IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)
Navigation

Inscrivez-vous gratuitement
pour pouvoir participer, suivre les réponses en temps réel, voter pour les messages, poser vos propres questions et recevoir la newsletter

Hardware Discussion :

Le CTO d'Intel veut que les développeurs créent une seule application et l'exécutent sur n'importe quel GPU


Sujet :

Hardware

  1. #1
    Chroniqueur Actualités

    Homme Profil pro
    Dirigeant
    Inscrit en
    juin 2016
    Messages
    2 741
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : Bénin

    Informations professionnelles :
    Activité : Dirigeant
    Secteur : Aéronautique - Marine - Espace - Armement

    Informations forums :
    Inscription : juin 2016
    Messages : 2 741
    Points : 59 213
    Points
    59 213
    Par défaut Le CTO d'Intel veut que les développeurs créent une seule application et l'exécutent sur n'importe quel GPU
    Le directeur technique d'Intel veut que les développeurs créent une seule application et l'exécutent sur n'importe quel GPU
    l'entreprise investit dans un langage universel pour les GPU

    Intel a annoncé lors de son événement Intel Innovation 2022 fin septembre qu'il intensifiait ses efforts visant à mettre en place un langage uniforme, de type Java, pour les GPU. La firme de Santa Clara, en Californie, a expliqué que l'objectif est de permettre aux développeurs d'écrire du code une seule fois et de pouvoir l'exécuter sur n'importe quel GPU. Pour cela, Intel a investi dans le projet open source SYCL, une approche de la programmation parallèle de données dans le langage C++ semblable à CUDA. Cela pourrait également amener davantage de développeurs à utiliser les GPU grand public et pour centres de données d'Intel.

    En lançant le langage de programmation Java en 1996, Sun Microsystems a expliqué aux développeurs que le but était de leur permettre de créer une application une fois pour toutes et de la faire fonctionner sur n'importe quel système d'exploitation. Au lieu qu'un développeur crée une application pour chaque matériel ou système d'exploitation, la promesse de Java était un développement plus uniforme et plus rationnel. Cependant, la possibilité de créer une seule application et de l'exécuter partout n'est toujours pas uniforme dans le paysage informatique de 2022. C'est une situation qu'Intel cherche à faire évoluer.

    Enfin, Intel concentre surtout ses efforts sur le calcul accéléré et l'utilisation des GPU. « Aujourd'hui, dans le monde du calcul accéléré et des GPU, vous pouvez utiliser CUDA et alors vous ne pouvez fonctionner que sur un GPU Nvidia, ou vous pouvez aller utiliser l'équivalent CUDA d'AMD fonctionnant sur un GPU AMD. Vous ne pouvez pas utiliser CUDA pour programmer un GPU Intel, alors qu'est-ce que vous utilisez ? », a déclaré Greg Lavender, directeur technique d'Intel. C'est pour cette raison que la firme de Santa Clara a décidé de contribuer fortement à la spécification open source SYCL (SYCL se prononce comme "sickle").



    SYCL entend faire pour les GPU et l'informatique accélérée ce que Java a fait il y a des décennies pour le développement d'applications. Intel soutient la spécification pour qu'un seul code les gouverne tous. Le développement de SYCL était jusque-là géré par le Khronos Group, un consortium industriel qui contribue à l'élaboration de normes pour le calcul parallèle, la réalité virtuelle et les graphiques 3D. Le 1er juin, Intel a acquis la société de développement Codeplay Software, qui est l'un des principaux contributeurs à la spécification SYCL. Codeplay est une société de développement de logiciels basés à Édimbourg, en Écosse.

    L'investissement d'Intel dans SYCL n'est pas entièrement désintéressé et ne vise pas seulement à soutenir un effort open source ; cela pourrait orienter davantage le développement vers ses GPU grand public et pour centres de données récemment commercialisés. « Nous devrions disposer d'un langage de programmation ouvert avec des extensions au C++ qui sont normalisées et qui peuvent fonctionner sur les GPU Intel, AMD et Nvidia sans changer de code », note Lavender. Mais la tâche risque d'être assez difficile pour Intel et ses pairs. Lavender est réaliste et il sait qu'il existe déjà beaucoup de code écrit spécifiquement pour CUDA.

