ?
    Selon vous, qu'est-ce qui pourrait être à l'origine de cette décision de Microsoft ?
    Quels impacts cette décision pourrait-elle avoir sur l'avenir de Microsoft Copilot et de Bing ?
    Quels impacts pourrait-elle également avoir sur la rivalité entre Microsoft et Google en matière d'IA ?

    Voir aussi

    Microsoft Copilot utilise désormais GPT-4 Turbo, auparavant payant, ce qui vous permet d'économiser 20 dollars par mois, mais l'accès est limité aux périodes où il n'y a pas un pic d'utilisation

    Microsoft lance Copilot Pro, un abonnement premium de 20 dollars par mois pour apporter aux consommateurs l'accès à certaines des fonctionnalités de Copilot auxquelles les entreprises ont accès

    Bing Chat s'appelle désormais « Microsoft Copilot », un changement de marque qui pourrait prêter à confusion, bien que l'intérêt de Microsoft soit d'unifier

  19. #59
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Rédacteur technique
    Inscrit en
    June 2023
    Messages
    429
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Rédacteur technique
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : June 2023
    Messages : 429
    Points : 7 970
    Points
    7 970
    Par défaut Bing aurait gagné moins de 1 % de parts de marché depuis l'ajout du chatbot d'IA Bing Chat il y a un an
    Bing aurait gagné moins de 1 % de parts de marché depuis l'ajout du chatbot d'IA Bing Chat il y a environ un an
    il ne détiendrait qu'une part de 3,4 % contre 91,6 % pour son rival Google

    De nouvelles données suggèrent que le lancement de Bing Chat (rebaptisé Microsoft Copilot) n'a pas eu un impact important sur la croissance de la part de marché du moteur de recherche de Microsoft. Lors du lancement, la firme de Redmond avait déclaré que les nouvelles fonctions d'IA de Bing stimuleraient sa croissance, mais un an après, la part de marché de Bing dans le monde est restée presque inchangée. Le rapport indique qu'elle a augmenté de moins de 1 % sur cette période. Les efforts de Microsoft en matière d'IA n'ont eu qu'un effet marginal sur la croissance de Bing, suscitant des questions quant au succès de la recherche basée sur les grands modèles de langage.

    Les chatbots d'IA basés sur les grands modèles de langage (LLM) ont fait beaucoup de vague l'année dernière et certains y ont vu l'avènement d'une nouvelle ère pour la recherche en ligne. Microsoft le pense et a annoncé en janvier dernier un investissement pluriannuel de plusieurs milliards de dollars dans OpenAI, le créateur de ChatGPT et de DALL-E. Cette annone a été suivie d'une autre selon laquelle Microsoft et OpenAI travaillent sur une version du moteur de recherche Bing intégrant le chatbot d'IA ChatGPT afin de défier Google. Microsoft a été clair sur ses ambitions : l'ajout de fonctions d'IA à Bing était censé lui donner un avantage sur Google.

    Google a pris la menace au sérieux et a déclenché une alerte rouge. Des rapports ont indiqué que Google était suffisamment inquiet pour accélérer ses propres efforts internes en matière d'IA générative et faire revenir ses cofondateurs, Larry Page et Sergey Brin, de la retraite. En mars 2023, Microsoft a annoncé que Bing avait dépassé la barre des 100 millions d'utilisateurs actifs mensuels grâce à l'intérêt suscité par Bing Chat et ses semblables. En outre, Microsoft a estimé que chaque pourcentage de la part de marché de Google dans le domaine de la recherche que Bing pouvait siphonner valait jusqu'à 2 milliards de dollars pour l'entreprise.

    Nom : search-market-share-bloomberg-chart-1705578634.png
Affichages : 7988
Taille : 38,3 Ko

    Mais près d'un an après l'intégration des fonctions d'IA dans Bing, les résultats ne sont pas convaincants. Les données de Sensor Tower, compilées par Bloomberg, ont révélé que les efforts de Microsoft en matière d'IA n'ont pas érodé de manière significative la part de marché de Google dans le domaine de la recherche. Les données de la société d'analyse de données Statcounter révèlent également que le moteur de recherche de Microsoft a terminé l'année 2023 avec seulement une part de 3,4 % du marché mondial de la recherche, soit une augmentation de moins d'un point de pourcentage depuis l'arrivée de Bing Chat. En effet, Bing semble stagner.

