Fandom fait l'acquisition de sept marques de divertissement et de jeux de Red Ventures,
pour alimenter sa plate-forme de données et son activité de commerce électronique de jeux

La plate-forme de divertissement Fandom a annoncé l'acquisition de sept marques de divertissement et de jeux de la société de médias Red Ventures, notamment les publications en ligne Comic Vine, Cord Cutters News, GameFAQs, GameSpot, Giant Bomb, Metacritic et TV Guide. Les sites attirent collectivement 46 millions d'utilisateurs actifs par mois, selon Fandom.

Les conditions financières du rachat n'ont pas été divulguées; une source familière avec l'accord l'a fixé « dans les huit chiffres », Fandom devrait payer au comptant dans les 50 millions de dollars pour les propriétés. Red Ventures avait acquis TV Guide, Metacritic, GameSpot et Giant Bomb en 2020 dans le cadre de son accord de 500 millions de dollars pour acheter le CNET Media Group à Paramount Global.

L'accord de Fandom avec Red Ventures rejoint divers autres achats récemment effectués par la société, tels que l'acquisition en 2021 de Focus Multimedia Ltd., la société mère de Fanatical, un détaillant de commerce électronique qui vend des jeux vidéo, des livres électroniques et des logiciels. En 2019, la société a acheté Curse Media, un réseau de sites de jeux, à Twitch. Le magazine de cinéma en ligne ScreenJunkies a été acheté par Fandom en 2018.


Citation Envoyé par Fandom
Fandom, la plus grande plate-forme de fans au monde, a annoncé aujourd'hui avoir acquis un portefeuille de marques de divertissement et de jeux de Red Ventures - GameSpot, Metacritic, TV Guide, GameFAQs, Giant Bomb, Cord Cutters News et Comic Vine. En combinant les 300 millions de MAU de Fandom, les 250 000 communautés Wiki et les 40 millions de pages de contenu avec ces marques de jeux, de films et de télévision largement reconnues atteignant 46 millions de MAU, Fandom étend sa mission stratégique d'être le premier choix des fans pour la communauté et l'expérience. Les finances de l'accord n'ont pas été divulguées.

Cet accord continuera d'étendre la plate-forme mondiale de fans de Fandom pour super servir les fans de divertissement et de jeux ainsi que les partenaires. La nouvelle plate-forme combinée stimulera l'engagement à chaque étape du parcours du consommateur - référence, communauté, tendances, notes, critiques, actualités et commerce. Avec l'ajout de ces plates-formes de jeux, de films et de télévision, Fandom étendra ses 360 programmes pour ses partenaires publicitaires - y compris les éditeurs de jeux, les studios et les services de streaming - et améliorera les données et les informations au sein de FanDNA, la plate-forme de données propriétaire de Fandom. De plus, l'accord alimentera les efforts d'affiliation et de commerce de Fandom, notamment l'accélération des revenus de Fanatical, son activité de commerce de jeux.
Fondée en 2004 par le cofondateur de Wikipédia Jimmy Wales et l'entrepreneure Angela Beesley, Fandom propose aujourd'hui un service d'hébergement de wiki et une plate-forme de fans fournissant 40 millions de pages de contenu et 250 000 communautés wiki pour informer et divertir les fans sur leurs jeux vidéo, films et séries télévisées préférés.

L'annonce est remarquable, car elle élargit considérablement les offres de Fandom pour inclure désormais des critiques, des évaluations et des actualités.

Nom : fandom.png
Affichages : 536
Taille : 48,6 Ko

Cet accord marque la poursuite de l'expansion de Fandom au-delà de ses racines basées sur wiki. En 2018, Fandom a acquis ScreenJunkies, producteurs de la populaire série "Honest Trailer", de la société de médias numériques aujourd'hui disparue Defy Media. La société a acquis Curse Media en 2019, qui a réuni des wikis de jeu avec des outils de jeu numériques intégrés. En 2021, Fandom a acquis Fanatical, un détaillant de jeux vidéo en ligne.

Fandom Productions, la branche de contenu de Fandom, hébergera GameSpot, TV Guide et Metacritic, ainsi que l'équipe Honest Trailers et le programme hebdomadaire d'informations vidéo "The Loop".