    C'est pourquoi les développeurs d'Intel ont songé à créer un outil automatisé pour la conversion de CUDA en SYCL. Baptisé SYCLomatic, c'est un outil open source qui devrait permettre de convertir le code CUDA vers SYCL. Lavender affirme que SYCLomatic couvre aujourd'hui environ 95 % de toutes les fonctionnalités présentes dans CUDA. Il a précisé que les 5 % que SYCLomatic ne couvre pas sont des fonctionnalités spécifiques au matériel Nvidia. Il n'a pas dit ce qu'Intel comptait faire par rapport à cela. Selon Lavender, SYCL comprend des bibliothèques de code que les développeurs peuvent utiliser et qui sont indépendantes du matériel.

    Le code est écrit une fois par le développeur, puis SYCL peut le compiler pour qu'il fonctionne avec n'importe quelle architecture, qu'il s'agisse d'un GPU Nvidia, AMD ou Intel. « Nous devrions avoir la possibilité d'écrire une seule fois et de l'exécuter partout pour le calcul accéléré, puis laisser le marché décider du GPU qu'il veut utiliser, et uniformiser les règles du jeu », a-t-il déclaré. Pour l'avenir, Lavender a déclaré qu'il souhaitait que SYCL devienne un projet de la Fondation Linux afin de favoriser la participation et la croissance de l'effort open source. Intel et Nvidia sont tous deux membres de la Fondation Linux et soutiennent de nombreux projets.

    Parmi les projets dont Intel et Nvidia sont membres aujourd'hui figure le projet OPI (Open Programmable Infrastructure), qui vise à fournir un standard ouvert pour les unités de programmation d'infrastructure (IPU) et les unités de traitement de données (DPU). Par ailleurs, lors de la conférence, Lavender a également fait le point sur la norme OneAPI, un modèle de programmation intersectoriel pour l'informatique hétérogène qui permet aux développeurs de choisir la meilleure architecture pour le problème spécifique qu'ils tentent de résoudre. Il a indiqué que les boîtes à outils Intel OneAPI 2023 seront livrées en décembre.

    Ces derniers prendront en charge les dernières et prochaines architectures CPU, GPU et FPGA d'Intel. Lavender a également noté que Codeplay assumera désormais la responsabilité de la communauté de développement OneAPI. Il a déclaré que six autres établissements d'enseignement et de recherche avaient formé des centres d'excellence OneAPI pour contribuer à renforcer le soutien à la norme : l'école de logiciels et de microélectronique de l'université de Pékin, le Science and Technology Facilities Council du Royaume-Uni, l'institut de technologie Technion d'Israël, l'université de l'Utah, l'université de Californie-San Diego et l'institut Zuse de Berlin.

    En ce qui concerne l'IA, Lavender et le directeur technique de Red Hat, Chris Wright, ont fait équipe lors de l'événement pour révéler qu'Intel et Red Hat lancent un programme commun de développement de l'IA visant à aider les développeurs à déployer des modèles d'IA à l'aide du portefeuille d'IA d'Intel et d'OpenShift Data Science de Red Hat, qui est un service cloud pour les développeurs d'IA et les scientifiques des données. Sur le front de l'informatique quantique, Intel a rejoint la longue liste des entreprises qui proposent des kits de développement logiciel (SDK) pour l'informatique quantique.

    Anne Matsuura, directrice des technologies quantiques et moléculaires chez Intel Labs, a déclaré lors d'un briefing avant l'événement Innovation que le SDK quantique de la société est désormais disponible pour certains développeurs dans une version bêta qui utilise le langage de programmation C++, une décision prise par Intel sur la base des demandes des départements universitaires et d'autres utilisateurs. Mettre le SDK quantique à la disposition d'une communauté plus large de développeurs est une autre façon pour l'entreprise d'essayer de promouvoir les efforts d'écosystème ouvert.