    Bing a longtemps lutté pour sa pertinence et s'est attiré plus de moqueries que de reconnaissance au fil des ans en tant qu'alternative sérieuse à Google. Les multiples changements de marque et de conception depuis ses débuts en 2009 n'ont guère contribué à accroître sa popularité. Un mois avant que Microsoft ne dote le moteur de recherche d'une IA générative, les internautes passaient 33 % moins de temps à l'utiliser que 12 mois plus tôt. Selon Sensor Tower, l'ajouté des fonctions d'IA à Bing a permis d'inverser cette tendance. Microsoft n'a pas fourni de mise à jour officielle sur le nombre d'utilisateurs actifs mensuels de Bing depuis un certain temps.

    Néanmoins, le directeur marketing de Microsoft, Yusuf Medhi, a déclaré à Bloomberg que "des millions et des millions de personnes" continuent à utiliser les nouvelles fonctions d'IA. Mais selon les données de StatCounter, la part de marché mondiale de Google se situe actuellement dans les 90 %, et ce depuis pratiquement toute la période de 15 ans pour laquelle StatCounter fournit des données. La part de marché mondiale de Bing sur la même période a été remarquablement stable : elle était d'environ 3,5 % à l'été 2009, lorsque ce qui était connu sous le nom de Live Search a été rebaptisé Bing, et en décembre 2023, ce chiffre était d'environ 3,4 %.

    Les données américaines récentes sont légèrement plus flatteuses pour Microsoft, car dans l'ensemble, les utilisateurs ont passé 84 % plus de temps sur le moteur de recherche. L'utilisation de Bing est passée de 6,7 % en décembre 2022 à 7,7 % en décembre 2023. Mais les analystes rappellent que cela ne suggère pas nécessairement un afflux de nouveaux utilisateurs de Bing. L'utilisation est restée dans la fourchette moyenne de 6 % pendant la majeure partie de 2023 avant d'augmenter vers la fin de l'année et l'utilisation de Bing aux États-Unis a flotté dans cette même zone de 6 à 7 % pendant la majeure partie de la dernière décennie.

    À la fin de l'année dernière, le nombre d'utilisateurs actifs mensuels de Bing avait augmenté régulièrement pour atteindre 4,4 millions aux États-Unis. Pour continuer sur sa lancée, Microsoft a ajouté des outils d'IA à Bing. En octobre, la firme de Redmond a intégré la dernière version du modèle de génération d'images d'OpenAI, DALL-E 3, que les visiteurs peuvent utiliser pour créer des images réalistes à l'aide de simples invites textuelles. Cette offre n'améliore en rien les capacités de recherche de Bing. Toutefois, selon Jordi Ribas, vice-président de Microsoft chargé de la recherche et de l'IA, l'intégration du modèle DALL-E 3 a généré un pic d'utilisation.

    L'équipe de Bing ajoute des fonctions d'IA pour attirer du monde, mais Google développe également ses propres outils d'IA en vue de contre-attaquer. En mai, Google a lancé une version expérimentale de son moteur de recherche appelée "Search Generative Experience" (SGE), qui fournit des réponses conversationnelles en plus de la liste de liens habituelle. Cette version du moteur de recherche Google n'est pas encore disponible à grande échelle. Toutefois, Google prévoit d'intégrer son modèle de langage le plus puissant, Gemini, dans SGE dans le courant de l'année. Google affirme que cela améliorera l'expérience de la recherche pour les utilisateurs.

    L'intégration de l'IA générative dans les moteurs de recherche changera fondamentalement la façon dont les gens recherchent et reçoivent des réponses en ligne. Pour Microsoft, ce changement est l'occasion de propulser Bing vers l'avant. Mais les gains progressifs réalisés jusqu'à présent montrent clairement que les fonctions d'IA ne suffiront peut-être pas à faire de Bing un acteur redoutable sur le marché. Les analystes se montrent sceptiques. « Nous sommes à l'heure de la ruée vers l'or en ce qui concerne l'IA et la recherche », a déclaré Shane Greenstein, économiste et professeur à la Harvard Business School, qui a étudié la commercialisation d'Internet.