« Nous sommes ravis d'ajouter ces marques puissantes et faisant autorité à la plate-forme Fandom, ce qui élargira nos capacités commerciales et fournira un contenu immersif à nos partenaires, annonceurs et fans. Les informations, les évaluations et le contenu fiables qu'ils fournissent feront de nous un guichet unique pour les fans tout au long de leur parcours de divertissement et de jeu », a déclaré Perkins Miller, PDG de Fandom, dans un communiqué. Miller était devenu PDG en février 2019, alors que la société changeait de nom (son ancien nom était Wikia) et commençait à mettre à jour sa technologie de plate-forme de base.

L'acquisition des sept marques contribue donc à élargir l'audience des joueurs de Fandom, qui est l'une des plus importantes avec 115 millions de fans de jeux vidéo, 17 millions de pages de contenu et 100 000 communautés de jeu, selon le rapport 2022 de Fandom sur l'état du jeu.

De plus, la propriété de ces actifs numériques aidera Fandom à augmenter sa base d'utilisateurs mensuels à 350 millions, ce qui en fera le 14e site financé par la publicité aux États-Unis. L'ajout d'utilisateurs mensuels maintient l'entreprise sur la bonne voie pour atteindre son objectif de devenir le n°1 des plates-formes de fans dans le monde.

Avec un récent ralentissement de la publicité, l'acquisition n'aurait pas pu arriver à un meilleur moment. La société a noté dans son annonce que l'accord permet à Fandom de « super-servir » ses partenaires publicitaires ainsi que d'aider à alimenter sa plate-forme de données et son activité de commerce électronique de jeux.

« En plus de créer des expériences de fans exceptionnelles, ces plates-formes s'ajouteront à notre offre de données FanDNA, nous donnant des signaux de sentiment et d'intention qui contribueront à améliorer l'expérience du consommateur et à rendre nos activités de commerce et de publicité plus percutantes », a ajouté Miller.

Christina Miller, directrice de la stratégie de Red Ventures, a commenté en ces termes :

« L'annonce d'aujourd'hui marque le début d'un nouveau chapitre pour Red Ventures et Fandom, et nous ne pourrions être plus enthousiasmés par ce qui nous attend. Avec Fandom à la barre, nous sommes convaincus que ces marques et leurs équipes seront bien équipées pour continuer à responsabiliser et à connecter les publics de jeux et de divertissement du monde entier, tandis que Red Ventures continue de se concentrer sur le déblocage de la prochaine phase de croissance et d'évolution de sa forte écurie de marques décisionnaires ».

Profitant de cette actualité, certains internautes se sont interrogés sur l'édition financée par la publicité en ligne comme celui-ci qui déclare :

« La triste réalité est que l'édition sur Internet est morte et en tant qu'activité, cette activité est presque impossible à mener si vous avez une boussole morale. À sa place, nous avons divers trafics vers des escroqueries publicitaires et une économie de créateurs construite sur le dos de quelques grandes plates-formes comme Twitch, Reddit et YouTube. Bien que la dernière option semble libératrice pour certains créateurs, la réalité est que bientôt celle-ci deviendra également difficile à vivre, car ces grandes plates-formes commencent lentement à serrer leur classe de créateurs en dehors de quelques-uns qui la jouent réglo.

« Les questions que je n'ai pas réussi à résoudre :

« Comment un bon contenu peut-il être monétisé d'une manière qui permette à son auteur de rester indépendant et de ne pas succomber à déformer son contenu pour alimenter cette monétisation ? Comment peut-il être plutôt axé sur le public ? Une telle chose est-elle même possible ? À l'heure actuelle, les bonnes stratégies de monétisation engendrent du mauvais contenu ».

Source : Fandom

Et vous ?

Aviez-vous déjà entendu parler de Fandom ? Si oui, avez-vous parcouru l'une de leurs plates-formes ? Qu'en avez-vous pensé ?
Que pensez-vous de ce rachat stratégique ?
Que pensez-vous de l'interrogation des internautes sur l'avenir de l'édition financée par la publicité en ligne ?
Partagez-vous l'observation de celui qui indique qu'« À l'heure actuelle, les bonnes stratégies de monétisation engendrent du mauvais contenu » ?
Comment un bon contenu peut-il être monétisé d'une manière qui permet à son auteur de rester indépendant et de ne pas succomber à déformer son contenu pour alimenter cette monétisation ?