    Sources : VentureBeat, SYCL

    Et vous ?

    Quel est votre avis sur le sujet ?
    Que pensez-vous de la spécification SYCL ?
    En quoi SYCL facilitera-t-il la vie des développeurs ?

    Voir aussi

    Intel se lance dans la bataille des GPU pour PC de jeu avec Arc, sa nouvelle marque de GPU pour jeux

    Intel annonce OneAPI, une couche d'abstraction pour la programmation de CPU, GPU, FPGA et autres accélérateurs

    Intel affirme que l'un de ses processeurs de la 13e génération atteindra 6 GHz dès sa sortie, après qu'AMD ait promis 5,7 GHz pour son prochain fleuron
    Contribuez au club : corrections, suggestions, critiques, ... Contactez le service news et Rédigez des actualités

  2. #2
    Membre éprouvé
    Homme Profil pro
    Chargé de projets
    Inscrit en
    décembre 2019
    Messages
    224
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Âge : 32
    Localisation : France, Hérault (Languedoc Roussillon)

    Informations professionnelles :
    Activité : Chargé de projets
    Secteur : High Tech - Éditeur de logiciels

    Informations forums :
    Inscription : décembre 2019
    Messages : 224
    Points : 936
    Points
    936
    Par défaut
    Citation Envoyé par Bill Fassinou Voir le message
    Le directeur technique d'Intel veut que les développeurs créent une seule application et l'exécutent sur n'importe quel GPU
    l'entreprise investit dans un langage universel pour les GPU
    à deux doigts d'inventer le libre propriétaire ?

  3. #3
    Nouveau membre du Club
    Homme Profil pro
    Étudiant
    Inscrit en
    juillet 2018
    Messages
    9
    Détails du profil
    Informations personnelles :
    Sexe : Homme
    Localisation : France, Haute Garonne (Midi Pyrénées)

    Informations professionnelles :
    Activité : Étudiant

    Informations forums :
    Inscription : juillet 2018
    Messages : 9
    Points : 38
    Points
    38
    Par défaut OpenCL ?
    Je trouve déconcertant de ne pas voir la mention d'OpenCL dans l'article. C'est que même un outil qui correspond au besoin mentionner ici. D'autant plus qu'il est également sous la gouverne de Khronos Group, mentionner dans l'article qui supervise aussi le développement de SYCL.

    Pour être honnête je ne connais pas SYCL pour voir la différence avec OpenCL autre que OpenCL pour le C et SYCL pour le C++.
    Si quelqu'un connait bien les deux outils, je suis preneur d'une explication !

    PS : Un article du Khronos Group qui à l'air de dire que SYCL serait plus pour développer des modules multi-plateformes pour OpenCL et que donc les deux sont plus complémentaires qu'ils en ont l'air au premier abord.

Discussions similaires

  1. Amazon Web Services veut séduire les développeurs avec Lambda
    Par Hinault Romaric dans le forum Cloud Computing
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/07/2015, 18h16
  2. Réponses: 7
    Dernier message: 22/06/2014, 15h44
  3. Creative Cloud : l’essentiel de ce que les développeurs doivent savoir
    Par Gordon Fowler dans le forum Cloud Computing
    Réponses: 6
    Dernier message: 02/05/2012, 15h27
  4. Intel veut simplifier les noms de ses processeurs
    Par Emmanuel Chambon dans le forum Actualités
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/06/2009, 19h31

Partager

Partager
  • Envoyer la discussion sur Viadeo
  • Envoyer la discussion sur Twitter
  • Envoyer la discussion sur Google
  • Envoyer la discussion sur Facebook
  • Envoyer la discussion sur Digg
  • Envoyer la discussion sur Delicious
  • Envoyer la discussion sur MySpace
  • Envoyer la discussion sur Yahoo