    « Pour l'instant, je doute que l'IA fasse bouger l'aiguille, car dans le domaine de la recherche, vous avez besoin d'un volant d'inertie : plus vous effectuez de recherches et meilleures sont les réponses. Google est la seule entreprise à avoir bien établi cette dynamique », a ajouté Greenstein. Toutefois, Greenstein estime que Bing, en tant qu'outsider, dispose d'une plus grande marge de manœuvre pour expérimenter de nouvelles fonctions basées sur l'IA. L'économiste explique : « Google doit veiller à ne pas nuire à sa marque et à son produit lorsqu'il s'agit de tester de nouveaux outils d'IA. Bing peut se permettre de prendre des risques. Il n'a rien à perdre ».

    Cela ne veut pas dire que la domination de Google dans le domaine de la recherche est assurée. Le moteur de recherche fait de plus en plus l'objet de controverses et les utilisateurs se plaignent de la dégradation continue de la qualité des résultats de recherche. Des chercheurs de l'université de Leipzig ont publié mardi une étude qui confirme ce phénomène. L'étude suggère que Google, et ses rivaux Bing et DuckDuckGo sont confrontés à la baisse de la qualité des résultats de recherche. Selon les chercheurs, la baisse de la qualité des SERP serait liée aux mauvaises pratiques d'optimisation utilisées par les sites Web pour améliorer leur référencement.

    Récemment, Microsoft a rebaptisé Bing Chat en Microsoft Copilot. Après la publication des données sur les efforts des nouvelles fonctions d'IA sur Bing, un porte-parole de Microsoft a déclaré Ars : « avec l'introduction de Copilot l'année dernière, nous avons entrepris de réinventer la façon dont les gens trouvent des réponses ; en nous appuyant sur les méthodes de recherche traditionnelles avec de nouveaux outils conversationnels qui exploitent mieux les connaissances du monde. Nous avons déjà obtenu des résultats et une croissance considérables pour Copilot, avec plus de 5 milliards de chats à ce jour ».

    « Le secteur de la recherche est en pleine transformation, l'IA nous aidant à transformer l'information en action. Nous sommes impatients de voir comment Copilot continue à faire progresser de nouveaux comportements dans cette nouvelle ère de la recherche », a-t-il ajouté.

    Et vous ?

    Quelle lecture faites-vous des chiffres relatifs à la croissance de Microsoft Bing ?
    Pourquoi les nouvelles fonctions d'IA n'ont eu qu'un effet marginal sur la croissance de Bing ?
    Selon vous, l'IA est-elle réellement en mesure de réinventer la recherche en ligne ?

    Voir aussi

    ChatGPT : Microsoft affirme que Bing a dépassé les 100 millions d'utilisateurs actifs quotidiens, un mois après avoir lancé le nouveau Bing avec le chatbot IA

    Une étude confirme ce que vous soupçonniez : la qualité de la recherche sur Google se dégrade considérablement et les choses pourraient empirer avec l'avènement de l'IA générative

    Microsoft lance Copilot Pro, un abonnement premium de 20 dollars par mois pour apporter aux consommateurs l'accès à certaines des fonctionnalités de Copilot auxquelles les entreprises ont accès

  20. #60
    Expert confirmé Avatar de AoCannaille
    Inscrit en
    June 2009
    Messages
    1 409
    Détails du profil
    Informations forums :
    Inscription : June 2009
    Messages : 1 409
    Points : 4 713
    Points
    4 713
    Par défaut
    Je serais déjà étonné que 1% des internautes soient au courant que bing à intégré ChatGPT, donc 1% de part de marché supplémentaire ce serait un taux de conversion 100%, ce serait déjà pas mal

    Mais bon, 1% d'augmentation sur 3.4% ça fait quand même une croissance de plus de 30%. Champagne!

Discussions similaires

  1. Réponses: 4
    Dernier message: 05/12/2018, 14h26
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 01/11/2017, 20h22
  3. Windows 10 : Microsoft travaille sur une refonte de File Explorer
    Par Stéphane le calme dans le forum Windows 10
    Réponses: 26
    Dernier message: 26/03/2016, 15h05
  4. Installer et travailler avec une version PHP plus récente sur REDHAT
    Par Sto90 dans le forum RedHat / CentOS / Fedora
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/10/2015, 18h40
  5. Réponses: 4
    Dernier message: 18/06/2012, 21h21

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo